Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
mistinguette
Habitué du forum

"Les profs sont-ils à bout ?" - Page 11 Empty Re: "Les profs sont-ils à bout ?"

par mistinguette le Dim 20 Oct 2019 - 18:20
Je viens de regarder, je pense la même chose "les AED/CPE/.... sont dépassés", ben oui, c'est pas le coeur du boulôt de bloquer des élèves agressifs armés à l'entrée. On dit ça tranquille, un peu de "formation gendarmerie" et ça va bien se passer!
Iphigénie
Iphigénie
Enchanteur

"Les profs sont-ils à bout ?" - Page 11 Empty Re: "Les profs sont-ils à bout ?"

par Iphigénie le Dim 20 Oct 2019 - 18:24
@stench a écrit:
@Vivivava a écrit:
Une collègue de français a demandé il y a quelques jours à une inspectrice, lors d'une réunion, s'il était possible qu'il y ait des aménagements pour que les professeurs de français en lycée n'aient pas à travailler tous les ans un programme à moitié renouvelé. La réponse de l'inspectrice a été sans appel : " Vous aurez tous les ans un changement de programme, parce que les collègues de français au lycée ont trop choisi tous les ans les mêmes œuvres"

A vomir. J'ai atteint un point de détestation que je ne me souviens pas avoir déjà atteint.
Cette IPR dit n’importe quoi.
je suis pour une rééducation des IPR qui débloquent à la Mao: retour quelques mois à la terre, histoire de se remettre sur les pieds ! "Les profs sont-ils à bout ?" - Page 11 2615398265
avatar
Bouboule
Grand sage

"Les profs sont-ils à bout ?" - Page 11 Empty Re: "Les profs sont-ils à bout ?"

par Bouboule le Dim 20 Oct 2019 - 18:52
Je suis surpris que le public ait été à ce point sélectionné pour cette réunion qu'aucun ne lui soit rentré dedans.
Comme l'écrit Sphinx, les élèves changent tous les ans, et recycler les mêmes études ne nuit pas à leur formation (et même on progresse) si elles sont bien adaptées.
(Et j'ajoute que c'est un des rares moyens de rendre le métier rentable en €/h.)
gauvain31
gauvain31
Empereur

"Les profs sont-ils à bout ?" - Page 11 Empty Re: "Les profs sont-ils à bout ?"

par gauvain31 le Dim 20 Oct 2019 - 19:08
Ça veut dire quoi "trop choisi" Que sous entend cet IPR ? Que les professeurs de Lettres sont des feignants ?
henriette
henriette
Médiateur

"Les profs sont-ils à bout ?" - Page 11 Empty Re: "Les profs sont-ils à bout ?"

par henriette le Dim 20 Oct 2019 - 19:15
Oui, exactement. Ce discours culpabilisant est commun à plein d'IPR.

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
gauvain31
gauvain31
Empereur

"Les profs sont-ils à bout ?" - Page 11 Empty Re: "Les profs sont-ils à bout ?"

par gauvain31 le Dim 20 Oct 2019 - 19:20
@henriette a écrit:Oui, exactement. Ce discours culpabilisant est commun à plein d'IPR.

Oui et je me demande même s'il ne s'agit pas d'une demande venue de plus haut , au moment de la formation des IPR : "manipulez-les en les culpabilisant et vous obtiendrez ce que vous voudrez"

Seulement avec ce qui se passe depuis un an, je ne comprends comment ils peuvent encore avoir ce type de discours. Aucune vergogne, beaucoup sont malsains, car en fait certains IPR reprochent aux enseignants leur propre travers. Heureusement que tous ne sont pas comme ça
amalricu
amalricu
Neoprof expérimenté

"Les profs sont-ils à bout ?" - Page 11 Empty Re: "Les profs sont-ils à bout ?"

par amalricu le Dim 20 Oct 2019 - 19:20
@mistinguette a écrit:Je viens de regarder, je pense la même chose "les AED/CPE/.... sont dépassés", ben oui, c'est pas le coeur du boulôt de bloquer des élèves agressifs armés à l'entrée. On dit ça tranquille, un peu de "formation gendarmerie" et ça va bien se passer!

on peut éventuellement indiquer à ce chenapan le bureau de cet IPR au rectorat....je suis curieux de voir le résultat.
HORA
HORA
Niveau 9

"Les profs sont-ils à bout ?" - Page 11 Empty Re: "Les profs sont-ils à bout ?"

par HORA le Dim 20 Oct 2019 - 19:25
@Sphinx a écrit:
@HORA a écrit:
@Vivivava a écrit:Le problème est que même si on voulait réduire sa charge de travail, certains programmes ne le permettent pas. C'est le cas par exemple des programmes de français en lycée.
Une collègue de français a demandé il y a quelques jours à une inspectrice, lors d'une réunion, s'il était possible qu'il y ait des aménagements pour que les professeurs de français en lycée n'aient pas à travailler tous les ans un programme à moitié renouvelé. La réponse de l'inspectrice a été sans appel : " Vous aurez tous les ans un changement de programme, parce que les collègues de français au lycée ont trop choisi tous les ans les mêmes œuvres". Bref, c'est de la faute des profs si la charge de travail s'accroît, et il est clair que certains nouveaux programmes ont été conçus pour punir des collègues.
Que des représentants de l'institution relaient ce discours me sidère.
Quelle résistance opposer dans ce cas, où il ne s'agit même pas de supprimer les à-côtés comme les voyages ou les fonctions comme celle de PP ?

Mais quel est l'iufm / espé / chaispluquoi qui forme de tels numéros ? Y a un module "comment ne pas avoir honte" dans leur parcours ? Les enseignants en Lettres figurent parmi ceux qui passent le plus de temps à corriger et cette inspectrice a le culot de leur reprocher de ne pas assez travailler pendant les vacances pour préparer les cours histoire de ne pas s'écrouler de fatigue quand on doit cumuler séances devant élèves, réunions démultipliées et correction des copies ?

Mais c'est même pas la question en fait (si on en est à s'écrouler, je dirais qu'il vaut mieux raboter sur les copies que sur la préparation de cours parce que c'est quand même la partie la plus intéressante et gratifiante du boulot). Moi je ne change quasiment jamais d'oeuvres, mais ce n'est pas pour avoir moins de travail, d'ailleurs ça me saoule de faire tous les ans la même chose et j'adore avoir un tout nouveau niveau à préparer cette année. Mais je considère que mes 5e doivent tous avoir lu un roman de Chrétien de Troyes (donc souvent Yvain parce que les autres sont un peu trop durs pour eux) et un Molière (donc souvent l'Avare parce que même chose), sinon ils n'en auront jamais plus l'occasion en classe, et donc je le fais tous les ans quand j'ai des 5e, et ce n'est pas par fainéantise. Et j'imagine que si les collègues de lycée donnent tous les ans Candide et Dom Juan alors qu'ils doivent en avoir plus que leur claque et que ça serait drôlement plus funky de faire du Virginie Despentes, c'est exactement pour la même raison : ces sombres trucs qu'on appelle les classiques et la culture générale. C'est absolument idiot et illogique de changer les programmes tous les ans pour cette raison alors que ce sont les élèves qui changent tous les ans.

Je suis d'accord avec toi sur ce que j'ai mis en gras. Mais je suis en collège. Et quand je vois le niveau de mes Troisièmes en français, je n'ose imaginer la purge que doit représenter la correction de commentaires de textes ou de disserts au lycée.
Vivivava
Vivivava
Niveau 9

"Les profs sont-ils à bout ?" - Page 11 Empty Re: "Les profs sont-ils à bout ?"

par Vivivava le Dim 20 Oct 2019 - 19:38
@henriette a écrit:Oui, exactement. Ce discours culpabilisant est commun à plein d'IPR.
Oui, c'est cela.
Je pense que le CSP a trouvé, au contraire de ce qu'a dit cette IPR, que parce qu'une minorité de profs de français ne faisaient que trop peu de "classiques", il fallait leur imposer du patrimoine ; et que tous les professeurs étaient des fainéants, qu'il fallait donc les remettre au travail chaque année.
Mais que les IPR, qui pour beaucoup ont critiqué le retour des mêmes auteurs dans les listes, sont obligés de manger leur chapeau, mais ont beaucoup de mal à se dédire.
Rendash
Rendash
Enchanteur

"Les profs sont-ils à bout ?" - Page 11 Empty Re: "Les profs sont-ils à bout ?"

par Rendash le Dim 20 Oct 2019 - 20:51
@Vivivava a écrit:
Une collègue de français a demandé il y a quelques jours à une inspectrice, lors d'une réunion, s'il était possible qu'il y ait des aménagements pour que les professeurs de français en lycée n'aient pas à travailler tous les ans un programme à moitié renouvelé. La réponse de l'inspectrice a été sans appel : " Vous aurez tous les ans un changement de programme, parce que les collègues de français au lycée ont trop choisi tous les ans les mêmes œuvres". Bref, c'est de la faute des profs si la charge de travail s'accroît, et il est clair que certains nouveaux programmes ont été conçus pour punir des collègues.
Que des représentants de l'institution relaient ce discours me sidère.


Ce que j'aimerais savoir, c'est la réaction que vous avez eue, collectivement et individuellement, en entendant cette connerie. Parce qu'au fond, on en revient toujours au même point : on râle, on s'épuise, on craque parfois, mais on baisse la tête, on dit amen et on fait.
Quant à moi, c'est ça qui me sidère. On ne peut pas reprocher à des savates de nous piétiner si on se conduit comme des paillassons.

_________________
"Les profs sont-ils à bout ?" - Page 11 1498064902



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
Vivivava
Vivivava
Niveau 9

"Les profs sont-ils à bout ?" - Page 11 Empty Re: "Les profs sont-ils à bout ?"

par Vivivava le Dim 20 Oct 2019 - 21:17
@Rendash a écrit:
@Vivivava a écrit:
Une collègue de français a demandé il y a quelques jours à une inspectrice, lors d'une réunion, s'il était possible qu'il y ait des aménagements pour que les professeurs de français en lycée n'aient pas à travailler tous les ans un programme à moitié renouvelé. La réponse de l'inspectrice a été sans appel : " Vous aurez tous les ans un changement de programme, parce que les collègues de français au lycée ont trop choisi tous les ans les mêmes œuvres". Bref, c'est de la faute des profs si la charge de travail s'accroît, et il est clair que certains nouveaux programmes ont été conçus pour punir des collègues.
Que des représentants de l'institution relaient ce discours me sidère.


Ce que j'aimerais savoir, c'est la réaction que vous avez eue, collectivement et individuellement, en entendant cette connerie. Parce qu'au fond, on en revient toujours au même point : on râle, on s'épuise, on craque parfois, mais on baisse la tête, on dit amen et on fait.
Quant à moi, c'est ça qui me sidère. On ne peut pas reprocher à des savates de nous piétiner si on se conduit comme des paillassons.
Le problème, c'est que les rencontres avec ces IPR ne se font pas dans des grandes messes, mais que l'IPR fait face à 10-15 collègues. En l'occurrence, là, l'IPR a parlé à peu de personnes, et la collègue a été désarçonnée par sa réponse. Elle m'a dit qu'avec son équipe, elle allait écrire une lettre à son inspection de bassin.
Mon équipe a eu une rencontre avec un inspecteur et les collègues et moi avons exprimé notre point de vue, mais pour quel résultat ?
On est isolés. C'est ce qui a fait aussi que les profs de français de jury de bac, disséminés en petits jurys de 8-10 collègues, ont eu des difficultés à retenir les notes.
Sylvain de Saint-Sylvain
Sylvain de Saint-Sylvain
Esprit éclairé

"Les profs sont-ils à bout ?" - Page 11 Empty Re: "Les profs sont-ils à bout ?"

par Sylvain de Saint-Sylvain le Lun 21 Oct 2019 - 0:37
@Sphinx a écrit:C'est absolument idiot et illogique de changer les programmes tous les ans pour cette raison alors que ce sont les élèves qui changent tous les ans.

Ces changements s'adressent plutôt à l'ensemble du pays, dans un contexte de mise en question des canons, des panthéons. Il s'agit de montrer que l'EN n'est pas sclérosée, que ses amours sont variées. Cette vitrine lui permettra de montrer, à l'occasion, qu'elle défend les Lumières, qu'elle met les femmes à l'honneur, qu'elle ose aborder les questions religieuses.

Et puis cela concourt à préparer le terrain pour notre transformation en techniciens. On nous enverra des fiches et cela montrera que nous pouvons bien ne faire qu'appliquer.

Mais pour les élèves, non, aucun intérêt. Aussi a-t-on bien le droit de dire qu'on a la flemme, effectivement, et qu'on se permet cette flemme parce qu'elle est sans conséquences, sinon heureuses : on parle de choses que l'on connaît très bien, on fait feu de l'expérience accumulée avec les années, on consacre son temps et son énergie à d'autres choses.

_________________
« Les hommes en vinrent, pour qualifier les actes, à modifier arbitrairement le sens habituel des mots. » (Thucydide)
Cassius
Cassius
Niveau 7

"Les profs sont-ils à bout ?" - Page 11 Empty Re: "Les profs sont-ils à bout ?"

par Cassius le Lun 21 Oct 2019 - 6:05
Les causes de la fatigue croissante dans nos rangs et de l'épuisement grandissant sont comme je le disais expliquées par les injonctions croissantes de la hiérarchie mais aussi de la société. Nous avons droit et accès à un domaine de la santé de qualité, les tracas et les imprévus sont moins acceptés pour ne pas dire plus du tout, donc même si nous comprenons que les infirmiers et les médecins ne peuvent pas faire plus avec moins notre désir de qualité optimale brouille très vite les données. De même la valeur éducation est plus importante pour les familles néanmoins elle est vécu "différemment": on joue plus avec ces enfants, on jette plus souvent un œil sur les devoirs, l'ennui c'est qu'on demande plus à l'école (les parents profs n'y échappent pas). Si la famille se donne plus de moyens au niveau horaire et financier pour ça, on oublie que les moyens sont en baisse à l'école et on ne comprend pas qu'elle ne puisse en faire plus. C'est pour cela que l’hôpital et l'école ne sont pas soutenus à la juste mesure: les efforts consentis individuellement font penser que structurellement ce devrait être aussi le cas (puisque je le fais, ils peuvent le faire). C'est un biais psychologique qui fait que bien qu'on soit capable d'envisager la situation objectivement, notre implication individuelle dilue très vite cet aspect des choses.
Nayati
Nayati
Niveau 1

"Les profs sont-ils à bout ?" - Page 11 Empty Re: "Les profs sont-ils à bout ?"

par Nayati le Lun 21 Oct 2019 - 11:45
@amethyste
Erratum : je viens de comprendre que tu n'était pas l'auteur du billet que tu as posté sur la sainte DRH. Peux-tu me dire qui est l'auteur, où puis-je le trouver ? Merci.
olive-in-oil
olive-in-oil
Grand sage

"Les profs sont-ils à bout ?" - Page 11 Empty Re: "Les profs sont-ils à bout ?"

par olive-in-oil le Lun 21 Oct 2019 - 13:47
Je ne sais pas si cette pub a déjà été postée mais ça me fait marrer !!
"Les profs sont-ils à bout ?" - Page 11 Cs1h0o11
sophizen
sophizen
Niveau 1

"Les profs sont-ils à bout ?" - Page 11 Empty Re: "Les profs sont-ils à bout ?"

par sophizen le Lun 21 Oct 2019 - 13:55
Je bondis quand je lis que les profs de français au lycée auraient mérité de changer la moitié du programme de première tous les ans!!! affraid
Celadon
Celadon
Demi-dieu

"Les profs sont-ils à bout ?" - Page 11 Empty Re: "Les profs sont-ils à bout ?"

par Celadon le Lun 21 Oct 2019 - 14:04
Ca se vend toujours, le viandox ??
Elle aime
Elle aime
Expert

"Les profs sont-ils à bout ?" - Page 11 Empty Re: "Les profs sont-ils à bout ?"

par Elle aime le Lun 21 Oct 2019 - 14:09
Bon sang, mais c'est bien sûr ! La voilà, la solution !

_________________
"Moi, je crois que la grammaire, c’est une voie d’accès à la beauté. Quand on parle, quand on lit ou quand on écrit, on sent bien si on a fait une belle phrase ou si on est en train d’en lire une. On est capable de reconnaître une belle tournure ou un beau style. Mais quand on fait de la grammaire, on a accès à une autre dimension de la beauté de la langue. Faire de la grammaire, c’est la décortiquer, regarder comment elle est faite, la voir toute nue, en quelque sorte. Et c’est là que c’est merveilleux : parce qu’on se dit : « Comme c’est bien fait, qu’est-ce que c’est bien fichu ! », « Comme c’est solide, ingénieux, subtil ! ». Moi, rien que savoir qu’il y a plusieurs natures de mots et qu’on doit les connaître pour en conclure à leurs usages et à leurs compatibilités possibles, ça me transporte."
Orlanda
Orlanda
Fidèle du forum

"Les profs sont-ils à bout ?" - Page 11 Empty Re: "Les profs sont-ils à bout ?"

par Orlanda le Lun 21 Oct 2019 - 14:18
@olive-in-oil a écrit:Je ne sais pas si cette pub a déjà été postée mais ça me fait marrer !!
"Les profs sont-ils à bout ?" - Page 11 Cs1h0o11

Ce qui est ahurissant, c'est que ce qu'on qualifie dans cette publicité d'élève chahuteur. Ceux-là, aujourd'hui, on les clonerait...

_________________
"Nous vivons à une époque où l'ignorance n'a plus honte d'elle-même". Robert Musil
olive-in-oil
olive-in-oil
Grand sage

"Les profs sont-ils à bout ?" - Page 11 Empty Re: "Les profs sont-ils à bout ?"

par olive-in-oil le Lun 21 Oct 2019 - 14:23
@Orlanda a écrit:
Ce qui est ahurissant, c'est que ce qu'on qualifie dans cette publicité d'élève chahuteur. Ceux-là, aujourd'hui, on les clonerait...

Déjà, ils sont assis !
Rendash
Rendash
Enchanteur

"Les profs sont-ils à bout ?" - Page 11 Empty Re: "Les profs sont-ils à bout ?"

par Rendash le Lun 21 Oct 2019 - 14:30
@Orlanda a écrit:Ce qui est ahurissant, c'est que ce qu'on qualifie dans cette publicité d'élève chahuteur. Ceux-là, aujourd'hui, on les clonerait...

Suspect

J'en ai collé deux du même moule pas plus tard que la semaine dernière Laughing  Ça intervient n'importe comment, de préférence sans lever la main, pour beugler une connerie pas toujours en lien avec ce qui est étudié, après d'innombrables remarques. Non, merci, je ne souhaite pas les cloner Laughing

_________________
"Les profs sont-ils à bout ?" - Page 11 1498064902



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
Celadon
Celadon
Demi-dieu

"Les profs sont-ils à bout ?" - Page 11 Empty Re: "Les profs sont-ils à bout ?"

par Celadon le Lun 21 Oct 2019 - 14:32
Si tu avais pris du viandox, tu n'aurais pas collé.
Orlanda
Orlanda
Fidèle du forum

"Les profs sont-ils à bout ?" - Page 11 Empty Re: "Les profs sont-ils à bout ?"

par Orlanda le Lun 21 Oct 2019 - 14:33
@Rendash a écrit:
@Orlanda a écrit:Ce qui est ahurissant, c'est que ce qu'on qualifie dans cette publicité d'élève chahuteur. Ceux-là, aujourd'hui, on les clonerait...

Suspect

J'en ai collé deux du même moule pas plus tard que la semaine dernière Laughing  Ça intervient n'importe comment, de préférence sans lever la main, pour beugler une connerie pas toujours en lien avec ce qui est étudié, après d'innombrables remarques. Non, merci, je ne souhaite pas les cloner Laughing

Tu as de la chance, parce que souvent, quand ils beuglent dans la classe, ce n'est certainement pas pour parler, même mal, même vaguement, de littérature.

_________________
"Nous vivons à une époque où l'ignorance n'a plus honte d'elle-même". Robert Musil
Rendash
Rendash
Enchanteur

"Les profs sont-ils à bout ?" - Page 11 Empty Re: "Les profs sont-ils à bout ?"

par Rendash le Lun 21 Oct 2019 - 14:36
@Orlanda a écrit:
@Rendash a écrit:
@Orlanda a écrit:Ce qui est ahurissant, c'est que ce qu'on qualifie dans cette publicité d'élève chahuteur. Ceux-là, aujourd'hui, on les clonerait...

Suspect

J'en ai collé deux du même moule pas plus tard que la semaine dernière Laughing  Ça intervient n'importe comment, de préférence sans lever la main, pour beugler une connerie pas toujours en lien avec ce qui est étudié, après d'innombrables remarques. Non, merci, je ne souhaite pas les cloner Laughing

Tu as de la chance, parce que souvent, quand ils beuglent dans la classe, ce n'est certainement pas pour parler, même mal, même vaguement, de littérature.


Oui, c'est sans doute ça. Petit collège tranquille, REP+ de zone sinistrée, rien de bien méchant Razz

_________________
"Les profs sont-ils à bout ?" - Page 11 1498064902



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
Rendash
Rendash
Enchanteur

"Les profs sont-ils à bout ?" - Page 11 Empty Re: "Les profs sont-ils à bout ?"

par Rendash le Lun 21 Oct 2019 - 14:36
@Celadon a écrit:Si tu avais pris du viandox, tu n'aurais pas collé.


Je le ferai moi-même, à partir des ingrédients qui s'agitent devant moi diable

_________________
"Les profs sont-ils à bout ?" - Page 11 1498064902



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
Celadon
Celadon
Demi-dieu

"Les profs sont-ils à bout ?" - Page 11 Empty Re: "Les profs sont-ils à bout ?"

par Celadon le Lun 21 Oct 2019 - 14:42
Boucher !
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum