Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Prof75
Prof75
Niveau 5

Recul de la compréhension du français : les expressions... Empty Recul de la compréhension du français : les expressions...

par Prof75 le Sam 7 Déc 2019 - 20:30
Avez-vous remarqué ? L'appauvrissement patent de la langue chez nos élèves n'est pas visible seulement dans un vocabulaire qui a subi une cure minceur drastique, mais aussi par l'absence de compréhension des expressions, même courantes.

Je ne peux même pas faire l'inventaire tellement le mal est général. Des années de programmes débilitants et de vidéos Youtube plus crétines les unes que les autres, un jeunisme stupide repris par maints adultes pour se donner l'illusion qu'ils ne sont pas encore fossilisés, conduisent nos lycéens, collégiens et écoliers à n'utiliser qu'une quinzaine d'expressions toutes faites qui les écartent non pas de la richesse de langue, mais même du langage courant !

Quelques exemples d'expressions qui ont laissé mes élèves aussi étonnés que si j'avais parlé martien :

* Sur le fil du rasoir
* Entre chien et loup
* En deux coups de cuillère à pot
* Trois pelés et un tondu
* ...pas piqué de vers
* ...passé l'arme à gauche
* entrer en lisse
* être collet monté
* battre froid...
* Se faire porter pâle
etc...

Même lire Tintin devient délicat pour certains !

Est-ce moi qui délire ? Avez-vous eu également cette expérience de trente paires d'yeux écarquillés devant une expression que vous avez employée ou rencontrée dans un texte ?
Mathador
Mathador
Grand sage

Recul de la compréhension du français : les expressions... Empty Re: Recul de la compréhension du français : les expressions...

par Mathador le Sam 7 Déc 2019 - 21:03
Il y en a quelques unes que je ne connaissais pas dans la liste.

_________________
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
Kimberlite
Kimberlite
Expert

Recul de la compréhension du français : les expressions... Empty Re: Recul de la compréhension du français : les expressions...

par Kimberlite le Sam 7 Déc 2019 - 21:07
Personnellement, je les connais toutes... et j'ai observé le même phénomène. Mais plus rien ne m'étonne...

_________________
Spoiler:
Recul de la compréhension du français : les expressions... 2657c714168f3529c89f9703ec00c658
Elyas
Elyas
Empereur

Recul de la compréhension du français : les expressions... Empty Re: Recul de la compréhension du français : les expressions...

par Elyas le Sam 7 Déc 2019 - 21:08
Entrer en lisse est rigolo mais je pensais que c'était entrer en lice.
Lokomazout
Lokomazout
Niveau 7

Recul de la compréhension du français : les expressions... Empty Re: Recul de la compréhension du français : les expressions...

par Lokomazout le Sam 7 Déc 2019 - 21:11
Idem ; c'est "entrer en lice" Wink .

http://www.expressions-francaises.fr/expressions-e/1165-entrer-en-lice.html
Tamerlan
Tamerlan
Modérateur

Recul de la compréhension du français : les expressions... Empty Re: Recul de la compréhension du français : les expressions...

par Tamerlan le Sam 7 Déc 2019 - 21:11
@Elyas a écrit:Entrer en lisse est rigolo mais je pensais que c'était entrer en lice.

Peut-être un chevalier avec une armure profilée pour que les lances glissent dessus ? Razz

_________________
“Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.”
Kimberlite
Kimberlite
Expert

Recul de la compréhension du français : les expressions... Empty Re: Recul de la compréhension du français : les expressions...

par Kimberlite le Sam 7 Déc 2019 - 21:12
Je pense aussi qu'on dit plutôt "pas piqué des vers" non?

_________________
Spoiler:
Recul de la compréhension du français : les expressions... 2657c714168f3529c89f9703ec00c658
Elyas
Elyas
Empereur

Recul de la compréhension du français : les expressions... Empty Re: Recul de la compréhension du français : les expressions...

par Elyas le Sam 7 Déc 2019 - 21:13
@Tamerlan a écrit:
@Elyas a écrit:Entrer en lisse est rigolo mais je pensais que c'était entrer en lice.

Peut-être un chevalier avec une armure profilée pour que les lances glissent dessus ? Razz

En tout cas, il y a risque de glissement Recul de la compréhension du français : les expressions... 437980826
ycombe
ycombe
Monarque

Recul de la compréhension du français : les expressions... Empty Re: Recul de la compréhension du français : les expressions...

par ycombe le Sam 7 Déc 2019 - 21:19
@Elyas a écrit:Entrer en lisse est rigolo mais je pensais que c'était entrer en lice.
Pour moi c'est "entrer en lice", avec pour origine les tournois du moyen-âge.

Mais IANALT (je ne suis pas prof de lettres)

_________________
Assurbanipal: "Passant, mange, bois, divertis-toi ; tout le reste n’est rien".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".
Lord Steven
Lord Steven
Fidèle du forum

Recul de la compréhension du français : les expressions... Empty Re: Recul de la compréhension du français : les expressions...

par Lord Steven le Sam 7 Déc 2019 - 21:21
@Kimberlite a écrit:Je pense aussi qu'on dit plutôt "pas piqué des vers" non?

Voire pas piqué des hannetons Smile
Je parle peu en français mais lorsque je le fais, je m'arrange pour glisser des mots "rares" à dessein, genre paradigme, vernaculaire, idoine. Ils sont assez curieux pour me demander une explication, je me dis que ça peut servir à quelques uns. Lors d'un exercice de traduction, ils ne connaissaient pas "avoir du vent dans les voiles", ce qui ne m'a guère surpris, mais ils ont trouvé cela très mignon Smile

_________________
If you play with a cat, you should mind his scratch Recul de la compréhension du français : les expressions... 929169480
almuixe
almuixe
Fidèle du forum

Recul de la compréhension du français : les expressions... Empty Re: Recul de la compréhension du français : les expressions...

par almuixe le Sam 7 Déc 2019 - 21:22
La lice ce n'était pas le lieu du tournoi ?
Moi j'ai presqu'outragé une classe en employant le mot concomitant. "Mais Madame, pourquoi ne pas simplement employer "en même temps""
Serge
Serge
Médiateur

Recul de la compréhension du français : les expressions... Empty Re: Recul de la compréhension du français : les expressions...

par Serge le Sam 7 Déc 2019 - 21:27
J'ai fait le même constat avec les proverbes populaires. Une année, j'en ai fait photocopier plusieurs pages données à savoir ... eh bien cela a été une vraie découverte.
Le plus incroyable, c'est qu'ils n'arrivaient même pas à deviner quel pourrait être la signification de certaines qui étaient non seulement très connues mais qui me paraissaient en plus transparentes quant au sens. Je n'ai pas regretter de l'avoir fait et de leur avoir donner comme défi de les utiliser à l'écrit pour les intégrer.

_________________
Recul de la compréhension du français : les expressions... 94_10
Pour faire découvrir la Cafet à nos élèves > ICI
VinZT
VinZT
Grand sage

Recul de la compréhension du français : les expressions... Empty Re: Recul de la compréhension du français : les expressions...

par VinZT le Sam 7 Déc 2019 - 21:31
Cette semaine j'ai dit à mes TS qu'ils se jetaient sur leurs calculatrices comme la vérole sur le bas-clergé.
Un vrai flop.
Dans le genre moins recherché, des mots comme « similaire » ou « analogue » ne vont pas de soi pour beaucoup de nos apprenants.

_________________

« Il ne faut pas croire tout ce qu'on voit sur Internet » Victor Hugo.
« Le con ne perd jamais son temps. Il perd celui des autres. » Frédéric Dard
« Ne jamais faire le jour même ce que tu peux faire faire le lendemain par quelqu'un d'autre » Pierre Dac
« Je n'ai jamais lâché prise !» Claude François
« Un économiste est un expert qui saura demain pourquoi ce qu'il avait prédit hier ne s'est pas produit aujourd'hui. » Laurence J. Peter
Amaury
Amaury
Niveau 2

Recul de la compréhension du français : les expressions... Empty Re: Recul de la compréhension du français : les expressions...

par Amaury le Sam 7 Déc 2019 - 21:48
Il y a quelques semaines, une élève m'a dit que j'employais des mots "trop de ouf" parce que j'avais dit à sa voisine qu'elle parlait... bruyamment.
Sinon, cet étonnement surjoué dès que j'emploie un mot qui quitte la sphère de ceux qu'ils emploient eux-mêmes est, j'ai remarqué, une manière pour les élèves de se monter insolents l'air de rien. Je suis sur deux collèges, celui où les élèves me connaissent bien ne s'étonnent plus des mots que j'emploie, tandis que ceux de l'autre collège si. Une manière pour eux de me montrer que je ne suis pas du collège, que je ne suis pas crédible à leurs yeux.
AsarteLilith
AsarteLilith
Empereur

Recul de la compréhension du français : les expressions... Empty Re: Recul de la compréhension du français : les expressions...

par AsarteLilith le Sam 7 Déc 2019 - 22:10
Moi on me dit que je cause en ancien français ou que je ne cause pas le même français qu'eux. Ce a quoi je réponds que mon français est courant, voire soutenu et que donc, ils feraient mieux d'apprendre à parler correctement.

J'ai eu des élèves qui ignoraient ce qu'était une tringle ( insolence et contestation je pense...) ou le mot '' voire'' ou ''heur''.....

_________________
Chuis comme les plantes sans eau : sans grec ni latin, j'me dessèche.

ON DIT CHOCOLATINE, PHILISTINS !
zigmag17
zigmag17
Érudit

Recul de la compréhension du français : les expressions... Empty Re: Recul de la compréhension du français : les expressions...

par zigmag17 le Sam 7 Déc 2019 - 22:11
Une année un élève a fait tout un scandale parce que j'avais employé une expression "qui ne se disait pas parce que c'est trop vulgaire madame j'suis choqué". L'expression était "tire-au-flanc". Je n'ose même pas imaginer -ou je n'imagine que trop bien- ce qu'il avait compris Laughing
Le pire: ceux qui disent "Ca n'existe pas", "jamais entendu", "personne dit ça", pour tout mot de plus de deux syllabes autre que ceux qu'ils emploient à tour-de-bras ( Wink).
Je confirme la déperdition du vocabulaire et m'arrache les cheveux; ces derniers se hérissent quand j'entends "c'est quoi ce mot? Ca sert à rien. Pourquoi vous écrivez ce mot au tableau?" à longueur de journée. Je leur rappelle que c'est exact: hormis "manger", "boire", "dormir" en fait on n'a pas vraiment besoin de plus de trois mots pour se faire comprendre. En tant que prof de français je suis Recul de la compréhension du français : les expressions... 1665347707 Evil or Very Mad
Esméralda
Esméralda
Grand sage

Recul de la compréhension du français : les expressions... Empty Re: Recul de la compréhension du français : les expressions...

par Esméralda le Sam 7 Déc 2019 - 22:16
Prof75, je le remarque de plus en plus et j'avais d'ailleurs envie de travailler un de ces jours sur les expressions un peu imagées de la langue et les proverbes. D'ailleurs si quelqu'un a quelque chose, je suis preneuse. Après je ne suis pas surprise que les expressions que tu cites soient inconnues. Des choses bien plus simples posent problème à nos élèves, des choses dont on n'a parfois pas idée. Et puis beaucoup souffrent d'une forme de paresse intellectuelle qui les empêchent s'appuyer sur le contexte pour mieux comprendre un mot dans un texte. En 3ème, j'ai des élèves qui ont beaucoup de mal avec les expressions de sens figuré : " noyer le poisson" a fait son petit effet dernièrement, et un élève a regardé sa paume quand j'ai fait allusion à un "poil dans la main" ...
Zagara
Zagara
Guide spirituel

Recul de la compréhension du français : les expressions... Empty Re: Recul de la compréhension du français : les expressions...

par Zagara le Sam 7 Déc 2019 - 22:25
Ces expressions sont sorties de la langue ordinaire de 90% des Français, c'est normal qu'elles ne soient plus connues par les jeunes : elles sont mortes dans l'usage.
Je n'ai jamais entendu IRL "entrer en lice" ou "être collet monté" (que je découvre ici d'ailleurs et je ne sais pas ce que ça veut dire). "En deux coups de cuillère à pot" fait vraiment XXe siècle, je l'entends avec un accent de daron tant ça fait vieille France.

Bref, chaque génération a vu ses expressions mourir, et d'autres apparaître, c'est assez normal. Je ne classerais pas ça dans un "défaut de compréhension".
Et franchement, j'aime bien Tintin, mais quand je me replonge dedans, j'entends les bulles avec le ton nasillard des phonographes de 1940 tant la phraséologie est datée. C'est mignon hein, mais faut bien se rendre compte que ça aura bientôt 100 ans. Et en 100 ans, la langue évolue.

D'ailleurs, les expressions de quand j'étais au collège font déjà vieux ; les petits ont depuis développé de nouvelles manières de parler. L'apparition du mot "bail" pour remplacer le "dossier" de mon enfance en est un marqueur, par exemple.
VinZT
VinZT
Grand sage

Recul de la compréhension du français : les expressions... Empty Re: Recul de la compréhension du français : les expressions...

par VinZT le Sam 7 Déc 2019 - 22:55
Bien que ne regardant rarement ces choses là à la télé, il me semble bien que « entrer en lice » est quand même assez courant chez les commentateurs sportifs. J'ai entendu aussi plusieurs fois « collet monté ». Bon, il y a peut-être des régionalismes, des « familialismes » qui entrent en jeu dans tout ça. Néanmoins, au delà de ces expressions, la baisse de vocabulaire chez nos élèves me semble assez patente.

_________________

« Il ne faut pas croire tout ce qu'on voit sur Internet » Victor Hugo.
« Le con ne perd jamais son temps. Il perd celui des autres. » Frédéric Dard
« Ne jamais faire le jour même ce que tu peux faire faire le lendemain par quelqu'un d'autre » Pierre Dac
« Je n'ai jamais lâché prise !» Claude François
« Un économiste est un expert qui saura demain pourquoi ce qu'il avait prédit hier ne s'est pas produit aujourd'hui. » Laurence J. Peter
Lefteris
Lefteris
Empereur

Recul de la compréhension du français : les expressions... Empty Re: Recul de la compréhension du français : les expressions...

par Lefteris le Sam 7 Déc 2019 - 22:56
@Prof75 a écrit:Avez-vous remarqué ? L'appauvrissement patent de la langue chez nos élèves n'est pas visible seulement dans un vocabulaire qui a subi une cure minceur drastique, mais aussi par l'absence de compréhension des expressions, même courantes.

Je ne peux même pas faire l'inventaire tellement le mal est général. Des années de programmes débilitants et de vidéos Youtube plus crétines les unes que les autres, un jeunisme stupide repris par maints adultes pour se donner l'illusion qu'ils ne sont pas encore fossilisés, conduisent nos lycéens, collégiens et écoliers à n'utiliser qu'une quinzaine d'expressions toutes faites qui les écartent non pas de la richesse de langue, mais même du langage courant !

Quelques exemples d'expressions qui ont laissé mes élèves aussi étonnés que si j'avais parlé martien :

* Sur le fil du rasoir
* Entre chien et loup
* En deux coups de cuillère à pot
* Trois pelés et un tondu
* ...pas piqué de vers
* ...passé l'arme à gauche
* entrer en lisse
* être collet monté
* battre froid...
* Se faire porter pâle
etc...

Même lire Tintin devient délicat pour certains !

Est-ce moi qui délire ? Avez-vous eu également cette expérience de trente paires d'yeux écarquillés devant une expression que vous avez employée ou rencontrée dans un texte ?
C'est lié au manque de lecture et d'intérêt pour ce qui est hors d'eux-même. Toutes ces expressions sont imagées, donc explicables, et se réfèrent à ds choses qu'ils n'ont pas connues (ni moi pour certaines, mais je les connaissais bien avant d'être enseignant). Et ce sont justement  les choses qu'ils n'ont pas connues qui font la langue, le passé, l'histoire. Ils n'ont pas connu le latin, mais leur langue en vient. Ils sont victimes du "présentisme", ce culte de l'instant qui ne leur fait même pas imaginer qu'hors d'eux , de leur naissance, il ait pu exister un monde qui peut leur faire comprendre l'actuel.  Ils sont devant un écran plat, sans rien derrière ni autour. On pense avec des mots, on  comprend  avec des mots,et ils n'en ont pas, du moins 99% de ceux que j'ai en face de moi. Ils ne comprennent donc  pas grand chose, et pire, pensent qu'ils n'ont rien de plus  à savoir que ce que leur monde étriqué (écrans, télé, relations restreintes...) leur offre. C'est triste.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle, utilisée pour toutes les démolitions, expliquée sans fard par F. Robine.

Gallica Musa mihi est, fateor, quod nupta marito. Pro domina colitur Musa latina mihi.

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος.
Rendash
Rendash
Enchanteur

Recul de la compréhension du français : les expressions... Empty Re: Recul de la compréhension du français : les expressions...

par Rendash le Sam 7 Déc 2019 - 23:43
@Zagara a écrit:Ces expressions sont sorties de la langue ordinaire de 90% des Français, c'est normal qu'elles ne soient plus connues par les jeunes : elles sont mortes dans l'usage.
Je n'ai jamais entendu IRL "entrer en lice"


C'est un terme employé très couramment dans le sport, par exemple.

_________________
Recul de la compréhension du français : les expressions... 1498064902



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
Rendash
Rendash
Enchanteur

Recul de la compréhension du français : les expressions... Empty Re: Recul de la compréhension du français : les expressions...

par Rendash le Sam 7 Déc 2019 - 23:44
@VinZT a écrit:Bien que ne regardant rarement ces choses là à la télé, il me semble bien que « entrer en lice » est quand même assez courant chez les commentateurs sportifs.

Recul de la compréhension du français : les expressions... 2252222100

_________________
Recul de la compréhension du français : les expressions... 1498064902



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
Ascagne
Ascagne
Expert spécialisé

Recul de la compréhension du français : les expressions... Empty Re: Recul de la compréhension du français : les expressions...

par Ascagne le Dim 8 Déc 2019 - 1:01
Il y a des expressions qui vieillissent et qui passent hors de l'usage, en effet. Du reste, tous les jeunes français n'ont pas des parents, et à plus forte raison des grands-parents (etc.) francophones, loin de là, or certaines expressions rares à l'écrit survivent en grande part par transmission familiale orale. Bien entendu, les enseignants doivent travailler le corpus d'expressions indispensable et ouvrir les horizons de tous les élèves sur cela : c'est notre culture ; mais il y a plus grave que la non-utilisation des expressions les plus désuètes, c'est parfois tout simplement le vocabulaire attendu qui n'est pas encore maîtrisé, même en seconde ou en première.
Il existe désormais beaucoup d'ouvrages destinés au grand public qui permettent de découvrir ce patrimoine et on peut tout à fait choisir de l'entretenir parce que certaines expression valent leur pesant d'or, mais ce n'est pas souvent aussi urgent que la maîtrise de la langue sur d'autres points, ou que la manie des adolescents de copier les anglophones (heureusement ils inventent aussi des choses qui relèvent bien du domaine français, fût-ce du verlan).
tchanq'
tchanq'
Neoprof expérimenté

Recul de la compréhension du français : les expressions... Empty Re: Recul de la compréhension du français : les expressions...

par tchanq' le Dim 8 Déc 2019 - 4:46
Mes 1e m'ont récemment dit qu'ils me comprenaient davantage que je parlais anglais plutôt que français (ce qui est rare of course) car j'employais des mots trop compliqués. Je ne suis même plus capable de donner d'exemple de ce qui les a mis en défaut parce que je n'ai pas l'impression d'être hors-sol quand je parle français.
Je me demande à chaque fois comment ils font face à un livre ou un texte de français s'ils n'en saisissent pas le lexique. Comment en retirer la substantifique moelle ?

_________________
Failure is not an option
avatar
amalricu
Neoprof expérimenté

Recul de la compréhension du français : les expressions... Empty Re: Recul de la compréhension du français : les expressions...

par amalricu le Dim 8 Déc 2019 - 4:48
En parlant de Trump, je dis que c'est un caractériel imprévisible et "un ours mal léché"...

Rires de toute la classe avec kje le crains des sous-entendus de nature équivoque.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum