Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Danska
Modérateur

Reconversion vers l'enseignement : un risque ? - Page 2 Empty Re: Reconversion vers l'enseignement : un risque ?

par Danska le Jeu 25 Avr 2019 - 17:04
Première nouvelle ! Pourtant, bizarrement, le nombre de postes offerts aux deux concours a nettement augmenté cette année, et a priori on a des chances de créer quelques postes dans mon académie.
LadyOlenna
LadyOlenna
Niveau 10

Reconversion vers l'enseignement : un risque ? - Page 2 Empty Re: Reconversion vers l'enseignement : un risque ?

par LadyOlenna le Jeu 25 Avr 2019 - 17:07
Ah bon, au temps pour moi alors... Dans mon lycée, nous avons perdu le BMP de 12 heures (comme la réforme supprime les cours de SES en 2nde) et le collègue m'a dit que son IA-IPR, lors d'une réunion, leur avait conseillé de changer de discipline. Mais c'est peut-être local comme problème.
Laverdure
Laverdure
Modérateur

Reconversion vers l'enseignement : un risque ? - Page 2 Empty Re: Reconversion vers l'enseignement : un risque ?

par Laverdure le Jeu 25 Avr 2019 - 17:16
Je ne sais pas si on nous encourage à nous reconvertir mais c'est vrai que je suis moins optimiste que l'IG de SES qui voit dans la hausse du nombre de postes au concours le signe de la vitalité de la discipline et de son attrait pour les élèves qui seront très nombreux à la choisir. Pour ma part, je considère que la hausse du nombre de postes n'est qu'un rattrapage après plusieurs sessions de baisse ou stagnation et que, compte tenu de la réforme et du fait que notre discipline n'est pas spécialement recommandée par les formations du supérieur (en éco, on dit : maths + n'importe quoi d'autre), rien ne permet de dire que nous sortirons gagnants. Mais mon IPR me trouve "vraiment très très pessimiste" Neutral

@LadyOlenna : la réforme va plutôt dans l'autre sens en 2de : nous intégrons le tronc commun à raison d'1,5h par semaine, ce qui correspond à l'horaire actuel mais avec plus de classes potentiellement puisque tous les élèves vont suivre les SES en 2de. C'est après, en 1re et surtout en Tale, qu'on est dans le flou.

_________________
Reconversion vers l'enseignement : un risque ? - Page 2 2320853811
EU1
EU1
Fidèle du forum

Reconversion vers l'enseignement : un risque ? - Page 2 Empty Re: Reconversion vers l'enseignement : un risque ?

par EU1 le Jeu 25 Avr 2019 - 17:20
Pour moi, l'un des critères les plus importants est la possibilité de rentrer plus ou moins rapidement là où l'on souhaite vivre. Un copain vient de rentrer dans mon académie après 10 ans de région parisienne ! mais comme tu sembles vivre dans une académie déficitaire tu ne devrais pas être confrontée à ce souci.

Ensuite, la question des conditions de travail. Nous avons la grande chance d'avoir la liberté de nous organiser comme nous le souhaitons et ça, c'est un vrai luxe. De plus, nous n'avons pas de supérieur hiérarchique (comme on l'entend dans le privé bien sûr).
Les situations d'enseignement sont très différentes d'un endroit et d'un établissement à un autre. Il faut quand même s'imaginer que ce n'est plus comme à "notre époque". Si la très grande majorité des élèves sont agréables et sérieux, le grand manque d'exigence et le laxisme en général fait qu'on se sent parfois démunis et un peu dégoûtés de la situation.
Concernant le salaire, tu évoquais le montant chiffré de ta perte de salaire mais n'oublie pas tout ce dont tu peux aussi bénéficier en sus de ton salaire et qui n'existe pas dans l'Education Nationale (13eme mois, tickets restau, abondement, participation, intéressement etc) Tu y as sans doute pensé mais au cas où...

A propos des concours, renseigne-toi bien sur les taux de réussite. Ils peuvent être très différents d'une discipline à l'autre!

Bon courage dans tes projets ! Very Happy
Laverdure
Laverdure
Modérateur

Reconversion vers l'enseignement : un risque ? - Page 2 Empty Re: Reconversion vers l'enseignement : un risque ?

par Laverdure le Jeu 25 Avr 2019 - 17:30
@MSM444 a écrit:Merci pour vos retours.

@LaMaisonQuiRendFou Je connais moins ce concours, il permet d'enseigner quelles matières ? A première vue, les épreuves pourraient me correspondre. Je vois qu'il y a une dissertation de management dont je ne maîtrise pas du tout le contenu je pense. Par ailleurs ... n'est-il pas compliqué d'envisager l'agrégation ? Le CAPES me parait plus accessible, d'où l'idée d'aller vers les SES où le programme colle avec ce que j'ai étudié en fac.

Je plussoie : l'éco-gestion pourrait aussi correspondre à ton profil. On enseigne l'éco, le droit, le management, une discipline de spécialité relevant des sciences de gestion (compta, RH communication, mercatique, etc.) en filière STMG, en BTS et potentiellement en prépa (D1, D2, DCG, ECT, ECP). Il y a donc potentiellement une plus grande variété de postes disponibles -surtout si on est agrégé.
En SES, on enseigne l'éco, la socio et la science politique en lycée général et en prépa ECE et B/L : le nombre de postes est plus réduit.

Pour ce qui est des vacations possibles à la fac, regarde sur les sites des universités : il arrive que dans une rubrique "l'université truc recrute" apparaissent des offres d'emplois de vacataires (attention au modalités de rémunération, toutefois).

_________________
Reconversion vers l'enseignement : un risque ? - Page 2 2320853811
avatar
meskiangasher
Niveau 9

Reconversion vers l'enseignement : un risque ? - Page 2 Empty Re: Reconversion vers l'enseignement : un risque ?

par meskiangasher le Jeu 25 Avr 2019 - 17:55
@Laverdure a écrit:Je ne sais pas si on nous encourage à nous reconvertir mais c'est vrai que je suis moins optimiste que l'IG de SES qui voit dans la hausse du nombre de postes au concours le signe de la vitalité de la discipline et de son attrait pour les élèves qui seront très nombreux à la choisir. Pour ma part, je considère que la hausse du nombre de postes n'est qu'un rattrapage après plusieurs sessions de baisse ou stagnation et que, compte tenu de la réforme et du fait que notre discipline n'est pas spécialement recommandée par les formations du supérieur (en éco, on dit : maths + n'importe quoi d'autre), rien ne permet de dire que nous sortirons gagnants. Mais mon IPR me trouve "vraiment très très pessimiste" Neutral

@LadyOlenna : la réforme va plutôt dans l'autre sens en 2de : nous intégrons le tronc commun à raison d'1,5h par semaine, ce qui correspond à l'horaire actuel mais avec plus de classes potentiellement puisque tous les élèves vont suivre les SES en 2de. C'est après, en 1re et surtout en Tale, qu'on est dans le flou.

Les heures de SES sont pérennisées en 2nde par la réforme. Pour la classe de 1ère on peut être assez optimiste au vu de l'enquête récente du SNES concernant les spécialités. Les SES étaient en danger tant qu'elles étaient vues par les milieux patronaux comme propageant de vilaines théories, à leurs yeux bien évidemment. Mais vous avez moins à vous inquiéter sur l'avenir de votre discipline avec les nouveaux programmes qui, si j'ai bien compris, contiennent plus de micro-économie, voire de Macron-économie Wink
LadyOlenna
LadyOlenna
Niveau 10

Reconversion vers l'enseignement : un risque ? - Page 2 Empty Re: Reconversion vers l'enseignement : un risque ?

par LadyOlenna le Jeu 25 Avr 2019 - 18:29
Oui, non seulement je me suis trompée sur le tronc commun de 2nde Reconversion vers l'enseignement : un risque ? - Page 2 999940070 mais en plus j'ai fait dévier le sujet avec ma remarque...
Donc, pour en revenir au point de départ, si ton boulot actuel ne te satisfait plus, si tu as envie de te lancer dans l'enseignement, vas-y (en mesurant effectivement les risques, pas à l'aveugle), sinon tu risques de regretter plus tard de ne pas l'avoir tenté !
Laverdure
Laverdure
Modérateur

Reconversion vers l'enseignement : un risque ? - Page 2 Empty Re: Reconversion vers l'enseignement : un risque ?

par Laverdure le Jeu 25 Avr 2019 - 18:33
@LadyOlenna a écrit:Oui, non seulement je me suis trompée sur le tronc commun de 2nde Reconversion vers l'enseignement : un risque ? - Page 2 999940070 mais en plus j'ai fait dévier le sujet avec ma remarque...

Wink ce n'est pas grave et pas si éloigné du sujet que ça puisqu'il faut bien anticiper l'avenir Wink

_________________
Reconversion vers l'enseignement : un risque ? - Page 2 2320853811
MSM444
MSM444
Niveau 1

Reconversion vers l'enseignement : un risque ? - Page 2 Empty Re: Reconversion vers l'enseignement : un risque ?

par MSM444 le Jeu 25 Avr 2019 - 18:48
Merci à tous pour vos réponses ... et pour les débats sur l'avenir des SES, intéressant, mais qui laisse entendre combien la réforme du lycée est claire dans ses conséquences pale.

Si je me permets de rebondir sur ce débat : qu'advient-il de l'enseignement en économie et gestion ? Je viens de regarder les volumes horaires dans la filière STMG (puisque c'est essentiellement là que les professeurs en économie-gestion enseignent ?) qui ne me semblent pas défavorables, au contraire, puisque les enseignements en droit, économie et management cumulés devraient être plus importants qu'auparavant ... et que les filières technologiques ont vocation à perdurer (pour le moment ?).

En tout cas, merci pour les pistes. La discipline m'intéresserait effectivement. Je vais encore prendre le temps de réfléchir, ayant a priori centré mes réflexions sur les SES étant moi-même issu d'un bac "ES". Pour autant, la sociologie ne m'est pas beaucoup plus familière que ne l'est le management (mes bases dans la matière, socio, s'arrêtent au DEUG) ... Et par ailleurs, pourquoi ne pas enseigner dans les filières technologiques (j'imagine les publics peut-être plus difficiles compte tenu de la politique d'orientation dans certains établissements ; mais l'enseignement aussi plus concret, ce qui laisse - naïvement ? - espérer qu'on puisse aborder les matières avec un autre angle, moins théorique) ? Cela vaut le coup de creuser.
LaMaisonQuiRendFou
LaMaisonQuiRendFou
Fidèle du forum

Reconversion vers l'enseignement : un risque ? - Page 2 Empty Re: Reconversion vers l'enseignement : un risque ?

par LaMaisonQuiRendFou le Jeu 25 Avr 2019 - 18:59
@MSM444 a écrit:
Si je me permets de rebondir sur ce débat : qu'advient-il de l'enseignement en économie et gestion ? Je viens de regarder les volumes horaires dans la filière STMG (puisque c'est essentiellement là que les professeurs en économie-gestion enseignent ?)

Si tu es certifié oui, si tu es agrégé non (à moins de vraiment le vouloir), car tu auras des opportunités en postbac (BTS - enfin le CAPET est suffisant pour un BTS mais en début de carrière l'agrégation est un plus pour passer en BTS - , DCG, voire un peu plus tard CPGE - D1, D2, ECT, ECP, ATS) ou à l'université (PRAG = tu enseignes en fac, IUT, école d'ingénieur - même si les postes sont plus rares dans ce dernier cas -, il peut même y avoir des postes - très rares - en IEP ou ENS).
MSM444
MSM444
Niveau 1

Reconversion vers l'enseignement : un risque ? - Page 2 Empty Re: Reconversion vers l'enseignement : un risque ?

par MSM444 le Jeu 25 Avr 2019 - 19:07
@LaMaisonQuiRendFou Merci pour les précisions. Les perspectives avec l'agrégation semblent bonnes effectivement, cela laisse une diversité de niveaux, de matières et de publics qui m'intéresserait potentiellement je pense. Quant au CAPET, il laisse aussi la possibilité de faire des choses variées. Cela dit, je suis surpris d'apprendre qu'être docteur n'est pas nécessaire pour enseigner en CPGE ou à l'université. Je pensais que c'était un pré-requis.
avatar
meskiangasher
Niveau 9

Reconversion vers l'enseignement : un risque ? - Page 2 Empty Re: Reconversion vers l'enseignement : un risque ?

par meskiangasher le Jeu 25 Avr 2019 - 19:22
@MSM444 a écrit:Cela dit, je suis surpris d'apprendre qu'être docteur n'est pas nécessaire pour enseigner en CPGE
Peu de chances d'obtenir un poste de CPGE en mathématiques sans être docteur.
Dans les disciplines où il y a une proportion faible d'agrégés les opportunités sont plus larges.
LaMaisonQuiRendFou
LaMaisonQuiRendFou
Fidèle du forum

Reconversion vers l'enseignement : un risque ? - Page 2 Empty Re: Reconversion vers l'enseignement : un risque ?

par LaMaisonQuiRendFou le Jeu 25 Avr 2019 - 19:27
@MSM444 a écrit:@LaMaisonQuiRendFou Merci pour les précisions. Les perspectives avec l'agrégation semblent bonnes effectivement, cela laisse une diversité de niveaux, de matières et de publics qui m'intéresserait potentiellement je pense. Quant au CAPET, il laisse aussi la possibilité de faire des choses variées. Cela dit, je suis surpris d'apprendre qu'être docteur n'est pas nécessaire pour enseigner en CPGE ou à l'université. Je pensais que c'était un pré-requis.

Pour la CPGE c'est l'agrégation qui est nécessaire. Mais le doctorat est un gros plus pour avoir un poste. En économie-gestion le profil est également essentiel par rapport au poste (est-ce que tu es plus "éco" ou "droit" ou "compta", etc.).

Dans le supérieur tu peux être "PRAG", grosso modo tu as le même salaire qu'un maître de conférences (docteur) mais tu fais deux fois plus d'heures de cours que lui (puisque tu n'es pas "enseignant-chercheur" mais simple "enseignant"), c'est-à-dire 384 heures TD au lieu de 192 heures TD (le temps est annualisé et non pas hebdomadaire). Si tu es un minimum mobile, ce sont des postes assez accessibles (c'est plus facile d'être PRAG que d'atterrir en CPGE).
Laverdure
Laverdure
Modérateur

Reconversion vers l'enseignement : un risque ? - Page 2 Empty Re: Reconversion vers l'enseignement : un risque ?

par Laverdure le Jeu 25 Avr 2019 - 19:29
@MSM444 a écrit:@LaMaisonQuiRendFou Merci pour les précisions. Les perspectives avec l'agrégation semblent bonnes effectivement, cela laisse une diversité de niveaux, de matières et de publics qui m'intéresserait potentiellement je pense. Quant au CAPET, il laisse aussi la possibilité de faire des choses variées. Cela dit, je suis surpris d'apprendre qu'être docteur n'est pas nécessaire pour enseigner en CPGE ou à l'université. Je pensais que c'était un pré-requis.

En prépa ce n'est pas nécessaire en théorie mais selon les disciplines, c'est plus ou moins indispensable compte tenu de la rareté des postes relativement au nombre de (bons ou très bons) candidats.

_________________
Reconversion vers l'enseignement : un risque ? - Page 2 2320853811
marypop
marypop
Niveau 9

Reconversion vers l'enseignement : un risque ? - Page 2 Empty Re: Reconversion vers l'enseignement : un risque ?

par marypop le Ven 26 Avr 2019 - 11:35
Bonjour,

combien d'années d'ancienneté dans le privé as-tu et avec quel statut (cadre ?).

Je suis moi aussi en reconversion après 20 ans dans le privé pour plein de raisons.
J'ai cette année demandé un temps partiel en contractuel, qui m'a été accepté, et j'enseigne donc 4 heures par semaine, tout en gardant mon emploi.
Cela m'a permis de confirmer que je ne pète pas un câble en classe, au contraire ! Même si je suis très efficace dans mon "vrai" job et que je gagne beaucoup plus, j'ai davantage de satisfaction face aux élèves, et je sens qu'ils sont contents aussi donc c'est top !

Pour ma part, j'ai choisi le CAPET qui offre énormément d'avantages pour une reconversion :
- des postes où tu valorises ton expérience passée, en BTS ou en STMG
- une reprise de ton ancienneté à 2/3 (et c'est quand même pas rien !)
- des concours je trouve assez "faciles" ou en tous cas adaptés à un niveau de connaissance quand on est dans le privé avec expérience, et du coup moins confronté à de gros bosseurs qui sortent de fac

Comme l'a bien dit lamaisonquirendfou, il y a ensuite une agrégation. J'y suis allée cette année "pour voir" sans avoir rien préparé, surtout pour me faire une idée de la note que j'aurais en spécialité. Pour le reste le niveau est très très très haut et ce n'est pas mon objectif court terme.

Mon conseil : avant de poser un an sans soldes, contacte les IPR des matières qui peuvent t'intéresser (en gros SES / Eco-gestion) pour expliquer ton cas, moi mon IPR m'a super bien accueillie quand j'ai expliqué vouloir faire quelques heures, pour me faire une idée réelle du métier avant de préparer les concours.

Courage !
marypop
marypop
Niveau 9

Reconversion vers l'enseignement : un risque ? - Page 2 Empty Re: Reconversion vers l'enseignement : un risque ?

par marypop le Ven 26 Avr 2019 - 11:43
Quelques précisions supplémentaires : pour te faire une bonne idée du niveau réel des concours, les sujets ne sont qu'indicatifs, il te faut surtout consulter les rapports du jury pour avoir une idée de ce qui est attendu.
Au capet, tu choisis entre les options finance / RH (plutôt pour ceux qui ont fait du droit en général) / marketing / informatique.
Prends bien le temps de regarder toutes les stats, certaines options sont bien plus accessibles que d'autres !

L'épreuve commune "note de synthèse" est assez simple quand on a travaillé dans le privé comme tu le décris, il y a des ouvrages de préparation très bien fait (j'ai utilisé "La-note-de-synthese" et pour l'économie / droit c'est un peu plus complexe, mais on peut s'en sortir avec un niveau BAC+2/+3

Pour l'épreuve de spécialité, dans mon option j'ai trouvé ça très abordable et intéressant, on voit que le but est bien de connaître tes compétences et pas de faire un concours classement, mais plus un concours examen (si ce que je dis a du sens).
En gros, on a le temps de tout faire dans le temps imparti si on est bien préparé.

Pour l'oral, j'appréhende beaucoup, je t'en dirai plus si ça t'intéresse ... en juin!!!
LaMaisonQuiRendFou
LaMaisonQuiRendFou
Fidèle du forum

Reconversion vers l'enseignement : un risque ? - Page 2 Empty Re: Reconversion vers l'enseignement : un risque ?

par LaMaisonQuiRendFou le Ven 26 Avr 2019 - 17:50
@marypop a écrit:
- des postes où tu valorises ton expérience passée, en BTS ou en STMG

Tu bossais en garderie avant ? Reconversion vers l'enseignement : un risque ? - Page 2 437980826
Laepixia
Laepixia
Niveau 8

Reconversion vers l'enseignement : un risque ? - Page 2 Empty Re: Reconversion vers l'enseignement : un risque ?

par Laepixia le Ven 26 Avr 2019 - 19:53
Avant même de lâcher ton CDI pour te risquer dans le monde de l'EN, peut-être peux-tu simplement assister à des cours de profs (enseignant dans ton domaine) pour avoir une idée de ce que peut être la gestion d'une classe ?
MSM444
MSM444
Niveau 1

Reconversion vers l'enseignement : un risque ? - Page 2 Empty Re: Reconversion vers l'enseignement : un risque ?

par MSM444 le Ven 26 Avr 2019 - 20:19
Bonjour @Laepixia,

Merci beaucoup pour ton idée. Mais ... cela te parait possible ? J'aurais peur de déranger le déroulement du cours, même si quelques heures d'observation me seraient très bénéfiques pour trancher. Tu me conseilles de contacter directement les établissements dans lesquels je pourrai envisager cela ?
CarmenLR
CarmenLR
Fidèle du forum

Reconversion vers l'enseignement : un risque ? - Page 2 Empty Re: Reconversion vers l'enseignement : un risque ?

par CarmenLR le Ven 26 Avr 2019 - 20:32
@marypop a écrit:Bonjour,

combien d'années d'ancienneté dans le privé as-tu et avec quel statut (cadre ?).

Je suis moi aussi en reconversion après 20 ans dans le privé pour plein de  raisons.
J'ai cette année demandé un temps partiel en contractuel, qui m'a été accepté, et j'enseigne donc 4 heures par semaine, tout en gardant mon emploi.

Cela m'a permis de confirmer  que je ne pète pas un câble en classe, au contraire ! Même si je suis très efficace dans mon "vrai" job et que je gagne beaucoup plus, j'ai davantage de satisfaction face aux élèves, et je sens qu'ils sont contents aussi donc c'est top !


Mon conseil : avant de poser un an sans soldes, contacte les IPR des matières qui peuvent t'intéresser (en gros SES / Eco-gestion) pour expliquer ton cas, moi mon IPR m'a super bien accueillie quand j'ai expliqué vouloir faire quelques heures, pour me faire une idée réelle du métier avant de préparer les concours.

Courage !

As-tu gardé ton emploi (CDI ?) à temps plein, Marypop ? Ou es-tu à 80 % pour dégager une journée pour les 4 heures d'enseignement (payées comment ? sous formes de vacations ?) ? Quelles classes as-tu ?

Je trouverais intéressant que tu puisses partager avec nous l'appropriation de la gestion de classe avec l'expérience d'un autre métier.

Bravo, en tout cas.
Laepixia
Laepixia
Niveau 8

Reconversion vers l'enseignement : un risque ? - Page 2 Empty Re: Reconversion vers l'enseignement : un risque ?

par Laepixia le Ven 26 Avr 2019 - 20:49
Oui, tu peux contacter des établissements qui te mettront en contact avec des enseignants.
Après bon, certains préfèrent de pas recevoir d'observateur dans leur classe par peur du jugement mais certains veulent bien.
Tu n'as rien à perdre à essayer.

Pour te dire, je me base sur ma propre expérience. J'ai été contactée il y a quelques années par des étudiants qui souhaitaient venir en observateurs (dans le cadre de leur licence en sciences de l'éducation ou un truc comme çà, ils avaient obligation de trouver un "stage" d'une semaine avec un prof volontaire).
J'ai accepté et je leur ai même permis de présenter une heure de cours à mes élèves pour qu'ils puissent se rendre compte (bien sûr avec une classe "facile" et briefée, et avec mon cours, hors de question de jeter un étudiant dans la fosse aux lions comme çà).
marypop
marypop
Niveau 9

Reconversion vers l'enseignement : un risque ? - Page 2 Empty Re: Reconversion vers l'enseignement : un risque ?

par marypop le Ven 26 Avr 2019 - 22:07
@LaMaisonQuiRendFou a écrit:
@marypop a écrit:
- des postes où tu valorises ton expérience passée, en BTS ou en STMG

Tu bossais en garderie avant ? Reconversion vers l'enseignement : un risque ? - Page 2 437980826

J'enseigne l'informatique, je suis option D Smile

Et j'ai des BTS qui ne sont pas très éloignés de ce que l'on peut voir en entreprise.
Les STMG info, je ne les connais pas "en vrai" j'ai juste des élèves qui en sortent.

Pour les autres options, je ne peux pas dire en effet, mais pour moi ce que l'on fait est vraiment très appliqué.
marypop
marypop
Niveau 9

Reconversion vers l'enseignement : un risque ? - Page 2 Empty Re: Reconversion vers l'enseignement : un risque ?

par marypop le Ven 26 Avr 2019 - 22:09
@CarmenLR a écrit:
@marypop a écrit:Bonjour,

combien d'années d'ancienneté dans le privé as-tu et avec quel statut (cadre ?).

Je suis moi aussi en reconversion après 20 ans dans le privé pour plein de  raisons.
J'ai cette année demandé un temps partiel en contractuel, qui m'a été accepté, et j'enseigne donc 4 heures par semaine, tout en gardant mon emploi.

Cela m'a permis de confirmer  que je ne pète pas un câble en classe, au contraire ! Même si je suis très efficace dans mon "vrai" job et que je gagne beaucoup plus, j'ai davantage de satisfaction face aux élèves, et je sens qu'ils sont contents aussi donc c'est top !


Mon conseil : avant de poser un an sans soldes, contacte les IPR des matières qui peuvent t'intéresser (en gros SES / Eco-gestion) pour expliquer ton cas, moi mon IPR m'a super bien accueillie quand j'ai expliqué vouloir faire quelques heures, pour me faire une idée réelle du métier avant de préparer les concours.

Courage !

As-tu gardé ton emploi (CDI ?) à temps plein, Marypop ? Ou es-tu à 80 % pour dégager une journée pour les 4 heures d'enseignement (payées comment ? sous formes de vacations ?) ? Quelles classes as-tu ?

Je trouverais intéressant que tu puisses partager avec nous l'appropriation de la gestion de classe avec l'expérience d'un autre métier.

Bravo, en tout cas.

Je suis à temps  plein et je bosse du sans soldes pour chaque demi journée de cours (légalement, attention, il est interdit de travailler pendant des congés payés !)
J'ai un avenant à mon contrat car vu avec mon employeur pour gérer la clause d'exclusivité.

J'ai 4 heures d'un trait en "administration systèmes" avec des BTS SIO SISR 2ème année.

Edit : payé comment : j'ai un contrat en vacation à l'année, pour ces 4 heures là, de octobre à juin (j'ai commencé après la rentrée)

J'ai donc beaucoup de chance, puisque j'ai 14 ptits gars, adultes, en salle machine.
Si tu as des questions, n'hésites pas !
LaMaisonQuiRendFou
LaMaisonQuiRendFou
Fidèle du forum

Reconversion vers l'enseignement : un risque ? - Page 2 Empty Re: Reconversion vers l'enseignement : un risque ?

par LaMaisonQuiRendFou le Ven 26 Avr 2019 - 23:01
@marypop a écrit:
@LaMaisonQuiRendFou a écrit:
@marypop a écrit:
- des postes où tu valorises ton expérience passée, en BTS ou en STMG

Tu bossais en garderie avant ? Reconversion vers l'enseignement : un risque ? - Page 2 437980826

J'enseigne l'informatique, je suis option D Smile

Et j'ai des BTS qui ne sont pas très éloignés de ce que l'on peut voir en entreprise.
Les STMG info, je ne les connais pas "en vrai" j'ai juste des élèves qui en sortent.

Pour les autres options, je ne peux pas dire en effet, mais pour moi ce que l'on fait est vraiment très appliqué.

Oui eh bien attention, après ton CAPET, tu peux très bien te retrouver à enseigner des choses très différentes (économie-droit, management, etc.).
marypop
marypop
Niveau 9

Reconversion vers l'enseignement : un risque ? - Page 2 Empty Re: Reconversion vers l'enseignement : un risque ?

par marypop le Sam 27 Avr 2019 - 1:04
@LaMaisonQuiRendFou a écrit:
@marypop a écrit:
@LaMaisonQuiRendFou a écrit:
@marypop a écrit:
- des postes où tu valorises ton expérience passée, en BTS ou en STMG

Tu bossais en garderie avant ? Reconversion vers l'enseignement : un risque ? - Page 2 437980826

J'enseigne l'informatique, je suis option D Smile

Et j'ai des BTS qui ne sont pas très éloignés de ce que l'on peut voir en entreprise.
Les STMG info, je ne les connais pas "en vrai" j'ai juste des élèves qui en sortent.

Pour les autres options, je ne peux pas dire en effet, mais pour moi ce que l'on fait est vraiment très appliqué.

Oui eh bien attention, après ton CAPET, tu peux très bien te retrouver à enseigner des choses très différentes (économie-droit, management, etc.).

En théorie oui.
En pratique le L8031 est plutôt en pénurie en ce moment + les nouveautés SNT SNI qui n'ont pas de prof, je n'ai pas trop peur.

Mais j'y ai bien pensé en choisissant ce CAPET plutôt que le SII option info, car si je me vois enseigner tout ça avec un recul sur une expérience privée en société de service, je ne le sens pas sur la techno pure !

Pour le moment ce n'est pas à l'ordre du jour, mais s'il le fallait ça ne me gênerait pas, même si je ne me sentirais pas du tout légitime en éco-droit, mais un syndrome de l'imposteur on l'a toujours je crois !
CarmenLR
CarmenLR
Fidèle du forum

Reconversion vers l'enseignement : un risque ? - Page 2 Empty Re: Reconversion vers l'enseignement : un risque ?

par CarmenLR le Sam 27 Avr 2019 - 9:44
@marypop a écrit:

Je suis à temps  plein et je bosse du sans soldes pour chaque demi journée de cours (légalement, attention, il est interdit de travailler pendant des congés payés !)
J'ai un avenant à mon contrat car vu avec mon employeur pour gérer la clause d'exclusivité.

J'ai 4 heures d'un trait en "administration systèmes" avec des BTS SIO SISR 2ème année.

Edit : payé comment : j'ai un contrat en vacation à l'année, pour ces 4 heures là, de octobre à juin (j'ai commencé après la rentrée)

J'ai donc beaucoup de chance, puisque j'ai 14 ptits gars, adultes, en salle machine.
Si tu as des questions, n'hésites pas !

Merci pour ces précisions, Marypop et bonne chance pour la suite !
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum