Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Caspar
Bon génie

Utilisation de manuels numériques pour les élèves, des retours d'expérience ? - Page 4 Empty Re: Utilisation de manuels numériques pour les élèves, des retours d'expérience ?

par Caspar le Lun 20 Mai 2019 - 14:32
@Gilles B. a écrit:Que de contre-vérités sur les liseuses !

La consommation est tellement faible que la mienne reste en charge pendant des semaines.
Le "je peux prêter mon livre mais pas si c'est sur une liseuse" lol². Le bouquin est un fichier numérique qui peut donc être archivé/dupliqué. Bref, non seulement tu peux le prêter mais la personne à qui tu le prêtes peut même le lire pendant que tu lis le tien.

Il est aussi possible d'annoter ( je me demande pour souligner mais ne l'ai jamais fait).

Enfin l'argument d'autorité sur Umberto Ecco...


La liseuse c'est aussi une bien meilleure capacité à s'auto-éditer, des livres à moindre coût, ...

- La durée de charge ne me paraît pas si fantastique que ça (mais rien à voir en effet avec une tablette ou un téléphone).

- Ok on peut prêter son livre mais c'est tout de même moins facile que pour le papier.

- On peut effectivement souligner et annoter. (edit: mais encore une fois, c'est moins pratique qu'avec un vulgaire crayon ou un surligneur)

- Je citais Umberto Eco, avec un seul c, parce que son argument me semble pertinent, je ne vois pas où est l'argument "d'autorité".

Je n'ai rien contre les liseuses (d'ailleurs j'en ai une) ni contre les manuels numériques, simplement contre le TOUT numérique à l'école (risques de bugs et facilités pour "naviguer" très facilement dans papier, moins facilement dans un livre numérique, et les liseuses ne sont pas très souples je trouve). Un dictionnaire papier par exemple permet de vagabonder, par choix ou par hasard, et de tomber sur ce qu'on ne cherchait pas ou qu'on ne savait pas qu'on cherchait, c'est moins le cas quand on cherche un mot dans un dictionnaire numérique.

Pour les politiques, le numérique est bien plus vendeur et médiatique et moderne que les manuels en papier, donc ils poussent à la consommation pour faire moderne et pour leurs propres intérêts électoralistes (cf Pécresse en Ile-de-France).


Dernière édition par Caspar le Lun 20 Mai 2019 - 14:54, édité 2 fois
DesolationRow
DesolationRow
Monarque

Utilisation de manuels numériques pour les élèves, des retours d'expérience ? - Page 4 Empty Re: Utilisation de manuels numériques pour les élèves, des retours d'expérience ?

par DesolationRow le Lun 20 Mai 2019 - 14:37
Moi j'aime bien les arguments d'autorité. Il y a quand même des chances qu'U. Eco ait écrit des choses plus intéressantes dans ses bouquins que Guignol12542 sur twitter ou un forum. Je ne connaissais pas la phrase, merci Caspar de l'avoir citée, et elle me paraît fort stimulante.

Edit : j'ajoute qu'à titre personnel, je serais favorable à l'interdiction pure et simple de toute forme d'ordinateur et de liseuse en cours jusqu'en M1, et je refuse systématiquement qu'on me rende un devoir sous forme informatique (sauf, évidemment, dans les cas d'étudiants souffrant d'un handicap qui leur interdise de travailler à la main).
Caspar
Caspar
Bon génie

Utilisation de manuels numériques pour les élèves, des retours d'expérience ? - Page 4 Empty Re: Utilisation de manuels numériques pour les élèves, des retours d'expérience ?

par Caspar le Lun 20 Mai 2019 - 14:42
Merci DR. Wink Une citation plus complète et plus précise:


http://lechatsurmonepaule.over-blog.fr/article-rr-116510283.html

Nous restons dans la structure du livre. L'e-book, sur lequel le feuilletage est possible, a beau se présenter comme une nouveauté, il cherche à imiter le livre. Dans une certaine mesure seulement, puisque, sur un point au moins, il ne peut l'égaler : le livre de papier est autonome, alors que l'e-book est un outil dépendant, ne serait-ce que de l'électricité. Robinson Crusoé sur son île aurait eu de quoi lire pendant trente ans avec une bible de Gutenberg. Si elle avait été numérisée dans un e-book, il en aurait profité pendant les trois heures d'autonomie de sa batterie. Vous pouvez jeter un livre du cinquième étage, vous le retrouverez plus ou moins complet en bas. Si vous jetez un e-book, il sera à coup sûr détruit. Nous pouvons encore aujourd'hui lire des livres vieux de cinq cents ans. En revanche, nous n'avons aucune preuve scientifique que le livre électronique puisse durer au-delà de trois ou quatre ans. En tout cas, il est raisonnable de douter, compte tenu de la nature de ses matériaux, qu'il conserve la même intensité magnétique pendant cinq cents ans. Le livre, c'est une invention aussi indépassable que la roue, le marteau ou la cuiller.
DesolationRow
DesolationRow
Monarque

Utilisation de manuels numériques pour les élèves, des retours d'expérience ? - Page 4 Empty Re: Utilisation de manuels numériques pour les élèves, des retours d'expérience ?

par DesolationRow le Lun 20 Mai 2019 - 15:32
J'aime bien ce texte.
trompettemarine
trompettemarine
Doyen

Utilisation de manuels numériques pour les élèves, des retours d'expérience ? - Page 4 Empty Re: Utilisation de manuels numériques pour les élèves, des retours d'expérience ?

par trompettemarine le Lun 20 Mai 2019 - 16:02
Chez nous, ce sera interdiction des manuels papier. Comme je l'ai déjà dit les élus de la région ne se sont déplacés dans les CA que pour faire pencher les vote (par leur nombre) pour la tablette.
En revanche, personne ne vient pendant l'année quand il faut s'occuper des problèmes de vie quotidienne des lycéens (et baisse drastique de toutes les aides à la culture)

C'est un comportement indigne et infâme. Ils me font honte ! (Qu'on soit pour ou contre la tablette d'ailleurs)

Kant ? Où es-tu ? L'objet prime sur l'humain.

Et si clientélisme il y a, il ne paiera pas : qu'ils comptent sur moi !

Je voudrais savoir combien ils ont payé les entreprises privées ?

Je vais tenir un journal au jour le jour (enfin je vais essayer) et si quelqu'un veut le publier sous pseudo, article 1 oblige (et ma vie privée aussi)...

Quoique, en Lettres, l'IPR a dit que pour éviter la fraude à l'oral du baccalauréat, les élèves devraient acheter les huit livres... voilà voilà
Anaxagore
Anaxagore
Guide spirituel

Utilisation de manuels numériques pour les élèves, des retours d'expérience ? - Page 4 Empty Re: Utilisation de manuels numériques pour les élèves, des retours d'expérience ?

par Anaxagore le Lun 20 Mai 2019 - 16:19
Mes élèves sont en majorité contre.

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

"Woland fit un signe de la main, et Jérusalem s'éteignit."

"On déclame contre les passions sans songer que c'est à leur flambeau que la philosophie allume le sien." Sade
ysabel
ysabel
Devin

Utilisation de manuels numériques pour les élèves, des retours d'expérience ? - Page 4 Empty Re: Utilisation de manuels numériques pour les élèves, des retours d'expérience ?

par ysabel le Lun 20 Mai 2019 - 16:19
@Caspar a écrit:
@Gilles B. a écrit:Que de contre-vérités sur les liseuses !

La consommation est tellement faible que la mienne reste en charge pendant des semaines.
Le "je peux prêter mon livre mais pas si c'est sur une liseuse" lol². Le bouquin est un fichier numérique qui peut donc être archivé/dupliqué. Bref, non seulement tu peux le prêter mais la personne à qui tu le prêtes peut même le lire pendant que tu lis le tien.

Il est aussi possible d'annoter ( je me demande pour souligner mais ne l'ai jamais fait).

Enfin l'argument d'autorité sur Umberto Ecco...


La liseuse c'est aussi une bien meilleure capacité à s'auto-éditer, des livres à moindre coût, ...

- La durée de charge ne me paraît pas si fantastique que ça (mais rien à voir en effet avec une tablette ou un téléphone).

- Ok on peut prêter son livre mais c'est tout de même moins facile que pour le papier.

- On peut effectivement souligner et annoter. (edit: mais encore une fois, c'est moins pratique qu'avec un vulgaire crayon ou un surligneur)

- Je citais Umberto Eco, avec un seul c, parce que son argument me semble pertinent, je ne vois pas où est l'argument "d'autorité".

Je n'ai rien contre les liseuses (d'ailleurs j'en ai une) ni contre les manuels numériques, simplement contre le TOUT numérique à l'école (risques de bugs et facilités pour "naviguer" très facilement dans papier, moins facilement dans un livre numérique, et les liseuses ne sont pas très souples je trouve). Un dictionnaire papier par exemple permet de vagabonder, par choix ou par hasard, et de tomber sur ce qu'on ne cherchait pas ou qu'on ne savait pas qu'on cherchait, c'est moins le cas quand on cherche un mot dans un dictionnaire numérique.

Pour les politiques, le numérique est bien plus vendeur et médiatique et moderne que les manuels en papier, donc ils poussent à la consommation pour faire moderne et pour leurs propres intérêts électoralistes (cf Pécresse en Ile-de-France).



Je suis entièrement d'accord avec toi.

@Caspar a écrit:Merci DR.    Wink  Une citation plus complète et plus précise:


http://lechatsurmonepaule.over-blog.fr/article-rr-116510283.html

Nous restons dans la structure du livre. L'e-book, sur lequel le feuilletage est possible, a beau se présenter comme une nouveauté, il cherche à imiter le livre. Dans une certaine mesure seulement, puisque, sur un point au moins, il ne peut l'égaler : le livre de papier est autonome, alors que l'e-book est un outil dépendant, ne serait-ce que de l'électricité. Robinson Crusoé sur son île aurait eu de quoi lire pendant trente ans avec une bible de Gutenberg. Si elle avait été numérisée dans un e-book, il en aurait profité pendant les trois heures d'autonomie de sa batterie. Vous pouvez jeter un livre du cinquième étage, vous le retrouverez plus ou moins complet en bas. Si vous jetez un e-book, il sera à coup sûr détruit. Nous pouvons encore aujourd'hui lire des livres vieux de cinq cents ans. En revanche, nous n'avons aucune preuve scientifique que le livre électronique puisse durer au-delà de trois ou quatre ans. En tout cas, il est raisonnable de douter, compte tenu de la nature de ses matériaux, qu'il conserve la même intensité magnétique pendant cinq cents ans. Le livre, c'est une invention aussi indépassable que la roue, le marteau ou la cuiller.


Très bonne citation. En effet, je me suis toujours dit que si nos ancêtres avaient pu mettre tout sur support numérique, nous n'aurions plus rien à l'heure qu'il est…


Aujourd'hui, je ne peux plus lire sur pc mon mémoire de maîtrise car les supports sur lesquels il était sont morts. Par contre, la version papier est encore là.


Dernière édition par ysabel le Lun 20 Mai 2019 - 16:31, édité 1 fois

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
ysabel
ysabel
Devin

Utilisation de manuels numériques pour les élèves, des retours d'expérience ? - Page 4 Empty Re: Utilisation de manuels numériques pour les élèves, des retours d'expérience ?

par ysabel le Lun 20 Mai 2019 - 16:21
@Anaxagore a écrit:Mes élèves sont en majorité contre.

Les miens aussi ; ils trouvent les supports informatiques imbuvables pour travailler (nous sommes dans un lycée 4.0) et sont bien contents que je photocopie les textes.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
Anaxagore
Anaxagore
Guide spirituel

Utilisation de manuels numériques pour les élèves, des retours d'expérience ? - Page 4 Empty Re: Utilisation de manuels numériques pour les élèves, des retours d'expérience ?

par Anaxagore le Lun 20 Mai 2019 - 16:24
75% contre

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

"Woland fit un signe de la main, et Jérusalem s'éteignit."

"On déclame contre les passions sans songer que c'est à leur flambeau que la philosophie allume le sien." Sade
Caspar
Caspar
Bon génie

Utilisation de manuels numériques pour les élèves, des retours d'expérience ? - Page 4 Empty Re: Utilisation de manuels numériques pour les élèves, des retours d'expérience ?

par Caspar le Lun 20 Mai 2019 - 16:24
Mon mémoire de maîtrise était aussi sur disquette, Very Happy tapé à une époque où je savais à peine utiliser le traitement de texte. Je ne me souviens plus des détails mais le passage d'un support à l'autre avait donné une mise en page très...bizarre sur papier, mais mon directeur ne m'en avait pas trop voulu.
ysabel
ysabel
Devin

Utilisation de manuels numériques pour les élèves, des retours d'expérience ? - Page 4 Empty Re: Utilisation de manuels numériques pour les élèves, des retours d'expérience ?

par ysabel le Lun 20 Mai 2019 - 16:35
Et j'ai encore mes anthologies de littérature du lycée, celles de ma sœur. En livre numérique, ce serait perdu depuis belle lurette.


Tiens en parlant d'anthologies : les éditeurs en proposent avec les nouveaux programmes. Avant, il y avait un livre (voire deux) par siècle, maintenant c'est un livre pour toute la littérature du Moyen Âge jusqu'à nos jours.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
Caspar
Caspar
Bon génie

Utilisation de manuels numériques pour les élèves, des retours d'expérience ? - Page 4 Empty Re: Utilisation de manuels numériques pour les élèves, des retours d'expérience ?

par Caspar le Lun 20 Mai 2019 - 16:38
@ysabel a écrit:Et j'ai encore mes anthologies de littérature du lycée, celles de ma sœur. En livre numérique, ce serait perdu depuis belle lurette.


Tiens en parlant d'anthologies : les éditeurs en proposent avec les nouveaux programmes. Avant, il y avait un livre (voire deux) par siècle, maintenant c'est un livre pour toute la littérature du Moyen Âge jusqu'à nos jours.

Constat similaire pour les nouveaux manuels d'anglais: beaucoup de couleurs vives, des photos mais très peu de textes, et des textes très courts.
VinZT
VinZT
Grand sage

Utilisation de manuels numériques pour les élèves, des retours d'expérience ? - Page 4 Empty Re: Utilisation de manuels numériques pour les élèves, des retours d'expérience ?

par VinZT le Lun 20 Mai 2019 - 16:44
Eh oui, pour qui a l'expérience de la chose, c'est une évidence.

Résumons : la très grande majorité des utilisateurs (profs comme élèves) concernés par ces machins est contre, mais la pression des politique, béats d'admiration devant ce qu'ils croient être innovant, est plus forte.
Une enquête « indépendante » sur cette gabegie serait la moindre des choses.

_________________

« Il ne faut pas croire tout ce qu'on voit sur Internet » Victor Hugo.
« Le con ne perd jamais son temps. Il perd celui des autres. » Frédéric Dard
« Ne jamais faire le jour même ce que tu peux faire faire le lendemain par quelqu'un d'autre » Pierre Dac
« Je n'ai jamais lâché prise !» Claude François
« Un économiste est un expert qui saura demain pourquoi ce qu'il avait prédit hier ne s'est pas produit aujourd'hui. » Laurence J. Peter
ysabel
ysabel
Devin

Utilisation de manuels numériques pour les élèves, des retours d'expérience ? - Page 4 Empty Re: Utilisation de manuels numériques pour les élèves, des retours d'expérience ?

par ysabel le Lun 20 Mai 2019 - 17:11
@Caspar a écrit:
@ysabel a écrit:Et j'ai encore mes anthologies de littérature du lycée, celles de ma sœur. En livre numérique, ce serait perdu depuis belle lurette.


Tiens en parlant d'anthologies : les éditeurs en proposent avec les nouveaux programmes. Avant, il y avait un livre (voire deux) par siècle, maintenant c'est un livre pour toute la littérature du Moyen Âge jusqu'à nos jours.

Constat similaire pour les nouveaux manuels d'anglais: beaucoup de couleurs vives, des photos mais très peu de textes, et des textes très courts.

Et quand je pense que lycéenne, nous n'avions pas de manuels au lycée en anglais : nous travaillions uniquement sur des articles de journaux anglo-saxons ; et pas des petits.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
Sacapus
Niveau 10

Utilisation de manuels numériques pour les élèves, des retours d'expérience ? - Page 4 Empty Re: Utilisation de manuels numériques pour les élèves, des retours d'expérience ?

par Sacapus le Jeu 18 Juil 2019 - 12:37
@Caspar a écrit:Umbero Eco disait que le codex, nos livres sous leur forme actuelle, était un objet parfait qui ne pourrait jamais être amélioré, comme la cuiller par exemple.
Bonjour,
En réalité, c'est un plagiat de Lao-Tseu.
Dans la citation originale, le philosophe disait que le livre ne pourrait jamais être égalé, comme la paire de baguettes, par exemple.

Citation de Lao-Tseu:
Mais non, je déconne !
trompettemarine
trompettemarine
Doyen

Utilisation de manuels numériques pour les élèves, des retours d'expérience ? - Page 4 Empty Re: Utilisation de manuels numériques pour les élèves, des retours d'expérience ?

par trompettemarine le Jeu 18 Juil 2019 - 19:39
@VinZT a écrit:Eh oui, pour qui a l'expérience de la chose, c'est une évidence.

Résumons : la très grande majorité des utilisateurs (profs comme élèves) concernés par ces machins est contre, mais la pression des politique, béats d'admiration devant ce qu'ils croient être innovant, est plus forte.
Une enquête « indépendante » sur cette gabegie serait la moindre des choses.

Je pense plutôt qu'il s'agit d'une histoire de gros sous, de marchés, et d'une forme de clientélisme pour les futures élections régionales.
ycombe
ycombe
Monarque

Utilisation de manuels numériques pour les élèves, des retours d'expérience ? - Page 4 Empty Re: Utilisation de manuels numériques pour les élèves, des retours d'expérience ?

par ycombe le Ven 19 Juil 2019 - 0:34
@Gilles B. a écrit:Que de contre-vérités sur les liseuses !
Le "je peux prêter mon livre mais pas si c'est sur une liseuse" lol². Le bouquin est un fichier numérique qui peut donc être archivé/dupliqué. Bref, non seulement tu peux le prêter mais la personne à qui tu le prêtes peut même le lire pendant que tu lis le tien.

Il est aussi possible d'annoter ( je me demande pour souligner mais ne l'ai jamais fait).
J'avais sur le moment loupé ce message qui ignore la notion de DRM, mais l'actualité récente illustre hélas parfaitement à quel point il est à côté de la plaque:
https://www.numerama.com/business/529938-merci-les-drm-les-livres-electroniques-achetes-sur-le-microsoft-store-deviennent-illisibles.html

(Et les manuels numériques, sujet du fil, sont en général bourrés de DRM. À tel point qu'il est en général impossible de les utiliser via une clé USB sous linux par exemple.)



_________________
Assurbanipal: "Passant, mange, bois, divertis-toi ; tout le reste n’est rien".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".
Mathador
Mathador
Grand sage

Utilisation de manuels numériques pour les élèves, des retours d'expérience ? - Page 4 Empty Re: Utilisation de manuels numériques pour les élèves, des retours d'expérience ?

par Mathador le Ven 19 Juil 2019 - 0:56
Dans un ancien établissement, un collègue avait récupéré des vieux exemplaires des manuels de ses classes pour massicoter la tranche et scanner chapitre par chapitre.
Voilà du livre numérique fiable et sans DRM Utilisation de manuels numériques pour les élèves, des retours d'expérience ? - Page 4 1482308650 .

_________________
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
JEMS
JEMS
Grand Maître

Utilisation de manuels numériques pour les élèves, des retours d'expérience ? - Page 4 Empty Re: Utilisation de manuels numériques pour les élèves, des retours d'expérience ?

par JEMS le Ven 19 Juil 2019 - 3:57
J'enseigne des matières techniques et je ne vois aucune utilité aux manuels numériques. Outre le fait que l'ergonomie générale est à vomir, je trouve les manuels numériques non pédagogiques. Les élèves switchent entre les docs sans réels liens, la trace écrite est non vérifiable... Je préfère un support sous traitement de texte avec des liens vers des ressources complémentaires plutôt qu'une solution où sont noyées les informations. Mon métier c'est de former des jeunes sur des dossiers professionnels multiformes, de les amener à faire des liens entre les tâches pour qu'ils comprennent un processus de manière réflexive. Nous en sommes loin avec ce numérique.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum