Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
amethyste
amethyste
Vénérable

France Inter : Colère et épuisement en salles de profs... Empty France Inter : Colère et épuisement en salles de profs...

par amethyste le Ven 17 Jan 2020 - 17:52
Colère et épuisement en salles de profs... la prochaine crise politique ?

    La situation des professeurs, à l’instar de celle du monde médical, est préoccupante
Le terme de ‘signal faible’ est à la mode. Ce taux de candidature est un ‘signal fort’ de l’état de notre société... Une preuve tangible de l’échec d’une politique depuis longtemps et de l’échec d’un ministre de l’Education qui était pourtant arrivé auréolé d’une réputation avantageuse dans l’opinion.

Ce mélange d'épuisement et de colère n’est plus seulement une question sociale pour les personnels et les usagers concernés, c’est une question de cohésion nationale.  

_________________
- Le monde est dangereux à vivre ! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire.
- L'Etat est notre serviteur et nous n'avons pas à en être les esclaves.
Einstein
Il me convient d’être avec les peuples qui meurent, je vous plains d’être avec les rois qui tuent. Victor Hugo
avatar
Agrippina furiosa
Fidèle du forum

France Inter : Colère et épuisement en salles de profs... Empty Re: France Inter : Colère et épuisement en salles de profs...

par Agrippina furiosa le Ven 17 Jan 2020 - 21:43
Pfff ! Si seulement ...
Mais on est tellement détestés ("toujours à se plaindre alors qu'ils ont 6 mois de vacances") que je n'y crois même pas ... Je crois franchement que l'école et l'éducation n'intéressent plus personne dans notre pays : la grande majorité est persuadée que de toutes façons, l'école ne sert à rien pour trouver du boulot, et les hautes sphères ont les moyens de garantir à leurs enfants une éducation de qualité dans le privé, maintenir un enseignement public de qualité n'est absolument pas intéressant pour eux. C'est sûr que quand t'es en haut du cocotier, le renouvellement des élites, ben tu t'en tapes bien comme il faut. Et même, si c'est possible, tu l'évites. Je pense vraiment qu'on en est là.
Bon courage à toi, Amethyste, pour la suite !
Marxou
Marxou
Niveau 9

France Inter : Colère et épuisement en salles de profs... Empty Re: France Inter : Colère et épuisement en salles de profs...

par Marxou le Ven 17 Jan 2020 - 22:12
@Agrippina furiosa a écrit:Pfff ! Si seulement ...
Mais on est tellement détestés ("toujours à se plaindre alors qu'ils ont 6 mois de vacances") que je n'y crois même pas ... Je crois franchement que l'école et l'éducation n'intéressent plus personne dans notre pays : la grande majorité est persuadée que de toutes façons, l'école ne sert à rien pour trouver du boulot, et les hautes sphères ont les moyens de garantir à leurs enfants une éducation de qualité dans le privé, maintenir un enseignement public de qualité n'est absolument pas intéressant pour eux. C'est sûr que quand t'es en haut du cocotier, le renouvellement des élites, ben tu t'en tapes bien comme il faut. Et même, si c'est possible, tu l'évites. Je pense vraiment qu'on en est là.
Bon courage à toi, Amethyste, pour la suite !

Je crois que le seul pitoyable mérite de ces putains de réforme (du lycée et des retraites) est d'avoir mis en exergue la misère (des salaires, de la progression de carrières, des conditions de travail) de la condition enseignante. Il y a une soudaine prise de conscience de la façon dont on est considérés, méprisés et maltraités, et ce, dans tous les médias (de droite comme de gauche). Pas un jour sans qu'on relate le déclin abyssal de notre pouvoir d'achat, (comparé aux autres pays européens), le fait qu'on est les grands perdants de la réforme des retraites, les difficultés de recrutement, etc... et contrairement à toi, je ne ressens pas du tout le sempiternel et horrifique profs-bashing qui prévalait jusqu'alors. Il y a un véritable tournant, une prise de conscience de la société de l'horreur d'avoir méprisé et maltraité pendant si longtemps le corps enseignant, il me semble (et complètement inédit). En tout cas, je l'espère. Cela ne va certes pas faire avancer le schmilblick nous concernant, car c'est bien trop tard, on nous a "tuer" et rabaissé pendant bien trop longtemps. Pour moi, c'est mort.

Kimberlite
Kimberlite
Expert

France Inter : Colère et épuisement en salles de profs... Empty Re: France Inter : Colère et épuisement en salles de profs...

par Kimberlite le Ven 17 Jan 2020 - 22:13
J'ai beaucoup apprécié ces propos de Thomas Legrand, ce matin, ça m'a remonté le moral (tellement que je ne me suis pas énervée en écoutant Dominique Seux! En fait, mon cerveau a réussi à le zapper!).

_________________
Spoiler:
France Inter : Colère et épuisement en salles de profs... 2657c714168f3529c89f9703ec00c658
Anne_68
Anne_68
Niveau 2

France Inter : Colère et épuisement en salles de profs... Empty Re: France Inter : Colère et épuisement en salles de profs...

par Anne_68 le Ven 17 Jan 2020 - 22:49
@Marxou a écrit:Je crois que le seul pitoyable mérite de ces putains de réforme (du lycée et des retraites) est d'avoir mis en exergue la misère (des salaires, de la progression de carrières, des conditions de travail) de la condition enseignante. Il y a une soudaine prise de conscience de la façon dont on est considérés, méprisés et maltraités, et ce, dans tous les médias (de droite comme de gauche). Pas un jour sans qu'on relate le déclin abyssal de notre pouvoir d'achat, (comparé aux autres pays européens), le fait qu'on est les grands perdants de la réforme des retraites, les difficultés de recrutement, etc... et contrairement à toi, je ne ressens pas du tout le sempiternel et horrifique profs-bashing qui prévalait jusqu'alors. Il y a un véritable tournant, une prise de conscience de la société de l'horreur d'avoir méprisé et maltraité pendant si longtemps le corps enseignant, il me semble (et complètement inédit). En tout cas, je l'espère. Cela ne va certes pas faire avancer le schmilblick nous concernant, car c'est bien trop tard, on nous a "tuer" et rabaissé pendant bien trop longtemps. Pour moi, c'est mort.

Si on faisait la grève du zèle en adaptant la quantité de travail fourni à la baisse de notre pouvoir d'achat (environ -20% en 20 ans) ? Cela reviendrait à déduire 10 minutes de chaque heure de cours, pendant lesquelles on se contenterait d'être présent et de faire garderie ...
Pauvre Martin
Pauvre Martin
Niveau 5

France Inter : Colère et épuisement en salles de profs... Empty Re: France Inter : Colère et épuisement en salles de profs...

par Pauvre Martin le Ven 17 Jan 2020 - 23:00
@Anne_68 a écrit:
@Marxou a écrit:Je crois que le seul pitoyable mérite de ces putains de réforme (du lycée et des retraites) est d'avoir mis en exergue la misère (des salaires, de la progression de carrières, des conditions de travail) de la condition enseignante. Il y a une soudaine prise de conscience de la façon dont on est considérés, méprisés et maltraités, et ce, dans tous les médias (de droite comme de gauche). Pas un jour sans qu'on relate le déclin abyssal de notre pouvoir d'achat, (comparé aux autres pays européens), le fait qu'on est les grands perdants de la réforme des retraites, les difficultés de recrutement, etc... et contrairement à toi, je ne ressens pas du tout le sempiternel et horrifique profs-bashing qui prévalait jusqu'alors. Il y a un véritable tournant, une prise de conscience de la société de l'horreur d'avoir méprisé et maltraité pendant si longtemps le corps enseignant, il me semble (et complètement inédit). En tout cas, je l'espère. Cela ne va certes pas faire avancer le schmilblick nous concernant, car c'est bien trop tard, on nous a "tuer" et rabaissé pendant bien trop longtemps. Pour moi, c'est mort.

Si on faisait la grève du zèle en adaptant la quantité de travail fourni à la baisse de notre pouvoir d'achat (environ -20% en 20 ans) ? Cela reviendrait à déduire 10 minutes de chaque heure de cours, pendant lesquelles on se contenterait d'être présent et de faire garderie ...

Ou alors faire ce que Lefteris propose depuis des années, la grève de tout ce qui n’est pas à l’origine du métier de prof, savoir les cours : refus d’être PP, de monter des projets et des voyages, d’assister aux réunions qui ne sont pas dans les obligations de service, d’aller aux journées portes-ouvertes aux frais de la princesse, d’accepter les propositions de rendez-vous des parents qui contestent un demi-point sur la dernière interro du gamin, de faire des recherches pour répondre aux questions sur l’orientation et de réaliser toutes ces tâches qui permettent à l’EN de fonctionner aux yeux du monde mais qui ne sont pas rémunérées comme elles le devraient.
Olympias
Olympias
Prophète

France Inter : Colère et épuisement en salles de profs... Empty Re: France Inter : Colère et épuisement en salles de profs...

par Olympias le Ven 17 Jan 2020 - 23:05
Bien vu. Court. Precis. Efficace.
gauvain31
gauvain31
Empereur

France Inter : Colère et épuisement en salles de profs... Empty Re: France Inter : Colère et épuisement en salles de profs...

par gauvain31 le Ven 17 Jan 2020 - 23:22
@Agrippina furiosa a écrit:Pfff ! Si seulement ...
Mais on est tellement détestés ("toujours à se plaindre alors qu'ils ont 6 mois de vacances") que je n'y crois même pas ... Je crois franchement que l'école et l'éducation n'intéressent plus personne dans notre pays : la grande majorité est persuadée que de toutes façons, l'école ne sert à rien pour trouver du boulot, et les hautes sphères ont les moyens de garantir à leurs enfants une éducation de qualité dans le privé, maintenir un enseignement public de qualité n'est absolument pas intéressant pour eux. C'est sûr que quand t'es en haut du cocotier, le renouvellement des élites, ben tu t'en tapes bien comme il faut. Et même, si c'est possible, tu l'évites. Je pense vraiment qu'on en est là.
Bon courage à toi, Amethyste, pour la suite !

Pas (plus?) tellement que ça à mon avis. Le fait de parler en permanence dans les TV et radios des bas salaires et de conditions de travail (et le suicide de Christine Renon bien relayé médiatiquement) fait que l'image de l’enseignant en France est en train de changer quand même un peu. Je ne ressens plus trop de ton méprisant de la part des journalistes dont la plupart évoque désormais les problèmes de salaires comme ceux des infirmiers. On va susciter au mieux de la pitié, plus que de la rancœur. La rancœur s'exprime très bien par contre dans les couloirs du MEN.

L'école a encore une grande valeur pour pas mal de familles. Je suis dans un lycée bourgeois de centre -ville mais avec des populations très diverses (dont beaucoup de fils et filles de grands notables et autres CSP++) mais qui croient toutes en l'école de la République. Et les problèmes d'organisation du bac (E3C) sont relativement bien relayés. On en parlait encore il y a trois jours à l'assemblée nationale sous forme de questions au gouvernement. Il n'y a donc pas  (encore) de totale indifférence. Heureusement.
Cerastes
Cerastes
Niveau 2

France Inter : Colère et épuisement en salles de profs... Empty Re: France Inter : Colère et épuisement en salles de profs...

par Cerastes le Dim 19 Jan 2020 - 14:28
Moi je perçois bien un changement autour de moi : l'envie (les vacances, la glande perpétuelle) laisse place chez beaucoup (y compris des "amis") à un mépris goguenard. Ha, vous ne gagnez que ça en fait ? Et vous bossez autant ? Et vous aurez une retraite encore plus pourrie que la mienne ? Ah oui c'est dur (lol).

Pour moi point de salut en dehors de la grève du zèle (qui pourrait faire comprendre aux abr*ti(e)s que l'éducation c'est important et qu'un service de qualité ça se paye) ou (pour ceux qui veulent franchir le pas) de la reconversion.
Honchamp
Honchamp
Expert spécialisé

France Inter : Colère et épuisement en salles de profs... Empty Re: France Inter : Colère et épuisement en salles de profs...

par Honchamp le Dim 19 Jan 2020 - 15:09
Moi, ce que je ressens, c'est beaucoup pensent que nous (les profs) faisons beaucoup de bruit pour rien, qu'on râle beaucoup, mais qu'on est pas si malheureux que ça. Chacun pouvant y aller des problèmes rencontrés dans sa profession.

Beaucoup de gens ayant fait un peu d'études (à partir du BTS) pensent qu'ils pourraient nous remplacer (idée partagée par plusieurs surveillants de mon collège, d'après un de mes proches qui a travaillé avec eux). Parce qu'ils pensent que du point de vue "gestion de classe", ils sauraient faire. Idée partagée par pas mal de gens, même si "les gosses sont quand même difficiles aujourd'hui".
Toutes ces personnes (je parle d'enseigner en primaire ou en collège) ne voient pas l'importance qu'il y a d'avoir un bon niveau disciplinaire, et se basent sur ce qu'elles ont retenu ou le souvenir qu'elles ont de ce qu'il y avait dans leur cahier...
Bref, pas besoin d'avoir fait 5 ans d'études !!!!
J'avoue que je n'ai pas toujours les arguments pour faire passer qu'on ne peut bien enseigner que ce qu'on domine, ou que il faut avoir appris à se former de manière autonome, en pouvant être critique, etc...
Bref, pas certaine que ce qu'on pense de nous s'arrange...

Et chez les CSP+, cette condescendance "ah , vous ne gagnez que ça ? ". "Mais pourquoi vous ne faites pas autre chose" ?
Et si on dit qu'on aime ce qu'on fait, l'idée que dans ce cas, il ne faut pas se plaindre...
On est cernés !  Neutral  Rolling Eyes  humhum  pale  France Inter : Colère et épuisement en salles de profs... 964035751

_________________
"Tu verras bien qu'il n'y aura pas que moi, assise par terre comme ça.."
Stered
Stered
Doyen

France Inter : Colère et épuisement en salles de profs... Empty Re: France Inter : Colère et épuisement en salles de profs...

par Stered le Dim 19 Jan 2020 - 15:29
Chez moi, les gens sont plutôt admiratifs : "je ne sais pas comment vous faites pour faire ce métier, chapeau" Smile
Faut dire qu'en voyant certains Zados Zaffreux du coin, c'est normal Very Happy Razz Moi-même, y a des jours où je me demande !

_________________
"Il nous faut arracher la joie aux jours qui filent." Maïakovski
Himpy
Himpy
Expert

France Inter : Colère et épuisement en salles de profs... Empty Re: France Inter : Colère et épuisement en salles de profs...

par Himpy le Lun 20 Jan 2020 - 17:32
Je rejoins ce que dit Homchamp, je crois que pour beaucoup cela se limite à la gestion de classe... et que donc il ne faut pas avoir fait des études particulièrement longues... (On voit la place du savoir, de la pédagogie, de la didactique dans tout ça...) et que l'important c'est l'autorité.
D'après mon BF (aed dans un lycée pro privé) il le sait bien lui, puisqu'il les voit les profs, partir en pleurant à cause du manque d'autorité, et puis même un collègue prof lui a dit : pas besoin de ce concours sélectif pour enseigner aux bac pro. En bref, le problème de recrutement vient du concours (et du niveau scolaire pour accéder), car sinon tout le monde veut être prof, c'est évident . A vomir .... (Vous ai-je précisé que je ne lui adresse plus la parole depuis ! Very Happy)
Ah et sinon quand je parle de préparations, corrections, organisation, differenciation, compétences etc... on me parle des vacances évidemment et.... des profs de sport... (c'est bienconnu : une baballe et hop) voilà voilà...
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum