Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
pi-connu
pi-connu
Niveau 1

Grève du discours policé Empty Grève du discours policé

par pi-connu le Ven 3 Jan - 21:19
Bonjour,

durant cette période de lutte, de défense de nos acquis et face aux provocations sans cesse croissantes de notre gouvernement, les actions contre la réforme des retraites vont sûrement reprendre de plus belle en janvier 2020, ou non... C'est l'inconnue... Beaucoup se découragent et ne croient plus en l'efficacité d'une grève face à un tel gouvernement qui, limite, se frotte les mains des économies qu'il fait sur notre dos et spécule sur le pourrissement de la situation qui, au final, nous desservira aux yeux du grand public (comme cela a été le cas pour la grève du BAC en juin 2019).

Le problème, c'est que, nous, enseignants, nous ne dérangeons pas vraiment en faisant grève.

Nous pouvons envisager d'autres actions : faire des tracts d'information, aller manifester le week-end ou en soirée, se déguiser en vieux pour sensibiliser l'opinion publique. Mais là encore, ces actions ont un impact limité.

La question que je me pose est donc : que pourrions nous faire pour déranger le plus possible notre hiérarchie ?

Finalement, nous sommes payés pour quoi ? Pour enseigner des programmes de plus en plus inadaptés à nos élèves, pour former des futurs petits citoyens/soldats bien exécutants et ne se posant pas de questions. On nous paye donc pour tenir un certain discours policé, qui va dans le sens du poil d'un modèle de société pourtant devenu décadent.

Et si, désormais, nous tenions un discours à l'exact opposé de celui qu'on attend de nous ?
Peu importe qu'il soit toujours pertinent ou non. On nous demande de dire "blanc", eh bien nous dirons "noir".

Il y a sûrement plein d'exemples à trouver selon nos disciplines (et j'ouvre ce topic pour essayer de les recenser)

Par exemple :
- en sciences économiques : on pourrait révéler la question de la création monétaire (faussement appelée dette) aux élèves
- en histoire : on pourrait parler davantage du Gaullisme et son opposition à la construction européenne
- en maths : on pourrait se remettre à faire de la géométrie pure
etc.
Vous aurez sûrement d'autres idées ?

On pourrait même aller plus loin en enseignant certaines théories du complot (peu importe qu'elles soient avérées ou non, on s'en moque désormais).

Bref, si soudainement, nous dévoilons ce qui, réellement, désorganise ce monde, ne croyez-vous pas, qu'alors, nous pourrions obtenir ce que nous attendons tant : une revalorisation substantielle de notre métier ?

Bref, le deal est le suivant : oui, nous pouvons faire le "sale" boulot qu'on attend de nous. Mais cela aura un coût... En attendant, nous allons faire du "noble" boulot et éclairer les élèves... Et si on s'y prend bien, dans moins d'un mois, ils sont tous dans la rue !
Ergo
Ergo
Enchanteur

Grève du discours policé Empty Re: Grève du discours policé

par Ergo le Ven 3 Jan - 21:23
@pi-connu a écrit:

On pourrait même aller plus loin en enseignant certaines théories du complot (peu importe qu'elles soient avérées ou non, on s'en moque désormais).

Bref, si soudainement, nous dévoilons ce qui, réellement, désorganise ce monde, ne croyez-vous pas, qu'alors, nous pourrions obtenir ce que nous attendons tant : une revalorisation substantielle de notre métier ?

Bref, le deal est le suivant : oui, nous pouvons faire le "sale" boulot qu'on attend de nous. Mais cela aura un coût... En attendant, nous allons faire du "noble" boulot et éclairer les élèves... Et si on s'y prend bien, dans moins d'un mois, ils sont tous dans la rue !

Grève du discours policé 3795679266
Mathador
Mathador
Grand sage

Grève du discours policé Empty Re: Grève du discours policé

par Mathador le Ven 3 Jan - 21:26
C'est du service mal fait, qui est passible de retrait sur traitement ET de sanctions disciplinaires.

_________________
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
Sylvain de Saint-Sylvain
Sylvain de Saint-Sylvain
Esprit éclairé

Grève du discours policé Empty Re: Grève du discours policé

par Sylvain de Saint-Sylvain le Ven 3 Jan - 21:29
@pi-connu a écrit:Finalement, nous sommes payés pour quoi ? Pour enseigner des programmes de plus en plus inadaptés à nos élèves, pour former des futurs petits citoyens/soldats bien exécutants et ne se posant pas de questions. On nous paye donc pour tenir un certain discours policé, qui va dans le sens du poil d'un modèle de société pourtant devenu décadent.
Je m'efforce d'apprendre aux élèves à se poser des questions.
Je ne sais pas ce que c'est qu'un "discours policé".

@pi-connu a écrit:- en sciences économiques : on pourrait révéler la question de la création monétaire (faussement appelée dette) aux élèves
Je suis choqué d'apprendre que la création monétaire n'est pas enseignée ! L'as-tu vérifié ?

@pi-connu a écrit:- en maths : on pourrait se remettre à faire de la géométrie pure
Pourquoi ?   Grève du discours policé 3795679266

@pi-connu a écrit:On pourrait même aller plus loin en enseignant certaines théories du complot (peu importe qu'elles soient avérées ou non, on s'en moque désormais).
Hors de question ! affraid

@pi-connu a écrit:Bref, si soudainement, nous dévoilons ce qui, réellement, désorganise ce monde
Et qu'est-ce donc ? La géométrie pure ?  Suspect

Idée : faire la grève des examens nationaux.

_________________
« Les hommes en vinrent, pour qualifier les actes, à modifier arbitrairement le sens habituel des mots. » (Thucydide)
Rendash
Rendash
Enchanteur

Grève du discours policé Empty Re: Grève du discours policé

par Rendash le Ven 3 Jan - 21:29
Suspect

_________________
Grève du discours policé 1498064902



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
bas-médiéviste
bas-médiéviste
Niveau 7

Grève du discours policé Empty Re: Grève du discours policé

par bas-médiéviste le Ven 3 Jan - 21:30
Prôner l'enseignement de théories du complot ? Jamais !

C'est au contraire en rappelant la vérité des faits et des chiffres que l'on gagne les cœurs et que l'on rallie les esprits.

Ce topic est-il bien sérieux ? Les intentions de son auteur sont-elles saines ?

_________________
Sacrifice des enseignants : l'impossible étant déjà fait, pour les miracles prévoir un délai.
Cleroli
Cleroli
Érudit

Grève du discours policé Empty Re: Grève du discours policé

par Cleroli le Ven 3 Jan - 21:38
@pi-connu a écrit:
Il y a sûrement plein d'exemples à trouver selon nos disciplines (et j'ouvre ce topic pour essayer de les recenser)
Par exemple :
- en sciences économiques : on pourrait révéler la question de la création monétaire
La création monétaire est enseignée en 1re.


Dernière édition par Cleroli le Ven 3 Jan - 21:40, édité 1 fois
Pourquoi 3,14159
Pourquoi 3,14159
Fidèle du forum

Grève du discours policé Empty Re: Grève du discours policé

par Pourquoi 3,14159 le Ven 3 Jan - 21:39
Grève du discours policé 4086491303

_________________
"Placez votre main sur un poêle une minute et ça vous semble durer une heure. Asseyez vous auprès d'une jolie fille une heure et ça vous semble durer une minute. C'est ça la relativité. " (Albert Einstein).
Ha@_x
Ha@_x
Habitué du forum

Grève du discours policé Empty Re: Grève du discours policé

par Ha@_x le Ven 3 Jan - 21:41
Troll de bas étage...

Ma préférée :

- en histoire : on pourrait parler davantage du Gaullisme et son opposition à la construction européenne

Grève du discours policé 346737548

Je m'en suis toujours pas remis.

_________________
Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs
Tamerlan
Tamerlan
Modérateur

Grève du discours policé Empty Re: Grève du discours policé

par Tamerlan le Ven 3 Jan - 22:48
La modération remercie vivement l'auteur du sujet pour cette brillante tentative d'égayer la soirée de ses co-forumeurs. Mais maintenant il faut être raisonnable, une tisane et au lit. Topic fermé.

_________________
“Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.”
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum