Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Malaga
Modérateur

#pasdevague dans un verre d'eau : les mesures concrètes - Page 4 Empty Re: #pasdevague dans un verre d'eau : les mesures concrètes

par Malaga le Sam 3 Nov 2018 - 9:20
Personnellement, je comprends la colère des collègues de ce lycée. Ils réclament depuis plusieurs mois des postes de CPE, le remplacement d'enseignants absents ou jamais nommés et à la place, on leur donne une personne avec une fonction jamais qu'ils n'ont jamais réclamée. Cette décision me semble aussi utile que la décision de M. Blanquer de mettre des policiers dans les lycées pour endiguer la violence scolaire. C'est, pour moi, ne rien avoir compris au problème.

Comme d'habitude, les enseignants ne sont pas réellement entendus. Cela me fait penser à la situation de mon collège où l'on nous a annoncé en même temps que les effectifs de classe allaient fortement augmenter (passant de 24 à 28/29 élèves par classe, sans compter les élèves relevant d'ULIS) mais qu'on nous donnait plein d'heures pour les devoirs faits. Donc d'un côté on dégrade les conditions d'enseignements et de l'autre, on nous donne des miettes pour réparer ce qui a volontairement été gâché.
Verdurette
Verdurette
Modérateur

#pasdevague dans un verre d'eau : les mesures concrètes - Page 4 Empty Re: #pasdevague dans un verre d'eau : les mesures concrètes

par Verdurette le Sam 3 Nov 2018 - 10:52
Il est clair que cela ne compense pas les professeurs non remplacés. Mais comme il semble qu'il y ait eu, par ailleurs, des problèmes de discipline, ce peut être une réponse à essayer.
Lefteris
Lefteris
Empereur

#pasdevague dans un verre d'eau : les mesures concrètes - Page 4 Empty Re: #pasdevague dans un verre d'eau : les mesures concrètes

par Lefteris le Sam 3 Nov 2018 - 12:21
@Verdurette a écrit:Il est clair que cela ne compense pas les professeurs non remplacés. Mais comme il semble qu'il y ait eu, par ailleurs, des problèmes de discipline, ce peut être une réponse à essayer.
C'est la réaction des enseignants qui est nulle. Il vaudrait mieux insister sur le fait que c'est un emplâtre sur une jambe de bois, un coup médiatique peut-être, plutôt que de s'en prendre au principe du détachement ou encore à l'institution qu'est la gendarmerie. Belle image du métier que donnent ces enseignants, enfermés dans leurs clichés archaïques. Surtout que c'est un chef d'escadron, pas Cruchot... Il y a plus de chances, issu d'une formation d'élite, qu'il soit compétent que des tas de CDE issus de corps même pas enseignants, formés aux sienséduk, ignares en droit, et adeptes de la réunionnite jacassière au lieu de régler les problèmes.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle, utilisée pour toutes les démolitions, expliquée sans fard par F. Robine.

Gallica Musa mihi est, fateor, quod nupta marito. Pro domina colitur Musa latina mihi.

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος.
avatar
User17095
Érudit

#pasdevague dans un verre d'eau : les mesures concrètes - Page 4 Empty Re: #pasdevague dans un verre d'eau : les mesures concrètes

par User17095 le Sam 3 Nov 2018 - 13:33
Ce que je lis me paraît complètement dingue.
Il s'agit purement et simplement d'abdiquer, de renoncer, de rejeter toute foi en notre capacité collective à éduquer.
C'est "voter pour l'ordre et la sécurité" comme chantait Renaud. Beau projet.

Croisez les doigts très fort pour que personne ne s'entiche de "régler les problèmes" posés par les personnels de la même manière.
Zagara
Zagara
Guide spirituel

#pasdevague dans un verre d'eau : les mesures concrètes - Page 4 Empty Re: #pasdevague dans un verre d'eau : les mesures concrètes

par Zagara le Sam 3 Nov 2018 - 13:51
La capacité collective à éduquer n'est pas affaire de foi mais de politique publique.
Je crois que c'est justement parce que l'opinion publique considère que l'école publique a fait la preuve depuis plus de 10 ans qu'elle était incapable, dans certaines situations et régions, d'assurer la qualité du climat scolaire que les politiques, poussés par l'opinion publique, se tournent vers de nouveaux acteurs jugés capables de ramener l'ordre dans ce qui est devenu, dans les représentations collectives, un lieu d'anarchie.
(on notera que ce message ne prend parti pour aucun camp)
Iphigénie
Iphigénie
Enchanteur

#pasdevague dans un verre d'eau : les mesures concrètes - Page 4 Empty Re: #pasdevague dans un verre d'eau : les mesures concrètes

par Iphigénie le Sam 3 Nov 2018 - 13:55
Il n’embrasse plus les flics, Renaud?
D’accord avec Lefteris sinon.
Je trouve le dernier paragraphe de Pogonophile très étrange pour ne pas dire dérangeant....
avatar
Ramanujan974
Fidèle du forum

#pasdevague dans un verre d'eau : les mesures concrètes - Page 4 Empty Re: #pasdevague dans un verre d'eau : les mesures concrètes

par Ramanujan974 le Sam 3 Nov 2018 - 13:57
pogonophile a écrit:Ce que je lis me paraît complètement dingue.
Il s'agit purement et simplement d'abdiquer, de renoncer, de rejeter toute foi en notre capacité collective à éduquer.
C'est "voter pour l'ordre et la sécurité" comme chantait Renaud. Beau projet.

Croisez les doigts très fort pour que personne ne s'entiche de "régler les problèmes" posés par les personnels de la même manière.

A te lire, on dirait que ta vision de la gendarmerie se limite à taper sur les manifestants ou mettre les gens en taule.
Etrange conception, assez limitative.
Elyas
Elyas
Empereur

#pasdevague dans un verre d'eau : les mesures concrètes - Page 4 Empty Re: #pasdevague dans un verre d'eau : les mesures concrètes

par Elyas le Sam 3 Nov 2018 - 14:12
Je partage une grande part de ton avis, Pogonophile.
Anaxagore
Anaxagore
Guide spirituel

#pasdevague dans un verre d'eau : les mesures concrètes - Page 4 Empty Re: #pasdevague dans un verre d'eau : les mesures concrètes

par Anaxagore le Sam 3 Nov 2018 - 14:18
@Zagara a écrit:La capacité collective à éduquer n'est pas affaire de foi mais de politique publique.
Je crois que c'est justement parce que l'opinion publique considère que l'école publique a fait la preuve depuis plus de 10 ans qu'elle était incapable, dans certaines situations et régions, d'assurer la qualité du climat scolaire que les politiques, poussés par l'opinion publique, se tournent vers de nouveaux acteurs jugés capables de ramener l'ordre dans ce qui est devenu, dans les représentations collectives, un lieu d'anarchie.
(on notera que ce message ne prend parti pour aucun camp)

L'opinion publique ferait bien d'ouvrir les yeux sur le fait que l'on a tout fait pour que l'instruction publique soit vidée de sa substance et que partant de là il ne reste qu'à tenter d'imposer un ordre qui ne tiendra jamais s'il repose sur du vent.

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

"Woland fit un signe de la main, et Jérusalem s'éteignit."

"On déclame contre les passions sans songer que c'est à leur flambeau que la philosophie allume le sien." Sade
doubledecker
doubledecker
Esprit éclairé

#pasdevague dans un verre d'eau : les mesures concrètes - Page 4 Empty Re: #pasdevague dans un verre d'eau : les mesures concrètes

par doubledecker le Sam 3 Nov 2018 - 14:25
@Ramanujan974 a écrit:
pogonophile a écrit:Ce que je lis me paraît complètement dingue.
Il s'agit purement et simplement d'abdiquer, de renoncer, de rejeter toute foi en notre capacité collective à éduquer.
C'est "voter pour l'ordre et la sécurité" comme chantait Renaud. Beau projet.

Croisez les doigts très fort pour que personne ne s'entiche de "régler les problèmes" posés par les personnels de la même manière.

A te lire, on dirait que ta vision de la gendarmerie se limite à taper sur les manifestants ou mettre les gens en taule.
Etrange conception, assez limitative.

Les missions de la gendarmerie sont des missions de sécurité publique et de police judiciaire, pas d'éducateur. Ce n'est pas limitatif de dire cela, à chacun son boulot.
Je partage aussi l'avis d'Anaxagore.

_________________
If you're not failing every now and again it's a sign you're not doing anything very innovative (Woody Allen)


La boutique de LolaDragibus : des petites choses futiles et inutiles pour embellir la vie (p'tites bricoles en tissu, papier, crochet....) : venez y jeter un oeil 😊
Zagara
Zagara
Guide spirituel

#pasdevague dans un verre d'eau : les mesures concrètes - Page 4 Empty Re: #pasdevague dans un verre d'eau : les mesures concrètes

par Zagara le Sam 3 Nov 2018 - 14:27
@Anaxagore a écrit:
@Zagara a écrit:La capacité collective à éduquer n'est pas affaire de foi mais de politique publique.
Je crois que c'est justement parce que l'opinion publique considère que l'école publique a fait la preuve depuis plus de 10 ans qu'elle était incapable, dans certaines situations et régions, d'assurer la qualité du climat scolaire que les politiques, poussés par l'opinion publique, se tournent vers de nouveaux acteurs jugés capables de ramener l'ordre dans ce qui est devenu, dans les représentations collectives, un lieu d'anarchie.
(on notera que ce message ne prend parti pour aucun camp)

L'opinion publique ferait bien d'ouvrir les yeux sur le fait que l'on a tout fait pour que l'instruction publique soit vidée de sa substance et que partant de là il ne reste qu'à tenter d'imposer un ordre qui ne tiendra jamais s'il repose sur du vent.

Difficile de faire comprendre cela aux gens dans le contexte des canaux de la fabrique de l'opinion actuels. C'est bien plus efficace de faire hurler "autorité ! autorité ! police ! police !" par 3 donneurs d'avis incompétents sur un plateau, et d'inculquer à Jacques Bonhomme : "1. école nécessite autorité 2. professeur = gauchiasse 68arde sans autorité 3. comme police = autorité 4. alors police = école".

C'est très cohérent avec la vogue sécuritaire qui a saisi l'opinion publique française depuis les années 2000 d'ailleurs.
Anaxagore
Anaxagore
Guide spirituel

#pasdevague dans un verre d'eau : les mesures concrètes - Page 4 Empty Re: #pasdevague dans un verre d'eau : les mesures concrètes

par Anaxagore le Sam 3 Nov 2018 - 14:33
Je sais. C'est difficile. Surtout pour les classes aisées qui se foutent de l'instruction comme d'une guigne et qui sont seulement inquiètes que fiston ait le papelard pour pouvoir être dûment placé par leur soins. Lorsque la gauche a expliqué qu'il ne fallait pas opprimer le peuple avec un méchant savoir discriminatoire, c'est là que c'est devenu bien drôle. Mais il y a plus de 10 ans...


Dernière édition par Anaxagore le Sam 3 Nov 2018 - 14:43, édité 1 fois

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

"Woland fit un signe de la main, et Jérusalem s'éteignit."

"On déclame contre les passions sans songer que c'est à leur flambeau que la philosophie allume le sien." Sade
Zagara
Zagara
Guide spirituel

#pasdevague dans un verre d'eau : les mesures concrètes - Page 4 Empty Re: #pasdevague dans un verre d'eau : les mesures concrètes

par Zagara le Sam 3 Nov 2018 - 14:39
@Anaxagore a écrit:Je sais. C'est difficile. Surtout pour les classes aisées qui se foutent de l'instruction comme d'une guigne et qui sont seulement inquiets que fiston ait le papelard pour pouvoir être dûment placé par leur soins. Lorsque la gauche a expliqué qu'il ne fallait pas opprimer le peuple avec un méchant savoir discriminatoire, c'est là que c'est devenu bien drôle. Mais il y a plus de 10 ans...
C'est bien les effets sur le climat scolaire de cette idéologie, couplés à ceux des coupes budgétaires (mais les 2 vont main dans la main), qui ont créé une situation politique où il semble désormais envisageable (et même souhaitable pour une bonne partie de l'opinion) de faire rentrer les forces de l'ordre dans l'enceinte scolaire.
Anaxagore
Anaxagore
Guide spirituel

#pasdevague dans un verre d'eau : les mesures concrètes - Page 4 Empty Re: #pasdevague dans un verre d'eau : les mesures concrètes

par Anaxagore le Sam 3 Nov 2018 - 14:46
Eh bien si tu sais comment sortir de là, je te roule une pelle.

C'est une image. professeur

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

"Woland fit un signe de la main, et Jérusalem s'éteignit."

"On déclame contre les passions sans songer que c'est à leur flambeau que la philosophie allume le sien." Sade
Zagara
Zagara
Guide spirituel

#pasdevague dans un verre d'eau : les mesures concrètes - Page 4 Empty Re: #pasdevague dans un verre d'eau : les mesures concrètes

par Zagara le Sam 3 Nov 2018 - 14:47
#pasdevague dans un verre d'eau : les mesures concrètes - Page 4 UbTEN5U

En vrai je ne vois pas du tout comment sortir de cette pente, surtout qu'en ce moment à chaque fois que je vois un débat sur l'éducation, le camp opposé au camp autoritaire est toujours une caricature de pédagogiste excessif libertaire qui ne doit vraiment pas donner envie au spectateur moyen de s'y identifier. Peut-être qu'une première étape serait de définitivement virer ces fantômes qui hantent les syndicats et appareils et sont co-responsables de la faillite de l'école. Parce que si c'est eux qui restent l'alternative à la droite autoritaire, alors je ne veux appartenir à aucun camp.


Dernière édition par Zagara le Sam 3 Nov 2018 - 14:51, édité 1 fois
Iphigénie
Iphigénie
Enchanteur

#pasdevague dans un verre d'eau : les mesures concrètes - Page 4 Empty Re: #pasdevague dans un verre d'eau : les mesures concrètes

par Iphigénie le Sam 3 Nov 2018 - 14:49
On pourrait peut-être ajouter que depuis que les Surveillants Généraux sont devenus des Conseillers d'Education et se sont pris pour des psy, il manque un poste dans la structure: alors si maintenant on en vient à demander des gendarmes, il faudrait d'abord s'en prendre à... A qui d'ailleurs? Laughing
édit: Conseillers Principaux d'Education, n'oublions pas le principaux (par rapport à quel subalterne? jamais compris)....
Lefteris
Lefteris
Empereur

#pasdevague dans un verre d'eau : les mesures concrètes - Page 4 Empty Re: #pasdevague dans un verre d'eau : les mesures concrètes

par Lefteris le Sam 3 Nov 2018 - 14:56
@Iphigénie a écrit:Il n’embrasse plus les flics, Renaud?
D’accord avec Lefteris sinon.
Je trouve le dernier paragraphe de Pogonophile très étrange pour ne pas dire dérangeant....
Je  dis d'ailleurs que ce n'est pas une solution, un "emplâtre" médiatique. Mais que les motifs de la contestation sont mal placés, ou mal formulés. Le problème n'est pas le détachement d'un fonctionnaire ou d'un militaire par ailleurs très qualifié, mais bien  le  marasme où l'on est arrivé suite à des cascades de "réformes"   délétères couplées à une idéologie  du laisser-aller, du silence, du replâtrage de façade,   marasme qui lui-même engendre d'autres causes de marasme (le dégoût massif des personnels envers l'institution,  la crise du recrutement, l'augmentation de la culture du déni et ainsi de suite). Je suis même persuadé que Blanquer va être, dans un autre registre, le digne successeur de NVB ou du marchand de shampoing (son ancien chef d'ailleurs) et porter d'autres coups fatals à l'EN, notamment par les mesures anti-enseignants qui se profilent.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle, utilisée pour toutes les démolitions, expliquée sans fard par F. Robine.

Gallica Musa mihi est, fateor, quod nupta marito. Pro domina colitur Musa latina mihi.

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος.
Lefteris
Lefteris
Empereur

#pasdevague dans un verre d'eau : les mesures concrètes - Page 4 Empty Re: #pasdevague dans un verre d'eau : les mesures concrètes

par Lefteris le Sam 3 Nov 2018 - 15:01
@Iphigénie a écrit:Il n’embrasse plus les flics, Renaud?
D’accord avec Lefteris sinon.
Je trouve le dernier paragraphe de Pogonophile très étrange pour ne pas dire dérangeant....
Je  dis d'ailleurs que ce n'est pas une solution, un "emplâtre" médiatique. Mais que les motifs de la contestation sont mal placés, ou mal formulés. Le problème n'est pas le détachement d'un fonctionnaire ou d'un militaire par ailleurs très qualifié, mais bien  le  marasme où l'on est arrivé suite à des cascades de "réformes"   délétères couplées à une idéologie  du laisser-aller, du silence, du replâtrage de façade,   marasme qui lui-même engendre d'autres causes de marasme (le dégoût massif des personnels envers l'institution,  la crise du recrutement, l'augmentation de la culture du déni et ainsi de suite). Je suis même persuadé que Blanquer va être, dans un autre registre, le digne successeur de NVB ou du marchand de shampoing (son ancien chef d'ailleurs) et porter d'autres coups fatals à l'EN, notamment par les mesures anti-enseignants qui se profilent.

On pourrait peut-être ajouter que depuis que les Surveillants Généraux sont devenus des Conseillers d'Education et se sont pris pour des psy, il manque un poste dans la structure: alors si maintenant on en vient à demander des gendarmes, il faudrait d'abord s'en prendre à... A qui d'ailleurs? Laughing
édit: Conseillers Principaux d'Education, n'oublions pas le principaux (par rapport à quel subalterne? jamais compris)....
Par rapport aux Conseillers d'Education, pas principaux, qui ont existé. C'était des personnels intégrés à ce corps (anciens répétiteurs par exemple, surveillants professionnels ) , puis il y a eu un concours pendant quelque temps.[/quote]


Dernière édition par Lefteris le Sam 3 Nov 2018 - 15:03, édité 2 fois

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle, utilisée pour toutes les démolitions, expliquée sans fard par F. Robine.

Gallica Musa mihi est, fateor, quod nupta marito. Pro domina colitur Musa latina mihi.

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος.
Lizdarcy
Lizdarcy
Fidèle du forum

#pasdevague dans un verre d'eau : les mesures concrètes - Page 4 Empty Re: #pasdevague dans un verre d'eau : les mesures concrètes

par Lizdarcy le Sam 3 Nov 2018 - 15:01
D'accord avec vous tous. Mais je nuancerais sur le fait que la violence de la société s'est installée dans l'école  (pourquoi en serait-elle préservée  ? ) et que l'institution ne résoudra pas tous les problèmes inhérents à coup de pédagogie, projets et bienveillance. Il me semble que quand on se trucide à coups de marteau, cela dépasse la mission de l'En.
Je suis assez pessimiste car à l'heure actuelle on supprime un max de moyens et que fait-on au quotidien pour que cela soit vivable? Que fait-on concrètement pour assurer un semblant d'ordre, justement pour instruire? Quel message faisons-nous passer aux familles dont les enfants sont scolarisés dans ces établissements difficiles et qui n'ont pas le choix? Je m'interroge vraiment sur le quotidien et pas si...car avec des "si"...
Bon c'est mon quart d'heure déprime...
avatar
User17095
Érudit

#pasdevague dans un verre d'eau : les mesures concrètes - Page 4 Empty Re: #pasdevague dans un verre d'eau : les mesures concrètes

par User17095 le Sam 3 Nov 2018 - 15:11
@Zagara
Que le téléspectateur qui ne travaille pas dans l'éducation tombe sur les images qui ont défrayé la chronique, se dise "ah ok c'est ça l'école maintenant, ben dis donc ça a changé", puis considère que c'est probablement une bonne idée de mettre de la police ou de la gendarmerie dans cette zone, effectivement c'est tout à fait logique et compréhensible ; mais des enseignants !?

Alors admettons, pour l'expérience de pensée, ne soyons pas sectaires, essayons honnêtement. Que peut apporter un officier de gendarmerie, ayant une formation et un parcours tout à fait différents, qu'il peut fournir en tant que conseiller sécurité (pas besoin d'un poste de perdir pour ça mais ne chipotons pas) ?
Bon évidemment il ne va pas jouer le rôle de vigile musclé, qui maîtrise le forcené - il en est probablement capable, et le jour où quelque chose de grave survient ce sera toujours bienvenu, mais ce n'est pas le quotidien.
Il ne va pas non plus inventer des punitions ou sanctions contraires au Code de l'Education, qui ne figurent pas dans le RI, et n'y seront pas votées ; une affectation exceptionnelle n'est pas une suspension du Droit.
Que reste-t-il ?

Je vois trois pistes :
- les solutions tradi, retour à l'école ancienne selon certaines représentations : interdiction de tout portable écouteur etc, mise en rang salut au drapeau, vérification des tenues vestimentaires... qui imagine que ça peut être efficace et que les personnels suivront (parce qu'on ne peut pas tout faire appliquer tout seul, il faut que la communauté éducative participe) ?
- les solutions technologiques, comme des caméras dans chaque salle - mais là je devine que ça va coincer
- les solutions basées sur l'humain, avec des formations des personnels, du travail en équipe... en définitive, solliciter et remobiliser les éducateurs - et là, on revient à la tâche aveugle du #pasdevague et à ce qui est pour moi une omission pleine de sens du plan du ministre : impliquer les enseignants, premiers acteurs du cadre de la salle de classe
Zagara
Zagara
Guide spirituel

#pasdevague dans un verre d'eau : les mesures concrètes - Page 4 Empty Re: #pasdevague dans un verre d'eau : les mesures concrètes

par Zagara le Sam 3 Nov 2018 - 15:19
Je pense que ceux qui l'assignent là espèrent qu'il restaurera un climat de discipline du fait :

1. de sa simple présence ("je vais faire un rapport à M. Gendarme" ça calme plus que "je vais faire un rapport à M. CPE")

2. de son rapport à la question du respect des lois : on ne va pas se mentir, y'a beaucoup d'élèves qui considèrent l'enceinte scolaire comme un lieu où ce qui est ailleurs considéré comme une qualification pénale est ici toléré : injures racistes, menaces de mort, bagarre, coups jusqu'au sang, etc. tous ces délits qu'on appelle pudiquement "incivilités" entre enseignants. Un fonctionnaire dont le métier a été de distinguer le licite de l'illicite est plus à même d'expliquer/rappeler aux élèves ce qui est acceptable et ce qui ne l'est pas, notamment parce qu'on constate (pasdevague en est la preuve tangible) que des équipes pédagogiques se refusent à le faire.

3. de sa capacité à proposer des plans pour améliorer la discipline dans les espaces communs de l'établissement (rôle de l'ancien surgé, théoriquement dévolu au cpe, mais qui n'est que rarement pris au sérieux de nos jours)

Franchement y'a du boulot, il ne se tournera pas les pouces puisque l'établissement où on le colle est difficile (doux euphémisme).
Personnellement je ne trouve pas a priori négatif de voir des transferts de compétences entre corps de fonctionnaires. On n'a pas la même approche face aux mêmes phénomènes, alors pourquoi pas. En fait je n'ai pas véritablement d'avis sur ce fait divers.
fifi51
fifi51
Fidèle du forum

#pasdevague dans un verre d'eau : les mesures concrètes - Page 4 Empty Re: #pasdevague dans un verre d'eau : les mesures concrètes

par fifi51 le Sam 3 Nov 2018 - 15:31
J'ajouterai qu'en cas de plaintes diverses, il sera sans doute mieux écouté que le personnel enseignant moyen.

_________________
Oui, j'ai un clavier Fisher Price pour l'instant !
Puck
Puck
Doyen

#pasdevague dans un verre d'eau : les mesures concrètes - Page 4 Empty Re: #pasdevague dans un verre d'eau : les mesures concrètes

par Puck le Sam 3 Nov 2018 - 15:32
Je ne vous ferai pas le coup hugolien, « Là où on ouvre une école... »,  d’autant que là c’est l’inverse, mais je trouve vraiment sinistre qu’on en soit réduit à ces « solutions ». On est dans une impasse voulue par les différents gouvernements successifs. Faut-il attendre que la petaudière explose et qu’on reprenne tout à zéro ?
Mais en attendant, que de souffrances de part et d’autre...
 
https://www.marianne.net/societe/colleges-difficiles-silence-ferme

Spoiler:
Je suis abonnée à la version papier, je ne peux que mettre le début de l’article.

_________________
"Ce que nous avons fait, aucune bête au monde ne l'aurait fait. 
Mais nous nous en sommes sortis. Et nous voici confrontés à l'ingratitude de la nation. Pourtant, c'était pas ma guerre. C'était pas ma guerre, oh non !"
Cripure
Lefteris
Lefteris
Empereur

#pasdevague dans un verre d'eau : les mesures concrètes - Page 4 Empty Re: #pasdevague dans un verre d'eau : les mesures concrètes

par Lefteris le Sam 3 Nov 2018 - 17:40
@Puck a écrit:Je ne vous ferai pas le coup hugolien, « Là où on ouvre une école... »,  d’autant que là c’est l’inverse, mais je trouve vraiment sinistre qu’on en soit réduit à ces « solutions ». On est dans une impasse voulue par les différents gouvernements successifs. Faut-il attendre que la petaudière explose et qu’on reprenne tout à zéro ?
Mais en attendant, que de souffrances de part et d’autre...
 
https://www.marianne.net/societe/colleges-difficiles-silence-ferme

Spoiler:
Je suis abonnée à la version papier, je ne peux que mettre le début de l’article.
On ne reprendra rien à zéro , le système va péter , sciemment, et autre chose se mettra en place avec des contractuels si l'on en trouve, une école au rabais pour tous. Ceux qui en ont les moyens se débrouilleront toujours, comme pour la santé les transports etc. Une économie financiarisée n'a pas besoin d'un haut niveau de formation pour tous, et ne veut surtout pas d'une  école qui fonctionnerait selon [feu]  notre modèle républicain, jugée trop coûteuse et apportant des éléments de formation jugés inutiles. Les dirigeants précédents avec l'iidéologie du "pratique", sacrifiant les humanités, dégradant staturairement la condition professorale ,ont donné ouvertement le ton (déjà donné avant, mais pas gravé dans le marbre). Les cost killers actuels qui bossent pour la finance et les riches vont y aller encore plus franco, en "assumant", selon leur phraséologie.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle, utilisée pour toutes les démolitions, expliquée sans fard par F. Robine.

Gallica Musa mihi est, fateor, quod nupta marito. Pro domina colitur Musa latina mihi.

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος.
Puck
Puck
Doyen

#pasdevague dans un verre d'eau : les mesures concrètes - Page 4 Empty Re: #pasdevague dans un verre d'eau : les mesures concrètes

par Puck le Sam 3 Nov 2018 - 17:58
Je suis sûre que tu as raison !#pasdevague dans un verre d'eau : les mesures concrètes - Page 4 Af04ce10

_________________
"Ce que nous avons fait, aucune bête au monde ne l'aurait fait. 
Mais nous nous en sommes sortis. Et nous voici confrontés à l'ingratitude de la nation. Pourtant, c'était pas ma guerre. C'était pas ma guerre, oh non !"
Cripure
Iphigénie
Iphigénie
Enchanteur

#pasdevague dans un verre d'eau : les mesures concrètes - Page 4 Empty Re: #pasdevague dans un verre d'eau : les mesures concrètes

par Iphigénie le Sam 3 Nov 2018 - 18:21
impliquer les enseignants, premiers acteurs du cadre de la salle de classe
Je ne suis pas sûre de bien comprendre, mais pas sûre non plus de pouvoir être d'accord avec cette affirmation.
Certes l'enseignant est le premier acteur dans le cadre de la salle de classe mais dans ce cadre il devrait s'occuper d'enseigner. La conduite voire la sécurité, c'est l'encadrement qui devrait la lui fournir. N'inversons pas trop les rôles.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum