Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
melodyy
Niveau 6

Ma nouvelle vie : l'enseignement oui, mais en totale liberté - Page 4 Empty Re: Ma nouvelle vie : l'enseignement oui, mais en totale liberté

par melodyy Sam 22 Fév 2020 - 22:20

Tu as de la chance d'être bien entourée, d'avoir des personnes avisées pour te conseiller.
J'ai l'impression de me noyer dans une ''marre'' d'infos... et finalement c'est si tentant de rester là où on est.

Un grand merci pour ton témoignage Shadowoflife !
melodyy
melodyy
Niveau 6

Ma nouvelle vie : l'enseignement oui, mais en totale liberté - Page 4 Empty Re: Ma nouvelle vie : l'enseignement oui, mais en totale liberté

par melodyy Lun 24 Fév 2020 - 20:54
Bonsoir,
Comme la lecture de ton témoignage m'a marquée et m'inspire je reviens avec quelques questions :
Si tu as aujourd'hui moins d'heures devant élèves qu'auparavant, cela ne nécessite-t-il pas pour autant + de temps passé en préparation de cours au final, puisque tu dois créer un cours sur mesure pour chacun de tes clients désormais ? D'ailleurs, continues-tu à suivre les programmes de l'EN ou pas du tout ?
Enfin, as-tu élaboré un business plan avant ou t'es-tu lancée sans toutes ces considérations ?
Bonne continuation :-)

shadowoflife
shadowoflife
Érudit

Ma nouvelle vie : l'enseignement oui, mais en totale liberté - Page 4 Empty Re: Ma nouvelle vie : l'enseignement oui, mais en totale liberté

par shadowoflife Lun 24 Fév 2020 - 21:22
Hello,

Non, je n'ai finalement que peu de temps de préparation.
En cours particuliers :
- Mon élève collégienne souhaite reprendre ce qu'elle fait en cours en approfondissant, donc rien à préparer en amont : je regarde avec elle son cahier, on fait des fiches des points importants, souvent un contrôle blanc dans le style de ce que va lui demander sa prof, et on approfondit à la fin sur une feuille que je remplis avec elle. Je fais tout pendant le cours puisque je me base sur son cahier : pendant qu'elle révise du lexique, je rédige rapidement un contrôle blanc qu'elle traite ensuite, par exemple. Ainsi je me colle parfaitement aux leçons de sa prof et j'anticipe les questions des futurs contrôles (parfois au mot près, ça amuse assez mon élève, elle me lance des défis à ce sujet).
- Pour mon élève de primaire, je fais ce que je fais également avec les enfants qui suivent mes ateliers : je suis le manuel Cambridge adapté à son niveau, on fait de l'écrit, de l'oral, du lexique... Quasiment pas de préparation (10 minutes par cours).
- Pour mes deux élèves adultes, c'est de la formation continue dans le cadre de leur DIF. Ils souhaitent tous deux passer le TOEIC. Le cours consiste donc à faire des exercices blancs voire des TOEIC blancs interactifs. Je m'appuie sur des bouquins spécialisés et des sites internet. Je ne prépare que les points de grammaire, tout le reste c'est de l'entraînement intensif (notamment la compréhension orale).

Três peu de travail de préparation, donc. Pour mes ateliers c'est encore moins que ça puisque je suis les workbooks Cambridge, je n'ai donc besoin que de passer en revue la double page du jour, préparer des vidéos sur le thème travaillé, et un jeu (bingo, Simon Says...) ou des pair works ou group works pour la seconde partie en interaction du cours.

Au final je ne suis les programmes de l'EN que pour mon élève collégienne, puisque les autres (écoliers ou adultes) ne dépendent pas de l'EN pour l'anglais, ou très peu (quand on voit l'indigence du programme d'anglais en primaire, heureusement que je ne me base pas dessus sinon mes élèves de CM2 ne pourraient jamais réussir l'examen d'entrée en section internationale).
lene75
lene75
Bon génie

Ma nouvelle vie : l'enseignement oui, mais en totale liberté - Page 4 Empty Re: Ma nouvelle vie : l'enseignement oui, mais en totale liberté

par lene75 Lun 24 Fév 2020 - 21:25
Ça fait plaisir de te lire, shadow, on te sent vraiment épanouie. Bravo !

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
shadowoflife
shadowoflife
Érudit

Ma nouvelle vie : l'enseignement oui, mais en totale liberté - Page 4 Empty Re: Ma nouvelle vie : l'enseignement oui, mais en totale liberté

par shadowoflife Lun 24 Fév 2020 - 21:52
C'est vraiment gentil. Je le suis, ça fait des années que je n'ai pas ressenti ça vis-à-vis de mon boulot.

En fait ce qui me prend le plus de temps pour le moment c'est l'administratif : traiter les mails de questions, les formulaires d'inscription, les listings, les autorisations de sortie à transmettre aux écoles et à la mairie. Mais c'est assez plaisant comme partie.
melodyy
melodyy
Niveau 6

Ma nouvelle vie : l'enseignement oui, mais en totale liberté - Page 4 Empty Re: Ma nouvelle vie : l'enseignement oui, mais en totale liberté

par melodyy Lun 24 Fév 2020 - 23:10
Merci Shadow pour toutes ces précisions.
Grande capacité d'adaptation quand même ! Tu avais sûrement donné des cours particuliers avant, non ?
shadowoflife
shadowoflife
Érudit

Ma nouvelle vie : l'enseignement oui, mais en totale liberté - Page 4 Empty Re: Ma nouvelle vie : l'enseignement oui, mais en totale liberté

par shadowoflife Lun 24 Fév 2020 - 23:40
Oui, pendant mes études, j'en ai donné beaucoup ! Jamais à des adultes ni à des écoliers, plutôt à des collégiens. Mais je pense vraiment que lorsqu'on a été prof, qu'on a su gérer des classes de trente voire trente-cinq élèves en lycée, on est à même de gérer ce genre de mission. C'est tellement plus facile et reposant ! Même mes petits de maternelle (ils sont 12) sont reposants à côté, et quelle fraîcheur, quel enthousiasme ! J'ai l'impression d'être la Reine des Neiges dans leurs yeux émerveillés ("la maîtresse elle parle trop bien anglais c'est trop beau") Very Happy
Leclochard
Leclochard
Empereur

Ma nouvelle vie : l'enseignement oui, mais en totale liberté - Page 4 Empty Re: Ma nouvelle vie : l'enseignement oui, mais en totale liberté

par Leclochard Mar 25 Fév 2020 - 9:45
Bravo : Je suis super content pour toi. Beau projet de vie !  C'est aussi une chance pour les élèves qui te sont confiés. Tu as de l'expérience et tu es motivée.

J'ai juste une question: est-ce que tu comptes démissionner ou vas-tu prolonger ta demande de disponibilité ?

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
shadowoflife
shadowoflife
Érudit

Ma nouvelle vie : l'enseignement oui, mais en totale liberté - Page 4 Empty Re: Ma nouvelle vie : l'enseignement oui, mais en totale liberté

par shadowoflife Mar 25 Fév 2020 - 9:56
Tu es adorable ! J'ai surtout eu de la chance d'être dans un contexte propice à ce projet, et d'arriver au bon moment pour proposer des partenariats avec les mairies (contexte électoral...). Et puis, sans le soutien de mon conjoint (psychologique et financier, il faut bien l'avouer), je n'aurais jamais osé franchir le pas. J'aurais fini en burn-out, je pense.

Bonne question pour la dispo / démission. Pour l'instant, je reste en dispo par "confort psychologique". J'attends de voir les conditions exactes de la rupture conventionnelle.
Leclochard
Leclochard
Empereur

Ma nouvelle vie : l'enseignement oui, mais en totale liberté - Page 4 Empty Re: Ma nouvelle vie : l'enseignement oui, mais en totale liberté

par Leclochard Mar 25 Fév 2020 - 10:39
Chacun profite ou non des circonstances. C'est un mélange de chance et d'opportunisme. C'est très inspirant de voir des gens qui prennent les choses en mains. J'aime bien le tien car il est réaliste. Difficile d'imiter celui qui gagne au loto.
J'ai vu une collègue dont le conjoint était Américain a décidé de quitter la France et de changer de vie. Un autre passionné de musique est devenu DJ après avoir rencontré une vedette dont j'ai oublié le nom... j'ai croisé aussi celle qui a démissionné pour peindre.. Plein de chemins sont possibles.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
shadowoflife
shadowoflife
Érudit

Ma nouvelle vie : l'enseignement oui, mais en totale liberté - Page 4 Empty Re: Ma nouvelle vie : l'enseignement oui, mais en totale liberté

par shadowoflife Mar 25 Fév 2020 - 11:38
C'est vrai. Mon projet a commencé en octobre mais j'ai attendu qu'il soit bien ancré, pérenne et réellement actif pour oser témoigner ici. J'avais vraiment envie de montrer qu'avec pas grand-chose d'autre que notre expérience de prof, on peut se lancer dans une voie similaire mais indépendante, que ça peut marcher et être beaucoup plus confortable à vivre, tout en ne mobilisant pas vraiment d'autres compétences que celles qu'on maîtrise déjà.
zigmag17
zigmag17
Esprit éclairé

Ma nouvelle vie : l'enseignement oui, mais en totale liberté - Page 4 Empty Re: Ma nouvelle vie : l'enseignement oui, mais en totale liberté

par zigmag17 Mar 25 Fév 2020 - 12:04
C'est très tentant, et admirable à la fois. Franchement, chapeau bas pour ton courage, ton énergie et ta prise d'initiative. Je ne suis pas capable de suivre ton exemple car je suis timorée par rapport à ma situation matérielle (seule donc un seul salaire), et psychologique (seule, donc à devoir tout porter sans cesse c'est lourd à la longue, et j'ai une nature à ressasser et à stresser). Tu as très bien expliqué tout cela.
Cela dit, chacun suit son chemin en effet et tout peut arriver, c'est ce que je me dis!
Merci pour ton témoignage plein de dynamisme ! Et plein de bonnes choses pour la suite fleurs2
shadowoflife
shadowoflife
Érudit

Ma nouvelle vie : l'enseignement oui, mais en totale liberté - Page 4 Empty Re: Ma nouvelle vie : l'enseignement oui, mais en totale liberté

par shadowoflife Mer 26 Fév 2020 - 10:52
C'est très gentil ! Mais je n'ai pas eu tant de courage que ça, mon conjoint m'a pas mal boostée et de toute façon c'était ça ou un gros gros mal-être à traîner encore longtemps... Je ne me serais pas lancée seule, je suis assez timorée et stressée moi aussi.
CarmenLR
CarmenLR
Fidèle du forum

Ma nouvelle vie : l'enseignement oui, mais en totale liberté - Page 4 Empty Re: Ma nouvelle vie : l'enseignement oui, mais en totale liberté

par CarmenLR Mer 26 Fév 2020 - 11:43
Bravo shadowoflife. C'est impressionnant, si, si !

Je ne comprends pas la différence entre une association, une entreprise et une microentreprise ?

Je pense que tu bénéficies d'un contexte favorable et c'est formidable. Dans une grande métropole, avec un environnement universitaire et des Berlitz et consort partout, cela me semble moins prometteur.
Mélusine2
Mélusine2
Niveau 6

Ma nouvelle vie : l'enseignement oui, mais en totale liberté - Page 4 Empty Re: Ma nouvelle vie : l'enseignement oui, mais en totale liberté

par Mélusine2 Mer 26 Fév 2020 - 13:50
Quelle misère que cette EN si décourageante titanic ... Bravo à toi, shadow.
avatar
nigousse
Habitué du forum

Ma nouvelle vie : l'enseignement oui, mais en totale liberté - Page 4 Empty Re: Ma nouvelle vie : l'enseignement oui, mais en totale liberté

par nigousse Mer 26 Fév 2020 - 16:09
Merci pour ce témoignage, ça me remonte le moral. J'ai dans un coin de ma tête un projet de ce type depuis quelques années; en ce qui me concerne ce serait en français et coaching scolaire ( méthodologie) et orthographique. Je vis dans un parc résidentiel peuplé d'enfants de tous les formats, des écoles ( notamment privées) à proximité donc je pense que le potentiel de clientèle est là. Mais je n'arrive pas à me lancer ( plus peureuse que moi tu meurs, la peur de manquer toussa...) et la peur de ne pas savoir gérer l'aspect administratif. J'ai lu plein de trucs mais je n'arrive toujours pas à comprendre comment monter une micro-entreprise, faut-il un compte bancaire pro? qu'en est-il de l'impôt sur le revenu, des cotisations? de la comptabilité? ( je suis fâchée avec les chiffres), c'est cet aspect qui me semble insurmontable et me bloque, je me noye dans la masse d'informations mais ton témoignage me donne envie de passer outre.
shadowoflife
shadowoflife
Érudit

Ma nouvelle vie : l'enseignement oui, mais en totale liberté - Page 4 Empty Re: Ma nouvelle vie : l'enseignement oui, mais en totale liberté

par shadowoflife Mer 26 Fév 2020 - 16:40
L'administratif est facile à gérer car on est très guidé par le rythme de la paperasse (URSSAF etc.). Pour créer une micro-entreprise, il faut aller sur le portail dédié (sur le site du gouvernement), ça se fait en ligne en 10 minutes. Le compte bancaire pro doit être ouvert ensuite car il faut avoir reçu un numéro de SIRET. L'impôt sur le revenu a un taux fixe tant que tu es dans les plafonds fixés. Je le paie en même temps que mes charges / taxes pour le moment, il est de l'ordre de 2%.

Une association n'est soumise à aucune taxe. Elle peut employer des salariés (elle paie alors des charges sociales comme toute entreprise), ou faire appel à des indépendants (c'est le cas de la mienne).

J'ai un compte pro pour ma micro-entreprise et un compte pour mon association car la compta doit quand même être rigoureuse (mais c'est facile).
Pseudo
Pseudo
Demi-dieu

Ma nouvelle vie : l'enseignement oui, mais en totale liberté - Page 4 Empty Re: Ma nouvelle vie : l'enseignement oui, mais en totale liberté

par Pseudo Mer 26 Fév 2020 - 17:58
@zigmag17 a écrit:C'est très tentant, et admirable à la fois. Franchement, chapeau bas pour ton courage, ton énergie et ta prise d'initiative. Je ne suis pas capable de suivre ton exemple car je suis timorée par rapport à ma situation matérielle (seule donc un seul salaire), et psychologique (seule, donc à devoir tout porter sans cesse c'est lourd à la longue, et j'ai une nature à ressasser et à stresser). Tu as très bien expliqué tout cela.
Cela dit, chacun suit son chemin en effet et tout peut arriver, c'est ce que je me dis!
Merci pour ton témoignage plein de dynamisme ! Et plein de bonnes choses pour la suite fleurs2

Je me souviens d'une néo qui disait ne ps pouvoir faire autre chose car son mari ne le voyait pas d'un bon oeil, sa famille en général non plus. Si elle avait été seule, elle se serait lancée.
De mon coté, j'étais seule, un seul salaire, un loyer parisien, du genre angoissée (mais on se rend compte un jour que c'est l’inaction qui entretien beaucoup l'angoisse), et je me suis quand même lancée, et je me suis parfois dit que tant que j'étais en couple, je ne me donnais pas le droit.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche
zigmag17
zigmag17
Esprit éclairé

Ma nouvelle vie : l'enseignement oui, mais en totale liberté - Page 4 Empty Re: Ma nouvelle vie : l'enseignement oui, mais en totale liberté

par zigmag17 Mer 26 Fév 2020 - 20:07
Il faut avoir du cran pour se lancer, c'est sûr, et oser affronter les risques. Pour l'instant je n'ai pas ce courage Ma nouvelle vie : l'enseignement oui, mais en totale liberté - Page 4 2950807625
Cléopâtre
Cléopâtre
Niveau 4

Ma nouvelle vie : l'enseignement oui, mais en totale liberté - Page 4 Empty Re: Ma nouvelle vie : l'enseignement oui, mais en totale liberté

par Cléopâtre Jeu 27 Fév 2020 - 0:52
@shadowoflife: un grand bravo et plein de bonheur pour la suite. Le projet tente beaucoup de profs je crois: enseigner en dehors de l'EN.
Ce qui m'impressionne beaucoup moi aussi, c'est ta capacité à rebondir! Je n'ai pas du tout le même, ou plutôt, je crois que je me suis trop laissée trop longtemps ou trop facilement (je ne sais pas comment le dire) démolir par cette ère expérience professionnelle dans l'EN.

@Pseudo:
@Pseudo a écrit: je me suis parfois dit que tant que j'étais en couple, je ne me donnais pas le droit.

Pardon Pseudo si j'ai mal compris, je prends la conversation un peu au vol: veux-tu dire que lorsque tu étais en couple, tu n'osais pas, et qu'ensuite, célibataire, tu as franchi le pas?
Pseudo
Pseudo
Demi-dieu

Ma nouvelle vie : l'enseignement oui, mais en totale liberté - Page 4 Empty Re: Ma nouvelle vie : l'enseignement oui, mais en totale liberté

par Pseudo Jeu 27 Fév 2020 - 6:57
@Cléopâtre a écrit:
@Pseudo:
@Pseudo a écrit: je me suis parfois dit que tant que j'étais en couple, je ne me donnais pas le droit.

Pardon Pseudo si j'ai mal compris, je prends la conversation un peu au vol: veux-tu dire que lorsque tu étais en couple, tu n'osais pas, et qu'ensuite, célibataire, tu as franchi le pas?

Cela n'a pas été si mécanique, mais force est de constater que, en couple, je ne me donnais pas le droit de grand chose. En fait, j'étais beaucoup absorbée par mon homme, la relation, la construction du couple, la maison, les projets communs, etc. et je ne m'occupais pas beaucoup de mon évolution personnelle.
Un psy m'a un jour dit : "dans un couple il y en a souvent un qui se met en satellite de l'autre, et c'est souvent la femme". Et bien j'étais un satellite, une cheville ouvrière de la relation et du couple. Solo j'ai pu me remettre à ma juste place : au centre de ma vie. J'ai vécu là où j'en avais envie, j'ai fait des voyages que j'avais envie de faire, je me suis occupée de moi en faisant une thérapie, etc. Et j'ai petit à petit pris mon envol professionnel. Avec le poids que représentait ma vie de couple (mon mari était un homme très doux, mais assez absent de la relation et de tout un tas de trucs que je gérais seule pour deux) je ne l'aurais surement jamais fait.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche
shadowoflife
shadowoflife
Érudit

Ma nouvelle vie : l'enseignement oui, mais en totale liberté - Page 4 Empty Re: Ma nouvelle vie : l'enseignement oui, mais en totale liberté

par shadowoflife Jeu 27 Fév 2020 - 7:28
Pseudo, ce que tu racontes fait écho en moi, pas par rapport à mon couple mais par rapport à d'autres proches assez toxiques... En fait, cette reconversion professionnelle n'est pas qu'un tournant dans ma vie pro, elle participe d'un changement global de ce que je suis : pour la première fois de ma vie, je me suis autorisée en décembre dernier à aller voir un psy, ce qui m'a fait beaucoup de bien (en une seule séance !). J'ai compris que ma posture de petite fille vis-à-vis de plusieurs proches (mon père, sa compagne, mes beaux-parents) retentissait sur de nombreux domaines, dont pro (la bonne petite prof qui ne fait pas de vagues, qui prend constamment sur elle, c'etait moi), et que j'étais en train d'amorcer le changement. En fait, il a fallu cette décision sur le plan pro pour que j'ose enfin remettre à plat des choses dans ma vie perso. Ça m'a valu de faire enfin tomber le masque de la compagne de mon père, une femme odieuse et manipulatrice que j'ai enfin mise à jour, et d'oser me poser en égale d'autres adultes toxiques de mon entourage, qui ne voyaient en moi que la petite fille impressionnable que j'étais.
C'est fou mais il m'aura fallu 35 ans pour arriver à un équilibre personnel. En me détachant de ce job qui me rendait malheureuse, j'en ai profité pour faire le ménage dans ma vie, en quelque sorte. Mon conjoint a d'ailleurs dit qu'il avait craint pour lui-même devant ma détermination à prendre des décisions radicales. Bon, tout n'est pas réglé (il faut encore que j'envoie paître mes BP), mais on y vient, petit à petit !
Celadon
Celadon
Demi-dieu

Ma nouvelle vie : l'enseignement oui, mais en totale liberté - Page 4 Empty Re: Ma nouvelle vie : l'enseignement oui, mais en totale liberté

par Celadon Jeu 27 Fév 2020 - 7:53
Ebé Shadow, ça c'est du ménage !!! Tu dis avoir mis 35 ans pour parvenir à un équilibre personnel, mais pendant ce temps ton indépendance incubait. Tu savais ce qui te rendait malheureuse mais tu n'étais pas prête à décider et assumer les ruptures qu'elle impliquait. Je te dis bravo, je suis admirative de ce que tu as entrepris, les entraves semblaient nombreuses dans tous les domaines de ta vie. Et tu sais, sois bien consciente que tu peux être fière. Il y a tellement de personnes qui ne parviennent pas à envoyer bouler ce qui les ronge petit à petit, par peur du changement et nécessité de prendre le taureau par les cornes...
Cléopâtre
Cléopâtre
Niveau 4

Ma nouvelle vie : l'enseignement oui, mais en totale liberté - Page 4 Empty Re: Ma nouvelle vie : l'enseignement oui, mais en totale liberté

par Cléopâtre Jeu 27 Fév 2020 - 13:25

Merci à vous deux pour vos réponses très éclairantes

@Pseudo a écrit: Cela n'a pas été si mécanique, mais force est de constater que, en couple, je ne me donnais pas le droit de grand chose. En fait, j'étais beaucoup absorbée par mon homme, la relation, la construction du couple, la maison, les projets communs, etc. et je ne m'occupais pas beaucoup de mon évolution personnelle.

Je retire de cela quelque chose de très juste: on ne s'autorise pas à donner au problème principal de notre vie toute l'attention qu'il mérite. Parce que c'est un énorme problème d'être malheureux (très malheureuse et en souffrance pour ce qui me concerne) dans son travail.

Et pour certaines personnes (dont moi malheureusement), il n'est pas possible de se construire sans ce socle (travail).
Pseudo
Pseudo
Demi-dieu

Ma nouvelle vie : l'enseignement oui, mais en totale liberté - Page 4 Empty Re: Ma nouvelle vie : l'enseignement oui, mais en totale liberté

par Pseudo Jeu 27 Fév 2020 - 14:33
@Cléopâtre a écrit:
Merci à vous deux pour vos réponses très éclairantes

@Pseudo a écrit: Cela n'a pas été si mécanique, mais force est de constater que, en couple, je ne me donnais pas le droit de grand chose. En fait, j'étais beaucoup absorbée par mon homme, la relation, la construction du couple, la maison, les projets communs, etc. et je ne m'occupais pas beaucoup de mon évolution personnelle.

Je retire de cela quelque chose de très juste: on ne s'autorise pas à donner au problème principal de notre vie toute l'attention qu'il mérite. Parce que c'est un énorme problème d'être malheureux (très malheureuse et en souffrance pour ce qui me concerne) dans son travail.

Et pour certaines personnes (dont moi malheureusement), il n'est pas possible de se construire sans ce socle (travail).

Ah bon ? Mais si tu gagnais au loto, ou un gros héritage, tu continuerais à aller travailler ? Tu aurais besoin de ce "socle" ? Et le jour où il n'y a plus de travail (comme pendant les vacances ou à la retraite), tout s'effondre ? Et en quoi ce socle est-il si indispensable alors qu'il te fait présentement souffrir ? C'est bien curieux vu de ma fenêtre.
J'aime beaucoup mon activité professionnelle actuelle, mais si pour une raison ou une autre je devais ou décidais de l'arrêter, je sais qu'il y a bien d'autre choses dans ma vie, beaucoup de choses que je veux ou pourrais faire.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche
Cléopâtre
Cléopâtre
Niveau 4

Ma nouvelle vie : l'enseignement oui, mais en totale liberté - Page 4 Empty Re: Ma nouvelle vie : l'enseignement oui, mais en totale liberté

par Cléopâtre Jeu 27 Fév 2020 - 14:45
@Pseudo a écrit:

Ah bon ? Mais si tu gagnais au loto, ou un gros héritage, tu continuerais à aller travailler ? Tu aurais besoin de ce "socle" ? Et le jour où il n'y a plus de travail (comme pendant les vacances ou à la retraite), tout s'effondre ? Et en quoi ce socle est-il si indispensable alors qu'il te fait présentement souffrir ? C'est bien curieux vu de ma fenêtre.
J'aime beaucoup mon activité professionnelle actuelle, mais si pour une raison ou une autre je devais ou décidais de l'arrêter, je sais qu'il y a bien d'autre choses dans ma vie, beaucoup de choses que je veux ou pourrais faire.


Non, pas si j'étais rentière ou je gagnais au loto(et encore, je ne sais pas...) Mais ce n'est pas le cas, j'ai donc besoin d'une activité rémunérée pour me nourrir et me loger, et même (c'est bien le plus triste, c'est le poids du regard de la société) pour avoir une estime de moi. Si je n'ai pas "ce socle", je suis bouffée par la culpabilité.
En m'arrêtant de faire ce qui me faisais pourtant beaucoup souffrir, je me suis littéralement effondrée.

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum