Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Elaïna
Enchanteur

Inégalité entre profs célibataires et profs en couple - Page 6 Empty Re: Inégalité entre profs célibataires et profs en couple

par Elaïna Lun 7 Jan - 16:45
Untitled a écrit:
Elaïna a écrit:il y en aura toujours pour estimer que c'est là-dessus qu'il faut se focaliser.

P*tain mais c'est dingue ça ! A quel moment j'ai dit qu'il FALLAIT se focaliser dessus ? J'ai juste posé une question. Pour rappel on est sur un forum qui s'appelle "néoprofs", certains ici ont l'air de l'oublier.

Et on t'a répondu. Ce n'est pas en reposant la question que tu auras une réponse différente.
Verdurette
Verdurette
Modérateur

Inégalité entre profs célibataires et profs en couple - Page 6 Empty Re: Inégalité entre profs célibataires et profs en couple

par Verdurette Lun 7 Jan - 16:47
Tchanq a écrit: Il y a des académies qui refusent de signer les exeat. Les PE se retrouvent donc autorisés à rentrer dans une académie mais interdits de sortie. Conclusion: AUCUNE mutation possible.  C'est le cas où je suis.

Et on arrive ainsi à des situations aberrantes : ne souhaitant pas vivre  en couple ou famille séparés, ne pouvant pas assumer les frais de deux résidences, le/la PE demande une disponibilité (de droit) pour suivre son conjoint, il/elle arrive dans un lieu où on a besoin de PE, mais où il/elle n'est pas autorisé(e) à travailler, tout en faisant défaut aussi dans son département d'origine. Donc il manque un PE dans deux départements, et le PE n'a plus de salaire.
Et on a, parait-il, un service DRH.
Cherchez l'erreur.


Dernière édition par Verdurette le Lun 7 Jan - 17:39, édité 1 fois (Raison : Erreur de balise)
tchanq'
tchanq'
Neoprof expérimenté

Inégalité entre profs célibataires et profs en couple - Page 6 Empty Re: Inégalité entre profs célibataires et profs en couple

par tchanq' Lun 7 Jan - 16:50
Mathador a écrit:
Il n'y a pas besoin d'exeat si l'on obtient une mutation ou une permutation au mouvement inter-départemental ordinaire. Ceci dit, je me doute bien que si une DSDEN refuse les exeats cela va de pair avec des barres de sortie élevées.

Ici il n'y a de sortie que dans le cadre de permutations mais personne ou presque ne souhaite rentrer ni permuter. Je connais quelques PE qui m'ont pu suivre leur conjoint dont 1 qui a démissionné.
Si on régionalise les mutations du second degré nous arriverons à ces aberrations.  Ceux qui pensent que ça ne leur arrivera pas seront bien surpris !


Dernière édition par tchanq' le Lun 7 Jan - 17:13, édité 1 fois (Raison : orthographe)

_________________
Failure is not an option
tchanq'
tchanq'
Neoprof expérimenté

Inégalité entre profs célibataires et profs en couple - Page 6 Empty Re: Inégalité entre profs célibataires et profs en couple

par tchanq' Lun 7 Jan - 16:51
+1 Verdurette, c'est totalement ça !

_________________
Failure is not an option
avatar
Enaeco
Grand sage

Inégalité entre profs célibataires et profs en couple - Page 6 Empty Re: Inégalité entre profs célibataires et profs en couple

par Enaeco Lun 7 Jan - 16:54
Provence a écrit:
Enaeco a écrit:
Provence a écrit:
Untitled a écrit:

On voit peu de cas où c'est le conjoint qui a rejoint l'enseignant dans l'académie merdique où ce dernier a été envoyé.
C'est quoi, une académie merdique?

Peut-être les académies qui ont systématiquement des barres correspondant au minimum de points, qui concentrent la majorité des établissements REP/REP+ du territoire et où les loyers/prix d'un appartement décent dans un cadre très moyen correspond à une maison ailleurs.

En tout cas, personnellement, ça fait deux arguments auxquels je suis sensible.


Donc les académies rurales sont des académies de rêve, si je saisis bien?

La notion d'académie de rêve est probablement plus personnelle...C'est souvent la région d'origine j'imagine ou une académie littorale ou montagnarde...

Simplement, quit à être déraciné, si on peut éviter à la fois de se ruiner et de se farcir un établissement difficile...
Provence
Provence
Bon génie

Inégalité entre profs célibataires et profs en couple - Page 6 Empty Re: Inégalité entre profs célibataires et profs en couple

par Provence Lun 7 Jan - 16:57
Enaeco a écrit:

La notion d'académie de rêve est probablement plus personnelle...C'est souvent la région d'origine j'imagine ou une académie littorale ou montagnarde...

Simplement, quit à être déraciné, si on peut éviter à la fois de se ruiner et de se farcir un établissement difficile...
C'est bien pour cela que j'aurais voulu que l'initiateur du fil précise son propos...
Rabelais
Rabelais
Vénérable

Inégalité entre profs célibataires et profs en couple - Page 6 Empty Re: Inégalité entre profs célibataires et profs en couple

par Rabelais Lun 7 Jan - 16:59
Elaïna a écrit:
Mathador a écrit:
Rabelais a écrit:Pour moi, il devrait exister un mega bonus «  département/région » d’origine, que tu pourrais choisir de jouer, ou pas, si tu as envie de voir du pays ( cumulable avec le RC et jouable une fois dans la carrière, quand tu veux).
Je sais que la mixité sociale est un argument mais franchement, je pense que 1) le métier est assez difficile comme ça pour éviter de se retrouver parachuté loin de toute aide matérielle ou morale 2) les élèves ont des particularités qu’un natif comprend mieux.

Je serais curieux de savoir quel est mon département d'origine. Est-ce celui où je suis né, celui où j'ai grandi, celui où mes parents sont nés et ont grandi, celui où mes parents habitent actuellement ? On en est déjà à 4 départements dans 4 académies différentes (et je n'ai jamais mis l'une des ces académies comme premier vœu à l'inter).

Oui, même question ici.
Mes parents vivent dans le Sud-Est, l'académie d'Aix Marseille pour ne pas la nommer ^^. J'y ai grandi, de 0 à 18 ans, et je l'ai quittée pour faire mes études. Maintenant, ma "vraie" région, c'est l'Ile de France, où je vis depuis 2002. Alors ma compréhension du natif du Sud-Est, comment dire... outre que je n'ai aucun sentiment d'amour et aucune empathie particulière pour cette région... C'est d'ailleurs assez marrant car très souvent on me pose la question "mais quand est-ce que vous retournez dans le Sud ?" : mon mari est marseillais, et pour bien du monde, nous devrions forcément avoir envie d'y vivre à tout prix, les origines tout ça. Bah en fait non. On en a encore parlé récemment avec mon mari : retourner vivre dans le sud, c'est le plan pourri pour nous, et on aurait l'impression de... déraciner nos enfants, en fait !
Inégalité entre profs célibataires et profs en couple - Page 6 437980826 moi non plus, elle ne me servirait pas, je suis de l’Est, à l’origine de mes études mais je n.y ai plus personne depuis belle lurette. On a tellement déménagé ..et mes enfants sont de 3 départements aussi.
J’abandonnerais donc ces points bonus. Les étudiants d’aujourd’hui ont des difficultés à se déraciner , c’est un fait et je l’accepte. Inégalité entre profs célibataires et profs en couple - Page 6 3692576925 il y a plus de souffrance qu’aux temps anciens où Paris semblait LA ville où aller.
Je maintiens quand même que je comprends parfaitement les problématiques de l’Est où j’ai grandi et l’ensemble des comportements, mœurs et patois liés et que comprendre les élèves des académies où j’enseigne me prend du temps ( mes toulousains étaient bien différents de mes petits clermontois), donc oui, c’est aussi utile, je pense, d’avoir partagé une culture locale pendant sa scolarité avec les élèves que nous avons.
Ce n.est aucunement obligatoire, mais c’est une chance.

_________________
Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est c., on est c.
avatar
Bouboule
Doyen

Inégalité entre profs célibataires et profs en couple - Page 6 Empty Re: Inégalité entre profs célibataires et profs en couple

par Bouboule Lun 7 Jan - 17:04
@Untitled : quel barème proposerais-tu, toi ? Où rêves-tu d'aller (sans forcément nommer précisément) ?

Plus généralement, je vais enfoncer une porte ouverte mais ne pas oublier que lorsque les barres sont énormes, c'est qu'il n'y a pas (peu) de poste et que même en changeant le barème, on risque de rester derrière d'autres (pas forcément les mêmes).

L'avantage d'un jeune célibataire c'est sa disponibilité. Il faut voir large, multiplier les expériences et ne pas oublier que toutes les 6/7 semaines on est en vacances. Evidemment, je l'ai dit dès le départ de ce fil, le mouvement en 2 tours est catastrophique, il faut commencer par revenir au mouvement en 1 tour ("c'était mieux avant", dit le vieux...). Inégalité entre profs célibataires et profs en couple - Page 6 2289946511
tchanq'
tchanq'
Neoprof expérimenté

Inégalité entre profs célibataires et profs en couple - Page 6 Empty Re: Inégalité entre profs célibataires et profs en couple

par tchanq' Lun 7 Jan - 17:07
Bouboule a écrit: Evidemment, je l'ai dit dès le départ de ce fil, le mouvement en 2 tours est catastrophique, il faut commencer par revenir au mouvement en 1 tour ("c'était mieux avant", dit le vieux...). Inégalité entre profs célibataires et profs en couple - Page 6 2289946511
Il me semble que tous ceux qui sont assez "vieux" pour le connaitre préfèrent le mouvement à 1 tour. C'était satisfaisant pour tellement plus de monde, tellement moins stressant que muter à l'aveugle en 2 tours.

_________________
Failure is not an option
Mathador
Mathador
Grand Maître

Inégalité entre profs célibataires et profs en couple - Page 6 Empty Re: Inégalité entre profs célibataires et profs en couple

par Mathador Lun 7 Jan - 17:10
Verdurette a écrit:Et on arrive ainsi à des situations aberrantes : ne souhaitant pas vivre  en couple ou famille séparés, ne pouvant pas assumer les frais de deux résidences, le/la PE demande une disponibilité (de droit) pour suivre son conjoint, il/elle arrive dans un lieu où on a besoin de PE, mais où il/elle n'est pas autorisé(e) à travailler, tout en faisant défaut aussi dans son département d'origine. Donc il manque un PE dans deux départements, et le PE n'a plus de salaire.
Et on a, parait-il, un service DRH.
Cherchez l'erreur.
Certes, je ne cherche pas à défendre le mode de recrutement des PE (qui tiendrait la route uniquement si l'on maintenait l'ordre dans tous les départements et que l'indemnité de résidence était un minimum ajustée à la réalité du foncier). Je disais simplement que les postes convoités existent, alors que d'autres administrations ont un maillage territorial beaucoup moins dense (voir par exemple ici pour les douanes). Je peux aussi évoquer le cas des maîtres de conférences, dont le corps fonctionne sur une logique de poste et pour lesquels le rapprochement de conjoints, dans les faits, n'existe pas.

tchanq' a écrit:Ici il n'y a de sortie que dans le cadre de permutations mais personne ou presque ne souhaite rentrer ni permuter. Je connais quelques PE qui m'ont pu suivre leur conjoint dont 1 qui a démissionné.
Si on régionalise les mutations du second degré nous arriverons à ces aberrations.  Ceux qui pense que ça ne leur arrivera pas seront bien surpris !
Bien sûr, je suis favorable au maintien d'un recrutement national: plus le recrutement est local à l'établissement plus on porte atteinte à l'égalité des chances.

_________________
"There are three kinds of lies: lies, damned lies, and statistics." (cité par Mark Twain)
« Vulnerasti cor meum, soror mea, sponsa; vulnerasti cor meum in uno oculorum tuorum, et in uno crine colli tui.
Quam pulchrae sunt mammae tuae, soror mea sponsa! pulchriora sunt ubera tua vino, et odor unguentorum tuorum super omnia aromata. » (Canticum Canticorum 4:9-10)
maikreeeesse
maikreeeesse
Sage

Inégalité entre profs célibataires et profs en couple - Page 6 Empty Re: Inégalité entre profs célibataires et profs en couple

par maikreeeesse Lun 7 Jan - 17:10
Beaucoup de PE suivent ou tentent de suivre leur conjoint qui travaille dans le privé parce que nous sommes pratiquement que des femmes, parce que nous avons le salaire le plus faible des deux donc celle qui prendra une année sabbatique, s'il le faut. Je n'ai jamais choisi ma région, ai fait 4 département et trois académies (et un an aux USA) pour suivre mon conjoint. Dans la recherche il n'a pas le choix de la localité.
Maintenant quelle est ma région ? (celle de mon enfance, de mes études, de ma formation, de mes premières années ou celle de maintenant que je n'ai pas choisie..). Eh bien la dernière, celle où je fais ma vie et où grandissent mes enfants. Je pourrais passer mon temps à me lamenter sur le fait que je n'ai pas choisi, que je ne l'aime pas, que mes amis d'enfance sont ailleurs, que mes parents aussi ou essayer de profiter de ce que j'ai. Je tente la dernière alternative. Pour préciser je suis petite fille d'immigrés italien, et suisse (si cela existe Very Happy ) et il n'y a pas de notion dans ma famille de terroir ou de maison familiale. On fait sa vie où on est et le monde est vaste.


Dernière édition par maikreeeesse le Lun 7 Jan - 17:35, édité 2 fois
Babarette
Babarette
Doyen

Inégalité entre profs célibataires et profs en couple - Page 6 Empty Re: Inégalité entre profs célibataires et profs en couple

par Babarette Lun 7 Jan - 17:11
Provence a écrit:
Enaeco a écrit:
Provence a écrit:
Untitled a écrit:

On voit peu de cas où c'est le conjoint qui a rejoint l'enseignant dans l'académie merdique où ce dernier a été envoyé.
C'est quoi, une académie merdique?

Peut-être les académies qui ont systématiquement des barres correspondant au minimum de points, qui concentrent la majorité des établissements REP/REP+ du territoire et où les loyers/prix d'un appartement décent dans un cadre très moyen correspond à une maison ailleurs.

En tout cas, personnellement, ça fait deux arguments auxquels je suis sensible.


Donc les académies rurales sont des académies de rêve, si je saisis bien?

Pour les amoureux de la campagne, qui existent, oui.

_________________
“Google peut vous donner 100 000 réponses, un bibliothécaire vous donne la bonne.” Neil Gaiman.

elephantrose :lecteur:
Provence
Provence
Bon génie

Inégalité entre profs célibataires et profs en couple - Page 6 Empty Re: Inégalité entre profs célibataires et profs en couple

par Provence Lun 7 Jan - 17:11
maikreeeesse a écrit: On fait sa vie où on est et le monde est vaste.

+1
Babarette
Babarette
Doyen

Inégalité entre profs célibataires et profs en couple - Page 6 Empty Re: Inégalité entre profs célibataires et profs en couple

par Babarette Lun 7 Jan - 17:31
Difficile parfois de faire sa vie où on est, quand on souffre d'y être. Tant mieux pour ceux qui vivent bien le déracinement, ou le fait de vivre en pleine cambrousse quand ils sont citadins dans l'âme, ou dans une grande ville étouffante quand ils aiment la verdure.

_________________
“Google peut vous donner 100 000 réponses, un bibliothécaire vous donne la bonne.” Neil Gaiman.

elephantrose :lecteur:
Maju
Maju
Niveau 8

Inégalité entre profs célibataires et profs en couple - Page 6 Empty Re: Inégalité entre profs célibataires et profs en couple

par Maju Lun 7 Jan - 17:37
Babarette a écrit:ou le fait de vivre en pleine cambrousse quand ils sont citadins dans l'âme, ou dans une grande ville étouffante quand ils aiment la verdure

Mais là, ça relève du mouvement intra, où le déséquilibre de barème est beaucoup moins net entre célibataires et couples.
Mathador
Mathador
Grand Maître

Inégalité entre profs célibataires et profs en couple - Page 6 Empty Re: Inégalité entre profs célibataires et profs en couple

par Mathador Lun 7 Jan - 17:43
Maju a écrit:
Babarette a écrit:ou le fait de vivre en pleine cambrousse quand ils sont citadins dans l'âme, ou dans une grande ville étouffante quand ils aiment la verdure

Mais là, ça relève du mouvement intra, où le déséquilibre de barème est beaucoup moins net entre célibataires et couples.

À ceci près que les bonifications géographiques (qui sont légitimes) afférentes au RC s'appliquent sur des vœux (GEO, DPT, parfois COM) contenant uniquement des postes fixes, ce qui avantage les collègues en couple par rapport aux célibataires pour l'obtention d'un poste fixe: ce dernier avantage me paraît difficile à justifier.

_________________
"There are three kinds of lies: lies, damned lies, and statistics." (cité par Mark Twain)
« Vulnerasti cor meum, soror mea, sponsa; vulnerasti cor meum in uno oculorum tuorum, et in uno crine colli tui.
Quam pulchrae sunt mammae tuae, soror mea sponsa! pulchriora sunt ubera tua vino, et odor unguentorum tuorum super omnia aromata. » (Canticum Canticorum 4:9-10)
Babarette
Babarette
Doyen

Inégalité entre profs célibataires et profs en couple - Page 6 Empty Re: Inégalité entre profs célibataires et profs en couple

par Babarette Lun 7 Jan - 17:45
On ne choisit pas forcément où l'on va. Si j'avais été titularisée, avec mes points, j'étais TZR à la campagne.
Et j'évoquais aussi le déracinement.

_________________
“Google peut vous donner 100 000 réponses, un bibliothécaire vous donne la bonne.” Neil Gaiman.

elephantrose :lecteur:
Maju
Maju
Niveau 8

Inégalité entre profs célibataires et profs en couple - Page 6 Empty Re: Inégalité entre profs célibataires et profs en couple

par Maju Lun 7 Jan - 17:49
Babarette a écrit:On ne choisit pas forcément où l'on va. Si j'avais été titularisée, avec mes points, j'étais TZR à la campagne.
Et j'évoquais aussi le déracinement.

Tu as raison, c'est moi qui n'avais relevé qu'une partie de ton propos. Si j'évoquais l'intra, c'est parce qu'il me semble moins bloqué que l'inter, sauf si l'on veut absolument avoir LE poste que toute l'académie convoite ou presque, mais pour changer de secteur dans l'académie, il est rare de devoir attendre 15 ans, comme c'est le cas pour changer d'académie parfois. Je précise que je parle du mouvement du second degré, je sais que pour les PE c'est encore autre chose.
Caspar
Caspar
Enchanteur

Inégalité entre profs célibataires et profs en couple - Page 6 Empty Re: Inégalité entre profs célibataires et profs en couple

par Caspar Lun 7 Jan - 17:53
Maju a écrit:
Babarette a écrit:On ne choisit pas forcément où l'on va. Si j'avais été titularisée, avec mes points, j'étais TZR à la campagne.
Et j'évoquais aussi le déracinement.

Tu as raison, c'est moi qui n'avais relevé qu'une partie de ton propos. Si j'évoquais l'intra, c'est parce qu'il me semble moins bloqué que l'inter, sauf si l'on veut absolument avoir LE poste que toute l'académie convoite ou presque, mais pour changer de secteur dans l'académie, il est rare de devoir attendre 15 ans, comme c'est le cas pour changer d'académie parfois. Je précise que je parle du mouvement du second degré, je sais que pour les PE c'est encore autre chose.

Pas si facile que ça de muter même à l'intra, si tu veux être dans la Grande Ville et les alentours, ou même le département où se trouve la Grande Ville. Les départements très ruraux peuvent aussi -paradoxalement - être difficiles à obtenir (peu de postes et peu de mouvements), c'est le cas dans mon académie.
Untitled
Untitled
Niveau 6

Inégalité entre profs célibataires et profs en couple - Page 6 Empty Re: Inégalité entre profs célibataires et profs en couple

par Untitled Lun 7 Jan - 17:55
Elaïna a écrit:Et on t'a répondu. Ce n'est pas en reposant la question que tu auras une réponse différente.

Je ne la repose pas en fait, j'essaie juste de préciser ma pensée parce que j'ai le sentiment que mes propos ont été grandement déformés. Il me semble que j'en ai encore le droit Very Happy

Sinon pour répondre à Bouboule :

Je n'ai hélas rien de mieux à proposer pour la simple et bonne raison que je ne connais pas bien les rouages du système. Ça semble effectivement insoluble et c'est assez désolant... Pour ma part je suis originaire de Vendée, j'ai ensuite étudié pendant 3 ans dans la Creuse avant de vivre 7 ans à Toulouse. Et depuis 2 ans et demi j'ai été parachutée au sein d'une commune parmi les plus sinistrées du Cher. Dans l'idéal j'aimerais retourner sur l'académie de Toulouse ou en Bretagne où vit ma sœur (donc académie de Rennes). Et ce que je constate, à la lecture des barres d'entrée dans ma discipline, c'est qu'en me pacsant avec un(e) pote sur place, j'ai une chance d'obtenir l'une ou l'autre d'ici 2-3 ans. Tandis que si je ne fais rien, je peux poireauter genre 15 ans. Et je trouve ça fou comme situation. C'est tout.

_________________
« Adhérer sans recul, comme rejeter sans appel, relèvent de la même absence de discernement. »
Untitled
Untitled
Niveau 6

Inégalité entre profs célibataires et profs en couple - Page 6 Empty Re: Inégalité entre profs célibataires et profs en couple

par Untitled Lun 7 Jan - 18:04
Questions subsidiaires...
1) Quelqu'un peut-il me réexpliquer "simplement" le système en vigueur pour les PE ? Je ne comprends pas tout :/
2) Comment le passage au mouvement à 2 tours a-t-il été justifié ? Perso je n'ai connu que celui-là mais tout le monde semble tomber d'accord sur le fait que c'était mieux avant !

_________________
« Adhérer sans recul, comme rejeter sans appel, relèvent de la même absence de discernement. »
neotitcreteil
neotitcreteil
Habitué du forum

Inégalité entre profs célibataires et profs en couple - Page 6 Empty Re: Inégalité entre profs célibataires et profs en couple

par neotitcreteil Lun 7 Jan - 18:05
Enfin le projet cap22 c'est bien de régionaliser les recrutements... Ne plus pérenniser le statut de fonctionnaire. Le nombre de postes ouverts est du au nombre de stagiaires sortants. En clair les mutations risquent de grandement se bloquer..
Donc les stratégies au long terme dont en plus les règles peuvent changer en cours de route.. Comme le bonus stagiaire ou le voué préférentiel etc..
Caspar
Caspar
Enchanteur

Inégalité entre profs célibataires et profs en couple - Page 6 Empty Re: Inégalité entre profs célibataires et profs en couple

par Caspar Lun 7 Jan - 18:10
Untitled a écrit:Questions subsidiaires...
1) Quelqu'un peut-il me réexpliquer "simplement" le système en vigueur pour les PE ? Je ne comprends pas tout :/
2) Comment le passage au mouvement à 2 tours a-t-il été justifié ? Perso je n'ai connu que celui-là mais tout le monde semble tomber d'accord sur le fait que c'était mieux avant !

La justification c'était une certaine décentralisation: pourquoi passer par des instances parisiennes pour muter de Rennes à Saint-Malo par exemple ? Résultat: mobilité limitée parce que plus risquée, alors qu'on nous vante la mobilité sur tous les tons (traverser la rue et tout ça).

Je ne sais pas si Allègre pensait sincèrement ou non que ça allait faciliter la vie des enseignants, c'était surtout idéologique je pense (dégraisser et décentraliser le mammouth).
avatar
User23080
Niveau 3

Inégalité entre profs célibataires et profs en couple - Page 6 Empty Re: Inégalité entre profs célibataires et profs en couple

par User23080 Lun 7 Jan - 18:13
Babarette a écrit:Difficile parfois de faire sa vie où on est, quand on souffre d'y être. Tant mieux pour ceux qui vivent bien le déracinement, ou le fait de vivre en pleine cambrousse quand ils sont citadins dans l'âme, ou dans une grande ville étouffante quand ils aiment la verdure.
+1000

tchanq' a écrit:Il me semble que tous ceux qui sont assez "vieux" pour le connaitre préfèrent le mouvement à 1 tour. C'était satisfaisant pour tellement plus de monde, tellement moins stressant que muter à l'aveugle en 2 tours.
ça limite les aberrations du genre le gars qui veut aller au fin fond de la Dordogne où peu de gens souhaitent aller mais qui doit se farcir l'accès à l'académie Bordeaux (très demandé pour notamment Bordeaux) mais les coins très demandé à l'intra resterons inaccessible. C'est toujours un grand pas en avant.

Dans cette affaire de guerre, on n'ose pas dire concrètement combien d'années un célibataire doit sacrifier par rapport aux couples. Avec l'ancien barèmes, un RC correspondait à 10 ans d'ancienneté. C'est choquant. 1 enfant en plus, c'est 7 ans en plus. Et tout ça sans compter sur l'inflation des années de séparation. Est-ce normal qu'un célibataire doive flinguer 17 ans de sa vie pour concurrencer un couple avec un enfant? Les couples répondront oui par pur égoïsme, les célib' répondront non là encore par pur égoïsme. Le nouveau barème permet de diviser tout ça par 2, ce qui limite la scission entre les célib et les couples.
Toutefois, la seule qui y gagnera c'est une administration qui mettra en œuvre le recrutement par les CDE et comme les célibataires en auront marre d'être floués par les couples, ils militeront pour : diviser pour régner.

Comme je l'ai déjà dit, le fait que les couples doivent systématiquement passer devant les célib' n'est qu'un argument d'autorité. En quoi, la vie privé des collègues en couple doit avoir un impact sur la vie professionnelle des collègues célib. Ceux qui sont en couple l'ont choisi. Ceux qui ne sont pas en couple ne le choisissent pas.
Ceux qui disent aux celib "tu n'as qu'à faire ta vie là où tu es muté" ont autant d'arguments que ceux qui diront "ton/ta conjoint(e) mute, tu n'as qu'à divorcer" ou bien "ton/ta conjoint(e) mute : il fallait prendre quelqu'un avec un métier stable".
Les arguments sont bien sûr nazes des 2 côtés mais à force de démolir autant les (maigres) espoirs des celib par des barèmes très orientés en faveur d'une partie des profs, vous n'aurez bientôt plus beaucoup de célib dans l'EN. Et vous serez entre couples avec enfants en train de vous chamailler. Quand un prof, en couple avec 2 enfants, se retrouvera à 600 km de son conjoint et de ces 2 enfants on lui répondra "dommage mais vous n'avez que 2 enfants, il fallait en faire 5".

De toute façon, je milite pour qu'on arrête de répartir équitablement les profs sur le territoire mais qu'on ouvre les postes partout où il y a besoin de profs. Et si certains académies peu populaires se retrouvent sans prof et bien tant pis : à ces académies de devenir attrayante pour les profs (prime conséquente pour les régions déficitaires comme dans certaines administrations, logements de fonction (ou aide au logement), aide à l'emploi pour le conjoint/conjointe, etc.). Certaines administrations se défendent largement mieux "ok tu m'envoies dans une région "pourrie" mais je veux des compensations". Il n'y a qu'à l'EN où des profs balancent à des collègues "tu n'es pas dans l'académie que tu veux? Écoute tu es fonctionnaire, c'est déjà pas mal, non?".
Mathador
Mathador
Grand Maître

Inégalité entre profs célibataires et profs en couple - Page 6 Empty Re: Inégalité entre profs célibataires et profs en couple

par Mathador Lun 7 Jan - 18:19
Untitled a écrit:Questions subsidiaires...
1) Quelqu'un peut-il me réexpliquer "simplement" le système en vigueur pour les PE ? Je ne comprends pas tout :/

De ce que j'ai compris, chaque DSDEN gère indépendamment ses effectifs au niveau départemental. Les besoins de recrutement remontent aux académies qui déterminent un nombre de places au concours.
Dans chaque concours (académique), les candidats émettent des vœux pour les départements, et les lauréats sont affectés selon leurs vœux, leur rang au concours et les quotas départementaux. Les PE stagiaires d'un département sont titularisés dans le département et ne participent pas au mouvement inter-départemental.
Les mutations inter-départementales permettent aux candidats d'(essayer d')échanger leurs départements, mais si j'ai bien compris il doit y avoir autant d'entrants que de sortants dans chaque département, sauf pour l'ineat-exeat.

_________________
"There are three kinds of lies: lies, damned lies, and statistics." (cité par Mark Twain)
« Vulnerasti cor meum, soror mea, sponsa; vulnerasti cor meum in uno oculorum tuorum, et in uno crine colli tui.
Quam pulchrae sunt mammae tuae, soror mea sponsa! pulchriora sunt ubera tua vino, et odor unguentorum tuorum super omnia aromata. » (Canticum Canticorum 4:9-10)
Elaïna
Elaïna
Enchanteur

Inégalité entre profs célibataires et profs en couple - Page 6 Empty Re: Inégalité entre profs célibataires et profs en couple

par Elaïna Lun 7 Jan - 18:22
Bolas a écrit:
Comme je l'ai déjà dit, le fait que les couples doivent systématiquement passer devant les célib' n'est qu'un argument d'autorité. En quoi, la vie privé des collègues en couple doit avoir un impact sur la vie professionnelle des collègues célib. Ceux qui sont en couple l'ont choisi. Ceux qui ne sont pas en couple ne le choisissent pas.

Ah bon ? un célibataire l'est forcément par défaut ?
Bonjour le cliché, bis.

_________________
It took me forty years to realize this. But for guys like us... our lives aren't really our own. There's always someone new to help. Someone we need to protect. These past few years, I fought that fate with all I had. But I'm done fighting. It's time I accept the hand I was dealt. Too many people depend on us. Their dreams depend on us.

Kiryu Kazuma inYakuza 4 Remastered

Ma page Facebook https://www.facebook.com/Lire-le-Japon-106902051582639
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum