Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
EdithW
Habitué du forum

[Privé] Appel à témoignages : quelles sont vos conditions de travail dans l'enseignement privé ? - Page 5 Empty Re: [Privé] Appel à témoignages : quelles sont vos conditions de travail dans l'enseignement privé ?

par EdithW le Lun 22 Juin 2020 - 11:52
@lucil a écrit:"En même temps, sans vouloir me fâcher avec tout le monde ici, il faudrait savoir ce qu'on veut."

Qui ça? Les enseignants, les élèves?
Il faudrait déjà que l'établissement scolaire face preuve de transparence aussi bien vis à vis de l'équipe enseignante que des parents.
Les messes-basses  sont une pratique courante à la tête de l'établissement scolaire. Rien n'est posé clairement sur la table, toute chose s'exprime par insinuations, escamouches, rumeurs.... C'est passionnant!

Tout le monde! Si les choses sont claires dès le départ... Si un CE vous dit lors de l'entretien : je vous préviens, la messe hebdomadaire est obligatoire pour tous les élèves (en prenant un exemple extrême, hein), et vous devez les accompagner, vous acceptez, ou non. Vous n'êtes pas pris en traitre avec un responsable qui vous pousse à y aller, sans le dire vraiment, tout en vous faisant comprendre que tout le monde le fait...etc. Mais dans une société française où 5% des 60% qui se disent catholiques (chiffres à vérifier) vont à la messe, et nettement moins fréquentent les textes et les théologiens, ils auront du mal à remplir si une pratique et/ou une sympathie est requise. C'est la quadrature du cercle. Plus de prêtres, plus de messe, plus de caté, plus d'enseignement catho.
EdithW
EdithW
Habitué du forum

[Privé] Appel à témoignages : quelles sont vos conditions de travail dans l'enseignement privé ? - Page 5 Empty Re: [Privé] Appel à témoignages : quelles sont vos conditions de travail dans l'enseignement privé ?

par EdithW le Lun 22 Juin 2020 - 12:00
@Lokomazout a écrit:Perso, bientôt 25 années d'enseignement privé sous contrat. Un très bon bilan, combien même certain.e.s CDE peuvent être parfois envahissant.e.s., tel un roi/une reine sur son royaume... Actuel CDE particulièrement à l'écoute de l'équipe, notamment pendant cette période particulière de confinement/déconfinement), donc ça se passe plutôt bien.

Il me semble que la situation en Bretagne est assez particulière, la grande quantité d'établissements fait que les CE ont intérêt à garder leurs équipes et donc à les traiter correctement, sinon, le collège/lycée le plus proche à 15 km est accessible. Corrige-moi si je me trompe. C'est d'ailleurs très demandé pour les mutations, contrairement à l'Auvergne où je suis...

Chez nous on se retrouve à devoir faire des heures de route pour rejoindre l'établissement le plus proche... si on est en perte d'heures ou qu'on doit faire un complément. Je reprends à plein temps à la rentrée, j'aurai 45 minutes (aller) pour arriver à mon collège actuel, et 1H50 (aller, quand il ne neige pas) pour aller jusqu'au suivant pour le complément. Dans mon département, seulement 2 lycée généraux/ LP, un agri, 5 collèges. Avec route de montagne où on roule à 40 dans tous les sens. Donc, en effet, les CE peuvent être très exigeants voire caractériels, ils ne risquent pas grand chose, c'est difficile de claquer la porte pour aller voir ailleurs. Surtout avec une famille, un crédit...
Philomène87
Philomène87
Expert spécialisé

[Privé] Appel à témoignages : quelles sont vos conditions de travail dans l'enseignement privé ? - Page 5 Empty Re: [Privé] Appel à témoignages : quelles sont vos conditions de travail dans l'enseignement privé ?

par Philomène87 le Jeu 10 Sep 2020 - 22:32
Je remonte un 2e topic...
Je suis en conflit ouvert avec mon cde, je compte ne pas céder à ce qu'il me demande de faire (du soutien gratuit), je sais qu'il va me pourrir l'année mais j'ai peur que ça aille plus loin.
Savez-vous si en tant que titulaire dans l'enseignement privé, on peut se faire licencier ? Pour ce genre de raison en tout cas ?
Merci d'avance.

Clecle78
Clecle78
Fidèle du forum

[Privé] Appel à témoignages : quelles sont vos conditions de travail dans l'enseignement privé ? - Page 5 Empty Re: [Privé] Appel à témoignages : quelles sont vos conditions de travail dans l'enseignement privé ?

par Clecle78 le Jeu 10 Sep 2020 - 22:34
Je ne vois pas pourquoi on te licencierait pour ça ! Fais toi aider par un syndicat.
EdithW
EdithW
Habitué du forum

[Privé] Appel à témoignages : quelles sont vos conditions de travail dans l'enseignement privé ? - Page 5 Empty Re: [Privé] Appel à témoignages : quelles sont vos conditions de travail dans l'enseignement privé ?

par EdithW le Jeu 10 Sep 2020 - 22:37
Non, pas de licenciement possible, ton employeur c’est l’état, pas ton CDE. Demande conseil à un syndicat mais surtout sois ferme et sûr de toi, de ton droit. La majorité des ce du privé sont assez vite calmés quand on montre sa détermination. Et si tu as un CSE, fais appel à eux. Quelle plaie l’appel constant au bénévolat !!!
Philomène87
Philomène87
Expert spécialisé

[Privé] Appel à témoignages : quelles sont vos conditions de travail dans l'enseignement privé ? - Page 5 Empty Re: [Privé] Appel à témoignages : quelles sont vos conditions de travail dans l'enseignement privé ?

par Philomène87 le Jeu 10 Sep 2020 - 22:39
Le souci c'est que c'est la politique de l'établissement. C'était déjà comme ça quand je suis arrivée, mais en acceptant le poste je ne le savais pas. C'est sûr j'aurais dû muter dès l'année suivante mais le contexte était différent. Tout le monde accepte de le faire... Je passe pour l'égoïste, la râleuse, j'ai déjà plusieurs collègues qui ne me disent plus bonjour (alors que je n'ai pas refusé ça devant elles, elles n'ont pas entendu, donc ça doit bien baver dans mon dos), c'est une horreur. Je m'attends à vivre la pire année de ma vie, mais ce cde a déjà montré qu'il pouvait être vicieux (des contractuels en ont fait les frais) donc j'ai un peu peur...

Edit : j'ai fini par accepter, la pression était trop forte. Je me hais depuis, j'ai l'impression d'avoir été faible. Mais j'ai décidé d'utiliser cette heure pour faire mon boulot à moi (et garder un oeil sur les élèves et les aider quand ils demandent), le souci c'est que je suis en binôme avec une collègue qui passe 1h derrière chaque élève (même ceux qui ne demandent pas) et elle a insinué que j'en foutais pas une. Puis est arrivé le fayot en chef qui a vu ça et demain le cde sera au courant. Là je compte rester ferme (après tout, j'ai "accepté" le soutien, qu'il soit déjà content)... Mais je me fais inspecter cette année... Je ne sais pas ce que ça va donner...
Ca m'apprendra, la prochaine fois, à me renseigner sur les établissements sur lesquels je postule.
Puck
Puck
Doyen

[Privé] Appel à témoignages : quelles sont vos conditions de travail dans l'enseignement privé ? - Page 5 Empty Re: [Privé] Appel à témoignages : quelles sont vos conditions de travail dans l'enseignement privé ?

par Puck le Jeu 10 Sep 2020 - 22:47
Des collègues couards, tu n’as pas fini d’en rencontrer. Tu peux aller discuter posément avec ton CdE en te faisant accompagner d’un délégué syndical. Il n’est bien sûr pas obligé d’enseigner dans le même bahut que toi. Je te conseille de réagir vite. Quant aux collègues, laisse béton !

_________________
"Ce que nous avons fait, aucune bête au monde ne l'aurait fait. 
Mais nous nous en sommes sortis. Et nous voici confrontés à l'ingratitude de la nation. Pourtant, c'était pas ma guerre. C'était pas ma guerre, oh non !"
Cripure
Lokomazout
Lokomazout
Niveau 7

[Privé] Appel à témoignages : quelles sont vos conditions de travail dans l'enseignement privé ? - Page 5 Empty Re: [Privé] Appel à témoignages : quelles sont vos conditions de travail dans l'enseignement privé ?

par Lokomazout le Jeu 10 Sep 2020 - 22:51
@Philomène87 a écrit:du soutien gratuit

De mieux en mieux !
Dans notre collège sont proposées ponctuellement des heures de soutien, sur la base du volontariat, et payées bien entendu.
Clecle78
Clecle78
Fidèle du forum

[Privé] Appel à témoignages : quelles sont vos conditions de travail dans l'enseignement privé ? - Page 5 Empty Re: [Privé] Appel à témoignages : quelles sont vos conditions de travail dans l'enseignement privé ?

par Clecle78 le Jeu 10 Sep 2020 - 22:56
Tu n'as pas à t'excuser de ne pas vouloir faire du bénévolat ! C'est une secte ce bahut ou quoi ?
Philomène87
Philomène87
Expert spécialisé

[Privé] Appel à témoignages : quelles sont vos conditions de travail dans l'enseignement privé ? - Page 5 Empty Re: [Privé] Appel à témoignages : quelles sont vos conditions de travail dans l'enseignement privé ?

par Philomène87 le Jeu 10 Sep 2020 - 23:01
En fait c'est difficile car nous faisons des cours de 50 mn, donc c'est pour "restituer" les 5 mn. Mais je trouve ça moyen...
Czar
Czar
Niveau 4

[Privé] Appel à témoignages : quelles sont vos conditions de travail dans l'enseignement privé ? - Page 5 Empty Re: [Privé] Appel à témoignages : quelles sont vos conditions de travail dans l'enseignement privé ?

par Czar le Jeu 10 Sep 2020 - 23:27
Je dois reconnaitre pour le coup que si c'est pour restituer les 5' de différence entre un cours de 50' et un cours de 55', de mon point de vue cela ne me semble guère choquant dans la mesure où on soit bien à 5'*18 dans le cadre d'un temps plein. D'autant plus si la précédente équipe était d'accord avec ce principe qui à été décidé avec la direction.

Ce qui par contre apparait anormal est le fait que cela ne soit pas évoqué par le chef d’établissement lors de l'entretien concernant le poste.
ET ensuite il y a bien sûr la manière de faire et de dire les choses, ton établissement et l'équipe ne fait pas rêver.

Courage à toi Philomène:fleurs: Renseigne toi sur les établissements que tu vises, ça occupe l'esprit et quand on arrive à se projeter ça va mieux Smile
Philomène87
Philomène87
Expert spécialisé

[Privé] Appel à témoignages : quelles sont vos conditions de travail dans l'enseignement privé ? - Page 5 Empty Re: [Privé] Appel à témoignages : quelles sont vos conditions de travail dans l'enseignement privé ?

par Philomène87 le Jeu 10 Sep 2020 - 23:38
Oui, je me suis faite avoir, car quand j'ai postulé sur ce poste c'était pour mon année de T1 et je n'avais jusqu'alors que deux établissements derrière moi, qui ne pratiquaient pas ça. Je ne pensais même pas que ce système puisse exister. J'ai postulé naïvement sur des postes sans me renseigner, et à l'entretien ça n'avait pas été évoqué. Je l'avais découvert le jour de la pré-rentrée. Découvrant alors que ça se pratiquait dans tous les établissements alentour, il aurait fallu que je change de département, que je re-déménage, etc. Ca fait 6 ans, et maintenant je sature tellement que je suis prête à tout plaquer (revendre mon appartement) pour retourner dans des endroits où on respecte un peu plus le travail des personnels (chez nous, une femme de ménage s'est vu refuser le paiement des heures sup', au motif "chez nous l'état d'esprit c'est le bénévolat" ; rien qu'en entendant ça, j'ai failli gerber).

Pour l'histoire des restitutions, ce que je trouve anormal, c'est qu'entre deux cours, on ne va pas prendre 5 mn de pause. Et pourtant, on nous les fait restituer. Alors maintenant, par principe, j'arrive pile à l'heure. Mais une nouvelle, qui a voulu faire pareil, s'est fait reprendre "il faut arriver un peu avant car pendant ce temps les élèves sont seuls". Je lui ai dit de ne pas se laisser faire, 50 mn c'est 50 mn, sinon les restitutions n'ont plus lieu d'être.

Donc oui, je relativise, ce n'est pas du bénévolat pur et simple. Mais je regrette les deux établissements où j'étais avant, où les équipes étaient plus "rebelles", et je crois bien que je vais repostuler dessus...
Pat B
Pat B
Neoprof expérimenté

[Privé] Appel à témoignages : quelles sont vos conditions de travail dans l'enseignement privé ? - Page 5 Empty Re: [Privé] Appel à témoignages : quelles sont vos conditions de travail dans l'enseignement privé ?

par Pat B le Ven 11 Sep 2020 - 9:31
Mon chef essaie depuis 2 ans de nous faire passer aux 50 min, avec 5 min de battement entre chaque cours, en espérant bien nous faire animer des études dirigées et du soutien avec les 18*5 min récupérées (il est bon prince, il nous fera cadeau de la moitié puisqu'il est conscient qu'on a parfois pas vraiment de pause sur ces 5 min.... pff...). Pour le moment, on refuse en bloc... Enfin, quand je dis en bloc, environ 60% ont signé la lettre de refus argumentée que je lui ai remise, les autres n'ont pas osé (stagiaires, contractuels, et même un ou deux qui n'étaient pas contre). Et puis j'ai un argument en béton : les emplois du temps seront encore plus compliqués à faire tenir dans les horaires...

Bon courage à toi, mais effectivement, si l'équipe a accepté cette organisation, tu es coincé. A moins que toute l'équipe insiste pour revenir à l'autre organisation... (et il y en a toujours qui trouveront ce système très bien, le cde s'appuiera dessus). Ta seule échappatoire c'est de muter. En attendant, personnellement, je considérerais que je dois ce temps récupéré à mes élèves et à eux seuls, et exclusivement dans ma matière, et que tous doivent en bénéficier : je demanderais donc à avoir 1/2h de plus chacune de mes classe, tous les 15 jours....
EdithW
EdithW
Habitué du forum

[Privé] Appel à témoignages : quelles sont vos conditions de travail dans l'enseignement privé ? - Page 5 Empty Re: [Privé] Appel à témoignages : quelles sont vos conditions de travail dans l'enseignement privé ?

par EdithW le Ven 11 Sep 2020 - 10:49
Nous avons 50 min de cours, les 5 min restantes sont récupérées sous forme de vendredis "banalisés" ("occupationnels" serait plus juste vu ce qu'on y fait). C'est carré et c'est prévu dès le début d'année et expliqué aux nouveaux lors des entretiens. En gros, les profs à plein temps doivent être là tous les vendredis a-midi, une semaine cours, une semaine banalisé, ceux à temps partiel, au pro-rata. Et ceux qui ont très peu d'heures mais doivent venir davantage (arts pla, musique...), récupèrent en HSE car ce temps supplémentaire correspond grosso modo à des projets artistiques pour lesquels on a pas mal de HSE.

Je suis assez dubitative sur ce système qui revient tout de même à "voler" à la fois nos élèves et notre employeur, puisqu'on supprime des cours, et qu'on restitue ce temps pour tout autre chose, chez nous, c'est clairement un BAFA qu'il faudrait pour les vendredis banalisés, pas un CAPES...

Dans mon premier bahut, on avait un système similaire, mais c'était restitué en fin de journée, sous forme d'ateliers qui étaient en grande majorité scolaires (soutien maths, approfondissement anglais...), pas du tout la même chose! Sous prétexte d'être innovants, on fait de jolis dossier pleins de jargon pour espérer obtenir un sursis pour la DHG ou recruter des élèves en plus, et en fait, le résultat, c'est quand même la réduction du temps d'apprentissage. J'aimerais qu'on me prouve que 20 minutes de maths en moins par semaine en 6è équivalent à 20 minutes de fabrication de cartes de Noël ou de ramassage de déchets dans la nature...
Citoyen
Citoyen
Niveau 3

[Privé] Appel à témoignages : quelles sont vos conditions de travail dans l'enseignement privé ? - Page 5 Empty Re: [Privé] Appel à témoignages : quelles sont vos conditions de travail dans l'enseignement privé ?

par Citoyen le Ven 11 Sep 2020 - 11:05
@Philomène87 a écrit:En fait c'est difficile car nous faisons des cours de 50 mn, donc c'est pour "restituer" les 5 mn. Mais je trouve ça moyen...

C'est plus que moyen. En effet "La circulaire N°76-121 du 24 mars 1976, toujours en vigueur, rappelle que "l’heure de cours se répartit
obligatoirement en 55 minutes d’enseignement et en 5 minutes d’interclasse, dont la durée ne peut être augmentée, même en cas de nécessité, au détriment du temps consacré à l’enseignement" (vu sur site SNEIP-CGT).

Certes une circulaire n'est pas réglementaire (contrairement à ce que dit ce syndicat plus loin), et il n'y a aucun texte réglementaire qui donne, de façon nette, la possibilité de faire moins d'une heure. Mais l'usage quasi généralisé depuis des dizaines d'années est bien de 55 minutes, aussi bien dans le privé que dans le public, sans rattraper les 5 minutes manquantes. Pourquoi devrait-on rattraper 5 minutes manquantes de plus?

Ensuite, quand on a 18h de cours, cela signifie 18 séquences, pas 20. Une séquence de cours est un tout cohérent, qu'elle soit de 55 minutes, ou de 50 minutes. 50 minutes, sauf exception, est probablement trop court pour mener à bien une séquence. Certes une équipe pédagogique pourrait trouver des arguments, mais lesquels, si ce n'est principalement sa soumission à un chef d'établissement?

Enfin, en supposant qu'un rattrapage des 5 minutes X 18 heures soit possible, il faudrait que son contenu soit à l'initiative de l'enseignant. Les élèves n'ayant pas leur "dû" avec les 50 minutes, l'enseignant pourrait faire les cours en retard, en partie à cause des 50 minutes...
Citoyen
Citoyen
Niveau 3

[Privé] Appel à témoignages : quelles sont vos conditions de travail dans l'enseignement privé ? - Page 5 Empty Re: [Privé] Appel à témoignages : quelles sont vos conditions de travail dans l'enseignement privé ?

par Citoyen le Ven 11 Sep 2020 - 11:12
@Philomène87 a écrit:Oui, je me suis faite avoir, car quand j'ai postulé sur ce poste c'était pour mon année de T1 et je n'avais jusqu'alors que deux établissements derrière moi, qui ne pratiquaient pas ça. Je ne pensais même pas que ce système puisse exister. J'ai postulé naïvement sur des postes sans me renseigner, et à l'entretien ça n'avait pas été évoqué. Je l'avais découvert le jour de la pré-rentrée. Découvrant alors que ça se pratiquait dans tous les établissements alentour, il aurait fallu que je change de département, que je re-déménage, etc. Ca fait 6 ans, et maintenant je sature tellement que je suis prête à tout plaquer (revendre mon appartement) pour retourner dans des endroits où on respecte un peu plus le travail des personnels (chez nous, une femme de ménage s'est vu refuser le paiement des heures sup', au motif "chez nous l'état d'esprit c'est le bénévolat" ; rien qu'en entendant ça, j'ai failli gerber).

Pour l'histoire des restitutions, ce que je trouve anormal, c'est qu'entre deux cours, on ne va pas prendre 5 mn de pause. Et pourtant, on nous les fait restituer. Alors maintenant, par principe, j'arrive pile à l'heure. Mais une nouvelle, qui a voulu faire pareil, s'est fait reprendre "il faut arriver un peu avant car pendant ce temps les élèves sont seuls". Je lui ai dit de ne pas se laisser faire, 50 mn c'est 50 mn, sinon les restitutions n'ont plus lieu d'être.

Donc oui, je relativise, ce n'est pas du bénévolat pur et simple. Mais je regrette les deux établissements où j'étais avant, où les équipes étaient plus "rebelles", et je crois bien que je vais repostuler dessus...

Comme vous dites, c'est pareil dans les établissements du secteur...Donc cette pratique est en train de faire tache d'huile dans le privé sous contrat, sans que le rectorat semble s'en inquiéter (il faudrait vérifier qu'il est bien au courant).

Evidemment, cela se passe surtout dans les établissement où les équipes cèdent facilement aux chefs d'établissements, ce qui arrive de plus en plus fréquemment dans l'enseignement privé : ils rouspètent un peu en salle des profs, mais filent doux dans le bureau...et ensuite les même regardent de travers ceux qui n'auraient pas cédé, ou seraient trop critiques.
Donc, si on résiste seul, on se met l'équipe à dos, et certains s'y emploient...
Citoyen
Citoyen
Niveau 3

[Privé] Appel à témoignages : quelles sont vos conditions de travail dans l'enseignement privé ? - Page 5 Empty Re: [Privé] Appel à témoignages : quelles sont vos conditions de travail dans l'enseignement privé ?

par Citoyen le Ven 11 Sep 2020 - 11:25
Il y a là une question de temps de travail (il me semble qu'il n'y a pas eu de jugement sur la question), mais aussi une question sur la nature des obligations de service des enseignants.

Il est clair, depuis la loi Censi de 2005, que les maîtres contractuels des établissements privés n'ont pas de contrat de travail avec l'établissement, l'Etat est donc leur seul employeur. Mais ils sont néanmoins soumis à "l'autorité" du chef d'établissement, sans que celle ci soit parfaitement définie. Historiquement, elle porte plus sur l'organisation que sur la pédagogie.
Sa fonction enseignante doit de plus, être organisée suivant les règles du droit public, que doivent respecter les chefs d'établissement.

Il me semble donc que l'enseignant est quand même libre d'organiser son temps de travail comme il l'entend dans ses obligations de service de 18h, dans sa discipline, et dans le respect des référentiels ministériels. Je ne crois donc pas que l'établissement soit apte à imposer la nature du travail dans les 5 minutes à rattraper, à supposer que le rattrapage de ses 5 minutes soit légal (ce qui ne pourrait être que confirmé, ou infirmé, par un jugement au tribunal administratif).

Ensuite, il ne peut être question d'imposer des temps de surveillance réguliers à des enseignants (que ce soit dans des études, dans les couloirs, ou en récréation), la surveillance ne faisant pas partie de la fonction enseignante pour laquelle l'enseignant est payé par l'Etat.
Philomène87
Philomène87
Expert spécialisé

[Privé] Appel à témoignages : quelles sont vos conditions de travail dans l'enseignement privé ? - Page 5 Empty Re: [Privé] Appel à témoignages : quelles sont vos conditions de travail dans l'enseignement privé ?

par Philomène87 le Ven 11 Sep 2020 - 21:45
Mon CDE m'a dit cet am que je ne m'étais pas présentée à mon cours de 3e. Comment dire... Mon emploi du temps ne m'indiquait pas le créneau. Il m'a dit qu'en effet il y avait une erreur, et m'a rajouté ce créneau sur mon edt. Sauf que j'ai compté, ça me fait désormais 4h de cours avec cette classe, contre 3h30 normalement. J'ai l'impression qu'il essaie de me refourguer une demi heure gratos en espérant que je ne m'en rende pas compte. Je me suis fendue d'un mail pour lui dire qu'il pouvait toujours rêver (je n'ai pas dit ça comme ça bien sûr). Mais voilà, je suis très stressée. J'ai l'impression qu'il le fait exprès pour voir jusqu'où je peux aller, m'obliger à partir au clash avec lui... J'attends sa réponse et selon ce qu'il me répond, j'appellerai ou non un syndicat...
Citoyen
Citoyen
Niveau 3

[Privé] Appel à témoignages : quelles sont vos conditions de travail dans l'enseignement privé ? - Page 5 Empty Re: [Privé] Appel à témoignages : quelles sont vos conditions de travail dans l'enseignement privé ?

par Citoyen le Sam 12 Sep 2020 - 8:43
@Philomène87 a écrit:Mon CDE m'a dit cet am que je ne m'étais pas présentée à mon cours de 3e. Comment dire... Mon emploi du temps ne m'indiquait pas le créneau. Il m'a dit qu'en effet il y avait une erreur, et m'a rajouté ce créneau sur mon edt. Sauf que j'ai compté, ça me fait désormais 4h de cours avec cette classe, contre 3h30 normalement. J'ai l'impression qu'il essaie de me refourguer une demi heure gratos en espérant que je ne m'en rende pas compte. Je me suis fendue d'un mail pour lui dire qu'il pouvait toujours rêver (je n'ai pas dit ça comme ça bien sûr). Mais voilà, je suis très stressée. J'ai l'impression qu'il le fait exprès pour voir jusqu'où je peux aller, m'obliger à partir au clash avec lui... J'attends sa réponse et selon ce qu'il me répond, j'appellerai ou non un syndicat...

Votre CDE me paraît vraiment pas net et vous cherche des poux.
Si votre cours n'était pas marqué à l'emploi du temps au moment de le faire, pour l'instant, vous ne me paraissez pas avoir été absente. Si ce genre d'aventure se répète, on se dirige vers du harcèlement moral.
Si c'est après : éternelle question, doit-on refuser de faire le cours, ou est-on obligé de se "soumettre" à l'autorité abusive du CDE?
Pour l'instant c'est kafkaïen, ni les prud'hommes, ni le tribunal administratif n'ont donné raison à un enseignant qui essaye de se faire payer ce temps supplémentaire de travail.


Quelques conseils :
Gardez toutes les preuves écrites (mails, emplois du temps, notes de service, consignes,...).
Oui, rapprochez vous de votre syndicat. Quel est-il?. Essayez de vous rapprocher du Rectorat avec votre syndicat. Celui ci représente votre employeur, l'Etat, et se devrait d'intervenir auprès du CDE, si l'horaire dépasse de façon flagrante les 18 h hebdomadaires.
Avez vous un CSE? Suffisamment indépendant du CDE?
Essayez d'avoir une personne qui vous soutient dans l'établissement (en général c'est le plus dur : dans ce genre d'établissement avec ce genre de CDE, les gens refusent de prendre le moindre risque, ce qui fait que cette situation est possible).

Bon courage, il en faudra!
avatar
profs(
Niveau 8

[Privé] Appel à témoignages : quelles sont vos conditions de travail dans l'enseignement privé ? - Page 5 Empty Re: [Privé] Appel à témoignages : quelles sont vos conditions de travail dans l'enseignement privé ?

par profs( le Sam 12 Sep 2020 - 9:37
À mon sens, ce système des 5 minutes est une bonne idée en théorie. En effet, cela permet de se démarquer du public et selon le contexte démographique d'une zone géographique, c'est appréciable.
Toutefois, dans la pratique, c'est (à ma connaissance) rarement bien fait.
Si l'établissement opte pour du soutien disciplinaire :
- et qu'il laisse le groupe classe inchangé (le professeur qui surveillera l'heure ne pourra pas être compétent dans toutes les matières)
- ou qu'il fasse des salles de soutien spécialisé : Comment savoir si des élèves sèchent ou non les cours ? En effet, les groupes classes explosent et les élèves se dirigent dans la ou les salles qui proposent le soutien voulu. (le code barre dans la nuque de l'élève n'étant pas possible). De plus, commet gérer l'edt du professeurs de maths et d'EPS par exemple. En effet, les maths seront davantage demandés en soutien que l'EPS. Comment avoir assez de profs de maths (par exemple) tous les soirs pour le soutien ?

Si l'établissement opte pour de l'occupationnel (ou enseigner autrement :p) :
- Comment gérer l'inscription des élèves aux ateliers et vérifier qu'ils sont bien dans le groupe ?
- Comment gérer les professeurs qui n'ont pas envie de faire autre chose que du disciplinaire. Ils n'auront pas envie et le feront savoir et pourront "griller" des projets qui pourraient tenir la route.....

Bref, très vite, cette idée des 5 minutes peut devenir en moins de deux minutes une usine à gaz pour les edt, la gestion des groupes, la mise en place de projet, l'ambiance de la salle des profs .....

Mais... pourtant, je continue de croire que cela peut être une bonne idée pour ceux qui arriveront à ficeler "le truc"
Philomène87
Philomène87
Expert spécialisé

[Privé] Appel à témoignages : quelles sont vos conditions de travail dans l'enseignement privé ? - Page 5 Empty Re: [Privé] Appel à témoignages : quelles sont vos conditions de travail dans l'enseignement privé ?

par Philomène87 le Sam 12 Sep 2020 - 10:36
@Citoyen a écrit:
@Philomène87 a écrit:Mon CDE m'a dit cet am que je ne m'étais pas présentée à mon cours de 3e. Comment dire... Mon emploi du temps ne m'indiquait pas le créneau. Il m'a dit qu'en effet il y avait une erreur, et m'a rajouté ce créneau sur mon edt. Sauf que j'ai compté, ça me fait désormais 4h de cours avec cette classe, contre 3h30 normalement. J'ai l'impression qu'il essaie de me refourguer une demi heure gratos en espérant que je ne m'en rende pas compte. Je me suis fendue d'un mail pour lui dire qu'il pouvait toujours rêver (je n'ai pas dit ça comme ça bien sûr). Mais voilà, je suis très stressée. J'ai l'impression qu'il le fait exprès pour voir jusqu'où je peux aller, m'obliger à partir au clash avec lui... J'attends sa réponse et selon ce qu'il me répond, j'appellerai ou non un syndicat...

Votre CDE me paraît vraiment pas net et vous cherche des poux.
Si votre cours n'était pas marqué à l'emploi du temps au moment de le faire, pour l'instant, vous ne me paraissez pas avoir été absente. Si ce genre d'aventure se répète, on se dirige vers du harcèlement moral.
Si c'est après : éternelle question, doit-on refuser de faire le cours, ou est-on obligé de se "soumettre" à l'autorité abusive du CDE?
Pour l'instant c'est kafkaïen, ni les prud'hommes, ni le tribunal administratif n'ont donné raison à un enseignant qui essaye de se faire payer ce temps supplémentaire de travail.


Quelques conseils :
Gardez toutes les preuves écrites (mails, emplois du temps, notes de service, consignes,...).
Oui, rapprochez vous de votre syndicat. Quel est-il?. Essayez de vous rapprocher du Rectorat avec votre syndicat. Celui ci représente votre employeur, l'Etat, et se devrait d'intervenir auprès du CDE, si l'horaire dépasse de façon flagrante les 18 h hebdomadaires.
Avez vous un CSE? Suffisamment indépendant du CDE?
Essayez d'avoir une personne qui vous soutient dans l'établissement (en général c'est le plus dur : dans ce genre d'établissement avec ce genre de CDE, les gens refusent de prendre le moindre risque, ce qui fait que cette situation est possible).

Bon courage, il en faudra!

Je me suis emballée un peu trop vite (mais chat échaudé craint l'eau froide), car bien sûr il ne m'a pas comptée absente vu qu'il a regardé mon edt et a admis que mon cours n'était pas noté. Ensuite, il a répondu à mon mail en me disant qu'il me mettait le créneau du vendredi en échange d'un autre créneau, car il ne veut pas que les élèves finissent à midi le vendredi, que c'était un ajustement d'edt. Je préfère ça. Enfin m'appeler à 14h15 alors que j'étais sur la route pour partir en week-end à 300 km de là, pour me dire que mes élèves m'attendent... juste "un peu" stressant...
Citoyen
Citoyen
Niveau 3

[Privé] Appel à témoignages : quelles sont vos conditions de travail dans l'enseignement privé ? - Page 5 Empty Re: [Privé] Appel à témoignages : quelles sont vos conditions de travail dans l'enseignement privé ?

par Citoyen le Sam 12 Sep 2020 - 12:10
@profs( a écrit:À mon sens, ce système des 5 minutes est une bonne idée en théorie. En effet, cela permet de se démarquer du public et selon le contexte démographique d'une zone géographique, c'est appréciable.
Toutefois, dans la pratique, c'est (à ma connaissance) rarement bien fait.
Si l'établissement opte pour du soutien disciplinaire :
- et qu'il laisse le groupe classe inchangé (le professeur qui surveillera l'heure ne pourra pas être compétent dans toutes les matières)
- ou qu'il fasse des salles de soutien spécialisé : Comment savoir si des élèves sèchent ou non les cours ? En effet, les groupes classes explosent et les élèves se dirigent dans la ou les salles qui proposent le soutien voulu. (le code barre dans la nuque de l'élève n'étant pas possible). De plus, commet gérer l'edt du professeurs de maths et d'EPS par exemple. En effet, les maths seront davantage demandés en soutien que l'EPS. Comment avoir assez de profs de maths (par exemple) tous les soirs pour le soutien ?

Si l'établissement opte pour de l'occupationnel (ou enseigner autrement :p) :
- Comment gérer l'inscription des élèves aux ateliers et vérifier qu'ils sont bien dans le groupe ?
- Comment gérer les professeurs qui n'ont pas envie de faire autre chose que du disciplinaire. Ils n'auront pas envie et le feront savoir et pourront "griller" des projets qui pourraient tenir la route.....

Bref, très vite, cette idée des 5 minutes peut devenir en moins de deux minutes une usine à gaz pour les edt, la gestion des groupes, la mise en place de projet, l'ambiance de la salle des profs .....

Mais... pourtant, je continue de croire que cela peut être une bonne idée pour ceux qui arriveront à ficeler "le truc"

Je mettrais un bémol de plus :

Des séquences de 50 minutes ne sont gérables que si elles concernent tout l'établissement. Si ponctuellement, elles pourraient être intéressantes pour quelques disciplines, dans quelques niveaux, il me semble que 55 minutes, dans la majorité des cas, c'est déjà court (sauf à faire deux séquences de suite, ce qui est souvent trop long...). Les élèves mettent déjà du temps à sortir leurs affaires, à se mettre au travail...et l'enseignant aura moins de temps pour boucler sa séance, alors que souvent il a déjà du mal à boucler son programme dans l'année.
Donc ce serait, ou une disposition généralisée, venant à l'encontre d'une majorité de cours, ou des dispositions ponctuelles, alors cela serait une usine à gaz.

Que l'enseignement privé veuille se démarquer (un peu) du public, cela se conçoit...mais là ce n'est pas une bonne méthode.
L'enseignement privé sous contrat bénéficie du financement de l'Etat (dont les professeurs, agent publics, employés par l'Etat et payés par l'Etat) que s'il respecte un grand nombre de règles, autant dire que la "fantaisie", telle que de "l'ocupationnel", ne rentre pas dans les exigences que l'établissement doit à l'Etat, aux familles et aux élèves.

Il me semble que la meilleure carte à jouer, c'est le sérieux des enseignements, le suivi pédagogique plus proche des élèves, et plus de disponibilité pour rencontrer les parents. Pas les aventureuses innovations pédagogiques, qu'on ne maîtrise pas, si les profs ne sont pas formés, associées à de la communication dangereuse sur les sites internet.
Par exemple prétendre qu'on fait du "Montessori", alors qu'il n'en n'est rien.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum