Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
amalricu
Neoprof expérimenté

Mobiliser encore et encore - Page 2 Empty Re: Mobiliser encore et encore

par amalricu le Lun 16 Déc 2019 - 8:25
@Marxou a écrit:
@Orlanda a écrit:Aussi inquiétant que cet article du café pédagogique:

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2019/12/13122019Article637118205408676553.aspx

C'est cauchemardesque. :choc: Ce quinquennat est un cauchemar sans fin...

A montrer de toute urgence aux jeunes collègues...ça pue la charogne ce projet.

Seule consolation si cela passe : l'effondrement très probable des candidatures aux concours....
avatar
barèges
Neoprof expérimenté

Mobiliser encore et encore - Page 2 Empty Re: Mobiliser encore et encore

par barèges le Lun 16 Déc 2019 - 8:34
Au tout début, je me disais que des réformes des retraites, j'en verrais d'autres, et que de toute manière dans les circonstances actuelles (changement climatique, problèmes environnementaux et énergétiques de court terme) il y avait des préoccupations plus urgentes.
Maintenant, il est question de me changer mon métier là, tout de suite, dans l'esprit d'abord ( passage de "cadre", profession vaguement intellectuelle au moins dans la théorie, à pur exécutant qui abat des heures) et matériellement bien vite, sans revalorisation salariale, juste une vague survie.
Je crois qu'on est la seule profession dont la réforme des retraites grève non seulement les pensions à venir, mais aussi les conditions de travail bien avant. Un tour de force gouvernemental.
avatar
danses
Niveau 8

Mobiliser encore et encore - Page 2 Empty Re: Mobiliser encore et encore

par danses le Lun 16 Déc 2019 - 8:38
@Almaricu : Mais cet effondrement lui-même est souhaité... Tout se tient dans cette réforme : on pourra dès lors recruter des contractuels taillables et corvéables à merci pour trois francs six sous, payés bien moins chers que nous encore, ou caser pour les dernières années qu'il leur restera les salariés du privé qu'on vire comme des malpropres après 55 ans... Et on nous expliquera que c'est formidable cette expérience mise à disposition des élèves. 😔. Et il y aura poutr cela toujours des candidats acculés par l'angoisse d'avoir trop de temps morts dans leurs carrières.
HORA
HORA
Niveau 10

Mobiliser encore et encore - Page 2 Empty Re: Mobiliser encore et encore

par HORA le Lun 16 Déc 2019 - 9:38
@barèges a écrit:Au tout début, je me disais que des réformes des retraites, j'en verrais d'autres, et que de toute manière dans les circonstances actuelles (changement climatique, problèmes environnementaux et énergétiques de court terme) il y avait des préoccupations plus urgentes.
Maintenant, il est question de me changer mon métier là, tout de suite, dans l'esprit d'abord ( passage de "cadre", profession vaguement intellectuelle au moins dans la théorie, à pur exécutant qui abat des heures) et matériellement bien vite, sans revalorisation salariale, juste une vague survie.
Je crois qu'on est la seule profession dont la réforme des retraites grève non seulement les pensions à venir, mais aussi les conditions de travail bien avant. Un tour de force gouvernemental.

Si on ne prend que nos salaires relativement à d'autres professions, nous sommes déjà des exécutants.

Mobiliser encore et encore - Page 2 1109195

Mobiliser encore et encore - Page 2 1109196


Démocratisation de l'enseignement, qu'ils disaient... Pour cela, il aurait fallu y mettre les moyens et cesser d'accuser les enseignants de tous les maux sur lesquels ils n'ont aucune prise, pire encore qu'ils subissent au quotidien, eux. Merci Meirieu, merci Dubet, merci le sgen : des décennies à nous dévaloriser, voilà le résultat.
Celadon
Celadon
Demi-dieu

Mobiliser encore et encore - Page 2 Empty Re: Mobiliser encore et encore

par Celadon le Lun 16 Déc 2019 - 10:07
Dans l'article du Café, je lis :
le rapport du sénateur G Longuet en 2016 qui estimait que les certifiés devaient 1296 heures devant élèves soit 36 heures hebdomadaires d'enseignement ou d'encadrement,

Je suppose que c'est une grossière erreur... quand tout le monde est à 35 h et que la profession n'a jamais profité de la réduction de 39 à 35...

avatar
nash06
Niveau 5

Mobiliser encore et encore - Page 2 Empty Re: Mobiliser encore et encore

par nash06 le Lun 16 Déc 2019 - 10:55
@*Ombre* a écrit:

Le principe de l'annualisation, c'est qu'on doit un certain nombre d'heures de cours et autres missions dont le nombre est défini non plus sur une semaine (comme votre actuelle VS qui tient lieu de contrat de travail) mais sur une année. Ces heures (de formation obligatoire, par exemple) sont dues quoi qu'il arrive, et si quelque chose empêche leur déroulement, elles sont à rattraper. Quelques exemples :

- Vous êtes malade ? Vous devrez récupérer vos cours. (Si, si, dans le supérieur, déjà annualisé, ça se passe comme ça.)


Non, si on est malade, avec un temps de travail annualisé :

- Soit on s'arrange effectivement pour décaler les cours concernés, et dans ce cas on ne perd pas la journée de carence.
- Soit on fait un certificat médical, et dans ce cas les cours de la journée sont réputés faits.

En général, pour pour une absence de très courte durée, ça arrange tout le monde de rattraper. Mais sur une absence de plusieurs semaines, avec plusieurs cours qui sautent, non, les enseignants du supérieur n'ont pas à rattraper les cours.
Condorcet
Condorcet
Oracle

Mobiliser encore et encore - Page 2 Empty Re: Mobiliser encore et encore

par Condorcet le Lun 16 Déc 2019 - 11:11
@barèges a écrit:Au tout début, je me disais que des réformes des retraites, j'en verrais d'autres, et que de toute manière dans les circonstances actuelles (changement climatique, problèmes environnementaux et énergétiques de court terme) il y avait des préoccupations plus urgentes.
Maintenant, il est question de me changer mon métier là, tout de suite, dans l'esprit d'abord ( passage de "cadre", profession vaguement intellectuelle au moins dans la théorie, à pur exécutant qui abat des heures) et matériellement bien vite, sans revalorisation salariale, juste une vague survie.
Je crois qu'on est la seule profession dont la réforme des retraites grève non seulement les pensions à venir, mais aussi les conditions de travail bien avant. Un tour de force gouvernemental.

Le compte-rendu suivant a été posté par Samuel Hayat et remis en forme :

"Le 14 décembre 2019, s'est tenu à Bagnolet une Assemblée générale nationale de coordination des facs et labos en lutte. 180 personnes y assistent auxquelles il faut en ajouter 35 autres sur le discord.
Les établissements représentés étaient les suivants : Angers, Bordeaux, Bourgogne, Campus Condorcet, Cnam, Créteil, EHESS, ENS Ulm, ENS Jourdan, INSPE Paris, Lille, Marne la Vallée, Muséum d'histoire naturelle, Nanterre, Paris 1, Paris 3, Paris 5, Paris 7, Paris 8, Paris 13, Paris Saclay, Paris Sud, Poitiers, Pouchet, Rennes 2, Sorbonne Université, Tours.
S'y sont joints des enseignants également en BTS, des syndicalistes de FERC CGT, SNCS-FSU, SNESUP, SNTRS, Sud Education,
Sud Recherche EPST,  des membres de Sauvons l’Université,  et d'Université Ouverte."

"Le représentant de Paris 1 souligne l'importance de parler des mouvements locaux existants et de leurs limites.
La représentante de Rennes 2, mandatée par l'assemblée générale explique que plusieurs assemblées générales étudiantes ont eu lieu, ont réuni 400 personnes. Deux assemblées générales du personnel ont réuni 150 personnes le 10 Décembre avec beaucoup de BIATSS. Une caisse de grève a été créée et le dialogue avec les étudiants s'est accru malgré une histoire récente qui laissait craindre une rupture assez forte.
Le représentant de Créteil (département histoire) relate une action pour demander la neutralisation de la badgeuse du 5 au 15 décembre afin que les jours soient comptés comme faits, ce qui permet d'impliquer les BIATSS.
Le représentant de Créteil (département STAPS) ajoute qu'il a été obtenu que les vacataires soient rémunérés.
La représentante du CNRS mandatée par Sud Education souligne l'importance d'inclure le suivi des recrutements dans les points action et revendication.
Le représentant de Paris Sud (département de physique) relate la création d'un comité de mobilisation d'une trentaine de personnes, l'organisation de bus pour aller en manifestation, une action organisée le 13/12 pour l'inauguration du bâtiment de physique (Pécresse a annulé sa venue). Une forte pression est exercée sur les BIATSS avec un retrait sur salaires de 30 euros.
La représentante de Paris I, mandatée par l'assemblée générale, explique la mobilisation a commencé par des heures d'information syndicales en octobre-novembre sur la précarité, la pression sur les agents. Les assemblées générales d'étudiants ne peuvent plus se réunir. Des assemblées générales au Panthéon comportent cependant des délégations étudiantes. Une ouverture d'un centre est demandée pour que les étudiants puissent s'organiser. A Paris I, la direction est prête à tout lâcher sur les examens.
Le représentant de l'ENS Paris relate la tenue d'une assemblée générale d'une centaine de personnes avant le mouvement, la présence de nombreux grévistes le 5 décembre. Au campus de l'ENS Jourdain, des actions de blocage au dépôt de bus Porte d'Orléans ont eu lieu. Des convergences ont été recherchées avec les actions en cours dans les écoles primaires, collèges et lycées. Une assemblée générale a été réunie. Ce matin, une conférence a été pertubée.
Le représentant du CNAM mentionne de petites assemblées générales, avec des ingénieurs et techniciens et l'absence d'élèves. Le Conseil d'administration a été envahi et une déclaration y a été lue. Les revendications lient retraites et précarité au CNAM.
Deux représentants de syndicats étudiants (collectif interfac et Solidaires étudiants) rappelle la mobilisation sur la précarité impliquant 16 facultés dont 6 bloquées ou occupées. A Sciences-Po Paris, une réunion d'information a eu lieu ainsi qu'une assemblée générale d'une cinquantaine de personnes.
La représentante de Bordeaux (département de sociologie), mandatée par l'assemblée générale, relate que les étudiants et les gilets jaunes occupent l'amphi, la faculté restant ouverte sans accès aux bureaux, les services étant assurés à distance. Une assemblée générale de personnel a eu lieu, avec un lien intersyndical impliquant chercheurs CNRS et de l'IEP Bordeaux. 50 membres du personnel sont mobilisés (sur 2000) mais l'indécision domine.
La représentante étudiante de Nanterre explique qu'il est plus compliqué d’organiser quand la fac est un peu vidée par la grève des transports, mais qu'une Assemblée générale est à venir. Les revendications portent sur la lutte contre le LMD4 (licence, master, doctorat), la suppression des compensations et rattrapages, les luttes de la jeunesse, les retraites, la précarité des jaunes, Macron en général. Une victoire est possible en s'unissant, assemblées générales
interprofessionnelles, Nanterre, Hauts-de-Seine, Ile-de-France. Le contexte général est porteur.
Un ingénieur de recherche contractuel à Paris 13 évoque une seule assemblée générale depuis la fin novembre, sur les retraites, la difficulté d'arriver sur  le site avec la grève des transports. des cortèges de 30 à 60 personnes dans les manifestations.
Un maître de conférences à Paris-Diderot raconte qu'en dépit d'une  tradition limitée de lutte sociale dans cette faculté, des assemblées générales ont réuni 150 personnes, avec une visibilité notable sur la faculté depuis 2 semaines. Il convient de faire vivre le mouvement sur la faculté, reconstruire des habitudes collectives, des banderoles, des cortèges, des tracts. Une caisse de grève a été créée avec le soutien de SNESUP et la CGT. On observe de grandes différences selon les UFR et départements sur le décompte des jours de grève. Une pression s'exerce sur la mise en congé lorsque les transports empêchent de venir, donc revendications de l’AG là-dessus, s’adresser à la direction. La préoccupation des examens arrivent ; les examens de la semaine prochaine sont repoussés. Dans une UFR, les partiels ont été supprimés et la note de 13/20 a été mise à tous (tentative d'étendre à toutes les UFR).
La représentante du personnel de Sorbonne Université explique que les mêmes problèmes qu'à Paris 1 se posent avec la présidence (fermetures) et qu'à Paris Diderot (congés forcés pour problème de transport). Il est difficile de mobiliser (peu de monde dans les assemblées générales - ce qui ne signifie pas que les gens ne sont pas mobilisés - mais beaucoup de grévistes sur les principales journées - et plus que d'habitude. La LPPR semble mécontenter fortement les enseignants-chercheurs. Le campus de Jussieu n'est pas fermé et la mobilisation des étudiants est relativement limitée. A Clignancourt, la mobilisation n'est pas négligeable mais moins forte que pour Parcoursup. Une large majorité est opposée à la réforme des retraites mais un travail reste à faire sur le fond de la
précarisation et de l’individualisation des conditions de salaire et de travail, sous-estimées.
La pétition de biologistes en réponse à Antoine Petit sur le « darwinisme » social) a réuni plus de 11000 signatures pour ce texte hier. Même s'il convient de ne pas nourrir d'illusion sur un effet immédiat, cela rend visible un malaise général, constitue un indice de mobilisation potentielle, et montre la volonté d’enchaîner maintenant avec des formes de mobilisation plus efficaces.
La représentante de la bibliothèque du campus Condorcet explique que dans ce nouvel établissement, les luttes portent sur les nouvelles
conditions de travail. Contre un discours managérial sur le thème d’une supervision de la Cour des comptes sur les rapports entre nombre de jours de congé et nombre d’heures de travail par semaine, la mobilisation a fait retirer le projet qui reste en suspens.
La représentante de Tours (département de géographie) fait part d'une mobilisation croissante du côté des enseignants-chercheurs avec une forte présence en manifestation. Des pétitions circulent contre Antoine Petit et la réforme du CAPES. Mais il demeure des difficultés à  montrer l’enjeu de la convergence des oppositions contre la LPPR, sur les retraites, la précarité, etc. Des collègues BIATSS qui estiment que leur salaire est trop bas pour se mobiliser. Et on rencontre des difficultés pour faire comprendre les conséquences concrètes futures de la LPPR.
Le réprésentant du centre CNRS Pouchet mandaté par l'assemblée générale relate une assemblée générale de chercheurs, doctorants et autres personnels où s'est exprimée une volonté d’aller vers les grévistes d’autres secteurs dans le quartier (ratp porte de clichy, hotel Ibis batignolles…). Une projection débat a lieu. Il convient d'articuler systématiquement réforme retraites, chômage, et LPPR.
La lutte contre contre les restrictions de droits des étudiants extra-communautaires (frais d’inscription, visa pour les jeunes docteurs), et contre la précarité étudiante en général figurent parmi les mots d'ordre ainsi que l'idée de réintégrer les personnels externalisés.
Un maître de conférences de philosophie à Paris fait part d'assemblées générales d'étudiants dont la première a réuni 300 personnes, d'une intersyndicale puis d'une assemblée générale des personnels réunissant plus de 100 personnes. Le personnel est en grève mais la grève des transports rend difficile l'occupation des locaux.  Un noyau est très présent sur les mobilisations, les piques de grève. A la dernière assemblée générale, il y avait moins de 100 personnes mais beaucoup de monde dans les manifestations. Par rapport à l’an dernier, aux mobilisations précédentes, il ne faut pas oublier les enjeux sur les postes perdus, un nombre incroyable depuis 10 ans ; et puis contre les hausses de frais d’inscription pour les étudiants extra-communautaires.
Le représentant du CNRS Lille rapporte une forte mobilisation sur précarité étudiante et des difficultés chez les personnels. Depuis la fusion, l'université désormais éparpillée  sur 3 sites. Des assemblées générales régulières de 40 à 80 personnes se tiennent. La modalité privilégiée d'action va des goûters aux moments d'animation. Les manifestations sont fournies. L'IEP de Lille est bloquée les jours de mobilisation. Depuis la dernière assemblée générale, une caisse de grève a été créée et décision a été prise d'appeler à la grève jusqu’à mardi, et de voir ensuite. empêcher que le rythme de la recherche continue comme si de rien n’était.
Une doctorante et ATER à Marne-la-Vallée cite 5 assemblées générales depuis le début du mouvement, de personnels sciences humaines et sociales au début puis maintenants d'étudiants avec 60 participants environ, les difficultés pour se rendre à la fac expliquant ce nombre. Il est difficile d'estimer le nombre de collègues grévistes. La grève reconductible est votée à chaque fois. Une caisse de grève pour les BIATSS a été mise en place. Il existe un cortège UPEM-déter dans le cortège ESR (enseignement supérieur et rechercheà des manifestations parisiennes. ( https://twitter.com/UpemD ) et des liens avec l'assemblée générale interprofessionnelle (santé, éducation, poste, ratp) voisine, accueillie lundi matin à la fac. Des ateliers d’éducation populaire, de cours alternatifs, sont préparés la semaine prochaine pour être présents sur le lieu de travail. Une action au CROUS sur la précarité étudiante a été menée. Une lettre ouverte a été rédigée notamment rappelant les bourses impayées."

Un fil sur la question plus spécifique de la loi de programmation pluriannuelle de la recherche a été ouvert ici :
https://www.neoprofs.org/t126776-la-future-loi-de-programmation-pluriannuelle-de-la-recherche-2020#4830376


Dernière édition par Condorcet le Lun 16 Déc 2019 - 14:24, édité 3 fois

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).
So Vox
So Vox
Niveau 7

Mobiliser encore et encore - Page 2 Empty Re: Mobiliser encore et encore

par So Vox le Lun 16 Déc 2019 - 11:38
@Celadon a écrit:Le gvt commence à être réellement fragilisé par l'affaire Delevoye, il ne faut rien lâcher, surtout pas maintenant.
Bonjour,
Suite à la mise sur la sellette de Delevoye, je suis étonnée que la relation entre la réforme des retraites et l'action de Blackrock (et de Macron qui a reçu un bon nombre de fois son PDG pour lui demander des conseils) ne sorte pas plus dans les médias...Blackrock et la Loi Pacte
harry james
harry james
Neoprof expérimenté

Mobiliser encore et encore - Page 2 Empty Re: Mobiliser encore et encore

par harry james le Lun 16 Déc 2019 - 12:05
@Celadon a écrit:Le gvt commence à être réellement fragilisé par l'affaire Delevoye, il ne faut rien lâcher, surtout pas maintenant.

Malheureusement, ce gouvernement nous a déjà fait la preuve de sa capacité à poursuivre sa politique toute honte bue....(voir Castaner et Blanquer et leurs mensonges....l'affaire Benalla etc....)
Je suis gréviste -parce que têtu et teigneux- mais sans illusion pour ma part.

_________________
Merdre lachez tout! Partez sur les routes!


Out of sorrow entire worlds have been built
Out of longing great wonders have been willed
[...]
Outside my window, the world has gone to war
Are you the one that I've been waiting for?
avatar
amalricu
Neoprof expérimenté

Mobiliser encore et encore - Page 2 Empty Re: Mobiliser encore et encore

par amalricu le Lun 16 Déc 2019 - 12:42
La preuve Delevoye démissionne à l'instant...Macron l'accepte "avec regret" dixit les agences.

Il bat en retraite. abi

Ça craque.
HORA
HORA
Niveau 10

Mobiliser encore et encore - Page 2 Empty Re: Mobiliser encore et encore

par HORA le Lun 16 Déc 2019 - 13:08
Avant même cette annonce, Frédéric Sève, le « monsieur retraites » de la CFDT, anticipait les difficultés à venir si le départ de M. Delevoye venait à se concrétiser. « Ce que je craindrais s’il partait, c’est la dispersion de son équipe, ce serait une perte énorme », soulignait-il.

https://www.lemonde.fr/politique/article/2019/12/16/le-haut-commissaire-aux-retraites-jean-paul-delevoye-demissionne_6023050_823448.html

La cfdt ne déçoit ja-mais.
avatar
amalricu
Neoprof expérimenté

Mobiliser encore et encore - Page 2 Empty Re: Mobiliser encore et encore

par amalricu le Lun 16 Déc 2019 - 13:13
Le haut-commissaire aux retraites, Jean-Paul Delevoye, a présenté sa démission lundi au président de la République, qui l'a acceptée "avec regret", après une semaine de révélations sur ses activités et mandats non déclarés, admettant "une légèreté coupable".

Une legereté à 100 000 euros quand même...

Quand une caissière prend des tickets de réduction ou un employé mange un fruit, il est viré.


Ergo
Ergo
Enchanteur

Mobiliser encore et encore - Page 2 Empty Re: Mobiliser encore et encore

par Ergo le Lun 16 Déc 2019 - 13:49
@Condorcet a écrit:
@barèges a écrit:Au tout début, je me disais que des réformes des retraites, j'en verrais d'autres, et que de toute manière dans les circonstances actuelles (changement climatique, problèmes environnementaux et énergétiques de court terme) il y avait des préoccupations plus urgentes.
Maintenant, il est question de me changer mon métier là, tout de suite, dans l'esprit d'abord ( passage de "cadre", profession vaguement intellectuelle au moins dans la théorie, à pur exécutant qui abat des heures) et matériellement bien vite, sans revalorisation salariale, juste une vague survie.
Je crois qu'on est la seule profession dont la réforme des retraites grève non seulement les pensions à venir, mais aussi les conditions de travail bien avant. Un tour de force gouvernemental.

Le compte-rendu suivant a été posté par Samuel Hayat et remis en forme
Je rebondis sur ces messages pour signaler, bien que ce soit peu médiatisé (ou peu visible), un ensemble de reports ou perturbations de partiels :
-- à Bordeaux
Le Président de l’Université de Bordeaux a annoncé dimanche 15 décembre à 18h30 le report des examens prévus la semaine prochaine.
http://www.sauvonsluniversite.com/spip.php?article8560

-- Paris I, Nanterre, Lille, Rennes 2
https://www.lepoint.fr/societe/greves-les-examens-reportes-dans-plusieurs-universites-16-12-2019-2353368_23.php


Motion votée le 11 décembre par l’UFR de maths de Rennes 1

"Réunis en Assemblée Générale le mercredi 11 décembre 2019, les personnels de l’UFR de Mathématiques de l’Université Rennes 1 demandent le retrait du projet de réforme des retraites du gouvernement et décident de ne pas participer au déroulement des examens et des contrôles continus du premier semestre."
http://www.sauvonsluniversite.com/spip.php?article8560
gauvain31
gauvain31
Empereur

Mobiliser encore et encore - Page 2 Empty Re: Mobiliser encore et encore

par gauvain31 le Lun 16 Déc 2019 - 13:59
@amalricu a écrit:La preuve Delevoye démissionne à l'instant...Macron l'accepte "avec regret" dixit les agences.

Il bat en retraite. abi

Ça craque.

Ce genre de propos rapporté est contre-productive. Nous avons un ministre dont les relations avec le monde des assurances est plutôt... trouble. La logique aurait été que le président lui-même demande à Delevoye dès la semaine dernière de démissionner, et non d'attendre qu'il démissionne par lui-même. Cela veut dire en effet que le Président de la République s’accommode très bien de ce genre de personne politique, et ne fait que donner du grain à moudre à ceux qui pensent que ce gouvernement est perméable aux lobbies et aux grands industriels (et ici à BlackRock). Au final , c'est un très mauvais signal (un de plus) qui est envoyé sur l'éthique de toute cette "caste" au pouvoir qui ne cherche qu'à spolier le patrimoine des Français, de leurs enfant , et de leurs petits-enfants. Avant ça se faisait en douce. Maintenant, les médias mainstream commencent à en parler et c'est bon signe....
Condorcet
Condorcet
Oracle

Mobiliser encore et encore - Page 2 Empty Re: Mobiliser encore et encore

par Condorcet le Lun 16 Déc 2019 - 14:28
https://www.francetvinfo.fr/economie/retraite/reforme-des-retraites/reforme-des-retraites-les-partiels-reportes-dans-de-nombreuses-universites_3747097.html#xtor=CS2-765-[autres]-
Réforme des retraites : les partiels reportés dans de nombreuses universités

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).
bas-médiéviste
bas-médiéviste
Niveau 7

Mobiliser encore et encore - Page 2 Empty Re: Mobiliser encore et encore

par bas-médiéviste le Lun 16 Déc 2019 - 14:38
@Condorcet a écrit:https://www.francetvinfo.fr/economie/retraite/reforme-des-retraites/reforme-des-retraites-les-partiels-reportes-dans-de-nombreuses-universites_3747097.html#xtor=CS2-765-[autres]-
Réforme des retraites : les partiels reportés dans de nombreuses universités

Et gros bazar en attendant dans ma fac, au gré des injonctions - à peine contradictoires - de la présidence ! Mobiliser encore et encore - Page 2 1665347707

_________________
Sacrifice des enseignants : l'impossible étant déjà fait, pour les miracles prévoir un délai.
Celadon
Celadon
Demi-dieu

Mobiliser encore et encore - Page 2 Empty Re: Mobiliser encore et encore

par Celadon le Lun 16 Déc 2019 - 14:57
@gauvain31 a écrit:
@amalricu a écrit:La preuve Delevoye démissionne à l'instant...Macron l'accepte "avec regret" dixit les agences.

Il bat en retraite. abi

Ça craque.

Ce genre de propos rapporté est contre-productive. Nous avons un ministre dont les relations avec le monde des assurances est plutôt... trouble. La logique aurait été que le président lui-même demande à Delevoye dès la semaine dernière de démissionner, et non d'attendre qu'il démissionne par lui-même. Cela veut dire en effet que le Président de la République s’accommode très bien de ce genre de personne politique, et ne fait que donner du grain à moudre à ceux qui pensent que ce gouvernement est perméable aux lobbies et aux grands industriels (et ici à BlackRock). Au final , c'est un très mauvais signal (un de plus) qui est envoyé sur l'éthique de toute cette "caste" au pouvoir qui ne cherche qu'à spolier le patrimoine des Français, de leurs enfant , et de leurs petits-enfants. Avant ça se faisait en douce. Maintenant, les médias mainstream commencent à en parler et c'est bon signe....
Sérieux ? Il y a du monde pour en douter ??
Les media mainstream en parlent ? Tu me diras lesquels ? Je ne dois pas être bien branchée...
bas-médiéviste
bas-médiéviste
Niveau 7

Mobiliser encore et encore - Page 2 Empty Re: Mobiliser encore et encore

par bas-médiéviste le Lun 16 Déc 2019 - 15:46
@Celadon a écrit:
@gauvain31 a écrit:
@amalricu a écrit:La preuve Delevoye démissionne à l'instant...Macron l'accepte "avec regret" dixit les agences.

Il bat en retraite. abi

Ça craque.

Ce genre de propos rapporté est contre-productive. Nous avons un ministre dont les relations avec le monde des assurances est plutôt... trouble. La logique aurait été que le président lui-même demande à Delevoye dès la semaine dernière de démissionner, et non d'attendre qu'il démissionne par lui-même. Cela veut dire en effet que le Président de la République s’accommode très bien de ce genre de personne politique, et ne fait que donner du grain à moudre à ceux qui pensent que ce gouvernement est perméable aux lobbies et aux grands industriels (et ici à BlackRock). Au final , c'est un très mauvais signal (un de plus) qui est envoyé sur l'éthique de toute cette "caste" au pouvoir qui ne cherche qu'à spolier le patrimoine des Français, de leurs enfant , et de leurs petits-enfants. Avant ça se faisait en douce. Maintenant, les médias mainstream commencent à en parler et c'est bon signe....
Sérieux ? Il y a du monde pour en douter ??
Les media mainstream en parlent ? Tu me diras lesquels ? Je ne dois pas être bien branchée...

N'accablons pas les media du courant dominant, ils se démènent pour nous informer sur les uzagéprisennotage, la treveudenoel, le raleboldesotomobilistes. C'est un métier, tu sais.

_________________
Sacrifice des enseignants : l'impossible étant déjà fait, pour les miracles prévoir un délai.
Patience et raison
Patience et raison
Niveau 9

Mobiliser encore et encore - Page 2 Empty Re: Mobiliser encore et encore

par Patience et raison le Lun 16 Déc 2019 - 16:25
Partiels reportés dans les 3/4 des universités cristoliennes...

_________________
« Entre le fort et le faible, entre le riche et le pauvre, entre le maître et le serviteur, c'est la liberté qui opprime et la loi qui affranchit » — Henri Lacordaire
« Quand le droit bavarde, le citoyen ne lui prête plus qu'une oreille distraite » — Rapport du Conseil d'État de 1991, De la sécurité juridique.

"Alors n’oubliez pas : si vous voulez vraiment être productifs, apprenez à travailler avec des outils qui font gagner du temps au lieu de tout refaire à la main. Mais si votre passion, c’est de ne surtout pas utiliser de livres déjà complets, et de réécrire votre propre truc à chaque fois parce que « Je préfère utiliser mes propres outils et je n’arrive pas à utiliser ceux des autres« , alors félicitations :
Vous êtes bons pour rejoindre l’Éducation Nationale française." Odieux ***.
Fantômette
Fantômette
Habitué du forum

Mobiliser encore et encore - Page 2 Empty Re: Mobiliser encore et encore

par Fantômette le Lun 16 Déc 2019 - 18:59
Merci Ombre pour ce fil et ton argumentaire.
Ce matin nouvelle heure syndicale, qui a fait basculer 7 incertains du côté de la dizaine de grévistes déjà annoncée depuis vendredi.
Pour mobiliser:
- grandes affiches explicatives en salle des profs,
- tract collé sur tous les casiers.
- mails pour informer sur ce qui se passe ailleurs (autre collège du coin, écoles..), le mouvement collectif de proximité entraîne.

_________________
"La dictature s'épanouit sur le terreau de l'ignorance." G.Orwell
Audrey
Audrey
Oracle

Mobiliser encore et encore - Page 2 Empty Re: Mobiliser encore et encore

par Audrey le Lun 16 Déc 2019 - 19:51
Pour ceux que ça intéresse, la nouvelle livraison de chants de Noël que j'ai écrits ce matin!

En fichier .doc et en audio pour ceux qui ne connaîtraient pas bien les airs...

https://ahp.li/d784f5cc06534c0c0364.m4a

https://ahp.li/75111cec29fb181a574c.m4a
Fichiers joints
Mobiliser encore et encore - Page 2 Attachment
Chants de Noël_ réforme_retraite_2.docx Vous n'avez pas la permission de télécharger les fichiers joints.(14 Ko) Téléchargé 33 fois

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.
laMiss
laMiss
Expert spécialisé

Mobiliser encore et encore - Page 2 Empty Re: Mobiliser encore et encore

par laMiss le Lun 16 Déc 2019 - 19:58
Ultime argument (oui je sais, c'est tard) : JMB est resté flou ce matin qd il a reçu les syndicats...

_________________
Si rien n'est décidé, ce sera à chacun d'entre nous de décider en conscience.
Oudemia
Oudemia
Esprit sacré

Mobiliser encore et encore - Page 2 Empty Re: Mobiliser encore et encore

par Oudemia le Lun 16 Déc 2019 - 20:15
J'aime beaucoup ton deuxième texte, Audrey  fleurs

Spoiler:
(il faudrait peut-être préciser que c'est vi-i-i-i-i-i-i-i-i-i-i-i-i-i-i-i-rez-la)
Audrey
Audrey
Oracle

Mobiliser encore et encore - Page 2 Empty Re: Mobiliser encore et encore

par Audrey le Lun 16 Déc 2019 - 20:17
Merci Oudemia!
Pour le vi-i-i-i-i-i-i.... rez-la, c'était un peu long, et ceux qui connaissent l'air savent que le i dure.... ;-)

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.
Kimberlite
Kimberlite
Expert

Mobiliser encore et encore - Page 2 Empty Re: Mobiliser encore et encore

par Kimberlite le Lun 16 Déc 2019 - 21:48
@Condorcet a écrit:
@barèges a écrit:Au tout début, je me disais que des réformes des retraites, j'en verrais d'autres, et que de toute manière dans les circonstances actuelles (changement climatique, problèmes environnementaux et énergétiques de court terme) il y avait des préoccupations plus urgentes.
Maintenant, il est question de me changer mon métier là, tout de suite, dans l'esprit d'abord ( passage de "cadre", profession vaguement intellectuelle au moins dans la théorie, à pur exécutant qui abat des heures) et matériellement bien vite, sans revalorisation salariale, juste une vague survie.
Je crois qu'on est la seule profession dont la réforme des retraites grève non seulement les pensions à venir, mais aussi les conditions de travail bien avant. Un tour de force gouvernemental.

Le compte-rendu suivant a été posté par Samuel Hayat et remis en forme :

"Le 14 décembre 2019, s'est tenu à Bagnolet une Assemblée générale nationale de coordination des facs et labos en lutte. 180 personnes y assistent auxquelles il faut en ajouter 35 autres sur le discord.
Les établissements représentés étaient les suivants : Angers, Bordeaux, Bourgogne, Campus Condorcet, Cnam, Créteil, EHESS, ENS Ulm, ENS Jourdan, INSPE Paris, Lille, Marne la Vallée, Muséum d'histoire naturelle, Nanterre, Paris 1, Paris 3, Paris 5, Paris 7, Paris 8, Paris 13, Paris Saclay, Paris Sud, Poitiers, Pouchet, Rennes 2, Sorbonne Université, Tours.
S'y sont joints des enseignants également en BTS, des syndicalistes de FERC CGT, SNCS-FSU, SNESUP, SNTRS, Sud Education,
Sud Recherche EPST,  des membres de Sauvons l’Université,  et d'Université Ouverte."

"Le représentant de Paris 1 souligne l'importance de parler des mouvements locaux existants et de leurs limites.
La représentante de Rennes 2, mandatée par l'assemblée générale explique que plusieurs assemblées générales étudiantes ont eu lieu, ont réuni 400 personnes. Deux assemblées générales du personnel ont réuni 150 personnes le 10 Décembre avec beaucoup de BIATSS. Une caisse de grève a été créée et le dialogue avec les étudiants s'est accru malgré une histoire récente qui laissait craindre une rupture assez forte.
Le représentant de Créteil (département histoire) relate une action pour demander la neutralisation de la badgeuse du 5 au 15 décembre afin que les jours soient comptés comme faits, ce qui permet d'impliquer les BIATSS.
Le représentant de Créteil (département STAPS) ajoute qu'il a été obtenu que les vacataires soient rémunérés.
La représentante du CNRS mandatée par Sud Education souligne l'importance d'inclure le suivi des recrutements dans les points action et revendication.
Le représentant de Paris Sud (département de physique) relate la création d'un comité de mobilisation d'une trentaine de personnes, l'organisation de bus pour aller en manifestation, une action organisée le 13/12 pour l'inauguration du bâtiment de physique (Pécresse a annulé sa venue). Une forte pression est exercée sur les BIATSS avec un retrait sur salaires de 30 euros.
La représentante de Paris I, mandatée par l'assemblée générale, explique la mobilisation a commencé par des heures d'information syndicales en octobre-novembre sur la précarité, la pression sur les agents. Les assemblées générales d'étudiants ne peuvent plus se réunir. Des assemblées générales au Panthéon comportent cependant des délégations étudiantes. Une ouverture d'un centre est demandée pour que les étudiants puissent s'organiser. A Paris I, la direction est prête à tout lâcher sur les examens.
Le représentant de l'ENS Paris relate la tenue d'une assemblée générale d'une centaine de personnes avant le mouvement, la présence de nombreux grévistes le 5 décembre. Au campus de l'ENS Jourdain, des actions de blocage au dépôt de bus Porte d'Orléans ont eu lieu. Des convergences ont été recherchées avec les actions en cours dans les écoles primaires, collèges et lycées. Une assemblée générale a été réunie. Ce matin, une conférence a été pertubée.
Le représentant du CNAM mentionne de petites assemblées générales, avec des ingénieurs et techniciens et l'absence d'élèves. Le Conseil d'administration a été envahi et une déclaration y a été lue. Les revendications lient retraites et précarité au CNAM.
Deux représentants de syndicats étudiants (collectif interfac et Solidaires étudiants) rappelle la mobilisation sur la précarité impliquant 16 facultés dont 6 bloquées ou occupées. A Sciences-Po Paris, une réunion d'information a eu lieu ainsi qu'une assemblée générale d'une cinquantaine de personnes.
La représentante de Bordeaux (département de sociologie), mandatée par l'assemblée générale, relate que les étudiants et les gilets jaunes occupent l'amphi, la faculté restant ouverte sans accès aux bureaux, les services étant assurés à distance. Une assemblée générale de personnel a eu lieu, avec un lien intersyndical impliquant chercheurs CNRS et de l'IEP Bordeaux. 50 membres du personnel sont mobilisés (sur 2000) mais l'indécision domine.
La représentante étudiante de Nanterre explique qu'il est plus compliqué d’organiser quand la fac est un peu vidée par la grève des transports, mais qu'une Assemblée générale est à venir. Les revendications portent sur la lutte contre le LMD4 (licence, master, doctorat), la suppression des compensations et rattrapages, les luttes de la jeunesse, les retraites, la précarité des jaunes, Macron en général. Une victoire est possible en s'unissant, assemblées générales
interprofessionnelles, Nanterre, Hauts-de-Seine, Ile-de-France. Le contexte général est porteur.
Un ingénieur de recherche contractuel à Paris 13 évoque une seule assemblée générale depuis la fin novembre, sur les retraites, la difficulté d'arriver sur  le site avec la grève des transports. des cortèges de 30 à 60 personnes dans les manifestations.
Un maître de conférences à Paris-Diderot raconte qu'en dépit d'une  tradition limitée de lutte sociale dans cette faculté, des assemblées générales ont réuni 150 personnes, avec une visibilité notable sur la faculté depuis 2 semaines. Il convient de faire vivre le mouvement sur la faculté, reconstruire des habitudes collectives, des banderoles, des cortèges, des tracts. Une caisse de grève a été créée avec le soutien de SNESUP et la CGT. On observe de grandes différences selon les UFR et départements sur le décompte des jours de grève. Une pression s'exerce sur la mise en congé lorsque les transports empêchent de venir, donc revendications de l’AG là-dessus, s’adresser à la direction. La préoccupation des examens arrivent ; les examens de la semaine prochaine sont repoussés. Dans une UFR, les partiels ont été supprimés et la note de 13/20 a été mise à tous (tentative d'étendre à toutes les UFR).
La représentante du personnel de Sorbonne Université explique que les mêmes problèmes qu'à Paris 1 se posent avec la présidence (fermetures) et qu'à Paris Diderot (congés forcés pour problème de transport). Il est difficile de mobiliser (peu de monde dans les assemblées générales - ce qui ne signifie pas que les gens ne sont pas mobilisés - mais beaucoup de grévistes sur les principales journées - et plus que d'habitude. La LPPR semble mécontenter fortement les enseignants-chercheurs. Le campus de Jussieu n'est pas fermé et la mobilisation des étudiants est relativement limitée. A Clignancourt, la mobilisation n'est pas négligeable mais moins forte que pour Parcoursup. Une large majorité est opposée à la réforme des retraites mais un travail reste à faire sur le fond de la
précarisation et de l’individualisation des conditions de salaire et de travail, sous-estimées.
La pétition de biologistes en réponse à Antoine Petit sur le « darwinisme » social) a réuni plus de 11000 signatures pour ce texte hier. Même s'il convient de ne pas nourrir d'illusion sur un effet immédiat, cela rend visible un malaise général, constitue un indice de mobilisation potentielle, et montre la volonté d’enchaîner maintenant avec des formes de mobilisation plus efficaces.
La représentante de la bibliothèque du campus Condorcet explique que dans ce nouvel établissement, les luttes portent sur les nouvelles
conditions de travail. Contre un discours managérial sur le thème d’une supervision de la Cour des comptes sur les rapports entre nombre de jours de congé et nombre d’heures de travail par semaine, la mobilisation a fait retirer le projet qui reste en suspens.
La représentante de Tours (département de géographie) fait part d'une mobilisation croissante du côté des enseignants-chercheurs avec une forte présence en manifestation. Des pétitions circulent contre Antoine Petit et la réforme du CAPES. Mais il demeure des difficultés à  montrer l’enjeu de la convergence des oppositions contre la LPPR, sur les retraites, la précarité, etc. Des collègues BIATSS qui estiment que leur salaire est trop bas pour se mobiliser. Et on rencontre des difficultés pour faire comprendre les conséquences concrètes futures de la LPPR.
Le réprésentant du centre CNRS Pouchet mandaté par l'assemblée générale relate une assemblée générale de chercheurs, doctorants et autres personnels où s'est exprimée une volonté d’aller vers les grévistes d’autres secteurs dans le quartier (ratp porte de clichy, hotel Ibis batignolles…). Une projection débat a lieu. Il convient d'articuler systématiquement réforme retraites, chômage, et LPPR.
La lutte contre contre les restrictions de droits des étudiants extra-communautaires (frais d’inscription, visa pour les jeunes docteurs), et contre la précarité étudiante en général figurent parmi les mots d'ordre ainsi que l'idée de réintégrer les personnels externalisés.
Un maître de conférences de philosophie à Paris fait part d'assemblées générales d'étudiants dont la première a réuni 300 personnes, d'une intersyndicale puis d'une assemblée générale des personnels réunissant plus de 100 personnes. Le personnel est en grève mais la grève des transports rend difficile l'occupation des locaux.  Un noyau est très présent sur les mobilisations, les piques de grève. A la dernière assemblée générale, il y avait moins de 100 personnes mais beaucoup de monde dans les manifestations. Par rapport à l’an dernier, aux mobilisations précédentes, il ne faut pas oublier les enjeux sur les postes perdus, un nombre incroyable depuis 10 ans ; et puis contre les hausses de frais d’inscription pour les étudiants extra-communautaires.
Le représentant du CNRS Lille rapporte une forte mobilisation sur précarité étudiante et des difficultés chez les personnels. Depuis la fusion, l'université désormais éparpillée  sur 3 sites. Des assemblées générales régulières de 40 à 80 personnes se tiennent. La modalité privilégiée d'action va des goûters aux moments d'animation. Les manifestations sont fournies. L'IEP de Lille est bloquée les jours de mobilisation. Depuis la dernière assemblée générale, une caisse de grève a été créée et décision a été prise d'appeler à la grève jusqu’à mardi, et de voir ensuite. empêcher que le rythme de la recherche continue comme si de rien n’était.
Une doctorante et ATER à Marne-la-Vallée cite 5 assemblées générales depuis le début du mouvement, de personnels sciences humaines et sociales au début puis maintenants d'étudiants avec 60 participants environ, les difficultés pour se rendre à la fac expliquant ce nombre. Il est difficile d'estimer le nombre de collègues grévistes. La grève reconductible est votée à chaque fois. Une caisse de grève pour les BIATSS a été mise en place. Il existe un cortège UPEM-déter dans le cortège ESR (enseignement supérieur et rechercheà des manifestations parisiennes. ( https://twitter.com/UpemD ) et des liens avec l'assemblée générale interprofessionnelle (santé, éducation, poste, ratp) voisine, accueillie lundi matin à la fac. Des ateliers d’éducation populaire, de cours alternatifs, sont préparés la semaine prochaine pour être présents sur le lieu de travail. Une action au CROUS sur la précarité étudiante a été menée. Une lettre ouverte a été rédigée notamment rappelant les bourses impayées."

Un fil sur la question plus spécifique de la loi de programmation pluriannuelle de la recherche a été ouvert ici :
https://www.neoprofs.org/t126776-la-future-loi-de-programmation-pluriannuelle-de-la-recherche-2020#4830376
MERCI pour ces nouvelles qui donnent chaud au cœur. Les médias n'en parlent pas, une fois de plus. Bravo aux étudiants qui se mobilisent, et de tout cœur avec le monde de la recherche.

_________________
Spoiler:
Mobiliser encore et encore - Page 2 2657c714168f3529c89f9703ec00c658
gauvain31
gauvain31
Empereur

Mobiliser encore et encore - Page 2 Empty Re: Mobiliser encore et encore

par gauvain31 le Lun 16 Déc 2019 - 21:52
@Celadon a écrit:Les media mainstream en parlent ? Tu me diras lesquels ? Je ne dois pas être bien branchée...

https://www.humanite.fr/blackrock-un-geant-americain-de-la-finance-lassaut-des-retraites-des-francais-681673

https://www.lexpress.fr/actualite/politique/blackrock-l-entreprise-accusee-d-avoir-influence-la-reforme-des-retraites_2110843.html

https://bfmbusiness.bfmtv.com/france/le-fonds-blackrock-accuse-d-etre-le-grand-gagnant-de-la-reforme-des-retraites-1823178.html

https://www.capital.fr/entreprises-marches/reforme-des-retraites-macron-fait-il-un-cadeau-au-fonds-americain-blackrock-1357474
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum