Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
miss sophie
Expert spécialisé

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 14 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par miss sophie le Sam 1 Fév 2020 - 11:03
Pour le défi 31 (Fin d'un monde) : L’abolition de Robert Badinter (2000).
« C’était fini, la peine de mort. » Ainsi se conclut (je ne pense pas spoiler) ce livre qui retrace les neuf années entre l’exécution de Bontems et Buffet et le vote par l’Assemblée nationale, le 30 septembre 1981, de la loi abolissant la peine capitale. Robert Badinter raconte son combat contre cette aberration ignoble au pays des droits de l’homme : l’angoisse des procès où la tête d’un homme tenait à son éloquence d’avocat, les déchaînements de haine contre les défenseurs de criminels condamnés à mort, les positions politiques et le poids des sondages de l’opinion publique, jusqu’au soulagement de l’élection de François Mitterrand qui va permettre cette loi que Badinter, nouveau ministre de la Justice, présentera avec la conviction et le succès que l’on sait.

Amaliah
Amaliah
Empereur

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 14 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par Amaliah le Sam 1 Fév 2020 - 11:59
Je viens de finir le tome 3 de La Passe-Miroir. Je suis contente d'avoir persévéré car j'ai beaucoup aimé ce tome 3. J'aimais bien l'écriture des tomes 1 et 2, mais je n'avais pas spécialement accroché à l'histoire. Le tome 1 m'a semblé lent, très lent. Bref, ce tome 3 est le meilleur des trois pour moi.
Je ne sais pas où je vais le mettre : peut-on considérer que le travestissement d'Ophélie en Eulalie est une métamorphose?
*Ombre*
*Ombre*
Neoprof expérimenté

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 14 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par *Ombre* le Sam 1 Fév 2020 - 18:44
Autant, pour le 2, comme elle est vraiment métamorphosée en valet, ça me paraît possible, autant, pour le 3, il n'y a pas de changement d'apparence, seulement, d'identité. Par contre, comme il est sans arrêt question de code à "craquer" ou à inventer, ça peut passer pour livre où il est question de langage (je ne sais plus l'intitulé exact) et, bien sûr, pour femmes fortes.
En tout cas, contente que ça t'ait plu.
Amaliah
Amaliah
Empereur

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 14 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par Amaliah le Sam 1 Fév 2020 - 21:18
Ce n'est pas dans le 1 qu'elle se métamorphose en valet?
Valor
Valor
Niveau 8

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 14 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par Valor le Dim 2 Fév 2020 - 7:18
Je viens de lire Mishima, ma mort est mon chef-d'œuvre de Weber et Li-An. Il s'agit de la biographie du grand auteur japonais sous forme de roman graphique.

Voici la 4ème de couverture:
Pour beaucoup, Yukio Mishima reste un mystère. Écrivain de génie, épris de tradition et de modernité, basculant de la création à la destruction, esthète de toutes les ambivalences et de toutes les controverses, il livre un regard sans précédent dans le paysage culturel japonais et mondial. Celle d’un homme qui a incarné à la fois toute la grandeur, les échecs et les contradictions du Japon de l’après-guerre. Un personnage fascinant qui achèvera son œuvre de façon spectaculaire à travers un ultime acte : la mise en scène de sa propre mort.
Avec Mishima, Patrick Weber raconte la vie de cet artiste flamboyant, s’inspirant en partie de son célèbre livre Confessions d’un Masque. Faisant appel au dessin tout en finesse de Li-An, il livre un roman graphique passionnant et subtil qui permet d’entrevoir une période cruciale de l’histoire du Japon contemporain.


J'ai beaucoup aimé la manière dont est restituée la relation entre Mishima et Kawabata, toute faite de pudeur, de respect, de bienveillance.
Œuvre sensible qui permet de comprendre l'importance du masque dans l'esthétique de Mishima, le poids de l'enfance sur la construction de l'écrivain et la résonance de la grande Histoire sur la petite histoire. C'est pourquoi ce livre peut convenir aux défis n° 20, 31 (nostalgie d'un Japon traditionnel) et 43.
Volo'
Volo'
Habitué du forum

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 14 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par Volo' le Dim 2 Fév 2020 - 8:51
@Valor tu donnes envie d’en apprendre plus sur Mishima. Son écriture est très particulière et j’étais tombé dans les griffes de sa Confession d’un masque. Je note ta référence !
Valor
Valor
Niveau 8

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 14 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par Valor le Dim 2 Fév 2020 - 10:03
@Volo' a écrit:@Valor tu donnes envie d’en apprendre plus sur Mishima. Son écriture est très particulière et j’étais tombé dans les griffes de sa Confession d’un masque. Je note ta référence !
En effet, il est de ces auteurs qui fascinent. Je ne connais pas toute son œuvre et j'ai envie de plonger dans La Mer de la fertilité.
Pointàlaligne
Pointàlaligne
Neoprof expérimenté

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 14 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par Pointàlaligne le Dim 2 Fév 2020 - 11:54
n°9. Un roman sur le thème de l'abandon : Par les routes de Sylvain Prudhomme, auteur d'une tribune remarquée sur le forum (dansLibération hier). Le narrateur revoit après dix-sept ans un ami que nous ne connaîtrons que sous le nom de "l'auto-stoppeur". Ce dernier fascine son entourage par sa quête de rencontres impromptues et collectionne les photos de ceux qui lui ont fait pour quelques instants ou plus longtemps une place dans sa voiture. Il semble installé avec femme et enfant mais continue ses escapades... Jusqu'à disparaître, pour un temps, puis pour plus longtemps, d'où mon classement dans le défi 9.
Je ne connaissais pas l'auteur et suis un peu déçue par ce roman dans lequel je n'ai pas eu l'impression de rentrer vraiment, peut-être à cause du détachement du narrateur qui pose son sac et observe. De jolis passages, des références littéraires en veux-tu en voilà (évidemment la nouvelle de Kundera est convoquée), un moment agréable, mais je ne sais pas si je le relirai. J'essaierai tout de même de découvrir autre chose de l'auteur.
avatar
adumbrate
Niveau 7

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 14 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par adumbrate le Dim 2 Fév 2020 - 14:20
24. Un livre dont le titre ne contient aucun E. Luca, Franck Thilliez
Un policier un peu glauque : ça se lit vite et ça distrait. J'ai apprécié que le duo Sharko/Hennebelle soit un peu en retrait dans cette enquête, car j'avais de plus en plus de mal à supporter ces personnages. Je trouve aussi que cette enquête était un peu moins abracadabrante que celles présentes dans les livres les plus récents de Thilliez.

40. Un livre qui se passe derrière le rideau de fer. Les Gens d'en face, Simenon
Dans ce roman, le consul de Turquie, Adil bey, se retrouve en poste dans une ville de l'URSS. Dès son arrivée, il est plongé dans le malaise par l'hostilité et le mensonge qui règnent autour de lui ainsi que son isolement. Il cherche à se rapprocher de sa secrétaire, ce qui est loin d'être évident.
Je n'ai pas spécialement aimé ce livre, mais je ne peux pas dire que je ne l'ai pas aimé non plus. Une lecture parmi d'autres.
nicole 86
nicole 86
Habitué du forum

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 14 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par nicole 86 le Dim 2 Fév 2020 - 16:01
Premier livre pour le défi 2020 :  Le petit joueur d'échecs de Yôko Ogawa. Une auteure que je suis depuis 2003 qui m'étonne toujours et parfois me met mal à l'aise. Ce n'est pas le cas de ce roman et je ne résiste pas au plaisir de citer ceci  (p 54) :

   Il [le garçon] aimait également résoudre les problèmes que le maître lui posait. Il en choisissait un à sa mesure parmi les multiples recueils qui s'alignaient sur les étagères et le reproduisait sur  l'échiquier.
- Combien de coups sont nécessaires pour que la tour blanche attaque le roi noir ?
- Dans cette situation tu sais comment faire un match nul ?
   Le maître était censé connaître la réponse, mais quand le garçon s'appliquait à essayer de résoudre,il réfléchissait avec lui. Il observait la même situation, croisait les bras de la même façon, laissait échapper un gémissement au même moment. Le garçon comprenait que la réflexion du maître était bien plus profonde que la sienne, et pourtant, face à lui, il pouvait se plonger dans la joie de partager les mêmes difficultés.

Le personnage principal est un petit garçon né avec les lèvres scellées, il rencontre un vieil homme qui lui transmet tout son art au jeu des échecs. ....

Ce roman, qu'on peut rapprocher de La formule préférée du professeur, parle de transmission, de silence et de nourriture et même de graphie, il peut donc convenir pour les défis 3, 20, 34  ainsi que 8 et 48 voire 27. Un livre tout en nuances délicates dont j'ai beaucoup apprécié la poésie et l'atmosphère décalée alors que je ne connais rien aux échecs. J'ai savouré lentement ce roman sur la différence et l'amour pourtant possible.

Edit : il convient aussi pour le défi 42 : Wink


Dernière édition par nicole 86 le Jeu 20 Fév 2020 - 11:20, édité 1 fois
celitian
celitian
Expert spécialisé

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 14 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par celitian le Dim 2 Fév 2020 - 18:37
Je viens de finir La civilisation du poisson rouge de Bruno Patino sur les conseils d'une copine. Je pense que, malheureusement, il correspond tout à fait au défi 31) La fin d'un monde.
Je l'ai trouvé plus intéressant que La fabrique du crétin digital de Michel Desmurget.

https://www.marianne.net/debattons/idees/la-civilisation-du-poisson-rouge-ou-l-utopie-brisee-d-un-mordu-du-web

Certains des effets néfastes de l'exposition croissante aux écrans sont déjà connus : "nomophobie" (peur d'être séparé de son téléphone), schizophrénie de profil (confusion entre profils internet et véritable identité), athazagoraphobie (peur de susciter l'indifférence sur les réseaux). Mais les pires sont peut-être ceux qui n'ont pas de nom particulier. Comme l'incapacité à se concentrer plus de 9 secondes, observée chez les Millenials, les troubles du sommeil ou l'assombrissement. Quant au temps passé devant les réseaux au-delà duquel "apparaît une menace pour la santé mentale", il est évalué à trente minutes.
L'économie de la connaissance promise s'est transformée en économie de l'attention. L'espace étant infini sur internet, "il a fallu se rabattre sur le temps, jusqu'à empiéter sur des activités fondamentales : étude, travail, vie personnelle et sociale, repos". Or loin de fuir cet esclavage moderne, nous nous y replongeons chaque jour un peu plus avec avidité.[...]
Tout ceci est d'autant plus effrayant que l'auteur est loin d'être un réfractaire à l'avènement du web. Bien au contraire, il a "fai(t) partie de ceux qui y ont cru". Comme ces anciens géants d'internet qui avertissent maintenant des dangers qu'on encourt ou comme le créateur de l'iPad "qui en prohibe l'entrée à son domicile".
La civilisation du poisson rouge est donc l'histoire d'une utopie brisée. Une utopie qui n'a pas vu qu'en mettant tout sur le même plan, l'accès au savoir qu'on nous promettait deviendrait vite un accès illimité au divertissement. Et que seule primerait l'"efficacité économique"    
Adren
Adren
Habitué du forum

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 14 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par Adren le Dim 2 Fév 2020 - 19:37
Bonsoir à tous,
je n'ai pas suivi ce fil récemment et je découvre des idées de lectures.
Pour le défi n°24 dont le titre ne contient aucun e, j'ai lu Rainbow pour Rimbaud de Jean Teulé. Robert, le personnage principal, se prend pour Arthur Rimbaud dont il connaît par coeur le volume de la Pléiade, numéro de page compris. Natif de Charleville, il rencontre Isabelle à Paris et ils partent ensemble en Afrique où Robert se mutile le genou pour boiter. La lecture est facile, mais je l'ai trouvée un peu vaine, et les personnages, pas très attachants. D'autres romans de cet auteur m'ont plu davantage (Le magasin des suicides, par exemple), je crois que celui-ci est un de ses premiers.
Prof d'histoire
Prof d'histoire
Niveau 1

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 14 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par Prof d'histoire le Dim 2 Fév 2020 - 19:42
Niveau lecture, j'ai mis pour ma part les bouchées doubles depuis un peu plus d'un mois. La trilogie sur la Légion étrangère de Paul Bonnecarrère (Qui ose vaincra, Par le sang versé et La guerre cruelle, successivement, les parachutistes en France pendant la Seconde guerre mondiale, la guerre d'Indochine, la guerre d'Algérie). Je viens de finir un livre sur le médecin Louis Maufrais dans les tranchées de la Première guerre mondiale (Ils étaient camarades de tranchées) et largement commencé un livre sur le procès de Jeanne d'Arc de Jacques Trémolet de Villers. La trilogie sur la légion est un sommet. Je l'ai trouvé captivante, spécialement le deuxième tome. On imagine très bien les scènes racontées dans ces livres. C'est la même chose pour le livre sur le médecin dans les tranchées, qui s'intéresse aussi bien à la vie de sa famille "à l'arrière" qu'au front où Louis est engagé, par le biais de riches correspondances. Enfin, le livre sur le procès de Jeanne est saisissant. Pour ce que j'en ai lu, l'alternance entre les dialogues et les commentaires de Trémolet de Villers jettent une clarté singulière sur le destin de cette petite paysanne.
AsarteLilith
AsarteLilith
Empereur

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 14 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par AsarteLilith le Dim 2 Fév 2020 - 22:14
Pour le titre qui intrigue : Meurtre sur un bateau-de- fleurs, Robert Van Gulik, mettant en scène le fameux juge Ti, aux prises avec trois affaires policières bien étranges.

Très agréable à lire pour les amateurs de cette série policière dans la Chine impériale.

_________________
Chuis comme les plantes sans eau : sans grec ni latin, j'me dessèche.

ON DIT CHOCOLATINE, PHILISTINS !
liskaya
liskaya
Fidèle du forum

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 14 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par liskaya le Mar 4 Fév 2020 - 8:43
Défi 26 : un livre qui fait lire ou sourire. J'ai lu Le Discours de Fabrice Caro. J'ai beaucoup aimé le ton et la simplicité de ce court récit. Et puis, oui, j'ai vraiment ri par moment !
Oudemia
Oudemia
Esprit sacré

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 14 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par Oudemia le Mar 4 Fév 2020 - 10:12
Il est grand temps de mettre à jour ! J'en suis à 14 défis remplis. Les derniers :

28 - Femmes fortes : Mary Kingsley  Une odyssée africaine (Travels in West Africa)
Je n’avais jamais entendu parler d’elle : une jeune Anglaise partie à l’aventure, dans les années 1890, en Afrique occidentale (Gabon, Congo français, Cameroun) ; elle voyage seule (sans mari, elle l’explique bien à ses porteurs), trouve que la jupe longue garantit bien des épines (mais elle doit l’essorer quand il pleut…), pense manoeuvrer seule une pirogue, même la nuit, bref elle n’a froid aux yeux mais beaucoup de connaissances, et raconte avec beaucoup d’humour. On confond un peu tous les épisodes, car c’est touffu ; un regret, il n’y a pas de carte,  j’ai trouvé facilement Lambaréné, mais c’est un des rares endroits que j’ai situés facilement, avec le mont Cameroun.


38 - titre mentionnant un vêtement : Cette camisole de flammes

C’est le premier tome du Journal de G.Matzneff, couvrant les années 1953 à 1962, soit les tourments et les émois d’un adolescent de dix-sept ans, les préoccupations d’un jeune homme qui se lance dans la vie. Jeunesse apparement dorée (il monte en concours un cheval qui lui appartient, il mentionne la cuisinière de sa mère) ,puis  études de lettres, fréquentation de Montherlant (chez qui il va travailler sur le Darenberg et Scaglio qui manque à la fac !), service militaire, débuts de collaboration à Combat.
Je ne l’ai pas acheté, mais emprunté en bibliothèque au début de l’affaire, et je vois qu’il est demandé par d’autres lecteurs ; la  damnatio memoriae décidée par ses éditeurs ne s’étend pas encore aux bibliothèques.

36 - L’or et la boue : John Connor  Jeux de pouvoirs
Roman policier : deux affaires d’infiltration de policiers honnêtes (l’or) dans deux milieux violents (la boue). je n’en dis pas plus pour ne pas divulgâcher pour d’éventuels lecteurs mais ce n’est pas une lecture indispensable.

30 -  Silence :  John Fairfax Le Défenseur
La suite de Reconnu coupable, utilisé pour le défi 43 :  le condamné devenu avocat persiste à taire ce qui s’est passé. (Un troisième tome paraitra au printemps, mais quand sera-t-il publié au Masque ? bounce

- retenu d’abord pour le défi 15 couverture bariolée, La langue et le couteau est d’un auteur coréen, Kwon Jeong-hyun, et conviendrait aussi au défi 14 : le premier personnage est un Chinois, le deuxième un Japonais, et cela se passe pendant l’occupation en Mandchourie ; le troisième personnage est une Coréenne, une des « femmes de réconfort » embarquées par les Japonais. L’auteur dit explicitement avoir voulu faire un livre pour les Français qui ont connu l’occupation allemande. Mmouais. Je vais le garder pour le 15, au pire j'ai deux romans jeunesse coréens que je relirai avec plaisir.

16 - représentatif du romantisme  : Byron Manfred
Mon premier Byron, je l’avoue. J’avais entendu parler du héros éponyme, sans me douter qu’il vivait dans les Alpes ! C'est une courte pièce de théâtre, que j'ai bien aimée, même si je gardais à l'esprit la liste des poncifs du romantisme, nouveautés à l'époque...


Dernière édition par Oudemia le Mer 5 Fév 2020 - 0:12, édité 5 fois
miss sophie
miss sophie
Expert spécialisé

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 14 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par miss sophie le Mar 4 Fév 2020 - 18:07
Pour le défi 8 (un roman dont la trame se déroule sur plusieurs années) : De pierre et d’os de Bérengère Cournut (2019). Il convient aussi aux défis 3 (transmettre / hériter), 7 (il y a un cahier de photographies à la fin), 11 peut-être (je ne sais pas trop ce qu'est le nature writing), 27 (métamorphoses lorsque la jeune femme reçoit les visites d'esprits), 28 (femme forte), 34 (nourriture : il est régulièrement question du risque de famine) et 49 (le titre mentionne une partie du corps : os)
Le roman commence lorsqu’une fracture de la banquise sépare du reste de sa famille la narratrice, une jeune fille nommée Uqsuralik. S’ensuit une immersion dans le monde des Inuits : leur mode de (sur)vie, leur rapport à la nature et à la famille, leurs croyances. C’est un livre dépaysant, notamment par ses références au chahmanisme très présent, et par les chants qui s’intercalent dans le récit. Intéressant, même si j’avoue m’être un peu lassée au bout d’un moment.
Dorine
Dorine
Niveau 6

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 14 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par Dorine le Mar 4 Fév 2020 - 22:10
@liskaya a écrit:Défi 26 : un livre qui fait lire ou sourire. J'ai lu Le Discours de Fabrice Caro. J'ai beaucoup aimé le ton et la simplicité de ce court récit. Et puis, oui, j'ai vraiment ri par moment !
+1
Oudemia
Oudemia
Esprit sacré

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 14 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par Oudemia le Mer 5 Fév 2020 - 0:17
Je n'arrive pas à insérer l'image dans mon message de ce matin, et ici non plus Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 14 3795679266

Voici un lien pour voir la "couverture bariolée" : ça convient ?

http://www.editions-picquier.com/ouvrage/la-langue-et-le-couteau/
Aphrodissia
Aphrodissia
Doyen

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 14 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par Aphrodissia le Mer 5 Fév 2020 - 3:43
On peut dire qu'elle est bariolée en effet. J'aime bien cette couverture.

_________________
Hominis mens discendo alitur et cogitando.
Pointàlaligne
Pointàlaligne
Neoprof expérimenté

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 14 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par Pointàlaligne le Mer 5 Fév 2020 - 22:23
Superbe en plus ! On dirait une vignette dans Tintin...
Jenny
Jenny
Modérateur

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 14 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par Jenny le Jeu 6 Fév 2020 - 6:05
Jolie couverture @Oudemia et parfaite pour le défi.
Ryuzaki
Ryuzaki
Niveau 8

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 14 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par Ryuzaki le Jeu 6 Fév 2020 - 22:44
Défi 41, Un livre dont le titre contient un nom de pays ou de continent : Pêcheur d'Islande, Pierre Loti

Loti a écrit:Ces trois hommes qui se tenaient là vivaient depuis leur enfance sur ces mers froides, au milieu de leurs fantasmagories qui sont vagues et troubles comme des visions. Tout cet infini changeant, ils avaient coutume de le voir jouer autour de leur étroite maison de planches, et leurs yeux y étaient habitués autant que ceux des grands oiseaux du large.

Pêcheur d'Islande est un livre qui se passe...principalement en Bretagne, et un peu dans la mer (et un peu en Chine aussi). La jeune Gaud parviendra-t-elle à séduire Yann, le marin un peu sauvage qui part pêcher tous les étés au large de l'Islande ?
C'est une histoire de Bretons, donc. Le livre est surtout intéressant pour l'aspect couleur locale, la peinture de la vie et de la mentalité des marins et de leurs familles, plus que pour l'intrigue assez largement prévisible.
J'aurais aussi voulu une autre fin, mais à part ça j'ai plutôt aimé.

Verdict : dépaysant
Adren
Adren
Habitué du forum

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 14 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par Adren le Ven 7 Fév 2020 - 9:11
Bonjour à tous,
quelques petites lectures qui complètent certains items du défi.
Un livre écrit par une femme du Maghreb (n°19), Comment j'écris de Leïla Slimani. Convient bien sûr aussi pour le livre sur l'écriture et l'entretien. Il s'agit d'un entretien avec Eric Fottorino, le titre est assez explicite quant au contenu.
De la littérature jeunesse pour le livre avec une couverture bariolée : Journal d'Adeline, un été avec Van Gogh de Marie Sellier. Là aussi le titre est explicite. Adeline est la fille des aubergistes chez qui Vincent van Gogh s'installe à Auvers sur Oise. Elle raconte le personnage du peintre qui ne vend aucune toile (normal, elles sont tellement laides !) et qui semble si torturé, jusqu'à son suicide en juillet 1890. La couverture est un détal d'une toile du peintre, donc bariolée, en effet. Cette lecture m'a rappelé sur le même thème La valse des arbres et du ciel de Jean-Marie Guenassia, plus intéressant pour des lecteurs au-delà de la classe de 5e.
Et un roman graphique pour le récit derrière le rideau de fer, La boîte de petits pois de GiedRé. Emprunté par curiosité à la médiathèque, je ne savais pas du tout à quoi m'attendre connaissant la chanteuse... elle raconte son enfance à Vilnius, alors en URSS, la déportation de son frère au goulag parce qu'il avait collé des affiches dans la rue, les files d'attente pour tout, les appartements rigoureusement identiques dans tout le pays, les privilèges des apparatchiks, jusqu'à l'indépendance de la Lituanie en 1991, puis la vie en France, la découverte des bananes, des ananas et du fait que les boîtes de petits pois ne sont pas un produit de luxe. Convient aussi pour la couverture bariolée, très jolie, représentant une mère et ses deux enfants, sur fond de portrait rouge de Lénine. Les dessins sont de Holly R que je ne connais pas.
Pointàlaligne
Pointàlaligne
Neoprof expérimenté

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 14 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par Pointàlaligne le Sam 8 Fév 2020 - 12:56
Je conseille vivement Mauthausen, de Iakovos Kambanellis. Le récit (en 1965 !) de ce dramaturge grec n'avait jamais été traduit en français auparavant, ce qui paraît incroyable. Comment connaissons-nous Primo Levi, Jorge Semprun, et pas Iakovos Kambanellis ? Dans une langue simple et claire, il témoigne de la libération du camp, et entrecoupe son récit de retours en arrière sur ce qu'il y a vécu. Il explique dans la préface comment il a longtemps pensé n'avoir rien d'original à raconter, mais avoir voulu dire comment la vie dans le camp s'était terminée. Je vais donc le ranger dans la catégorie 31-"Fin d'un monde", même s'il est évident que cet aspect n'épuise pas tout ce qu'un tel livre nous dit.
Volo'
Volo'
Habitué du forum

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 14 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par Volo' le Sam 8 Fév 2020 - 16:19
10. Un roman dont l'histoire se déroule sur plusieurs continents - Chimamanda Ngozie Adichie, Americanah.

Après avoir lu L'Hibiscus pourpre, je ne m'attendais pas à ce type d'ouvrage même s'il correspond plus, je trouve, à l'image de l'auteur. C'est l'histoire d'Ifemelu, jeune Nigériane, qui migre aux Etats-Unis pendant une dizaine d'années. Là-bas, elle se confronte au racisme, chose qu'elle ne connaissait pas avant ; et surtout elle se confronte aux formes de racisme. J'ai trouvé impressionnant de faire une cinquantaine de pages sur les cheveux crépus et le racisme dans cet ouvrage de 700 pages. Ifemelu crée un blog sur lequel elle fait des observations sur la société américaine. Puis elle parle du Nigéria et du système corrompu. Au milieu, se tissent des histoires d'amour.
Je recommande vivement aux personnes qui s'intéressent aux questions féministes (c'est une des personnalités reconnues actuellement sur ce thème, et peut aussi intéresser ceux qui s'approchent du Black feminism). Ne serait-ce que pour en apprendre un peu plus sur le tiraillement du Nigéria entre Lagos la libérale et la "province" traditionnelle. Le style est fluide, le personnage est très attachant. Bref, tout pour intéresser.


Pensez-vous que Alice au pays des merveilles puisse s'insérer dans Fin d'un monde ?
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum