Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant

Seras-tu en grève et/ou en manifestation le mardi 17 décembre?

320 - 88%
42 - 12%
 
Total des votes: 362
 
monseigneur
Niveau 10

Grève unitaire du 17 décembre 2019 contre la réforme des retraites - Page 20 Empty Re: Grève unitaire du 17 décembre 2019 contre la réforme des retraites

par monseigneur le Jeu 19 Déc 2019 - 21:10
Je crois que c'est plus ou moins un choix de la profession, du moins du syndicat majoritaire la FNSEA : ils cotisent peu pour la retraite, comme ça ils ont plus d'argent pour investir. Lorsqu'ils partent à la retraite, ils ont donc un capital plus conséquent à revendre, ce qui "assure" leur retraite.
A relativiser bien sûr, vu le marasme dans lequel se trouve une grande partie de la profession actuellement...
Il n'en reste pas moins vrai que le niveau des retraites agricoles est proprement scandaleux, tout comme la manipulation du gouvernement à ce sujet.
frimoussette77
frimoussette77
Monarque

Grève unitaire du 17 décembre 2019 contre la réforme des retraites - Page 20 Empty Re: Grève unitaire du 17 décembre 2019 contre la réforme des retraites

par frimoussette77 le Jeu 19 Déc 2019 - 21:14
@ipomee a écrit:Mais sait-on pourquoi les agriculteurs ont une retraite si faible ?
Certains ont quand même des terres agricoles et ont reçu des aides plus ou moins importantes de la PAC. Ils ne sont pas tous à plaindre malgré la toute petite retraite.
pseudo-intello
pseudo-intello
Expert

Grève unitaire du 17 décembre 2019 contre la réforme des retraites - Page 20 Empty Re: Grève unitaire du 17 décembre 2019 contre la réforme des retraites

par pseudo-intello le Jeu 19 Déc 2019 - 21:21
@Verdurette a écrit:Quand j'ai commencé à travailler, tout en faisant ma thèse, j'ai travaillé comme guide-interprète, à la vacation, et j'ai donc eu une ou deux fiches de paie par JOUR pendant cinq ans. Donc les points, si, ça peut être pratique ....

Je ne pense pas que le principe du système universel et des points, en soi, soit le problème de fond de cette réforme, ce sont plutôt les bases de calcul desdits points.

Les points sont convertis en euros, et pas en taux de remplacement, et ça, eu égard à l’inflation et tout ça, et au point qui peut être facilement aussi gelé que notre point d'indice, ça compte beaucoup. Wink
HORA
HORA
Niveau 10

Grève unitaire du 17 décembre 2019 contre la réforme des retraites - Page 20 Empty Re: Grève unitaire du 17 décembre 2019 contre la réforme des retraites

par HORA le Jeu 19 Déc 2019 - 21:40
@ipomee a écrit:Mais sait-on pourquoi les agriculteurs ont une retraite si faible ?

Tout comme les gens hors EN peuvent se demander pourquoi les profs ont des salaires si faibles. C'est difficilement explicable quand on ignore à quel point cette profession a été culpabilisée et s'est laissé convertir au bon samaritanisme.
Kimberlite
Kimberlite
Expert

Grève unitaire du 17 décembre 2019 contre la réforme des retraites - Page 20 Empty Re: Grève unitaire du 17 décembre 2019 contre la réforme des retraites

par Kimberlite le Jeu 19 Déc 2019 - 22:27
@Marie Laetitia a écrit:D'où sort ton chiffre de 2,8%, Kimberlite ? J'ai comme l'impression qu'il y a une erreur quelque part...

Accessoirement, j'ai l'impression à te lire que les retraites ridicules des agriculteurs et des indépendants ou de ceux qui ont été salariés et à leur compte, ça n'a aucun intérêt... Ils peuvent continuer à se pendre, sans doute.
Elles seront toujours ridicules, leurs retraites, hein, faut pas rêver!
Les 1000 euros, c'est juste si on a cotisé à taux plein... les agriculteurs et les indépendants, s'ils ont eu moins que le SMIC plusieurs années, ben ils auront encore une retraite de misère, c'est mathématique.
D'ailleurs, les indépendants ont bien compris qu'ils se faisaient plumer, puisqu'ils étaient dans les manifs contre la réforme (leurs cotisations augmenteront!). Leurs caisses vont être ponctionnées...

Quant aux cotisations si on a plus de 120 000 euros par ans, voir ici: https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/carriere/vie-professionnelle/retraite/reforme-des-retraites-les-plus-aises-grands-perdants-du-nouveau-systeme_3740215.html
Ces cotisations ne génèrent pas de droits... mais tout l'argent économisé pourra être placé ailleurs, hein... (personnellement, j'avoue que je me dis qu'entre des points qui ne valent rien, et utiliser mon argent pour des placements variés, en mélangeant placements un peu risqués à haut rendement, et placements plus sûrs, ben je préfère la seconde option).

_________________
Spoiler:
Grève unitaire du 17 décembre 2019 contre la réforme des retraites - Page 20 2657c714168f3529c89f9703ec00c658
micaschiste
micaschiste
Grand Maître

Grève unitaire du 17 décembre 2019 contre la réforme des retraites - Page 20 Empty Re: Grève unitaire du 17 décembre 2019 contre la réforme des retraites

par micaschiste le Jeu 19 Déc 2019 - 22:30
@Kimberlite a écrit:
@Marie Laetitia a écrit:D'où sort ton chiffre de 2,8%, Kimberlite ? J'ai comme l'impression qu'il y a une erreur quelque part...

Accessoirement, j'ai l'impression à te lire que les retraites ridicules des agriculteurs et des indépendants ou de ceux qui ont été salariés et à leur compte, ça n'a aucun intérêt... Ils peuvent continuer à se pendre, sans doute.
Elles seront toujours ridicules, leurs retraites, hein, faut pas rêver!
Les 1000 euros, c'est juste si on a cotisé à taux plein... les agriculteurs et les indépendants, s'ils ont eu moins que le SMIC plusieurs années, ben ils auront encore une retraite de misère, c'est mathématique.
D'ailleurs, les indépendants ont bien compris qu'ils se faisaient plumer, puisqu'ils étaient dans les manifs contre la réforme (leurs cotisations augmenteront!). Leurs caisses vont être ponctionnées...

Quant aux cotisations si on a plus de 120 000 euros par ans, voir ici: https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/carriere/vie-professionnelle/retraite/reforme-des-retraites-les-plus-aises-grands-perdants-du-nouveau-systeme_3740215.html
Ces cotisations ne génèrent pas de droits... mais tout l'argent économisé pourra être placé ailleurs, hein... (personnellement, j'avoue que je me dis qu'entre des points qui ne valent rien, et utiliser mon argent pour des placements variés, en mélangeant placements un peu risqués à haut rendement, et placements plus sûrs, ben je préfère la seconde option).
Blackrock l'a compris bien avant que le rapport Delevoye sorte en juillet dernier (ou a orienté ledit rapport) Twisted Evil

_________________
"Il ne sert à rien à l'homme de gagner la Lune s'il vient à perdre la Terre". François Mauriac
"Pick a star in the dark horizon and follow the light "
Kimberlite
Kimberlite
Expert

Grève unitaire du 17 décembre 2019 contre la réforme des retraites - Page 20 Empty Re: Grève unitaire du 17 décembre 2019 contre la réforme des retraites

par Kimberlite le Jeu 19 Déc 2019 - 22:31
@Verdurette a écrit:Quand j'ai commencé à travailler, tout en faisant ma thèse, j'ai travaillé comme guide-interprète, à la vacation, et j'ai donc eu une ou deux fiches de paie par JOUR pendant cinq ans. Donc les points, si, ça peut être pratique ....

Je ne pense pas que le principe du système universel et des points, en soi, soit le problème de fond de cette réforme, ce sont plutôt les bases de calcul desdits points.
Mais tu n'auras pas à les produire, ces fiches! Ou alors c'est trop vieux, mais pour moi, les petits boulots agricoles que j'ai faits ont bien été recensés et seront pris en compte (malheureusement ça ne suffit pas pour faire des trimestre!). Je n'ai aucune idée d'où sont mes fiches de paye...

Créer un système qui permette de regrouper les retraites relevant de différentes caisses est logique... et ça a été fait.

_________________
Spoiler:
Grève unitaire du 17 décembre 2019 contre la réforme des retraites - Page 20 2657c714168f3529c89f9703ec00c658
pseudo-intello
pseudo-intello
Expert

Grève unitaire du 17 décembre 2019 contre la réforme des retraites - Page 20 Empty Re: Grève unitaire du 17 décembre 2019 contre la réforme des retraites

par pseudo-intello le Ven 20 Déc 2019 - 8:15
@HORA a écrit:
@ipomee a écrit:Mais sait-on pourquoi les agriculteurs ont une retraite si faible ?

Tout comme les gens hors EN peuvent se demander pourquoi les profs ont des salaires si faibles. C'est difficilement explicable quand on ignore à quel point cette profession a été culpabilisée et s'est laissé convertir au bon samaritanisme.

Parce que quand le système qu'on connaît a été mis en lace, il y avait pléthore d'agriculteurs en France, suffisamment pour faire tourner les caisses. Ils ont donc refusé le régime général, moins avantageux. Maintenant qu'il n'y a plus d'agriculteurs, il n'y a de ce fait plus de thune dans les caisses non plus.
Marie Laetitia
Marie Laetitia
Bon génie

Grève unitaire du 17 décembre 2019 contre la réforme des retraites - Page 20 Empty Re: Grève unitaire du 17 décembre 2019 contre la réforme des retraites

par Marie Laetitia le Ven 20 Déc 2019 - 11:46
@pseudo-intello a écrit:
@HORA a écrit:
@ipomee a écrit:Mais sait-on pourquoi les agriculteurs ont une retraite si faible ?

Tout comme les gens hors EN peuvent se demander pourquoi les profs ont des salaires si faibles. C'est difficilement explicable quand on ignore à quel point cette profession a été culpabilisée et s'est laissé convertir au bon samaritanisme.

Parce que quand le système qu'on connaît a été mis en lace, il y avait pléthore d'agriculteurs en France, suffisamment pour faire tourner les caisses. Ils ont donc refusé le régime général, moins avantageux. Maintenant qu'il n'y a plus d'agriculteurs, il n'y a de ce fait plus de thune dans les caisses non plus.

Ce n'est pas la seule raison. Il y a un écart énorme entre ce qu'ils cotisent et ce qu'ils reçoivent, sans commune mesure avec notre système.

_________________
 Grève unitaire du 17 décembre 2019 contre la réforme des retraites - Page 20 Dlb10
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)


Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. [...] Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. Elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...


Et on ne dit pas "voir(e) même" mais "voire" ou "même".
Le grincheux
Le grincheux
Sage

Grève unitaire du 17 décembre 2019 contre la réforme des retraites - Page 20 Empty Re: Grève unitaire du 17 décembre 2019 contre la réforme des retraites

par Le grincheux le Ven 20 Déc 2019 - 11:51
@monseigneur a écrit:Je crois que c'est plus ou moins un choix de la profession, du moins du syndicat majoritaire la FNSEA : ils cotisent peu pour la retraite, comme ça ils ont plus d'argent pour investir. Lorsqu'ils partent à la retraite, ils ont donc un capital plus conséquent à revendre, ce qui "assure" leur retraite.
A relativiser bien sûr, vu le marasme dans lequel se trouve une grande partie de la profession actuellement...
Il n'en reste pas moins vrai que le niveau des retraites agricoles est proprement scandaleux, tout comme la manipulation du gouvernement à ce sujet.

Bon, on va remettre les choses à l'endroit, ça devient nécessaire.

La retraite médiane d'un agriculteur (chiffres MSA) est de 330€ nets/mois. Si la partie vieillesse du TNS agricole est entre 1,5% et 6,5% pour moins de 1,1 fois le PASS, le TNS agricole se tape une assiette minimale sur plein d'autres choses (comme l'assurance invalidité). Tout mis bout à bout, les cotisations des agriculteurs sont honteusement élevées pour des prestations de misère. Raison pour laquelle les agriculteurs ont tout intérêt à ne pas être TNS mais d'évoluer vers des structures de type SAS.

On peut parler aussi des commerçants, donc du RSI/SSI. Retraite moyenne pour une carrière complète : 215€/mois. Et je peux vous dire qu'ils raquent.

Agriculteurs et commerçants n'ont AUCUN capital lorsqu'ils prennent leur retraite. Les exploitations ne valent plus rien et un terrain pas trop mauvais est à 3000€/ha. Quant aux boutiques... Il suffit d'une c*nnerie de la municipalité pour que les fonds restent sur les bras des commerçants et s'avèrent invendables (j'ai un exemple fabuleux dans une ville de l'est de la France où le m² de boutique s'est littéralement cassé la figure après que le gentil maire a décidé que la durée maximale de stationnement dans son patelin serait limité à... 2h !).

Tiens, parlons des professions libérales qui dépendent de la CIPAV. La CIPAV est un objet juridique non identifié qui se permet le luxe de filer 35% de ses recettes aux régimes suivants : RATP, SNCF, EDF/GDF (peut-être à d'autres, certainement, mais ce n'est pas écrit dans leur fascicule). 35% ! Durant plus de dix ans, j'ai filé entre 15000 et 18000€ à ces voleurs (je pèse mes mots) et, si j'arrive à 67 ans en continuant à bosser comme un chien, la CIPAV me filera royalement base plus complémentaire 860€ BRUTS par mois. Et ce que vous ignorez, c'est le calcul des cotisations CIPAV. Il y a des tranches. La première que l'on appellera T1 va de la prime de base (on paie même sans revenu !) à 1 PASS (t1% du BNC). La seconde va de mémoire de 1 PASS à 3 PASS (t2% du BNC). Mais là où c'est subtil, c'est qu'en ayant un BNC de 2 PASS, on ne paie pas t1% sur 1 PASS (de 0 à 1 PASSS) et t2% sur 1 autre PASS (de 1 à 2 PASS), ce qui aboutirait à une fonction continue. Non, non, le calcul est le suivant : t1% de 0 à 1 PASS et t2% de 0 à 2 PASS. Il y a donc une très grosse discontinuité au passage des tranches et il vaut mieux avoir un BNC de 1 PASS - 1€ que de 1 PASS + 1€. Tout le monde trouve cela normal.

Il est aussi parfaitement normal en France que des régimes autonomes (et franchement pas généreux comme ceux dépendant de la CNAVPL) soient ponctionnés par des régimes lourdement déficitaires comme les régimes spéciaux de type RATP/SNCF/EDF/GDF. Je veux bien aider à financer les mineurs, parce qu'il n'y a plus d'actifs pour financer, mais pas les grévistes actuels. En d'autres termes, je n'ai rien contre les régimes spéciaux (mais dans le cas de la SNCF, la pénibilité reste à définir, c'est Colas Rail qui entretient les voies avec des employés au régime général et le boulot du chauffeur d'un 131R de 1930 n'a rien à voir avec celui d'un machiniste de BB26000 en 2019), mais qu'ils se les paient eux-même. Et cela m'énerve d'autant plus que les dernières réformes ont permis à la plupart des bénéficiaires des régimes spéciaux d'avoir en plus un régime par capitalisation. Les c*culs du systèmes sont les pauvres gars au régime général, les heureux bénéficiaires des largesses de la CNAVPL et quelques autres.

De toute façon, la situation actuelle des retraites n'est pas tenable et cette réforme est idiote. Qu'il y ait une retraite de base, par répartition, pourquoi pas. Mais que l'état laisse les gens s'organiser pour le reste comme dans tous les pays comparables.

Si un travailleurs arrivant à l'âge de la retraite aujourd'hui avait capitalisé (mix actions/obligation/immobilier français pas idiot) les sommes versées à ces caisses de retraite depuis qu'il a commencé à travailler, il aurait à peu près un capital double de ce que sa caisse de retraite lui donnerait jusqu'à son décès (avec l'espérance de vie qu'il aurait lors de la liquidation de sa retraite). Et avec des investissements bien choisis, il pourrait même se débrouiller pour ne pas entamer le capital. J'ajoute que cela permettrait aussi d'éviter que les fonds d'investissement anglo-saxons puissent faire impunément leurs courses en France.

Mais nous avons en France la droite la plus bête du monde et les syndicats représentatifs les plus tartes. Rien ne sortira de cette réforme et il faudra que l'on aille dans le mur pour qu'enfin quelque chose change.

Merci de ne pas me parler de chute des bourses, parce que quels que soient les 20 ans flottants pris pour la mesure, la bourse a pris a minima 800% sur la période. Et cela reste vrai en incluant la crise de 1929.

_________________
Le carnet du Grincheux, Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
Ma vie, mon œuvre
http://www.systella.fr/
Marie Laetitia
Marie Laetitia
Bon génie

Grève unitaire du 17 décembre 2019 contre la réforme des retraites - Page 20 Empty Re: Grève unitaire du 17 décembre 2019 contre la réforme des retraites

par Marie Laetitia le Ven 20 Déc 2019 - 11:54
@micaschiste a écrit:
@Kimberlite a écrit:
@Marie Laetitia a écrit:D'où sort ton chiffre de 2,8%, Kimberlite ? J'ai comme l'impression qu'il y a une erreur quelque part...

Accessoirement, j'ai l'impression à te lire que les retraites ridicules des agriculteurs et des indépendants ou de ceux qui ont été salariés et à leur compte, ça n'a aucun intérêt... Ils peuvent continuer à se pendre, sans doute.
Elles seront toujours ridicules, leurs retraites, hein, faut pas rêver!
Les 1000 euros, c'est juste si on a cotisé à taux plein... les agriculteurs et les indépendants, s'ils ont eu moins que le SMIC plusieurs années, ben ils auront encore une retraite de misère, c'est mathématique.
D'ailleurs, les indépendants ont bien compris qu'ils se faisaient plumer, puisqu'ils étaient dans les manifs contre la réforme (leurs cotisations augmenteront!). Leurs caisses vont être ponctionnées...

Quant aux cotisations si on a plus de 120 000 euros par ans, voir ici: https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/carriere/vie-professionnelle/retraite/reforme-des-retraites-les-plus-aises-grands-perdants-du-nouveau-systeme_3740215.html
Ces cotisations ne génèrent pas de droits... mais tout l'argent économisé pourra être placé ailleurs, hein... (personnellement, j'avoue que je me dis qu'entre des points qui ne valent rien, et utiliser mon argent pour des placements variés, en mélangeant placements un peu risqués à haut rendement, et placements plus sûrs, ben je préfère la seconde option).
Blackrock l'a compris bien avant que le rapport Delevoye sorte en juillet dernier (ou a orienté ledit rapport) Twisted Evil

Leurs caisses vont être ponctionnées? Sans rire? Elles le sont déjà à hauteur de 30% pour renflouer celles de régimes spéciaux! Rolling Eyes

Ce que tu dis est surtout faux. Tu te trompes lourdement si tu penses qu'un indépendant qui "gagne" nettement plus que le smic va avoir une meilleure retraite. Au mieux, c'est-à-dire après avoir cotisé plusieurs dizaines de milliers d'euros par an toute une carrière, un organisme comme la CIPAV promet base et complémentaire entre 700 et 800 euros bruts par mois. Je ne le sors pas d'un chapeau, ce sont les montants qui ressortent au mieux dans l'asso d'indépendants à laquelle mon mari appartient. Les seuls indépendants qui s'en sortent cotisent à quelques régimes spéciaux professionnels comme ceux des avocats.

_________________
 Grève unitaire du 17 décembre 2019 contre la réforme des retraites - Page 20 Dlb10
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)


Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. [...] Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. Elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...


Et on ne dit pas "voir(e) même" mais "voire" ou "même".
Condorcet
Condorcet
Oracle

Grève unitaire du 17 décembre 2019 contre la réforme des retraites - Page 20 Empty Re: Grève unitaire du 17 décembre 2019 contre la réforme des retraites

par Condorcet le Ven 20 Déc 2019 - 12:07
1999-2019 : CAC 40 x 2 (grâce au quantitative easing).
https://france-inflation.com/graph_cac40.php

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).
Le grincheux
Le grincheux
Sage

Grève unitaire du 17 décembre 2019 contre la réforme des retraites - Page 20 Empty Re: Grève unitaire du 17 décembre 2019 contre la réforme des retraites

par Le grincheux le Ven 20 Déc 2019 - 12:13
@pseudo-intello a écrit:
Parce que quand le système qu'on connaît a été mis en lace, il y avait pléthore d'agriculteurs en France, suffisamment pour faire tourner les caisses. Ils ont donc refusé le régime général, moins avantageux. Maintenant qu'il n'y a plus d'agriculteurs, il n'y a de ce fait plus de thune dans les caisses non plus.

Les agriculteurs n'ont strictement rien refusé. Relire pour cela les lois de 1948 sur la création des caisses de retraites des TNS. Ce sont les syndicats ouvriers qui ne voulaient des affreux propriétaires terriens ! Même chose pour les indépendants d'ailleurs avec la loi 48-101 et son décret d'application 48-1179 (de mémoire). C'est même pire que cela, on a refusé aux agriculteurs de conserver leur système de retraite par capitalisation pour leur imposer la MSA.

Par ailleurs, on finance joyeusement les régimes spéciaux à grands coups de subventions. Pourquoi refuse-t-on aux agriculteurs ce que l'on autorise aux salariés de l'opéra de Paris (avec leur magnifique régime de retraite venant directement d'un décret de... Louix XIV) ?

En 1940, un salarié pouvait partir à la retraite à 60 ans (système par capitalisation). On oublie souvent que l'assurance maladie était obligatoire ainsi que l'assurance retraite pour les salariés (lois de 1912, 1926 et quelques autres). Eh oui, avant 1940, on était loin de crever dans les rues en France. Mais ce n'était pas de la répartition, mais un système mixte par assurance et par capitalisation (le système actuel n'est plus assurantiel quoique son libellé puisse laisser accroire). La retraite par répartition a été créée en novembre 1941 par Belin pour deux raisons:
  • piller les sociétés de secours mutuels pour payer les indemnités d'occupation;
  • permettre d'ouvrir des droits à un million de personnes qui n'avaient jamais assez cotisé (ou pas du tout) pour les retirer du marché de l'emploi, lequel croulait sous les chômeurs.


On pourrait rajouter la vision marxiste à poil dur de Belin, ancien numéro 2 de la CGT (qui a aussi signé les lois anti-juive et la fin des corporations, c'est cocasse pour un ancien syndicaliste) et pour qui la simple évocation d'une capitalisation devait lui filer des boutons.

En 1945, De Gaulle voulait revenir à la situation d'avant-guerre, les syndicats s'y sont opposés en créant illégalement la sécurité sociale (dans son ensemble) et en affiliant l'ensemble des salariés autoritairement à l'exception notoire des salariés de leurs bastions (SNCF/EDF/GDF/RATP et quelques autres) qui ont conservé les régimes d'avant-guerre plus avantageux. Lorsque je parle de création illégale, les partenaires sociaux ont utilisé des textes entrant en vigueur le 1er juillet 1946 pour créer des caisses entre le lendemain de la démission de De Gaulle (un hasard malheureux, sans doute) et avril 1946, se sont dépêché d'y affilier tout le monde. Comme il n'y a pas de monopole de caisse (seulement des monopoles de régime), la création de ces caisses avant la date officielle a bloqué le système en instaurant des monopoles de fait. Aucun concurrent aux caisses des syndicats (lesquels vivent sur la bête à hauteur de 20 milliards d'euros annuels) n'est jamais venu mettre de l'ordre sur ce marché.

Le problème de la retraite des agriculteurs, c'est que l'état leur a imposé un système dont ils ne voulaient pas, lequel système s'appuie sur des hypothèses de travail hardies et dont on savait déjà en 1945 qu'elles ne tiendraient pas. En 1945, l'agriculture française avait fait un bon en arrière. Outre la mécanisation qui allait réduire le nombre de bras nécessaires, les dégâts de guerre allaient aussi envoyer une bonne partie de la population dans les champs (besoin de main d'oeuvre), aggravant encore à moyen terme le problème de la pyramide des âges inhérente à la sacro-sainte répartition.

Bref, la retraite par répartition, c'est un crime consistant à hypothéquer l'avenir des générations suivantes (dette). Les régimes spéciaux, une spoliation des uns au profit des autres.

_________________
Le carnet du Grincheux, Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
Ma vie, mon œuvre
http://www.systella.fr/
Le grincheux
Le grincheux
Sage

Grève unitaire du 17 décembre 2019 contre la réforme des retraites - Page 20 Empty Re: Grève unitaire du 17 décembre 2019 contre la réforme des retraites

par Le grincheux le Ven 20 Déc 2019 - 12:14
@Condorcet a écrit:1999-2019 : CAC 40 x 2 (grâce au quantitative easing).
https://france-inflation.com/graph_cac40.php
Le monsieur a écrit "bourse", pas CAC40. La source est dans l'une de mes revues de presse récentes.


Dernière édition par Le grincheux le Ven 20 Déc 2019 - 17:44, édité 1 fois (Raison : a)

_________________
Le carnet du Grincheux, Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
Ma vie, mon œuvre
http://www.systella.fr/
Enna
Enna
Niveau 3

Grève unitaire du 17 décembre 2019 contre la réforme des retraites - Page 20 Empty Re: Grève unitaire du 17 décembre 2019 contre la réforme des retraites

par Enna le Ven 20 Déc 2019 - 18:18
Bonsoir,
Désolée de poster sous cet intitulé mais je n'arrive pas à en créer un nouveau. Ma question porte sur la bonification
' enfants ' : savez-vous si elle est préservée ? Jusqu'ici,
je crois que la pension était majorée de 10% qd on en avait 3? Peut-on aussi envisager de partir plus tôt ?
Est-ce tjs d'actualité? Je précise que je suis née avant 1975 . Merci de vos lumières.
Anne
ysabel
ysabel
Enchanteur

Grève unitaire du 17 décembre 2019 contre la réforme des retraites - Page 20 Empty Re: Grève unitaire du 17 décembre 2019 contre la réforme des retraites

par ysabel le Ven 20 Déc 2019 - 19:22
Née avant 75, tu gardes les trimestres pour les enfants et donc la majoration pour les 3.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
Enna
Enna
Niveau 3

Grève unitaire du 17 décembre 2019 contre la réforme des retraites - Page 20 Empty Re: Grève unitaire du 17 décembre 2019 contre la réforme des retraites

par Enna le Ven 20 Déc 2019 - 19:58
Bon, merci Ysabel! Enfin une bonne nouvelle mais on en vient à douter de tout désormais...

HORA
HORA
Niveau 10

Grève unitaire du 17 décembre 2019 contre la réforme des retraites - Page 20 Empty Re: Grève unitaire du 17 décembre 2019 contre la réforme des retraites

par HORA le Ven 20 Déc 2019 - 20:13
Enfin, parler de règles spécifiques a tendance à énerver le patronat. “Sauf pour les enseignants, nous estimons qu’il ne doit pas y avoir de différences de traitement. Pour nous, le principe doit être le même pour tout le monde”, tacle Éric Chevée, vice-président de la Confédération des petites et moyennes entreprises.

https://www.capital.fr/votre-retraite/reforme-des-retraites-cette-carte-que-pourrait-abattre-le-gouvernement-pour-rassurer-les-syndicats-1357966

Si même la Cpme trouve qu'on se fait avoir profondément... Bientôt le Medef avec nous !
nonoreno
nonoreno
Niveau 8

Grève unitaire du 17 décembre 2019 contre la réforme des retraites - Page 20 Empty Re: Grève unitaire du 17 décembre 2019 contre la réforme des retraites

par nonoreno le Ven 20 Déc 2019 - 20:46
Retraite des super cadres et hold-up de 72 milliards grâce à la réforme :

kerangelo
kerangelo
Niveau 7

Grève unitaire du 17 décembre 2019 contre la réforme des retraites - Page 20 Empty Re: Grève unitaire du 17 décembre 2019 contre la réforme des retraites

par kerangelo le Sam 21 Déc 2019 - 10:55
@Le grincheux a écrit:
@pseudo-intello a écrit:
Parce que quand le système qu'on connaît a été mis en lace, il y avait pléthore d'agriculteurs en France, suffisamment pour faire tourner les caisses. Ils ont donc refusé le régime général, moins avantageux. Maintenant qu'il n'y a plus d'agriculteurs, il n'y a de ce fait plus de thune dans les caisses non plus.

Les agriculteurs n'ont strictement rien refusé. Relire pour cela les lois de 1948 sur la création des caisses de retraites des TNS. Ce sont les syndicats ouvriers qui ne voulaient des affreux propriétaires terriens ! Même chose pour les indépendants d'ailleurs avec la loi 48-101 et son décret d'application 48-1179 (de mémoire). C'est même pire que cela, on a refusé aux agriculteurs de conserver leur système de retraite par capitalisation pour leur imposer la MSA.

Par ailleurs, on finance joyeusement les régimes spéciaux à grands coups de subventions. Pourquoi refuse-t-on aux agriculteurs ce que l'on autorise aux salariés de l'opéra de Paris (avec leur magnifique régime de retraite venant directement d'un décret de... Louix XIV) ?

En 1940, un salarié pouvait partir à la retraite à 60 ans (système par capitalisation). On oublie souvent que l'assurance maladie était obligatoire ainsi que l'assurance retraite pour les salariés (lois de 1912, 1926 et quelques autres). Eh oui, avant 1940, on était loin de crever dans les rues en France. Mais ce n'était pas de la répartition, mais un système mixte par assurance et par capitalisation (le système actuel n'est plus assurantiel quoique son libellé puisse laisser accroire). La retraite par répartition a été créée en novembre 1941 par Belin pour deux raisons:

  • piller les sociétés de secours mutuels pour payer les indemnités d'occupation;
  • permettre d'ouvrir des droits à un million de personnes qui n'avaient jamais assez cotisé (ou pas du tout) pour les retirer du marché de l'emploi, lequel croulait sous les chômeurs.


On pourrait rajouter la vision marxiste à poil dur de Belin, ancien numéro 2 de la CGT (qui a aussi signé les lois anti-juive et la fin des corporations, c'est cocasse pour un ancien syndicaliste) et pour qui la simple évocation d'une capitalisation devait lui filer des boutons.

En 1945, De Gaulle voulait revenir à la situation d'avant-guerre, les syndicats s'y sont opposés en créant illégalement la sécurité sociale (dans son ensemble) et en affiliant l'ensemble des salariés autoritairement à l'exception notoire des salariés de leurs bastions (SNCF/EDF/GDF/RATP et quelques autres) qui ont conservé les régimes d'avant-guerre plus avantageux. Lorsque je parle de création illégale, les partenaires sociaux ont utilisé des textes entrant en vigueur le 1er juillet 1946 pour créer des caisses entre le lendemain de la démission de De Gaulle (un hasard malheureux, sans doute) et avril 1946, se sont dépêché d'y affilier tout le monde. Comme il n'y a pas de monopole de caisse (seulement des monopoles de régime), la création de ces caisses avant la date officielle a bloqué le système en instaurant des monopoles de fait. Aucun concurrent aux caisses des syndicats (lesquels vivent sur la bête à hauteur de 20 milliards d'euros annuels) n'est jamais venu mettre de l'ordre sur ce marché.

Le problème de la retraite des agriculteurs, c'est que l'état leur a imposé un système dont ils ne voulaient pas, lequel système s'appuie sur des hypothèses de travail hardies et dont on savait déjà en 1945 qu'elles ne tiendraient pas. En 1945, l'agriculture française avait fait un bon en arrière. Outre la mécanisation qui allait réduire le nombre de bras nécessaires, les dégâts de guerre allaient aussi envoyer une bonne partie de la population dans les champs (besoin de main d'oeuvre), aggravant encore à moyen terme le problème de la pyramide des âges inhérente à la sacro-sainte répartition.

Bref, la retraite par répartition, c'est un crime consistant à hypothéquer l'avenir des générations suivantes (dette). Les régimes spéciaux, une spoliation des uns au profit des autres.
C'est au contraire le lien entre générations, la solidarité des plus jeunes envers leurs ainés qui en ont fait de même avec leurs ainés à eux.
Quant aux agriculteurs, commerçants, pourquoi votent-ils à droite majoritairement (régression sociale, individualisme, capitalisme etc) ? Si la France est une république sociale, ce n'est surement pas grâce à leur lutte mais à celles des cheminots, ouvriers etc

_________________
Sapere aude
Pat B
Pat B
Neoprof expérimenté

Grève unitaire du 17 décembre 2019 contre la réforme des retraites - Page 20 Empty Re: Grève unitaire du 17 décembre 2019 contre la réforme des retraites

par Pat B le Sam 21 Déc 2019 - 12:34
Je partage ici une pétition initiée par un non-gréviste qui en a assez que certains journalistes osent mesurer l'acceptation de la réforme au taux de grévistes / non-grévistes :
https://www.mesopinions.com/petition/social/greviste-necessite-opposant-ferme-reforme/77864
Les journalistes font malhonnêtement semblant de mesurer l'acceptation de la réforme des retraites au taux de grévistes actifs. Pourtant ils savent bien, ou devraient savoir s'ils faisaient bien leur métier, que nous sommes beaucoup à ne plus pouvoir la faire sans pour autant accepter cette réforme qui, à n'en pas douter, est imposée en force contre la majorité des français
Et pour un référendum : https://www.mesopinions.com/petition/politique/referendum-reforme-retraites/77843

Oui, je sais que ça ne servira à rien... mais ça fait une mobilisation de plus...
avatar
may68
Érudit

Grève unitaire du 17 décembre 2019 contre la réforme des retraites - Page 20 Empty Re: Grève unitaire du 17 décembre 2019 contre la réforme des retraites

par may68 le Sam 21 Déc 2019 - 13:10
Déprime pour nous, des primes pour les chefs :

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000039645646&categorieLien=id&fbclid=IwAR23f-rQ5JkE4SFD36pHqcbZALDKdmrPrOqqdPhAyXif1hB1dNDVEvbhe1c

"Un petit arrêté datant du 1er décembre rallonge les primes pour les DASEN, recteurs et autres chefs (en rajoutant un groupe supérieur aux 4 groupes qui existaient déjà et en augmentant le 4ème groupe) :
La prime annuelle maximale passe de 49980 euros à 51760 euros (le minimum passe de 38250 à 40290) et le complément maximal passe de 8820 à 12940 euros (le minimum passe de (6750 à 7110)
Pour ces heureux élus, la retraite Macron-Delevoye qui va intégrer les primes dans le calcul des retraites, on comprend que ça leur plaise."
kero
kero
Grand sage

Grève unitaire du 17 décembre 2019 contre la réforme des retraites - Page 20 Empty Re: Grève unitaire du 17 décembre 2019 contre la réforme des retraites

par kero le Sam 21 Déc 2019 - 14:12
@Le grincheux a écrit:
@Condorcet a écrit:1999-2019 : CAC 40 x 2 (grâce au quantitative easing).
https://france-inflation.com/graph_cac40.php
Le monsieur a écrit "bourse", pas CAC40. La source est dans l'une de mes revues de presse récentes.

Par ailleurs, l'évolution du CAC40 brut n'a aucun intérêt, en l'occurrence. Ce qu'il faut utiliser, c'est le CAC40GR (avec dividendes réinvestis). Ce dernier passe d'environ 4500 en 1999 à plus de 16000 aujourd'hui.
avatar
Bouboule
Grand sage

Grève unitaire du 17 décembre 2019 contre la réforme des retraites - Page 20 Empty Re: Grève unitaire du 17 décembre 2019 contre la réforme des retraites

par Bouboule le Sam 21 Déc 2019 - 15:46
@kero a écrit:
@Le grincheux a écrit:
@Condorcet a écrit:1999-2019 : CAC 40 x 2 (grâce au quantitative easing).
https://france-inflation.com/graph_cac40.php
Le monsieur a écrit "bourse", pas CAC40. La source est dans l'une de mes revues de presse récentes.

Par ailleurs, l'évolution du CAC40 brut n'a aucun intérêt, en l'occurrence. Ce qu'il faut utiliser, c'est le CAC40GR (avec dividendes réinvestis). Ce dernier passe d'environ 4500 en 1999 à plus de 16000 aujourd'hui.

Question naïve : comment sont comptées les sociétés qui sortent du CAC40 parce qu'elles se retrouvent au bord de la faillite ?
kero
kero
Grand sage

Grève unitaire du 17 décembre 2019 contre la réforme des retraites - Page 20 Empty Re: Grève unitaire du 17 décembre 2019 contre la réforme des retraites

par kero le Sam 21 Déc 2019 - 16:36
@Bouboule a écrit:
@kero a écrit:[...]
Par ailleurs, l'évolution du CAC40 brut n'a aucun intérêt, en l'occurrence. Ce qu'il faut utiliser, c'est le CAC40GR (avec dividendes réinvestis). Ce dernier passe d'environ 4500 en 1999 à plus de 16000 aujourd'hui.

Question naïve : comment sont comptées les sociétés qui sortent du CAC40 parce qu'elles se retrouvent au bord de la faillite ?

Une boîte qui sort du CAC40 n'en sort pas forcément parce qu'elle est en faillite. C'est même assez rare je pense (je n'ai pas d'exemple en tête). En général, les boîte sortent du CAC40 parce que leurs performances baissent et/ou parce qu'elles fusionnent/sont rachetées.

Le CAC40 regroupes les 40 principales capitalisations boursières de la bourse de Paris (Euronext Paris). Lorsqu'une entreprise a une performance qui lui permet de voir sa capitalisation atteindre le niveau de celles qui sont déjà présentes dans le CAC40, elle est susceptible d'entrer dans l'indice à la place d'une autre qui elle, aurait plus de difficultés.

Exemple: en 2016, Sodexo remplace Alstom au CAC40, qui continue toutefois d'exister à la bourse française, et continue de faire partie de l'indice large SBF120.
avatar
Bouboule
Grand sage

Grève unitaire du 17 décembre 2019 contre la réforme des retraites - Page 20 Empty Re: Grève unitaire du 17 décembre 2019 contre la réforme des retraites

par Bouboule le Sam 21 Déc 2019 - 16:59
@kero a écrit:
@Bouboule a écrit:
@kero a écrit:[...]
Par ailleurs, l'évolution du CAC40 brut n'a aucun intérêt, en l'occurrence. Ce qu'il faut utiliser, c'est le CAC40GR (avec dividendes réinvestis). Ce dernier passe d'environ 4500 en 1999 à plus de 16000 aujourd'hui.

Question naïve : comment sont comptées les sociétés qui sortent du CAC40 parce qu'elles se retrouvent au bord de la faillite ?

Une boîte qui sort du CAC40 n'en sort pas forcément parce qu'elle est en faillite. C'est même assez rare je pense (je n'ai pas d'exemple en tête). En général, les boîte sortent du CAC40 parce que leurs performances baissent et/ou parce qu'elles fusionnent/sont rachetées.

Le CAC40 regroupes les 40 principales capitalisations boursières de la bourse de Paris (Euronext Paris). Lorsqu'une entreprise a une performance qui lui permet de voir sa capitalisation atteindre le niveau de celles qui sont déjà présentes dans le CAC40, elle est susceptible d'entrer dans l'indice à la place d'une autre qui elle, aurait plus de difficultés.

Exemple: en 2016, Sodexo remplace Alstom au CAC40, qui continue toutefois d'exister à la bourse française, et continue de faire partie de l'indice large SBF120.

Si on excepte les rachats (type Arcelor/Mittal), on doit être sur des sociétés qui sortent du CAC40 parce que leur capitalisation devient insuffisante (donc en décroissance) et qui sont remplacées par des sociétés qui peuvent y entrer parce que leur capitalisation est en croissance. J'ai l'impression que du coup le CAV40 est de fait boosté "artificiellement" puisqu'on n'y fait entrer que des sociétés en croissance.
Mais je me trompe peut-être (et m'éloigne du sujet du fil).
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum