Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Celadon
Celadon
Demi-dieu

Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs Empty Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs

par Celadon le Sam 9 Nov 2019 - 19:18
https://blogs.mediapart.fr/mariwenn/blog/081119/lettre-cri-dune-enfant-de-profs
Parce qu’avoir un père et une mère profs, c’est avant tout apprendre. Apprendre à vivre avec des personnes physiquement présentes mais mentalement absentes. Apprendre à vivre avec des parents qui rentrent à 17, 18 heures le soir, mais ne passent que peu de temps avec nous, coincés entre préparation de cours et correction de copies. Apprendre à leur pardonner cette incapacité à tomber la blouse et le sac, à parler d’autre chose que de leur travail. Apprendre à s’endormir avec la lumière de leur bureau, les entendre travailler, jusqu’à 1 heure, 2 heures du matin. Savoir qu’ils seront quand même là le lendemain, à 8 heures devant leur classe de 35 élèves. Se souvenir des week-ends occupés par les préparations de conseil de classe, de réunions d’harmonisation, des réponses aux mails des collègues, de l’administration, des élèves, des professeurs, quand ces week-ends ne sont pas grignotés par des réunions parents-profs, des journées portes ouvertes, le spectacle du club théâtre (« on est pas obligés d’y aller mais quand même c’est bien de montrer aux élèves qu’on les soutient »). Apprendre par coeur et de tout coeur la définition des mots « générosité », « don de soi », « abnégation ». Apprendre la remise en question permanente et les doutes incessants. Apprendre le goût de l’excellence et du travail bien fait. Apprendre que nous ne sommes pas égaux face aux enfants de cadres du privé. Apprendre que, comme les cordonniers, les professeurs sont souvent les plus mal chaussés. Apprendre que, comme les professions libérales, ils doivent payer eux-mêmes leurs fournitures, de la craie aux photocopies en passant par leurs manuels et leur repas de cantine. Apprendre aussi, malgré tout, à aimer leur regard brillant lorsqu’ils trouvent une « nouvelle activité pour intéresser les élèves » (cette phrase résonne comme un tube incontournable pour qui a des parents profs). Apprendre à reconnaître l’odeur de l’herbier, la période des conseils de classe et celle des inspections. Apprendre à se moquer, comme eux, des leçons d’un énième chercheur en sciences de l’éducation leur expliquant par A+B le B-A-BA de l’enseignement, à eux qui ont plus de vingt-cinq ans de ZEP (pardon, REP) dans le rétroviseur. Apprendre que ces chercheurs n’ont pour la plupart jamais enseigné, ou pas longtemps. Retenir leur dédain de premiers de classe, eux qui donnent aux cancres incorrigibles que sont mes parents et leurs collègues des leçons de pédagogie. Apprendre que ces chercheurs font et défont les programmes scolaires, eux qui seraient pourtant infoutus de rester plus de 10 minutes dans une classe du 93 sans quitter la salle en courant.
mistinguette
mistinguette
Habitué du forum

Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs Empty Re: Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs

par mistinguette le Sam 9 Nov 2019 - 19:30
ça me touche beaucoup...Je pense à mes enfants et à mon fils qui disait à son copain d'anniversaire : le travail ça saoule, maman elle a jamais le temps

_________________
.'..Texte sur les l'oies' commentaires du prof hg que j’adorais sur ma copie de 6e : loi/ l'oie Vous en êtes une!. J'ai évolué depuis mais mon complexe orthographique m'accompagnera toujours. Il semble qu'aujourd’hui on parle de dyslexie pour l'étourdie éternelle que j'étais...alors si c'est la science des ânes, merci de pas charger la mule.
choup78
choup78
Niveau 9

Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs Empty Re: Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs

par choup78 le Sam 9 Nov 2019 - 19:42
Il se peut que parfois mon travail passe avant mes enfants, mais seulement parfois. Pour justement ne pas laisser mes enfants (encore petits, enfin ma grande entre dans l'adolescence) de côté, j'évite tout ce qui est chronophage: je ne suis ni PP, je n'organise pas de voyages/sorties/projet et depuis 1 an j'essaye de ne plus (trop) travailler les weekends (et pourtant je suis en lycée, cette année j'ai 2 programmes à refaire). Je ne fais donc que ce dont pourquoi je suis payée (donc enseigner) surtout au prix où je suis payée (échelon 4, 1700 € par mois). A mes débuts je passais mes soirées, mes weekends à bosser... une grosse crise familiale (on a même parlé divorce!) m'a fait réfléchir sur mes priorités....Mais je suis aussi dans un lycée privé très tranquille de centre ville, je reconnais que rien que pour ça, j'ai une chance énorme (j'ai commencé comme remplaçante dans un collège public un peu plus chaud (mais pas non plus en REP+), je n'ai pas mis longtemps à comprendre que je ne pourrais supporter ce que mes collègues du public subissent, c'est ce qui m'a poussée à passer le concours du privé... je vais au travail avec plaisir, et pas la boule au ventre...
dita
dita
Fidèle du forum

Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs Empty Re: Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs

par dita le Sam 9 Nov 2019 - 20:04
Très touchant, mais tout à fait invraisemblable. Les copies interminables , en rep ?
Par ailleurs, rester 25 ans en rep, c'est du masochisme hors compet.
Ha@_x
Ha@_x
Fidèle du forum

Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs Empty Re: Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs

par Ha@_x le Sam 9 Nov 2019 - 20:08
@dita a écrit:Très touchant, mais tout à fait invraisemblable. Les copies interminables , en rep ?

En REP les copies sont interminables de dépression...étant donné le niveau des élèves... Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs 1665347707

Même si partout elles constituent un pensum.

_________________
Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs
avatar
mgb35
Niveau 10

Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs Empty Re: Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs

par mgb35 le Sam 9 Nov 2019 - 20:18
C'est surtout que le témoignage ne parle pas de ses parents quand il est question de Rep
corailc
corailc
Fidèle du forum

Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs Empty Re: Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs

par corailc le Sam 9 Nov 2019 - 20:21
Une de mes collègues a fait toute sa carrière en REP. Elle s'y sent très bien et à bientôt 65 ans, elle n'envisage pas de prendre sa retraite l'an prochain. Wink

_________________
In tenebris lumen rectis.
Terre des Lettres, manuel militant et intelligent. http://terredeslettres.nathan.fr/
avatar
angelxxx
Habitué du forum

Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs Empty Re: Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs

par angelxxx le Sam 9 Nov 2019 - 20:39
Je suis en REP+ et j'y suis bien. Maintenant il est certain que dans prime et decharge, c'est plus délicat.

Pour le reste, on est une profession comme une autre et si certains prennent ça pour autre chose qu'un travail c'est fort dommage. Mon implication est en corrélation avec mon salaire, je ne suis pas en mission divine. Je passe beaucoup de temps avec mon fils et c'est pour moi le seul avantage de mon métier. Sans cela, je ne vois pas pourquoi je continuerai ! (Le travail me plaît en soi, mais ce n'est pas le seul travail qui me plairait...)

_________________
"La lumière pense voyager plus vite que quoi que ce soit d'autre, mais c'est faux. Peu importe à quelle vitesse voyage la lumière, l'obscurité arrive toujours la première, et elle l'attend. Terry Pratchett."
Stered
Stered
Doyen

Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs Empty Re: Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs

par Stered le Sam 9 Nov 2019 - 20:39
En REP, des copies de rédaction longues prennent énormément de temps à corriger... Pourquoi non ?
Je n'ai même jamais corrigé le DNB si vite que la fois où j'ai eu un bon établissement de centre-ville : tout était écrit en français et ponctué. Lecture fluide, correction rapide.
Alors que les copies écrites au kilomètre, sans ponctuation, c'est bien plus long : même travail que pour des bonnes copies avec en plus l'option épigraphie...

_________________
"Il nous faut arracher la joie aux jours qui filent." Maïakovski
henriette
henriette
Médiateur

Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs Empty Re: Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs

par henriette le Sam 9 Nov 2019 - 20:40
@dita a écrit:    Très touchant, mais tout à fait invraisemblable. Les copies interminables , en rep ?
Par ailleurs, rester 25 ans en rep, c'est du masochisme hors compet.
Je ne vois pas pourquoi tu dis ça. Tu as déjà corrigé des paquets de rédaction en collège défavorisé ? Je te garantis que c'est absolument interminable. Et désespérant.
Je connais aussi des enseignants qui ont fait toute leur carrière en établissements de banlieue.
Ce n'est pas parce que toi, tu ne le pourrais pas, que c'est invraisemblable.

Stered : Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs 2252222100

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
dita
dita
Fidèle du forum

Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs Empty Re: Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs

par dita le Sam 9 Nov 2019 - 20:48
11 ans en ZEP en RP, de 1993 à 2004. Beaux quartiers maintenant.
henriette
henriette
Médiateur

Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs Empty Re: Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs

par henriette le Sam 9 Nov 2019 - 20:50
C'est ton choix, mais tu peux concevoir que tout le monde ne fasse pas le même, je suppose.

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
Fesseur Pro
Fesseur Pro
Grand Maître

Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs Empty Re: Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs

par Fesseur Pro le Sam 9 Nov 2019 - 20:56
Ce témoignage est tout de même un tantinet exagéré.

_________________
Pourvu que ça dure... professeur
Lefteris
Lefteris
Esprit sacré

Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs Empty Re: Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs

par Lefteris le Sam 9 Nov 2019 - 20:58
Beaucoup de choses vraies, de problèmes fondamentaux bien cernés, mais un peu trop dans le pathos. A partir du moment ou l'on a compris l'absurde de ce que l'on fait et vit, il est  essentiel de lever le pied. Nous exerçons un métier, une tâche, pas un sacerdoce.  Ceci dit, les situations sont bien décrites. A mon avis pas une fille d'enseignants, mais un ou des enseignants ont écrit le texte.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle, utilisée pour toutes les démolitions, expliquée sans fard par F. Robine.

Gallica Musa mihi est, fateor, quod nupta marito. Pro domina colitur Musa latina mihi.

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος.
ernya
ernya
Habitué du forum

Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs Empty Re: Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs

par ernya le Sam 9 Nov 2019 - 21:10
Pour avoir eu des parents enseignants (certes pas en ZEP) et être devenue prof moi-même, je trouve aussi ce témoignage un peu trop exagéré. L'excès est là pour servir une argumentation, bien sûr et mettre en lumière tous les problèmes non résolus de l'éducation nationale, mais c'est mal dosé à mon avis.
zigmag17
zigmag17
Expert

Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs Empty Re: Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs

par zigmag17 le Sam 9 Nov 2019 - 21:14
@Lefteris a écrit:Beaucoup de choses vraies, de problèmes fondamentaux bien cernés, mais un peu trop dans le pathos. A partir du moment ou l'on a compris l'absurde de ce que l'on fait et vit, il est  essentiel de lever le pied. Nous exerçons un métier, une tâche, pas un sacerdoce.  Ceci dit, les situations sont bien décrites. A mon avis pas une fille d'enseignants, mais un ou des enseignants ont écrit le texte.

J'aurais pu écrire la même chose, en moins dense sans doute, à propos de ma mère ancienne institutrice (à l'ancienne Razz ), genre hussarde de la République. J'en parle encore en revoyant des scènes immuables, elle coincée entre sa pile de "cahiers du jour" puis d'autres cahiers, moi petite essayant d'attirer son attention et m'entendant répondre "Quand j'aurai fini de corriger je m'occuperai de toi", et ça à l'envi. Une très bonne enseignante mais (ou car) elle voyait tout à travers le prisme de l'enseignement, de sa classe, un sacerdoce, vraiment. Climat de la France rurale des années 70/80, petite école. Donc cela existe, je l'ai vécu! Et cela m'a toujours bien énervée. Et traumatisée, donc.
Merci pour votre écoute, je réglerai plus tard les 50 balles! abi
Elaïna
Elaïna
Bon génie

Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs Empty Re: Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs

par Elaïna le Sam 9 Nov 2019 - 21:38
Je trouve aussi ce témoignage complètement exagéré. Mes deux parents étaient profs, mon père agrégé, ma mère certifiée, les deux à plein temps avec hsa, pp et compagnie, et ils se sont bien occupés de leurs trois enfants, même quand ils travaillaient loin - quand j'étais gamine ma mère enseignait à plus d'une heure de route, dans un bahut bien pourri.
Au bout d'un moment ça va bien le misérabilisme. Non, tous les profs ne font pas des corrections tous les soirs jusqu'à 2h du matin. Et d'ailleurs quand c'est le cas il faut urgemment se poser la question de son organisation... Ce genre de témoignage dessert largement notre cause par son exagération.

_________________
It took me forty years to realize this. But for guys like us... our lives aren't really our own. There's always someone new to help. Someone we need to protect. These past few years, I fought that fate with all I had. But I'm done fighting. It's time I accept the hand I was dealt. Too many people depend on us. Their dreams depend on us.

Kiryu Kazuma inYakuza 4 Remastered
pseudo-intello
pseudo-intello
Expert spécialisé

Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs Empty Re: Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs

par pseudo-intello le Sam 9 Nov 2019 - 21:42
@Elaïna a écrit:Je trouve aussi ce témoignage complètement exagéré. Mes deux parents étaient profs, mon père agrégé, ma mère certifiée, les deux à plein temps avec hsa, pp et compagnie, et ils se sont bien occupés de leurs trois enfants, même quand ils travaillaient loin - quand j'étais gamine ma mère enseignait à plus d'une heure de route, dans un bahut bien pourri.
Au bout d'un moment ça va bien le misérabilisme. Non, tous les profs ne font pas des corrections tous les soirs jusqu'à 2h du matin. Et d'ailleurs quand c'est le cas il faut urgemment se poser la question de son organisation... Ce genre de témoignage dessert largement notre cause par son exagération.

Parce qu'ils n'avaient pas la Vocation.
Et toi non plus. *
Bouh, pas bien.



*ni moi, d'ailleurs.
Sphinx
Sphinx
Enchanteur

Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs Empty Re: Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs

par Sphinx le Sam 9 Nov 2019 - 21:54
Mon père était prof. Il a fait collège (dans une zone socialement bien sinistrée), lycée technique, lycée GT, lycée GT avec classes de footeux, IUT. Et je peux dire que je ne l'ai pas croisé beaucoup. Il était là pour nous garder quand ma mère bossait, mais il était perpétuellement enfermé dans son bureau à corriger des copies. Même les vacances il bossait. Et là il y en a (comme sur tous les fils) qui vont débarquer avec leur mépris habituel pour me dire que bien certainement mon père devait être un de ces pauvres malheureux soumis qui font du bénévolat, PP, dix mille projets et ne savent pas où est leur intérêt.

Bah non.

Moi, je bosse à peu près 35h par semaine, mais je suis agrégée en collège et je ne crois pas que ce soit la norme.

Et franchement, à chaque fois que sur ce forum on ouvre un fil pour dire que les profs travaillent beaucoup, à chaque fois que certains témoignent qu'eux-mêmes travaillent beaucoup, on a toujours les mêmes qui débarquent pour dire que oh ça va c'est bon, eux-mêmes n'en foutent pas une et on est bien bêtes si on n'est pas comme eux. Pardon mais c'est totalement insupportable (pour rester polie).

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather
"- Alors, Obélix, l'Helvétie c'est comment ? - Plat."


Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs Livre11
avatar
Bouboule
Grand sage

Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs Empty Re: Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs

par Bouboule le Sam 9 Nov 2019 - 22:00
Certains aiment bosser (ou le font pour des raisons pas forcément conscientes). C'est un peu la même chose qu'en recherche, il faut se mettre des limites (ou pas si on décide que c'est le boulot perso qui est la priorité).
Lord Steven
Lord Steven
Neoprof expérimenté

Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs Empty Re: Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs

par Lord Steven le Sam 9 Nov 2019 - 22:03
@Elaïna a écrit:Je trouve aussi ce témoignage complètement exagéré. Mes deux parents étaient profs, mon père agrégé, ma mère certifiée, les deux à plein temps avec hsa, pp et compagnie, et ils se sont bien occupés de leurs trois enfants, même quand ils travaillaient loin - quand j'étais gamine ma mère enseignait à plus d'une heure de route, dans un bahut bien pourri.
Au bout d'un moment ça va bien le misérabilisme. Non, tous les profs ne font pas des corrections tous les soirs jusqu'à 2h du matin. Et d'ailleurs quand c'est le cas il faut urgemment se poser la question de son organisation... Ce genre de témoignage dessert largement notre cause par son exagération.

Il m'arrive de corriger jusqu'à 3h du mat... Mais parce que je dors jusqu'à midi le lendemain Very Happy

_________________
If you play with a cat, you should mind his scratch Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs 929169480
Prezbo
Prezbo
Érudit

Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs Empty Re: Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs

par Prezbo le Sam 9 Nov 2019 - 22:14
@Sphinx a écrit:
Et franchement, à chaque fois que sur ce forum on ouvre un fil pour dire que les profs travaillent beaucoup, à chaque fois que certains témoignent qu'eux-mêmes travaillent beaucoup, on a toujours les mêmes qui débarquent pour dire que oh ça va c'est bon, eux-mêmes n'en foutent pas une et on est bien bêtes si on n'est pas comme eux. Pardon mais c'est totalement insupportable (pour rester polie).

+1.

Le collègue qui vient t'expliquer à quel point lui il ne fout rien (avec le sous entendu "et toi t'es c."), ça saoûle. Et je ne parle pas spécifiquement du forum, j'en ai en sdp.

Non, ce n'est pas qu'une question de choix ou d'organisation. Les injonctions institutionnelles, le consumérisme des parents et des élèves sont allées quand même nettement en croissant ces dernière décennies. Sans parler de la surenchère de cetains collègues eux-même. (Lire le fil par exemple où certains critiquent les ceux qui ne mettent pas toujours à jour rapidement Pronote.) Le tout accompagné de la généralisation d'un discours  culpabilisateur. Et je ne parle pas de cette énorme facteur de perte de temps et d'inefficacité qu'est le tout-numérique.

On ne peut pas se contenter de renvoyer éternellement les gens à leurs capacités de résistances individuelles. Et c'est un prof qui se fait des cocottes en papier avec une bonne partie des instructions officielles qui parle.
kero
kero
Grand sage

Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs Empty Re: Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs

par kero le Sam 9 Nov 2019 - 22:18
@Ha@_x a écrit:
@dita a écrit:Très touchant, mais tout à fait invraisemblable. Les copies interminables , en rep ?

En REP les copies sont interminables de dépression...étant donné le niveau des élèves... Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs 1665347707

Même si partout elles constituent un pensum.

Une copie mal écrite, truffée de faute, avec des phrases difficiles à comprendre n'est pas forcément plus facile/rapide à corriger qu'une copie fluide et propre.
Ajonc35
Ajonc35
Habitué du forum

Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs Empty Re: Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs

par Ajonc35 le Sam 9 Nov 2019 - 22:22
Fille d'agriculteurs, devenue prof, moi aussi j'ai toujours vu mes parents travailler 7/7 et pour un revenu plus qu'aléatoire. Pas de vacances. Le dimanche am ballades familiales. Mais c'était aussi une période où presque tout le monde dans mon village travaillait beaucoup, les artisans, les commerçants, aucun ou tres peu prenait des vacances., pas ou peu de loisirs sauf les reunions familiales et fetes de village. Mais en comparant à bien des situations aujourd'hui, une vie douillette malgré l'argent qui rentrait peu, avec des parents tres occupés mais présents. Enseignant, c'est vrai que nous sommes occupés et préoccupés, par contre nous assurons un gros temps de présence auprès de nos enfants. J'ai souvent travaille jusque minuit et plus mais parce qu'entre 17 heures et 20 h 30, je me rendais libre quand ils étaient petits. En grandissant, ils ont souvent fait leurs devoirs pres de moi et encore plus tard et meme grands il savaient que j'etais là. Ne pas oublier ce temps de presence élevé par rapport à bien d'autres.
Ha@_x
Ha@_x
Fidèle du forum

Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs Empty Re: Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs

par Ha@_x le Sam 9 Nov 2019 - 22:22
On va pas non plus enfiler les perles hein... je ne vois pas en quoi c'est constructif de dire que ce témoignage est exagéré....
Il y a des collègues qui bossent énormément, d'autres moins. C'est tout.
Moi j'ai trouvé cet article émouvant et pas nécessairement exagéré. C'est un ressenti. Point.

@Prezbo a écrit:Le collègue qui vient t'expliquer à quel point lui il ne fout rien (avec le sous entendu "et toi t'es c."), ça saoûle. Et je ne parle pas spécifiquement du forum, j'en ai en sdp.

Voila, rien à rajouter.

_________________
Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum