Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
micaschiste
Grand Maître

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 13 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par micaschiste Mer 11 Déc 2019 - 13:08
Ceux nés en 1975 (et après avec un pourcentage moindre, j'imagine) auront donc 70% de leur future pension calculée sur les 75% de ce qu'ils vont toucher en 2025 et les 30% dépendront du calcul des points. J'ai bien compris ????
Comme les salaires 2025 de ceux nés en 1975 (et suivants) ne correspondront pas au niveau atteint en fin de carrière (et que le revalorisation annoncée n'est qu'un mirage), on va se faire correctement Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 13 1382610345 Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 13 1382610345 Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 13 1382610345
En plus JMB a bien dit que la priorité serait la revalorisation des débuts de carrières...Ceux nés en 1975 (et plus) ne sont plus en début de carrière en général.
Daphné
Daphné
Demi-dieu

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 13 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par Daphné Mer 11 Déc 2019 - 13:08
@DesolationRow a écrit:Attali... Lui il me rendrait limite révolutionnaire.

Franchement limite est de trop !

Comment travailler jusqu'à son dernier jour ?? Dans quel état finit-on ? Et du travail pour trois générations Razz Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 13 1427763993


Dernière édition par Daphné le Mer 11 Déc 2019 - 13:10, édité 1 fois
avatar
cunégonde
Niveau 10

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 13 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par cunégonde Mer 11 Déc 2019 - 13:10
Pourquoi ne pas faire profiter les pompiers, les policiers et les militaires de ce système si protecteur ?
DesolationRow
DesolationRow
Monarque

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 13 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par DesolationRow Mer 11 Déc 2019 - 13:11
@Daphné a écrit:
@DesolationRow a écrit:Attali... Lui il me rendrait limite révolutionnaire.

Franchement limite est de trop !

Comment travailler jusqu'à son dernier jour ?? Dans quel état finit-on ? Et du travail pour trois générations Razz Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 13 1427763993

C'est mon côté limité modéré extrémiste Wink
Zagara
Zagara
Guide spirituel

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 13 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par Zagara Mer 11 Déc 2019 - 13:12
Ça me frappe à chaque fois à quel point, pour faire passer leurs réformes, les néolibéraux sont contraints de se référer à leur exact inverse (le CNR, la solidarité, l'égalité, etc). Ça en dit long sur le peu de soutien qu'ils auraient s'ils étaient francs.
micaschiste
micaschiste
Grand Maître

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 13 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par micaschiste Mer 11 Déc 2019 - 13:13
Depuis ce matin, j'ai envie de :baoum: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 13 122941311 Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 13 122941311
Au passage une nouvelle division vient de naître : ceux nés avant 1974 et ceux nés en 1975 et après!
16 ans ce n'est pas assez pour se reconstruire une carrière avant ses 62 ans mais 17 ans c'est jouable.

_________________
"Il ne sert à rien à l'homme de gagner la Lune s'il vient à perdre la Terre". François Mauriac
"Pick a star in the dark horizon and follow the light "
bas-médiéviste
bas-médiéviste
Niveau 9

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 13 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par bas-médiéviste Mer 11 Déc 2019 - 13:15
J'ai honte d'être français. Ce n'est pas ma France. Ce gros merdier néo-libéral auquel on droit souscrire - en souriant s'il vous plaît - ne sera jamais ma France.

_________________
"Les instructions émanant des socio-pédagogues infestant les cabinets ministériels depuis plusieurs années sont un charabia dont le pathos infernal mériterait d'être traduit en français afin d'en saisir tout le sel lorsque l'on sait qu'il vise un enseignement destiné, je vous le rappelle, à des enfants." (Goubert, 1984)
celitian
celitian
Esprit éclairé

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 13 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par celitian Mer 11 Déc 2019 - 13:17
Ils ont réussi à fâcher Laurent Berger !

Edit : Et l'UNSA, c'est la seule bonne nouvelle de la matinée.


Dernière édition par celitian le Mer 11 Déc 2019 - 13:24, édité 1 fois
bas-médiéviste
bas-médiéviste
Niveau 9

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 13 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par bas-médiéviste Mer 11 Déc 2019 - 13:19
@cunégonde a écrit:Philippe qui ose convoquer le CNR ...

Charles, reviens ! Ils sont devenus fous !

_________________
"Les instructions émanant des socio-pédagogues infestant les cabinets ministériels depuis plusieurs années sont un charabia dont le pathos infernal mériterait d'être traduit en français afin d'en saisir tout le sel lorsque l'on sait qu'il vise un enseignement destiné, je vous le rappelle, à des enfants." (Goubert, 1984)
lene75
lene75
Bon génie

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 13 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par lene75 Mer 11 Déc 2019 - 13:22
@bas-médiéviste a écrit:J'ai honte d'être français. Ce n'est pas ma France. Ce gros merdier néo-libéral auquel on droit souscrire - en souriant s'il vous plaît - ne sera jamais ma France.

+1

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
Zagara
Zagara
Guide spirituel

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 13 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par Zagara Mer 11 Déc 2019 - 13:24
Quitte à vivre dans un pays néolibéral, autant aller dans ceux qui payent mieux les profs.
Ce qui permet de supporter les bas salaires en France, c'est le fait que les services publics sont gratuits (moins qu'avant avec les franchises) et abondants (moins qu'avant aussi). Si on nous colle bas salaire + privatisations à outrance, ça donne envie de s'exiler, puisque la France aura perdu son principal avantage de mode de vie.
Balthazaard
Balthazaard
Doyen

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 13 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par Balthazaard Mer 11 Déc 2019 - 13:27
@celitian a écrit:Ils ont réussi à fâcher Laurent Berger !

Edit : Et l'UNSA, c'est la seule bonne nouvelle de la matinée.

Berger a été aussi très fâché par la réforme de l'assurance chômage...on a vu la violence de sa réaction.
Monsieur Silence
Monsieur Silence
Niveau 9

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 13 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par Monsieur Silence Mer 11 Déc 2019 - 13:27
L'avenir est très sombre... Je suis complètement démoralisé depuis ce matin pale
celitian
celitian
Esprit éclairé

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 13 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par celitian Mer 11 Déc 2019 - 13:29
@Balthazaard a écrit:
@celitian a écrit:Ils ont réussi à fâcher Laurent Berger !

Edit : Et l'UNSA, c'est la seule bonne nouvelle de la matinée.

Berger a été aussi très fâché par la réforme de l'assurance chômage...on a vu la violence de sa réaction.

Laisse moi rêver une peu.
Simeon
Simeon
Niveau 10

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 13 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par Simeon Mer 11 Déc 2019 - 13:30
C'est totalement révoltant et déprimant.
On va perdre au moins 25%-30% de notre retraite en nous regardant droit dans les yeux et en nous jurant le contraire.
Faire cela va ce n'est même pas une question de neoliberalisme ou autres, c'est juste de la malhonnêteté.


Ca sera grève, puis si ça ne mène à rien démission pour moi.
lene75
lene75
Bon génie

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 13 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par lene75 Mer 11 Déc 2019 - 13:33
@Simeon a écrit:C'est totalement révoltant et déprimant.
On va perdre au moins 25%-30% de notre retraite en nous regardant droit dans les yeux et en nous jurant le contraire.
Faire cela va ce n'est même pas une question de neoliberalisme ou autres, c'est juste de la malhonnêteté.


Ca sera grève, puis si ça ne mène à rien démission pour moi.

Et en plus comme il est sympa de nous laisser une petite retraite pour compenser on va devoir bosser encore plus (est-ce possible, on va passer à quoi ? 70h par semaine sans vacances ?).

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
Leclochard
Leclochard
Empereur

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 13 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par Leclochard Mer 11 Déc 2019 - 13:34
@Zagara a écrit:Ça me frappe à chaque fois à quel point, pour faire passer leurs réformes, les néolibéraux sont contraints de se référer à leur exact inverse (le CNR, la solidarité, l'égalité, etc). Ça en dit long sur le peu de soutien qu'ils auraient s'ils étaient francs.

C'est très orwellien comme façon de procéder.

D'ailleurs, le fait de dire que le nouveau système sera universel et exclure d'emblée les policiers par exemple, cela fait furieusement penser au discours de son chef d'oeuvre: "tous les animaux sont égaux mais certains sont plus égaux que d'autres."

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
bas-médiéviste
bas-médiéviste
Niveau 9

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 13 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par bas-médiéviste Mer 11 Déc 2019 - 13:38
@Simeon a écrit:
Ca sera grève, puis si ça ne mène à rien démission pour moi.

J'envisage de plus en plus sérieusement de reprendre d'autres études après la thèse pour me barrer vite vite. Ce n'est plus tenable en conscience.

_________________
"Les instructions émanant des socio-pédagogues infestant les cabinets ministériels depuis plusieurs années sont un charabia dont le pathos infernal mériterait d'être traduit en français afin d'en saisir tout le sel lorsque l'on sait qu'il vise un enseignement destiné, je vous le rappelle, à des enfants." (Goubert, 1984)
Sphinx
Sphinx
Modérateur

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 13 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par Sphinx Mer 11 Déc 2019 - 13:39
J'ai lu le direct du Monde et je n'y comprends rien. Donc en fait il n'a pas fait une seule annonce, c'est ça ? Il a promis que les flics partiraient eeeeuuuuh pas trop tard et que les enseignants toucheraient autant que on ne sait pas trop qui, et du côté des vrais chiffres et des faits concrets, à part cette honteuse division à 1975 (1985 pour les cheminots), il n'a strictement RIEN dit ? Ou j'ai loupé des trucs ? Les annonces d'aujourd'hui, tant promises et attendues, c'est uniquement "on continue comme en 40 et promis ça va être bien " ?

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather
"- Alors, Obélix, l'Helvétie c'est comment ? - Plat."


Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 13 Livre11
bas-médiéviste
bas-médiéviste
Niveau 9

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 13 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par bas-médiéviste Mer 11 Déc 2019 - 13:40
@Sphinx a écrit:J'ai lu le direct du Monde et je n'y comprends rien. Donc en fait il n'a pas fait une seule annonce, c'est ça ? Il a promis que les flics partiraient eeeeuuuuh pas trop tard et que les enseignants toucheraient autant que on ne sait pas trop qui, et du côté des vrais chiffres et des faits concrets, à part cette honteuse division à 1975 (1985 pour les cheminots), il n'a strictement RIEN dit ? Ou j'ai loupé des trucs ? Les annonces d'aujourd'hui, tant promises et attendues, c'est uniquement "on continue comme en 40 et promis ça va être bien " ?

Formidable synthèse du vide et du vide. Tu as tout compris.

_________________
"Les instructions émanant des socio-pédagogues infestant les cabinets ministériels depuis plusieurs années sont un charabia dont le pathos infernal mériterait d'être traduit en français afin d'en saisir tout le sel lorsque l'on sait qu'il vise un enseignement destiné, je vous le rappelle, à des enfants." (Goubert, 1984)
celitian
celitian
Esprit éclairé

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 13 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par celitian Mer 11 Déc 2019 - 13:42
@bas-médiéviste a écrit:
@Simeon a écrit:
Ca sera grève, puis si ça ne mène à rien démission pour moi.

J'envisage de plus en plus sérieusement de reprendre d'autres études après la thèse pour me barrer vite vite. Ce n'est plus tenable en conscience.

Je ne connais pas votre âge mais n'attendez pas pour vous reconvertir, avec mes collègues, nous nous sommes réveillés vers 45 ans (dans mon lycée, âge du ras le bol) et c'est trop tard pour partir dans de bonnes conditions.
Zagara
Zagara
Guide spirituel

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 13 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par Zagara Mer 11 Déc 2019 - 13:44
@Sphinx a écrit:J'ai lu le direct du Monde et je n'y comprends rien. Donc en fait il n'a pas fait une seule annonce, c'est ça ? Il a promis que les flics partiraient eeeeuuuuh pas trop tard et que les enseignants toucheraient autant que on ne sait pas trop qui, et du côté des vrais chiffres et des faits concrets, à part cette honteuse division à 1975 (1985 pour les cheminots), il n'a strictement RIEN dit ? Ou j'ai loupé des trucs ? Les annonces d'aujourd'hui, tant promises et attendues, c'est uniquement "on continue comme en 40 et promis ça va être bien " ?

Effectivement c'est la seule annonce concrète.
Sauf le petit passage étrange sur une "loi spéciale pour les enseignants" (ce qui fait plus peur que rassurer, je trouve) et le fait que les policiers seraient sauvés (ils doivent être très tristes de ne pas bénéficier de cette magnifique réforme Juste, Meilleure pour Tous et Universelle ; c'est une sanction majeure de la part du gouvernement).
avatar
amethyste
Doyen

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 13 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par amethyste Mer 11 Déc 2019 - 13:47
Etant née avant 1975, je suis sauvée, je sais que je peux me permettre de faire grève maintenant sans souci contre cette cochonnerie abi

_________________
- Le monde est dangereux à vivre ! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire.
- L'Etat est notre serviteur et nous n'avons pas à en être les esclaves.
Einstein
Il me convient d’être avec les peuples qui meurent, je vous plains d’être avec les rois qui tuent. Victor Hugo
DesolationRow
DesolationRow
Monarque

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 13 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par DesolationRow Mer 11 Déc 2019 - 13:48
Le point qui ne baissera pas, ça compte comme une annonce ?
Edit : évidemment on n'est pas obligé de le croire Very Happy
Zagara
Zagara
Guide spirituel

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 13 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par Zagara Mer 11 Déc 2019 - 13:49
@DesolationRow a écrit:Le point qui ne baissera pas, ça compte comme une annonce ?

Non c'était déjà une de leurs prétentions rabâchée depuis 15 jours. Ça n'engage que ceux qui y croient, et surtout, même si c'était respecté, ce ne serait pas grave pour Bercy, puisqu'il y a d'autres leviers dans le calcul pour faire baisser les pensions. Notamment le système de malus avant 64 ans que Philippe a rappelé.


Dernière édition par Zagara le Mer 11 Déc 2019 - 13:49, édité 1 fois
bas-médiéviste
bas-médiéviste
Niveau 9

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 13 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par bas-médiéviste Mer 11 Déc 2019 - 13:49
@celitian a écrit:
@bas-médiéviste a écrit:
@Simeon a écrit:
Ca sera grève, puis si ça ne mène à rien démission pour moi.

J'envisage de plus en plus sérieusement de reprendre d'autres études après la thèse pour me barrer vite vite. Ce n'est plus tenable en conscience.

Je ne connais pas votre âge mais n'attendez pas pour vous reconvertir, avec mes collègues, nous nous sommes réveillés vers 45 ans (dans mon lycée, âge du ras le bol) et c'est trop tard pour partir dans de bonnes conditions.

Je suis né au milieu des années 1990. La réforme je me la prends en pleine face. Donc, oui, la réflexion pour trouver une porte de sortie de l'E.N. s'impose très précocement...

_________________
"Les instructions émanant des socio-pédagogues infestant les cabinets ministériels depuis plusieurs années sont un charabia dont le pathos infernal mériterait d'être traduit en français afin d'en saisir tout le sel lorsque l'on sait qu'il vise un enseignement destiné, je vous le rappelle, à des enfants." (Goubert, 1984)
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum