Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
sifi
Érudit

1re : Apollinaire  + parcours - Page 8 Empty Re: 1re : Apollinaire + parcours

par sifi Mar 20 Avr 2021 - 8:47
Est-ce que l'un d'entre vous pourrait me conseiller une biographie sympa d'Apollinaire ? Je viens de livre le livre de François Sureau Ma vie avec Apollinaire , que j'ai trouvé très beau, mais j'aurais bien aimé approfondir encore un peu mes connaissances sur ce poète que j'aime depuis très longtemps sans avoir pris le temps d'aller chercher plus loin...
Caballera
Caballera
Niveau 3

1re : Apollinaire  + parcours - Page 8 Empty Re: 1re : Apollinaire + parcours

par Caballera Sam 12 Juin 2021 - 16:11
J'ai l'impression qu'il existe assez peu de biographies d'Apollinaire, malheureusement. (La petite de Pascal Pia m'a paru inadéquate). Lorsque Laurence Campa a sorti une grosse biographie du poète (Gallimard), elle a été saluée justement parce que cela manquait. Je ne l'ai pas lue cela dit!
sifi
sifi
Érudit

1re : Apollinaire  + parcours - Page 8 Empty Re: 1re : Apollinaire + parcours

par sifi Sam 12 Juin 2021 - 22:06
Merci pour la piste ! Je vais voir ça.
Oui, je sais qu'une bonne biographie manque à l'appel , je trouve ça dommage.
NLM76
NLM76
Doyen

1re : Apollinaire  + parcours - Page 8 Empty Re: 1re : Apollinaire + parcours

par NLM76 Lun 2 Mai 2022 - 14:53
Bon. Il me reste deux explications de texte à faire pour avoir les 16 textes en 1re Générale. Et je me dis que je ferais bien "La Loreley". Qu'en dites-vous si je considérais que cela fait deux textes ? Un premier texte constitué par les 20 premiers vers, et un second par les 18 derniers. C'est délirant ?

En tout cas, j'aime beaucoup ce poème.

Au fait, vous prononcez comment ? J'aurais dit "Lorelaille", mais la rime avec "ensorcelé" me fait pencher vers "Lorelé".

_________________
Sites du grip :
  • http://instruire.fr
  • http://grip-editions.fr

Mon site : www.lettresclassiques.fr

«Boas ne renonça jamais à la question-clé : quelle est, du point de vue de l'information, la différence entre les procédés grammaticaux observés ? Il n'entendait pas accepter une théorie non sémantique de la structure grammaticale et toute allusion défaitiste à la prétendue obscurité de la notion de sens lui paraissait elle-même obscure et dépourvue de sens.» [Roman Jakobson, Essais de linguistique générale, "La notion de signification grammaticale selon Boas" (1959)]
e-Wanderer
e-Wanderer
Sage

1re : Apollinaire  + parcours - Page 8 Empty Re: 1re : Apollinaire + parcours

par e-Wanderer Lun 2 Mai 2022 - 16:37
Pour la prononciation : effectivement, il faut probablement prononcer "Lorelé". En tout cas, il y a d'autres exemples de francisation de la prononciation allemande dans le cycle des Rhénanes, notamment dans ces vers du poème-conversation « Les Femmes » :

Gertude et son voisin Martin enfin s'épousent (…)
Le songe Herr Traum survint avec sa sœur Frau Sorge (…)
Lotte es-tu triste O petit cœur – Je crois qu'elle aime (…)
Lise il faut attiser le poêle qui s'éteint

Si on prononce à l'allemande (diphtongues sur Traum et Frau, e finaux de Gertrude, Lotte ou Lise), les vers sont faux. De même dans "Rhénane d'automne" au v. 3 :

Martin Gertrude Hans et Henri

On est obligé de prononcer Gertrude à la française pour garder l'octosyllabe.

Sinon, sur le fait que la fée soit appelée alternativement Lore ou Loreley : c'est conforme aux diverses orthographes (Lorelei, Loreleï, Loreley, Lore-Ley). On retrouve par exemple cette même alternance dans Lore-Ley ou la fée du Rhin, Légende-Ballet de Justamant et Mont-Louis (1860), où la fée est aussi parfois appelée Lore tout court :

https://books.google.fr/books?id=KDb3o4O9B2AC&pg=PA7&lpg=PA7&dq=lore+ley&source=bl&ots=SP-SeI4hwu&sig=ACfU3U33_jLPIrHzit7CumvmjJLAGzizwg&hl=fr&sa=X&ved=2ahUKEwiC1MDqgcH3AhVPz4UKHdDECO8Q6AF6BAgDEAM#v=onepage&q=lore%20ley&f=false

Et plus directement Apollinaire se souvient de Brentano, dès le premier vers, ou plus loin avec les figures de l'évêque et du chevalier et la menace d'enfermer Loreley dans un couvent :

https://lyricstranslate.com/fr/lore-lay-lore-lay.html

_________________
« Profitons du temps qui nous reste avant la définitive invasion de la grande muflerie du Nouveau Monde » (Huysmans)
Iphigénie
Iphigénie
Devin

1re : Apollinaire  + parcours - Page 8 Empty Re: 1re : Apollinaire + parcours

par Iphigénie Mar 3 Mai 2022 - 8:22
Bien d’accord aussi mais alors les derniers vers m’interpellent ( quelle que soit la prononciation, non?)
Pour avoir vu dans l’eau la belle Loreley
Ses yeux couleur du Rhin ses cheveux de soleil
Il fait ici prononcer :*Lore-leill ?

(Autre question subsidiaire aux germanistes: comment on prononce Bacharach? Je n’ai jamais trop su…)
NLM76
NLM76
Doyen

1re : Apollinaire  + parcours - Page 8 Empty Re: 1re : Apollinaire + parcours

par NLM76 Mar 3 Mai 2022 - 9:06
Oui ; et je n'ai pas encore cherché ce qu'était ce Bacharach...

_________________
Sites du grip :
  • http://instruire.fr
  • http://grip-editions.fr

Mon site : www.lettresclassiques.fr

«Boas ne renonça jamais à la question-clé : quelle est, du point de vue de l'information, la différence entre les procédés grammaticaux observés ? Il n'entendait pas accepter une théorie non sémantique de la structure grammaticale et toute allusion défaitiste à la prétendue obscurité de la notion de sens lui paraissait elle-même obscure et dépourvue de sens.» [Roman Jakobson, Essais de linguistique générale, "La notion de signification grammaticale selon Boas" (1959)]
Iphigénie
Iphigénie
Devin

1re : Apollinaire  + parcours - Page 8 Empty Re: 1re : Apollinaire + parcours

par Iphigénie Mar 3 Mai 2022 - 9:56
Alors si on en croit Wikipedia, c'st au fond pareil que notre Bacarat lorrain, mais c'est une petite ville allemande de la vallée du Rhin:
Bacharach est une petite ville de la moyenne vallée du Rhin dans l'arrondissement de Mayence-Bingen dans la Rhénanie-Palatinat. Wikipédia
et ils prononcent BARARAR (comme Bach pour les puristes...)
NLM76
NLM76
Doyen

1re : Apollinaire  + parcours - Page 8 Empty Re: 1re : Apollinaire + parcours

par NLM76 Mar 3 Mai 2022 - 13:16
Une élève vient de me dire que sa grand-mère, qui habite dans le coin, lui racontait l'histoire en disant "Loreleil". Cela semble cohérent avec la rime "Loreley-soleil". D'autre part, les "rimes" "ensORcELé-LORELEy" et "déROULés-Loreley" marchent bien en rimes Apollinairiennes, c'est-à-dire approximatives, avec divers rappels phoniques. Des espèces de parhoméotéleutes.

_________________
Sites du grip :
  • http://instruire.fr
  • http://grip-editions.fr

Mon site : www.lettresclassiques.fr

«Boas ne renonça jamais à la question-clé : quelle est, du point de vue de l'information, la différence entre les procédés grammaticaux observés ? Il n'entendait pas accepter une théorie non sémantique de la structure grammaticale et toute allusion défaitiste à la prétendue obscurité de la notion de sens lui paraissait elle-même obscure et dépourvue de sens.» [Roman Jakobson, Essais de linguistique générale, "La notion de signification grammaticale selon Boas" (1959)]
NLM76
NLM76
Doyen

1re : Apollinaire  + parcours - Page 8 Empty Re: 1re : Apollinaire + parcours

par NLM76 Jeu 22 Sep 2022 - 10:12
A propos de "La blanche neige".
Apollinaire a écrit:Les anges les anges dans le ciel
L'un est vêtu en officier
L'un est vêtu en cuisinier
Et les autres chantent

Bel officier couleur du ciel
Le doux printemps longtemps après Noël
Te médaillera d'un beau soleil
D'un beau soleil

Le cuisinier plume les oies
Ah ! tombe neige
Tombe et que n'ai-je
Ma bien-aimée entre mes bras

J'ai quelques élèves, sans doute parce qu'ils sont allés chercher des trucs sur le grand entrefilet, mais aussi parce qu'ils pensent "anges"="âmes des morts", ou "monde céleste spirituel = vie après la mort", veulent absolument que la bien-aimée soit absente parce qu'elle serait morte. Cela me paraît complètement hors de propos à la lecture de ce poème — en dehors de toute considération biographique. Et ce d'autant qu'ils insistent avec des arguments capillotractés, qui reviennent à utiliser, en gros, les champs lexicaux, pour ne pas lire ce qui est écrit : par exemple, ils voudraient que la répétition de "tombe" évoque la mort.
Est-ce que c'est quelque chose comme le mysticisme qu'ils ne peuvent envisager ? (qu'ils soient croyants, agnostiques ou non-croyants ?) Cela dit, j'ai le sentiment que ceux qui sont fixés sur une telle idée sont aussi et surtout ceux qui n'ont pas écouté l'explication que je leur ai proposée, dans une sorte de surdité volontaire à Apollinaire et au cours.

_________________
Sites du grip :
  • http://instruire.fr
  • http://grip-editions.fr

Mon site : www.lettresclassiques.fr

«Boas ne renonça jamais à la question-clé : quelle est, du point de vue de l'information, la différence entre les procédés grammaticaux observés ? Il n'entendait pas accepter une théorie non sémantique de la structure grammaticale et toute allusion défaitiste à la prétendue obscurité de la notion de sens lui paraissait elle-même obscure et dépourvue de sens.» [Roman Jakobson, Essais de linguistique générale, "La notion de signification grammaticale selon Boas" (1959)]
Iphigénie
Iphigénie
Devin

1re : Apollinaire  + parcours - Page 8 Empty Re: 1re : Apollinaire + parcours

par Iphigénie Jeu 22 Sep 2022 - 10:56
Il faudrait leur montrer Chagall et le Douanier Rousseau, peut-être ( c’est un peu un mélange des deux que je vois en lisant ce poème) .
Les automatismes c’est en effet une plaie en littérature : les élèves réagissent souvent sur un mot (exemple nature animaux:écologie, défendre la planète )….
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum