Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Marin
Marin
Je viens de m'inscrire !

Stagiaire en détresse Empty Stagiaire en détresse

par Marin le Lun 25 Mar 2019 - 20:51
Bonjour à tous,

Je suis depuis le début de l'année scolaire fonctionnaire stagiaire en SVT et j'officie dans un établissement REP+ assez compliqué, c'est le moins qu'on puisse dire. La tension nerveuse accumulée depuis le début de l'année est telle que ça devient de plus en plus usant de cumuler les cours à l'ESPE plus le job d'enseignant.

La double casquette d'enseignant – étudiant est certes parfois pénible à porter mais ce que je vis de plus en plus mal est l'abandon de l'institution face à une situation qu'elle a elle même provoquée.

Je m'explique : mon entrée dans le métier a été un peu brutale, à peine débarqué dans l'établissement, j'apprends tout d'abord que la tutrice qui m'avait été assigné est partie en congé maternité et que celle-ci serait remplacée par un de ses collègues. L'ennui c'est qu'il n'était pas vraiment très partant pour chapeauter un néophyte, on lui a un peu imposé cette fonction...
Qu'à cela ne tienne, j'essaie tant bien que mal de m'acquitter de ma tâche d'enseignement avec tous les errements qu'un nouveau peut commettre (après tout, qui peut prétendre être parfait dès sa première année d'enseignement ?)

Le souci, c'est que je rencontre toutes sortes de problèmes avec une classe en particulier, des 4èmes, (les autres ne me causent pas d'ennuis) : élèves notoirement pénibles, contestations en tout genre, problème avec l'autorité, bref le cadeau idéal pour un stagiaire !

Je me sens un peu démuni avec cette classe, j'ai tout essayé : la méthode douce, la méthode forte, les punitions, les avertissements, les encouragements, rien ne fonctionne. Ils sont hermétiques à mon autorité. Et je ne peux pas vraiment compter sur mon tuteur pour m'aider, malgré sa gentillesse apparente, j'ai un peu l'impression d'être le laissé pour compte. Il ne vient que très rarement visiter mes cours, il ne l'a fait que quelques fois (malgré mes demandes réitérées) et je vous laisse deviner avec quelle classe. Il ne se focalise que sur les points négatifs et n'a pas l'intention d'aller visiter mes classes où ça se passe bien. J'ai l'impression qu'on se focalise plus sur mes échecs que sur mes réussites, avec les autres classes, cela se déroule plutôt correctement (quelques moments de flottement parfois, mais c'est bien normal pour un débutant)

Du côté de l'ESPE, c'est pire ! On ne peut rien n'attendre d'eux, voire pire, on m'accable lorsque j'explique les problèmes qui sont les miens ! Si mes élèves sont dissipés, c'est que mes cours ne sont pas assez ludiques (et je n'aurais pas dû avoir la bonne idée d'expliquer doctement à mon formateur ESPE que je ne suis pas là pour les divertir mais bien pour les instruire...). Au pire on ne me propose rien, au mieux on me propose des solutions inapplicables dans la réalité (travailler par îlot, noter par compétence pour encourager les plus récalcitrants, j'en passe et des pires)

Je suis vraiment à bout d'autant que les parents d'élèves de cette même classe commencent à monter
au créneau depuis qu'ils savent que je suis stagiaire, j'ai sincèrement l'impression qu'ils veulent ma tête. J'ai beau rester droit dans mes bottes parce-que je suis convaincu de ce que je fais mais il y a des moments, c'est un peu beaucoup dur

Sans compter cette titularisation...

Désolé pour le long pavé !!
Eloah
Eloah
Érudit

Stagiaire en détresse Empty Re: Stagiaire en détresse

par Eloah le Lun 25 Mar 2019 - 21:41
Bonsoir,

As-tu parlé de ces difficultés avec tes 4è avec tes collègues de l'équipe pédagogique, idéalement avec leur prof principal ? Avec le CPE ?
A l'ESPE, tu ne dois pas être le seul à rencontrer ce genre de difficultés, on les vit aussi même quand on a plusieurs années d'expériences même si avec le temps on acquiert des réflexes pour y faire face...

Courage, tiens bon !
avatar
User26836
Niveau 10

Stagiaire en détresse Empty Re: Stagiaire en détresse

par User26836 le Lun 25 Mar 2019 - 22:39
@Marin, désolée, je suis occupée à rédiger des rapports d'incidents (5, rien qu'ujourd'hui !), mais si tu veux un peu discuter ma boite MP t'est ouverte ! Tiens bon surtout, tu as fait le plus dur...
Marin
Marin
Je viens de m'inscrire !

Stagiaire en détresse Empty Re: Stagiaire en détresse

par Marin le Lun 25 Mar 2019 - 23:03
@Eloah a écrit:Bonsoir,

As-tu parlé de ces difficultés avec tes 4è avec tes collègues de l'équipe pédagogique, idéalement avec leur prof principal ? Avec le CPE ?
A l'ESPE, tu ne dois pas être le seul à rencontrer ce genre de difficultés, on les vit aussi même quand on a plusieurs années d'expériences même si avec le temps on acquiert des réflexes pour y faire face...

Courage, tiens bon !

Oui, effectivement, j'ai déjà évoqué le cas litigieux de cette classe à plusieurs reprises, que ce soit en salle des professeurs ou en conseil de classe. Le problème, c'est que je me heurte bien souvent à un double discours, tout le monde ou presque s'accorde à dire qu'elle est infernale, indisciplinée etc... mais en conseil de classe, c'est un autre son de cloche que l'on entend "Avec moi, rien à signaler". Alors forcément quand vous êtes le seul ou presque à soulever le problème, c'est nettement plus commode de vous incriminer (d'autant que vous êtes étiqueté comme débutant) que de prendre le taureau par les cornes et de traiter le problème à la racine.

La direction est assez "laxiste", dans le sens où aucune réelle sanction n'est prise contre les fauteurs de trouble, si bien que règne une ambiance d'impunité où très régulièrement on franchit l'escalade des incivilités sans que rien ne se passe. Pire même, quand j'ai exclu un élève, on me l'a remonté en cours... pas mieux pour saper l'autorité. :/

Ce qui me met hors de moi, c'est le mutisme de l'institution et son incapacité à offrir de réelles formations/conseils à des situations qui sont pourtant courantes. Le refus plus ou moins dissimulé de m'aider lorsque je sollicite explicitement un conseil. J'ai l'impression d'être jeté dans la cage aux fauves, et puis si jamais ça se passe mal, on teste les îlots, c'est le remède à tout...

Le dogmatisme de certains me laisse vraiment pantois. On peine à concevoir qu'il existe plusieurs manières d'enseigner et on impose à tout prix sa conception de l'enseignement sans prendre en compte un certain recul et une certaine réflexion (toutes les pédagogies ne sont pas applicables en fonction des élèves, du climat scolaire etc...). Conception, qui bien souvent, ne s'appuie pas sur des réelles convictions mais qui fluctue plus au gré des lubies des IPR...

Bref, je m'égare un peu et à relire mon premier message, je me rends compte je suis un peu confus !

Je vous remercie (toi et Lisak35) pour votre soutien
Eloah
Eloah
Érudit

Stagiaire en détresse Empty Re: Stagiaire en détresse

par Eloah le Lun 25 Mar 2019 - 23:16
Non, non, tu es très clair et même plutôt lucide ! J'ai connu un établissement comme le tien, dans lequel j'avais l'impression d'être la seule à avoir des difficultés avec certaines classes (mais miraculeusement pas avec d'autres Stagiaire en détresse 1665347707 ) et malheureusement je ne sais quels conseils te donner ... J'espère que d'autres sur le forum te seront plus utiles que moi. Je me répète mais tiens bon !
avatar
User23080
Niveau 3

Stagiaire en détresse Empty Re: Stagiaire en détresse

par User23080 le Mar 26 Mar 2019 - 0:02
@Marin a écrit:Ce qui me met hors de moi, c'est le mutisme de l'institution et son incapacité à offrir de réelles formations/conseils à des situations qui sont pourtant courantes. Le refus plus ou moins dissimulé de m'aider lorsque je sollicite explicitement un conseil. J'ai l'impression d'être jeté dans la cage aux fauves, et puis si jamais ça se passe mal, on teste les îlots, c'est le remède à tout...
On t'offre des solutions. Tu ne veux pas les appliquer. Je ne te jette pas la pierre. Je pense comme toi.

Simplement, tu dois penser à ta titularisation. Je me souviens stagiaires disaient que l'année de stage on doit choisir entre "être titularisé" ou "faire progresser les élèves".

@Marin a écrit:Le dogmatisme de certains me laisse vraiment pantois. On peine à concevoir qu'il existe plusieurs manières d'enseigner et on impose à tout prix sa conception de l'enseignement sans prendre en compte un certain recul et une certaine réflexion (toutes les pédagogies ne sont pas applicables en fonction des élèves, du climat scolaire etc...). Conception, qui bien souvent, ne s'appuie pas sur des réelles convictions mais qui fluctue plus au gré des lubies des IPR...
Tu as tout compris. L'intérêt de l'ESPE est justement là pour t'expliquer quels sont les lubies des IPR et que tu devrais plus ou moins appliquer pour faire plaisir à l'IPR qui viendra t'inspecter.

Je pense comme toi donc ça me gène de te le dire mais cette année, ton but est d'être titularisé et non pas de défendre tes convictions. Une fois titularisé, tu pourras défendre tes convictions pendant 40 ans si tu veux mais pas cette année.

Les ilots si tu ne le sens pas, ne le fais pas mais la notation par compétence, je pense que c'est quand même applicable. Au moins tu montreras de la bonne volonté vis à vis de l'institution.

Lors de ton inspection, l'inspecteur te posera des questions sur tes choix de pédagogie. La formation à l'ESPE ne t'apprend pas à être un """"bon prof"""" mais à t'apprendre le vocabulaire que tu utiliseras auprès de l'inspecteur pour justifier tes choix pédagogiques.

Je te donne un exemple de ce que faisait un stagiaire de SVT dans mon établissement il y a 5-6 ans pour valider son année de stage. Il passait en début un extrait de dessin animé (style futurama) ou de film qui posait sa problématique. ça l'aidait pour la mise en place des élèves (tu lances la vidéo quand tu le décides, les élèves se débrouillent pour vite s'installer), tu attires l'attention vers la vidéo, etc. Ensuite il s'en servait comme point de départ du travail des élèves. Ce genre d'astuce (que je ne peux détailler parce que ce n'est pas ma discipline) passait très bien auprès de l'institution : moderne, "original", mise en place d'un rituel, ludique, etc. Dans les faits, ça marchait moyennement dans ses cours. Le "bazar" reprenait voire était alimenté par la vidéo (les élèves voulant commenter la vidéo plus que la problématique). Mais il montrait patte blanche à l'institution. Je ne dis pas que tu dois faire pareil, je dis que tu vas devoir appliquer quelques conseils de l'ESPE pour que l'IPR soit content.

Par exemple si l'IPR te demande "pourquoi vous ne mettez pas les élèves en ilots?", prépare bien ta réponse! A ta place, rien que pour éviter de devoir répondre à cette question lors d'une inspection de titularisation, je tenterai de temps en temps de les mettre en ilots.

Bon je ne sais pas si je t'aide, je te donne un peu en vrac mes réflexions.

Bon courage en tout cas et essaye d'être titularisé. J'aime les collègues qui ont pour but d'instruire les gamins ;-)
flo
flo
Médiateur

Stagiaire en détresse Empty Re: Stagiaire en détresse

par flo le Mar 26 Mar 2019 - 7:12
Topic initié par un troll multicomptes no life.

_________________
Premiers pas sur le forum ? La réponse à votre question est sûrement ICI
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum