Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
sookie
Expert

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 12 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par sookie le Lun 28 Oct 2019 - 10:10
Autant je suis d'accord avec ce qui est dit d'une façon générale sur le tout numérique, autant pour l'anecdote que tu racontes Marjolie.june, je ne suis pas sûre que ce soit un problème d'écran. Ta belle-fille a du faire face à une grosse frustration et elle l'a gérée comme de nombreux enfants de son âge, par une colère. Tu lui aurais retiré un livre avant qu'elle puisse lire les dix dernières pages ou retirer un coloriage avant qu'elle n'ait finie, tu aurais eu de grandes chances d'avoir la même réaction.
Et je ne suis pas sûre non plus que la marque Disney soit une garantie d'intelligence (mais c'est un avis personnel)
trompettemarine
trompettemarine
Vénérable

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 12 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par trompettemarine le Lun 28 Oct 2019 - 10:20
Pour gérer les écrans (télé, ordi) avec notre fille quand elle était petite, nous donnions un horaire de fin et de début. Elle pouvait les choisir elle-même. On mettait même un minuteur. Cela nous a évité tout conflit et toute crise de colère (nous avons vu le comportement de ses cousins au moment du "stop").
Il n'y aucun jeu vidéo chez nous.
Maintenant qu'elle grandit, nous devons être plus vigilants. Family link est installé sur le portable (c'est très pratique) et pour l'ordinateur nous essayons d'être toujours présents.
L'idéal serait qu'elle ait dans le bureau son propre ordinateur dont nous briderions le temps (comme avec Family link) et l'accès à certains sites.
Pendant l'école, ça va, entre le sport, la musique, l'école (qui donne par chance beaucoup de travail), ses lectures (elle dévore BD et romans). Elle joue beaucoup dans le jardin (il pleut peu souvent chez nous).
C'est pendant les vacances que c'est plus difficile (elle est enfant unique) et comme les professeurs que nous sommes travaillent pendant les vacances... C'est là que nous devons batailler le plus (et contre nous-mêmes aussi).

Le portable a été offert par la marraine et le forfait par la grand-mère à l'entrée de la sixième.
Il y a des jours où elle l'oublie complètement (il faut avouer que l'interdiction du portable au collège facilite les choses - au lycée aussi d'ailleurs).

L'exemplarité est importante et je ne suis pas exemplaire.
Si je l'utilise devant elle, c'est dans le cadre du travail. Mais bon, un mail et hop tout dérape.
Je tâche d'utiliser l'ordinateur quand elle n'est pas là. Je lis devant elle, je corrige mes copies en même temps qu'elle fait ses devoirs.
Mon mari a un smartphone depuis peu, et c'est là que nous nous disputons le plus : toutes les discussions sont interrompues par un coup d'oeil sur le portable. La dernière fois, il a fini le repas seul au restau... le message semble être passé.


Dernière édition par trompettemarine le Lun 28 Oct 2019 - 10:25, édité 3 fois
marjolie.june
marjolie.june
Expert spécialisé

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 12 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par marjolie.june le Lun 28 Oct 2019 - 10:22
@sookie a écrit:Autant je suis d'accord avec ce qui est dit d'une façon générale sur le tout numérique, autant pour l'anecdote que tu racontes Marjolie.june, je ne suis pas sûre que ce soit un problème d'écran. Ta belle-fille a du faire face à une grosse frustration et elle l'a gérée comme de nombreux enfants de son âge, par une colère. Tu lui aurais retiré un livre avant qu'elle puisse lire les dix dernières pages ou retirer un coloriage avant qu'elle n'ait finie, tu aurais eu de grandes chances d'avoir la même réaction.

Je me suis posé la question. Je pense que tu as en partie raison, mais je suis quand même à peu près persuadée que la crise aurait eu une ampleur moindre s'il s'était agi d'un livre ou d'un coloriage. Une précision pour justifier mon impression : elle a regardé le début de son dessin animé ; mon conjoint l'a interrompu car on avait prévu d'aller à la piscine ; au retour de la piscine, il était prévu qu'elle regarde la fin de son dessin animé. Son père lui a demandé de se brosser et de se démêler les cheveux correctement avant de lui mettre la fin : elle s'est brossé les cheveux en dix secondes, c'était donc mal fait, et on l'a retrouvée à moitié mal peignée sur le canapé en train de bidouiller la télécommande pour essayer de remettre son dessin animé toute seule et elle nous a soutenu mordicus que si, elle s'était appliquée à brosser ses cheveux.

@sookie a écrit:Et je ne suis pas sûre non plus que la marque Disney soit une garantie d'intelligence (mais c'est un avis personnel)

C'est tout de même moins idiot que les dessins animés qui passent à la télé (j'ai découvert que dans toute une partie d'entre eux il n'y avait même pas de dialogues : les personnages se parlent par onomatopées ou en faisant des bruits...), mais ce n'est pas non plus le top, on est bien d'accord. Desmurget explique dans son livre que les contenus numériques à vertu prétendument éducative ne le sont justement pas et que c'est un leurre de faire croire aux parents, pour les déculpabiliser, qu'ils peuvent mettre leurs enfants devant un programme "éducatif". Au mieux, le gain de connaissances pour l'enfant sera égal à ce qu'il aurait acquis via un support plus traditionnel (et que bien évidemment, les dommages et désagréments liés à ce type de supports sont très importants).
Ajonc35
Ajonc35
Habitué du forum

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 12 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par Ajonc35 le Lun 28 Oct 2019 - 10:28
@trompettemarine a écrit:Pour gérer les écrans (télé, ordi) avec notre fille quand elle était petite, nous donnions un horaire de fin et de début. Elle pouvait les choisir elle-même. On mettait même un minuteur. Cela nous a évité tout conflit et toute crise de colère (nous avons vu le comportement de ses cousins au moment du "stop").
Il n'y aucun jeu vidéo chez nous.
Maintenant qu'elle grandit, nous devons être plus vigilants. Family link est installé sur le portable (c'est très pratique) et pour l'ordinateur nous essayons d'être toujours présents.
L'idéal serait qu'elle ait dans le bureau son propre ordinateur dont nous briderions le temps (comme avec Family link) et l'accès à certains sites.
Pendant l'école, ça va, entre le sport, la musique, l'école (qui donne par chance beaucoup de travail), ses lectures (elle dévore BD et romans). Elle joue beaucoup dans le jardin (il pleut peu souvent chez nous).
C'est pendant les vacances que c'est plus difficile (elle est enfant unique) et comme les professeurs que nous sommes travaillent pendant les vacances... C'est là que nous devons batailler le plus (et contre nous-mêmes aussi).

Le portable a été offert par la marraine et le forfait par la grand-mère à l'entrée de la sixième.
Il y a des jours où elle l'oublie complètement (il faut avouer que l'interdiction du portable au collège facilite les choses - au lycée aussi d'ailleurs).

L'exemplarité est importante et je ne suis pas exemplaire.
Si je l'utilise devant elle, c'est dans le cadre du travail. Mais bon, un mail et hop tout dérape.
Je tâche d'utiliser l'ordinateur quand elle n'est pas là. Je lis devant elle, je corrige mes copies en même temps qu'elle fait ses devoirs.
Mon mari a un smartphone depuis peu, et c'est là que nous nous disputons le plus : toutes les discussions sont interrompues par un coup d'oeil sur le portable. La dernière fois, il a fini le repas seul au restau... le message semble être passé.
Quelle bonne idée! Je vais faire passer à mes enfants et à mon mari. La prochaine fois qu'ils viennent, pas de tel à table ou je m'en vais. Je reconnais cependant que je n'ai pas besoin de faire des efforts de mon côté, mon fidèle compagnon souffre quand je le sollicite trop, donc j'évite et me sert surtout de tel.
pseudo-intello
pseudo-intello
Expert spécialisé

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 12 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par pseudo-intello le Lun 28 Oct 2019 - 11:32
@marjolie.june a écrit:Après avoir refermé le livre, je me suis demandé : "mais comment faire pour protéger mes futurs enfants (je suis enceinte) de toute cette pression extérieure qui pèse sur eux et autour d'eux et des lobbys du numérique et du digital ?" C'est une question qui me travaille beaucoup.

[...]
- Le week-end dernier, ma belle-fille (fille de mon compagnon) de 6 ans nous a fait une crise proche de la crise d'hystérie parce qu'elle a été privée de la fin de son dessin animé parce qu'elle avait fait une bêtise. Elle a mis plus d'une heure à se calmer ; a été incapable, pendant tout ce temps-là, de dire autre chose que "je ne verrai jamais la fin de mon dessin animé" en le répétant en boucle de façon compulsive (c'était flippant) et elle a tenté de manipuler son père pour lever la punition (au bout d'un quart d'heure de crise, elle est allée s'excuser auprès de son père en lui faisant de gros bisous et en lui disant qu'elle ne ferait plus jamais de bêtises, sauf que quand son père lui a dit qu'il acceptait ses excuses mais qu'il n'y aurait pas de dessin animé pour autant, elle est repartie de plus belle et c'est à ce moment-là qu'elle est passée en mode "hystérique" et qu'il a fallu près d'une heure pour qu'elle se calme et parvienne à passer à autre chose). J'ai été très interpellée par cet incident, car mon compagnon a la fâcheuse tendance de mettre systématiquement sa fille devant un dessin animé le matin quand c'est son tour de garde, le week-end ou les vacances ; ça fait des mois que je lui dis que ça l'abêtit et que ce n'est pas bon pour elle parce que ça fait trop ; ça fait des mois qu'il minimise le truc en disant qu'il la met devant des dessins animés "intelligents" (ce sont toujours des Disney, jamais des dessins animés à la télé, fort heureusement...) dont il n'y a rien à craindre : je pense qu'il y aurait de grandes leçons à tirer de cet incident, qui semble donner raison à Desmurget (mais je n'avais pas besoin d'une expérience "personnelle" pour m'en convaincre ^^).

Plusieurs choses :
- ce n'est pas très compliqué de protégé ses enfants avant au moins le CP ; les miens n'ont pas eu d'écran avant trois ans, et pas beaucoup après (mais nous sommes nous-mêmes peu devant les écrans, sauf le PC et dans ce cas ils voient qu'on travaille, je n'ai ni tablette ni smartphone et mon mari les consulte très peu). Au primaire, j'imagine qu'il y aura un peu plus de réclamations, enfin, on verra bien.
- pour la crise de ta belle-fille, c'est très bien, ça montre à son père que la crise est plus grosse avec un dessin animé qu'avec un livre ou un jouet (je suis convaincue qu'elle aurait moins râlé avec d'autres loisirs moins kidnappeurs d'attention). Ça fait réfléchir aussi.
- effectivement, à choisir, mieux vaut un Disney que les machins à la télé entrecoupés de pubs, enfin, surtout les vieux Disney, d'ailleurs, qui sont moins stressants et moins sur-stimulants pour les enfants (les scènes prennent plus de temps, les scénaristes ne se sentent pas obligés de placer un événement à suspense toutes les deux minutes), le vocabulaire plus recherché et la musique plus riche que cette horreur de Let It Go.
avatar
Ramanujan974
Fidèle du forum

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 12 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par Ramanujan974 le Lun 28 Oct 2019 - 11:40
@sookie a écrit:
Et je ne suis pas sûre non plus que la marque Disney soit une garantie d'intelligence (mais c'est un avis personnel)

Il y a aussi les dessins animés des années 80.
Ulysse 31, Tom Sawyer ou les mystérieuses cités d'or, ça ne me semble pas idiot, comme dessin animé.
Surtout que c'est découpé en épisodes de 20-30 minutes.
sookie
sookie
Expert

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 12 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par sookie le Lun 28 Oct 2019 - 12:15
@pseudo-intello a écrit:
@marjolie.june a écrit:Après avoir refermé le livre, je me suis demandé : "mais comment faire pour protéger mes futurs enfants (je suis enceinte) de toute cette pression extérieure qui pèse sur eux et autour d'eux et des lobbys du numérique et du digital ?" C'est une question qui me travaille beaucoup.

[...]
- Le week-end dernier, ma belle-fille (fille de mon compagnon) de 6 ans nous a fait une crise proche de la crise d'hystérie parce qu'elle a été privée de la fin de son dessin animé parce qu'elle avait fait une bêtise. Elle a mis plus d'une heure à se calmer ; a été incapable, pendant tout ce temps-là, de dire autre chose que "je ne verrai jamais la fin de mon dessin animé" en le répétant en boucle de façon compulsive (c'était flippant) et elle a tenté de manipuler son père pour lever la punition (au bout d'un quart d'heure de crise, elle est allée s'excuser auprès de son père en lui faisant de gros bisous et en lui disant qu'elle ne ferait plus jamais de bêtises, sauf que quand son père lui a dit qu'il acceptait ses excuses mais qu'il n'y aurait pas de dessin animé pour autant, elle est repartie de plus belle et c'est à ce moment-là qu'elle est passée en mode "hystérique" et qu'il a fallu près d'une heure pour qu'elle se calme et parvienne à passer à autre chose). J'ai été très interpellée par cet incident, car mon compagnon a la fâcheuse tendance de mettre systématiquement sa fille devant un dessin animé le matin quand c'est son tour de garde, le week-end ou les vacances ; ça fait des mois que je lui dis que ça l'abêtit et que ce n'est pas bon pour elle parce que ça fait trop ; ça fait des mois qu'il minimise le truc en disant qu'il la met devant des dessins animés "intelligents" (ce sont toujours des Disney, jamais des dessins animés à la télé, fort heureusement...) dont il n'y a rien à craindre : je pense qu'il y aurait de grandes leçons à tirer de cet incident, qui semble donner raison à Desmurget (mais je n'avais pas besoin d'une expérience "personnelle" pour m'en convaincre ^^).

Plusieurs choses :
- ce n'est pas très compliqué de protégé ses enfants avant au moins le CP ; les miens n'ont pas eu d'écran avant trois ans, et pas beaucoup après (mais nous sommes nous-mêmes peu devant les écrans, sauf le PC et dans ce cas ils voient qu'on travaille, je n'ai ni tablette ni smartphone et mon mari les consulte très peu). Au primaire, j'imagine qu'il y aura un peu plus de réclamations, enfin, on verra bien.
- pour la crise de ta belle-fille, c'est très bien, ça montre à son père que la crise est plus grosse avec un dessin animé qu'avec un livre ou un jouet (je suis convaincue qu'elle aurait moins râlé avec d'autres loisirs moins kidnappeurs d'attention). Ça fait réfléchir aussi.
- effectivement, à choisir, mieux vaut un Disney que les machins à la télé entrecoupés de pubs, enfin, surtout les vieux Disney, d'ailleurs, qui sont moins stressants et moins sur-stimulants pour les enfants (les scènes prennent plus de temps, les scénaristes ne se sentent pas obligés de placer un événement à suspense toutes les deux minutes), le vocabulaire plus recherché et la musique plus riche que cette horreur de Let It Go.

Tu veux parler de ceux racistes et anti-féministes ?

Sinon j'ai connu de la part de mes enfants des colères qui duraient des plombes pour des broutilles n'ayant rien à voir avec les écrans (comme par exemple ne pas avoir attendu la fin d'un cycle de lavage d'une voiture à la station-service)
pseudo-intello
pseudo-intello
Expert spécialisé

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 12 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par pseudo-intello le Lun 28 Oct 2019 - 12:53
Le problème, c'est Merlin l'Enchanteur ? Robin des Bois ? Ou c'est de reprendre des contes qui font partie du patrimoine culturel depuis quelques centaines d'année parce que maintenant que le monde a changé, il faut absolument brûler tout ce qui ressemble à la société telle qu'elle l'a été, plutôt que de montrer et de remettre en perspective... en attendant, La Belle Au Bois Dormant tourne sur une bande originale de Tchaïkovski, ce qui est tout de même d'une autre qualité que bien de productions plus récentes (mais bien-pensantes tout ce que tu voudras).

Je ne sais pas, moi j'enseigne le latin, donc je parle à mes élèves d'une société écœurante (esclaves femmes privées de citoyenneté...) selon NOS codes, mais avancée selon ceux de l'époque. C'est très mal, apparemment.

Et je préférerai toujours lire du Drieu La Rochelle que du Marc Lévy, et de loin. Je dois donc être une personne fort peu recommandable. Mais à choisir entre qualité artistique et moraline, c'est tout vu.
roxanne
roxanne
Prophète

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 12 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par roxanne le Lun 28 Oct 2019 - 15:45
BIl y a quand même autre chose, c'est que les écrans, ils sont partout et même à où on ne s'attend pas forcément à les trouver. Ce matin, j'achète un personnage Playmobil à mon fils. C'est plutôt bien, les Playmobil, ça favorise l'habilité et on peut jouer des heures avec .Sauf qu'il me fait remarquer "Ah tu as vu, on peut télécharger une application pour jouer." On va au musée, c'est bien ça, c'est sérieux ..sauf qu'on nous met dans les mains une tablette, il y a des bornes interactives partout ,parfois, c'est de l'ordre du gadget , parfois c'est plutôt pas mal comme aux Hospices de Beaune où on pouvait visualiser les salles d'autrefois, mais bon, c'est une tablette. On va à la médiathèque chercher des livres (bon, et des DVD soyons honnêtes..), et hop, il y a 4 ordis au milieu de la salle jeunesse squattée par 4 ou 5 pré-ados abandonnés ici qui jouent et donc mon fils immédiatement est attiré. Donc, l'école (maman, c'est trop bien, la maîtresse elle a un tableau avec un écran), mais en même temps, voir une video en langues, faire de la géo en image de synthèse c'est quand même pas mal.


Dernière édition par roxanne le Lun 28 Oct 2019 - 15:54, édité 1 fois
Isis39
Isis39
Bon génie

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 12 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par Isis39 le Lun 28 Oct 2019 - 15:52
@roxanne a écrit:BIl y a quand même autre chose, c'est que les écrans, ils sont partout et même à où on ne s'attend pas forcément à les trouver. Ce matin, j'achète un personnage Playmobil à mon fils. C'est plutôt bien, les Playmobil, ça favorise l'habilité et on peut jouer des heures avec .Sauf qu'il me fait remarquer "Ah tu as vu, on peut télécharger une application pour jouer." On va au musée, c'est bien ça, c'est sérieux ..sauf qu'on nous met dans les mains une tablette, il y a des bornes interactives partout ,parfois, c'est de l'ordre du gadget , parfois c'est plutôt pas mal comme aux Auspices de Beaune où on pouvait visualiser les salles d'autrefois, mais bon, c'est une tablette. On va à la médiathèque chercher des livres (bon, et des DVD soyons honnêtes..), et hop, il y a 4 ordis au milieu de la salle jeunesse squattée par 4 ou 5 pré-ados abandonnés ici qui jouent et donc mon fils immédiatement est attiré. Donc, l'école (maman, c'est trop bien, la maîtresse elle a un tableau avec un écran), mais en même temps, voir une video en langues, faire de la géo en image de synthèse c'est quand même pas mal.

C'est joli ! 😀
frimoussette77
frimoussette77
Monarque

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 12 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par frimoussette77 le Lun 28 Oct 2019 - 15:53
@roxanne a écrit:BIl y a quand même autre chose, c'est que les écrans, ils sont partout et même à où on ne s'attend pas forcément à les trouver. Ce matin, j'achète un personnage Playmobil à mon fils. C'est plutôt bien, les Playmobil, ça favorise l'habilité et on peut jouer des heures avec .Sauf qu'il me fait remarquer "Ah tu as vu, on peut télécharger une application pour jouer." On va au musée, c'est bien ça, c'est sérieux ..sauf qu'on nous met dans les mains une tablette, il y a des bornes interactives partout ,parfois, c'est de l'ordre du gadget , parfois c'est plutôt pas mal comme aux Auspices de Beaune où on pouvait visualiser les salles d'autrefois, mais bon, c'est une tablette. On va à la médiathèque chercher des livres (bon, et des DVD soyons honnêtes..), et hop, il y a 4 ordis au milieu de la salle jeunesse squattée par 4 ou 5 pré-ados abandonnés ici qui jouent et donc mon fils immédiatement est attiré. Donc, l'école (maman, c'est trop bien, la maîtresse elle a un tableau avec un écran), mais en même temps, voir une video en langues, faire de la géo en image de synthèse c'est quand même pas mal.
Même au collège : dans le hall d'entrée et dans le self ...
avatar
profs(
Niveau 8

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 12 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par profs( le Lun 28 Oct 2019 - 16:17
Je remarque sur un autre sujet qu'un(e) collègue vient sur le forum (écran) pour demander une solution d'hébergement. Deux collègues lui répondent en donnant deux liens vers des sites, donc encore des écrans

Et ici, sur ce sujet, les écrans sont démontés. Certains n'y voient que des inconvénients et d'autres même une totale inutilité…. Ils seraient prêts à tordre le cou du premier geek venu mais dès qu'ils donnent un renseignement, ils passent par internet, par les écrans….
Alors encore une fois, qu'il y ait des excès, des dérapages, personne ne pourra le nier mais de là à tomber dans la caricature ….
Patience et raison
Patience et raison
Niveau 10

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 12 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par Patience et raison le Lun 28 Oct 2019 - 16:30
Ce n'est pas du tout la même chose, me semble-t-il. On peut déplorer l'usage incontournable des écrans dans notre vie quotidienne d'adulte (et je sais de quoi je parle, étant coté "administratif", je passe plus de 7h/jour de travail devant un écran); cela n'a toutefois pas le même impact que le "biberonnage" avec les écrans de (très) jeunes enfants.

_________________
« Entre le fort et le faible, entre le riche et le pauvre, entre le maître et le serviteur, c'est la liberté qui opprime et la loi qui affranchit » — Henri Lacordaire
« Quand le droit bavarde, le citoyen ne lui prête plus qu'une oreille distraite » — Rapport du Conseil d'État de 1991, De la sécurité juridique.

"Alors n’oubliez pas : si vous voulez vraiment être productifs, apprenez à travailler avec des outils qui font gagner du temps au lieu de tout refaire à la main. Mais si votre passion, c’est de ne surtout pas utiliser de livres déjà complets, et de réécrire votre propre truc à chaque fois parce que « Je préfère utiliser mes propres outils et je n’arrive pas à utiliser ceux des autres« , alors félicitations :
Vous êtes bons pour rejoindre l’Éducation Nationale française." Odieux ***.
marjolie.june
marjolie.june
Expert spécialisé

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 12 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par marjolie.june le Lun 28 Oct 2019 - 16:30
profs:( a écrit:Je remarque sur un autre sujet qu'un(e) collègue vient sur le forum (écran) pour demander une solution d'hébergement. Deux collègues lui répondent en donnant deux liens vers des sites, donc encore des écrans

Et ici, sur ce sujet, les écrans sont démontés. Certains n'y voient que des inconvénients et d'autres même une totale inutilité…. Ils seraient prêts à tordre le cou du premier geek venu mais dès qu'ils donnent un renseignement, ils passent par internet, par les écrans….
Alors encore une fois, qu'il y ait des excès, des dérapages, personne ne pourra le nier mais de là à tomber dans la caricature ….

Desmurget explique très bien dans son livre qu'il ne faut pas diaboliser l'informatique et le numérique, et il dit bien que lui-même n'aurait pas été capable de pondre son bouquin aussi rapidement sans le concours de tous les moyens informatiques et numériques actuels. Il explique très bien également que 1/ le cerveau des enfants ET des adolescents n'est pas assez "mature" pour supporter l'hyper-stimulation induite par la prolifération des écrans  2/ la plupart des enfants et des ados ont un usage du numérique qui se limite à des usages récréatifs complètement abrutissants et inintéressants sur le plan du développement intellectuel. Une bonne part des adultes aussi, mais au moins leur cerveau est moins perméable aux stimuli. Pour ma part, quand je regarde mes usages, je constate que je n'utilise mon ordi quasiment que pour travailler (préparer, taper mes cours) et je ne regarde quasiment jamais la télé (peut-être 2-3 fois par semaine à tout casser, et à chaque fois je choisis ce que je regarde : je n'échoue pas devant la télé pour m'occuper). Le seul objet qui me piège, c'est le smartphone : j'ai tendance à zoner dessus le soir avant de m'endormir, et je me laisse facilement distraire par les arrivées de mails, de notifications sur le forum, de SMS et de messages Whatsapp. Je vais essayer de travailler là-dessus. Pour ce qui est des enfants, il suffit d'en avoir ou d'en observer pour se rendre compte à quel point les écrans captent facilement leur attention : c'est presque flippant. Si ma belle-fille passe dans la pièce où je suis au moment où je regarde mon smartphone, elle vient systématiquement se coller à moi pour voir ce que je fais. Elle ne le fait pas avec l'ordi, parce que quand on est dessus avec son père, c'est pour travailler, et ça ne l'intéresse pas.


Dernière édition par marjolie.june le Lun 28 Oct 2019 - 16:33, édité 1 fois
Cassius
Cassius
Niveau 7

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 12 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par Cassius le Lun 28 Oct 2019 - 16:32
profs:( a écrit:Je remarque sur un autre sujet qu'un(e) collègue vient sur le forum (écran) pour demander une solution d'hébergement. Deux collègues lui répondent en donnant deux liens vers des sites, donc encore des écrans

Et ici, sur ce sujet, les écrans sont démontés. Certains n'y voient que des inconvénients et d'autres même une totale inutilité…. Ils seraient prêts à tordre le cou du premier geek venu mais dès qu'ils donnent un renseignement, ils passent par internet, par les écrans….
Alors encore une fois, qu'il y ait des excès, des dérapages, personne ne pourra le nier mais de là à tomber dans la caricature ….

On ne va pas revenir à deux chaînes tv et au minitel. Toujours est-il que l'addiction est aux écrans est visible. Avant les smartphones, quels objets gardait-on en main plusieurs heures d'affilé? Le plus approchant que je trouve est la cigarette.
avatar
profs(
Niveau 8

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 12 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par profs( le Lun 28 Oct 2019 - 16:32
@Patience et raison a écrit:Ce n'est pas du tout la même chose, me semble-t-il. On peut déplorer l'usage incontournable des écrans dans notre vie quotidienne d'adulte (et je sais de quoi je parle, étant coté "administratif", je passe plus de 7h/jour de travail devant un écran); cela n'a toutefois pas le même impact que le "biberonnage" avec les écrans de (très) jeunes enfants.

Je suis plutôt d'accord avec toi mais le "biberonnage" a depuis longtemps été dépassé dans les commentaires abi
Volubilys
Volubilys
Grand sage

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 12 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par Volubilys le Lun 28 Oct 2019 - 17:01
soi dit en passant, ce n'est pas tant la télé que les écrans interactifs (smarphone, tablette) qui sont néfastes.

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.
Zagara
Zagara
Guide spirituel

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 12 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par Zagara le Lun 28 Oct 2019 - 17:03
@Volubilys a écrit:soi dit en passant, ce n'est pas tant la télé que les écrans interactifs (smarphone, tablette) qui sont néfastes.
Heu... la télé est ultra-néfaste pour les enfants comme pour les adultes.
A peu près sûre que c'est bien pire de laisser un gamin devant la télé que de le laisser devant un environnement interactif. Notons qu'une tablette mise sur youtube est fonctionnellement... une télé.
lene75
lene75
Bon génie

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 12 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par lene75 le Lun 28 Oct 2019 - 17:04
profs:( a écrit:
Et ici, sur ce sujet, les écrans sont démontés. Certains n'y voient que des inconvénients et d'autres même une totale inutilité…. Ils seraient prêts à tordre le cou du premier geek venu mais dès qu'ils donnent un renseignement, ils passent par internet, par les écrans….

Eh bien je dois reconnaître que, personnellement, mon propre usage des écrans me donne envie d'en protéger mes enfants, justement. Comment se fait-il que, alors que je n'ai mon smartphone que depuis 2 ans, il m'est devenu indispensable au point que je ne sais même plus comment j'occupais les blancs avant ? En 2 ans, alors qu'auparavant j'ai vécu 35 ans sans sans en ressentir le besoin (j'ai acheté un smartphone parce que la batterie de mon téléphone était morte, pas parce que je ressentais un manque). Alors imaginez un enfant qui est né avec ça dans les mains. Pire, comment se fait-il que je n'aie pas réussi à résister à consulter mes messages pro aujourd'hui, et que ce que j'ai lu me cause du souci que j'aurais pu ne pas avoir si je n'avais pas vu le message ?

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
Mathador
Mathador
Doyen

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 12 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par Mathador le Lun 28 Oct 2019 - 17:09
J'ai le forfait à 2 EUR de chez Free, ce qui limite très fortement la tentation de pomper du data à tout va. De mon côté j'ai choisi le smartphone surtout pour sa capacité à filmer, et accessoirement quelques applis qui m'intéressent (et parmi lesquelles je n'utilise en pratique que OsmAnd, qui permet de consulter des cartes géographiques hors ligne).

_________________
"There are three kinds of lies: lies, damned lies, and statistics." (cité par Mark Twain)
« Vulnerasti cor meum, soror mea, sponsa; vulnerasti cor meum in uno oculorum tuorum, et in uno crine colli tui.
Quam pulchrae sunt mammae tuae, soror mea sponsa! pulchriora sunt ubera tua vino, et odor unguentorum tuorum super omnia aromata. » (Canticum Canticorum 4:9-10)
lene75
lene75
Bon génie

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 12 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par lene75 le Lun 28 Oct 2019 - 17:13
Pas forcément besoin de data, il y a le wifi... là je suis à l'hôpital, ma fille refuse de manger le yaourt qui conditionne notre sortie, ça me porte sur les nerfs, mon réflexe, c'est de me calmer avec mon téléphone... en l'occurrence en venant parler d'écrans sur néo.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
Fesseur Pro
Fesseur Pro
Grand Maître

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 12 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par Fesseur Pro le Lun 28 Oct 2019 - 17:14
Ce serait bien qu'il y ait du wifi à l’hôpital pour les patients.

_________________
Pourvu que ça dure... professeur
Volubilys
Volubilys
Grand sage

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 12 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par Volubilys le Lun 28 Oct 2019 - 17:16
@Zagara a écrit:
@Volubilys a écrit:soi dit en passant, ce n'est pas tant la télé que les écrans interactifs (smarphone, tablette) qui sont néfastes.
Heu... la télé est ultra-néfaste pour les enfants comme pour les adultes.
A peu près sûre que c'est bien pire de laisser un gamin devant la télé que de le laisser devant un environnement interactif. Notons qu'une tablette mise sur youtube est fonctionnellement... une télé.
oui, je n'ai jamais dit que c'était bon, juste que les smartphones et tablettes étaient bien pires. L'effondrement des capacités cognitives et comportementales des élèves que l'on constate actuellement débute très exactement avec la démocratisation des smartphones et tablettes. (Je suis incapable de vous les montrer car je ne les ai pas enregistrées mais il y a eu des études dessus...)

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.
lene75
lene75
Bon génie

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 12 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par lene75 le Lun 28 Oct 2019 - 17:18
@Fesseur Pro a écrit:Ce serait bien qu'il y ait du wifi à l’hôpital pour les patients.

?

Je ne suis pas médecin... Donc oui, il y a le wifi à l'hôpital pour les patients. Cela dit je constate que plus personne ne doit en faire usage : il est beaucoup plus rapide qu'il y a deux ans.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
Volubilys
Volubilys
Grand sage

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 12 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par Volubilys le Lun 28 Oct 2019 - 17:18
@lene75 a écrit:
@Fesseur Pro a écrit:Ce serait bien qu'il y ait du wifi à l’hôpital pour les patients.

?

Je ne suis pas médecin... Donc oui, il y a le wifi à l'hôpital pour les patients. Cela dit je constate que plus personne ne doit en faire usage : il est beaucoup plus rapide qu'il y a deux ans.
ça dépend des hôpitaux.

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.
pseudo-intello
pseudo-intello
Expert spécialisé

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 12 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par pseudo-intello le Lun 28 Oct 2019 - 17:23
@Zagara a écrit:
@Volubilys a écrit:soi dit en passant, ce n'est pas tant la télé que les écrans interactifs (smarphone, tablette) qui sont néfastes.
Heu... la télé est ultra-néfaste pour les enfants comme pour les adultes.
A peu près sûre que c'est bien pire de laisser un gamin devant la télé que de le laisser devant un environnement interactif. Notons qu'une tablette mise sur youtube est fonctionnellement... une télé.

Non, justement ; les études qu'on retrouve dans le bouquin de Desmurget montrent que la télé est néfaste, mais moins.
Ceci dit, dans les études en question, il était question de télé vs. jeux vidéo.
Donc j'imagine qu'une tablette utilisée comme une télé rejoint les stats de la télé... le problème, c'est que contrairement à la télé, la tablette permet à l'enfant de bifurquer vers une activité interactive qu'il a juste sous la main.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum