Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
A rebours
Neoprof expérimenté

Situation Langues anciennes au lycée - Page 2 Empty Re: Situation Langues anciennes au lycée

par A rebours le Lun 07 Oct 2019, 21:54
Nous le sommes déjà, ça...
fandorine
fandorine
Niveau 9

Situation Langues anciennes au lycée - Page 2 Empty Re: Situation Langues anciennes au lycée

par fandorine le Mar 08 Oct 2019, 19:10
Le Dasen de l'Indre s'exprime sans détour à ce sujet: https://www.lanouvellerepublique.fr/chateauroux/la-reforme-du-bac-une-galere-horaire-pour-les-eleves-castelroussins

La Nouvelle République a écrit:
La réforme du bac, une galère horaire pour les élèves castelroussins

[...]« Il a fallu faire des choix dans les options. » Revoir à la baisse le nombre de ses cours pour diminuer les horaires, c’est aussi ce qu’a choisi une élève de première, en concertation avec ses parents. Son planning comptait une journée qui se terminait à 19 heures, avec l’option latin, dont les deux autres heures étaient aussi dispensées le mercredi après-midi. Un premier échange de courrier a eu lieu entre l’établissement et les parents. Ces derniers expliquent avoir reçu un nouvel emploi du temps, le 13 septembre dernier, hélas identique au premier.
Là encore, le choix a été fait : leur fille a annulé l’option « malgré son désir de continuer ». Des renoncements qu’envisage sans remords le directeur d’académie. « Un lycéen a déjà une trentaine d’heures de cours par semaine, selon les options, cela fait 36 ou 38 heures par semaine. Que les parents se posent la question de savoir s’ils accepteraient ça au travail ! »


Au moins, c'est clair. humhum
Vivivava
Vivivava
Niveau 9

Situation Langues anciennes au lycée - Page 2 Empty Re: Situation Langues anciennes au lycée

par Vivivava le Mar 08 Oct 2019, 19:50
Situation Langues anciennes au lycée - Page 2 992729132 furieux
HORA
HORA
Niveau 10

Situation Langues anciennes au lycée - Page 2 Empty Re: Situation Langues anciennes au lycée

par HORA le Mar 08 Oct 2019, 20:04
@fandorine a écrit:Le Dasen de l'Indre s'exprime sans détour à ce sujet: https://www.lanouvellerepublique.fr/chateauroux/la-reforme-du-bac-une-galere-horaire-pour-les-eleves-castelroussins

La Nouvelle République a écrit:
La réforme du bac, une galère horaire pour les élèves castelroussins

[...]« Il a fallu faire des choix dans les options. » Revoir à la baisse le nombre de ses cours pour diminuer les horaires, c’est aussi ce qu’a choisi une élève de première, en concertation avec ses parents. Son planning comptait une journée qui se terminait à 19 heures, avec l’option latin, dont les deux autres heures étaient aussi dispensées le mercredi après-midi. Un premier échange de courrier a eu lieu entre l’établissement et les parents. Ces derniers expliquent avoir reçu un nouvel emploi du temps, le 13 septembre dernier, hélas identique au premier.
Là encore, le choix a été fait : leur fille a annulé l’option « malgré son désir de continuer ». Des renoncements qu’envisage sans remords le directeur d’académie. « Un lycéen a déjà une trentaine d’heures de cours par semaine, selon les options, cela fait 36 ou 38 heures par semaine. Que les parents se posent la question de savoir s’ils accepteraient ça au travail ! »


Au moins, c'est clair. humhum

Ah ça, "sans remords", on imagine bien, en effet... Nul doute que cette sommité touchera aussi sans remords sa prime annuelle, qui atteint probablement le salaire annuel d'un des petits profs dont il aura disloqué le poste.
Kilmeny
Kilmeny
Guide spirituel

Situation Langues anciennes au lycée - Page 2 Empty Re: Situation Langues anciennes au lycée

par Kilmeny le Mar 08 Oct 2019, 20:32
38 h ?

_________________
Un petit clic pour les animaux : http://www.clicanimaux.com/catalog/accueil.php?sites_id=1
gluche
gluche
Niveau 8

Situation Langues anciennes au lycée - Page 2 Empty Re: Situation Langues anciennes au lycée

par gluche le Jeu 17 Oct 2019, 20:59
Je fais remonter ce fil, le rdv ayant eu lieu.
Finalement, ce rdv s'est étonnammment bien passé. Notre chef est revenu sur tout ce qu'il avait pu nous dire précédemment. Les deux langues sont maintenues à l'identique; la spé pourra être ouverte s'il y a des élèves; latin et grec pourront se cumuler, d'autres options sont possibles aussi avec les LCA.
Bon, je ne sais pas ce que cela donnera réellement, mais pour l'instant, difficile de se plaindre.
trompettemarine
trompettemarine
Doyen

Situation Langues anciennes au lycée - Page 2 Empty Re: Situation Langues anciennes au lycée

par trompettemarine le Jeu 17 Oct 2019, 22:03

La Nouvelle République a écrit:
La réforme du bac, une galère horaire pour les élèves castelroussins

[...]« Il a fallu faire des choix dans les options. » Revoir à la baisse le nombre de ses cours pour diminuer les horaires, c’est aussi ce qu’a choisi une élève de première, en concertation avec ses parents. Son planning comptait une journée qui se terminait à 19 heures, avec l’option latin, dont les deux autres heures étaient aussi dispensées le mercredi après-midi. Un premier échange de courrier a eu lieu entre l’établissement et les parents. Ces derniers expliquent avoir reçu un nouvel emploi du temps, le 13 septembre dernier, hélas identique au premier.
Là encore, le choix a été fait : leur fille a annulé l’option « malgré son désir de continuer ». Des renoncements qu’envisage sans remords le directeur d’académie. « Un lycéen a déjà une trentaine d’heures de cours par semaine, selon les options, cela fait 36 ou 38 heures par semaine. Que les parents se posent la question de savoir s’ils accepteraient ça au travail ! »

Quel mensonge en plus ! Je viens de compter les heures d'un de mes élèves de première (un sans-option) sur pronote : 26 à 28 heures selon les semaines ! autant que mon enfant en cinquième (avec option latin) !! Il finit tous les jours à 16 heures, sauf le mercredi et le samedi bien sûr.
C'est vraiment parce qu'ils n'ont pas pu faire les emplois du temps, pas une question de temps de travail.
Theriakos96
Theriakos96
Niveau 10

Situation Langues anciennes au lycée - Page 2 Empty Re: Situation Langues anciennes au lycée

par Theriakos96 le Ven 18 Oct 2019, 08:25
Comment peut-on finir à 16h avec 26h de cours? Là d'où je viens avec 27h on finissait 3 jours à 12h et 3 jours à 13h (au gymnase) ; avec 32h par semaine je finissais 3 jours à 14h, 2 jours à 13h et 1 jours (samedi) à 12h. Quel scélérat voudrait aller à l'école l'après-midi aussi? Quand a-t-on le temps pour les versions? pour lire les manuels? Pour lire les œuvres littéraires? C'est étonnant..


Rendons le latin obligatoire en général et latin et grec obligatoires en L!!!!
Kilmeny
Kilmeny
Guide spirituel

Situation Langues anciennes au lycée - Page 2 Empty Re: Situation Langues anciennes au lycée

par Kilmeny le Ven 18 Oct 2019, 10:01
@Theriakos96 a écrit:Comment peut-on finir à 16h avec 26h de cours? Là d'où je viens avec 27h on finissait 3 jours à 12h et 3 jours à 13h (au gymnase) ; avec 32h par semaine je finissais 3 jours à 14h, 2 jours à 13h et 1 jours (samedi) à 12h. Quel scélérat voudrait aller à l'école l'après-midi aussi? Quand a-t-on le temps pour les versions? pour lire les manuels? Pour lire les œuvres littéraires? C'est étonnant..


Rendons le latin obligatoire en général et latin et grec obligatoires en L!!!!

La L est défunte et n'existera plus après juin 2020.

_________________
Un petit clic pour les animaux : http://www.clicanimaux.com/catalog/accueil.php?sites_id=1
trompettemarine
trompettemarine
Doyen

Situation Langues anciennes au lycée - Page 2 Empty Re: Situation Langues anciennes au lycée

par trompettemarine le Ven 18 Oct 2019, 11:41
@Theriakos96 a écrit:Comment peut-on finir à 16h avec 26h de cours? Là d'où je viens avec 27h on finissait 3 jours à 12h et 3 jours à 13h (au gymnase) ; avec 32h par semaine je finissais 3 jours à 14h, 2 jours à 13h et 1 jours (samedi) à 12h. Quel scélérat voudrait aller à l'école l'après-midi aussi? Quand a-t-on le temps pour les versions? pour lire les manuels? Pour lire les œuvres littéraires? C'est étonnant..


Rendons le latin obligatoire en général et latin et grec obligatoires en L!!!!

La joie de pronote, des barrettes avec un nombre insuffisant de salles ("les fameux groupes de compétences en langue qui ne servent qu'à faire semblant d'alléger les groupes mais qui réduisent effectivement le nombre d'heures de cours et le nombre de professeurs dont le travail s'accroît par effet de vases communicants), la volonté de faire venir les professeurs parce qu'on n'est pas certain qu'ils travaillent quand ils sont chez eux, mixer 13 classes pour un cours, mixer 5 classes pour 10 élèves pour foutre en l'air une option, mais conserver des classes d'élite pour les abibac, bachibac et autres, créer des groupes d'AP qu'on enlève une année, puis qu'on remet une autre.
Avec des emplois du temps pourris, demander aux élèves de travailler plus chez eux à cause des nouveaux programmes alors qu'ils en sont pour certains incapables.
Mais tous auront leur bac, et le 1/3 sera broyé après le baccalauréat, ce dont se fiche complètement l'EN.

Franchement, je ne sais plus ce que c'est que l'école.
Ingeborg B.
Ingeborg B.
Sage

Situation Langues anciennes au lycée - Page 2 Empty Re: Situation Langues anciennes au lycée

par Ingeborg B. le Ven 18 Oct 2019, 12:22
@trompettemarine a écrit:
@Theriakos96 a écrit:Comment peut-on finir à 16h avec 26h de cours? Là d'où je viens avec 27h on finissait 3 jours à 12h et 3 jours à 13h (au gymnase) ; avec 32h par semaine je finissais 3 jours à 14h, 2 jours à 13h et 1 jours (samedi) à 12h. Quel scélérat voudrait aller à l'école l'après-midi aussi? Quand a-t-on le temps pour les versions? pour lire les manuels? Pour lire les œuvres littéraires? C'est étonnant..


Rendons le latin obligatoire en général et latin et grec obligatoires en L!!!!

La joie de pronote, des barrettes avec un nombre insuffisant de salles ("les fameux groupes de compétences en langue qui ne servent qu'à faire semblant d'alléger les groupes mais qui réduisent effectivement le nombre d'heures de cours et le nombre de professeurs dont le travail s'accroît par effet de vases communicants), la volonté de faire venir les professeurs parce qu'on n'est pas certain qu'ils travaillent quand ils sont chez eux, mixer 13 classes pour un cours, mixer 5 classes pour 10 élèves pour foutre en l'air une option, mais conserver des classes d'élite pour les abibac, bachibac et autres, créer des groupes d'AP qu'on enlève une année, puis qu'on remet une autre.
Avec des emplois du temps pourris, demander aux élèves de travailler plus chez eux à cause des nouveaux programmes alors qu'ils en sont pour certains incapables.
Mais tous auront leur bac, et le 1/3 sera broyé après le baccalauréat, ce dont se fiche complètement l'EN.

Franchement, je ne sais plus ce que c'est que l'école.
C'est inquiétant qu'un dasen adjoint ne connaisse pas les grilles horaire du nouveau lycée... Chez moi, il y aussi des abandons massifs dans les options facultatives à cause des emplois du temps. Certains élèves peuvent avoir cours de 8 h à 19 h 20 avec des trous à n'en plus finir.
DesolationRow
DesolationRow
Monarque

Situation Langues anciennes au lycée - Page 2 Empty Re: Situation Langues anciennes au lycée

par DesolationRow le Ven 18 Oct 2019, 12:37
@Theriakos96 a écrit:Comment peut-on finir à 16h avec 26h de cours? Là d'où je viens avec 27h on finissait 3 jours à 12h et 3 jours à 13h (au gymnase) ; avec 32h par semaine je finissais 3 jours à 14h, 2 jours à 13h et 1 jours (samedi) à 12h. Quel scélérat voudrait aller à l'école l'après-midi aussi? Quand a-t-on le temps pour les versions? pour lire les manuels? Pour lire les œuvres littéraires? C'est étonnant..


Rendons le latin obligatoire en général et latin et grec obligatoires en L!!!!

... mais par quel étonnant prodige nos meilleurs étudiants viennent-ils donc désormais d'Italie, et plus de France ?
RogerMartin
RogerMartin
Esprit sacré

Situation Langues anciennes au lycée - Page 2 Empty Re: Situation Langues anciennes au lycée

par RogerMartin le Ven 18 Oct 2019, 12:38
@DesolationRow a écrit:
@Theriakos96 a écrit:Comment peut-on finir à 16h avec 26h de cours? Là d'où je viens avec 27h on finissait 3 jours à 12h et 3 jours à 13h (au gymnase) ; avec 32h par semaine je finissais 3 jours à 14h, 2 jours à 13h et 1 jours (samedi) à 12h. Quel scélérat voudrait aller à l'école l'après-midi aussi? Quand a-t-on le temps pour les versions? pour lire les manuels? Pour lire les œuvres littéraires? C'est étonnant..


Rendons le latin obligatoire en général et latin et grec obligatoires en L!!!!

... mais par quel étonnant prodige nos meilleurs étudiants viennent-ils donc désormais d'Italie, et plus de France ?

En LC, pas dans toutes les matières Wink

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
Nicétas
Nicétas
Niveau 6

Situation Langues anciennes au lycée - Page 2 Empty Re: Situation Langues anciennes au lycée

par Nicétas le Ven 18 Oct 2019, 19:19
Les deux derniers posts me semblent quand même un peu trop généraux voire gratuits... En LC je ne connais quasi pas d'Italiens et les étrangers ne sont ni meilleurs ni plus mauvais que les autres.
Les gens les plus brillants de ma promo ont fait leurs études secondaires en France.

_________________
« Quand un discours naturel peint une passion ou un effet, on trouve dans soi-même la vérité de ce qu'on entend, laquelle on ne savait pas qu'elle y fût, en sorte qu'on est porté à aimer celui qui nous le fait sentir ; car il ne nous a pas fait montre de son bien, mais du nôtre ; et ainsi ce bienfait nous le rend aimable, outre que cette communauté d'intelligence que nous avons avec lui incline nécessairement le cœur à l'aimer. »
Pascal, Pensées
Theriakos96
Theriakos96
Niveau 10

Situation Langues anciennes au lycée - Page 2 Empty Re: Situation Langues anciennes au lycée

par Theriakos96 le Ven 18 Oct 2019, 19:28
Je pense seulement que DesolationRow voulait dire que chez nous on fait beaucoup plus de latin et de grec dans le secondaire qu'en France, je doute qu'il postulait que tout italien soit meilleur qu'un français en LC! Dans ma promo de normaliens en effet il n'y avait "que" deux italiens (moi-même et un autre) qui sont entrés par concours à l'École en Lettres Classiques.

_________________
Dicebat Bernardus Carnotensis nos esse quasi nanos, gigantium humeris insidentes, ut possimus plura eis et remotiora videre, non utique proprii visus acumine, aut eminentia corporis, sed quia in altum subvenimur et extollimur magnitudine gigantea.

– Jean de Salisbury, Metalogicon, III, 4
Fires of Pompeii
Fires of Pompeii
Guide spirituel

Situation Langues anciennes au lycée - Page 2 Empty Re: Situation Langues anciennes au lycée

par Fires of Pompeii le Ven 18 Oct 2019, 19:32
À côté de ça, je discutais avec l'assistant d'anglais, qui est canadien, et qui était pour le moins ébahi que le latin existe dans les écoles publiques françaises. Et dire que nos politiques mettent tout ça à l'eau...

_________________
Je ne dirai qu'une chose : stulo plyme.
DesolationRow
DesolationRow
Monarque

Situation Langues anciennes au lycée - Page 2 Empty Re: Situation Langues anciennes au lycée

par DesolationRow le Ven 18 Oct 2019, 23:34
Évidemment que c’était trop général. Évidemment qu’il y a encore de très brillants latinistes formés en France, mais ils sont de moins en moins nombreux, et surtout de plus en plus souvent ils commencent le latin et a fortiori le grec après le bac. Quant aux italiens, tu n’en vois pas à l’ENS (quoique j’aie souvenir d’un étudiant italien qui écrivait des thèmes latins merveilleux), mais à partir du doctorat et dans les recrutements (en particulier au CNRS) ils sont de plus en plus nombreux. Ce que je voulais dire, c’est effectivement que la formation en langues anciennes en Italie est autrement approfondie qu’en France, dans le secondaire.
Ascagne
Ascagne
Expert spécialisé

Situation Langues anciennes au lycée - Page 2 Empty Re: Situation Langues anciennes au lycée

par Ascagne le Sam 19 Oct 2019, 01:33
Il est encore heureux que la situation en Italie ne soit pas dégradée comme ici. Sad
J'ai parfois l'impression d'être un vrai traître parce que je fais ma thèse en section 9.
C'est déprimant, ce que je lis à propos des horaires. Les enseignements de latin et de grec souffraient déjà suffisamment de ce côté-là. Je repense aux trois heures de latin du vendredi après-midi avec mon groupe 1re+tle pas vraiment motivé de l'an dernier... Si on leur avait proposé de terminer leur journée si tard, cela aurait été un "non" rapide et définitif dès le début d'année ; enfin, qui sait, avec à ma place un prof qui aurait exaucé les vœux de certains d'entre eux et de leurs parents en faisant du divertissement au lieu de travailler le programme de terminale, ils auraient peut-être accepté Situation Langues anciennes au lycée - Page 2 1665347707.
Nicétas
Nicétas
Niveau 6

Situation Langues anciennes au lycée - Page 2 Empty Re: Situation Langues anciennes au lycée

par Nicétas le Sam 19 Oct 2019, 12:40
DesolationRow : expliqué ainsi, c'est en effet bien plus intéressant !
On part sans doute de plus loin que les élèves italiens parce que notre secondaire fait de la rétention d'informations, certes.
Mais une fois en prépa, avec beaucoup de travail, de motivation et aussi d'humilité parce que ce sont des matières dans lesquelles on n'a jamais fini d'apprendre et que même en étant excellent on peut ne rien comprendre à une phrase, eh bien... on peut devenir de très solides latinistes et hellénistes.

_________________
« Quand un discours naturel peint une passion ou un effet, on trouve dans soi-même la vérité de ce qu'on entend, laquelle on ne savait pas qu'elle y fût, en sorte qu'on est porté à aimer celui qui nous le fait sentir ; car il ne nous a pas fait montre de son bien, mais du nôtre ; et ainsi ce bienfait nous le rend aimable, outre que cette communauté d'intelligence que nous avons avec lui incline nécessairement le cœur à l'aimer. »
Pascal, Pensées
DesolationRow
DesolationRow
Monarque

Situation Langues anciennes au lycée - Page 2 Empty Re: Situation Langues anciennes au lycée

par DesolationRow le Sam 19 Oct 2019, 13:40
Loin de moi l’idée de prétendre le contraire Wink
Melpomène
Melpomène
Je viens de m'inscrire !

Situation Langues anciennes au lycée - Page 2 Empty Re: Situation Langues anciennes au lycée

par Melpomène le Ven 14 Fév 2020, 16:57
Bonjour,
je relance ce fil en espérant ne pas faire de doublon.

Qu'en est-il, spécifiquement en langues anciennes, des premières annonces de la DHG 2020-2021 dans vos établissements?

Chez nous, après disparition du grec l'année dernière, c'est le latin qui saute cette année (ainsi que les lv3 - russe et italien - et la plupart des dédoublements/AP). 75 heures perdues sur la DHG, la moitié ne concernant pas spécifiquement la réforme.
Evidemment, on s'énerve (surtout qu'une collègue de lettres en poste fixe se fait éjecter). Zéro marge de négociation avec le proviseur qui nous la joue condoléances puis qui s'agace quand on insiste. IPR LCA contacté, qui a contacté l'inspectrice d'académie qui a appelé notre proviseur qui est un peu plus agacé (il vit mal qu'on ne soit pas plus résigné). Manif devant l'inspection d'académie, brefs articles dans deux journaux locaux, fédérations de parents d'élèves alertées, délégation reçue la semaine prochaine à la DASEN. Autant de démarches a priori infructueuses mais qu'on ne peut pas ne pas entreprendre.

Mes questions sont donc:
- est-ce que vous voyez autre chose à faire, en interne ou un niveau supérieur, dans un cadre relativement légal (un peu en-dehors d'un cadre légal, je prends aussi) ?
- comment ça se passe chez vous? L'asphyxie totale et définitive aussi, ou bien? (dans les deux cas, la réponse me fera du bien: heureux pour les collègues qui s'en sortent mieux, réconforté de ne pas nous savoir seuls dans l'horreur).
- vous confirmez que le BO du 24 janvier 2018 n'a désormais plus la moindre valeur? Texte qui énonçait, entre autres: " Les textes réglementaires ne fixent aucun nombre minimal d'élèves pour ouvrir l'option de l'enseignement de LCA. Des regroupements de deux niveaux peuvent être effectués, notamment en cas d'effectifs très réduits". Pour info, notre proviseur fixe un seuil à 25 pour maintenir un groupe en seconde, sachant qu'il est strictement impossible d'atteindre ce seuil. Et quand bien même, il précise qu'il n'a pas les heures pour le financer, la priorité allant aux spés et aux options de terminale (essentiellement maths complémentaires).
gluche
gluche
Niveau 8

Situation Langues anciennes au lycée - Page 2 Empty Re: Situation Langues anciennes au lycée

par gluche le Ven 14 Fév 2020, 18:03
Bonjour,

DHG en baisse ici aussi, mais pour l'instant pas de retombées sur les langues anciennes. Nous pourrions même ouvrir la spé à condition d'avoir au moins deux élèves (ce qui n'est pas si simple cependant).
Les spé sont financées, il y a une marge pour financer les options en terminale, une pour les 1re, une pour les 2des. Donc, les arguments de ton CDE ne tiennent pas.
Par ailleurs, je ne vois pas bien pourquoi le texte que tu cites n'aurait plus la moindre valeur. Mais de toute façon, texte ou pas, certains CDE s'en moquent.
Ici, petits effectifs, on dépasse rarement la quinzaine, et tout petits parfois quand les emplois du temps (gestion épouvantable, ça pourrait faire l'objet d'un roman) ont eu raison de la bonne volonté des élèves. Il n'y a pas de seuil officiel pour l'ouverture d'une option et dans le cas des langues anciennes, la situation est arrivé à un point tel que soit on est soutenu, soit on meurt...

Qu'en disent tes collègues au CA? Pas facile d'avoir du soutien, je suppose, quand les attaques touchent tant de matières (LV3, dédoublements...) La DHG peut-elle, être utilisée autrement que ce que le CDE prévoit?
Ce genre de cas devrait être médiatisé au niveau national pour qu'enfin soit dénoncéer le discours hypocrite de notre ministre. As-tu contecté l'ARELA de ton académie? le maire de la ville?

Courage, courage en tout cas.
Kilmeny
Kilmeny
Guide spirituel

Situation Langues anciennes au lycée - Page 2 Empty Re: Situation Langues anciennes au lycée

par Kilmeny le Ven 14 Fév 2020, 20:35
@Melpomène a écrit:Bonjour,
je relance ce fil en espérant ne pas faire de doublon.

Qu'en est-il, spécifiquement en langues anciennes, des premières annonces de la DHG 2020-2021 dans vos établissements?

Chez nous, après disparition du grec l'année dernière, c'est le latin qui saute cette année (ainsi que les lv3 - russe et italien - et la plupart des dédoublements/AP). 75 heures perdues sur la DHG, la moitié ne concernant pas spécifiquement la réforme.
Evidemment, on s'énerve (surtout qu'une collègue de lettres en poste fixe se fait éjecter). Zéro marge de négociation avec le proviseur qui nous la joue condoléances puis qui s'agace quand on insiste. IPR LCA contacté, qui a contacté l'inspectrice d'académie qui a appelé notre proviseur qui est un peu plus agacé (il vit mal qu'on ne soit pas plus résigné). Manif devant l'inspection d'académie, brefs articles dans deux journaux locaux, fédérations de parents d'élèves alertées, délégation reçue la semaine prochaine à la DASEN. Autant de démarches a priori infructueuses mais qu'on ne peut pas ne pas entreprendre.

Mes questions sont donc:
- est-ce que vous voyez autre chose à faire, en interne ou un niveau supérieur, dans un cadre relativement légal (un peu en-dehors d'un cadre légal, je prends aussi) ?
- comment ça se passe chez vous? L'asphyxie totale et définitive aussi, ou bien? (dans les deux cas, la réponse me fera du bien: heureux pour les collègues qui s'en sortent mieux, réconforté de ne pas nous savoir seuls dans l'horreur).
- vous confirmez que le BO du 24 janvier 2018 n'a désormais plus la moindre valeur? Texte qui énonçait, entre autres: " Les textes réglementaires ne fixent aucun nombre minimal d'élèves pour ouvrir l'option de l'enseignement de LCA. Des regroupements de deux niveaux peuvent être effectués, notamment en cas d'effectifs très réduits". Pour info, notre proviseur fixe un seuil à 25 pour maintenir un groupe en seconde, sachant qu'il est strictement impossible d'atteindre ce seuil. Et quand bien même, il précise qu'il n'a pas les heures pour le financer, la priorité allant aux spés et aux options de terminale (essentiellement maths complémentaires).

Pourquoi désormais ? Cela a toujours été une circulaire qui n'a jamais eu aucune valeur d'obligation...

Combien de classes de seconde avez-vous ? Gardez-vous d'autres options ? Ou sont-elles toutes supprimées ?

Contacte ton ARELA, si ton académie en a une. Elle pourra sans doute intervenir.

_________________
Un petit clic pour les animaux : http://www.clicanimaux.com/catalog/accueil.php?sites_id=1
trompettemarine
trompettemarine
Doyen

Situation Langues anciennes au lycée - Page 2 Empty Re: Situation Langues anciennes au lycée

par trompettemarine le Ven 14 Fév 2020, 21:21
@Melpomène a écrit:Bonjour,
je relance ce fil en espérant ne pas faire de doublon.

Qu'en est-il, spécifiquement en langues anciennes, des premières annonces de la DHG 2020-2021 dans vos établissements?

Chez nous, après disparition du grec l'année dernière, c'est le latin qui saute cette année (ainsi que les lv3 - russe et italien - et la plupart des dédoublements/AP). 75 heures perdues sur la DHG, la moitié ne concernant pas spécifiquement la réforme.
Evidemment, on s'énerve (surtout qu'une collègue de lettres en poste fixe se fait éjecter). Zéro marge de négociation avec le proviseur qui nous la joue condoléances puis qui s'agace quand on insiste. IPR LCA contacté, qui a contacté l'inspectrice d'académie qui a appelé notre proviseur qui est un peu plus agacé (il vit mal qu'on ne soit pas plus résigné). Manif devant l'inspection d'académie, brefs articles dans deux journaux locaux, fédérations de parents d'élèves alertées, délégation reçue la semaine prochaine à la DASEN. Autant de démarches a priori infructueuses mais qu'on ne peut pas ne pas entreprendre.

Mes questions sont donc:
- est-ce que vous voyez autre chose à faire, en interne ou un niveau supérieur, dans un cadre relativement légal (un peu en-dehors d'un cadre légal, je prends aussi) ?
- comment ça se passe chez vous? L'asphyxie totale et définitive aussi, ou bien? (dans les deux cas, la réponse me fera du bien: heureux pour les collègues qui s'en sortent mieux, réconforté de ne pas nous savoir seuls dans l'horreur).
- vous confirmez que le BO du 24 janvier 2018 n'a désormais plus la moindre valeur? Texte qui énonçait, entre autres: " Les textes réglementaires ne fixent aucun nombre minimal d'élèves pour ouvrir l'option de l'enseignement de LCA. Des regroupements de deux niveaux peuvent être effectués, notamment en cas d'effectifs très réduits". Pour info, notre proviseur fixe un seuil à 25 pour maintenir un groupe en seconde, sachant qu'il est strictement impossible d'atteindre ce seuil. Et quand bien même, il précise qu'il n'a pas les heures pour le financer, la priorité allant aux spés et aux options de terminale (essentiellement maths complémentaires).
Vous pouvez proposer un autre trmd au vote au CA qui garderait les options.
Clecle78
Clecle78
Fidèle du forum

Situation Langues anciennes au lycée - Page 2 Empty Re: Situation Langues anciennes au lycée

par Clecle78 le Sam 15 Fév 2020, 15:36
Je viens de lire sur le BO les épreuves de terminale spécialité.
Outre des questions de langue et de vocabulaire le candidat devra rédiger un essai et traduite 90 mots , tout ça en 4 heures
Et je ne vous parle pas du rattrapage où en 20 minutes ils devront faire un commentaire sur un texte et traduire 25 mots!
Même si l'oeuvre est au programme je ne vois pas mes élèves capables de réussir cette epreuve
Ruthven
Ruthven
Monarque

Situation Langues anciennes au lycée - Page 2 Empty Re: Situation Langues anciennes au lycée

par Ruthven le Sam 15 Fév 2020, 18:03
@Clecle78 a écrit:Je viens de lire  sur le BO les épreuves de terminale spécialité.
Outre des questions de langue et de vocabulaire le candidat devra rédiger un essai et traduite 90 mots , tout ça en 4 heures
Et je ne vous parle pas du rattrapage où en 20 minutes ils devront faire un commentaire sur un texte  et traduire 25 mots!
Même si l'oeuvre est au programme je ne vois pas mes élèves capables de réussir cette epreuve

Comment as-tu compris l'épreuve de traduction ? Est-ce qu'ils retraduisent un texte dont ils ont déjà la traduction (puisque dans le libellé les questions portent sur le texte a) dont il est dit explicitement qu'il est accompagné de traduction) ou est-ce qu'ils ont le passage suivant le texte ?
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum