Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
fraudoisementin
fraudoisementin
Niveau 1

Partir enseigner au Canada à deux. Empty Partir enseigner au Canada à deux.

par fraudoisementin le Mar 15 Oct 2019 - 14:54
Bonjour,

Je suis à la recherche d'informations pratiques concernant une envie de partir enseigner à l'étranger. Mon épouse et moi nous sommes décidés cette année à envisager de partir enseigner à l'étranger.
Nous avons fait le tour des pays possibles et notre choix s'est arrêté sur le canada (en priorité) ou les états unis.

A partir de là, le plus simple était fait et depuis nous tournons un peu en rond car nous avons beaucoup de questions (de craintes) et peu de réponses concrètes.

Nous sommes donc à la recherche d'aide afin de pouvoir mener à bien notre projet.

Je vous donne quelques informations nous concernant :
J'enseigne dans le second degré en tant que professeur (agrégé je ne sais pas si ça fait une différence) de sciences physiques.
Mon épouse enseigne dans le premier degré.
Nous avons 3 enfants de 13, 11 et 9 ans (ce qui nous laisse deux ans pour partir, ensuite mon ainée aura son bac et nous tenons à être en France pour pouvoir assurer l'intendance au cours de ses études).
Nous avons un niveau en anglais suffisant pour réussir à se faire comprendre à l'étranger mais pas pour mener une conversation fluide.

Nos principales questions concernent la possibilité de partir à deux en tant que résident (j'ai bien compris que les postes d'expat étaient hors de portée) dans la même ville. Si ce n'est pas possible, comment un des deux peut avoir un contrat local et quels sont les conséquences de ce choix (financières et en terme de carrière au retour). Qu'en est-il de notre poste lors du retour en France ? Si nos enfants vont dans le lycée français de la ville, comment sont pris en charge les frais de scolarité qui peuvent s'avérer exorbitant (le lycée de Toronto facture 18 000 $ canadien l'année d'un lycée soit environ 12 000 euro par an et par lycéen si j'ai bien compris, nos payes de fonctionnaire ne pourront pas suivre ! ) ?

Voilà pour le moment. Nous aurons bien sûr d'autres interrogations mais si nous pouvions déjà avoir ces réponses ce serait top.

Merci d'avance pour toutes vos réponses.


Dernière édition par Thalia de G le Mar 22 Oct 2019 - 19:27, édité 1 fois (Raison : Majuscule à Canada ;))
henriette
henriette
Médiateur

Partir enseigner au Canada à deux. Empty Re: Partir enseigner au Canada à deux.

par henriette le Mar 15 Oct 2019 - 18:06
Bonjour à tous deux et bienvenue.

Je suis désolée, mais comme indiqué sur votre fil de présentation, la charte du forum interdit les comptes communs. Aussi vous faudra-t-il créer un second compte pour l'un de vous deux,  et nous renommerons pour l'autre le compte commun avec le pseudo de votre choix.
Vous pouvez passer par le formulaire de contact pour nous indiquer cela.

Pour la modération du forum,
henriette

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
fraudoisementin
fraudoisementin
Niveau 1

Partir enseigner au Canada à deux. Empty Re: Partir enseigner au Canada à deux.

par fraudoisementin le Mar 15 Oct 2019 - 21:12
Bonjour et désolé pour la lecture trop rapide de la charte.
Je vais donc gérer ce compte et on verra à l'avenir si ma femme en créé un deuxième.
J'ai essayé de changer maud et fred en fred (ou fred02) mais je n'y ai pas accès.
Comme je ne trouve pas le formulaire de contact, est -ce qu'un modérateur peut le faire pour moi.
Je vous remercie d'avance.
Fred
henriette
henriette
Médiateur

Partir enseigner au Canada à deux. Empty Re: Partir enseigner au Canada à deux.

par henriette le Mer 16 Oct 2019 - 1:04
Bonsoir,
@fred est déjà pris, et fred02 trop proche de pseudos déjà pris.
Voici l'adresse de contact (elle figure en lien dans le footer) : https://www.neoprofs.org/contact

Cherche un pseudo qui te satisfasse, vérifie avec l'onglet "Membres"-->Rechercher s'il n'est pas déjà pris, et envoie-le nous via le formulaire de contact.

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
Camille B
Camille B
Niveau 6

Partir enseigner au Canada à deux. Empty Re: Partir enseigner au Canada à deux.

par Camille B le Ven 18 Oct 2019 - 13:46
Bonsoir,

Désolée de doucher vos rêves mais il est pratiquement impossible d'obtenir un poste de résident au Canada depuis la France (alors 2...). Lorsqu'un poste de résident est disponible au Canada, tous les professeurs titulaires qui y travaillent déjà en contrat local sont prioritaires sur vous, et ils sont nombreux.

Il n'est pas évident non plus d'obtenir directement un contrat local au Canada depuis la France. Les français vivant au Canada sont très nombreux, et parmi eux il y a pas mal de certifiés.

Le parcours classique d'un certifié qui veut enseigner au Canada est de suivre son conjoint qui fait un autre métier, puis de postuler dans une école française sur place pour un poste de remplaçant en attendant qu'un poste en contrat local se libère (compter 2/3ans) puis une fois le contrat local obtenu de postuler sur les postes de résidents qui se libèrent, sachant que les contrats locaux les plus anciens sont prioritaires (compter 5 à 10 ans...).

Il n'y a pas de poste de résident aux US, mais des postes locaux avec détachement.

Si votre rêve est de partir à l'étranger avec deux postes de résidents il faut postuler sur des destinations "peu attractives" : Le proche Orient, l'Afrique subsaharienne.
Kimberlite
Kimberlite
Expert

Partir enseigner au Canada à deux. Empty Re: Partir enseigner au Canada à deux.

par Kimberlite le Ven 18 Oct 2019 - 22:23
De toute façon, enseigner au Canada, ça peut ne pas faire rêver:
https://www.journaldequebec.com/2017/09/07/le-decrochage-des-enseignants

_________________
Spoiler:
Partir enseigner au Canada à deux. 2657c714168f3529c89f9703ec00c658
Isidoria
Isidoria
Vénérable

Partir enseigner au Canada à deux. Empty Re: Partir enseigner au Canada à deux.

par Isidoria le Sam 19 Oct 2019 - 7:59
Comme le dit Camille, deux postes de résidents au Canada c’est presque mission impossible.
De façon générale, stratégiquement si l’objectif est de partir à l’étranger, mieux vaut ne pas viser une seule destination mais élargir ses vœux au maximum. Inclure dans ses vœux des destinations prisées est possible, on n’est pas à l’abri d’une bonne surprise, mais si vous lisez les témoignages sur ce fil ou d’autres, beaucoup ont obtenu un pays demandé mais pas leur favori. 
A cela s’ajoute qu’aujourd’hui dans beaucoup d’endroits on doit commencer par un contrat local.
Pour les frais de scolarité, l’avantage familial les couvre si ce n’est totalement, au moins en grande partie. Les syndicats se battent avec les collègues pour que ce soit totalement. 
Quant à viser la même ville, faites les mêmes vœux, cochez que vous n’acceptez que si vous êtes pris à deux, et vous pouvez aussi viser les pays dans lesquels il n’y a qu’un lycée français, ça règle le problème.
Pensez à la MLF, l’AFLEC, et aux écoles avec détachement direct sans résident.
Mehitabel
Mehitabel
Doyen

Partir enseigner au Canada à deux. Empty Re: Partir enseigner au Canada à deux.

par Mehitabel le Sam 19 Oct 2019 - 8:30
@Kimberlite a écrit:De toute façon, enseigner au Canada, ça peut ne pas faire rêver:
https://www.journaldequebec.com/2017/09/07/le-decrochage-des-enseignants

Il faut distinguer travailler au Canada dans le système public ou privé canadien, et auquel cas, effectivement, aucune différence d'avec la France, voire plutôt pire niveau paperasses administratives (le nombre de temps partiel explose au Québec à cause de cela), et travailler au Canada dans les lycées français AEFE qui offrent des conditions de travail excellentes, en particulier au niveau du public élève.
Aphrodissia
Aphrodissia
Doyen

Partir enseigner au Canada à deux. Empty Re: Partir enseigner au Canada à deux.

par Aphrodissia le Sam 19 Oct 2019 - 8:56
Un couple d'amis PE est parti vivre un an au Québec dans le cadre d'un échange "poste pour poste". Deux PE québécoises ont vécu chez eux et ont occupé leur poste dans leur école et ils ont fait de même au Québec. Au bout de l'année scolaire, ils ont réintégré leur poste d'origine. Ils sont tous les deux PE et je n'ai pas entendu parler d'une telle possibilité pour le secondaire.

_________________
Hominis mens discendo alitur et cogitando.
avatar
Fatras
Niveau 6

Partir enseigner au Canada à deux. Empty Re: Partir enseigner au Canada à deux.

par Fatras le Sam 19 Oct 2019 - 11:53
Bonjour,
Tout ce qui est dit au-dessus est vrai, avec un petit bémol : j'ai vu lors des dernières années avec le nouveau statut de résident un collègue obtenir un poste direct de France. C'était dans une matière pour laquelle il y a moins de candidat (et pas à Montreal). Et tu as la chance d'être dans ce type de matière. Par contre cela me semble impossible pour un PE.
Après sur la zone Amérique du Nord, sur les lycée homologués, tu peux avoir un poste et à ce moment là si le proviseur veut de toi, il trouvera un poste pour ton épouse (soit la même année, soit l'année d'après). Si cela t’intéresse, sache aussi que ce n'est pas du tout le même type d'ambiance qu'un lycée conventionné.
Dans tous les cas peaufine ton cv !

PS: je t'envoie un MP.
maxphaine
maxphaine
Niveau 4

Partir enseigner au Canada à deux. Empty Re: Partir enseigner au Canada à deux.

par maxphaine le Sam 19 Oct 2019 - 17:52
Tout ce qui a été dit ci dessus est exact. J'ai enseigné 5 ans dans le secondaire en tant que détaché à Montréal. Mission quasi impossible pour un PE d'obtenir un poste de résident - à moins d'un miracle - sans passer par la case mise en dispo (1 ou 2 ans), puis remplacement en local (1 à 3 ans) et ensuite décrocher un contrat local. Au bout de quelques années, le PE peut espérer le graal du contrat résident. Pour le secondaire, c'est différent en fonction de la matière. J'ai connu quelques rares collègues recrutés en résident depuis la France (SES, philo, SVT). Pour l'enseignement québécois dans le secondaire, franchement, ça ne fait pas réver : oubliez votre spécialisation car vous serait généraliste (de la musique au sport en passant par les maths), puis affecté dans les zones déficitaires genres REP+. Ce qui explique que le Quebec et d'autres provinces peinent à recruter. Après, j'ai connu des collègues qui ont passé ce parcours du combattant et ont grandement apprécié leur expérience : faut juste avoir la foi (et supporter 6 mois d'hiver, facteur à ne surtout pas négliger).
fraudoisementin
fraudoisementin
Niveau 1

Partir enseigner au Canada à deux. Empty Re: Partir enseigner au Canada à deux.

par fraudoisementin le Dim 20 Oct 2019 - 11:38
Merci pour toutes les infos, même si elles ont tendance à nous refroidir sérieusement.

Comme je suis un éternel optimiste, je vais compter sur le fait que j'enseigne une discipline ayant peu de candidats et m'arranger pour jouer la carte deux sinon rien.

Pour les postes moyen orient ou Afrique subsaharienne, nous sommes plus que réticents même si je suis sûr qu'il y a de belles choses à vire là bas aussi.
Mehitabel
Mehitabel
Doyen

Partir enseigner au Canada à deux. Empty Re: Partir enseigner au Canada à deux.

par Mehitabel le Dim 20 Oct 2019 - 17:27
@fraudoisementin a écrit:Merci pour toutes les infos, même si elles ont tendance à nous refroidir sérieusement.

Comme je suis un éternel optimiste, je vais compter sur le fait que j'enseigne une discipline ayant peu de candidats et m'arranger pour jouer la carte deux sinon rien.

Pour les postes moyen orient ou Afrique subsaharienne, nous sommes plus que réticents même si je suis sûr qu'il y a de belles choses à vire là bas aussi.

Le problème c'est que ce n'est pas comme cela que cela fonctionne, il y a un barème, une procédure de recrutement très claire, ce n'est pas à celui qui "joue" le plus fin (!) : les PE en contrat local dans l'établissement, qui sont en poste, donc TNR (Titulaire Non Résident) , sont prioritaires pour l'obtention d'un poste sur tout candidat recruté à l'extérieur du Canada (et encore heureux, puisqu'ils ont accepté un local !). Il n'y a pas de carte à jouer, s'il y a des postes dans vos matières, vous postulez, tu prends contact auprès de la section syndicale locale pour savoir s'il y a un, des TNR déjà en poste, et tu attends ton classement.
Dalva
Dalva
Vénérable

Partir enseigner au Canada à deux. Empty Re: Partir enseigner au Canada à deux.

par Dalva le Dim 20 Oct 2019 - 20:36
J'ai bien compris que vous ne voulez partir que deux ans, les deux prochaines années, et qu'ensuite il n'en sera plus question avant un certain temps en raison des études des enfants ?
Et s'il vous faut deux ans pour trouver le double poste convoité ?
fraudoisementin
fraudoisementin
Niveau 1

Partir enseigner au Canada à deux. Empty Re: Partir enseigner au Canada à deux.

par fraudoisementin le Dim 20 Oct 2019 - 21:51
@Mehitabel.
Bonsoir,
Encore une chose que j'ignorais, on m'avait parlé d'une procédure de type recrutement du privé avec beaucoup de latitude laissée au chef d'établissement. Après je trouve ça normal qu'il y ait des règles établies et que ce ne soit pas la foire à l'empoigne.

@Dalva.
Ce n'est pas tout a fait ça, ma fille à 13 ans et est en quatrième. Si on part pour la rentrée 2020, nous rentrons en 2023 pour sa rentrée en terminale. Si nous partons un an après, elle passe son bac dans notre pays de résidence et nous rentrons ensuite. Ce que nous voulons c'est être en France quand elle partira faire ses études supérieures.
Isidoria
Isidoria
Vénérable

Partir enseigner au Canada à deux. Empty Re: Partir enseigner au Canada à deux.

par Isidoria le Dim 20 Oct 2019 - 22:14
@fraudoisementin il y a des règles de recrutement, bien sûr! As-tu lu le site de l’AEFE? Tout y est expliqué. Les cellules de recrutement ne classent pas les candidatures au pif ou à celui qui écrit le mieux. 
Comme le dit Mehitabel, des collègues installés dans le pays sont prioritaires sur quelqu’un arrivant de France, et à égalité c’est le plus ancien qui est classé premier,... 
c’est un recrutement privé car les dossiers de candidatures sont envoyés et classés par les CCPLA, le chef d’établissement est le décideur final mais après respect des règles, à égalité de dossier. 
Sans vouloir être indiscrète, tu es quel échelon?
avatar
User5455
Niveau 5

Partir enseigner au Canada à deux. Empty Re: Partir enseigner au Canada à deux.

par User5455 le Dim 20 Oct 2019 - 22:29
@fraudoisementin a écrit: on m'avait parlé d'une procédure de type recrutement du privé avec beaucoup de latitude laissée au chef d'établissement

Ce type de recrutement existe aussi, mais il concerne les écoles privées homologuées et les écoles affiliées (ou adhérentes, j'ignore quel est le mot exact) à la MLF (j'ignore aussi comment les choses fonctionnent dans les écoles de la MLF en gestion directe).  

La procédure dont parlent Mehitabel et Isidoria concerne le recrutement des résidents dans les lycées français de l'AEFE. Dans ce cas-là, le chef d'établissement a peu de latitude.
fraudoisementin
fraudoisementin
Niveau 1

Partir enseigner au Canada à deux. Empty Re: Partir enseigner au Canada à deux.

par fraudoisementin le Lun 21 Oct 2019 - 10:00
@Isidoria
Je suis allé sur le site de l'AEFE au tout début de mes recherches et n'avais pas compris tout ce qui y était dit. Je vais y retourner avec un regard neuf, bien aidé par vos conseils et remarques en tout genre.
Pour l'échelon ce n'est pas indiscret mais comme je suis en attente de reclassement suite à mon obtention de l'agreg interne l'année dernière, je ne suis pas sûr à 100% mais à priori je devrais être au 8e.

Est-ce que quelqu'un aurait des infos sur la vie dans les pays du moyen orient car si nous avons beaucoup d'a priori sur notre capacité à nous y adapter, la question mérite quand même qu'on se la pose. Donc si l'un d'entre vous a des retours d'expérience à partager, ma femme et moi sommes preneur. Les autres contrés aussi d'ailleurs.

Encore une fois merci à tous.
Isidoria
Isidoria
Vénérable

Partir enseigner au Canada à deux. Empty Re: Partir enseigner au Canada à deux.

par Isidoria le Lun 21 Oct 2019 - 10:03
Tu peux poser tes questions sur le fil “au fil des îles au bout du monde”, même s’il est un peu calme en ce moment. De même sur les fils des postes de résidents et des recrutements tu devrais trouver des réponses et pouvoir poser tes questions.
Nell
Nell
Guide spirituel

Partir enseigner au Canada à deux. Empty Re: Partir enseigner au Canada à deux.

par Nell le Lun 21 Oct 2019 - 11:52
Pinocchio a écrit:
@fraudoisementin a écrit: on m'avait parlé d'une procédure de type recrutement du privé avec beaucoup de latitude laissée au chef d'établissement

Ce type de recrutement existe aussi, mais il concerne les écoles privées homologuées et les écoles affiliées (ou adhérentes, j'ignore quel est le mot exact) à la MLF (j'ignore aussi comment les choses fonctionnent dans les écoles de la MLF en gestion directe).  

La procédure dont parlent Mehitabel et Isidoria concerne le recrutement des résidents dans les lycées français de l'AEFE. Dans ce cas-là, le chef d'établissement a peu de latitude.

Il s'agit aussi des traitements réservés aux contrats locaux.

je ne veux pas donner de faux espoirs mais ma 1ère année de "tentative", j'avais été prise à Toronto (refusé pour raisons perso) donc c'est faisable. Mais en contrat local, donc mise en dispo, pas en détachement.

En ce qui concerne votre projet global, je me dis qu'il vaut mieux être plus ouvert sur la durée et que les pays étrangers peuvent offrir de belles opportunités d'études pour les enfants. Par ailleurs, les USA ne me semblent pas non plus être le choix de l'année, avec 3 enfants, si vous n'avez pas 2 bons contrats.

_________________
Impose ta chance, sers ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s'habitueront. (R. Char)
avatar
User5455
Niveau 5

Partir enseigner au Canada à deux. Empty Re: Partir enseigner au Canada à deux.

par User5455 le Lun 21 Oct 2019 - 13:14
@Nell a écrit: Mais en contrat local, donc mise en dispo, pas en détachement

Attention à ne pas associer automatiquement contrat local et impossibilité d'être détaché, car un contrat local n'est pas incompatible avec un détachement. D'ailleurs, Isidoria a déjà évoqué la situation de ceux qui ont un détachement direct dans les écoles de la MLF, de l'AFLEC et les écoles privées homologuées hors opérateur.

J'imagine que votre remarque porte sur un contrat local dans un lycée français de l'AEFE, c'est bien cela ?
Nell
Nell
Guide spirituel

Partir enseigner au Canada à deux. Empty Re: Partir enseigner au Canada à deux.

par Nell le Lun 21 Oct 2019 - 19:03
Pinocchio a écrit:
@Nell a écrit: Mais en contrat local, donc mise en dispo, pas en détachement

Attention à ne pas associer automatiquement contrat local et impossibilité d'être détaché, car un contrat local n'est pas incompatible avec un détachement. D'ailleurs, Isidoria a déjà évoqué la situation de ceux qui ont un détachement direct dans les écoles de la MLF, de l'AFLEC et les écoles privées homologuées hors opérateur.

J'imagine que votre remarque porte sur un contrat local dans un lycée français de l'AEFE, c'est bien cela ?

Oui, tout à fait. Et Isidoria est bien plus calée que moi en la matière.
On voit peu de contrats locaux avec détachements puisqu'il s'agit généralement des postes sur lesquels postulent les titulaires du privé et, dans notre cas, pas de détachement.
Je voulais juste avancer l'idée que le Canada ou les States, pkoi pas mais il faut aussi l'envisager avec une dispo (et donc moins fermer les horizons qu'écrit ci dessus).

_________________
Impose ta chance, sers ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s'habitueront. (R. Char)
Lowpow29
Lowpow29
Habitué du forum

Partir enseigner au Canada à deux. Empty Re: Partir enseigner au Canada à deux.

par Lowpow29 le Lun 21 Oct 2019 - 19:11
@Mehitabel a écrit:
@fraudoisementin a écrit:Merci pour toutes les infos, même si elles ont tendance à nous refroidir sérieusement.

Comme je suis un éternel optimiste, je vais compter sur le fait que j'enseigne une discipline ayant peu de candidats et m'arranger pour jouer la carte deux sinon rien.

Pour les postes moyen orient ou Afrique subsaharienne, nous sommes plus que réticents même si je suis sûr qu'il y a de belles choses à vire là bas aussi.

Le problème c'est que ce n'est pas comme cela que cela fonctionne, il y a un barème, une procédure de recrutement très claire, ce n'est pas à celui qui "joue" le plus fin (!) : les PE en contrat local dans l'établissement, qui sont en poste, donc TNR (Titulaire Non Résident) , sont prioritaires pour l'obtention d'un poste sur tout candidat recruté à l'extérieur du Canada (et encore heureux, puisqu'ils ont accepté un local !). Il n'y a pas de carte à jouer, s'il y a des postes dans vos matières, vous postulez, tu prends contact auprès de la section syndicale locale pour savoir s'il y a un, des TNR déjà en poste, et tu attends ton classement.

Si je peux un tout petit peu nuancer, j'ai vu une prof de sciences négocier le "deux ou rien" alors que la matière de son conjoint (la mienne) était déjà en surnombre (vous imaginez donc la tête des autres profs quand on leur dit qu'on leur retire des heures pour en donner au conjoint de la nouvelle arrivante).
Donc bref, s'ils sont prêts à le faire en Allemagne dans une ville très attractive, pourquoi pas au Canada ?

_________________
La vie est courte, l'art est long, l'occasion fugitive, l'expérience trompeuse, le jugement difficile. Hippocrate Partir enseigner au Canada à deux. 2289946511
Mehitabel
Mehitabel
Doyen

Partir enseigner au Canada à deux. Empty Re: Partir enseigner au Canada à deux.

par Mehitabel le Lun 21 Oct 2019 - 19:17
@Lowpow29 a écrit:
@Mehitabel a écrit:
@fraudoisementin a écrit:Merci pour toutes les infos, même si elles ont tendance à nous refroidir sérieusement.

Comme je suis un éternel optimiste, je vais compter sur le fait que j'enseigne une discipline ayant peu de candidats et m'arranger pour jouer la carte deux sinon rien.

Pour les postes moyen orient ou Afrique subsaharienne, nous sommes plus que réticents même si je suis sûr qu'il y a de belles choses à vire là bas aussi.

Le problème c'est que ce n'est pas comme cela que cela fonctionne, il y a un barème, une procédure de recrutement très claire, ce n'est pas à celui qui "joue" le plus fin (!) : les PE en contrat local dans l'établissement, qui sont en poste, donc TNR (Titulaire Non Résident) , sont prioritaires pour l'obtention d'un poste sur tout candidat recruté à l'extérieur du Canada (et encore heureux, puisqu'ils ont accepté un local !). Il n'y a pas de carte à jouer, s'il y a des postes dans vos matières, vous postulez, tu prends contact auprès de la section syndicale locale pour savoir s'il y a un, des TNR déjà en poste, et tu attends ton classement.


Si je peux un tout petit peu nuancer, j'ai vu une prof de sciences négocier le "deux ou rien" alors que la matière de son conjoint (la mienne) était déjà en surnombre (vous imaginez donc la tête des autres profs quand on leur dit qu'on leur retire des heures pour en donner au conjoint de la nouvelle arrivante).
Donc bref, s'ils sont prêts à le faire en Allemagne dans une ville très attractive, pourquoi pas au Canada ?

Parce qu'ils reçoivent en moyenne 700 dossiers pour un poste ?
Si la section syndicale, les représentants du personnel sur place, en Allemagne, ont laissé passer ça, voire ont validé en commission de recrutement, et bien j'ai envie de dire ... tant pis pour eux.
Par ailleurs, tu parles du conjoint d'une nouvelle arrivante, ce conjoint était-il recruté en tant que titulaire résident ? Parce que ce que tu évoques ressemble fort à ce qui passe beaucoup en effet : un résident/expatrié est recruté, pas son conjoint, et effectivement, l'établissement grapille des heures, un poste à droite à gauche pour contenter la personne, mais en local, il devient TNR, donc prioritaire ensuite pour être résident. Ce qui peut être fait une fois sur place, et de l'extérieur, c'est aussi très différent. Mais là encore, il y a des instances locales, si personne ne les fait respecter, tant pis ! Mais enfin, vu la tension de recrutement à Montréal, je pense qu'il y a peu de risques !
Celadon
Celadon
Demi-dieu

Partir enseigner au Canada à deux. Empty Re: Partir enseigner au Canada à deux.

par Celadon le Lun 21 Oct 2019 - 23:28
https://www.immigrer.com/penurie-denseignants-le-quebec-recrute-aujourdhui-en-france/
Face à une pénurie d’enseignants au Québec, plusieurs commissions scolaires vont rencontrer aujourd’hui 300 candidats français au salon de l’emploi de Toulouse.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum