Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Celadon
Demi-dieu

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 11 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par Celadon le Mar 3 Déc 2019 - 9:30
... après que l'école aura bien contribué à les fabriquer, les inaptes.
Zagara
Zagara
Guide spirituel

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 11 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par Zagara le Mar 3 Déc 2019 - 9:32
Les inaptes selon les critères du capitalisme (la précision est importante) peuvent en fait être les plus aptes des êtres humains à être des humains. Ce sont aussi ceux qui refusent de jouer le jeu de l'enrôlement salarial, qui privilégient d'autres valeurs que le travail et la consommation (famille, arts, loisirs, etc).
Celadon
Celadon
Demi-dieu

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 11 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par Celadon le Mar 3 Déc 2019 - 9:37
Certes, mais le capitalisme a aussi trouvé le moyen de le leur éviter, le cycle infini du travail salarial. Il leur propose d'être leur propre employeur, et ce n'est pas mieux...
Je constate tout de même qu'il y a pas mal de gens qui cherchent à échapper à ce système infernal qui ne produit aucun bien-être, aucune sécurité et in fine aucun bonheur à part celui de dominer son voisin.
Cette recherche ne les rend guère plus heureux car la souricière est bien ficelée, depuis le temps que les grenouilles baignaient dans l'eau tiède sans sentir la température de l'eau qui s'élevait...
Celadon
Celadon
Demi-dieu

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 11 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par Celadon le Mar 10 Déc 2019 - 14:16
https://www.liberation.fr/debats/2019/12/09/reforme-des-retraites-l-interminable-devalorisation-du-metier-de-professeur_1768192
Tribune. Je suis né en 1959. Heureusement pour moi, je ne devrais pas être concerné par la future réforme des retraites. Professeur en classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE), je me mets rarement en grève eu égard à l’intérêt de mes élèves. Je serai pourtant en grève mardi parce que la réforme à venir dégrade de manière insupportable la condition matérielle et morale de professeurs dont notre République avait su pourtant, par le passé, faire son avant-garde.
almuixe
almuixe
Fidèle du forum

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 11 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par almuixe le Mer 11 Déc 2019 - 9:17
Première victoire, la retraite ne concernera que les générations après 1975.
C'est degueulasse et intellectuellement intenable comme décision. Si la réforme est si bien, pourquoi ne pas en faire profiter tout le monde.
Le gouvernement espère capitaliser sur l'égoïsme individuel. Mais il montre aussi que la lutte paye ce qui peut faire basculer les résignés.
Esméralda
Esméralda
Grand sage

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 11 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par Esméralda le Mer 11 Déc 2019 - 9:25
@almuixe a écrit:Première victoire, la retraite ne concernera que les générations après 1975.
C'est degueulasse et intellectuellement intenable comme décision. Si la réforme est si bien, pourquoi ne pas en faire  profiter tout le monde.
Le gouvernement espère capitaliser sur l'égoïsme individuel. Mais il montre aussi que la lutte paye ce qui peut faire basculer les résignés.

D'où vient cette info de 75 ? C'est mon année ...
Firefly
Firefly
Niveau 9

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 11 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par Firefly le Mer 11 Déc 2019 - 9:27
En effet, diviser pour mieux régner ..... Sympa pour ceux comme quoi qui sont nés dans les années 80...je travaille depuis plus de 16 ans déjà (et oui petits boulots dès la classe de Première)...
avatar
chmarmottine
Grand sage

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 11 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par chmarmottine le Mer 11 Déc 2019 - 9:27
@Esméralda a écrit:
@almuixe a écrit:Première victoire, la retraite ne concernera que les générations après 1975.
C'est degueulasse et intellectuellement intenable comme décision. Si la réforme est si bien, pourquoi ne pas en faire  profiter tout le monde.
Le gouvernement espère capitaliser sur l'égoïsme individuel. Mais il montre aussi que la lutte paye ce qui peut faire basculer les résignés.

D'où vient cette info de 75 ? C'est mon année ...


Je l'ai postée sur un autre fil hier soir : info LCI.

C'est mon année aussi ...
Ergo
Ergo
Enchanteur

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 11 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par Ergo le Mer 11 Déc 2019 - 9:28
Selon des informations de BFMBusiness, confirmées par BFMTV, trois cas de figure sont à distinguer.

les générations nées avant 1975 ne seront pas concernées par la réforme. Leur future retraite (jusqu'à ceux atteignant 62 ans en 2036) sera calculée entièrement selon l'actuel système de calcul par annuités.
Les générations nées à partir de 1975 verront leur retraite calculée jusqu'en 2037 selon l'actuel système d'annuités et à partir de 2037 selon le système à points.
Les jeunes qui débuteront sur le marché du travail en 2022, seront concernés dès leur entrée dans la vie active par le nouveau système à points.
Les salariés des régimes spéciaux (RATP et SNCF) pourraient n'être concernés par la réforme qu'à partir de la génération née en 1985, soit dix ans plus tard que les autres salariés.

https://bfmbusiness.bfmtv.com/france/reforme-des-retraites-ce-que-se-prepare-a-presenter-edouard-philippe-1822046.html
DesolationRow
DesolationRow
Monarque

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 11 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par DesolationRow le Mer 11 Déc 2019 - 9:34
C'est incroyable, ils sont en train de choisir la solution qui a le moins de sens. Les mecs doivent vraiment être conseillés par des flèches.
Zagara
Zagara
Guide spirituel

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 11 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par Zagara le Mer 11 Déc 2019 - 9:45
Comme ils n'ont pas réussi à diviser les Français selon leurs corporations (tentative en mettant la question des "régimes spéciaux" au centre de la communication), ils tentent maintenant de les diviser selon leur génération (en exemptant de la réforme certaines et pas d'autres). Ces gens ne savent que régner par la division, puisque leur projet est minoritaire dans l'opinion. Dresser les gens les uns contre les autres est un expédient politique dangereux en une période où l'extrême-droite fait 25% au premier tour et 35% au second.

Notez que la CFDT-Cheminots semble avoir eu le coup de fil en avance, puisqu'ils ont promis d'arrêter la grève s'ils obtiennent la "clause du grand père", c'est-à-dire s'ils arrivent à égoïstement refiler le problème aux jeunes (Le Monde). Mais bon, trahir son prochain et CFDT sont synonymes.

Un point qui n'est pas du tout résolu par ces propositions : les régimes spécifiques non-transports. Nous, certes, mais surtout les policiers qui entrent aujourd'hui en grève du zèle parce que la promesse de Castaner ne compense pas les pertes qu'ils vont avoir. Du fait de la difficulté de leur travail, les policiers sont à taux plein à 57 ans, peuvent partir dès 52, ont des trimestres supplémentaires tous les 5 ans. Personnellement, je trouve ça légitime, parce que courir le bandit jour et nuit, c'est pas facile. Mais du coup, ils font aussi partie des pires perdants de la réforme. Aspect peu médiatisé, parce que comme ils n'ont pas le droit de grève, il leur est difficile de le faire entendre.


Dernière édition par Zagara le Mer 11 Déc 2019 - 9:50, édité 2 fois
Esméralda
Esméralda
Grand sage

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 11 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par Esméralda le Mer 11 Déc 2019 - 9:47
Merci Ergo pour le lien.
epekeina.tes.ousias
epekeina.tes.ousias
Érudit

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 11 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par epekeina.tes.ousias le Mer 11 Déc 2019 - 10:16
J'ai entendu ça aussi ce matin… Pour ma part, j'y verrais plutôt une défaite et j'aurais préféré que ça me tombe dessus autant que sur mes enfants, et pas par masochisme, mais parce que je pensais déjà avant que c'était honteux d'y couper à une année près. Mais j'exagère sans doute.

_________________
Cdlt Wink
almuixe
almuixe
Fidèle du forum

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 11 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par almuixe le Mer 11 Déc 2019 - 10:18
@DesolationRow a écrit:C'est incroyable, ils sont en train de choisir la solution qui a le moins de sens. Les mecs doivent vraiment être conseillés par des flèches.

Ils ne doivent pas avoir la même logique que le français lambda. Je n'ai pas tout à fait compris les mots de  Guillaume Maurice à propos de la direction de France Inter "Ce sont des gens qui ne connaissent que le rapport de force, ils y sont habitués depuis tout petit", mais il doit y avoir quelque chose à creuser.

Cela sera l'épreuve de vérité : on va savoir si les françai
s vont être solidaires ou si l'individualisme a gagné.
avatar
cunégonde
Niveau 10

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 11 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par cunégonde le Mer 11 Déc 2019 - 10:30
@Zagara a écrit:Notez que la CFDT-Cheminots semble avoir eu le coup de fil en avance, puisqu'ils ont promis d'arrêter la grève s'ils obtiennent la "clause du grand père", c'est-à-dire s'ils arrivent à égoïstement refiler le problème aux jeunes (Le Monde). Mais bon, trahir son prochain et CFDT sont synonymes.

Heureusement, la base CFDT ne suit pas forcément, suit de moins en moins d'ailleurs.
bas-médiéviste
bas-médiéviste
Niveau 8

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 11 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par bas-médiéviste le Mer 11 Déc 2019 - 10:51
Cette politique d'atrophie sociale est quadruplement mauvaise pour n'importe quel cerveau libéral :

1/ une telle incertitude autour du système de retraite va inciter les gens à épargner le plus possible et à consommer de moins en moins.
2/ une telle incertitude n'encouragera pas les foyers à faire des enfants. Or, la démographie est un curseur vital pour financer les retraites (même dans un système pas capitalisation).
3/ le pouvoir d'achat des retraités va s'effondrer. Des secteurs entiers de l'économie sont potentiellement en péril.
4/ employer des personnes de 65 ans et plus au travail conduira à une explosion des arrêts-maladies, et à une perte de productivité pour l'employeur.

Je n'évoque pas ici l'aspect social (et solidaire) de la chose car l'on pourrait aisément démontrer l'inhumanité d'un tel système...

_________________
"Les instructions émanant des socio-pédagogues infestant les cabinets ministériels depuis plusieurs années sont un charabia dont le pathos infernal mériterait d'être traduit en français afin d'en saisir tout le sel lorsque l'on sait qu'il vise un enseignement destiné, je vous le rappelle, à des enfants." (Goubert, 1984)
Condorcet
Condorcet
Oracle

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 11 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par Condorcet le Mer 11 Déc 2019 - 10:54
A ce niveau, il ne s'agit plus de logique hélas.

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).
Ergo
Ergo
Enchanteur

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 11 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par Ergo le Mer 11 Déc 2019 - 10:56
On n'emploie déjà pas les personnes de plus de 60 ans, et ils le savent très bien.
Zagara
Zagara
Guide spirituel

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 11 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par Zagara le Mer 11 Déc 2019 - 10:59
C'est bien pour ça qu'il faut comprendre le rallongement du temps avant taux de remplacement plein non pas comme une incitation au travail des vieux, mais comme une volonté de baisser leur pension drastiquement. En effet, comme ils ne seront pas embauchés, ils seront poussés vers l'acceptation d'une retraite à faible taux une fois en fin de droits de chômage (ce qui arrive très vite depuis la réforme Macron de l'automne dernier).
Ça me paraît sûr que les mesures de recul de l'âge (ou d'augmentation des annuités, ou tout autre moyen d'allonger le temps avant le taux plein) a systématiquement été un outil de baisse des pensions et non de remise au travail de gens dont les patrons ne veulent de toute façon pas.

En cela, le poncif "on-vit-plus-longtemps-donc-on-doit-travailler-plus-longtemps" (dit d'un seul souffle) n'est pas qu'une escroquerie intellectuelle, c'est aussi un mensonge complet de la part des politiques, qui connaissent très bien le faible taux d'emploi des vieux.


Dernière édition par Zagara le Mer 11 Déc 2019 - 11:02, édité 1 fois
Condorcet
Condorcet
Oracle

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 11 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par Condorcet le Mer 11 Déc 2019 - 11:00
Dit autrement, quand il s'agit de payer, il n'y a plus personne (un très grand classique).
Ou plutôt les dettes contractées par l'Etat doivent être remboursées jusqu'au dernier centime sauf lorsqu'il s'agit d'assurer les retraites de ses agents. Alors là, l'Etat peut discuter l'encours, la date de début de remboursement, etc.
Quant aux retraites du privé, l'Etat peut siphonner les fonds provisionnés et se les attribuer.
On reconnaît assez facilement un voleur et encore plus facilement un voleur néo-libéral : il demande tout et ne donne rien ou si peu.

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).
bas-médiéviste
bas-médiéviste
Niveau 8

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 11 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par bas-médiéviste le Mer 11 Déc 2019 - 11:11
La prochaine étape : la fin du statut. Pour le dire sans détour : la fin de l'emploi à vie pour tous les enseignants (nouveaux entrants uniquement, hein, pas folle la guêpe !).

Chaque prof aura une visite d'inspection avec une note qui fera varier la part modulable de son traitement (disons 20 % du traitement brut mensuel). Après trois mauvaises notes, l'enseignant sera automatiquement licencié. A partir de la deuxième mauvaise note, on lui proposera un stage de "remise à niveau pédagogico-éthique" pour la faire remonter un peu.
Il y aura aussi un système d'évaluation multi-actoriel : les élèves, les parents d'élèves, les CDE pourront élire les "professeurs les plus méritants" qui auront droit à un bonus sur la part modulable de leur traitement.

Là je vous fais le programme de Macron version fin de mandat 2022-2027, quand il n'en aura plus rien à fiche de tout détruire avant de quitter à jamais le pouvoir.

_________________
"Les instructions émanant des socio-pédagogues infestant les cabinets ministériels depuis plusieurs années sont un charabia dont le pathos infernal mériterait d'être traduit en français afin d'en saisir tout le sel lorsque l'on sait qu'il vise un enseignement destiné, je vous le rappelle, à des enfants." (Goubert, 1984)
Celadon
Celadon
Demi-dieu

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 11 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par Celadon le Mer 11 Déc 2019 - 11:24
@Ergo a écrit:On n'emploie déjà pas les personnes de plus de 60 ans, et ils le savent très bien.
Pourtant Anne Sophie Lapix sur Fr 2 a dit qu'il fallait que les patrons jouent le jeu, hein...
Zagara
Zagara
Guide spirituel

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 11 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par Zagara le Mer 11 Déc 2019 - 11:24
https://www.francetvinfo.fr/societe/debats/jacques-attali-je-reve-d-une-societe-sans-retraite_867873.html

Jacques Attali : "Je rêve d'une société sans retraite"

"Je rêve d'une société où il n'y aurait pas de retraite, où travailler serait naturel..." Economiste, écrivain et conseiller d'Etat, Jacques Attali donne sa vision du temps et de l'organisation du travail au sein de notre société, dans une interview accordée au Monde magazine, vendredi 3 avril.

Ça s'appelle le Moyen Âge. Smile
Et même pas : beaucoup de princes et d'échevinages accordaient à leurs serviteurs les plus fidèles des retraites (souvent vers 60 ans).
En fait je crois que ça n'a jamais existé une société sans retraites... sans institution établie gérant les retraites oui évidemment, mais prendre soin de ses vieux de manière socialisée, c'est universellement humain.


Dernière édition par Zagara le Mer 11 Déc 2019 - 11:25, édité 1 fois
Sylvain de Saint-Sylvain
Sylvain de Saint-Sylvain
Sage

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 11 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par Sylvain de Saint-Sylvain le Mer 11 Déc 2019 - 11:25
Faudrait que je retrouve aussi le passage de Todd sur l'organisations des communautés paysannes en Angleterre, à la fin du Moyen Age, qui assuraient des retraites pour les vieux.

_________________
« Les hommes en vinrent, pour qualifier les actes, à modifier arbitrairement le sens habituel des mots. » (Thucydide)
Celadon
Celadon
Demi-dieu

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 11 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par Celadon le Mer 11 Déc 2019 - 11:26
Mais ce monsieur a été conseiller de tous les gvts, de tous les coups fourrés économiques, de toutes les régressions.
Progressistes. Prière de n'y vois aucun oxymore.


Dernière édition par Celadon le Mer 11 Déc 2019 - 11:27, édité 1 fois
DesolationRow
DesolationRow
Monarque

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 11 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par DesolationRow le Mer 11 Déc 2019 - 11:26
Attali... Lui il me rendrait limite révolutionnaire.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum