Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Pointàlaligne
Fidèle du forum

Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs - Page 4 Empty Re: Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs

par Pointàlaligne le Dim 10 Nov 2019 - 12:55
Avec ses maladresses, le texte a tout de même le mérite de donner la parole aux enfants d'enseignants, témoins "privilégiés", avec nos conjoints, de notre engagement et de ce que les dégradations des conditions de travail des vingt dernières années ont comme retentissement sur notre vie de famille et notre santé.

Les propos tenus n'auraient pas été les mêmes à la génération précédente.
Fires of Pompeii
Fires of Pompeii
Monarque

Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs - Page 4 Empty Re: Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs

par Fires of Pompeii le Dim 10 Nov 2019 - 12:59
Je suis en lettres classiques.

Les copies sont un pensum. C'est long à corriger, pénible à annoter, ça prend du temps. Je ne connais aucun professeur de lettres qui dira le contraire.

En revanche, pour le brevet, je n'annote pas, je lis, je note (en faisant des calculs dans ma tête uniquement), alors ça va bien plus vite, puisque je ne suis pas là pour les conseiller et leur dire comment s'améliorer (ce que je fais toute l'année et qui prend du temps) mais seulement pour noter le travail que j'ai sous les yeux.

_________________
Je ne dirai qu'une chose : stulo plyme.
Jenny
Jenny
Modérateur

Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs - Page 4 Empty Re: Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs

par Jenny le Dim 10 Nov 2019 - 13:10
FoP : Je fais pareil que toi.
Je vais d’ailleurs vite pour le DNB, beaucoup moins pour le bac.
Balthazaard
Balthazaard
Grand sage

Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs - Page 4 Empty Re: Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs

par Balthazaard le Dim 10 Nov 2019 - 13:13
Je ne conteste aucune situation exposée, je dis seulement que je ne me reconnais pas du tout dans ce texte, que cela ne traduit pas du tout ce que pourraient voir les gens qui me connaissent et que je serai très mal à l'aise pour le défendre.
Balthazaard
Balthazaard
Grand sage

Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs - Page 4 Empty Re: Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs

par Balthazaard le Dim 10 Nov 2019 - 13:15
@Fires of Pompeii a écrit:Je suis en lettres classiques.

Les copies sont un pensum. C'est long à corriger, pénible à annoter, ça prend du temps. Je ne connais aucun professeur de lettres qui dira le contraire.

En revanche, pour le brevet, je n'annote pas, je lis, je note (en faisant des calculs dans ma tête uniquement), alors ça va bien plus vite, puisque je ne suis pas là pour les conseiller et leur dire comment s'améliorer (ce que je fais toute l'année et qui prend du temps) mais seulement pour noter le travail que j'ai sous les yeux.

Dans toutes les matières, les copies sont un pensum!!! Certaines peut-être plus que d'autres. Quand j'étais en cpr un inspecteur (la seule chose d'honnête sur le métier venant de sa part, pour autant que je me souvienne) avait déclaré en pesant sur chaque mot "les copies sont la plaie du métier"
Laverdure
Laverdure
Vénérable

Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs - Page 4 Empty Re: Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs

par Laverdure le Dim 10 Nov 2019 - 13:17
@Fires of Pompeii a écrit:Je suis en lettres classiques.

Les copies sont un pensum. C'est long à corriger, pénible à annoter, ça prend du temps. Je ne connais aucun professeur de lettres qui dira le contraire.

En revanche, pour le brevet, je n'annote pas, je lis, je note (en faisant des calculs dans ma tête uniquement), alors ça va bien plus vite, puisque je ne suis pas là pour les conseiller et leur dire comment s'améliorer (ce que je fais toute l'année et qui prend du temps) mais seulement pour noter le travail que j'ai sous les yeux.

@Jenny a écrit:FoP : Je fais pareil que toi.
Je vais d’ailleurs vite pour le DNB, beaucoup moins pour le bac.

Pour le bac, on nous demande de montrer que la copie a été effectivement lue (histoire de se prémunir en cas de recours cafe ) et de mettre une appréciation détaillée qui justifie très précisément la note. Du coup, je mets des signes très graphiques Razz dans la marge et je passe plusieurs minutes à choisir les mots de mon appréciation re- cafe (appréciation qui doit être divisée par exercices s'il y en a plusieurs).

_________________
Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs - Page 4 2320853811
Pointàlaligne
Pointàlaligne
Fidèle du forum

Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs - Page 4 Empty Re: Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs

par Pointàlaligne le Dim 10 Nov 2019 - 13:18
Je préfère, et de loin, corriger des copies même horribles que d'aller à des réunions alakhôn. C'est personnel, sans doute.
avatar
pseudo-intello
Érudit

Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs - Page 4 Empty Re: Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs

par pseudo-intello le Dim 10 Nov 2019 - 13:51
... et corriger les copies horribles pendant la réunion Alakhôn ?  Very Happy
miss sophie
miss sophie
Esprit éclairé

Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs - Page 4 Empty Re: Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs

par miss sophie le Dim 10 Nov 2019 - 13:53
@Balthazaard a écrit:3) Que je te dis que cela fait entre deux et 4h de travail en plus chaque jour...donc au pire 28 heures 28+15=43 ce qui n'est pas rien mais épargne mes semaines et mes we...donc si en 43 heures (46 pour un certifié) certains n'arrivent pas à tout caser...je pense qu'il y a matière à réflexion. Je n'ai aucun conseil à donner mais plusieurs dans mon esprit. Ma matière est peut-être très particulière... je ne juge pas les autres mais je vois aussi des collègues de maths jouer la même rengaine...

Une rectification de ton calcul : les trois heures en plus du certifié, c'est en général une classe supplémentaire, donc le travail en plus qui va avec aussi (de correction, de suivi des élèves...). Plutôt que 46h, on peut donc tabler sur du 50.
zigmag17
zigmag17
Fidèle du forum

Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs - Page 4 Empty Re: Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs

par zigmag17 le Dim 10 Nov 2019 - 13:55
@pseudo-intello a écrit:... et corriger les copies horribles pendant la réunion Alakhôn ?  Very Happy

Alors ça, ça m'a toujours paru le summum de l'indélicatesse vis-à-vis des formateurs. C'est le syndrome de l'élève qui ne veut pas être puni pour absentéisme mais qui n'en a rien à faire de ce qu'on lui dit. Soit on est à 100% à ce que l'on fait, soit on fait savoir que cela ne nous intéresse pas et l'on s'en va. Cela m'est arrivé une fois, j'ai été dénoncée (! ) par de bons camarades qui n'avaient pas apprécié que je quitte une journée de formation à la mi-journée et l'avaient fait savoir au Rectorat, alors que j'avais été claire avec les intervenants.
Balthazaard
Balthazaard
Grand sage

Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs - Page 4 Empty Re: Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs

par Balthazaard le Dim 10 Nov 2019 - 14:29
@zigmag17 a écrit:
@pseudo-intello a écrit:... et corriger les copies horribles pendant la réunion Alakhôn ?  Very Happy

Alors ça, ça m'a toujours paru le summum de l'indélicatesse vis-à-vis des formateurs. C'est le syndrome de l'élève qui ne veut pas être puni pour absentéisme mais qui n'en a rien à faire de ce qu'on lui dit. Soit on est à 100% à ce que l'on fait, soit on fait savoir que cela ne nous intéresse pas et l'on s'en va. Cela m'est arrivé une fois, j'ai été dénoncée (! ) par de bons camarades qui n'avaient pas apprécié que je quitte une journée de formation à la mi-journée et l'avaient fait savoir au Rectorat, alors que j'avais été claire avec les intervenants.
Et présenter un ordre du jour pompeux et creux en meublant la deuxième partie par des "ateliers de réflexion" imposés aux participants forcés, comme c'est quasiment toujours le cas; ce n'est pas une indélicatesse flagrante vis à vis du public?
Je pense qu'au contraire c'est retour à l'envoyeur..
Soyons clair, on parle bien de "réunions-Alakhôn" forcées...si quelqu'un demande à assister à une formation, si il a des doutes sur la qualité une fois présent, là c'est une autre histoire...
Elaïna
Elaïna
Esprit sacré

Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs - Page 4 Empty Re: Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs

par Elaïna le Dim 10 Nov 2019 - 14:56
@henriette a écrit:Moi aussi cela me gonfle gravement.
Si certains font ce boulot de façon alimentaire, a minima et en sont fiers, et accessoirement souvent estiment alors qu'ils sont bien assez payés pour ce qu'ils font, grand bien leur fasse.
Mais qu'ils ne prennent pas de haut en les méprisant ceux qui ne peuvent/veulent pas faire ce travail sans s'y investir pleinement, parce que c'est comme ça uniquement qu'il a du sens pour eux.
Que diriez-vous si vous vous faisiez traiter de branleurs en retour par quelqu'un qui ne peut pas croire que vous fassiez correctement votre métier ni concevoir qu'on puisse faire ce travail correctement sans y passer des heures et des heures en corrections, préparations, etc. ?  Cela vous paraîtrait-il acceptable ?

Je réagis après coup...
Entre "je suis un gros branleur" et "je finis tous les soirs à 2h du matin et je ne m'occupe pas de mes gosses" il y a un milieu.
C'est quand même ouf de lire que quand on ne considère pas comme normal de travailler 70h par semaine on n'est pas investi.
Je crois que mes parents étaient très investis. Je pense faire mon travail honorablement. Par contre non désolée je maintiens : ce témoignage est ridicule d'exagération. S'il est vrai, il reflète soit des gens particulièrement mal organisés, soit des stakhanovistes. Quel boulot justifie de négliger une famille et de bosser tous les soirs et toutes les vacances ? Même les curés en prennent.

_________________
J'ai un nouveau clavier, mes messages ont donc des points maintenant !!!
Elaïna
Elaïna
Esprit sacré

Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs - Page 4 Empty Re: Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs

par Elaïna le Dim 10 Nov 2019 - 15:03
Évidemment c'est hors tout le reste : évidemment que si on prépare l'agrg en plus des cours ça fait des grosses journées....

_________________
J'ai un nouveau clavier, mes messages ont donc des points maintenant !!!
Fires of Pompeii
Fires of Pompeii
Monarque

Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs - Page 4 Empty Re: Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs

par Fires of Pompeii le Dim 10 Nov 2019 - 15:12
Je n'ai pas d'avis hyper construit à donner mais tout ce que je peux dire c'est que ce texte ne correspond pas à ce que je vis en tant qu'enseignante. Je ne passe pas toutes mes soirées, tous mes weekends et toutes mes vacances à bosser. J'en fais le moins possible à la maison (un peu, forcément, mais sinon j'ai des heures de trou, etc.). Bien sûr, je suis obligée d'abattre du boulot à la maison mais je limite autant que possible : le combo enfant en bas âge + doctorat me demande une certaine rigueur quant à ce principe, alors quand je bosse à la maison en présence de ma famille ce sont sur des plages bien précises, et toujours en semaine (jamais le weekend sauf période chargée, en gros fin novembre ça arrive mais ce n'est pas systématique).

Pourtant je sais que je ne suis pas fainéante, j'aimerais bien pouvoir l'être.

Alors non, je ne me reconnais pas dans ce texte.

Pour autant, il a le mérite de raconter le vécu de certains enseignants (donc il n'est pas "exagéré" puisqu'il correspond à la réalité de ces gens) et met en valeur un principe assez universel : tous autant que nous sommes, tous dans une certaine mesure, travaillons chez nous.

Tout ce que je regrette dans ce texte, c'est qu'en gros il suscite la compassion pour ces gens qui ne comptent ni leurs heures ni leurs soirées (et je ne les juge pas, j'ai la chance d'arriver à travailler vite et de pouvoir en faire pas mal au collège, ou, quand je travaille à la maison, de me fixer une petite plage de boulot et de la rentabiliser pas mal), alors que, même quand on travaille plus vite / sur des plages horaires moins étendues à la maison, eh bien ce travail reste un défi. Pour moi, on ne devrait pas mesurer l'efficacité d'un professeur ni son mérite, ni le respect qu'il mérite, au nombre d'heures passées à négliger sa famille.

Je crois qu'on peut apprécier toutefois l'hommage, mais l'excès de la chose fait que, finalement, les gens ne changeront pas d'avis : ils diront "ok mais il y a plein de profs qui ne font pas 60h par semaine" et refuseront toujours de considérer que, même à 35 ou 40h ou moins, on fait aussi bien notre travail. - la vérité, c'est que tout cela ne les regarde pas, en fait. On n'aurait pas ces débats si, depuis 40 ans, les pouvoirs publics n'avaient pas instauré cette énorme défiance à l'égard de notre profession.


Dernière édition par Fires of Pompeii le Dim 10 Nov 2019 - 15:16, édité 2 fois

_________________
Je ne dirai qu'une chose : stulo plyme.
avatar
pseudo-intello
Érudit

Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs - Page 4 Empty Re: Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs

par pseudo-intello le Dim 10 Nov 2019 - 15:15
@zigmag17 a écrit:
@pseudo-intello a écrit:... et corriger les copies horribles pendant la réunion Alakhôn ?  Very Happy

Alors ça, ça m'a toujours paru le summum de l'indélicatesse vis-à-vis des formateurs. C'est le syndrome de l'élève qui ne veut pas être puni pour absentéisme mais qui n'en a rien à faire de ce qu'on lui dit. Soit on est à 100% à ce que l'on fait, soit on fait savoir que cela ne nous intéresse pas et l'on s'en va. Cela m'est arrivé une fois, j'ai été dénoncée (! ) par de bons camarades qui n'avaient pas apprécié que je quitte une journée de formation à la mi-journée et l'avaient fait savoir au Rectorat, alors que j'avais été claire avec les intervenants.

Où ai-je parlé de formateur ? Il n'y aura pas de formateurs. Il y aura mon CDE.
Kilmeny
Kilmeny
Empereur

Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs - Page 4 Empty Re: Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs

par Kilmeny le Dim 10 Nov 2019 - 15:19
De toute façon, c'est bien connu, les profs ne travaillent que 18h par semaine (et même moins si on fait la moyenne à l'année avec les vacances) et ils sont déjà trop payés pour ces 18h.
Voilà ce que j'ai récemment entendu ! cafe furieux


Dernière édition par Kilmeny le Dim 10 Nov 2019 - 15:21, édité 1 fois

_________________
Un petit clic pour les animaux : http://www.clicanimaux.com/catalog/accueil.php?sites_id=1
Fires of Pompeii
Fires of Pompeii
Monarque

Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs - Page 4 Empty Re: Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs

par Fires of Pompeii le Dim 10 Nov 2019 - 15:20
@Kilmeny a écrit:De toute façon , c'est bien connu, les profs ne travaillent que 18h par semaine et ils sont déjà trop payés pour ces 18h.

Voilà, je pense que les gens qui pensent ça ne seront pas convaincus par le témoignage, dans tous les cas.

_________________
Je ne dirai qu'une chose : stulo plyme.
Kilmeny
Kilmeny
Empereur

Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs - Page 4 Empty Re: Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs

par Kilmeny le Dim 10 Nov 2019 - 15:22
@Fires of Pompeii a écrit:
@Kilmeny a écrit:De toute façon , c'est bien connu, les profs ne travaillent que 18h par semaine et ils sont déjà trop payés pour ces 18h.

Voilà, je pense que les gens qui pensent ça ne seront pas convaincus par le témoignage, dans tous les cas.

Affirmer que ce témoignage est faux et exagéré va aussi dans leur sens.

_________________
Un petit clic pour les animaux : http://www.clicanimaux.com/catalog/accueil.php?sites_id=1
Fesseur Pro
Fesseur Pro
Grand Maître

Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs - Page 4 Empty Re: Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs

par Fesseur Pro le Dim 10 Nov 2019 - 15:22
@Balthazaard a écrit:Dans toutes les matières, les copies sont un pensum!!! Certaines peut-être plus que d'autres. Quand j'étais en cpr un inspecteur (la seule chose d'honnête sur le métier venant de sa part, pour autant que je me souvienne) avait déclaré en pesant sur chaque mot "les copies sont la plaie du métier"
Mais nous ne sommes pas tous égaux devant cette plaie.
Bien entendu que nos collègues de Lettres en souffrent davantage.
Mais c'est le boulot...

_________________
Pourvu que ça dure... professeur
Fires of Pompeii
Fires of Pompeii
Monarque

Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs - Page 4 Empty Re: Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs

par Fires of Pompeii le Dim 10 Nov 2019 - 15:25
@Kilmeny a écrit:
@Fires of Pompeii a écrit:
@Kilmeny a écrit:De toute façon , c'est bien connu, les profs ne travaillent que 18h par semaine et ils sont déjà trop payés pour ces 18h.

Voilà, je pense que les gens qui pensent ça ne seront pas convaincus par le témoignage, dans tous les cas.

Affirmer que ce témoignage est faux et exagéré va aussi dans leur sens.

Ah mais je suis bien d'accord.

Mais affirmer qu'on ne doit avoir de respect QUE pour ceux qui bossent 70h par semaine, et pas ceux qui en font 35 (c'est-à-dire 18 de plus que leurs cours, en gros), c'est pareil.

Le respect d'une profession ne se mesure pas à cela et ne doit pas se mesurer à cela. Que je bosse 35 ou 50h par semaine, cela ne regarde personne tant que je fais travailler mes élèves selon les programmes et avec sérieux, puisque c'est ce pour quoi je suis payée. On n'est pas tous égaux face à la charge de boulot.

Tellement de dégâts ont été faits sur la considération que les gens nous portent, que l'on n'arrivera jamais à dire "ce qu'il faut".


_________________
Je ne dirai qu'une chose : stulo plyme.
Kilmeny
Kilmeny
Empereur

Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs - Page 4 Empty Re: Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs

par Kilmeny le Dim 10 Nov 2019 - 15:28
@Fires of Pompeii a écrit:
@Kilmeny a écrit:
@Fires of Pompeii a écrit:
@Kilmeny a écrit:De toute façon , c'est bien connu, les profs ne travaillent que 18h par semaine et ils sont déjà trop payés pour ces 18h.

Voilà, je pense que les gens qui pensent ça ne seront pas convaincus par le témoignage, dans tous les cas.

Affirmer que ce témoignage est faux et exagéré va aussi dans leur sens.

Ah mais je suis bien d'accord.

Mais affirmer qu'on ne doit avoir de respect QUE pour ceux qui bossent 70h par semaine, et pas ceux qui en font 35 (c'est-à-dire 18 de plus que leurs cours, en gros), c'est pareil.

Le respect d'une profession ne se mesure pas à cela et ne doit pas se mesurer à cela. Que je bosse 35 ou 50h par semaine, cela ne regarde personne tant que je fais travailler mes élèves selon les programmes et avec sérieux, puisque c'est ce pour quoi je suis payée. On n'est pas tous égaux face à la charge de boulot.

Tellement de dégâts ont été faits sur la considération que les gens nous portent, que l'on n'arrivera jamais à dire "ce qu'il faut".


Je n'ai jamais dit cela.

Je suis seulement intervenue car certains disaient qu'un tel temps de travail était forcément exagéré. Non, malheureusement. Il peut être réaliste. En disant cela, je ne jette la pierre à personne. Je dis simplement que cela peut être réaliste. Rien de plus.

_________________
Un petit clic pour les animaux : http://www.clicanimaux.com/catalog/accueil.php?sites_id=1
Fires of Pompeii
Fires of Pompeii
Monarque

Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs - Page 4 Empty Re: Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs

par Fires of Pompeii le Dim 10 Nov 2019 - 15:29
Je n'ai pas dit que tu l'avais dit. Je disais simplement que c'était un des risques du témoignage.

Quant à l'exagération, j'ai explicitement dit que je ne trouvais pas cet article exagéré (puisqu'il correspond à la réalité de ces gens-là).

_________________
Je ne dirai qu'une chose : stulo plyme.
dita
dita
Habitué du forum

Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs - Page 4 Empty Re: Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs

par dita le Dim 10 Nov 2019 - 15:30
@Maellerp a écrit:
@dita a écrit:    Très touchant, mais tout à fait invraisemblable. Les copies interminables , en rep ?
Par ailleurs, rester 25 ans en rep, c'est du masochisme hors compet.

Pffffffffff ... et ce genre d'affirmation c'est quoi ?

Le profil psychologique de ceux qui restent longtemps en REP n'est pas le même que celui de ceux qui partent, je l'ai constaté par moi-même.
Pour Henriette et ceux qui pensent que travailler moins = être un branleur : non. Et la loi de Parkinson, alors ? Je la trouve très juste : plus on dispose de temps pour réaliser une tâche, plus la tâche prend l'ensemble du temps disponible.
Ichibi
Ichibi
Niveau 1

Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs - Page 4 Empty Re: Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs

par Ichibi le Dim 10 Nov 2019 - 15:31
Je pense que le temps passé à travailler en dehors des heures de classe varie en fonction de beaucoup de facteurs : début de carrière ou non, matière enseignée, année de réforme... Les collègues enseignant en lycée se reconnaissent peut-être dans le témoignage cité au début du fil. Je ne me reconnais pas totalement dans ce témoignage, mais je dois avouer que certaines années que j'ai faites pas le passé ressemblaient assez à cela : trajets interminables, soirées et week-end pris par le travail, difficulté à "décrocher", mais je n'avais pas d'enfant à l'époque.

Et n'oublions pas : "Les ensei­gnants sont là au ser­vice des enfants comme la cais­sière est là au ser­vice des clients" (merci la FCPE pour ce bel hommage à notre profession). C'est donc normal de se sacrifier.
henriette
henriette
Médiateur

Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs - Page 4 Empty Re: Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs

par henriette le Dim 10 Nov 2019 - 15:34
@dita : Je dis qu'accuser ce qui disent travailler beaucoup chez eux d'être au choix des menteurs, des incompétents ou des traîtres à la cause, c'est aussi pertinent que d'accuser ceux qui disent travailler peu chez eux d'être des branleurs. Bizarrement il n'y a que la 2e partie de la comparaison qui fasse réagir certains...

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
mistinguette
mistinguette
Habitué du forum

Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs - Page 4 Empty Re: Terrible et émouvant témoignage d'une fille de profs

par mistinguette le Dim 10 Nov 2019 - 15:42
Je trouve étrange la dérive vers de ce fil "qui a la plus grosse/ou la plus petite" là ou pour moi ce témoignage montre juste le tiraillement que l'on peu ressentir entre son travail et sa famille, en raison souvent d'un métier prenant, qui peut sans garde fou vous "prendre la tête" au sens propre. Cet aspect est souvent oublié quand on pense au 20h (c'est fini les 18h).
Que ceux qui ne l'éprouve pas, tant mieux, c'est un truc de moins à gérer, ceux qui l'éprouve, tant pis ou tant mieux...Il n'y a là ni notion de sainteté, de glandeur, de sacrifice, d'indifférence, ça relais juste l'humanité et sa diversité.
Je m'amuse toujours de l'ampleur que prenne les choses ici, il faut croire que forum et mesure ne fond pas bon ménage.

_________________
.'..Texte sur les l'oies' commentaires du prof hg que j’adorais sur ma copie de 6e : loi/ l'oie Vous en êtes une!. J'ai évolué depuis mais mon complexe orthographique m'accompagnera toujours. Il semble qu'aujourd’hui on parle de dyslexie pour l'étourdie éternelle que j'étais...alors si c'est la science des ânes, merci de pas charger la mule.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum