Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
lucawal
lucawal
Je viens de m'inscrire !

Cent ans de solitude Empty Cent ans de solitude

par lucawal le Sam 3 Aoû 2019 - 9:50
de Gabriel Garcia Marquez un livre phare du mouvement de "réalisme magique" qui a changé ma réalité; Lorsque le patriarche meurt, il pleut des petites fleurs jaunes pendant 3 jours.

Un des incipits de roman les plus célèbre et les plus hypnotique:
"Bien des années plus tard, face au peloton d'exécution, le colonel Aureliano Buendía devait se rappeler ce lointain après-midi au cours duquel son père l'emmena faire connaissance avec la glace"


Dernière édition par mafalda16 le Sam 3 Aoû 2019 - 13:28, édité 2 fois (Raison : Majuscule dans le titre)
zigmag17
zigmag17
Érudit

Cent ans de solitude Empty Re: Cent ans de solitude

par zigmag17 le Sam 3 Aoû 2019 - 9:54
Sans compter qu'ils portent tous le même patronyme et que cela fait marcher l'intelligence du lecteur, c'est flatteur Very Happy , c'est passionnant, j'ai adoré aussi en son temps, je devrais le relire, un chef-d'oeuvre absolu!!
nicole 86
nicole 86
Habitué du forum

Cent ans de solitude Empty Re: Cent ans de solitude

par nicole 86 le Sam 3 Aoû 2019 - 10:55
Je l'ai lu à sa sortie, autant dire il y a cinquante ans, et je n'ai jamais osé le relire alors qu'il ne m'en reste que l'éblouissement de la découverte. Il faisait pourtant partie des cinquante livres à relire dans la liste établie lorsque j'ai eu 60 ans.
Austrucheerrante
Austrucheerrante
Niveau 9

Cent ans de solitude Empty Re: Cent ans de solitude

par Austrucheerrante le Sam 3 Aoû 2019 - 12:02
Je l'aime beaucoup aussi Wink .


Bon, maintenant, histoire de faire mon chieur, dans le genre roman somme latino-américain, je préfère sensiblement Terra Nostra de Carlos Fuentes ou Marelle de Julio Cortazar, ou même 2666 ou Les Détectives Sauvages de Roberto Bolaño (même si seul Terra Nostra peut, sans doute, être classé dans le réalisme magique).


Dernière édition par Austrucheerrante le Sam 3 Aoû 2019 - 12:07, édité 1 fois

_________________
Spoiler:
"- Alors ? Pourquoi que tu veux l'être, institutrice ?
- Pour faire *** les mômes, répondit Zazie.  Ceux qu'auront mon âge dans dix ans, dans vingt ans, dans cinquante ans, dans cent ans, dans mille ans, toujours des gosses à emmerder.
- Eh bien, dit Gabriel.
- Je serai vache comme tout avec elles. Je leur ferai lécher le parquet. Je leur ferai manger l'éponge du tableau noir. Je leur enfoncerai des compas dans le derrière. Je leur botterai les fesses. Parce que je porterai des bottes. En hiver. Hautes comme ça (geste). Avec de grands éperons pour leur larder la chair du derche.
- Tu sais, dit Gabriel avec calme, d'après ce que disent les journaux, c'est pas du tout dans ce sens-là que s'oriente l'éducation moderne. C'est même tout le contraire. On va vers la douceur, la compréhension, la gentillesse."
Catalunya
Catalunya
Expert

Cent ans de solitude Empty Re: Cent ans de solitude

par Catalunya le Sam 3 Aoû 2019 - 12:02
C'était au programme du Capes, avec cette question :
"La novela está configurada como una gran metáfora del continente que, con un sentido de totalidad, apresa lo particular convirtiéndolo en abstracto símbolo de la condición humana". En vous appuyant sur votre connaissance de Cien años de soledad, vous montrerez jusqu'à quel point cette opinion est recevable.

Je me demande bien comment j'ai fait pour répondre à cette question Neutral J'en serais incapable aujourd'hui.
nicole 86
nicole 86
Habitué du forum

Cent ans de solitude Empty Re: Cent ans de solitude

par nicole 86 le Sam 3 Aoû 2019 - 12:09
@Austrucheerrante a écrit:Je l'aime beaucoup aussi Wink .


Bon, maintenant, histoire de faire mon chieur, dans le genre roman somme latino-américain, je préfère sensiblement Terra Nostra de Carlos Fuentes ou Marelle de Julio Cortazar, ou même 2666 ou Les Détectives Sauvages de Roberto Bolaño (même si seul Terra Nostra peut, sans doute, être classé dans le réalisme magique).

Non pas chieur mais "assoiffeur " Laughing
lulucastagnette
lulucastagnette
Guide spirituel

Cent ans de solitude Empty Re: Cent ans de solitude

par lulucastagnette le Sam 3 Aoû 2019 - 12:10
Lu et adoré il y a une dizaine d'années.
Austrucheerrante
Austrucheerrante
Niveau 9

Cent ans de solitude Empty Re: Cent ans de solitude

par Austrucheerrante le Sam 3 Aoû 2019 - 12:13
@nicole 86 a écrit:
@Austrucheerrante a écrit:Je l'aime beaucoup aussi Wink .


Bon, maintenant, histoire de faire mon chieur, dans le genre roman somme latino-américain, je préfère sensiblement Terra Nostra de Carlos Fuentes ou Marelle de Julio Cortazar, ou même 2666 ou Les Détectives Sauvages de Roberto Bolaño (même si seul Terra Nostra peut, sans doute, être classé dans le réalisme magique).

Non pas chieur mais "assoiffeur "       Laughing

En plus ils sont tous gros, mais genre très gros (Marelle un peu moins mais c'est le plus complexe).

_________________
Spoiler:
"- Alors ? Pourquoi que tu veux l'être, institutrice ?
- Pour faire *** les mômes, répondit Zazie.  Ceux qu'auront mon âge dans dix ans, dans vingt ans, dans cinquante ans, dans cent ans, dans mille ans, toujours des gosses à emmerder.
- Eh bien, dit Gabriel.
- Je serai vache comme tout avec elles. Je leur ferai lécher le parquet. Je leur ferai manger l'éponge du tableau noir. Je leur enfoncerai des compas dans le derrière. Je leur botterai les fesses. Parce que je porterai des bottes. En hiver. Hautes comme ça (geste). Avec de grands éperons pour leur larder la chair du derche.
- Tu sais, dit Gabriel avec calme, d'après ce que disent les journaux, c'est pas du tout dans ce sens-là que s'oriente l'éducation moderne. C'est même tout le contraire. On va vers la douceur, la compréhension, la gentillesse."
zigmag17
zigmag17
Érudit

Cent ans de solitude Empty Re: Cent ans de solitude

par zigmag17 le Sam 3 Aoû 2019 - 12:40
@Catalunya a écrit:C'était au programme du Capes, avec cette question :
"La novela está configurada como una gran metáfora del continente que, con un sentido de totalidad, apresa lo particular convirtiéndolo en abstracto símbolo de la condición humana". En vous appuyant sur votre connaissance de Cien años de soledad, vous montrerez jusqu'à quel point cette opinion est recevable.

Je me demande bien comment j'ai fait pour répondre à cette question Neutral  J'en serais incapable aujourd'hui.

Tu ne savais pas que c'était impossible alors tu l'as fait!! Razz
Orlanda
Orlanda
Fidèle du forum

Cent ans de solitude Empty Re: Cent ans de solitude

par Orlanda le Sam 3 Aoû 2019 - 12:45
@Austrucheerrante a écrit:Je l'aime beaucoup aussi Wink .


Bon, maintenant, histoire de faire mon chieur, dans le genre roman somme latino-américain, je préfère sensiblement Terra Nostra de Carlos Fuentes ou Marelle de Julio Cortazar, ou même 2666 ou Les Détectives Sauvages de Roberto Bolaño (même si seul Terra Nostra peut, sans doute, être classé dans le réalisme magique).

Bolaño, j’ai trouvé cela en-dessous, en ce qui me concerne, mais peut-être qu’en espagnol... Autre petite merveille, Pedro Paramo, bien-sûr.


_________________
"Nous vivons à une époque où l'ignorance n'a plus honte d'elle-même". Robert Musil
nicole 86
nicole 86
Habitué du forum

Cent ans de solitude Empty Re: Cent ans de solitude

par nicole 86 le Sam 3 Aoû 2019 - 12:54
Pedro Paramo a un atout incontestable : il est court !  abi
Austrucheerrante
Austrucheerrante
Niveau 9

Cent ans de solitude Empty Re: Cent ans de solitude

par Austrucheerrante le Sam 3 Aoû 2019 - 12:56
Pas lu Pedro Paramo, et je n'ai lu tous ces livres qu'en français Smile

_________________
Spoiler:
"- Alors ? Pourquoi que tu veux l'être, institutrice ?
- Pour faire *** les mômes, répondit Zazie.  Ceux qu'auront mon âge dans dix ans, dans vingt ans, dans cinquante ans, dans cent ans, dans mille ans, toujours des gosses à emmerder.
- Eh bien, dit Gabriel.
- Je serai vache comme tout avec elles. Je leur ferai lécher le parquet. Je leur ferai manger l'éponge du tableau noir. Je leur enfoncerai des compas dans le derrière. Je leur botterai les fesses. Parce que je porterai des bottes. En hiver. Hautes comme ça (geste). Avec de grands éperons pour leur larder la chair du derche.
- Tu sais, dit Gabriel avec calme, d'après ce que disent les journaux, c'est pas du tout dans ce sens-là que s'oriente l'éducation moderne. C'est même tout le contraire. On va vers la douceur, la compréhension, la gentillesse."
mafalda16
mafalda16
Modérateur

Cent ans de solitude Empty Re: Cent ans de solitude

par mafalda16 le Sam 3 Aoû 2019 - 16:51
@zigmag17 a écrit:Sans compter qu'ils portent tous le même patronyme et que cela fait marcher l'intelligence du lecteur, c'est flatteur  Very Happy , c'est passionnant, j'ai adoré aussi en son temps, je devrais le relire, un chef-d'oeuvre absolu!!

Cent ans de solitude %C3%81rbol4

Cent ans de solitude 437980826 J'avais fait un schéma semblable en le lisant la première fois. Depuis j'ai dû le relire 5 ou 6 fois. I love you

@Austrucheerrante a écrit:Je l'aime beaucoup aussi Wink .


Bon, maintenant, histoire de faire mon chieur, dans le genre roman somme latino-américain, je préfère sensiblement Terra Nostra de Carlos Fuentes ou Marelle de Julio Cortazar, ou même 2666 ou Les Détectives Sauvages de Roberto Bolaño (même si seul Terra Nostra peut, sans doute, être classé dans le réalisme magique).

Tiens, c'est marrant Marelle est au programme de l'agreg actuellement. Je suis infichue de le lire en entier. Je ne compte plus le nombre de fois où j'ai essayé. J'y arrive pas. Immanquablement cette lecture m'ennuie.

@Catalunya a écrit:C'était au programme du Capes, avec cette question :
"La novela está configurada como una gran metáfora del continente que, con un sentido de totalidad, apresa lo particular convirtiéndolo en abstracto símbolo de la condición humana". En vous appuyant sur votre connaissance de Cien años de soledad, vous montrerez jusqu'à quel point cette opinion est recevable.

Je me demande bien comment j'ai fait pour répondre à cette question Neutral  J'en serais incapable aujourd'hui.

Tu étais jeune, vaillant et cultivé Wink

@Austrucheerrante a écrit:Pas lu Pedro Paramo, et je n'ai lu tous ces livres qu'en français Smile

Pedro Páramo est absolument époustouflant.
lucawal
lucawal
Je viens de m'inscrire !

Cent ans de solitude Empty réalisme magique et hypnose conversationnelle

par lucawal le Sam 3 Aoû 2019 - 17:26
Pour ceux qui s'intéressent à l'application du réalisme magique dans la vie courante pour optimiser sa communication et suggérer le calme ou la réussite aux élèves. Un manuel d'hypnose conversationnelle est sorti chez Dunod. C'est aussi un livre qui m'a passioné.
On y apprend la rhétorique hypnotique qui ne cherche pas a convaincre ( vaincre) mais a suggérer ( rêver).
L'hypnose conversationnelle sans transe ( il ne s’agit pas de mettre les élèves en transe) mais d'un usage à double sens du langage qui parle a la fois au rationnel et à l’inconscient.
Des techniques oratoire finalement très simples et efficace qui me font penser a la décordance des temps de l'écume des jours:
"Elle tourna la tête et Colin l'embrassait sur les lèvres" produisant une légère confusion par l'entorse à la concordance des temps qui prolonge le baiser avant et après le contact des lèvres.
l'auteur y donne une définition de cette hypnose conversationnelle qui est assez belle:
Une conversation à 4 avec 2 fauteuils.


On peut en télécharger des extrais gratuits sur le site de DUnod.
https://www.dunod.com/sites/default/files/atoms/files/9782729619619/Feuilletage.pdf
Laverdure
Laverdure
Modérateur

Cent ans de solitude Empty Re: Cent ans de solitude

par Laverdure le Sam 3 Aoû 2019 - 17:29
@mafalda16 a écrit:
@zigmag17 a écrit:Sans compter qu'ils portent tous le même patronyme et que cela fait marcher l'intelligence du lecteur, c'est flatteur  Very Happy , c'est passionnant, j'ai adoré aussi en son temps, je devrais le relire, un chef-d'oeuvre absolu!!

Cent ans de solitude %C3%81rbol4

Cent ans de solitude 437980826 J'avais fait un schéma semblable en le lisant la première fois. Depuis j'ai dû le relire 5 ou 6 fois. I love you

Je vais le garder, ce schéma : j'ai encore cent ans de solitude qui m'attend dans ma bibliothèque Cent ans de solitude 248604097 depuis un an ou deux Embarassed

_________________
Cent ans de solitude 2320853811
mafalda16
mafalda16
Modérateur

Cent ans de solitude Empty Re: Cent ans de solitude

par mafalda16 le Sam 3 Aoû 2019 - 17:47
Tu vas t'y mettre, oui ! Cent ans de solitude 2932675289

_________________
"Muchos años después, frente al pelotón de fusilamiento, el coronel Aureliano Buendía había de recordar aquella tarde remota en que su padre lo llevó a conocer el hielo"
zigmag17
zigmag17
Érudit

Cent ans de solitude Empty Re: Cent ans de solitude

par zigmag17 le Sam 3 Aoû 2019 - 18:04
Mafalda16: ah merci! Que de souvenirs! C'était un peu flou les Aureliano, Arcadio... C'est plus clair comme ça!
Lucawal: je vais essayer de me procurer le manuel dont tu parles, ça m'intéresse énormément. J'ai suivi des séances d'hypnose il y a peu, c'est époustouflant (je crois tout de même qu'il faut y être réceptif dès le départ et accepter le relatif lâcher-prise que cela demande), à un niveau plus "soft" et plus conscient ce doit être efficace également... Je verrai ce qu'en dit l'auteur! "Suggérer le calme aux élèves": voilà qui me parle!! Wink
Laverdure
Laverdure
Modérateur

Cent ans de solitude Empty Re: Cent ans de solitude

par Laverdure le Sam 3 Aoû 2019 - 18:06
@mafalda16 a écrit:Tu vas t'y mettre, oui ! Cent ans de solitude 2932675289

Aïe ! Cent ans de solitude 1767332709

_________________
Cent ans de solitude 2320853811
Sphinx
Sphinx
Enchanteur

Cent ans de solitude Empty Re: Cent ans de solitude

par Sphinx le Sam 3 Aoû 2019 - 18:08
@lucawal a écrit:l'application du réalisme magique dans la vie courante

Euh, pardon ? :missT2:

Quel est le rapport entre le réalisme magique et l'hypnose ? Cent ans de solitude 3795679266

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

Cent ans de solitude Livre11
Escargot Géant
Escargot Géant
Niveau 8

Cent ans de solitude Empty Re: Cent ans de solitude

par Escargot Géant le Sam 3 Aoû 2019 - 19:04
@Sphinx a écrit:
@lucawal a écrit:l'application du réalisme magique dans la vie courante

Euh, pardon ? :missT2:

Quel est le rapport entre le réalisme magique et l'hypnose ? Cent ans de solitude 3795679266

Yen a pas sauf quand t'as un bouquin à vendre.
zigmag17
zigmag17
Érudit

Cent ans de solitude Empty Re: Cent ans de solitude

par zigmag17 le Sam 3 Aoû 2019 - 19:11
L'hypnose procède par images et par associations plus proches de l'onirisme ou du réel transformé que du trivial pur. C'est comme cela que je le comprends, et cela ne me choque pas que l'on puisse rapprocher hypnose et réalisme magique (en tenant compte des restrictions apportées par lucawal lui-même dans son post).
Je précise que je ne connais pas l'auteur du livre, ni le neo- membre non plus, et que je n'ai rien à vendre! Very Happy
lucawal
lucawal
Je viens de m'inscrire !

Cent ans de solitude Empty Re: Cent ans de solitude

par lucawal le Sam 3 Aoû 2019 - 20:23
Je m'explique.
Pour moi le rapport est dans les énoncés performatifs proche du réalisme magique , ceux qui se prononcent en même temps qu'ils créent la réalité: comme "je déclare la séance ouverte" ou "je vous déclare mari et femme".
Ces énoncés sont très hypnotiques et dans cent ans de solitude lorsque Sophie de la piété renverse un bol de pois chiches: " Elle fit tomber un bol de pois chiches et les graines s’immobilisèrent par terre en ordre géométrique parfait, décrivant la forme d’une étoile de mer " . le réalisme magique ici, c'est de dire ou d'écrire avec le plus grand sérieux une chose formidable, impensable et qui devient vrai dans le récit.

le langage ne se borne pas a référer comme : "ce post est écrit a deux niveaux" il profère aussi la réalité : "quelqu'un a écrit ce post" formule qui présuppose l’existence d'un auteur humain.
L'hypnose conversationnelle utilise une rhétorique hypnotique dont l'une des techniques est de passer d'interlocuteur a intralocuteur en proférant une partie de la réalité pour en faire une créalité. La Créalité mot créé par Thierry Melchior (in Créer le réél) est la réalité augmentée de l’imaginaire suggéré ( comme la vision des pois chiches dessinant une étoile de mer).

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum