Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Volo'
Habitué du forum

Le bavardage : "En classe, le silence est un combat"  - Page 5 Empty Re: Le bavardage : "En classe, le silence est un combat"

par Volo' le Sam 8 Juin 2019 - 23:40
Alain Corbin souligne dans Histoire du silence, que le silence n'est pas opposé à bruit. Le silence est cette autre chose qui n'est pas parasitée mais qui comporte du bruit.
zigmag17
zigmag17
Érudit

Le bavardage : "En classe, le silence est un combat"  - Page 5 Empty Re: Le bavardage : "En classe, le silence est un combat"

par zigmag17 le Sam 8 Juin 2019 - 23:41
Je n'entends pas mon coeur, pourtant il n'y a aucun bruit alentour, ça m'inquiète... Si ça se trouve je suis dans un autre espace temps, ça explique pourquoi je ne suis pas sur la meme longueur d'ondes que les GA la plupart du temps... Razz
zigmag17
zigmag17
Érudit

Le bavardage : "En classe, le silence est un combat"  - Page 5 Empty Re: Le bavardage : "En classe, le silence est un combat"

par zigmag17 le Sam 8 Juin 2019 - 23:45
Dans ce cas-là peut-on considérer que le silence est composé de sons, mais des sons qui ne sont pas perçus comme intrusifs, à la différence du bruit?
Ventre-Saint-Gris
Ventre-Saint-Gris
Niveau 9

Le bavardage : "En classe, le silence est un combat"  - Page 5 Empty Re: Le bavardage : "En classe, le silence est un combat"

par Ventre-Saint-Gris le Sam 8 Juin 2019 - 23:52
Et le bruit répétitif que fait un élève qui s'amuse à taper avec un objet sur sa table, on en parle ? C'est le genre de chose qui me donne envie de coller un pain.
Ludo, arrête ça ou je te carre ton stylo dans le pif !
zigmag17
zigmag17
Érudit

Le bavardage : "En classe, le silence est un combat"  - Page 5 Empty Re: Le bavardage : "En classe, le silence est un combat"

par zigmag17 le Sam 8 Juin 2019 - 23:54
Yep! Pénible ++
ar_angar
ar_angar
Niveau 9

Le bavardage : "En classe, le silence est un combat"  - Page 5 Empty Re: Le bavardage : "En classe, le silence est un combat"

par ar_angar le Dim 9 Juin 2019 - 1:15
@Kimberlite a écrit:Personnellement, j'ai toujours appris mes cours avec la radio... à l'époque, j'étais toujours sur France Inter, car pas de pub, pas d'animateurs criards, et un réglage du son très naturel (en fait, je reconnaissais la radio immédiatement, à son "son"). Effectivement, si on est seul, entendre des voix a quelque chose de rassurant, surtout si ce sont des voix habituelles. Je savais d'ailleurs quelle heure il était grâce aux émissions.
J'avoue, j'écoutais généralement ce qui se disait en même temps que j'apprenais, et je décrochais du sujet traité uniquement pour des exercices demandant une grande concentration (mais relire un cours et l'apprendre en même temps ne me posait aucun problème). La radio me donnait un rythme, aussi.
Honte à moi, je bavardais aussi pas mal en cours... tout en suivant le cours (j'ai même abondamment commenté les cours de fac, en étant assise dans les premiers rangs avec des amis, surtout un ami. Le même avec qui j'étais capable de suivre un film tout en le commentant...). Mais j'ai toujours bavardé discrètement (un truc qu'on rencontre encore beaucoup avec les bons, enfin surtout les bonnes élèves!).

Mais tout ceci est quand même bien différent de la diarrhée verbale de nombre d'élèves (je vais peut-être passer au terme "incontinence verbale", mais pour les choquer, j'aime bien expliquer aux élèves qu'ils ont un problème de diarrhée verbale: ils ne peuvent pas s'empêcher de parler, et ce qui sort de leur bouche n'est pas ce que l'on peut attendre de mieux). La typologie donnée précédemment est bonne.
J'ai aussi les pathologiques, qui parlent même tout seuls, qui ont besoin de déclarer qu'ils ont perdu leur stylo rouge à haute voix, qu'ils ont faim, ou mal au doigt (généralement je leur demande de souffrir, voire mourir en silence...). Quelques-uns sont encore plus malades: marmonnent, font des bruits bizarres, ont des paroles peu compréhensibles et cohérentes. Ces individus mettent parfois même leurs camarades, pourtant bavards, à bout.
J'ai les saintes Nitouche: mais j'ai rien fait, madame! Non, je ne parlais pas! (Mais oui, ta bouche s'agitait toute seule, et du son en sortait, mais ce n'est pas parler...). Il y a aussi les "balances" : madame, c'est bidule qui me parlait, j'ai fait que répondre! Mais madame, y a machin, il parle plus que moi!
Certains pensent arriver à se cacher derrière leur main ou leur bras, voire leurs cheveux...
La majorité des élèves ne supporte pas de n'être pas occupée... le pire est donc pour eux les contrôles. Quand ils ont terminé, ils ne savent plus quoi faire, et se tournent évidemment vers le bavardage. Le truc effarant est qu'ils ne comprennent pas qu'on se fâche: "mais madame, j'ai fini" (et alors?). "On ne fait rien de mal" (si, c'est interdit, point!), "on ne trichait pas" (manquerait plus que ça!).
En cours, on a aussi les malins qui osent un "mais madame, on parlait du cours" (au lieu de m'écouter... c'est malin...).
Parfois, ils essaient de faire douter "madame, je ne parlais pas, c'est pas vrai machin" (et évidemment, le meilleur pote pas crédible du tout prétend que non, c'est vrai, il ne parlait pas).

Je rêve souvent d'avoir l'autorisation de leur mettre un bâillon, bien serré...
K.

Certains élèves goguenards, je leurs explique que c'est dommage, on a plus le droit de les scotcher... et après une demi seconde de pause pour les voir s'enorgueillir de pouvoir continuer à mes les broyer, je les achève avec un "mais on peut encore les coller" qui leur rabat le caquet assez efficacement ! Le bavardage : "En classe, le silence est un combat"  - Page 5 437980826

_________________
C'est en forgeant qu'on devient forgeron.. Vous allez rire, j'ai un marteau !
Rendash
Rendash
Enchanteur

Le bavardage : "En classe, le silence est un combat"  - Page 5 Empty Re: Le bavardage : "En classe, le silence est un combat"

par Rendash le Dim 9 Juin 2019 - 8:23
@Ventre-Saint-Gris a écrit:Et le bruit répétitif que fait un élève qui s'amuse à taper avec un objet sur sa table, on en parle ? C'est le genre de chose qui me donne envie de coller un pain.
Ludo, arrête ça ou je te carre ton stylo dans le pif !


furieux :baoum: Le bavardage : "En classe, le silence est un combat"  - Page 5 1515904722 Le bavardage : "En classe, le silence est un combat"  - Page 5 2329779795


J'ai opté pour une méthode radicale mais efficace : après une ou deux remarques, je prends le stylo et je le jette.

_________________
Le bavardage : "En classe, le silence est un combat"  - Page 5 1498064902



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
Lédissé
Lédissé
Empereur

Le bavardage : "En classe, le silence est un combat"  - Page 5 Empty Re: Le bavardage : "En classe, le silence est un combat"

par Lédissé le Dim 9 Juin 2019 - 9:16
Je le faisais dans mon précédent collège. Là, j'aurais les parents sur le dos. Il m'est venu un peu trop tard (en fin d'année) l'idée de confisquer, et de ne rendre qu'en juillet. L'an prochain, je tiendrai un registre (si j'arrive à me contraindre, comme avec les punitions). Entre les quatre-couleurs qui cliquent (exprès), les ciseaux qu'on tripote (pourquoi spécifiquement les ciseaux ? je l'ignore, mais quel succès !), les stylos qu'on tournicote, c'est insupportable. Ils sont tous "stressés" s'ils n'ont pas un truc dans les doigts avec lequel s'agiter.

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer...Le bavardage : "En classe, le silence est un combat"  - Page 5 Vieille etc._  Smile
Caspar
Caspar
Bon génie

Le bavardage : "En classe, le silence est un combat"  - Page 5 Empty Re: Le bavardage : "En classe, le silence est un combat"

par Caspar le Dim 9 Juin 2019 - 9:28
@zigmag17 a écrit:Je n'entends pas mon coeur, pourtant il n'y a aucun bruit alentour, ça m'inquiète... Si ça se trouve je suis dans un autre espace temps, ça explique pourquoi je ne suis pas sur la meme longueur d'ondes que les GA la plupart du temps... Razz

Il faut des conditions très particulières: grotte ou caisson d'isolation, sinon il y a toujours un bruit ambiant.
Rendash
Rendash
Enchanteur

Le bavardage : "En classe, le silence est un combat"  - Page 5 Empty Re: Le bavardage : "En classe, le silence est un combat"

par Rendash le Dim 9 Juin 2019 - 9:41
LadyC a écrit:Je le faisais dans mon précédent collège. Là, j'aurais les parents sur le dos.

Et après ? Laughing

_________________
Le bavardage : "En classe, le silence est un combat"  - Page 5 1498064902



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
*Ombre*
*Ombre*
Neoprof expérimenté

Le bavardage : "En classe, le silence est un combat"  - Page 5 Empty Re: Le bavardage : "En classe, le silence est un combat"

par *Ombre* le Dim 9 Juin 2019 - 9:48
Je fais comme le renne.
Mais je laisse les élèves récupérer leur bien dans la poubelle en fin d'heure, s'ils y tiennent. Ils n'apprécient pas et évitent d'y revenir.
Volo'
Volo'
Habitué du forum

Le bavardage : "En classe, le silence est un combat"  - Page 5 Empty Re: Le bavardage : "En classe, le silence est un combat"

par Volo' le Dim 9 Juin 2019 - 10:21
LadyC a écrit:Je le faisais dans mon précédent collège. Là, j'aurais les parents sur le dos. Il m'est venu un peu trop tard (en fin d'année) l'idée de confisquer, et de ne rendre qu'en juillet. L'an prochain, je tiendrai un registre (si j'arrive à me contraindre, comme avec les punitions). Entre les quatre-couleurs qui cliquent (exprès), les ciseaux qu'on tripote (pourquoi spécifiquement les ciseaux ? je l'ignore, mais quel succès !), les stylos qu'on tournicote, c'est insupportable. Ils sont tous "stressés" s'ils n'ont pas un truc dans les doigts avec lequel s'agiter.

Et les compas ? On ne parle pas assez des compas ! Quant aux quatre couleurs, il est si plaisant de le démonter entièrement (comme le compas) pour le remonter. Bien souvent, cependant, le stylo explose en route et là c'est le drame "Monsieur, j'en ai partout !! Je peux aller me laver les mains aux toilettes ?" Eh bien non. Tiens, un mouchoir.
Dalva
Dalva
Vénérable

Le bavardage : "En classe, le silence est un combat"  - Page 5 Empty Re: Le bavardage : "En classe, le silence est un combat"

par Dalva le Dim 9 Juin 2019 - 10:54
Je confisque tout ce qui n'a pas besoin d'être sorti en classe de français. Si c'est cassé ou inutilisable scolairement, je jette (avec interdiction de récupérer). Si c'est utilisable, je donne deux possibilités à l'élève : soit ses parents prennent rendez-vous pour venir chercher l'objet, histoire qu'on en parle un peu, soit je rends à telle date (lointaine). A partir du troisième trimestre, je rends le 5 juillet. Il me reste généralement énormément de ciseaux et compas en fin d'année.
Pour ne pas m'y perdre, je mets un coup de souris correctrice sur l'objet et indique le nom et la classe de l'élève dessus. Si l'élève est un gros consommateur (certains semblent avoir des ressources infinies), je lui dédie une enveloppe kraft.

J'ai déjà retenu ainsi des calculatrices pendant trois semaines, en prévenant la collègue de maths, qui pouvait punir pour absence de matériel. Si l'élève avait voulu récupérer son bien, il savait qu'il en avait le moyen.

Inutile de préciser que je n'ai jamais vu un seul parent pour cette raison. J'imagine que si c'est le téléphone qui avait été confisqué, on les aurait vus débarquer illico presto.
Lédissé
Lédissé
Empereur

Le bavardage : "En classe, le silence est un combat"  - Page 5 Empty Re: Le bavardage : "En classe, le silence est un combat"

par Lédissé le Dim 9 Juin 2019 - 11:16
@Rendash a écrit:
LadyC a écrit:Je le faisais dans mon précédent collège. Là, j'aurais les parents sur le dos.

Et après ? Laughing
Et après, c'est pénible. Et si je suis parfaitement capable de camper sur mes positions (notamment pédagogiques) face à un râleur, je déteste les conflits, et ne suis jamais arrivée à sortir indifférente d'un rendez-vous houleux. Alors je me préserve. J'envie ta capacité à t'en fiche, j'ai longtemps espéré l'acquérir avec le temps, et ai fini par me faire une raison : ce n'est pas dans mon caractère, ce genre de situation m'atteint. Ajoute à cela une déprime générale face à ce que devient l'EN, une déprime spécifique face à l'enterrement à peine progressif des lettres classiques, le dégoût (vraiment) face au manque d'éducation de la majorité de mon public (que je comprenais dans mon ancien collège REP, qui m'indigne dans mon nouveau collège "tranquille" où les gamins ont tout ce qu'ils veulent, petit collège dans un coin rural où on croise les parents en allant faire ses courses, où nos enfants sont les camarades des leurs dès le plus jeune âge, où tout le monde connaît tout le monde et où je suis coincée probablement jusqu'à la fin de mes jours), la tension face aux soucis de discipline (je n'arrive pas à m'imposer, malgré mes bonnes résolutions chaque année)... bilan, je manque cruellement de l'énergie émotionnelle nécessaire. Neutral

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer...Le bavardage : "En classe, le silence est un combat"  - Page 5 Vieille etc._  Smile
Dalva
Dalva
Vénérable

Le bavardage : "En classe, le silence est un combat"  - Page 5 Empty Re: Le bavardage : "En classe, le silence est un combat"

par Dalva le Dim 9 Juin 2019 - 11:21
Et ça se conçoit, parce qu'enfin, nous n'avons pas passé un concours de dresseur de fauves, n'avons pas fait l'école d'éduc spé, et n'avons pas signé pour passer 80% du temps en discipline et les 20% restant en confrontation avec des adultes mécontents.
zigmag17
zigmag17
Érudit

Le bavardage : "En classe, le silence est un combat"  - Page 5 Empty Re: Le bavardage : "En classe, le silence est un combat"

par zigmag17 le Dim 9 Juin 2019 - 12:23
J'ai eu deux fois des constructeurs de pyramides: pendant que le cours a lieu, il est plus amusant, au lieu de réfléchir à la pensée de l'auteur, de vider subrepticement sa trousse pendant que l'enseignant aide un autre élève, d'en sortir tout ce qu'elle contient, et d'empiler ce qui s'y trouve. Je râle parce que les trousses ne sont jamais complètes mais là manifestement elles l'étaient et ça tenait du chef-d'oeuvre (tiens! un mot-clef pour notre programme l'année prochaine angedemon ). Empiler sans faire tomber effaceur, stylos, trombones, agrafeuse, j'en passe, tient de la prouesse technique. J'ai admiré de loin, commenté de près, puis j'ai tout balayé du plat de la main en poussant des cris de joie intérieure. Les coupables dans les deux cas ont poussé des cris d'orfraie, ça s'est terminé en mots dans les carnets et menaces d'appel aux parents. ILs n'ont pas recommencé (mais c'étaient des gentils, bien que flemmards).
Pour le portable c'est plus rude. Un jour j'ai été littéralement poursuivie dans tout le lycée par une furie à qui j'avais eu l'outrecuidance de supprimer son portable le matin, et à qui j'avais dit que je le lui remettrais à la fin de MES cours, le soir. Elle a passé sa journée à me guetter dans les couloirs, à me suivre même à la récréation en hurlant, finalement j'ai filé dans le bureau du CDE , la sorcière dans mon sillage. Il n'en est pas revenu de cette harpie qui était quasiment prête à me griffer. Il faut des nerfs. C'est usant.
Philomène87
Philomène87
Expert spécialisé

Le bavardage : "En classe, le silence est un combat"  - Page 5 Empty Re: Le bavardage : "En classe, le silence est un combat"

par Philomène87 le Dim 9 Juin 2019 - 12:39
LadyC a écrit: la tension face aux soucis de discipline (je n'arrive pas à m'imposer, malgré mes bonnes résolutions chaque année)... bilan, je manque cruellement de l'énergie émotionnelle nécessaire. Neutral


Ah yes, bienvenue au club. J'aurais pu écrire exactement le même message. Bilan, je passe pour la prof molle qui n'arrive pas à pourrir les gamins qui le méritent. Par contre sur les bulletins je n'hésite pas.
Mais à force d'emmagasiner, un jour je balancerai vraiment à la figure d'un gamin (ou de ses parents) qu'il est mal élevé. L'avantage, c'est que contrairement à d'autres mots, ça ne peut pas faire l'objet d'un dépôt de plainte.
zigmag17
zigmag17
Érudit

Le bavardage : "En classe, le silence est un combat"  - Page 5 Empty Re: Le bavardage : "En classe, le silence est un combat"

par zigmag17 le Dim 9 Juin 2019 - 12:43
Le "mal élevé", j'évite. Là pour le coup toute la famille rapplique pour avoir une explication musclée et t'expliquer ce que c'est que l'éducation. C'est arrivé à une courageuse collègue, je n'aurais pas aimé être à sa place.
Dalva
Dalva
Vénérable

Le bavardage : "En classe, le silence est un combat"  - Page 5 Empty Re: Le bavardage : "En classe, le silence est un combat"

par Dalva le Dim 9 Juin 2019 - 12:46
Alors je te donne une astuce avant que ça n'arrive : ne pas dire "Vous êtes / Vos enfants sont mal élevés." mais "Votre comportement laisse penser que vos parents vous ont mal élevé / ne vous ont pas élevé, et je suis bien sûre que ce n'est pas le cas. Que penseraient vos parents si on devait en venir à dire que vous êtes non seulement impoli mais aussi mal élevé ? Vous leur faites honte."
zigmag17
zigmag17
Érudit

Le bavardage : "En classe, le silence est un combat"  - Page 5 Empty Re: Le bavardage : "En classe, le silence est un combat"

par zigmag17 le Dim 9 Juin 2019 - 12:51
Je fais dans l'empirisme: les grands costauds goguenards ont bien des mères, eux aussi? Que se passerait-il si le soir leur mère leur disait "voilà aujourd'hui à mon travail on m'a manqué de respect, on m'a empêché de faire ci/ça, on m'a insultée..."? Ah oui, tiens, pas normal tout ça... Avec un peu de chance les grands costauds goguenards (les petits aussi, et tous les goguenards et goguenardes en général) comprennent où l'on veut en venir.
Philomène87
Philomène87
Expert spécialisé

Le bavardage : "En classe, le silence est un combat"  - Page 5 Empty Re: Le bavardage : "En classe, le silence est un combat"

par Philomène87 le Dim 9 Juin 2019 - 12:59
C'est sûr, j'évite aussi. Je préfère le "comportement impoli", qui en fait veut dire la même chose...
En ce moment j'ai un collègue qui est en arrêt depuis 3 mois, car il a pété un plomb, a sorti une élève de sa salle en la traitant de [je ne vais pas écrire le mot], mais qui convient à une élève arrogante et insolente. Résultat, ses parents ont déboulé, ont crié au scandale, ont dit que si le prof ne s'excusait pas ils retiraient leur fille. Apparemment il ne s'est pas excusé mais on ne sait pas si la gamine reste l'an prochain. En tout cas, c'est malheureux mais il a dit tout haut ce que beaucoup pensent tout bas. Mais maintenant il en paie le prix car il est incapable de revenir au collège. Bon, c'est un mot pire que "mal élevé", mais qui ne fait pas non plus l'objet d'un dépôt de plainte.
Rendash
Rendash
Enchanteur

Le bavardage : "En classe, le silence est un combat"  - Page 5 Empty Re: Le bavardage : "En classe, le silence est un combat"

par Rendash le Dim 9 Juin 2019 - 13:00
Tiens, du coup je me demande si "pétasse" est censuré Le bavardage : "En classe, le silence est un combat"  - Page 5 3795679266

_________________
Le bavardage : "En classe, le silence est un combat"  - Page 5 1498064902



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
Philomène87
Philomène87
Expert spécialisé

Le bavardage : "En classe, le silence est un combat"  - Page 5 Empty Re: Le bavardage : "En classe, le silence est un combat"

par Philomène87 le Dim 9 Juin 2019 - 13:03
@Rendash

Visiblement non Razz
Il n'a pas dit "pétasse", mais un mot un peu moins vulgaire qui veut dire la même chose.
Rendash
Rendash
Enchanteur

Le bavardage : "En classe, le silence est un combat"  - Page 5 Empty Re: Le bavardage : "En classe, le silence est un combat"

par Rendash le Dim 9 Juin 2019 - 13:07
@Philomène87 a écrit:@Rendash

Visiblement non Razz
Il n'a pas dit "pétasse", mais un mot un peu moins vulgaire qui veut dire la même chose.


Tiens, c'est drôle, je trouve "pouffiasse" plus vulgaire et insultant que pétasse, pour ma part Razz

Bon, dans les deux cas ça reste insultant, donc déplacé, même si on peut comprendre le craquage.

_________________
Le bavardage : "En classe, le silence est un combat"  - Page 5 1498064902



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
Philomène87
Philomène87
Expert spécialisé

Le bavardage : "En classe, le silence est un combat"  - Page 5 Empty Re: Le bavardage : "En classe, le silence est un combat"

par Philomène87 le Dim 9 Juin 2019 - 13:09
Non, ce n'était pas pouffiasse Wink

J'édite dans 1h, pour ne pas être identifiée.
Ne pas citer svp.



Dernière édition par Philomène87 le Dim 9 Juin 2019 - 15:22, édité 1 fois
zigmag17
zigmag17
Érudit

Le bavardage : "En classe, le silence est un combat"  - Page 5 Empty Re: Le bavardage : "En classe, le silence est un combat"

par zigmag17 le Dim 9 Juin 2019 - 13:10
On vit vraiment dans un monde fabuleux. Pour en arriver là, il a bien fallu que cette élève dépasse les bornes et pas qu'une fois. Mais bien sûr, les parents ne se remettent pas en question. C'est pour cela que l'on est toujours obligés d'avoir des garde-fous et de se protéger soi-même de l'utilisation d'un langage trop crû ou simplement très vrai. Il faut être vigilant à ne pas "donner prise", toujours parler calmement, sans un mot de travers, cela demande un sang-froid considérable. Je suis persuadée que tout ceci n'arriverait pas si l'on ne nous poussait pas à bout avec des injonctions permanentes de "bienveillance" et autres joyeusetés et souvent sans aide réelle de la communauté éducative de l'établissement.
Cela me fait penser à l'interview démentielle des parents dans le reportage d"Envoyé spécial" consacré au mal-être enseignant: "On a porté plainte contre la prof, il n'y avait pas de problème mais comme notre fils est agité on n'a pas voulu qu'il ait des problèmes plus tard". Effarement total. J'ai mieux compris l'expression "Marcher sur la tête" affraid
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum