Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
pseudo-intello
Expert

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 13 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par pseudo-intello le Lun 28 Oct 2019 - 16:23
@Zagara a écrit:
@Volubilys a écrit:soi dit en passant, ce n'est pas tant la télé que les écrans interactifs (smarphone, tablette) qui sont néfastes.
Heu... la télé est ultra-néfaste pour les enfants comme pour les adultes.
A peu près sûre que c'est bien pire de laisser un gamin devant la télé que de le laisser devant un environnement interactif. Notons qu'une tablette mise sur youtube est fonctionnellement... une télé.

Non, justement ; les études qu'on retrouve dans le bouquin de Desmurget montrent que la télé est néfaste, mais moins.
Ceci dit, dans les études en question, il était question de télé vs. jeux vidéo.
Donc j'imagine qu'une tablette utilisée comme une télé rejoint les stats de la télé... le problème, c'est que contrairement à la télé, la tablette permet à l'enfant de bifurquer vers une activité interactive qu'il a juste sous la main.
roxanne
roxanne
Prophète

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 13 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par roxanne le Lun 28 Oct 2019 - 16:41
Un autre paradoxe, c'est qu'alors qu'il n'a jamais été si facile de visionner n'importe quel film, les élèves (étudiants compris) n'ont jamais eu si peu de culture cinématographique, chacun regardant sur SON écran, Son film ou surtout SA série. L'autre jour, j'écoutais un réalisateur qui disait qu'enfant, il allait toutes les semaines au cinéma avec sa grand -mère et qu'une semaine c'était lui qui choisissait le film, l'autre semaine, c'était elle et que c'est comme ça qu'il s'était fat une culture cinématographique. Notre fils (unique) aime bien les films, et veut même être acteur-réalisateur.. On essaie de lui montrer quelques vieux films , on passe régulièrement devant le cinéma où il regarde une à une les affiches, commence à reconnaitre des acteurs.
Kimberlite
Kimberlite
Expert

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 13 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par Kimberlite le Lun 28 Oct 2019 - 23:54
@nc33 a écrit:Les collègues qui ne remplissent ni les notes au fur et à mesure, ni leur cahier de texte, ni l'appel sur Pronote pour certains... ces inadaptés du numérique.

Comme ça avec eux, on ne peut pas savoir si l'élève en difficulté s'en sort mieux ailleurs (ou si c'est général), si un élève absent sèche spécifiquement une matière, si un devoir est prévu dans le cours qui précède (là certains élèves risquent d'avoir 5 min de retard) ou qui suit (surveiller qu'ils ne révisent pas en douce) etc.
Dis comme ça, c'est un peu rude, je trouve. Inadaptés, que ça?

Perso, quand je corrige mes copies, c'est sans ordis (j'ai besoin de concentration, et de ne faire que ça). Du coup, je rentre mes notes sur papier au fur et à mesure ou dans la foulée (j'aime bien de plus avoir une version papier, car je note quelques infos en plus, par exemple le non suivi des consignes, les problèmes de rédaction... , et parce que c'est un support plus agréable en réunion parents-profs). Et, comme la rentrée des "notes" (en fait notes + compétences) est hyper gonflante sur pronote (même avec les raccourcis clavier, ça prend des plombes de rentrer les compétences, et souvent ça rame, donc si on va trop vite, ça fait n'importe quoi), je fais souvent ça par lot sur tout un niveau. On peut donc maîtriser le numérique sans remplir les notes au fur et à mesure (je précise également que ma matière n'étant pas "majeure" comme celle des profs de maths, j'ai près de 300 élèves... et comme tout le monde se fout aussi un peu des notes de SVT, personne ne pleurniche qu'elles ne soient pas immédiatement en ligne (et si un collègue de ta trempe venait me sortir ce genre de truc, je peux te dire qu'il serait bien reçu, et que s'il me traitait "d'inadaptée du numérique" je te le remettrait en place vite fait bien fait). De plus, je demande signature des copies par les parents, qui sont donc, de facto, au courant des notes).

Pour l'appel, chez nous, ça arrive que le réseau plante... en faisant cours, on ne passe pas sa vie sur son ordi, alors l'appel attend généralement la fin du cours, ou au pire le cours suivant (mais pas de raison par contre de laisser traîner).

@Volubilys a écrit:
@lene75 a écrit:Je ne comprends même pas comment on peut être à ce point déconnecté de la réalité pour imaginer que toutes les familles sont équipées à tout moment et plus encore que chaque élève l'est, car même dans les familles équipées et dans des milieux privilégiés comme le nôtre, combien ont un ordinateur par personne et une connexion internet qui supporte que tous soient connectés en même temps ? S'il faut se battre pour pouvoir faire ses devoirs...
Argument de moins en moins vrai et en fait situation de plus en plus rare, le taux d'équipement des ados est très très important maintenant.
Beaucoup confondent accès à internet et capacité de travailler sur internet: travailler un exposé sur smartphone, ce n'est pas fantastique... il faut aussi penser que pas mal d'ados sont en garde partagée: l'accès est parfois bon chez un des parents, mais pas chez l'autre. Chez nous, il y a aussi des gens du voyage, des enfants placés en foyer... j'ai aussi vu le cas d'une enfant qui ne pouvait travailler correctement que tard le soir car après les cours, elle devait patienter longuement dans un garage auto (où pas de possibilité de travailler dans de bonnes conditions),... Donner du travail sur internet en partant de l'a priori que tous ont un accès, et tous ont un ordi sur lequel bosser est augmenter encore les problèmes des quelques élèves qui sont déjà dans des conditions défavorables.

Pour en revenir aux écrans: engueulade ce soir avec le père de mon fils: depuis qu'il est tout petit, il s'est mis en tête de lui apprendre l'allemand (il prétend être bilingue alors qu'il ne l'a pas appris enfant, mais sur le tas en bossant en Suisse allemande... il fait d'ailleurs parfois de bien belles fautes de grammaire). Depuis un moment, il colle notre garçon de 4 ans pendant 10 à 15 minutes derrière des Peppa Pig en allemand (avant il avait commencé avec l'affreux Bob le train! Je ne sais même pas s'il avait 4 ans), ceci juste avant qu'il aille dormir. J'ai signifié plusieurs fois mon opposition à cette pratique, mais pour lui "c'est pas longtemps", et puis c'est de ma faute, car je refuse de lui parler en allemand...
Je confirme que les écrans ont une influence hyper forte sur les enfants: maintenant, mon fiston réclame, parfois de façon fort intense, les fameux Peppa. En plus, la différence entre fiction et réalité est ténue pour lui: il nous a, pendant un temps, interrogés de façon répétée pour savoir où habitait Peppa (et le sujet de Peppa revient très très souvent...).
Marre...  La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 13 1665347707

_________________
Spoiler:
La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 13 2657c714168f3529c89f9703ec00c658
BrindIf
BrindIf
Fidèle du forum

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 13 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par BrindIf le Mar 29 Oct 2019 - 5:44
Une différence entre télé et tablette-utilisée-comme-télé, c'est que le contenu de la seconde est organisé et présenté pour être le plus addictif possible vis à vis de son utilisateur : les algorithmes de YouTube ont pour mesure de leur efficacité le temps passé devant l'écran, et sont bien plus réactifs et personnalisés qu'un programme télé.
Cassius
Cassius
Niveau 7

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 13 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par Cassius le Mar 29 Oct 2019 - 5:51
@BrindIf a écrit:Une différence entre télé et tablette-utilisée-comme-télé, c'est que le contenu de la seconde est organisé et présenté pour être le plus addictif possible vis à vis de son utilisateur : les algorithmes de YouTube ont pour mesure de leur efficacité le temps passé devant l'écran, et sont bien plus réactifs et personnalisés qu'un programme télé.

Et on atteint un niveau d'addiction inégalé pour un support multimédia avec toutes les conséquences négatives sur l'activité physique et les études.
avatar
User26836
Niveau 10

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 13 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par User26836 le Mar 29 Oct 2019 - 5:59
@Kimberlite a écrit:
@nc33 a écrit:Les collègues qui ne remplissent ni les notes au fur et à mesure, ni leur cahier de texte, ni l'appel sur Pronote pour certains... ces inadaptés du numérique.

Comme ça avec eux, on ne peut pas savoir si l'élève en difficulté s'en sort mieux ailleurs (ou si c'est général), si un élève absent sèche spécifiquement une matière, si un devoir est prévu dans le cours qui précède (là certains élèves risquent d'avoir 5 min de retard) ou qui suit (surveiller qu'ils ne révisent pas en douce) etc.
Dis comme ça, c'est un peu rude, je trouve. Inadaptés, que ça?

Perso, quand je corrige mes copies, c'est sans ordis (j'ai besoin de concentration, et de ne faire que ça). Du coup, je rentre mes notes sur papier au fur et à mesure ou dans la foulée (j'aime bien de plus avoir une version papier, car je note quelques infos en plus, par exemple le non suivi des consignes, les problèmes de rédaction... , et parce que c'est un support plus agréable en réunion parents-profs). Et, comme la rentrée des "notes" (en fait notes + compétences) est hyper gonflante sur pronote (même avec les raccourcis clavier, ça prend des plombes de rentrer les compétences, et souvent ça rame, donc si on va trop vite, ça fait n'importe quoi), je fais souvent ça par lot sur tout un niveau. On peut donc maîtriser le numérique sans remplir les notes au fur et à mesure (je précise également que ma matière n'étant pas "majeure" comme celle des profs de maths, j'ai près de 300 élèves... et comme tout le monde se fout aussi un peu des notes de SVT, personne ne pleurniche qu'elles ne soient pas immédiatement en ligne (et si un collègue de ta trempe venait me sortir ce genre de truc, je peux te dire qu'il serait bien reçu, et que s'il me traitait "d'inadaptée du numérique" je te le remettrait en place vite fait bien fait). De plus, je demande signature des copies par les parents, qui sont donc, de facto, au courant des notes).

Pour l'appel, chez nous, ça arrive que le réseau plante... en faisant cours, on ne passe pas sa vie sur son ordi, alors l'appel attend généralement la fin du cours, ou au pire le cours suivant (mais pas de raison par contre de laisser traîner).

@Volubilys a écrit:
@lene75 a écrit:Je ne comprends même pas comment on peut être à ce point déconnecté de la réalité pour imaginer que toutes les familles sont équipées à tout moment et plus encore que chaque élève l'est, car même dans les familles équipées et dans des milieux privilégiés comme le nôtre, combien ont un ordinateur par personne et une connexion internet qui supporte que tous soient connectés en même temps ? S'il faut se battre pour pouvoir faire ses devoirs...
Argument de moins en moins vrai et en fait situation de plus en plus rare, le taux d'équipement des ados est très très important maintenant.
Beaucoup confondent accès à internet et capacité de travailler sur internet: travailler un exposé sur smartphone, ce n'est pas fantastique... il faut aussi penser que pas mal d'ados sont en garde partagée: l'accès est parfois bon chez un des parents, mais pas chez l'autre. Chez nous, il y a aussi des gens du voyage, des enfants placés en foyer... j'ai aussi vu le cas d'une enfant qui ne pouvait travailler correctement que tard le soir car après les cours, elle devait patienter longuement dans un garage auto (où pas de possibilité de travailler dans de bonnes conditions),... Donner du travail sur internet en partant de l'a priori que tous ont un accès, et tous ont un ordi sur lequel bosser est augmenter encore les problèmes des quelques élèves qui sont déjà dans des conditions défavorables.

Pour en revenir aux écrans: engueulade ce soir avec le père de mon fils: depuis qu'il est tout petit, il s'est mis en tête de lui apprendre l'allemand (il prétend être bilingue alors qu'il ne l'a pas appris enfant, mais sur le tas en bossant en Suisse allemande... il fait d'ailleurs parfois de bien belles fautes de grammaire). Depuis un moment, il colle notre garçon de 4 ans pendant 10 à 15 minutes derrière des Peppa Pig en allemand (avant il avait commencé avec l'affreux Bob le train! Je ne sais même pas s'il avait 4 ans), ceci juste avant qu'il aille dormir. J'ai signifié plusieurs fois mon opposition à cette pratique, mais pour lui "c'est pas longtemps", et puis c'est de ma faute, car je refuse de lui parler en allemand...
Je confirme que les écrans ont une influence hyper forte sur les enfants: maintenant, mon fiston réclame, parfois de façon fort intense, les fameux Peppa. En plus, la différence entre fiction et réalité est ténue pour lui: il nous a, pendant un temps, interrogés de façon répétée pour savoir où habitait Peppa (et le sujet de Peppa revient très très souvent...).
Marre...  La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 13 1665347707

Je suis d'accord avec tout ce que tu dis Kimberlite, et particulièrement ce que j'ai mis en gras : avoir un smartphone avec une connexion Internet (souvent limitée en fait) ne signifie pas qu'on a un ordinateur disponible avec une connexion et que l'on soit également dans des bonnes conditions pour travailler. Parce qu'il faut vraiment vivre à Fantaisyland pour croire que tous les élèves ont un ordinateur disponible rien que pour eux, une chambre ou un coin au calme pour pouvoir travailler. Je leur dis quoi à ceux de mes élèves qui partagent une chambre avec 2-3 frères et soeurs (et qui n'ont parfois pas d'ordi) ? de les virer de l'appart, et tant pis si les dits frères et soeurs ont également des devoirs à faire ? Et quant à l'ordi personnel, pfff comment dire...
Pour ton fils, heu le mettre derrière un écran juste avant le coucher (et surtout si jeune) excuse-moi mais c'est une hérésie... Pourquoi ton conjoint ne lui lit-il pas des histoires pour enfants en allemand par exemple s'il veut qu'il apprenne la langue "naturellement" ? Tout serait beaucoup mieux que Peppa il me semble en tous les cas !


Dernière édition par Lisak35 le Mar 29 Oct 2019 - 7:16, édité 1 fois
marjolie.june
marjolie.june
Expert

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 13 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par marjolie.june le Mar 29 Oct 2019 - 6:43
Je me moquais (gentiment) de mon conjoint quand il mettait sa fille devant les "Il était une fois". Il se targuait que c'était éducatif, or j'ai ou constater plus d'une fois qu'elle n'en retenait strictement rien. C'est, encore une fois, exactement ce qu'explique Desmurget : les programmes éducatifs version numérique n'offrent qu'une minuscule plus-value, surtout s'ils sont visionnés sans l'accompagnement d'un adulte. C'est sans doute ce qui se passe avec les épisodes de Peppa Pig. Je comprends que tu n'en puisses plus Kimberlite. Moi je "tolère" parce que ce n'est pas ma fille mais je me projette avec mon fils (je suis enceinte) et il est hors de question que ça se passe de la même façon.
Volubilys
Volubilys
Grand sage

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 13 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par Volubilys le Mar 29 Oct 2019 - 7:21
@Kimberlite a écrit:

@Volubilys a écrit:
@lene75 a écrit:Je ne comprends même pas comment on peut être à ce point déconnecté de la réalité pour imaginer que toutes les familles sont équipées à tout moment et plus encore que chaque élève l'est, car même dans les familles équipées et dans des milieux privilégiés comme le nôtre, combien ont un ordinateur par personne et une connexion internet qui supporte que tous soient connectés en même temps ? S'il faut se battre pour pouvoir faire ses devoirs...
Argument de moins en moins vrai et en fait situation de plus en plus rare, le taux d'équipement des ados est très très important maintenant.
Beaucoup confondent accès à internet et capacité de travailler sur internet: travailler un exposé sur smartphone, ce n'est pas fantastique... il faut aussi penser que pas mal d'ados sont en garde partagée: l'accès est parfois bon chez un des parents, mais pas chez l'autre. Chez nous, il y a aussi des gens du voyage, des enfants placés en foyer... j'ai aussi vu le cas d'une enfant qui ne pouvait travailler correctement que tard le soir car après les cours, elle devait patienter longuement dans un garage auto (où pas de possibilité de travailler dans de bonnes conditions),... Donner du travail sur internet en partant de l'a priori que tous ont un accès, et tous ont un ordi sur lequel bosser est augmenter encore les problèmes des quelques élèves qui sont déjà dans des conditions défavorables.
nous parlions d'accéder à Pronote pour consulter les devoirs, pas de faire une travail sur ordi, hein. Sorti de son contexte, en effet j'ai l'air stupide, mais pour consulter la liste du travail à faire, un smartphone suffi, d'ailleurs visiblement ils savent très bien le faire pour consulter leurs notes et la liste des profs absents.

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.
avatar
User26836
Niveau 10

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 13 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par User26836 le Mar 29 Oct 2019 - 7:24
@Volubilys Dans ce sens là oui, je suis d'accord avec toi aussi !
Cléopatra2
Cléopatra2
Esprit éclairé

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 13 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par Cléopatra2 le Mar 29 Oct 2019 - 7:25
L'accompagnement adulte est primordial.
lene75
lene75
Esprit sacré

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 13 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par lene75 le Mar 29 Oct 2019 - 9:20
@Volubilys a écrit:
@Kimberlite a écrit:

@Volubilys a écrit:
@lene75 a écrit:Je ne comprends même pas comment on peut être à ce point déconnecté de la réalité pour imaginer que toutes les familles sont équipées à tout moment et plus encore que chaque élève l'est, car même dans les familles équipées et dans des milieux privilégiés comme le nôtre, combien ont un ordinateur par personne et une connexion internet qui supporte que tous soient connectés en même temps ? S'il faut se battre pour pouvoir faire ses devoirs...
Argument de moins en moins vrai et en fait situation de plus en plus rare, le taux d'équipement des ados est très très important maintenant.
Beaucoup confondent accès à internet et capacité de travailler sur internet: travailler un exposé sur smartphone, ce n'est pas fantastique... il faut aussi penser que pas mal d'ados sont en garde partagée: l'accès est parfois bon chez un des parents, mais pas chez l'autre. Chez nous, il y a aussi des gens du voyage, des enfants placés en foyer... j'ai aussi vu le cas d'une enfant qui ne pouvait travailler correctement que tard le soir car après les cours, elle devait patienter longuement dans un garage auto (où pas de possibilité de travailler dans de bonnes conditions),... Donner du travail sur internet en partant de l'a priori que tous ont un accès, et tous ont un ordi sur lequel bosser est augmenter encore les problèmes des quelques élèves qui sont déjà dans des conditions défavorables.
nous parlions d'accéder à Pronote pour consulter les devoirs, pas de faire une travail sur ordi, hein. Sorti de son contexte, en effet j'ai l'air stupide, mais pour consulter la liste du travail à faire, un smartphone suffi, d'ailleurs visiblement ils savent très bien le faire pour consulter leurs notes et la liste des profs absents.

Je n'avais pas compris ça. Je parlais bien de travail à faire sur ordi de manière générale. Même si ce n'est pas toujours à strictement parler sur ordi : mon neveu a reçu pendant les vacances une notification d'école directe (il est dans le privé) : 3 pages d'exos de maths à faire, qui seront corrigés le lundi de la rentrée, puis évaluation là-dessus le jeudi. Les parents ont aussi reçu une notification : autorisation de sortie à signer pour la prof de latin. Les élèves qui n'auront pas rendu l'autorisation le lundi de la rentrée ne pourront pas participer à la sortie. Si on a une imprimante ce n'est certes pas à proprement parler à faire sur ordi, il peut toujours imprimer ses 3 pages d'exos, mais bon, je trouve ça un peu limite, surtout pendant des vacances.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
Elaïna
Elaïna
Esprit sacré

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 13 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par Elaïna le Mar 29 Oct 2019 - 9:30
Je trouve aussi assez gonflé d'envoyer des devoirs sur Pronote comme ça...
ça m'est déjà arrivé MAIS je prévenais les élèves avant : "attention, il y aura un travail à faire pour la rentrée, je mettrai quoi précisément sur pronote, pensez bien à vérifier", je n'ai jamais eu de problème. Mais si on n'est pas prévenu avant, on fait comment pour deviner ?

_________________
It took me forty years to realize this. But for guys like us... our lives aren't really our own. There's always someone new to help. Someone we need to protect. These past few years, I fought that fate with all I had. But I'm done fighting. It's time I accept the hand I was dealt. Too many people depend on us. Their dreams depend on us.

Kiryu Kazuma inYakuza 4 Remastered
roxanne
roxanne
Prophète

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 13 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par roxanne le Mar 29 Oct 2019 - 10:53
C'est le genre de trucs qui ne passeraient pas dans le public de toute façon (ni dans certains établissements privés sûrement). La fille d'une collègue a eu du jour pour le lendemain en 6e à visionner une vidéo YouTube d'une heure et demi sur l'histoire du zéro avec un compte-rendu hyper détaillé. Au bout de deux heures, elle y était encore, sa mère a fini. Nous, on s'amuse à faire ça, on a trois gamins qui l'ont fait, dix mots de parents et les autres qui n'avaient d'ordi, de connexion, qui ne sont pas arrivés à trouver la video..
Cléopatra2
Cléopatra2
Esprit éclairé

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 13 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par Cléopatra2 le Mar 29 Oct 2019 - 10:56
Là clairement, je mettrais un mot pour le prof. Je trouve ça cavalier de donner des devoirs pendant les vacances sur pronote.
marjolie.june
marjolie.june
Expert

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 13 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par marjolie.june le Mar 29 Oct 2019 - 11:49
Effectivement, ou alors à la condition de prévenir comme l'a fait Elaina.
Flic-Flac
Flic-Flac
Niveau 9

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 13 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par Flic-Flac le Mar 29 Oct 2019 - 13:12
J’essaie de remplir pro note mais il m’arrive d’oublier ou de le faire trop tard pour que ça leur soit utile car je ne suis pas chez moi avant 18h, il y a souvent des réunions... Je leur explique donc que cela ne doit pas se substituer à l’agenda. Je comprends l’utilité pour les parents mais si tous les agendas étaient correctement complétés, cela représenterait un sacré gain de temps pour nous.

Par contre le collègue qui donne des vidéos d’1h30 à regarder à la maison, je n’apprécierai pas en tant que parent. A vrai dire je me sentirai coincée, partagée entre : « on t’a donné un travail à faire, tu fais » et « on limite les écrans, hors de question que tu regardes ça en entier ».

Idem pour les leçons données pendant les vacances et à faire pour le jour de la rentrée.
marjolie.june
marjolie.june
Expert

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 13 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par marjolie.june le Mar 29 Oct 2019 - 13:16
@Flic-Flac a écrit:J’essaie de remplir pro note mais il m’arrive d’oublier ou de le faire trop tard pour que ça leur soit utile car je ne suis pas chez moi avant 18h, il y a souvent des réunions... Je leur explique donc que cela ne doit pas se substituer à l’agenda. Je comprends l’utilité pour les parents mais si tous les agendas étaient correctement complétés, cela représenterait un sacré gain de temps pour nous.

Par contre  le collègue qui donne des vidéos d’1h30 à regarder à la maison, je n’apprécierai pas en tant que parent. A vrai dire je me sentirai coincée, partagée entre : « on t’a donné un travail à faire, tu fais » et « on limite les écrans, hors de question que tu regardes ça en entier ».

Idem pour les leçons données pendant les vacances et à faire pour le jour de la rentrée.

Avant les vacances, j'ai donné à regarder 20 minutes d'une mise en scène du Tartuffe disponible sur youtube, mais 1. c'était complètement facultatif 2. c'était surtout pour aider les élèves à entrer dans le texte, parce que je sentais que sans images, ils allaient avoir du mal, le texte n'est pas simple.
Flic-Flac
Flic-Flac
Niveau 9

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 13 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par Flic-Flac le Mar 29 Oct 2019 - 13:25
Je comprends Marjorlie.june même si j’ai du mal avec les leçons à faire sur écran. Il y a des ressources intéressantes mais 1h30 c’est long.
Personnellement, si je dois faire utiliser les écrans à mes élèves, je le fais sur mon temps de cours. Mais, globalement, j’utilise peu le numérique.
marjolie.june
marjolie.june
Expert

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 13 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par marjolie.june le Mar 29 Oct 2019 - 13:35
@Flic-Flac a écrit:Je comprends Marjorlie.june même si j’ai du mal avec les leçons à faire sur écran. Il y a des ressources intéressantes mais 1h30 c’est long.
Personnellement, si je dois faire utiliser les écrans à mes élèves, je le fais sur mon temps de cours. Mais, globalement, j’utilise peu le numérique.

Moi aussi normalement je fais visionner les vidéos en classe mais là on était la semaine juste avant les vacances, je voulais boucler un cours pour que ce soit cohérent avec la coupure des vacances. C'était un choix exceptionnel au dernier moment. Mais c'est clair que demander de regarder une vidéo de 1h30 à la maison c'est abusé. L'instit de ma belle-fille (en CP) a donné des vidéos des alphas (méthode de lecture) à regarder une fois en guise de devoirs, j'ai trouvé ça discutable.
Patience et raison
Patience et raison
Niveau 9

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 13 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par Patience et raison le Mar 29 Oct 2019 - 13:52
Ta belle-fille est en CP, n'est-ce pas?
Je croise les doigts; depuis son entrée au CP, ma fille préfère lire ses livres (la collection "Vive..." de L. Pierson et les "Sami et Julie") à regarder la télé (mais il faut encore se battre contre les "vidéo qui apprennent des choses"). On arrive à cadrer mais le plus dur est de maintenir les limites malgré la fatigue (et le petit qui entre dans la période où il répond "non" et refuse de faire en rigolant).

_________________
« Entre le fort et le faible, entre le riche et le pauvre, entre le maître et le serviteur, c'est la liberté qui opprime et la loi qui affranchit » — Henri Lacordaire
« Quand le droit bavarde, le citoyen ne lui prête plus qu'une oreille distraite » — Rapport du Conseil d'État de 1991, De la sécurité juridique.

"Alors n’oubliez pas : si vous voulez vraiment être productifs, apprenez à travailler avec des outils qui font gagner du temps au lieu de tout refaire à la main. Mais si votre passion, c’est de ne surtout pas utiliser de livres déjà complets, et de réécrire votre propre truc à chaque fois parce que « Je préfère utiliser mes propres outils et je n’arrive pas à utiliser ceux des autres« , alors félicitations :
Vous êtes bons pour rejoindre l’Éducation Nationale française." Odieux ***.
Amaury
Amaury
Niveau 2

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 13 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par Amaury le Mar 29 Oct 2019 - 15:25
Je vais me faire l'avocat du diable mais je trouve extrêmement compliqué de dire à un enseignant : "tu DOIS remplir pronote mais tu DOIS faire comme si tu ne l'avais pas fait car tu ne PEUX pas exiger des élèves qu'ils y aient accès." On est typiquement là face à une injonction contradictoire qui contribue à la perte de sens dont souffrent beaucoup de personnes qui exercent notre métier. Dès l'instant où le remplissage de pronote est imposé, il me semble compliqué de reprocher à un enseignant d'en faire un usage plein, en l'utilisant comme moyen unique de communication. Ou alors, il faut permettre à cet enseignant de ne pas remplir pronote du tout... mais si on le lui impose, alors il doit pouvoir y trouver un avantage pour lui-même, et cette contrainte pour lui doit se traduire par une contrainte de consultation pour l'élève et sa famille. Sinon, à quoi bon ?
Volo'
Volo'
Habitué du forum

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 13 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par Volo' le Mar 29 Oct 2019 - 15:45
Compliqué non, c'est le fond d'une circulaire.

Dans le système éducatif, les outils numériques apportent une aide précieuse tant aux élèves qu'aux enseignants et aux personnels d'éducation, d'administration et d'inspection. Ils favorisent une meilleure communication avec les familles et les partenaires de l'École, notamment en permettant aux parents de suivre le travail et la scolarité de leurs enfants.
Le cahier de textes numérique fait partie de ces outils. Accessible à travers les réseaux de communication sécurisés, il a pour vocation d'apporter une aide au service des activités d'enseignement et d'apprentissage, en même temps qu'une facilité d'accès accrue pour tous les utilisateurs : les enseignants et l'équipe éducative dans son ensemble, les élèves mais aussi leurs parents (ou responsables légaux).
La présente circulaire a pour objet de préciser les modalités de mise en œuvre, par l'ensemble des établissements scolaires, du cahier de textes numérique. Il se substitue aux cahiers de textes sous forme papier à compter de la rentrée 2011.
Les outils informatiques sont déjà largement utilisés par les professeurs dans leur vie professionnelle. Le cahier de textes numérique s'intègre à cet ensemble dans un souci de cohérence avec les autres applications au service de la pédagogie.
L'occasion est ainsi donnée de rappeler aux chefs d'établissement et aux professeurs l'importance qui s'attache au cahier de textes de classe qui, même dématérialisé, constitue un document officiel, à valeur juridique. Le cahier de textes de classe sert de référence aux cahiers de textes individuels. De façon permanente, il doit être à la disposition des élèves et de leurs responsables légaux qui peuvent s'y reporter à tout moment. Il assure la liaison entre les différents utilisateurs. Il permet, en cas d'absence ou de mutation d'un professeur, de ménager une étroite continuité entre l'enseignement du professeur et celui de son suppléant ou de son successeur.
Le cahier de textes de classe doit être de maniement facile, refléter le déroulement des enseignements et permettre de suivre avec précision la progression des apprentissages.

Circulaire
Amaury
Amaury
Niveau 2

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 13 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par Amaury le Mar 29 Oct 2019 - 15:48
... et donc l'enseignant a le droit d'en faire un usage plein et de s'en servir comme canal unique pour communiquer certaines informations. Sinon pour lui ça n'a pas de sens ni d'intérêt. Point barre.
Cassius
Cassius
Niveau 7

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 13 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par Cassius le Mar 29 Oct 2019 - 18:58
@Cléopatra2 a écrit:Là clairement, je mettrais un mot pour le prof. Je trouve ça cavalier de donner des devoirs pendant les vacances sur pronote.

L'établissement n'a surement pas de problèmes de recrutement et indique rapidement la porte aux parents qui regimbent (avec leurs enfants bien sûr).
roxanne
roxanne
Prophète

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 13 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par roxanne le Mar 29 Oct 2019 - 19:30
Voilà, ils savent qu’ils peuvent le faire.
avatar
profs(
Niveau 8

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 13 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par profs( le Mar 29 Oct 2019 - 19:59
@roxanne a écrit:Voilà, ils savent qu’ils peuvent le faire.

"ils savent"....
Un comportement individuel d'un professeur ne saurait démontrer quoi que ce soit sur l'établissement. Il peut bien être privé et peu élitiste. C'est peut être seulement un enseignant qui se réveille pendant les vacances en se disant qu'il n'a pas encore de note et que ça craint ! Il en veut donc une dès la première semaine de cours.
Mais encore une fois, parce que c'est privé, c'est élitiste et donc "ils peuvent se le permettre", c'est vraiment méconnaitre la diversité de tous les établissements du privé.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum