Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
nigousse
Habitué du forum

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 5 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par nigousse le Sam 2 Nov 2019 - 9:35
Pour Bismarck c'était 65 ans pas 60 ans (l'Allemagne/Prusse n'a jamais eu la retraite à 60 ans). Nous geignons mais nous ne faisons rien, nous acceptons tout sans rechigner voire en devançant les desiderata de nos bourreaux ( quand je vois chez moi la foire d'empoigne pour les heures supp, la course aux "projets paillettes", le déni de la réalité...). Arrêtons de faire vivre la bête, ne votons plus, n'exploitons plus nous aussi les autres ( acheter sur Amazon, voyager en low cost, prendre des Uber, aller en airbmachinchose.... les conditions de travail chez Ryanair sont parmi les plus dégueu qui soient, le système airbn entraine l'expropriation de vieux locataires pour faire du pognon, voir l'exemple connu de Barcelone où des gens ayant occupé le même appart 30 ou 40 ans se font jeter comme des malpropres pour permettre à certains de faire des "citybreaks", même sils ont toujours payé leur loyer rubis sur l'ongle!), soyons massivement dans la rue le 5 décembre. Macron a déjà reculé sur les cheminots ( le nouveau système ne appliquera qu'aux nouveaux entrants), sur les soignants, sur les avocats....mais nous on continue à pleurnicher tout en courbant l'échine, culpabilisation et infantilisation sont les 2 mamelles de l'EN et ça fonctionne furieusement bien pour l'instant....
Celadon
Celadon
Demi-dieu

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 5 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par Celadon le Sam 2 Nov 2019 - 9:49
En effet, quand j'entends parler de la grève du 5 décembre dans les media, les enseignants ne sont jamais cités. Monde merveilleux de l'EN !
avatar
may68
Érudit

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 5 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par may68 le Sam 2 Nov 2019 - 9:54
https://www.revolutionpermanente.fr/Reforme-des-retraites-la-CFDT-joue-le-jeu-du-gouvernement-pour-appliquer-la-reforme-contre-les?fbclid=IwAR0RC1S53Olat_XrPkhAQMZKoqpW0kn612FWZhHgp50LpObWRj5FzcbbNW8

La CFDT de Laurent Berger joue une nouvelle fois le rôle de béquille du gouvernement. Après avoir participé aux concertations sur le projet de réforme pendant 18 mois en plein mouvement des Gilets Jaunes, Laurent Berger vient au secours du gouvernement en lui demandant de ne passer la réforme qu’aux entrants sur le monde du travail, c’est-à-dire à la jeunesse.

Une idée qui permettrait au gouvernement de s’extirper en partie de la vague de contestation qui prend de l’ampleur depuis la rentrée de septembre, dans la lignée des gilets jaunes.
slynop
slynop
Habitué du forum

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 5 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par slynop le Sam 2 Nov 2019 - 10:44
@nigousse a écrit:Pour Bismarck c'était 65 ans pas 60 ans (l'Allemagne/Prusse n'a jamais eu la retraite à 60 ans). Nous geignons mais nous ne faisons rien, nous acceptons tout sans rechigner voire en devançant les desiderata de nos bourreaux ( quand je vois chez moi la foire d'empoigne pour les heures supp, la course aux "projets paillettes", le déni de la réalité...). Arrêtons de faire vivre la bête, ne votons plus, n'exploitons plus nous aussi les autres ( acheter sur Amazon, voyager en low cost, prendre des Uber, aller en airbmachinchose.... les conditions de travail chez Ryanair sont parmi les plus dégueu qui soient, le système airbn entraine l'expropriation de vieux locataires pour faire du pognon, voir l'exemple connu de Barcelone où des gens ayant occupé le même appart 30 ou 40 ans se font jeter comme des malpropres pour permettre à certains de faire des "citybreaks", même sils ont toujours payé leur loyer rubis sur l'ongle!), soyons massivement dans la rue le 5 décembre. Macron a déjà reculé sur les cheminots ( le nouveau système ne appliquera qu'aux nouveaux entrants), sur les soignants, sur les avocats....mais nous on continue à pleurnicher tout en courbant l'échine, culpabilisation et infantilisation sont les 2 mamelles de l'EN et ça fonctionne furieusement bien pour l'instant....

Pour les heures supp ou encore la fonction PP, je ne peux m'en passer, sans elles je gagne trop peu pour pouvoir vivre décemment. J'aimerais ne faire que 18h pourtant. Tout dépend du lieu où tu habites, vivre à Joigny où j'ai fait mon stage, par exemple, et dans une ville très chère de l'Oise où j'ai ensuite été nommé, il y a un monde en terme de dépenses. Donc faire des remarques sur les heures supplémentaires comme si nous avions tous la possibilité de nous en passer, c'est un peu péremptoire.
Airbnb est une catastrophe dans certains lieux, mais dans d'autres il permet à des gens d'avoir un petit complément de revenus. Et les gens l'utilisent aussi car les tarifs des hôtels sont souvent prohibitifs, c'est la raison pour laquelle je l'utilise à la place de l'hotel.

Pour le reste, d'accord avec ton message.


Dernière édition par slynop le Sam 2 Nov 2019 - 10:51, édité 1 fois

_________________
"C'est pas moi qu'explique mal, c'est les autres qui sont cons !", Perceval dans Kaamelot.
Celadon
Celadon
Demi-dieu

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 5 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par Celadon le Sam 2 Nov 2019 - 10:48
@may68 a écrit:https://www.revolutionpermanente.fr/Reforme-des-retraites-la-CFDT-joue-le-jeu-du-gouvernement-pour-appliquer-la-reforme-contre-les?fbclid=IwAR0RC1S53Olat_XrPkhAQMZKoqpW0kn612FWZhHgp50LpObWRj5FzcbbNW8

La CFDT de Laurent Berger joue une nouvelle fois le rôle de béquille du gouvernement. Après avoir participé aux concertations sur le projet de réforme pendant 18 mois en plein mouvement des Gilets Jaunes, Laurent Berger vient au secours du gouvernement en lui demandant de ne passer la réforme qu’aux entrants sur le monde du travail, c’est-à-dire à la jeunesse.

Une idée qui permettrait au gouvernement de s’extirper en partie de la vague de contestation qui prend de l’ampleur depuis la rentrée de septembre, dans la lignée des gilets jaunes.
Cf ce qu'un néo a posté mais je ne le retrouve plus, concernant la planque des syndicalistes post responsabilités syndicales.
Il attend donc son tour. Tout se paie...
avatar
nigousse
Habitué du forum

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 5 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par nigousse le Sam 2 Nov 2019 - 11:05
Les hôtels sont chers car ils payent des employés, de la TVA ( pour payer les routes, les hosto, les écoles...), ils doivent respecter des normes de sécurité, d'accès aux personnes en situation de handicap....souvent drastiques. Pour les gens qui louent en complément de revenus, qu'en sera-t-il si un occupant indélicat met l'appart à sac, met le feu niveau assurances? On ne peut pas d'un côté se plaindre de sa situation en faisant de même que les "gros" à son niveau. C'est comme les lycéens et leur stupide mouvement du vendredi soi-disant pour le climat où on les voit défiler avec leur smartphone à la main ( l'un des objets les plus polluants du début à la fin) et leurs fringues et baskets dont le bilan carbone/social est affligeant! Pour ce qui du 5 décembre, tout est fait pour que ce soit uniquement considéré comme un mouvement des cheminots et de la défense des régimes spéciaux donc honni par le clampin de base et ça marche!
Pourquoi 3,14159
Pourquoi 3,14159
Fidèle du forum

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 5 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par Pourquoi 3,14159 le Sam 2 Nov 2019 - 11:30
Tout se jouera les 6, 7, 8, 9,... décembre !

_________________
"Placez votre main sur un poêle une minute et ça vous semble durer une heure. Asseyez vous auprès d'une jolie fille une heure et ça vous semble durer une minute. C'est ça la relativité. " (Albert Einstein).
slynop
slynop
Habitué du forum

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 5 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par slynop le Sam 2 Nov 2019 - 11:36
Les gros, pour reprendre ton terme, sont là pour faire du fric, les petits pour tenter de s'en sortir. Je sais pertinemment que les hôteliers doivent respecter des normes de plus en plus drastiques avec des charges très lourdes, le problème vient moins d'eux que de nous qui avons bien moins de moyens. Avant, j'allais à l'hôtel, je ne peux plus me le permettre. C'est la raison pour laquelle j''ai besoin des heures supplémentaires, 2 HSA, celles, d'ailleurs que l'on ne peut refuser.
Nous sommes trop peu payés, on le sait depuis longtemps, la profession se paupérise de plus en plus (intrinsèquement, sans tenir compte du métier des conjoints), nous sommes détestés et/ou méprisés par une partie croissante de la population, sans parler des politiques qui ont initiés le mouvement, nous avons des injonctions de plus en plus contradictoires, des collègues (pas tous) doivent "enseigner" dans des conditions déplorables face à des gamins pas élevés, imbus d'eux-mêmes et fiers de leur bêtise crasse, faire face à une violence de plus en plus présente, directe contre eux-mêmes ou d'autres élèves, ou indirecte à cause de collègues ou CDE manipulateurs, sans parler de la violence symbolique que l'on voit de plus en plus avec une éducation à deux vitesses, celle des laissés pour compte, sans profs remplacés, avec souvent un niveau au ras des pâquerettes qui va donner des exécutants dociles, et celle des plus favorisés.

_________________
"C'est pas moi qu'explique mal, c'est les autres qui sont cons !", Perceval dans Kaamelot.
Celadon
Celadon
Demi-dieu

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 5 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par Celadon le Sam 2 Nov 2019 - 12:04
Je ne répèterai jamais assez que notre idéal est la société marocaine avec ses très riches, ses miséreux et un mur (physique, pas seulement symbolique, hein...) entre les deux. On y va de plus en plus vite et de plus en plus sûrement.
HORA
HORA
Niveau 10

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 5 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par HORA le Sam 2 Nov 2019 - 13:07
@slynop a écrit:Les gros, pour reprendre ton terme, sont là pour faire du fric, les petits pour tenter de s'en sortir. Je sais pertinemment que les hôteliers doivent respecter des normes de plus en plus drastiques avec des charges très lourdes, le problème vient moins d'eux que de nous qui avons bien moins de moyens. Avant, j'allais à l'hôtel,  je ne peux plus me le permettre. C'est la raison pour laquelle j''ai besoin des heures supplémentaires, 2 HSA, celles, d'ailleurs que l'on ne peut refuser.
Nous sommes trop peu payés, on le sait depuis longtemps, la profession se paupérise de plus en plus (intrinsèquement, sans tenir compte du métier des conjoints), nous sommes détestés et/ou méprisés par une partie croissante de la population, sans parler des politiques qui ont initiés le mouvement, nous avons des injonctions de plus en plus contradictoires, des collègues (pas tous) doivent "enseigner" dans des conditions déplorables face à des gamins pas élevés, imbus d'eux-mêmes et fiers de leur bêtise crasse, faire face à une violence de plus en plus présente, directe contre eux-mêmes ou d'autres élèves, ou indirecte à cause de collègues ou CDE manipulateurs, sans parler de la violence symbolique que l'on voit de plus en plus avec une éducation à deux vitesses, celle des laissés pour compte, sans profs remplacés, avec souvent un niveau au ras des pâquerettes qui va donner des exécutants dociles, et celle des plus favorisés.

Voilà, tout est réuni sur le papier pour qu'il y ait une révolte explosive. De celles dont on se dit a posteriori qu'il fallait que ça pète.

https://www.marianne.net/monde/chili-irak-liban-le-grand-reveil-des-classes-moyennes

Mais... l'enseignant temporise, tient le coup en se disant qu'il y a bien pire (de fait il voit en direct la misère sociale, contrairement à bien des sociologues en chambre), intériorise le discours de dénigrement en se disant qu'il y bien mieux que lui ("ah la la, nous ne méritons pas la paie de cadres puisque nous n'avons pas les responsabilités écrasantes des vrais cadres" ; ben voyons, transplante un de ces fameux cadres dans une classe, au bout d'une matinée de cours, on peut parier qu'il demande grâce).
Tant que nous n'aurons pas retrouvé de la dignité dans la conception que nous avons de notre métier, et de nous-mêmes exerçant ce métier, contre tous les discours de flagellation et de culpabilisation, nous nous laisserons bouffer.
Cleroli
Cleroli
Expert

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 5 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par Cleroli le Sam 2 Nov 2019 - 13:14
@Pourquoi 3,14159 a écrit:Tout se jouera les 6, 7, 8, 9,... décembre !
Je le pense également.
Stayinlive
Stayinlive
Niveau 3

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 5 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par Stayinlive le Sam 2 Nov 2019 - 13:24
Oui mais il faudrait que le corps enseignant se bouge et ça s'est pas gagné.
avatar
may68
Érudit

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 5 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par may68 le Sam 2 Nov 2019 - 13:40
@Stayinlive a écrit:Oui mais il faudrait que le corps enseignant se bouge et ça s'est pas gagné.

L'appel du Snuipp (FSU premier degré) est bien caché sur leur page nationale, il faut le vouloir pour avoir l'info ...
Au niveau local, pas mieux par chez moi ! Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 5 2314601941
Si le majoritaire ne relaie pas, il n'y aura quasiment pas de grévistes le 5 !!! Hélas.
Alors le 6,7,8 n'en parlons pas, je le sens très mal dans l'EN.

En plus Berger de la CFDT négocie la clause grand père notamment à la Sncf ... c'est mal parti ! affraid
Robin54
Robin54
Niveau 7

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 5 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par Robin54 le Sam 2 Nov 2019 - 13:47
@Zagara a écrit:On est quand même dans une période où le droit de vote, parce qu'il n'est pas adossé à une éducation politique et à une information de qualité, est devenu un outil de maintien du statu quo. Le vote est un objet contradictoire : entre les mains d'une population active, politisée, éduquée, il peut être un levier de changement ; entre les mains d'une population aliénée, il permet d'étouffer toute tentative de changement.

Pas mieux !
avatar
may68
Érudit

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 5 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par may68 le Sam 2 Nov 2019 - 18:03
y' a-t-il un fil sur la grève du 5 décembre ?
nc33
nc33
Niveau 6

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 5 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par nc33 le Dim 3 Nov 2019 - 9:13
@may68 a écrit:y' a-t-il un fil sur la grève du 5 décembre ?
A ce propos, un simulateur de retraite (nouveau vs ancien système, et massivement partagé) aiderait à se sentir concerné.
Pointàlaligne
Pointàlaligne
Neoprof expérimenté

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 5 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par Pointàlaligne le Dim 3 Nov 2019 - 9:18
Seifer
Seifer
Érudit

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 5 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par Seifer le Dim 3 Nov 2019 - 13:20
@nc33 a écrit:
@may68 a écrit:y' a-t-il un fil sur la grève du 5 décembre ?
A ce propos, un simulateur de retraite (nouveau vs ancien système, et massivement partagé) aiderait à se sentir concerné.

En voici un : https://retraites.sudeducation.org/

_________________
De tout cimetière naît un champ de fleurs.
Pourquoi 3,14159
Pourquoi 3,14159
Fidèle du forum

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 5 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par Pourquoi 3,14159 le Dim 3 Nov 2019 - 13:24
@Seifer a écrit:
@nc33 a écrit:
@may68 a écrit:y' a-t-il un fil sur la grève du 5 décembre ?
A ce propos, un simulateur de retraite (nouveau vs ancien système, et massivement partagé) aiderait à se sentir concerné.

En voici un : https://retraites.sudeducation.org/
Totalement bidon, ce simulateur ne tient pas compte de l'âge dans le cas de la réforme à venir.

_________________
"Placez votre main sur un poêle une minute et ça vous semble durer une heure. Asseyez vous auprès d'une jolie fille une heure et ça vous semble durer une minute. C'est ça la relativité. " (Albert Einstein).
Balthazaard
Balthazaard
Grand sage

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 5 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par Balthazaard le Dim 3 Nov 2019 - 15:47
@Pourquoi 3,14159 a écrit:
@Seifer a écrit:
@nc33 a écrit:
@may68 a écrit:y' a-t-il un fil sur la grève du 5 décembre ?
A ce propos, un simulateur de retraite (nouveau vs ancien système, et massivement partagé) aiderait à se sentir concerné.

En voici un :https://retraites.sudeducation.org/
Totalement bidon, ce simulateur ne tient pas compte de l'âge dans le cas de la réforme à venir.

Elle parle de l'âge-pivot alors qu'il est quasiment sur qu'il sera abandonné (sinon on risque de fâcher Berger et on sait combien sa tra....euh! son soutien sera nécéssaire)
et il suppose que l'on finit au dernier échelon de la hors classe...alors que Sud est un syndicat engagé contre le ppcr contestant le fait que la hors classe sera de droit...
Je ne supporte pas la propagande quel que soit le bord d'où elle vienne. Est-il si difficile d'être honnête, la réalité n'est-elle pas assez scandaleuse pour qu'il faille en ajouter?
Seifer
Seifer
Érudit

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 5 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par Seifer le Dim 3 Nov 2019 - 19:27
@Pourquoi 3,14159 a écrit:
@Seifer a écrit:
@nc33 a écrit:
@may68 a écrit:y' a-t-il un fil sur la grève du 5 décembre ?
A ce propos, un simulateur de retraite (nouveau vs ancien système, et massivement partagé) aiderait à se sentir concerné.

En voici un :https://retraites.sudeducation.org/
Totalement bidon, ce simulateur ne tient pas compte de l'âge dans le cas de la réforme à venir.

Je suis possiblement idiot, mais le simulateur propose bien plusieurs âges de départ à la retraite, donc je ne comprends pas ton propos.

_________________
De tout cimetière naît un champ de fleurs.
Pourquoi 3,14159
Pourquoi 3,14159
Fidèle du forum

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 5 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par Pourquoi 3,14159 le Dim 3 Nov 2019 - 19:55
@Seifer a écrit:
@Pourquoi 3,14159 a écrit:
@Seifer a écrit:
@nc33 a écrit:
A ce propos, un simulateur de retraite (nouveau vs ancien système, et massivement partagé) aiderait à se sentir concerné.

En voici un : https://retraites.sudeducation.org/
Totalement bidon, ce simulateur ne tient pas compte de l'âge dans le cas de la réforme à venir.
Je suis possiblement idiot, mais le simulateur propose bien plusieurs âges de départ à la retraite, donc je ne comprends pas ton propos.
Oui mais ne tient pas compte de l'âge dans le calcul. Tu peux essayer, quelque soit le choix de l'année de naissance la résultat est comme si tu n'avais que la retraite par points et non mixte. Un collègue de 1960 sera peu impacté donc sa pension devrait être proche de celle actuelle, alors qu'avec elle est excessivement basse. Donc ce simulateur est juste là pour faire réagir.

_________________
"Placez votre main sur un poêle une minute et ça vous semble durer une heure. Asseyez vous auprès d'une jolie fille une heure et ça vous semble durer une minute. C'est ça la relativité. " (Albert Einstein).
Seifer
Seifer
Érudit

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 5 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par Seifer le Lun 4 Nov 2019 - 2:51
Ah, ok. Dans le fond, je ne vois pas ce que ça change concrètement, si ce n'est mettre son petit cas de côté comparé au reste.

_________________
De tout cimetière naît un champ de fleurs.
henriette
henriette
Médiateur

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 5 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par henriette le Lun 4 Nov 2019 - 7:31
Intellectuellement parlant, ce n'est pas très honnête. Et au final, cela peut être tout à fait contreproductif. Si le collègue en question s'aperçoit que sa pension,  avec le passage au système à points, n'a rien à voir avec le résultat catastrophique que lui annonçait ce simulateur, il pourra douter globalement de ce qu'il indique, penser qu'il s'agit d'un générateur de fake pour affoler et manipuler les gens et que cette réforme est bien moins néfaste que les syndicats le disent.

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
Pourquoi 3,14159
Pourquoi 3,14159
Fidèle du forum

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 5 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par Pourquoi 3,14159 le Lun 4 Nov 2019 - 8:03
@henriette a écrit:Intellectuellement parlant, ce n'est pas très honnête. Et au final, cela peut être tout à fait contreproductif. Si le collègue en question s'aperçoit que sa pension,  avec le passage au système à points, n'a rien à voir avec le résultat catastrophique que lui annonçait ce simulateur, il pourra douter globalement de ce qu'il indique, penser qu'il s'agit d'un générateur de fake pour affoler et manipuler les gens et que cette réforme est bien moins néfaste que les syndicats le disent.
Je n'irais pas jusque là. L'estimation est quand même valable pour les entrants, et pour eux elle va être morbide !

_________________
"Placez votre main sur un poêle une minute et ça vous semble durer une heure. Asseyez vous auprès d'une jolie fille une heure et ça vous semble durer une minute. C'est ça la relativité. " (Albert Einstein).
henriette
henriette
Médiateur

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 5 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par henriette le Lun 4 Nov 2019 - 8:08
Oui, mais cela paraîtra loin, entre ceux qui pensent "après moi le déluge" et ceux qui diront "d'ici qu'ils soient à la retraite tout aura encore changé, ils auront l'occasion de se battre pour l'améliorer"...

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum