Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
EdithW
Habitué du forum

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 22 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par EdithW le Lun 14 Sep - 13:14
@pseudo-intello a écrit:... et puis, il y a la différence entre ce qu'on pense et ce qu'on fait.

Si tu fais un sondage sur les chaînes préférées de français, il y a 10 ans, tu te retrouvais avec Planète, Arte, etc. Des chaînes dont les audiences sont infimes (Planète, surtout), au détriment de TF1.
Si les contenus culturels avaient du succès, on les retrouverait aux heures de grande écoute sur TF1. A la place, on trouve de la téléréalité et des jeux.

La comparaison avec le four est un bon exemple (j'utilise celle du gros couteau, à l'occasion) : ça sert, parfois, dans un usage précis et pour des grands qui sont déjà assez matures pour s'en servir correctement (et le couper après), point. Et il n'y en qu'un dans la maison...

Faites l'expérience de demander à vos proches ce qu'ils regardent et combien de temps... tous sous-estiment leur temps de télé et tous répondent qu'ils regardent les documentaires, les infos... pourtant les organismes de mesure de l'audience sont catégoriques sur les meilleures audiences, et ce n'est jamais Des racines et des ailes ou C dans l'air. Curieux, non? A peu près du même ordre que ces gens qui prétendent ne pas aimer le sucré...à se demander pourquoi les pâtissiers font autant de gâteaux. La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 22 437980826 (moi j'adore les gâteaux, les gros, avec de la crème au praliné  abi )
Celadon
Celadon
Demi-dieu

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 22 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par Celadon le Lun 14 Sep - 13:48
En même temps, si les gens ne regardent pas C dans l'air, on peut les comprendre. La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 22 999940070
EdithW
EdithW
Habitué du forum

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 22 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par EdithW le Lun 14 Sep - 13:52
Certes... mais c'est quand même mieux que d'autres programmes à la même heure, non? Je n'ai pas la télé, donc je ne suis pas vraiment au fait de ce qui passe, mais les rares fois où je vais voir ma voisine et que la télé est allumée vers 18h30... ça pique un peu Rolling Eyes . Même les enfants n'ont pas (ou plus selon leur âge) l’habitude, quand on a une télé (quand on part en location parfois), elles zappent dès qu'il y a la pub.
Sylvain de Saint-Sylvain
Sylvain de Saint-Sylvain
Sage

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 22 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par Sylvain de Saint-Sylvain le Lun 14 Sep - 14:26
@EdithW a écrit:
@pseudo-intello a écrit:... et puis, il y a la différence entre ce qu'on pense et ce qu'on fait.

Si tu fais un sondage sur les chaînes préférées de français, il y a 10 ans, tu te retrouvais avec Planète, Arte, etc. Des chaînes dont les audiences sont infimes (Planète, surtout), au détriment de TF1.
Si les contenus culturels avaient du succès, on les retrouverait aux heures de grande écoute sur TF1. A la place, on trouve de la téléréalité et des jeux.

La comparaison avec le four est un bon exemple (j'utilise celle du gros couteau, à l'occasion) : ça sert, parfois, dans un usage précis et pour des grands qui sont déjà assez matures pour s'en servir correctement (et le couper après), point. Et il n'y en qu'un dans la maison...

Faites l'expérience de demander à vos proches ce qu'ils regardent et combien de temps... tous sous-estiment leur temps de télé et tous répondent qu'ils regardent les documentaires, les infos... pourtant les organismes de mesure de l'audience sont catégoriques sur les meilleures audiences, et ce n'est jamais Des racines et des ailes ou C dans l'air. Curieux, non? A peu près du même ordre que ces gens qui prétendent ne pas aimer le sucré...à se demander pourquoi les pâtissiers font autant de gâteaux. La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 22 437980826 (moi j'adore les gâteaux, les gros, avec de la crème au praliné  abi )

Je suppose que c'est parce que les gens en ont honte (je pense à la phrase qu'on a tous entendue, et qu'a si bien reprise Blanche Gardin : "Je regarde pour voir à quel point c'est bête") et ne se savent pas souffrir d'une addiction et être les victimes de dealers.

La télévision rend difficile la comparaison avec les cinquante dernières années, parce qu'elle a été le précédent poison et ne fait qu'être en partie remplacée par un autre.

_________________
« Les hommes en vinrent, pour qualifier les actes, à modifier arbitrairement le sens habituel des mots. » (Thucydide)
dita
dita
Fidèle du forum

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 22 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par dita le Lun 14 Sep - 15:37
@Celadon a écrit:En même temps, si les gens ne regardent pas C dans l'air, on peut les comprendre. La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 22 999940070
Pourquoi ? (Question sérieuse).
EdithW
EdithW
Habitué du forum

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 22 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par EdithW le Lun 14 Sep - 16:07
@dita a écrit:
@Celadon a écrit:En même temps, si les gens ne regardent pas C dans l'air, on peut les comprendre. La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 22 999940070
Pourquoi ? (Question sérieuse).

Sans vouloir répondre à la place de Céladon, qui s'expliquera si elle le souhaite, il me semble qu'on peut dire que C dans l'air a tendance à inviter un peu toujours les mêmes intervenants et que si on le suit régulièrement, ça ronronne un peu voire ça flirte avec le politiquement correct, de temps en temps /souvent selon les thèmes (et que les tenues de sa présentatrice piquent les yeux un jour sur deux, mais c’est mon avis perso  abi et je pensais la même chose des chemises rouges ou jaune citron d'Yves Calvi).

Mais j'aime quand même bien l'écouter (je me le mets en son uniquement pendant mes longs trajets en voiture). ça ne vaut pas France culture pour la profondeur, mais on a quand même parfois de bonnes surprises. Et j'adore les sondeurs, qui s'expriment souvent avec une grande maîtrise de la langue (de bois parfois). Je trouve que selon le journaliste, ça peut être quasiment irregardable (coupure de parole, simplification extrême, répétition...), ou très intéressant. Je n'en dirai pas plus pour ne pas être taxée de sexisme La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 22 437980826
bénou
bénou
Niveau 5

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 22 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par bénou le Lun 14 Sep - 17:31
@Sylvain de Saint-Sylvain a écrit:La télévision rend difficile la comparaison avec les cinquante dernières années, parce qu'elle a été le précédent poison et ne fait qu'être en partie remplacée par un autre.

La télévision, le poison des 50 dernières années ? Diantre, tu n'y vas pas de main morte Smile
Je pense que cela dépend beaucoup des gens. Même enfant, je n'avais pas un accès limité à la télévision et cela ne m'a pas rendue accro pour autant. Il faut dire que comme d'autres l'ont souligné, les programmes étaient moins variés. Je lisais beaucoup plus que je ne la regardais !
Et j'aime toujours la regarder même s'il faut faire le tri... Certes je suis plutôt attirée par les contenus d'Arte et de Canal, mais il m'arrive de regarder un petit téléfilm bidon de temps en temps si le sujet me parle, voire une téléréalité de pur divertissement Embarassed... Tout comme certains aiment regarder un match de foot, qui n'a rien d'intellectuel non plus.
La télévision a peut-être fait exploser le divertissement populaire, mais il existait déjà avant (spectacles, lectures bas-de-gamme...), il a toujours existé... Il est nécessaire et permet même à certains de continuer à vivre (je pense à ma grand-mère, dans les années 80, dont le 4ème âge était rythmé par ses rendez-vous quotidiens avec "Le juste prix" et autres émissions du même genre...). Le contraire d'un poison dans ce cas. Tout est peut-être une question d'âge et de dosage Smile ?
Celadon
Celadon
Demi-dieu

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 22 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par Celadon le Lun 14 Sep - 18:18
@EdithW a écrit:
@dita a écrit:
@Celadon a écrit:En même temps, si les gens ne regardent pas C dans l'air, on peut les comprendre. La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 22 999940070
Pourquoi ? (Question sérieuse).

Sans vouloir répondre à la place de Céladon, qui s'expliquera si elle le souhaite, il me semble qu'on peut dire que C dans l'air a tendance à inviter un peu toujours les mêmes intervenants et que si on le suit régulièrement, ça ronronne un peu voire ça flirte avec le politiquement correct, de temps en temps /souvent selon les thèmes (et que les tenues de sa présentatrice piquent les yeux un jour sur deux, mais c’est mon avis perso  abi  et je pensais la même chose des chemises rouges ou jaune citron d'Yves Calvi).

Mais j'aime quand même bien l'écouter (je me le mets en son uniquement pendant mes longs trajets en voiture). ça ne vaut pas France culture pour la profondeur, mais on a quand même parfois de bonnes surprises. Et j'adore les sondeurs, qui s'expriment souvent avec une grande maîtrise de la langue (de bois parfois). Je trouve que selon le journaliste, ça peut être quasiment irregardable (coupure de parole, simplification extrême, répétition...), ou très intéressant. Je n'en dirai pas plus pour ne pas être taxée de sexisme La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 22 437980826
Tu as à peu près tout dit de ce qui m'horripile dans cette émission immanquablement progouvernementale quel que soit le gouvernement, à l'exception des tenues de C.Roux que j'ai l'heur de ne pas remarquer. Que leur reproches-tu ? Fashion victime ?
Mais les "invités", toujours les mêmes à ressasser leurs prises de positions libérales, des politologues présentés comme tels (Reynié, Perrineau) mais appartenant à une fondation de droite, de vrais experts aux positions diversifiées jamais invités, des débats sans aucune contradiction ou à la marge, tout cela donne le sentiment d'une déontologie journalistique quelque peu occultée par les intérêts.
Il paraît que tout ce petit monde n'est pas rétribué pour déverser son idéologie, soit, alors leur intérêt est ailleurs. Je n'apprécie pas ce qui avance masqué.
(sans mauvais jeu de mots compte tenu des circonstances).
Clecle78
Clecle78
Neoprof expérimenté

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 22 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par Clecle78 le Lun 14 Sep - 18:21
Celadon tu m'ôtes les mots de la bouche ! Marre de cet entre soi et je ne parle même pas de la télé poubelle toutinfo ...
avatar
User10669
Niveau 5

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 22 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par User10669 le Lun 14 Sep - 18:24
Honnêtement, les émissions considérées comme intellectuelles à la télévision m'agacent souvent, je les trouve rarement assez poussées alors qu'il s'en dégage souvent un certain pédantisme. Dès lors, les rares fois où j'allume une télé, ou que je la regarde sur Internet, c'est pour me mettre devant des émissions vraiment stupides.
Et je crois que rien ne m'énerve plus qu'une certaine chaîne d'informations, où, selon que l'invité soit puissant ou misérable, on lui cire les chaussures ou on l'interrompe sans cesse. Je crois même qu'il vaut mieux regarder une émission de télé-réalité en sachant que ça n'apporte rien sur le plan intellectuel plutôt que certaines chaînes qui prétendent informer mais dont le discours est foncièrement malhonnête.
Ascagne
Ascagne
Expert spécialisé

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 22 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par Ascagne le Lun 14 Sep - 18:28
Je comprends l'agacement que certains peuvent ressentir face à certains C dans l'air sur la politique française notamment (parce qu'on se retrouve avec des plateaux peu équilibrés et des courants pas représentés), mais ça me gêne que l'émission soit attaquée alors qu'on a, à côté, des "talk shows" sans aucune prise de hauteur (au contraire) où l'on s'exprime de manière "décomplexée" et conflictuelle. Quand C dans l'air aborde des sujets moins directement liés aux considérations très politiques, c'est souvent pas mal fait, avec de la bonne vulgarisation.
Du reste, avec 28 minutes, telles émissions de France Culture, France Info, France 24, les chaînes parlementaires et le reste du service public radio-télévisuel... on a plutôt de la chance que l'inverse, en France. D'ailleurs, à part C News qui me semble complètement en roue libre, bien plus que BFMTV, nos chaînes d'infos en continu, pour critiquables qu'elle soient, restent un ou plusieurs crans au-dessus de ce qu'on peut voir aux États-Unis, par exemple.
Celadon
Celadon
Demi-dieu

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 22 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par Celadon le Lun 14 Sep - 19:12
Evidemment, si tu juges l'info à l'aune des USA, Ascagne...
Je préfère et de loin une chaîne d'intox en continu comme c news avec ses têtes d'affiche extrême-droitisantes avérées plutôt qu'une émission sur une chaîne généraliste qui dévide son idéologie (la même qu'avant la crise de 2008 d'ailleurs, avec les mêmes "experts" qui nous mènent droit dans le mur aussi) sous couvert d'analyses objectives de politologues engagés à droite. C'est insupportable. Avec la première, on sait à qui on a affaire. Avec la seconde, non.


Dernière édition par Celadon le Lun 14 Sep - 19:16, édité 2 fois (Raison : 20)
nounours
nounours
Niveau 5

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 22 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par nounours le Lun 14 Sep - 19:25
@Celadon a écrit:Evidemment, si tu juges l'info à l'aune des USA, Ascagne...
Je préfère et de loin une chaîne d'intox en continu comme c news avec ses têtes d'affiche extrême-droitisantes avérées plutôt qu'une émission sur une chaîne généraliste qui dévide son idéologie (la même qu'avant la crise de 2008 d'ailleurs, avec les mêmes "experts" qui nous mènent droit dans le mur aussi) sous couvert d'analyses objectives de politologues engagés à droite. C'est insupportable. Avec la première, on sait à qui on a affaire. Avec la seconde, non.


Je pense que lorsque l'on est trop politisé, on voit de la politique partout. Je me souviens que Thomas Porcher était un habitué de C dans l'air et pourtant on ne peut pas le taxer de libéral ...
dita
dita
Fidèle du forum

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 22 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par dita le Lun 14 Sep - 19:27
Je n'ai pas le recul - ou la culture - pour juger les critiques à l'encontre du traitement de la politique dans cdans l'air. C'est l'émission suivante, c à vous, qui me herisse, c'est un vrai repère de bobo parisiens bien pensants.
Pour en revenir à c dans l'air, j'ai beaucoup appris sur le coronavirus et sa (non) gestion.
Je trouve que Caroline Roux pose des questions très pertinentes et qu'elle conduit bien les débats.
Celadon
Celadon
Demi-dieu

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 22 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par Celadon le Lun 14 Sep - 20:05
@nounours a écrit:
@Celadon a écrit:Evidemment, si tu juges l'info à l'aune des USA, Ascagne...
Je préfère et de loin une chaîne d'intox en continu comme c news avec ses têtes d'affiche extrême-droitisantes avérées plutôt qu'une émission sur une chaîne généraliste qui dévide son idéologie (la même qu'avant la crise de 2008 d'ailleurs, avec les mêmes "experts" qui nous mènent droit dans le mur aussi) sous couvert d'analyses objectives de politologues engagés à droite. C'est insupportable. Avec la première, on sait à qui on a affaire. Avec la seconde, non.


Je pense que lorsque l'on est trop politisé, on voit de la politique partout. Je me souviens que Thomas Porcher était un habitué de C dans l'air et pourtant on ne peut pas le taxer de libéral ...
Oui, c'est la "caution" d'impartialité. Enfin c'était, parce qu'on ne l'y voit plus (mais je ne suis pas une assidue...) et je ne sais pas pourquoi.
nounours
nounours
Niveau 5

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 22 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par nounours le Lun 14 Sep - 20:29
@Celadon a écrit:
@nounours a écrit:
@Celadon a écrit:Evidemment, si tu juges l'info à l'aune des USA, Ascagne...
Je préfère et de loin une chaîne d'intox en continu comme c news avec ses têtes d'affiche extrême-droitisantes avérées plutôt qu'une émission sur une chaîne généraliste qui dévide son idéologie (la même qu'avant la crise de 2008 d'ailleurs, avec les mêmes "experts" qui nous mènent droit dans le mur aussi) sous couvert d'analyses objectives de politologues engagés à droite. C'est insupportable. Avec la première, on sait à qui on a affaire. Avec la seconde, non.


Je pense que lorsque l'on est trop politisé, on voit de la politique partout. Je me souviens que Thomas Porcher était un habitué de C dans l'air et pourtant on ne peut pas le taxer de libéral ...
Oui, c'est la "caution" d'impartialité. Enfin c'était, parce qu'on ne l'y voit plus (mais je ne suis pas une assidue...) et je ne sais pas pourquoi.

Il n'est plus invité depuis qu'il s'est engagé officiellement en politique, ce qui est normal. Mais par exemple Mathieu Plane ou Eric Heyer sont des économistes que l'on qualifierait de "keynésien" et pourtant il sont également très souvent invités.
Mais bien sûr ce sont des cautions d'impartialité eux aussi n'est ce pas ? Ou peut-être des "socio-traitres" ?
blanche
blanche
Expert

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 22 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par blanche le Lun 14 Sep - 20:38
Pour ceux que ça intéresse, Michel Desmurget était en conférence à Nancy ce vendredi dans le cadre du "Livre sur la Place". Cette conférence a été filmée, en voici la présentation : Les écrans se sont immiscés dans nos vies et davantage dernièrement. Combien de temps les enfants passent-ils devant un écran ? Trop ! Savez-vous quelles sont les conséquences sur leurs comportements, leurs capacités intellectuelles mais aussi sur leur santé ? Michel Desmurget est docteur en neurosciences et directeur de recherche à l'INSERM, auteur de "La Fabrique du crétin digital" (Seuil).
Et voici le lien vers la conférence (si vous regardez, ne vous étonnez pas, le film commence à la 19e minute !): https://www.youtube.com/watch?v=UwcyiiBsPrI
nounours
nounours
Niveau 5

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 22 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par nounours le Lun 14 Sep - 20:43
@blanche a écrit:Pour ceux que ça intéresse, Michel Desmurget était en conférence à Nancy ce vendredi dans le cadre du "Livre sur la Place". Cette conférence a été filmée, en voici la présentation : Les écrans se sont immiscés dans nos vies et davantage dernièrement. Combien de temps les enfants passent-ils devant un écran ? Trop ! Savez-vous quelles sont les conséquences sur leurs comportements, leurs capacités intellectuelles mais aussi sur leur santé ? Michel Desmurget est docteur en neurosciences et directeur de recherche à l'INSERM, auteur de "La Fabrique du crétin digital" (Seuil).
Et voici le lien vers la conférence (si vous regardez, ne vous étonnez pas, le film commence à la 19e minute !): https://www.youtube.com/watch?v=UwcyiiBsPrI

Avec Brighelli ils ont trouvé un bon filon pour vendre ...
Proton
Proton
Habitué du forum

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 22 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par Proton le Lun 14 Sep - 20:50
Brighelli  le type de l’extrême droite ? Il s'associe à cette histoire ? Pas étonnant, son rêve est de revenir en 1950 ... Rolling Eyes
nounours
nounours
Niveau 5

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 22 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par nounours le Lun 14 Sep - 20:59
@Proton a écrit:Brighelli  le type de l’extrême droite ? Il s'associe à cette histoire ? Pas étonnant, son rêve est de revenir en 1950 ... Rolling Eyes

Le titre fait directement référence à "la fabrique du crétin" de Brighelli.
beaverforever
beaverforever
Niveau 8

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 22 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par beaverforever le Lun 14 Sep - 21:07
Un point de vue différent sur la question par Grégoire Borst, professeur en neuroscience et spécialisé dans le développement cognitif de l'adolescent. Il fait partie de LaPsyDE, le laboratoire d'Olivier Houdé.



(À noter que, par ailleurs, Grégoire Borst déconseille de lire le livre de Desmurget et considère que son auteur interprète mal la littérature scientifique.)
pseudo-intello
pseudo-intello
Expert

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 22 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par pseudo-intello le Lun 14 Sep - 22:01
Je n'accède pas à son LinkedIn parce que je ne suis pas dessus, et il n'a pas de page wiki qui retrace son cv complet, mais si quelqu'un a le cv du gars, je suis preneuse (la dernière fois qu'un néo a tapé un message comme le tien avec ne vidéo, le pedigree des intervenants expliquait grandement leurs positions). Wink

@Proton a écrit:Brighelli le type de l’extrême droite ? Il s'associe à cette histoire ? Pas étonnant, son rêve est de revenir en 1950 ... Rolling Eyes

Oui, voilà. Celui qui a trèèèèès mal vieilli.
liliepingouin
liliepingouin
Érudit

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 22 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par liliepingouin le Lun 14 Sep - 22:05
Dans la vidéo il dit quand même de ne pas laisser seul un enfant devant un écran avant 5 ou 6 ans. Son discours n'est pas si différent de celui des autres.
De même, quand il explique qu'il faut parler à l'enfant de l'effet que l'écran peut avoir sur son cerveau ou son comportement, c'est bien qu'il considère qu'il y a des effets! Et visiblement il pense à des enfants déjà un peu grands et non aux tout-petits.

_________________
Spheniscida qui se prend pour une Alcida.

"Laissons glouglouter les égouts." (J.Ferrat)
"Est-ce qu'on convainc jamais personne?" (R.Badinter)
Même si c'est un combat perdu d'avance, crier est important.
dandelion
dandelion
Grand sage

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 22 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par dandelion le Mar 15 Sep - 1:25
Si nous sommes honnêtes, je crois que nous serons nombreux à convenir que, même chez un adulte, il est facile de se laisser prendre au piège des écrans. Le piège principal étant la vérification continuelle des réseaux sociaux et emails, qui parasitent la concentration.
Notre école est passée au presque-tout numérique, et j'ai constaté en faisant du bénévolat que les enfants qui sont capables de plier correctement une feuille, par exemple, sont une minorité. Je ne parle pas de très jeunes enfants mais de collégiens et d'enfants en fin de primaire. Mon mari avait fait la même constatation avec effarement.
Les problème de santé sont aussi importants: obésité, maladies cardiovasculaires et perte osseuse, mais aussi problèmes de vue.
Halybel
Halybel
Niveau 10

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 22 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par Halybel le Mar 15 Sep - 8:36
@liliepingouin a écrit:Dans la vidéo il dit quand même de ne pas laisser seul un enfant devant un écran avant 5 ou 6 ans. Son discours n'est pas si différent de celui des autres.
De même, quand il explique qu'il faut parler à l'enfant de l'effet que l'écran peut avoir sur son cerveau ou son comportement, c'est bien qu'il considère qu'il y a des effets! Et visiblement il pense à des enfants déjà un peu grands et non aux tout-petits.

Oui en gros c'est encore une querelle de clochers qui rend le discours illisible... Il arrive quasiment au même conclusion, c'est à dire limiter les écrans. Il pinaille juste sur la causalité.

_________________
Je soigne ma dyslexie pardon si elle ressort trop parfois.

On ne fait pas bouger les choses en dressant seulement des constats.
Subir ou agir, la vie est une question de choix.
beaverforever
beaverforever
Niveau 8

La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle  - Page 22 Empty Re: La multiplication des écrans entraîne une décérébration à grande échelle

par beaverforever le Mar 15 Sep - 9:27
Moui... enfin pas vraiment quand même.

Borst dit que certains usages des écrans peuvent être nocifs, notamment quand ils sont extrêmes, mais que souvent les effets sont difficiles à mesurer et qu'ils sont parfois positifs.

Pour simplifier, il ne défend pas la thèse "tous les écrans sont nocifs et conduisent à des effets importants et calamiteux".

Il défend plutôt la thèse "Certains usages des écrans sont peut-être nocifs, mais nous ne sommes pas sûr du sens de la causalité" (Est-ce que ce sont les écrans qui causent une dépression ou est-ce que c'est la dépression qui colle devant les écrans ?). C'est un peu la même idée que Franck Ramus, qui pense que c'est la privation de contact humain qui fait du tort, plutôt que la pratique des écrans en elle-même.

Le titre de cette discussion "Les écrans entraînent une décérébration à grande échelle" est sans doute un peu excessif.

De manière plus générale, j'ai quand même l'impression que l'on est dans un cas où on se focalise sur l'existence d'une corrélation sans prendre en compte l'importance de l'effet. Si les études montraient que 2h de TV/jour => 10 pt de QI en moins et 6h de TV/jour => 30 pt de QI en moins, là je serais d'accord, il faudrait paniquer. Si les études montrent que 7h de TV/jour => 2 points de QI en moins, je pense qu'on a d'autres chats à fouetter.

Pour donner un ordre de grandeur, la publication de Doll et Braford Hill de 1956, qui a emporté l'adhésion de la communauté scientifique pour désigner le tabac comme cause des cancers du poumon, a mis en évidence que les grands fumeurs avait 23 fois plus de chance d'avoir un cancer que les non fumeurs (dans une cohorte de médecins anglais) (Tableau VII, page 1074). C'est une énorme taille d'effet.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum