Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
rimbaldio
rimbaldio
Je viens de m'inscrire !

pression déclaration gréviste Empty pression déclaration gréviste

par rimbaldio Mar 3 Déc 2019 - 21:25
Bonjour à tous, je suis content de découvrir ce forum, d'autant que j'ai eu quelques soucis que j'aimerais partager.

J'enseigne dans le secondaire et ai décidé de ne pas me déclarer gréviste ou non gréviste pour le 5 décembre même après des pressions de la direction (qui m'objecte une obligation légale de se déclarer 48h à l'avance).

La direction a décidé de fermer l'établissement suite à de nombreuses déclarations de grève de la part des collègues et demande aux non grévistes de rattraper les cours.

Sauf que savoir si on souhaite rattraper les cours, c'est savoir si on est gréviste ou non. Or on n'est pas obligé de se déclarer.

Du coup : peut-on me demander si j'étais gréviste une fois la grève passée ? peut-on m'obliger à rattraper les cours ?

Merci d'avance pour vos éclaircissements.

Rimbaldio
Ha@_x
Ha@_x
Fidèle du forum

pression déclaration gréviste Empty Re: pression déclaration gréviste

par Ha@_x Mar 3 Déc 2019 - 21:29
euh pardon pression déclaration gréviste 1665347707 ?

Les personnels du second degré public n'ont aucune obligation de se déclarer grévistes. (48h c'est le primaire)
Si l'établissement est fermé (parce que trop de personnels absents pour le faire tourner) , on ne peut en aucun cas vous faire rattraper les heures, y compris aux non-grévistes, c'est une décision de la direction.

_________________
Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs
Lédissé
Lédissé
Empereur

pression déclaration gréviste Empty Re: pression déclaration gréviste

par Lédissé Mar 3 Déc 2019 - 21:33
Absolument.
Cependant, si tu veux être comptabilisé (par le ministère) comme gréviste, il faut absolument te déclarer ; normalement, on le fait à 8h le matin auprès du secrétariat ; si le secrétariat est fermé, c'est un souci.
(Enfin, au moment où j'écris ça, me vient l'idée que le cas est peut-être différent lorsque l'établissement est fermé : en tout cas, la question de la visibilité ne se pose pas.)

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer...pression déclaration gréviste Vieille etc._  Smile
bas-médiéviste
bas-médiéviste
Niveau 8

pression déclaration gréviste Empty Re: pression déclaration gréviste

par bas-médiéviste Mar 3 Déc 2019 - 21:36
Ce message aurait pu être posté dans la catégorie "j'hallucine"...
Depuis quand une direction demande-t-elle à des grévistes de rattraper des cours ?
Heureusement, il n'y a pas à se déclarer gréviste à l'avance dans le secondaire !

C'est à croire que les grèves étant devenues une rareté exotique pour certains, le cadre légal élémentaire n'est même plus connu ! Et la désinformation des chefaillons va bon train...
Oui vraiment, on ha-llu-ci-ne !

_________________
"Les instructions émanant des socio-pédagogues infestant les cabinets ministériels depuis plusieurs années sont un charabia dont le pathos infernal mériterait d'être traduit en français afin d'en saisir tout le sel lorsque l'on sait qu'il vise un enseignement destiné, je vous le rappelle, à des enfants." (Goubert, 1984)
rimbaldio
rimbaldio
Je viens de m'inscrire !

pression déclaration gréviste Empty Re: pression déclaration gréviste

par rimbaldio Mar 3 Déc 2019 - 21:48
Merci pour ces réponses rapides.

Oui nous sommes une équipe assez jeune et... docile qui croule sous le travail et n'a pas spécialement le temps de s'éduquer politiquement disons.

la direction demande aux "non grévistes" de rattraper les cours, pas aux grévistes.
Mais en fermant l'établissement, la direction ne peut pas constater un service non fait et donc un gréviste. Du coup dois-je répondre à la question "étiez-vous gréviste" une fois la grève passée et si je ne souhaite pas rattraper mes cours la direction peut-elle me déclarer gréviste après coup... ?
avatar
SuperCED
Niveau 3

pression déclaration gréviste Empty Re: pression déclaration gréviste

par SuperCED Mar 3 Déc 2019 - 22:05
URGENT

Bonsoir
Dans mon collège, des non grévistes ont prévu d'utiliser les heures de cours libérées par les grévistes pour rattraper des heures de cours.
Je trouve cela scandaleux mais je ne trouve aucun texte de loi au autres concernant cette pratique à leur opposer.
Si quelqu'un avait ça en stock, je pourrai l'afficher demain matin en salles des profs.

avatar
gp20
Niveau 8

pression déclaration gréviste Empty Re: pression déclaration gréviste

par gp20 Mar 3 Déc 2019 - 22:09
Y'en a qui manquent vraiment pas d'air. J'en viendrai même à souhaiter pour ceux-là une retraite de mendiants. Le manque d'auto-formation citoyen est quand même regrettable dans nos professions... Impossible qu'ils soient au courant de ce que nous mijote le gvt...
VicomteDeValmont
VicomteDeValmont
Sage

pression déclaration gréviste Empty Re: pression déclaration gréviste

par VicomteDeValmont Mar 3 Déc 2019 - 22:15
@rimbaldio a écrit:Bonjour à tous, je suis content de découvrir ce forum, d'autant que j'ai eu quelques soucis que j'aimerais partager.

J'enseigne dans le secondaire et ai décidé de ne pas me déclarer gréviste ou non gréviste pour le 5 décembre même après des pressions de la direction (qui m'objecte une obligation légale de se déclarer 48h à l'avance).

La direction a décidé de fermer l'établissement suite à de nombreuses déclarations de grève de la part des collègues et demande aux non grévistes de rattraper les cours.

Sauf que savoir si on souhaite rattraper les cours, c'est savoir si on est gréviste ou non. Or on n'est pas obligé de se déclarer.

Du coup : peut-on me demander si j'étais gréviste une fois la grève passée ? peut-on m'obliger à rattraper les cours ?

Merci d'avance pour vos éclaircissements.

Rimbaldio

Les grévistes n'ont pas à se déclarer dans le second degré! Ces demandes/intimidations sont une atteinte au droit de grève. Je te conseille de te rapprocher de ton syndicat.
Tu es dans quelle académie?

_________________
Cette insigne faveur que votre coeur réclame
Nuit à ma renommée et répugne à mon âme.

J'aime le pression déclaration gréviste Logo_s11, je m'y syndique !
Ha@_x
Ha@_x
Fidèle du forum

pression déclaration gréviste Empty Re: pression déclaration gréviste

par Ha@_x Mar 3 Déc 2019 - 22:22
@SuperCED a écrit:Bonsoir
Dans mon collège, des non grévistes ont prévu d'utiliser les heures de cours libérées par les grévistes pour rattraper des heures de cours.
Je trouve cela scandaleux mais je ne trouve aucun texte de loi au autres concernant cette pratique à leur opposer.
Si quelqu'un avait ça en stock, je pourrai l'afficher demain matin en salles des profs.

Etablissement ouvert, profs en grève donc absents, élèves présents, créneaux libres, donc rattrapages possibles pour collègues jaunes, pas en grève présents.

Je te confirme que c'est absolument ignoble mais néanmoins légal ...il me semble. Evil or Very Mad

@rimbaldio a écrit:Mais en fermant l'établissement, la direction ne peut pas constater un service non fait et donc un gréviste. Du coup dois-je répondre à la question "étiez-vous gréviste" une fois la grève passée et si je ne souhaite pas rattraper mes cours la direction peut-elle me déclarer gréviste après coup... ?

La réponse est non.
Bon courage. N'hésites pas à tenir au jus, y compris par MP, pour me donner le nom du bahut de ton chef par exemple....je lui passerai bien un coup de rappel légal, téléphonique ou épistolaire (avec A/R) à celui-ci. pression déclaration gréviste 1665347707


Dernière édition par Ha@_x le Mar 3 Déc 2019 - 22:25, édité 1 fois

_________________
Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs
rimbaldio
rimbaldio
Je viens de m'inscrire !

pression déclaration gréviste Empty Re: pression déclaration gréviste

par rimbaldio Mar 3 Déc 2019 - 22:23
Dans l'académie de Versailles
avatar
User17095
Érudit

pression déclaration gréviste Empty Re: pression déclaration gréviste

par User17095 Mar 3 Déc 2019 - 22:30
L'obligation de 48h concerne la participation aux HIS, ou le premier degré, mais pas la grève dans le second degré.
En revanche, rien n'interdit de se déclarer volontairement, ni de répondre à la question si elle est posée.

Fermer l'établissement pour cause de "grand nombre de grévistes déclarés/prévisibles" n'est pas censé être possible. Éventuellement une suspension des cours restants, mais ce n'est pas une fermeture en soi. La mission d'accueil reste normalement d'actualité.

Mais en admettant que ce soit le cas, ça n'a pas de sens de demander aux non-grévistes de rattraper leurs cours, de fait ils sont annulés.
Quant à distinguer qui est gréviste et qui ne l'est pas, ça suppose un constat, impossible à conduire si l'établissement est fermé.

A la suite du constat d'une absence, si tu n'as pas dit de toi-même que tu étais gréviste, il est normal qu'on te demande le motif de ton absence - et que tu répondes "en grève", ce qui est un motif recevable si un préavis a été posé. Mais ça se fait après, pas avant.

En conclusion, soit il y a des informations qui te manquent, soit tu as une direction qui a mal lu les textes applicables.

@SuperCED a écrit:URGENT
Bonsoir
Dans mon collège, des non grévistes ont prévu d'utiliser les heures de cours libérées par les grévistes pour rattraper des heures de cours.
Je trouve cela scandaleux mais je ne trouve aucun texte de loi au autres concernant cette pratique à leur opposer.
Si quelqu'un avait ça en stock, je pourrai l'afficher demain matin en salles des profs.

C'est tout à fait possible, rien n'interdit de prendre en charge des élèves. La classe est libérée suite à une absence, donc on peut placer une heure dessus du moment que l'enseignant est d'accord : le motif ne change rien, aucun n'est "intouchable."
Ha@_x
Ha@_x
Fidèle du forum

pression déclaration gréviste Empty Re: pression déclaration gréviste

par Ha@_x Mar 3 Déc 2019 - 22:35
Et fermer l'établissement après avoir constaté que le nombre d'adultes présents est insuffisant pour assurer la sécurité des élèves ?
Il y a un texte ?

J'attends de te lire.

_________________
Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs
Pointàlaligne
Pointàlaligne
Érudit

pression déclaration gréviste Empty Re: pression déclaration gréviste

par Pointàlaligne Mar 3 Déc 2019 - 22:37
@SuperCED a écrit:URGENT

Bonsoir
Dans mon collège, des non grévistes ont prévu d'utiliser les heures de cours libérées par les grévistes pour rattraper des heures de cours.
Je trouve cela scandaleux mais je ne trouve aucun texte de loi au autres concernant cette pratique à leur opposer.
Si quelqu'un avait ça en stock, je pourrai l'afficher demain matin en salles des profs.


Hélas, je crois qu'il n'existe pas de texte contre ça, c'est moralement et non légalement que c'est honteux.
Si tu veux afficher quelque chose, et que tu n'as pas peur de te faire des ennemis, tu peux imprimer la définition du briseur de grève...
Spoiler:
 
Larousse.fr a écrit:  Briseur de grève, travailleur qui compromet la réussite d'une grève en refusant de s'y associer ou qui, étranger à l'entreprise, vient faire le travail des grévistes ; jaune.
Et pendant qu'on y est, la fameuse citation de Jaurès...
Spoiler:

En 1900, Jaurès a écrit:  Qu’attendez-vous pour vous syndiquer et de quel droit prétendez-vous recueillir vous-mêmes, non-syndiqués, les bénéfices de l’action que les syndiqués exercent au profit de tous ? Ouvriers non syndiqués, vous devenez les parasites du dévouement de vos camarades !
En tout cas, bon courage, tu es drôlement mal entouré...
Lefteris
Lefteris
Esprit sacré

pression déclaration gréviste Empty Re: pression déclaration gréviste

par Lefteris Mar 3 Déc 2019 - 22:37
Nous sommes 2/3 de grévistes le 5, je n'y crois même pas. Nous ne sommes pas en conflit et l'avons déclaré.Ce qui me chiffonne maintenant, c'est que les non- grévistes voient une partie de leurs cours annulés pour raison de vie scolaire. Un peu la prime aux passagers clandestins pression déclaration gréviste 1106105181 ... Maintenant, si la grève est reconduite, et qu'on se décide la veille après les AG ou le WE (pas forcément au sein de l'établissement, mais au sein des syndicats, des Bahuts en lutte, de l'interpro, voire le matin même), ou que l'on choisirt la grève un jour sur deux, comment faire ?

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle par F. Robine.

Gallica Musa mihi est, fateor, quod nupta marito. Pro domina colitur Musa latina mihi.

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος (Kazantzakis).
Esméralda
Esméralda
Grand sage

pression déclaration gréviste Empty Re: pression déclaration gréviste

par Esméralda Mar 3 Déc 2019 - 22:39
On prévoit AG vers 7h30 chez moi vendredi matin mais j'y crois moyennement, sachant que l'on commence vers 7h55...
avatar
User17095
Érudit

pression déclaration gréviste Empty Re: pression déclaration gréviste

par User17095 Mar 3 Déc 2019 - 22:40
@Ha@_x a écrit:Et fermer l'établissement après avoir constaté que le nombre d'adultes présents est insuffisant pour assurer la sécurité des élèves ?
Il y a un texte ?

J'attends de te lire.

J'ai arrêté de parler de ce sujet. J'ai beau dire et répéter que ce n'est pas possible de cette manière-là, il y a toujours une flopée de "dans l'établissement du petit cousin du voisin de mon beau-frère, ça s'est fait, alors vous avez qu'à prendre vos responsabilités et faire pareil."
Donc non. Mais il y a plein de gens qui ne font pas mon métier qui viendront expliquer l'inverse.
bas-médiéviste
bas-médiéviste
Niveau 8

pression déclaration gréviste Empty Re: pression déclaration gréviste

par bas-médiéviste Mar 3 Déc 2019 - 22:46
@Ha@_x a écrit:
@SuperCED a écrit:Bonsoir
Dans mon collège, des non grévistes ont prévu d'utiliser les heures de cours libérées par les grévistes pour rattraper des heures de cours.
Je trouve cela scandaleux mais je ne trouve aucun texte de loi au autres concernant cette pratique à leur opposer.
Si quelqu'un avait ça en stock, je pourrai l'afficher demain matin en salles des profs.

Etablissement ouvert, profs en grève donc absents, élèves présents, créneaux libres, donc rattrapages possibles pour collègues jaunes, pas en grève présents.

Je te confirme que c'est absolument ignoble mais néanmoins légal ...il me semble. Evil or Very Mad

Pratique exécrable mais, malheureusement, légale, il me semble aussi.
Ici, il ne s'agit pas de remplacer des grévistes par du personnel recruté ad hoc pour faire cours à leur place (ce qui serait absolument illégal au regard du Code du travail).
Un juriste tiendrait le raisonnement suivant : Si la loi reconnaît aux grévistes le droit à la grève ; elle reconnaît aussi aux non-grévistes le droit de pouvoir travailler normalement et donc de faire des heures de rattrapage. Le fait que ces heures soient sur les créneaux des collègues grévistes ne porte pas atteinte au droit de grève (car les cours des collègues grévistes ne se tiennent pas = respect du principe de grève). En revanche, le fait d'empêcher les collègues non grévistes de pouvoir effectuer des rattrapages serait constitutif d'une entrave au droit des non-grévistes de continuer à travailler.

_________________
"Les instructions émanant des socio-pédagogues infestant les cabinets ministériels depuis plusieurs années sont un charabia dont le pathos infernal mériterait d'être traduit en français afin d'en saisir tout le sel lorsque l'on sait qu'il vise un enseignement destiné, je vous le rappelle, à des enfants." (Goubert, 1984)
Rubik
Rubik
Niveau 7

pression déclaration gréviste Empty Re: pression déclaration gréviste

par Rubik Mar 3 Déc 2019 - 22:47
Je viens de découvrir que mes cours de jeudi ont été annulé sur l'ENT. Je n'ai pas déclaré formellement à la direction que je serai gréviste (nous sommes en gros conflit avec la principale).
Et si je viens, que se passe-t-il ?
Ha@_x
Ha@_x
Fidèle du forum

pression déclaration gréviste Empty Re: pression déclaration gréviste

par Ha@_x Mar 3 Déc 2019 - 22:47
@pogonophile

Je vais m'arrêter au "donc non". Merci pour la réponse.
Si seulement tu avais eu la courtoisie de te dispenser du reste, fort dispensable au demeurant, que je ne vais pas commenter d'ailleurs.

_________________
Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs
Ha@_x
Ha@_x
Fidèle du forum

pression déclaration gréviste Empty Re: pression déclaration gréviste

par Ha@_x Mar 3 Déc 2019 - 22:50
@Rubik a écrit:Et si je viens, que se passe-t-il ?

Ben tu prends tes classes.... pression déclaration gréviste 437980826

Et si le chef s'est amusé à déplacer ou à annuler, le haussement de sourcils est de rigueur.... pression déclaration gréviste 558662839

_________________
Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs
Volo'
Volo'
Fidèle du forum

pression déclaration gréviste Empty Re: pression déclaration gréviste

par Volo' Mar 3 Déc 2019 - 22:50
@Rubik a écrit:Je viens de découvrir que mes cours de jeudi ont été annulé sur l'ENT. Je n'ai pas déclaré formellement à la direction que je serai gréviste (nous sommes en gros conflit avec la principale).
Et si je viens, que se passe-t-il ?

Tu prends tes élèves ? Idée comme ça.
Rubik
Rubik
Niveau 7

pression déclaration gréviste Empty Re: pression déclaration gréviste

par Rubik Mar 3 Déc 2019 - 22:53
Moi je veux bien les prendre dans ce cas ! Mais tu peux être sûr qu'ils ne seront pas là !
avatar
User17095
Érudit

pression déclaration gréviste Empty Re: pression déclaration gréviste

par User17095 Mar 3 Déc 2019 - 22:54
@bas-médiéviste a écrit:
@Ha@_x a écrit:
@SuperCED a écrit:Bonsoir
Dans mon collège, des non grévistes ont prévu d'utiliser les heures de cours libérées par les grévistes pour rattraper des heures de cours.
Je trouve cela scandaleux mais je ne trouve aucun texte de loi au autres concernant cette pratique à leur opposer.
Si quelqu'un avait ça en stock, je pourrai l'afficher demain matin en salles des profs.

Etablissement ouvert, profs en grève donc absents, élèves présents, créneaux libres, donc rattrapages possibles pour collègues jaunes, pas en grève présents.

Je te confirme que c'est absolument ignoble mais néanmoins légal ...il me semble. Evil or Very Mad

Pratique exécrable mais, malheureusement, légale, il me semble aussi.
Ici, il ne s'agit pas de remplacer des grévistes par du personnel recruté ad hoc pour faire cours à leur place (ce qui serait absolument illégal au regard du Code du travail).
Un juriste tiendrait le raisonnement suivant : Si la loi reconnaît aux grévistes le droit à la grève ; elle reconnaît aussi aux non-grévistes le droit de pouvoir travailler normalement et donc de faire des heures de rattrapage. Le fait que ces heures soient sur les créneaux des collègues grévistes ne porte pas atteinte au droit de grève (car les cours des collègues grévistes ne se tiennent pas = respect du principe de grève). En revanche, le fait d'empêcher les collègues non grévistes de pouvoir effectuer des rattrapages serait constitutif d'une entrave au droit des non-grévistes de continuer à travailler.

Et ce d'autant plus que, concrètement, ce sont des heures libres à l'emploi du temps, avec des professeurs qui sont là - ils ne sont pas en grève, ils en ont le droit. Je veux dire, il y a des profs qui doivent des heures à l'établissement, ils proposent de rattraper sur ces créneaux ; je vais leur répondre quoi, "ah non désolé, c'est la grève de votre collègue qui fait ce trou, moralement il est nécessaire que les élèves aillent s'entasser dans le gymnase pendant que vous ne faites rien" ?
Les payer en RCD ça me gênerait davantage en revanche. La grève des uns n'est pas faite pour que les autres se fassent une prime.

@Ha@_x a écrit:@pogonophile

Je vais m'arrêter au "donc non". Merci pour la réponse.
Si seulement tu avais eu la courtoisie de te dispenser du reste, fort dispensable au demeurant, que je ne vais pas commenter d'ailleurs.
Tu as raison, la prochaine fois je m'abstiendrai de répondre tout court.
Lefteris
Lefteris
Esprit sacré

pression déclaration gréviste Empty Re: pression déclaration gréviste

par Lefteris Mar 3 Déc 2019 - 22:58
@Esméralda a écrit:On prévoit AG vers 7h30 chez moi vendredi matin mais j'y crois moyennement, sachant que l'on commence vers 7h55...
Pour ma part, comme les grévistes, nombreux, ne le sont que pour le 5, je reviens aussi et je fais une AG sur mon temps libre, fin de matinée et à midi,et je prendrai   le temps qu'il faudra.
Si la reconduite à partir du lundi  emporte l'adhésion , on  verra : grève totale sauf un jour pour éviter l'application de l'arrêt Omont, grève les jours à gros horaires, caisse de grève locale... le solutions pour rendre la grève visible sont nombreuses. Si je suis seul ou avec trois pelés, je ne ferai grève que les jours de grosses actions interpro, tant pis pour les enseignants qui ne se seront pas réveillés.

@bas-médiéviste a écrit:
Pratique exécrable mais, malheureusement, légale, il me semble aussi.
Ici, il ne s'agit pas de remplacer des grévistes par du personnel recruté ad hoc pour faire cours à leur place (ce qui serait absolument illégal au regard du Code du travail).
Un juriste tiendrait le raisonnement suivant : Si la loi reconnaît aux grévistes le droit à la grève ; elle reconnaît aussi aux non-grévistes le droit de pouvoir travailler normalement et donc de faire des heures de rattrapage. Le fait que ces heures soient sur les créneaux des collègues grévistes ne porte pas atteinte au droit de grève (car les cours des collègues grévistes ne se tiennent pas = respect du principe de grève). En revanche, le fait d'empêcher les collègues non grévistes de pouvoir effectuer des rattrapages serait constitutif d'une entrave au droit des non-grévistes de continuer à travailler.
Je ne pense pas que ce soit illégal en effet, c'est juste immoral.  C'est dans ce genre de cas qu'il faut refuser de se déclarer gréviste, la seule parade. Bonjour l'ambiance en  SDP, face à une saloperie qui a fait des remplacements. A la limite, ne pas faire grève,  dans le cas de collègues dans la mouise, mais remercier tacitement ceux qui se mouillent, perdent du temps et du fric, et  au moins ne pas en profiter pour faire du beurre.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle par F. Robine.

Gallica Musa mihi est, fateor, quod nupta marito. Pro domina colitur Musa latina mihi.

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος (Kazantzakis).
gauvain31
gauvain31
Empereur

pression déclaration gréviste Empty Re: pression déclaration gréviste

par gauvain31 Mar 3 Déc 2019 - 22:59
@Rubik a écrit:Moi je veux bien les prendre dans ce cas ! Mais tu peux être sûr qu'ils ne seront pas là !

Raison de plus pour y aller..... rien que pour lui donner une leçon. Et tu feras grève un autre jour tant pis. Perso , c'est ce que je ferais si je m'aperçois que demain ma séance du jeudi disparaît . Je me pointerais devant le bureau de ta principale en lui demandant innocemment où sont les élèves Razz Et en lui précisant de me pas me déclarer gréviste et que je ne rattraperai pas la séance. (tu t'en tiens au service du VS)
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum