Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Ha@_x
Fidèle du forum

Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs - Page 2 Empty Re: Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs

par Ha@_x le Sam 9 Nov 2019 - 22:22
On va pas non plus enfiler les perles hein... je ne vois pas en quoi c'est constructif de dire que ce témoignage est exagéré....
Il y a des collègues qui bossent énormément, d'autres moins. C'est tout.
Moi j'ai trouvé cet article émouvant et pas nécessairement exagéré. C'est un ressenti. Point.

@Prezbo a écrit:Le collègue qui vient t'expliquer à quel point lui il ne fout rien (avec le sous entendu "et toi t'es c."), ça saoûle. Et je ne parle pas spécifiquement du forum, j'en ai en sdp.

Voila, rien à rajouter.
henriette
henriette
Médiateur

Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs - Page 2 Empty Re: Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs

par henriette le Sam 9 Nov 2019 - 22:22
Moi aussi cela me gonfle gravement.
Si certains font ce boulot de façon alimentaire, a minima et en sont fiers, et accessoirement souvent estiment alors qu'ils sont bien assez payés pour ce qu'ils font, grand bien leur fasse.
Mais qu'ils ne prennent pas de haut en les méprisant ceux qui ne peuvent/veulent pas faire ce travail sans s'y investir pleinement, parce que c'est comme ça uniquement qu'il a du sens pour eux.
Que diriez-vous si vous vous faisiez traiter de branleurs en retour par quelqu'un qui ne peut pas croire que vous fassiez correctement votre métier ni concevoir qu'on puisse faire ce travail correctement sans y passer des heures et des heures en corrections, préparations, etc. ?  Cela vous paraîtrait-il acceptable ?

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
zigmag17
zigmag17
Expert

Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs - Page 2 Empty Re: Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs

par zigmag17 le Sam 9 Nov 2019 - 22:25
@kero a écrit:
@Ha@_x a écrit:
@dita a écrit:Très touchant, mais tout à fait invraisemblable. Les copies interminables , en rep ?

En REP les copies sont interminables de dépression...étant donné le niveau des élèves... Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs - Page 2 1665347707

Même si partout elles constituent un pensum.

Une copie mal écrite, truffée de faute, avec des phrases difficiles à comprendre n'est pas forcément plus facile/rapide à corriger qu'une copie fluide et propre.

Je suis d'accord. Corriger ce genre de copie est é-prou-vant: comprendre ce que l'élève a voulu dire, déchiffrer, traduire la graphie et le sens, puis tout relire, puis donner des pistes d'amélioration. Les copies de ce type en LP sont légion, pas assez complètes pour faire le tour d'un sujet mais assez consistantes pour devenir "prise de tête" quand il s'agit de les décrypter.
Ha@_x
Ha@_x
Fidèle du forum

Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs - Page 2 Empty Re: Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs

par Ha@_x le Sam 9 Nov 2019 - 22:29
@kero a écrit:Une copie mal écrite, truffée de faute, avec des phrases difficiles à comprendre n'est pas forcément plus facile/rapide à corriger qu'une copie fluide et propre.

Ben la copie fluide et propre tu la corriges très vite (et souvent c'est une bonne copie). La copie vide aussi (généralement je commence le paquet par ces copies, mais je déprime rapidement donc j'arrête Sad ) . Le pire c'est toujours la copie remplie....d'âneries, d'erreurs syntaxiques, d'orthographe, de contresens, et je ne parle même pas des erreurs disciplinaires, car là....bon... Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs - Page 2 1665347707 , le genre de copies qui donnent envie de foutre le paquet à la poubelle ou de noter à l'escalier....

Week-end de 3 jours, j'ai pris 5 paquets woohoo

_________________
Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs
henriette
henriette
Médiateur

Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs - Page 2 Empty Re: Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs

par henriette le Sam 9 Nov 2019 - 22:39
Ha@_x, bon courage : les copies basées sur la rédaction par les élèves, c'est clairement le pire quand c'est mauvais.
Je n'en ai que 3 (plus des petits paquets de contrôle de latin sur 10 qui iront vite).

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
Ajonc35
Ajonc35
Habitué du forum

Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs - Page 2 Empty Re: Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs

par Ajonc35 le Sam 9 Nov 2019 - 22:41
@Ha@_x a écrit:
@kero a écrit:Une copie mal écrite, truffée de faute, avec des phrases difficiles à comprendre n'est pas forcément plus facile/rapide à corriger qu'une copie fluide et propre.

Ben la copie fluide et propre tu la corriges très vite (et souvent c'est une bonne copie). La copie vide aussi (généralement je commence le paquet par ces copies, mais je déprime rapidement donc j'arrête Sad ) . Le pire c'est toujours la copie remplie....d'âneries, d'erreurs syntaxiques, d'orthographe, de contresens, et je ne parle même pas des erreurs disciplinaires, car là....bon... Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs - Page 2 1665347707 , le genre de copies qui donnent envie de foutre le paquet à la poubelle ou de noter à l'escalier....

Week-end de 3 jours, j'ai pris 5 paquets woohoo
C'est exactement ce que je dis à mes élèves. J'exige de bonnes copies ou des copies vides. Malheureusement c'est le milieu que j'ai et le plus souvent le milieu médiocre et j'écris plus que l'élève lui- même et toujours les mêmes choses dont iIs ne tiendront aucun compte car ils ne lisent pas. J'ai de plus en plus de mal à corriger. Cela me rappelle le départ en retraite d'une collègue l'an passé qui nous disait regretter de partir car elle aimait son métier sauf les copies. Ce sera aussi mon cas, car ces corrections sont des moments de tristesse, de déprime même tellement je me sens impuissante.
bénou
bénou
Niveau 5

Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs - Page 2 Empty Re: Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs

par bénou le Sam 9 Nov 2019 - 22:45
@Elaïna a écrit:Je trouve aussi ce témoignage complètement exagéré. Mes deux parents étaient profs, mon père agrégé, ma mère certifiée, les deux à plein temps avec hsa, pp et compagnie, et ils se sont bien occupés de leurs trois enfants, même quand ils travaillaient loin - quand j'étais gamine ma mère enseignait à plus d'une heure de route, dans un bahut bien pourri.
Au bout d'un moment ça va bien le misérabilisme. Non, tous les profs ne font pas des corrections tous les soirs jusqu'à 2h du matin. Et d'ailleurs quand c'est le cas il faut urgemment se poser la question de son organisation... Ce genre de témoignage dessert largement notre cause par son exagération.

Je suis entièrement d'accord. Aussi d'accord avec Lefteris, c'est un fake rédigé par des enseignants (le laïus sur les inspecteurs sent trop le vécu !)
C'est aussi méconnaître les conditions dans lesquels les "cadres du privé" évoqués dans le texte s'occupent de leurs enfants. La plupart de mes amies diplômées et travaillant dans le privé ne récupèrent leurs enfants que vers 19h, après quoi c'est au bain, dîner et au lit. Elles ne vont jamais les chercher à l'école. Est-ce vraiment enviable ? En tout cas, elles, elles m'envient ma disponibilité.
Il y a vraiment d'autres combats que celui du temps libre. Celui là nous fait perdre en crédibilité.
Ha@_x
Ha@_x
Fidèle du forum

Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs - Page 2 Empty Re: Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs

par Ha@_x le Sam 9 Nov 2019 - 22:54
@bénou a écrit:Je suis entièrement d'accord. Aussi d'accord avec Lefteris, c'est un fake rédigé par des enseignants (le laïus sur les inspecteurs sent trop le vécu !)
C'est aussi méconnaître les conditions dans lesquels les "cadres du privé" évoqués dans le texte s'occupent de leurs enfants. La plupart de mes amies diplômées et travaillant dans le privé ne récupèrent leurs enfants que vers 19h, après quoi c'est au bain, dîner et au lit. Elles ne vont jamais les chercher à l'école. Est-ce vraiment enviable ? En tout cas, elles, elles m'envient ma disponibilité.
Il y a vraiment d'autres combats que celui du temps libre. Celui là nous fait perdre en crédibilité.

Et depuis quand c'est le sujet en fait ? Suspect


_________________
Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs
Prezbo
Prezbo
Érudit

Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs - Page 2 Empty Re: Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs

par Prezbo le Sam 9 Nov 2019 - 23:01
@bénou a écrit:
C'est aussi méconnaître les conditions dans lesquels les "cadres du privé" évoqués dans le texte s'occupent de leurs enfants. La plupart de mes amies diplômées et travaillant dans le privé ne récupèrent leurs enfants que vers 19h, après quoi c'est au bain, dîner et au lit. Elles ne vont jamais les chercher à l'école. Est-ce vraiment enviable ? En tout cas, elles, elles m'envient ma disponibilité.
Il y a vraiment d'autres combats que celui du temps libre. Celui là nous fait perdre en crédibilité.

Le travail qui doit être fait...Doit être fait. Se rendre disponible pour ses enfants de 16h30 à 20h, c'est la plupart du temps effectivement repousser son travail à la nuit et au we. Et j'ai l'impression que beaucoup de collègues avec un conjoint non-prof bien content de se décharger totalement sur l'autre (dans 90% des cas la femme d'ailleurs) de la gestion des mômes se font un peu piéger. Mais bon, l'important est que chacun soit satisfait de son mode de fonctionnement.

(Cela dit sans être totalement dupe du texte initial, effectivement.)
avatar
angelxxx
Habitué du forum

Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs - Page 2 Empty Re: Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs

par angelxxx le Sam 9 Nov 2019 - 23:25
@henriette a écrit:Moi aussi cela me gonfle gravement.
Si certains font ce boulot de façon alimentaire, a minima et en sont fiers, et accessoirement souvent estiment alors qu'ils sont bien assez payés pour ce qu'ils font, grand bien leur fasse.
Mais qu'ils ne prennent pas de haut en les méprisant ceux qui ne peuvent/veulent pas faire ce travail sans s'y investir pleinement, parce que c'est comme ça uniquement qu'il a du sens pour eux.
Que diriez-vous si vous vous faisiez traiter de branleurs en retour par quelqu'un qui ne peut pas croire que vous fassiez correctement votre métier ni concevoir qu'on puisse faire ce travail correctement sans y passer des heures et des heures en corrections, préparations, etc. ?  Cela vous paraîtrait-il acceptable ?


Sacré jeu d'équilibriste que de trouver notre métier mal payé, sous estimé, et je ne sais quoi encore tout en travaillant plus ou moins bénévolement au nom du "si j'ai envie de considérer cela comme plus qu'un travail ça ne regarde que moi", parce non clairement, ça regarde tout le monde. Et oui, je trouve cette attitude assez méprisable car sur le long terme, cela dégradé nos conditions de travail et en bout de chaîne les élèves trinquent, ce qui est pourtant le contraire même de ce que veulent les personnes ultra investies.
J'ai l'impression de voir autour de moi plus de projets, plus de réunion, plus de tout que jamais. Comment peut-on encore avoir l'air un minimum crédible ?
Si j'étais patron et que mes ouvriers travaillaient en plus chaque semaine pour faire mieux que bien, le tout sans rien demander ou presque, j'en profiterai pleinement.

Je fais mon travail tout à fait correctement pour ce qui concerne ma vraie activité c'est à dire enseigner. Pour le reste effectivement je limite au maximum. Je n'ai plus le droit de le dire parce que ça dérange certains ?

Ce ressenti viens sûrement aussi de mon passé : j'ai vu mes parents travailler énormément à leur compte, se tuer littéralement la santé pour bien peu, ne passer que peu de temps avec moi... Alors oui, mon travail se limite au travail. Si cela est une passion, alors il faut se tourner vers le monde associatif, cela ferait moins de mal aux personnes qui font simplement le travail correctement.

_________________
"La lumière pense voyager plus vite que quoi que ce soit d'autre, mais c'est faux. Peu importe à quelle vitesse voyage la lumière, l'obscurité arrive toujours la première, et elle l'attend. Terry Pratchett."
avatar
Bouboule
Grand sage

Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs - Page 2 Empty Re: Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs

par Bouboule le Sam 9 Nov 2019 - 23:28
Il doit probablement y avoir une certaine marge entre le "branleur" et celui qui bosse au point de ne pouvoir voir ses enfants, vacances comprises, non ?
pseudo-intello
pseudo-intello
Expert

Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs - Page 2 Empty Re: Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs

par pseudo-intello le Sam 9 Nov 2019 - 23:41
Le problème, c'est que le prof dans la marge selon des critères sains va souvent être pris par un branleur, parce que le collègue qui confond métier et sacerdoce en fait bien plus, et que le chef ou l'IPR fera remarquer que "ben regardez, M. Saintlaïque fait ceci et cela, et c'est très bien" (comprendre : "vous devriez en faire autant").
henriette
henriette
Médiateur

Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs - Page 2 Empty Re: Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs

par henriette le Dim 10 Nov 2019 - 0:00
Si les uns arrêtaient de fustiger ceux qui bossent beaucoup en les traitant de "Saints Laïques" et autres propos méprisants, comme on le lit dans plein de fils sur le forum, peut-être que les autres n'auraient pas envie, excédés de ce dénigrement systématique par quelques-uns, de leur renvoyer "branleurs" en réponse du berger à la bergère. Il y a un moment où essuyer le mépris de ces quelques-uns qui systématiquement considèrent au mieux comme des imbéciles ceux qui s'investissent dans leur boulot, parce que eux ne le font pas, ça commence à bien faire.

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
pseudo-intello
pseudo-intello
Expert

Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs - Page 2 Empty Re: Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs

par pseudo-intello le Dim 10 Nov 2019 - 0:33
Ce n'est pas du mépris. J'ai employé l'expression, car pour les collègues les plus surinvestis, le salaire horaire tombe à celui du SMIC. Partant de là, l'expression ne me semble pas démesurée.
Bosser au SMIC pour un enseignant, c'est être soit fou, soit un incompétent incapable de s'organiser, soit un saint (qui ne lâche rien malgré le mépris de l'EN et de nos usagers, la taille des moulins à vent et le montant du traitement), et par respect pour les collègues en question, je préfère partir sur cette dernière piste.

En revanche, il n'y a pas de mépris mais de l'agacement, car la hiérarchie, bien contente d'avoir des enseignants prêts à travailler autant et faire tant de chose parce que "c'est important", aura tôt fait de faire passer les autres pour des branleurs.
Celadon
Celadon
Demi-dieu

Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs - Page 2 Empty Re: Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs

par Celadon le Dim 10 Nov 2019 - 0:36
...et d'inclure de plus en plus de tâches dans les obligations.
Ha@_x
Ha@_x
Fidèle du forum

Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs - Page 2 Empty Re: Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs

par Ha@_x le Dim 10 Nov 2019 - 1:14
@pseudo-intello a écrit:Ce n'est pas du mépris. J'ai employé l'expression, car pour les collègues les plus surinvestis, le salaire horaire tombe à celui du SMIC. Partant de là, l'expression ne me semble pas démesurée.
Bosser au SMIC pour un enseignant, c'est être soit fou, soit un incompétent incapable de s'organiser, soit un saint (qui ne lâche rien malgré le mépris de l'EN et de nos usagers, la taille des moulins à vent et le montant du traitement), et par respect pour les collègues en question, je préfère partir sur cette dernière piste.

En revanche, il n'y a pas de mépris mais de l'agacement, car la hiérarchie, bien contente d'avoir des enseignants prêts à travailler autant et faire tant de chose parce que "c'est important", aura tôt fait de faire passer les autres pour des branleurs.

Ils ne se surinvestissent pas pour l'institution les "saints", mais généralement pour leurs élèves.
Et même si ça plaît à la hiérarchie, elle peut se le mettre dans l'os la hiérarchie, car le 5, et ben on sera tous en grève et reconductible professeur   Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs - Page 2 558662839

_________________
Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs
henriette
henriette
Médiateur

Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs - Page 2 Empty Re: Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs

par henriette le Dim 10 Nov 2019 - 2:00
Il me semble aussi, Ha@_x.
Et que l'administration considère comme des branleurs ceux qui font le choix délibéré et assumé de lever le pied à ce point, j'en suis bien navrée pour eux, mais je ne vois pas pourquoi cela devrait forcer les autres à moins bien faire leur travail à cause de ce choix. Chacun a le droit de faire son travail comme il le juge bon, en son âme et conscience.
Pour ma part, ce qu'en pense la hiérarchie n'a jamais été ma boussole. Cela ne m'empêchera pas d'être en grève le 5, voire un peu plus. Comme tous les enseignants, je l'espère.

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
Moonchild
Moonchild
Esprit éclairé

Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs - Page 2 Empty Re: Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs

par Moonchild le Dim 10 Nov 2019 - 2:51
@bénou a écrit:
@Elaïna a écrit:Je trouve aussi ce témoignage complètement exagéré. Mes deux parents étaient profs, mon père agrégé, ma mère certifiée, les deux à plein temps avec hsa, pp et compagnie, et ils se sont bien occupés de leurs trois enfants, même quand ils travaillaient loin - quand j'étais gamine ma mère enseignait à plus d'une heure de route, dans un bahut bien pourri.
Au bout d'un moment ça va bien le misérabilisme. Non, tous les profs ne font pas des corrections tous les soirs jusqu'à 2h du matin. Et d'ailleurs quand c'est le cas il faut urgemment se poser la question de son organisation... Ce genre de témoignage dessert largement notre cause par son exagération.

Je suis entièrement d'accord. Aussi d'accord avec Lefteris, c'est un fake rédigé par des enseignants (le laïus sur les inspecteurs sent trop le vécu !)

C'est aussi la première impression que j'ai eue : pris indépendamment chacun des points évoqués est parfaitement crédible, mais plusieurs d'entre eux sont tellement précis qu'on a du mal à croire que ce n'est pas un témoignage direct et leur cumul fait quand même penser à une compilation de plusieurs expériences différentes, le tout enrobé d'un ton très misérabiliste.
Que ce soit un fake ou non, cette tribune laisse tout de même un arrière goût de "Greta Thunberg fille de prof", un peu comme un remake apocalyptique de la série des "Martine". En tout cas, c'est dans l'air du temps...
mistinguette
mistinguette
Habitué du forum

Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs - Page 2 Empty Re: Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs

par mistinguette le Dim 10 Nov 2019 - 7:38
Je trouve que comme souvent on va très Très loin pour peu de choses..
oui me voir dans ma cuisine en train de ramener kevin bryan et autres, ça me parle.
Quand un jour ton enfant te demande des nouvelles d un eleve il doit avoir l'impression de partager son parent avec tous ces enfants
Ça me dit quelques choses, ces dimanches matins avec mon mari prof devant l'ordi moi sur les copies et les enfants qui défilent pour des broutilles mais qui ont bien compris qu' il faut jouer tout seulS. Je ne vais jamais les chercher à 16h30, je demande à les poser le matin (pour que mon mari finisse pas trop tard), en contrepartie je finis tard et j'essaie de bosser jusqu'à 18h pour gagner du temps ( j inclus le matériel du labo en collège ça prend du temps)
Je pense qu' effectivement lorsque je dis conseils de classe ils savent que le repas voir le bisous du soir est compromis.).

Dire çà c'est pas faire cosette. Je pense que par petites touches on s'y retrouve. Certains me font penser au bon élève qui à une super note mais qui répète à l'envie qu' il n'a pas réviser comme si c'était la honte de travailler. A part nous et nos conjoints qui visualise cet aspect du métier? Nous ne nions jamais les contraintes des autres professions, acceptons les nôtres.
Mon père était prof et ma mère bossait aussi. J'avais une nounou et je passais les mercredis chez les grands parents. Mon père était présent mais pas toujours dispo. J'ai compris seulement avec mes propres enfants et la gestion de mon travail pourquoi.


_________________
.'..Texte sur les l'oies' commentaires du prof hg que j’adorais sur ma copie de 6e : loi/ l'oie Vous en êtes une!. J'ai évolué depuis mais mon complexe orthographique m'accompagnera toujours. Il semble qu'aujourd’hui on parle de dyslexie pour l'étourdie éternelle que j'étais...alors si c'est la science des ânes, merci de pas charger la mule.
Jenny
Jenny
Modérateur

Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs - Page 2 Empty Re: Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs

par Jenny le Dim 10 Nov 2019 - 8:17
Moi aussi, ça me soule.
Et quand on fait rédiger en REP, les corrections prennent beaucoup de temps si on annote beaucoup, si on leur donne des conseils, si on les fait réécrire après une première correction.
Je finis souvent vers minuit, je prépare l’agreg à côté, je change souvent de niveau et de profil d’établissement parce que je suis TZR et j’en ai marre de lire que c’est un problème d’organisation.

Alors oui, je pourrais baisser les bras en les faisant rédiger moins, moins lire pour mes cours, être moins investie en tant que PP... Le boulot a des avantages, je me plains pas particulièrement (à part pour la paye) mais je travaille souvent plus de 40h dans la semaine (plus que mon conjoint cadre sup dans le privé qui a bien changé d’avis sur le travail des profs).
fifi51
fifi51
Fidèle du forum

Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs - Page 2 Empty Re: Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs

par fifi51 le Dim 10 Nov 2019 - 8:52
@zigmag17 a écrit:
@kero a écrit:
@Ha@_x a écrit:
@dita a écrit:Très touchant, mais tout à fait invraisemblable. Les copies interminables , en rep ?

En REP les copies sont interminables de dépression...étant donné le niveau des élèves... Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs - Page 2 1665347707

Même si partout elles constituent un pensum.

Une copie mal écrite, truffée de faute, avec des phrases difficiles à comprendre n'est pas forcément plus facile/rapide à corriger qu'une copie fluide et propre.

Je suis d'accord. Corriger ce genre de copie est é-prou-vant: comprendre ce que l'élève a voulu dire, déchiffrer, traduire la graphie et le sens, puis tout relire, puis donner des pistes d'amélioration. Les copies de ce type en LP sont légion, pas assez complètes pour faire le tour d'un sujet mais assez consistantes pour devenir "prise de tête" quand il s'agit de les décrypter.

Pourquoi chercher à comprendre ? Si ce n'est pas compréhensible, cela vaut entre 2 et 6.

_________________
Oui, j'ai un clavier Fisher Price pour l'instant !
avatar
angelxxx
Habitué du forum

Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs - Page 2 Empty Re: Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs

par angelxxx le Dim 10 Nov 2019 - 8:56
Parfait exemple que celui de PP : une rémunération d'environ 100€/mois. En travaillant 1h/semaine pour cela (donc faire VDC 10x, assurer les réunions PP et faire le conseil de classe, donc pas d'extra); fait que la rémunération est de 25€/h. Et il faut déjà être efficace pour faire tout cela en 1h/semaine seulement.
Donc en ajoutant 1 ou 2 h de bénévolat par semaine, on se retrouve facilement à une rémunération de 7 ou 8€ de l'heure.

Et oui, je trouve cela fou que certains acceptent de travailler gratuitement, parce que ce choix pèse sur tous les autres (PP en l’occurrence), et cela dit clairement à l'institution, que oui, 7€ de l'heure pour être PP, c'est amplement suffisant. Après, vouloir demander des primes plus élevées, ça relève un peu de la schizophrénie.

"On veut des primes!"
"Non"
"Attention on va continuer à travailler gratuitement"
"Super, à bientôt pour la prochaine grève"


_________________
"La lumière pense voyager plus vite que quoi que ce soit d'autre, mais c'est faux. Peu importe à quelle vitesse voyage la lumière, l'obscurité arrive toujours la première, et elle l'attend. Terry Pratchett."
Jenny
Jenny
Modérateur

Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs - Page 2 Empty Re: Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs

par Jenny le Dim 10 Nov 2019 - 9:02
@fifi51 a écrit:
@zigmag17 a écrit:
@kero a écrit:
@Ha@_x a écrit:

En REP les copies sont interminables de dépression...étant donné le niveau des élèves... Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs - Page 2 1665347707

Même si partout elles constituent un pensum.

Une copie mal écrite, truffée de faute, avec des phrases difficiles à comprendre n'est pas forcément plus facile/rapide à corriger qu'une copie fluide et propre.

Je suis d'accord. Corriger ce genre de copie est é-prou-vant: comprendre ce que l'élève a voulu dire, déchiffrer, traduire la graphie et le sens, puis tout relire, puis donner des pistes d'amélioration. Les copies de ce type en LP sont légion, pas assez complètes pour faire le tour d'un sujet mais assez consistantes pour devenir "prise de tête" quand il s'agit de les décrypter.

Pourquoi chercher à comprendre ? Si ce n'est pas compréhensible, cela vaut entre 2 et 6.

Si on veut donner des pistes d’amélioration, ça prend plus de temps.
Quand les 3/4 du paquet sont difficilement compréhensible, on fait quoi ? On met 2 à toute la classe et c’est tout ?
avatar
angelxxx
Habitué du forum

Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs - Page 2 Empty Re: Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs

par angelxxx le Dim 10 Nov 2019 - 9:04
@fifi51 a écrit:
@zigmag17 a écrit:
@kero a écrit:
@Ha@_x a écrit:

En REP les copies sont interminables de dépression...étant donné le niveau des élèves... Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs - Page 2 1665347707

Même si partout elles constituent un pensum.

Une copie mal écrite, truffée de faute, avec des phrases difficiles à comprendre n'est pas forcément plus facile/rapide à corriger qu'une copie fluide et propre.

Je suis d'accord. Corriger ce genre de copie est é-prou-vant: comprendre ce que l'élève a voulu dire, déchiffrer, traduire la graphie et le sens, puis tout relire, puis donner des pistes d'amélioration. Les copies de ce type en LP sont légion, pas assez complètes pour faire le tour d'un sujet mais assez consistantes pour devenir "prise de tête" quand il s'agit de les décrypter.

Pourquoi chercher à comprendre ? Si ce n'est pas compréhensible, cela vaut entre 2 et 6.


Après 13 ou 14 d'école, des lycéens n'arrivent pas à écrire quelque chose de compréhensible du premier coup, et vous pensez qu'en annotant les copies, soudainement, ils vont s'améliorer ? J'ai l'impression que le fait que vous corrigiez envoie le message : oui, bon, ce n'est pas grave, vous pouvez continuer à rédiger comme cela, on trouvera toujours quelque chose à valoriser.
A aucun moment on ne signifie clairement qu'un torchon illisible, à 18 ans, non, ce n'est pas possible ? On laisse passer à la classe supérieure, on continue de noter gentiment, et soudainement, un jour, ils vont se rendre compte de la réalité.

Je ne suis pas professeur en LP, mais en REP+. Quand mes élèves me rendent un truc incompréhensible, je rend la copie avec une note à la hauteur du travail et demande à la corriger pour que je puisse réellement la noter. (Oui, je suis maso sur les bords, je demande aux élèves de rédiger clairement tout un raisonnement scientifique à chaque contrôle. Je pourrai en faire moins, mais je trouve ça utile, et je pense que c'est simplement bien faire mon travail). Typiquement un raisonnement qui commence par "Car ..." ne sera pas lu, et à recommencer. C'est le seul moyen que j'ai trouvé pour qu'ils arrêtent réellement de le faire.

_________________
"La lumière pense voyager plus vite que quoi que ce soit d'autre, mais c'est faux. Peu importe à quelle vitesse voyage la lumière, l'obscurité arrive toujours la première, et elle l'attend. Terry Pratchett."
avatar
angelxxx
Habitué du forum

Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs - Page 2 Empty Re: Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs

par angelxxx le Dim 10 Nov 2019 - 9:07
@Jenny a écrit:
@fifi51 a écrit:
@zigmag17 a écrit:
@kero a écrit:

Une copie mal écrite, truffée de faute, avec des phrases difficiles à comprendre n'est pas forcément plus facile/rapide à corriger qu'une copie fluide et propre.

Je suis d'accord. Corriger ce genre de copie est é-prou-vant: comprendre ce que l'élève a voulu dire, déchiffrer, traduire la graphie et le sens, puis tout relire, puis donner des pistes d'amélioration. Les copies de ce type en LP sont légion, pas assez complètes pour faire le tour d'un sujet mais assez consistantes pour devenir "prise de tête" quand il s'agit de les décrypter.

Pourquoi chercher à comprendre ? Si ce n'est pas compréhensible, cela vaut entre 2 et 6.

Si on veut donner des pistes d’amélioration, ça prend plus de temps.
Quand les 3/4 du paquet sont difficilement compréhensible, on fait quoi ? On met 2 à toute la classe et c’est tout ?

Oui.
Êtes vous responsable du niveau des élèves qui arrivent ?
Êtes vous responsable des attendus à la fin de l'année/du cycle ?

Je note par rapport à ce qu'ils doivent savoir faire. Ils ne savent pas, tant pis. J'ai une classe de 3ième où je viens de mettre sept "zéro", la moyenne est de 5. J'ai demandais à ma collègue de mathématiques (parce que je pose quand même des questions, hein) et elle aussi : dix "zéro", une moyenne de 4.
On ne va quand même pas leur faire croire que c'est bien si c'est mauvais. On reprend tout du début, le tout assorti d'un gros coup de pied là où il faut.
Et si ça ne marche pas, tant pis, je ne peux pas faire de miracle, un âne que ne veut pas boire ne le fera pas.

_________________
"La lumière pense voyager plus vite que quoi que ce soit d'autre, mais c'est faux. Peu importe à quelle vitesse voyage la lumière, l'obscurité arrive toujours la première, et elle l'attend. Terry Pratchett."
Stered
Stered
Doyen

Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs - Page 2 Empty Re: Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs

par Stered le Dim 10 Nov 2019 - 9:18
Depuis quand annoter une copie veut dire la surnoter ?
Lors du DNB blanc, on a parfois des correcteurs qui mettent la note et c'est tout. Quel intérêt ? Comment l'élève peut-il savoir ce qui doit changer ? Est-ce un HS, un pb de mise en forme, de langue...


_________________
"Il nous faut arracher la joie aux jours qui filent." Maïakovski
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum