Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
*Ombre*
Expert

Est-ce qu'enseigner les lettres classiques a encore de l'avenir ? - Page 10 Empty Re: Est-ce qu'enseigner les lettres classiques a encore de l'avenir ?

par *Ombre* Mar 19 Mar 2019 - 12:09
@Provence a écrit:
@*Ombre* a écrit:J'apprends que, ce lycée de centre-ville étant très demandé, le fait de vouloir faire une option qu'il est le seul à offrir dans tout le département n'est pas un motif de dérogation. Nous devons rester dans un de nos lycées de secteur et nous débrouiller avec le CNED pour le latin.
C'est curieux, nous avons l'information inverse dans mon département: la poursuite de l'étude des langues anciennes est un des rares motifs de dérogation valable. Je fais actuellement tout ce que je peux pour envoyer mes bons latinistes dans la grande ville puisque le lycée de secteur est appelé à n'offrir que le minimum aux petits gosses de la campagne. Le latin y a été supprimé, mais, comme me l'a assuré un prof de lettres aux portes ouvertes: "la titulaire en lettres classiques le vit très bien. Et puis c'était dans l'ordre des choses, il n'y avait plus d'élèves." Est-ce qu'enseigner les lettres classiques a encore de l'avenir ? - Page 10 1382610345

Les consignes varient-elles d'un établissement à l'autre ou devrais-je téléphoner au rectorat ?
Kilmeny
Kilmeny
Guide spirituel

Est-ce qu'enseigner les lettres classiques a encore de l'avenir ? - Page 10 Empty Re: Est-ce qu'enseigner les lettres classiques a encore de l'avenir ?

par Kilmeny Mar 19 Mar 2019 - 12:35
Appelle le rectorat. Des dérogations, sont parfois possibles.

_________________
Un petit clic pour les animaux : http://www.clicanimaux.com/catalog/accueil.php?sites_id=1
Provence
Provence
Bon génie

Est-ce qu'enseigner les lettres classiques a encore de l'avenir ? - Page 10 Empty Re: Est-ce qu'enseigner les lettres classiques a encore de l'avenir ?

par Provence Mar 19 Mar 2019 - 12:36
Je ne sais pas si la dérogation s'effectue dans la limite des places disponibles, mais tu es en droit de la demander. Il y a aussi peut-être le problème du passage du privé au public.

https://www.ac-orleans-tours.fr/fileadmin/user_upload/saio/Au_coll%C3%A8ge/029-102_-_Etabl_publics_prives_-_Mise_en_oeuvre_de_l_affectation_post_3e_ds_l_academie_en_2019.pdf
A rebours
A rebours
Érudit

Est-ce qu'enseigner les lettres classiques a encore de l'avenir ? - Page 10 Empty Re: Est-ce qu'enseigner les lettres classiques a encore de l'avenir ?

par A rebours Mar 19 Mar 2019 - 13:16
@Provence a écrit:C'est ce que j'ai répondu à ce brave collègue: que je le vivais mal et que c'était une catastrophe pour le bassin et l'étude des lettres de façon générale. La discussion avait mal commencé: il avait confondu lettres classiques et langues anciennes...

Ah... Ça me rappelle certains propos tenus au sujet de l'enseignement des lettres modernes tenus ici Est-ce qu'enseigner les lettres classiques a encore de l'avenir ? - Page 10 437980826
Finalement nous ne sommes plus que des enseignants d'une matière (pas une langue qui, elle, reste ancienne) déjà morte. En ce qui concerne le français, il semble de plus en nous être proposé en dernier recours...
avatar
Desquestions
Niveau 4

Est-ce qu'enseigner les lettres classiques a encore de l'avenir ? - Page 10 Empty Re: Est-ce qu'enseigner les lettres classiques a encore de l'avenir ?

par Desquestions Mar 19 Mar 2019 - 14:07
@Provence a écrit:Le latin y a été supprimé, mais, comme me l'a assuré un prof de lettres aux portes ouvertes: "la titulaire en lettres classiques le vit très bien. Et puis c'était dans l'ordre des choses, il n'y avait plus d'élèves." Est-ce qu'enseigner les lettres classiques a encore de l'avenir ? - Page 10 1382610345


Si je puis me permettre, n'accorde pas trop de crédit à ce que rapportent les gens.
Quand un prof n'a plus la force de se battre pour faire maintenir l'option, on le dit vite démotivé ou indifférent.

Et même sans cela. Pour avoir soutenu des collègues d'une défunte section euro, j'ai appris que je me moquais de l'avenir de ma discipline (laquelle n'était d'ailleurs même pas impactée par cette section euro). Ah bon.
Lédissé
Lédissé
Modérateur

Est-ce qu'enseigner les lettres classiques a encore de l'avenir ? - Page 10 Empty Re: Est-ce qu'enseigner les lettres classiques a encore de l'avenir ?

par Lédissé Mar 19 Mar 2019 - 14:22
@A rebours a écrit:
@Provence a écrit:C'est ce que j'ai répondu à ce brave collègue: que je le vivais mal et que c'était une catastrophe pour le bassin et l'étude des lettres de façon générale. La discussion avait mal commencé: il avait confondu lettres classiques et langues anciennes...

Ah... Ça me rappelle certains propos tenus au sujet de l'enseignement des lettres modernes tenus ici Est-ce qu'enseigner les lettres classiques a encore de l'avenir ? - Page 10 437980826
Finalement nous ne sommes plus que des enseignants d'une matière (pas une langue qui, elle, reste ancienne)  déjà morte. En ce qui concerne le français, il semble de plus en nous être proposé en dernier recours...
Pas une matière. Un enseignement de complément.
À qui les Matières, elles, font l'aumône (ou pas) d'heures qui leur reviennent de droit.
(Dites donc, il n'y a plus d'émoticône qui se pend ? Ou ce sont mes souvenirs qui me trompent ?)

*Ombre*, je pense aussi que tu pourrais appeler le rectorat. C'est en effet écoeurant.

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer...Est-ce qu'enseigner les lettres classiques a encore de l'avenir ? - Page 10 Vieille etc._  Smile
Celadon
Celadon
Demi-dieu

Est-ce qu'enseigner les lettres classiques a encore de l'avenir ? - Page 10 Empty Re: Est-ce qu'enseigner les lettres classiques a encore de l'avenir ?

par Celadon Mar 19 Mar 2019 - 14:29
L'émoticône qui se pend est en rupture de stock, Lady. humhum
Lédissé
Lédissé
Modérateur

Est-ce qu'enseigner les lettres classiques a encore de l'avenir ? - Page 10 Empty Re: Est-ce qu'enseigner les lettres classiques a encore de l'avenir ?

par Lédissé Mar 19 Mar 2019 - 15:04
C'est vrai qu'en ce moment, on pourrait l'utiliser dans la moitié des messages. Je navigue de fil déprimant en fil déprimant sur néo.

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer...Est-ce qu'enseigner les lettres classiques a encore de l'avenir ? - Page 10 Vieille etc._  Smile
Caspar
Caspar
Bon génie

Est-ce qu'enseigner les lettres classiques a encore de l'avenir ? - Page 10 Empty Re: Est-ce qu'enseigner les lettres classiques a encore de l'avenir ?

par Caspar Mar 19 Mar 2019 - 15:49
Ce qui est cocasse (entre guillemets) dans l'histoire d'Ombre, c'est qu'on nous avait promis que les élèves pourraient voler de lycée en lycée au gré de leurs choix de spécialités. 

Quant au propos tenus à Provence, il y a de quoi vomir en effet.
*Ombre*
*Ombre*
Expert

Est-ce qu'enseigner les lettres classiques a encore de l'avenir ? - Page 10 Empty Re: Est-ce qu'enseigner les lettres classiques a encore de l'avenir ?

par *Ombre* Mar 19 Mar 2019 - 18:09
Bon, après coup de téléphone, il s'avère que j'ai le droit de remplir une demande de dérogation, mais que vu l'établissement en question, centre-ville bobo réputé avec prépas intégrées, ils sont surchargés de mômes qui se découvrent une passion pour le russe LVIII ou je ne sais quoi de ce genre et ne peuvent les accepter. Je vais peut-être tenter quand même : mon môme a 20 de moyenne en latin, il adore ça. Ce serait dommage quand même.
Comme tu le dis, Caspar, ce serait cocasse si ce n'était pas à pleurer. Il y a la comm, qui ferait presque rêver, et la réalité. La réalité, c'est que mon bonhomme est intéressé par deux options, qui existaient toutes les deux dans son lycée avant la réforme, et que vu comme c'est engagé, il y a des chances qu'il ne puisse faire AUCUNE des deux.
Provence
Provence
Bon génie

Est-ce qu'enseigner les lettres classiques a encore de l'avenir ? - Page 10 Empty Re: Est-ce qu'enseigner les lettres classiques a encore de l'avenir ?

par Provence Mar 19 Mar 2019 - 20:12
@Desquestions a écrit:
@Provence a écrit:Le latin y a été supprimé, mais, comme me l'a assuré un prof de lettres aux portes ouvertes: "la titulaire en lettres classiques le vit très bien. Et puis c'était dans l'ordre des choses, il n'y avait plus d'élèves." Est-ce qu'enseigner les lettres classiques a encore de l'avenir ? - Page 10 1382610345


Si je puis me permettre, n'accorde pas trop de crédit à ce que rapportent les gens.
Quand un prof n'a plus la force de se battre pour faire maintenir l'option, on le dit vite démotivé ou indifférent.

Je n'accorde pas spécialement de crédit à ce que me disait ce jeune homme. Mais j'ai bien entendu le cynisme satisfait de son propos.
Caspar
Caspar
Bon génie

Est-ce qu'enseigner les lettres classiques a encore de l'avenir ? - Page 10 Empty Re: Est-ce qu'enseigner les lettres classiques a encore de l'avenir ?

par Caspar Mar 19 Mar 2019 - 21:40
@Provence a écrit:
@Desquestions a écrit:
@Provence a écrit:Le latin y a été supprimé, mais, comme me l'a assuré un prof de lettres aux portes ouvertes: "la titulaire en lettres classiques le vit très bien. Et puis c'était dans l'ordre des choses, il n'y avait plus d'élèves." Est-ce qu'enseigner les lettres classiques a encore de l'avenir ? - Page 10 1382610345


Si je puis me permettre, n'accorde pas trop de crédit à ce que rapportent les gens.
Quand un prof n'a plus la force de se battre pour faire maintenir l'option, on le dit vite démotivé ou indifférent.

Je n'accorde pas spécialement de crédit à ce que me disait ce jeune homme. Mais j'ai bien entendu le cynisme satisfait de son propos.


Je n'étais pas là mais comme tu le dis , ce sont ces propos à lui qui sont choquants. Il est de toute façon invraisemblable que la collègue de LC "vive très bien" la situation. Et il dit ça en sachant qu'il s'adresse à une autre collègue.
Lédissé
Lédissé
Modérateur

Est-ce qu'enseigner les lettres classiques a encore de l'avenir ? - Page 10 Empty Re: Est-ce qu'enseigner les lettres classiques a encore de l'avenir ?

par Lédissé Mer 20 Mar 2019 - 7:24
*Ombre* : Avec une lettre de motivation, peut-être, appuyant cet élément, que l'option est déjà suivie, et brillamment ?

C'est en effet amèrement ironique. La fille d'une collègue est dans une situation similaire, mais elle pourra faire au moins l'une des options qui l'intéressaient. Une seule : pas de cumul possible, puisque les options de type général sont limitées, et qu'on lui impose une option de type technologique qui ne l'intéresse pas. Youhou.

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer...Est-ce qu'enseigner les lettres classiques a encore de l'avenir ? - Page 10 Vieille etc._  Smile
Caspar
Caspar
Bon génie

Est-ce qu'enseigner les lettres classiques a encore de l'avenir ? - Page 10 Empty Re: Est-ce qu'enseigner les lettres classiques a encore de l'avenir ?

par Caspar Mer 20 Mar 2019 - 7:50
Interview de Blanquer dans Le Point concernant l'ennseignement des langues anciennes (qu'il va sauver avec ses petits bras). Je dois partir en cours mais je posterai le lien dans la journée si personne ne l'a fait avant moi.


Dernière édition par Caspar le Mer 20 Mar 2019 - 11:18, édité 1 fois
trompettemarine
trompettemarine
Vénérable

Est-ce qu'enseigner les lettres classiques a encore de l'avenir ? - Page 10 Empty Re: Est-ce qu'enseigner les lettres classiques a encore de l'avenir ?

par trompettemarine Mer 20 Mar 2019 - 8:05
Dans mon académie, des postes de LC sont supprimés : c'est parfois le seul professeur de LC de l'établissement. Alors, chez nous le recteur et son dasen procèdent plutôt à la poursuite de ce qui s'est passé sous NVB : éradiquer ce qui semble être un mal absolu : l'enseignement des langues anciennes.
Qu'avons-nous fait ? Est-ce vraiment le latin et le grec qui mettent en péril l'éducation nationale ?
À quand des mesures incitatives réelles ou des obligations auprès des CDE pour qu'ils promeuvent nos options... si subversives ?
Kilmeny
Kilmeny
Guide spirituel

Est-ce qu'enseigner les lettres classiques a encore de l'avenir ? - Page 10 Empty Re: Est-ce qu'enseigner les lettres classiques a encore de l'avenir ?

par Kilmeny Mer 20 Mar 2019 - 8:55
@trompettemarine a écrit:Dans mon académie, des postes de LC sont supprimés : c'est parfois le seul professeur de LC de l'établissement. Alors, chez nous le recteur et son dasen procèdent plutôt à la poursuite de ce qui s'est passé sous NVB : éradiquer ce qui semble être un mal absolu : l'enseignement des langues anciennes.
Qu'avons-nous fait ? Est-ce vraiment le latin et le grec qui mettent en péril l'éducation nationale ?
À quand des mesures incitatives réelles ou des obligations auprès des CDE pour qu'ils promeuvent nos options... si subversives ?
J'ai parfois l'impression que nos options sont un secret honteux à dissimuler. Et je ne suis pas dans un établissement hostile aux langues anciennes, mais elles ne sont jamais mises en avant, parfois même oubliées alors que les autres options sont toujours privilégiées, mises en avant, citées. Combien de fois ai-je été obligée de dire "et le latin ? et le grec ?". Parfois les gens me disent "ah bon, il y a des langues anciennes dans votre lycée ?". Pourtant, j'ai des groupes assez nombreux, mais chut. Vivent les arts plastiques !

_________________
Un petit clic pour les animaux : http://www.clicanimaux.com/catalog/accueil.php?sites_id=1
Mona Lisa Klaxon
Mona Lisa Klaxon
Esprit éclairé

Est-ce qu'enseigner les lettres classiques a encore de l'avenir ? - Page 10 Empty Re: Est-ce qu'enseigner les lettres classiques a encore de l'avenir ?

par Mona Lisa Klaxon Mer 20 Mar 2019 - 9:58
@Caspar a écrit:Interview de Blanquer dans Le Point concernant l'ennseignement des langues anciennes (qu'il va sauver avec ses petits bras). Je dois partir en cours mais je posterai le.lien dans la journée si personne ne l'a fait avant moi.

https://www.lepoint.fr/education/jean-michel-blanquer-tourner-le-dos-au-latin-et-au-grec-revient-a-se-perdre-20-03-2019-2302498_3584.php#xtmc=blanquer&xtnp=1&xtcr=3

"création massive de postes dans un contexte de baisse démographique" Est-ce qu'enseigner les lettres classiques a encore de l'avenir ? - Page 10 1665347707
" Au lycée, nous avons créé un très bel enseignement de spécialité qui va permettre aux élèves d'approfondir la littérature classique. Nous avons donné aux options de langues anciennes un statut exceptionnel puisque ce sont les seuls à permettre d'avoir des points supplémentaires. Tout n'est pas parfait partout. Le dialogue avec les académies est permanent pour qu'elles s'assurent que dans tous les collèges et les lycées la demande des familles soit satisfaite." Est-ce qu'enseigner les lettres classiques a encore de l'avenir ? - Page 10 1212985298

Nous sommes sauvés, joie, bonheur, allégresse, chantons ensemble mes frères!

:baoum:
Kilmeny
Kilmeny
Guide spirituel

Est-ce qu'enseigner les lettres classiques a encore de l'avenir ? - Page 10 Empty Re: Est-ce qu'enseigner les lettres classiques a encore de l'avenir ?

par Kilmeny Mer 20 Mar 2019 - 10:57
Merci Mona Lisa !

_________________
Un petit clic pour les animaux : http://www.clicanimaux.com/catalog/accueil.php?sites_id=1
boneminealsace
boneminealsace
Niveau 4

Est-ce qu'enseigner les lettres classiques a encore de l'avenir ? - Page 10 Empty Re: Est-ce qu'enseigner les lettres classiques a encore de l'avenir ?

par boneminealsace Mer 20 Mar 2019 - 12:58
Que de la com cet article... et les commentaires sont vraiment à pleurer... tellement désolée :pleurs:

_________________
2000: Bac S
2005: Maîtrise de LC
2005 à 2011: Vaines tentatives de Capes et Agreg...
2011: Capes LC (enfin!!)
2011-2015: Stagiaire(à long terme!!) en LC
2015: Titularisation (enfin!!) et préparation de l'agreg
2016: Fin des LC au collège (mais pourquoi tant de haine? Tout ça pour... ça?)
Ascagne
Ascagne
Esprit éclairé

Est-ce qu'enseigner les lettres classiques a encore de l'avenir ? - Page 10 Empty Re: Est-ce qu'enseigner les lettres classiques a encore de l'avenir ?

par Ascagne Mer 20 Mar 2019 - 13:38
La lecture des commentaires des articles de presse des grands journaux sur la Toile n'est pas une activité très saine pour le moral. Lire ces commentaires bêtement et étroitement utilitaristes peut déprimer rapidement, certes ! C'est fou à quel point certains oublient l'ambition intellectuelle que l'on peut avoir pour un pays comme la France (cultiver les gens, former des intellectuels), qui est ou était par ailleurs "le pays de la littérature". Quant à la formation citoyenne, bien fou qui prétend qu'amoindrir la culture générale est sain pour la démocratie !

Le discours de Blanquer est comme toujours positif concernant les lettres classiques... mais ce sont les décisions sur le terrain qui comptent. Ce qui pose problème, c'est qu'il faudrait plus que le coup de pouce actuel évoqué par le ministre pour améliorer la situation, notamment pour faire revenir des étudiants dans la filière.
Lefteris
Lefteris
Esprit sacré

Est-ce qu'enseigner les lettres classiques a encore de l'avenir ? - Page 10 Empty Re: Est-ce qu'enseigner les lettres classiques a encore de l'avenir ?

par Lefteris Mer 20 Mar 2019 - 13:59
@Ascagne a écrit:La lecture des commentaires des articles de presse des grands journaux sur la Toile n'est pas une activité très saine pour le moral. Lire ces commentaires bêtement et étroitement utilitaristes peut déprimer rapidement, certes ! C'est fou à quel point certains oublient l'ambition intellectuelle que l'on peut avoir pour un pays comme la France (cultiver les gens, former des intellectuels), qui est ou était par ailleurs "le pays de la littérature". Quant à la formation citoyenne, bien fou qui prétend qu'amoindrir la culture générale est sain pour la démocratie !

Le discours de Blanquer est comme toujours positif concernant les lettres classiques... mais ce sont les décisions sur le terrain qui comptent. Ce qui pose problème, c'est qu'il faudrait plus que le coup de pouce actuel évoqué par le ministre pour améliorer la situation, notamment pour faire revenir des étudiants dans la filière.
Les étudiants ne reviendront dans la filière que si la situation s'améliore concrètement, pas avant. Aucun intérêt à l'heure actuelle de faire des LC autrement que pour son plaisir, puisque la réalité est de se retrouver dans des établissements pourris à faire du français.  
  Il faut  aussi que le métier d'enseignant en général soit revalorisé et sécurisé. Pas la peine de faire 5 ans  d'études , voire 6 ou 7 pour ceux qui passent l'agreg, pour être en catégorie B de fait ; et ce qui est encore dans l'avenir, risquer le licenciement quand le statut aura explosé. Un professeur de LC sera l' un des plus sur la touche pour retrouver du boulot. Il n'y a qu'à voir déjà comment les enseignants galèrent dans les reconversions.
   C'est bien triste, mais  autant je défends les LC, autant je ne saurais conseiller à un étudiant de se lancer dans cette désillusion et cette impasse. Je crois que Blanquer sait très bien  ce qu'il fait : il ménage la chèvre et le chou, mais en réalité se moque totalement des langues anciennes, il n'y a jamais eu aucune mesure concrète (heures imposés,  dans la DHG, et tout simplement remise des LA dans les options et non les "enseignements de complément") qui ne demanderaient qu'un petit décret, alors que tout un arsenal de lois coercitives est soigneusement préparé.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"(F. Robine , expliquant sans fard la stratégie du puzzle)

Gallica Musa mihi est, fateor, quod nupta marito. Pro domina colitur Musa latina mihi.

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος (Kazantzakis).
Ascagne
Ascagne
Esprit éclairé

Est-ce qu'enseigner les lettres classiques a encore de l'avenir ? - Page 10 Empty Re: Est-ce qu'enseigner les lettres classiques a encore de l'avenir ?

par Ascagne Mer 20 Mar 2019 - 14:24
Oui, c'est tout le problème de la situation, c'est une sorte d'ouroboros... mais dont la taille diminuerait au fil du temps.
Je ne pense pas que Blanquer s'en moque fondamentalement, mais je pense qu'il ne s'accommode pas trop mal de la situation en effet, sinon il utiliserait quelques autres leviers. D'un point de vue cynique et budgétaire, au fond, on peut se dire que les LC, ça "a de l'intérêt" pour les lycées les plus favorisés du public et du privé, par exemple, et c'est tout ; donc pour le reste, on entretient réglementairement la possibilité des enseignements, sans trop en faire non plus, et on tient un discours rassurant et inattaquable du côté des généralités.

Moi non plus, je ne peux pas le conseiller avec enthousiasme à un étudiant. Même avec la nécessité de passer l'agrégation pour faire ma thèse, je ne crois pas que j'aurais eu la motivation de passer le concours si j'avais commencé par enseigner dans le secondaire. Ce ne sont pas mes deux heures de cours dignes du zoo avec ma première en fin de matinée qui pourraient me faire changer d'avis... Ni le fait d'avoir surpris trois de mes latinistes vendredi à jouer aux cartes pendant mon cours. furieux


Dernière édition par Ascagne le Mer 20 Mar 2019 - 17:14, édité 1 fois
Lédissé
Lédissé
Modérateur

Est-ce qu'enseigner les lettres classiques a encore de l'avenir ? - Page 10 Empty Re: Est-ce qu'enseigner les lettres classiques a encore de l'avenir ?

par Lédissé Mer 20 Mar 2019 - 17:01
Tiens, un établissement proche du mien fait passer un appel : il a besoin d'un enseignant de... lettres modernes. furieux (Je devrais poster dans "je râle", mais je ne veux pas faire dévier le fil.)

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer...Est-ce qu'enseigner les lettres classiques a encore de l'avenir ? - Page 10 Vieille etc._  Smile
avatar
Cath
Enchanteur

Est-ce qu'enseigner les lettres classiques a encore de l'avenir ? - Page 10 Empty Re: Est-ce qu'enseigner les lettres classiques a encore de l'avenir ?

par Cath Mer 20 Mar 2019 - 18:15
Je vois plusieurs mots de trop dans le titre de cette discussion, en fait.
AnnaElissa
AnnaElissa
Niveau 5

Est-ce qu'enseigner les lettres classiques a encore de l'avenir ? - Page 10 Empty Re: Est-ce qu'enseigner les lettres classiques a encore de l'avenir ?

par AnnaElissa Mer 20 Mar 2019 - 18:27
@Kilmeny a écrit:J'ai parfois l'impression que nos options sont un secret honteux à dissimuler. Et je ne suis pas dans un établissement hostile aux langues anciennes, mais elles ne sont jamais mises en avant, parfois même oubliées alors que les autres options sont toujours privilégiées, mises en avant, citées. Combien de fois ai-je été obligée de dire "et le latin ? et le grec ?". Parfois les gens me disent "ah bon, il y a des langues anciennes dans votre lycée ?". Pourtant, j'ai des groupes assez nombreux, mais chut. Vivent les arts plastiques !

C'est là où je vois la chance que j'ai encore dans mon petit établissement. Le chef d'établissement met systématiquement le latin en avant: journée portes ouvertes, information dans les écoles primaires, présentation du latin aux sixièmes rémunérée, 7h heures d'enseignement prises sur la marge, etc. Je n'ai même pas à demander, cela arrive avant que je ne formule quoi que ce soit. Je sais que c'est bien rare et, même si cela ne sauve pas l'avenir du latin, je mesure la chance que j'ai, d'autant plus quand les collègues sont solidaires et ne remettent pas en cause l'existence et la pertinence du latin.
Elipher
Elipher
Niveau 5

Est-ce qu'enseigner les lettres classiques a encore de l'avenir ? - Page 10 Empty Re: Est-ce qu'enseigner les lettres classiques a encore de l'avenir ?

par Elipher Mer 20 Mar 2019 - 19:09
@AnnaElissa a écrit:
@Kilmeny a écrit:J'ai parfois l'impression que nos options sont un secret honteux à dissimuler. Et je ne suis pas dans un établissement hostile aux langues anciennes, mais elles ne sont jamais mises en avant, parfois même oubliées alors que les autres options sont toujours privilégiées, mises en avant, citées. Combien de fois ai-je été obligée de dire "et le latin ? et le grec ?". Parfois les gens me disent "ah bon, il y a des langues anciennes dans votre lycée ?". Pourtant, j'ai des groupes assez nombreux, mais chut. Vivent les arts plastiques !

C'est là où je vois la chance que j'ai encore dans mon petit établissement. Le chef d'établissement met systématiquement le latin en avant: journée portes ouvertes, information dans les écoles primaires, présentation du latin aux sixièmes rémunérée, 7h heures d'enseignement prises sur la marge, etc. Je n'ai même pas à demander, cela arrive avant que je ne formule quoi que ce soit. Je sais que c'est bien rare et, même si cela ne sauve pas l'avenir du latin, je mesure la chance que j'ai, d'autant plus quand les collègues sont solidaires et ne remettent pas en cause l'existence et la pertinence du latin.

Oui, il faut en profiter. Bon moi cette année je suis stagiaire (j'ai donc ni de latin ni de grec), néanmoins, mes collègues se régalent et j'ai pu intervenir dans certains cours. Ce matin, j'ai fait une initiation au grec ancien à mes 4èmes pour qu'ils choisissent l'option l'an prochain... J'espère obtenir la signature de quelques-uns... Razz
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum