Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
HORA
Niveau 10

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 15 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par HORA le Mer 11 Déc 2019 - 14:07
@amethyste a écrit:Nés avant 1975, c'en est fini des espoirs de revalorisation ! nés après 1975, c'en est fini des espoirs de retraite décente....

Il nous reste un intérêt commun : ne plus rien donner en dehors de ce pour quoi nous sommes sous-payés. Ilona a employé un terme qui résume mon état d'esprit après les annonces non surprenantes d'aujourd'hui : je me sens en "guerre", car mon employeur m'envoie le message que mon temps et ma qualité de vie n'ont aucune importance à ses yeux.
Celadon
Celadon
Demi-dieu

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 15 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par Celadon le Mer 11 Déc 2019 - 14:09
@Lefteris a écrit:
@bas-médiéviste a écrit:

Je suis né au milieu des années 1990. La réforme je me la prends en pleine face. Donc, oui, la réflexion pour trouver une porte de sortie de l'E.N. s'impose très précocement...
Au moins, tu auras connu le retour au Moyen-Age. Peut-être même au Haut-Moyen âge. ... pingouin

@Leclochard a écrit:
Le point d'indice non plus ne baisse pas. Est-ce que pour autant on ne perd pas en pouvoir d'achat ? Cela signifie juste que le montant de la pension ne bougera pas selon le premier Ministre en poste en 2019. D'ici 2030, 40 ou 50, la loi aura dix fois l'occasion d'être bidouillée.
Rien que le principe de vouloir faire ça par décrets ultérieurs, ça sent la bidouille.
De toute façon avec des gens pareils, même inscrite dans le marbre constitutionnel, la valeur du point d'indice serait amenée à être revue.
avatar
chmarmottine
Grand sage

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 15 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par chmarmottine le Mer 11 Déc 2019 - 14:12
@HORA a écrit:
@amethyste a écrit:Nés avant 1975, c'en est fini des espoirs de revalorisation ! nés après 1975, c'en est fini des espoirs de retraite décente....

Il nous reste un intérêt commun : ne plus rien donner en dehors de ce pour quoi nous sommes sous-payés. Ilona a employé un terme qui résume mon état d'esprit après les annonces non surprenantes d'aujourd'hui : je me sens en "guerre", car mon employeur m'envoie le message que mon temps et ma qualité de vie n'ont aucune importance à ses yeux.


La conséquence la plus dramatique dans tout ça : ils vont créer des générations de profs démotivés qui ne s'investiront plus ... au détriment des élèves ...
micaschiste
micaschiste
Grand Maître

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 15 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par micaschiste le Mer 11 Déc 2019 - 14:15
@Esméralda a écrit:
@amethyste a écrit:Etant née avant 1975, je suis sauvée, je sais que je peux me permettre de faire grève maintenant sans souci contre cette cochonnerie abi
J'ai le c... entre deux chaises étant pile de 75  !
Toute personne née après le 1er janvier 1975 basculera dans le nouveau système à point en 2025 pour le reste de sa carrière (pour 30% de la pension de retraite d'après les dire de Edouard Philippe). Les 70% seront calculés avec l'ancien système.

_________________
"Il ne sert à rien à l'homme de gagner la Lune s'il vient à perdre la Terre". François Mauriac
"Pick a star in the dark horizon and follow the light "
HORA
HORA
Niveau 10

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 15 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par HORA le Mer 11 Déc 2019 - 14:15
@chmarmottine a écrit:
@HORA a écrit:
@amethyste a écrit:Nés avant 1975, c'en est fini des espoirs de revalorisation ! nés après 1975, c'en est fini des espoirs de retraite décente....

Il nous reste un intérêt commun : ne plus rien donner en dehors de ce pour quoi nous sommes sous-payés. Ilona a employé un terme qui résume mon état d'esprit après les annonces non surprenantes d'aujourd'hui : je me sens en "guerre", car mon employeur m'envoie le message que mon temps et ma qualité de vie n'ont aucune importance à ses yeux.


La conséquence la plus dramatique dans tout ça : ils vont créer des générations de profs démotivés qui ne s'investiront plus ... au détriment des élèves ...

C'est ce que mérite notre pays. Une nation ne peut pas autant maltraiter ses enseignants sans qu'il faille payer la note à un moment ou à un autre.
Balthazaard
Balthazaard
Grand sage

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 15 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par Balthazaard le Mer 11 Déc 2019 - 14:15
@Cath a écrit:
@Zalex a écrit:Il vient de dire que nous aurons une retraite au même niveau que les fonctionnaires de catégorie équivalente (sans bien sur prononcer la lettre "A") : le chantier de Blanquer à l'horizon de cet été : passer les enseignants de catégorie A en B...
Il a même bien bafouillé en le disant, tant il avait du mal à tourner autour du A sans le dire.


Si c'était vrai...on gagnerait peut-être plus...
avatar
chmarmottine
Grand sage

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 15 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par chmarmottine le Mer 11 Déc 2019 - 14:16
@micaschiste a écrit:
@Esméralda a écrit:
@amethyste a écrit:Etant née avant 1975, je suis sauvée, je sais que je peux me permettre de faire grève maintenant sans souci contre cette cochonnerie abi
J'ai le c... entre deux chaises étant pile de 75  !
Toute personne née après le 1er janvier 1975 basculera dans le nouveau système à point en 2025 pour le reste de sa carrière (pour 30% de la pension de retraite d'après les dire de Edouard Philippe). Les 70% seront calculés avec l'ancien système.


70 % calculés sur les 6 derniers mois de salaires de MILIEU DE CARRIERE .... ça va donner !!!
HORA
HORA
Niveau 10

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 15 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par HORA le Mer 11 Déc 2019 - 14:19
@Balthazaard a écrit:
@Cath a écrit:
@Zalex a écrit:Il vient de dire que nous aurons une retraite au même niveau que les fonctionnaires de catégorie équivalente (sans bien sur prononcer la lettre "A") : le chantier de Blanquer à l'horizon de cet été : passer les enseignants de catégorie A en B...
Il a même bien bafouillé en le disant, tant il avait du mal à tourner autour du A sans le dire.


Si c'était vrai...on gagnerait peut-être plus...

Au Minefi, oui, on gagnerait plus. Et dans certaines seigneuries, pardon, "administrations territoriales", également.


Dernière édition par HORA le Mer 11 Déc 2019 - 14:21, édité 1 fois
Monsieur Silence
Monsieur Silence
Niveau 9

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 15 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par Monsieur Silence le Mer 11 Déc 2019 - 14:20
@celitian a écrit:Jean-Rémi Girard sur LCI.

Très bien.
En face, on a eu droit à la revalorisation qui n'en est pas une Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 15 1665347707 

Visiblement, notre bon ministre va bientôt s'exprimer. Chouette No
Esméralda
Esméralda
Grand sage

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 15 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par Esméralda le Mer 11 Déc 2019 - 14:22
@chmarmottine a écrit:
@micaschiste a écrit:
@Esméralda a écrit:
@amethyste a écrit:Etant née avant 1975, je suis sauvée, je sais que je peux me permettre de faire grève maintenant sans souci contre cette cochonnerie abi
J'ai le c... entre deux chaises étant pile de 75  !
Toute personne née après le 1er janvier 1975 basculera dans le nouveau système à point en 2025 pour le reste de sa carrière (pour 30% de la pension de retraite d'après les dire de Edouard Philippe). Les 70% seront calculés avec l'ancien système.


70 % calculés sur les 6 derniers mois de salaires de MILIEU DE CARRIERE .... ça va donner !!!
Euh... ben non, pas de milieu de carrière, je n'ai pas compris comme ça ...
yseult
yseult
Fidèle du forum

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 15 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par yseult le Mer 11 Déc 2019 - 14:37
@Balthazaard a écrit:
@Cath a écrit:
@Zalex a écrit:Il vient de dire que nous aurons une retraite au même niveau que les fonctionnaires de catégorie équivalente (sans bien sur prononcer la lettre "A") : le chantier de Blanquer à l'horizon de cet été : passer les enseignants de catégorie A en B...
Il a même bien bafouillé en le disant, tant il avait du mal à tourner autour du A sans le dire.


Si c'était vrai...on gagnerait peut-être plus...
Mieux: entendu sur France info : toujours sans évoquer la catégorie A, nous aurons une retraite équivalente à ceux qui ont le même salaire que nous!! C'est tout à fait différent...
Celadon
Celadon
Demi-dieu

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 15 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par Celadon le Mer 11 Déc 2019 - 14:39
En effet, c'est donc B...
Jacq
Jacq
Grand Maître

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 15 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par Jacq le Mer 11 Déc 2019 - 14:51
@yseult a écrit:
@Balthazaard a écrit:
@Cath a écrit:
@Zalex a écrit:Il vient de dire que nous aurons une retraite au même niveau que les fonctionnaires de catégorie équivalente (sans bien sur prononcer la lettre "A") : le chantier de Blanquer à l'horizon de cet été : passer les enseignants de catégorie A en B...
Il a même bien bafouillé en le disant, tant il avait du mal à tourner autour du A sans le dire.


Si c'était vrai...on gagnerait peut-être plus...
Mieux: entendu sur France info : toujours sans évoquer la catégorie A, nous aurons une retraite équivalente à ceux qui ont le même salaire que nous!! C'est tout à fait différent...

Quelles catégories A (comme l'indiquait J-R du SNACL) : ceux qui glandent dans les administratifs pendant que les larbins C et B font le travail ? Les A, les A+, les A++ qui n'en rament pas une et qui sont capables de nous pondre de telles réformes ? Les A des Finances ? Jamais vu une déclaration qui était un tel foutage de gueule, de Edouard 1er puis de Jean Mi-Mi qui compte nous enfler sur notre statut par la même occasion ! C'est du néant et repris tel quel par des journalistes incapables !
Celadon
Celadon
Demi-dieu

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 15 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par Celadon le Mer 11 Déc 2019 - 14:57
C'est du néant et repris tel quel par des journalistes incapables !
et muselés.
almuixe
almuixe
Fidèle du forum

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 15 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par almuixe le Mer 11 Déc 2019 - 14:59
A propos de Barbara. Stiegler déjà cité par lefteris et le fait que l'idée même d'une retraite est impossible dans un système néolibéral.
https://www.franceculture.fr/emissions/le-temps-du-debat/reforme-des-retraites-la-peur-du-lendemain


Dernière édition par almuixe le Mer 11 Déc 2019 - 14:59, édité 1 fois
avatar
chmarmottine
Grand sage

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 15 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par chmarmottine le Mer 11 Déc 2019 - 14:59
@Esméralda a écrit:
@chmarmottine a écrit:
@micaschiste a écrit:
@Esméralda a écrit:
J'ai le c... entre deux chaises étant pile de 75  !
Toute personne née après le 1er janvier 1975 basculera dans le nouveau système à point en 2025 pour le reste de sa carrière (pour 30% de la pension de retraite d'après les dire de Edouard Philippe). Les 70% seront calculés avec l'ancien système.


70 % calculés sur les 6 derniers mois de salaires de MILIEU DE CARRIERE .... ça va donner !!!
Euh... ben non, pas de milieu de carrière, je n'ai pas compris comme ça ...

C'est dire comme c'est clair !

J'ai compris que la génération 75 fonctionnait sur l'ancien système jusqu'en 2025 puis passe eu nouveau système ... j'en ai, sans doute bêtement, déduit que les 6 derniers mois de 2025 seraient comptés au titre de l'ancien système et transformés en points ...
Condorcet
Condorcet
Oracle

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 15 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par Condorcet le Mer 11 Déc 2019 - 15:02
@Jacq a écrit:
@yseult a écrit:
@Balthazaard a écrit:
@Cath a écrit:
Il a même bien bafouillé en le disant, tant il avait du mal à tourner autour du A sans le dire.


Si c'était vrai...on gagnerait peut-être plus...
Mieux: entendu sur France info : toujours sans évoquer la catégorie A, nous aurons une retraite équivalente à ceux qui ont le même salaire que nous!! C'est tout à fait différent...

Quelles catégories A (comme l'indiquait J-R du SNACL) : ceux qui glandent dans les administratifs pendant que les larbins C et B font le travail ? Les A, les A+, les A++ qui n'en rament pas une et qui sont capables de nous pondre de telles réformes ? Les A des Finances ? Jamais vu une déclaration qui était un tel foutage de gueule, de Edouard 1er puis de Jean Mi-Mi qui compte nous enfler sur notre statut par la même occasion ! C'est du néant et repris tel quel par des journalistes incapables !

Mon père travaillait dans une administration déconcentrée du Minefi en tant que fonctionnaire A. Je ne l'ai jamais vu revenir du travail sans être fatigué. Il l'a quitté plus d'un an après que son collègue se soit suicidé suite à une tracasserie judiciaire inique sans que son administration lève le plus petit doigt pour le défendre. Merci de ne pas pratiquer l'amalgame. Les temps sont durs pour beaucoup, raison de plus pour ne pas verser dans les comparaisons plus ou moins heureuses.

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).
Esméralda
Esméralda
Grand sage

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 15 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par Esméralda le Mer 11 Déc 2019 - 15:04
J ai plutôt compris que c était jusque 2037
avatar
chmarmottine
Grand sage

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 15 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par chmarmottine le Mer 11 Déc 2019 - 15:08
@Esméralda a écrit:J ai plutôt compris que c était jusque 2037
ça c'est l'année de départ pour ceux qui sont nés en 75.
Lefteris
Lefteris
Empereur

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 15 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par Lefteris le Mer 11 Déc 2019 - 15:12
@chmarmottine a écrit:

J'ai compris que la génération 75 fonctionnait sur l'ancien système jusqu'en 2025 puis passe eu nouveau système ... j'en ai, sans doute bêtement, déduit que les 6 derniers mois de 2025 seraient comptés au titre de l'ancien système et transformés en points ...
J'ai aussi compris ça. C'est le système prévu initialement, seul change la tranche d'âge d'application (à partir de 1975 inclus).

@Condorcet a écrit:
Mon père travaillait dans une administration déconcentrée du Minefi en tant que fonctionnaire A. Je ne l'ai jamais vu revenir du travail sans être fatigué. Il l'a quitté plus d'un an après que son collègue se soit suicidé suite à une tracasserie judiciaire inique sans que son administration lève le plus petit doigt pour le défendre. Merci de ne pas pratiquer l'amalgame. Les temps sont durs pour beaucoup, raison de plus pour ne pas verser dans les comparaisons plus ou moins heureuses.
Oui, les autres cadres A sont nettement mieux traités, mais ils ne sont pas oisifs quand même. Au MINEFI, ils sont 30%, si tous se tournaient les pouces rien n'avancerait. Il y a même souvent des métiers d'expertise avancée, qui justifient la catégorie A, mais ils font tout eux-mêmes, traitent des dossiers de A à Z, se déplacent. Ils ne sont pas dans un fauteuil à distribuer le travail. Une de mes relations emportait des dossiers chez lui. La différence avec l'EN, ce sont les ouvertures : début catégorie A "type", fin de carrière hors échelle lettres, et indemnités substantielles. Récompensé, oui, mais pas à rien foutre.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle, utilisée pour toutes les démolitions, expliquée sans fard par F. Robine.

Gallica Musa mihi est, fateor, quod nupta marito. Pro domina colitur Musa latina mihi.

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος.
Condorcet
Condorcet
Oracle

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 15 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par Condorcet le Mer 11 Déc 2019 - 15:15
@Lefteris a écrit:
@chmarmottine a écrit:

J'ai compris que la génération 75 fonctionnait sur l'ancien système jusqu'en 2025 puis passe eu nouveau système ... j'en ai, sans doute bêtement, déduit que les 6 derniers mois de 2025 seraient comptés au titre de l'ancien système et transformés en points ...
J'ai aussi compris ça. C'est le système prévu initialement, seul change la tranche d'âge d'application (à partir de 1975 inclus).

@Condorcet a écrit:
Mon père travaillait dans une administration déconcentrée du Minefi en tant que fonctionnaire A. Je ne l'ai jamais vu revenir du travail sans être fatigué. Il l'a quitté plus d'un an après que son collègue se soit suicidé suite à une tracasserie judiciaire inique sans que son administration lève le plus petit doigt pour le défendre. Merci de ne pas pratiquer l'amalgame. Les temps sont durs pour beaucoup, raison de plus pour ne pas verser dans les comparaisons plus ou moins heureuses.
Oui, les autres cadres A sont nettement mieux traités, mais ils ne sont pas oisifs quand même. Au MINEFI, ils sont 30%, si tous se  tournaient les pouces rien n'avancerait. Il y a même souvent des métiers d'expertise avancée, qui justifient la catégorie A, mais ils font tout eux-mêmes, traitent des dossiers de A à Z, se déplacent. Ils ne sont pas dans un fauteuil à distribuer le travail. Une de mes relations emportait des dossiers chez lui. La différence avec l'EN, ce sont les ouvertures : début catégorie A "type", fin de carrière hors échelle lettres, et indemnités substantielles. Récompensé, oui, mais pas à rien foutre.

Le salaire était correct (plus que correct même) mais il n'avait pas de hors échelle lettres et plafonnait depuis longtemps à l'échelon terminal (qui n'était pas une lettre).

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).
Jacq
Jacq
Grand Maître

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 15 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par Jacq le Mer 11 Déc 2019 - 15:27
@Condorcet a écrit:
Mon père travaillait dans une administration déconcentrée du Minefi en tant que fonctionnaire A. Je ne l'ai jamais vu revenir du travail sans être fatigué. Il l'a quitté plus d'un an après que son collègue se soit suicidé suite à une tracasserie judiciaire inique sans que son administration lève le plus petit doigt pour le défendre. Merci de ne pas pratiquer l'amalgame. Les temps sont durs pour beaucoup, raison de plus pour ne pas verser dans les comparaisons plus ou moins heureuses.

Je pensais plutôt ici à ceux que je connais dans mon ancienne université. Je me suis mal exprimé.
Condorcet
Condorcet
Oracle

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 15 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par Condorcet le Mer 11 Déc 2019 - 15:33
Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 15 2252222100

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).
Lefteris
Lefteris
Empereur

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 15 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par Lefteris le Mer 11 Déc 2019 - 15:57
@Condorcet a écrit:

Le salaire était correct (plus que correct même) mais il n'avait pas de hors échelle lettres et plafonnait depuis longtemps à l'échelon terminal (qui n'était pas une lettre).
Là non plus, pas automatiquement, mais la possibilité d'être nommé sur emploi de direction existait (il était principal). Il a fini échelle B, récemment.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle, utilisée pour toutes les démolitions, expliquée sans fard par F. Robine.

Gallica Musa mihi est, fateor, quod nupta marito. Pro domina colitur Musa latina mihi.

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος.
leliseur
leliseur
Niveau 4

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 15 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par leliseur le Mer 11 Déc 2019 - 16:07
J'ai compris que la génération 75 fonctionnait sur l'ancien système jusqu'en 2025 puis passe eu nouveau système ... j'en ai, sans doute bêtement, déduit que les 6 derniers mois de 2025 seraient comptés au titre de l'ancien système et transformés en points ...


Oui, c'est ça.
Mais à 50 ans, tu es parfois très loin du dernier échelon.
Et donc de la rémunération que tu aurais eue à 6 mois de la retraite.
avatar
chmarmottine
Grand sage

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 15 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par chmarmottine le Mer 11 Déc 2019 - 16:14
@leliseur a écrit:J'ai compris que la génération 75 fonctionnait sur l'ancien système jusqu'en 2025 puis passe eu nouveau système ... j'en ai, sans doute bêtement, déduit que les 6 derniers mois de 2025 seraient comptés au titre de l'ancien système et transformés en points ...


Oui, c'est ça.
Mais à 50 ans, tu es parfois très loin du dernier échelon.
Et donc de la rémunération que tu aurais eue à 6 mois de la retraite.


C'est exactement ce que j'ai dit plus haut.

C'est marrant, sur LCI, un représentant UNSA vient de dire qu'il est satisfait que les droits seraient  acquis à 100 % pour les années avant 2025.
Il a pris un exemple : si on gagne 2000 euros sur les 6 deniers mois de 2025, on en transforme 75%, soit 1500 euros, en points, ce qui donne 750 euros de pension acquise ...


Sauf qu'effectivement le salaire en milieu de carrière n'est pas celui qu'on aurait eu en fin de carrière !
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum