Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
User17095
Érudit

Stagiaire au bord de la crise de nerfs  - Page 5 Empty Re: Stagiaire au bord de la crise de nerfs

par User17095 le Mar 21 Mai 2019 - 23:18
Hormis l'intervention de @Lisak35 plus haut, trouve, en moins de dix minutes, un message qui dise "j'ai eu des commentaires négatifs d'un formateur/inspecteur, mais ils étaient justifiés."
Compte ensuite combien de messages disant "j'ai eu des commentaires négatifs d'un formateur/inspecteur, mais ce dernier est un naze de pédagogiste excessif" il t'aura fallu écarter pour le dénicher.
Après, tu me parleras d'homme de paille.
gauvain31
gauvain31
Empereur

Stagiaire au bord de la crise de nerfs  - Page 5 Empty Re: Stagiaire au bord de la crise de nerfs

par gauvain31 le Mar 21 Mai 2019 - 23:38
pogonophile a écrit:Hormis l'intervention de @Lisak35 plus haut, trouve, en moins de dix minutes, un message qui dise "j'ai eu des commentaires négatifs d'un formateur/inspecteur, mais ils étaient justifiés."
Compte ensuite combien de messages disant "j'ai eu des commentaires négatifs d'un formateur/inspecteur, mais ce dernier est un naze de pédagogiste excessif" il t'aura fallu écarter pour le dénicher.
Après, tu me parleras d'homme de paille.

Raisonnement  fallacieux :  ce n'est pas parce que personne n'a dit "j'ai eu des commentaires négatifs.. mais ils étaient justifiés " que dans notre carrière nous enseignant nous ne l'avons pas pensé . Ton raisonnement comme trop souvent ici consiste à émettre une généralité -erronée - à partir d'un échantillonnage trop restrictif d'opinions écrites sur un temps trop limité (10 min n'est-ce pas)

Désolé, mais tu n'es pas crédible ici avec ce genre logique foireuse qui veut faire dire à tes interlocuteurs ce qu'ils n'ont pas dit pour les discréditer (et te mettre de temps en temps dans une position de victime assez souvent)

Et tu as tout à fait conscience de ta façon de raisonner car on pourrait penser que la nuance te semble une notion étrangère alors que ce n'est pas du tout le cas. Comme le dit Rendash, c'est de la malhonnêteté  qui confine à la provocation gratuite. Et tu t'en délectes . Et c'est lassant car tu peux écrire des choses intelligentes qui donnent un autre regard sur l'EN .


Dernière édition par gauvain31 le Mar 21 Mai 2019 - 23:41, édité 1 fois
Rendash
Rendash
Enchanteur

Stagiaire au bord de la crise de nerfs  - Page 5 Empty Re: Stagiaire au bord de la crise de nerfs

par Rendash le Mar 21 Mai 2019 - 23:39
Ha non non non : déjà, c'est trop déprimant de relire le fil des stagiaires. Ensuite, tu renverses les choses, comme souvent : tu affirmes, mensongèrement et pour la deuxième fois, que "par nature", les formateurs et inspecteurs sont considérés comme des tanches a priori. Ce qui est rigoureusement inexact : la méfiance qui existe envers ces gens-là de la part de pas mal de collègues, dont moi, n'est pas a priori, mais est venue d'une certain nombre d'expériences déplaisantes avec des gens qui ignorent manifestement le quotidien d'un enseignant, voire, ce qui est tout aussi enquiquinant, qui montrent parfois une réelle insuffisance disciplinaire (cf. le cours sur la laïcité auquel je fais allusion précédemment ; ou une formatrice qui expliquait doctement que métropole et mégapole étaient synonymes et interchangeables - comme si synonyme signifiait interchangeable, d'ailleurs Rolling Eyes ).
Mais ça n'est pas pour autant, contrairement à ce que tu affirmes, que tous les formateurs et inspecteurs sont nécessairement disqualifiés. J'ai même affirmé à plusieurs reprises qu'un chef d'établissement n'était pas légitime pour m'expliquer comment concevoir mes cours, parce qu'il n'y connaît rien, et que c'était le boulot des inspecteurs. Si ça n'est pas une reconnaissance publique de légitimité, ça, je ne sais pas ce qu'il te faut Laughing
Et, accessoirement, les formateurs disciplinaires que j'ai eus étaient de vraies pointures. Eux. Lorsque le mec qui a écrit le bouquin te forme sur sa spé, tu la fermes, tu bois ses paroles et tu grattes ce que tu peux. Lorsque la tanche qui confond coup d'Etat et révolution, ou décret et amendement, tente de te montrer comment bâtir un cours d'éducation civique sans tenir compte des programmes, tu la fermes aussi parce que tu es un garçon bien élevé, mais tu t'autorises in petto à te sentir un peu floué quant à la qualité de la formation imposée.


Et de manière générale, je ne vois pas comment on peut prétendre que l'entrée dans le métier se fait dans de bonnes conditions pour les lauréats des concours, à l'heure actuelle. Déjà, il y a un sacré couac lorsque le tuteur de terrain n'est pas dans le même établissement que le stagiaire, non ? Je connais les raisons, mais il n'empêche que ça ne place pas vraiment dans de bonnes conditions.

_________________
Stagiaire au bord de la crise de nerfs  - Page 5 1498064902



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
User17095
Érudit

Stagiaire au bord de la crise de nerfs  - Page 5 Empty Re: Stagiaire au bord de la crise de nerfs

par User17095 le Mer 22 Mai 2019 - 17:12
Personne ne prétend que l'entrée dans le métier est facile. En fait, on a plutôt dit l'inverse au dessus, moi comme d'autres.

Ce sur quoi j'insiste, c'est :
- le tuteur ne fait pas la réussite, il aide, mais s'il fait défaut il ne peut pas être seul responsable d'une mauvaise année, parce que ce n'est pas le seul à accompagner
- se gausser de ses formateurs ou inspecteurs et des propositions pédagogiques qu'ils émettent quand on a huit mois d'expérience, c'est pour le moins audacieux : certes il y a à boire et à manger dans ce qui est donné en formation, on peut d'ailleurs aussi très légitimement ne pas s'y retrouver sans remettre en cause la qualité, mais ça demande un peu de discernement et de recul qui viennent avec de la pratique, après avoir au moins essayé de faire
henriette
henriette
Médiateur

Stagiaire au bord de la crise de nerfs  - Page 5 Empty Re: Stagiaire au bord de la crise de nerfs

par henriette le Mer 22 Mai 2019 - 18:28
Je trouve pour ma part extrêmement dommage pour toi, Selenasam, que tu n'aies pas profité de l'aide et de l'expérience qui t'étaient proposées ici pour bâtir ta séance d'inspection. Pourquoi ne pas l'avoir fait ?
Autre question : de ton côté, combien de fois es-tu allée assister à des cours dans les classes de ta tutrice ? Comment cela s'est-il passé ?

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
Caspar
Caspar
Bon génie

Stagiaire au bord de la crise de nerfs  - Page 5 Empty Re: Stagiaire au bord de la crise de nerfs

par Caspar le Mer 22 Mai 2019 - 19:01
Il me semble tout de même que Selenasam a nuancé son propos plus haut en comparant son sort à celui de ses collègues stagiaires mieux loties (au tuteur plus présent). Bon il est vrait que si les IPR exigent de l'actionnel à tout crin il faut bien s'y plier, et une fois titularisé on est plus libre. Tout n'est pas à jeter dans l'actionnel mais on peut aussi injecter des méthodes plus traditionnelles dans ses cours.


Selenasam, même si tu refais une année de stage et dois renoncer à ta mutation interne de cette année, rien ne dit que tu n'obtiendras pas une autre affectation favorable après ta deuxième année de stage. Refaire une année dans un autre établissement, avec une autre tuteur, d'autres collègues, repartir à zéro ça peut tout changer.
CindyB
CindyB
Niveau 8

Stagiaire au bord de la crise de nerfs  - Page 5 Empty Re: Stagiaire au bord de la crise de nerfs

par CindyB le Mar 4 Juin 2019 - 18:02
Bonjour à tous
je lis ce post et je continue de déprimer...Je suis stagiaire aussi, et cette année a été TRES dure (soucis récurrents de santé, mal soignée et spécialistes qui refusent de m'opérer bref....) mon CDE a émis un avis défavorable pour la titularisation au motif que ma gestion de classe n'est pas top (ma santé ne m'a pas aidée à être au top mais je n'ai pas des classes faciles non plus, comme tout à chacun). Je suis dévastée, refaire une année...c'est dur, éprouvant....J'aime ce métier pourtant, malgré tout.....
avatar
madinina59
Niveau 5

Stagiaire au bord de la crise de nerfs  - Page 5 Empty Re: Stagiaire au bord de la crise de nerfs

par madinina59 le Mar 4 Juin 2019 - 18:11
Je compatis Cindy B. Moi je ne sais pas si je vais avoir le courage de faire une deuxième année....La fin d'année s'annonce chaotique avec des élèves qui n'en ont plus rien à foutre car bientôt plus de notes....Pas dit que je ne jette pas l'éponge avant la fin....
Tuval
Tuval
Je viens de m'inscrire !

Stagiaire au bord de la crise de nerfs  - Page 5 Empty Re: Stagiaire au bord de la crise de nerfs

par Tuval le Mar 4 Juin 2019 - 19:02
Il semblerait qu'on soit dans une situation analogue CindyB ... Avis positifs de l'ESPE et de l'inspecteur pour ma part (du moins c'est ce qui transparaît sur mon rapport d'inspection) mais avis défavorable du CDE. Ton inspection s'est bien passée (si tu en as eu une) ?
Demandred
Demandred
Niveau 2

Stagiaire au bord de la crise de nerfs  - Page 5 Empty Re: Stagiaire au bord de la crise de nerfs

par Demandred le Mar 4 Juin 2019 - 19:03
@madinina59 a écrit:Je compatis Cindy B. Moi je ne sais pas si je vais avoir le courage de faire une deuxième année....La fin d'année s'annonce chaotique avec des élèves qui n'en ont plus rien à foutre car bientôt plus de notes....Pas dit que je ne jette pas l'éponge avant la fin....

Je comprends ce que tu ressens (j'ai été dans le même cas lors de ma première année) et je ne veux pas te dire de ne pas te faire arrêter si tu en ressens le besoin. Ce choix n'appartient qu'à toi et si tu penses que tu as besoin de le faire alors fais-le. Néanmoins, tu as tenu une année quasiment complète et il ne reste en pratique que l'équivalent de 2 semaines de cours avec les conseils qui approchent, un jour férié et les oraux du DNB.

Peut-être peux-tu envisager de faire des activités moins contraignantes pour toi? Je n'enseigne pas les langues donc je ne peux pas te conseiller, mais en maths par exemple je fais davantage travailler les élèves en groupe avec un écrit noté à rendre à la fin quand je sens qu'une classe va être casse-pieds. Tu peux également sélectionner des activités intéressantes pour les élèves, quitte à ce qu'elles soient moins instructives.

Au final, le plus simple pour que les élèves ne soient pas désagréables c'est qu'ils aient envie de faire ce que tu leur proposes : en maths ils aiment bien les énigmes par exemple, même si ça ne rentre pas à proprement parler dans le programme au moins ça fait une séance au cours de laquelle ils s'investissent davantage, ils travaillent leur esprit logique et s'organisent en groupe. On exige souvent beaucoup de nos élèves mais on peut occasionnellement leur offrir des activités plus faciles.
CindyB
CindyB
Niveau 8

Stagiaire au bord de la crise de nerfs  - Page 5 Empty Re: Stagiaire au bord de la crise de nerfs

par CindyB le Mar 4 Juin 2019 - 19:16
@Tuval a écrit:Il semblerait qu'on soit dans une situation analogue CindyB ... Avis positifs de l'ESPE et de l'inspecteur pour ma part (du moins c'est ce qui transparaît sur mon rapport d'inspection) mais avis défavorable du CDE. Ton inspection s'est bien passée (si tu en as eu une) ?

Bonjour Tuval
Oui nous sommes dans un cas similaire....Mon inspection s'est bien passée mais l'inspecteur, va, je pense,abonder dans le sens du CDE car il a pointé mes soucis de gestion de classe dont lui avait parlé le chef....J'ai dit que nous faisions beaucoup de travaux de groupe ce qui peut générer du bruit aussi.
Tu as eu ton rapport d'inspection? Pas nous (nous sommes 4 stagiaires de différentes matières).
Je sais qu'on peut passer en commission aussi mais ça m'effraie ....Au pire si je suis renouvelée tant pis si c'est pour m 'améliorer .
avatar
madinina59
Niveau 5

Stagiaire au bord de la crise de nerfs  - Page 5 Empty Re: Stagiaire au bord de la crise de nerfs

par madinina59 le Mar 4 Juin 2019 - 19:45
@Demandred a écrit:
@madinina59 a écrit:Je compatis Cindy B. Moi je ne sais pas si je vais avoir le courage de faire une deuxième année....La fin d'année s'annonce chaotique avec des élèves qui n'en ont plus rien à foutre car bientôt plus de notes....Pas dit que je ne jette pas l'éponge avant la fin....

Je comprends ce que tu ressens (j'ai été dans le même cas lors de ma première année) et je ne veux pas te dire de ne pas te faire arrêter si tu en ressens le besoin. Ce choix n'appartient qu'à toi et si tu penses que tu as besoin de le faire alors fais-le. Néanmoins, tu as tenu une année quasiment complète et il ne reste en pratique que l'équivalent de 2 semaines de cours avec les conseils qui approchent, un jour férié et les oraux du DNB.

Peut-être peux-tu envisager de faire des activités moins contraignantes pour toi? Je n'enseigne pas les langues donc je ne peux pas te conseiller, mais en maths par exemple je fais davantage travailler les élèves en groupe avec un écrit noté à rendre à la fin quand je sens qu'une classe va être casse-pieds. Tu peux également sélectionner des activités intéressantes pour les élèves, quitte à ce qu'elles soient moins instructives.

Au final, le plus simple pour que les élèves ne soient pas désagréables c'est qu'ils aient envie de faire ce que tu leur proposes : en maths ils aiment bien les énigmes par exemple, même si ça ne rentre pas à proprement parler dans le programme au moins ça fait une séance au cours de laquelle ils s'investissent davantage, ils travaillent leur esprit logique et s'organisent en groupe. On exige souvent beaucoup de nos élèves mais on peut occasionnellement leur offrir des activités plus faciles.

Oui bien sûr pour la fin d'année je prévois de faire des choses plus ludiques mais bon tout ce que j'ai vu et entendu cette année commence à me dégoûter du métier et je commence vraiment à me poser des questions....Je me sens vraiment épuisée et je supporte de moins en moins les élèves. ..Le problème c'est que je suis issue d'une reconversion et que je ne suis plus toute jeune et aucune envie de retourner à mon ancienne activité....Alors c'est très compliqué tout ça...
Demandred
Demandred
Niveau 2

Stagiaire au bord de la crise de nerfs  - Page 5 Empty Re: Stagiaire au bord de la crise de nerfs

par Demandred le Mar 4 Juin 2019 - 20:08
Les vacances d'été font des merveilles pour le mental. Le début d'année aussi. Si tu changes d'établissement, c'est une rentrée toute neuve et intéressante avec des élèves attentifs et agréables, les premières semaines sont très positives et permettent de réconcilier avec le métier ceux qui s'étaient sentis perdus à la fin de l'année précédente. Si tu restes dans le même établissement, c'est également très agréable car tu auras beaucoup de plaisir à retrouver certains élèves, et ceux que tu aurais préféré ne pas revoir ne sont en général plus les mêmes que ceux qu'ils étaient à la fin de l'année (pour quelques semaines en tout cas).

Ne sous-estime pas non plus le changement que cette année a provoqué en toi : l'année prochaine tu seras une enseignante très différente de celle que tu étais à la rentrée 2018. Tu arriveras plus facilement à faire ce que tu as envie de faire avec les élèves et tout te semblera plus facile. Tu sauras en particulier quelle(s) situation(s) tu souhaites éviter et tu auras le temps de tout mettre en oeuvre pour qu'elles ne se réalisent pas.

Tout cela peut paraître superficiel quand on a devant soi un moment tellement difficile à affronter. Essaie de ne pas penser à la suite. Donne ce que tu peux pour la fin de cette année et tu verras plus tard pour le reste.

Il reste 3 jours cette semaine puis on a 3 jours de week-end. Faisons déjà ces trois jours et on verra pour la suite.
avatar
madinina59
Niveau 5

Stagiaire au bord de la crise de nerfs  - Page 5 Empty Re: Stagiaire au bord de la crise de nerfs

par madinina59 le Mar 4 Juin 2019 - 20:22
Demandred ce sont de sages paroles....Dans tous les cas vivement les vacances Very Happy
Selenasam
Selenasam
Niveau 2

Stagiaire au bord de la crise de nerfs  - Page 5 Empty Re: Stagiaire au bord de la crise de nerfs

par Selenasam le Ven 7 Juin 2019 - 12:02
Bah moi pareil, le seul avis favorable que je pense avoir est celui de l'ESPE (enfin je pense hein, parce que je m'attends à tout maintenant!).
Le CDE a suivi l'avis de l'inspectrice (comme ils le font le plus souvent d'après mes collègues) mais comme il ne savait pas quoi dire, il a inventé...selon lui, je me suis isolée et n'ai pas fait part à la direction de mes problèmes de gestion de classe (ils sont vraiment pénibles avec ça, comme si ça ne touchait que les stagiaires!!) ce qui est totalement faux.
J'ai fait part plusieurs fois à la PA de soucis avec une classe (les autres, ça pouvait aller) et rien n'a été fait jusqu'à ce que l'élève qui pourrissait l'ambiance de la classe soit virée définitivement (et depuis, classe super sympa). Je l'ai vue plusieurs fois pour ça en début d'année (quand j'étais naïve et que je croyais qu'il se passerait quelque chose). Le CDE est arrivé en décembre, ne m'a jamais adressé la parole jusqu'à l'inspection et croyait que j'étais une PE reconvertie.
Toutefois il affirme que je n'ai pas pris la mesure du métier d'enseignant et donc que je n'ai pas communiqué.
Au début, il avait écrit dans son rapport qu'il avait constaté un défaut de suivi de la tutrice qui ne s'est jamais présentée mais comme je lui ai dit que je pensais attaquer au TA suite au rapport de la CMI de janvier suivi d'aucun accompagnement, il s'est ravisé et a indiqué la distance et un enfant en bas-âge comme éléments à décharge (on sait jamais que sa responsabilité soit mise en cause).
Mes collègues l'ont littéralement harcelé pour ce rapport mensonger (et m'ont témoigné de leur soutien et de leur indignation) mais il n'a rien voulu savoir, il a juste dit que j'avais toutes les chances de gagner au TA (monsieur est juriste).
Bref on verra bien comment se passe cette nouvelle année mais j'ai de plus en plus envie de quitter ce navire qu'est l'EN, je trouve tout ceci malsain et les profs sont vraiment trop exposés de tous les côtés (élèves, parents, hiérarchie), c'est navrant.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum