Le deal à ne pas rater :
Coffret Pokémon Ultra Premium Dracaufeu 2022 en français : où le ...
Voir le deal

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Ainsifont
Niveau 5

Français collège et continuité pédagogique - Page 9 Empty Re: Français collège et continuité pédagogique

par Ainsifont Jeu 14 Mai 2020 - 11:42
Ombre, si ce n'est pas indiscret, est-ce que tu peux nous dire quelle nouvelle tu as choisie ?
*Ombre*
*Ombre*
Esprit éclairé

Français collège et continuité pédagogique - Page 9 Empty Re: Français collège et continuité pédagogique

par *Ombre* Jeu 14 Mai 2020 - 11:51
Construire un feu, de Jack London. Si j'ai le temps, j'enchaînerai sur L'homme au loup.
Ces textes ont le mérite d'être accessibles même à distance, par petits bouts.
corailc
corailc
Fidèle du forum

Français collège et continuité pédagogique - Page 9 Empty Re: Français collège et continuité pédagogique

par corailc Jeu 14 Mai 2020 - 11:56
Construire un feu, excellent choix! Moi mon dilemme c'est théâtre ou poésie en 6e, je suis à la bourre... Je regrette d'avoir passé du temps sur le récit d'aventures pendant le confinement mais je me disais que les lancer dans la poésie ou Molière à distance, c'était coton...

_________________
In tenebris lumen rectis.
Terre des Lettres, manuel militant et intelligent. http://terredeslettres.nathan.fr/
Le début de mon conte "Le cheveu d'or" https://www.plumedargent.fr/histoire/le-cheveu-dor
Ainsifont
Ainsifont
Niveau 5

Français collège et continuité pédagogique - Page 9 Empty Re: Français collège et continuité pédagogique

par Ainsifont Jeu 14 Mai 2020 - 12:05
Merci, Ombre pour les précisions que tu as données.
Hermiony
Hermiony
Monarque

Français collège et continuité pédagogique - Page 9 Empty Re: Français collège et continuité pédagogique

par Hermiony Jeu 14 Mai 2020 - 12:07
Alors, pour moi, ce sera :
-terminer l'Ile au Trésor avec les 5e (j'ai déniché une version audio dans une autre traduction, donc accessible même sans le livre)
-terminer la Bible avec les 6e

Ensuite :
-je fais l'impasse sur le récit de voyage avec les 5e (snif, j'adore Marco Polo !) et je me lance dans l'Avare (pour être sûre de pouvoir le terminer)
-en 6e, il me restera les Contes de Perrault (je n'ai jamais le temps de faire le théâtre, peut-être que je vais commencer par là l'an prochain et zapper la poésie en l'étudiant à travers les poèmes que je donne à apprendre ).

J'ai les 3/4 de ma classe de 5e qui reviennent, donc cela va me faciliter les choses (même si mon PA n'a pas fait le choix de faire deux groupes, mais de mettre 4 élèves dans le cours d'un autre collègue...).

En 5e, j'ai presque bouclé la grammaire, en 6e, il me reste 2 leçons. Ensuite, ce sera orthographe et vocabulaire / révisions, révisions, révisions...

_________________
"Soyons subversifs. Révoltons-nous contre l'ignorance, l'indifférence, la cruauté, qui d'ailleurs ne s'exerce si souvent contre l'homme que parce qu'elles se sont fait la main sur les animaux. Il y aurait moins d'enfants martyrs s'il y avait moins d'animaux torturés".
Marguerite Yourcenar



« La vraie bonté de l’homme ne peut se manifester en toute pureté et en toute liberté qu’à l’égard de ceux qui ne représentent aucune force. » «Le véritable test moral de l’humanité, ce sont ses relations avec ceux qui sont à sa merci : les animaux. » Kundera, L’Insoutenable Légèreté de l’être
Sphinx
Sphinx
Modérateur

Français collège et continuité pédagogique - Page 9 Empty Re: Français collège et continuité pédagogique

par Sphinx Jeu 14 Mai 2020 - 13:10
Je vais à peu près réussir à boucler le programme avec les 4e en littérature, je crois, mais c'est parce que j'avais par hasard fait le plus coton en début d'année (GT poésie dire l'amour, OI Le Cid, OI Les Misérables, LC Dernier Jour d'un Condamné, GT réalisme-naturalisme, semi-OI Contes de la Bécasse (on en a lu et expliqué la moitié en classe), GT fantastique terminé pendant le début du confinement et LC La Vénus d'Ille que j'ai réussi à leur filer in extremis avant qu'on ferme, plus un défi lecture de six livres donné en septembre pour avril que j'hésitais à moitié à laisser tomber mais que je vais leur demander de finir pour juin puisque la médiathèque et les librairies vont rouvrir (et que je leur ai donné grâce à la doc une liste de pdf gratuits correspondant aux défis pendant le confinement. Bon évidemment je comptais le noter et je n'en ferai rien...) Donc il me reste le GT sur la ville (je suis dedans depuis trois semaines) et le GT sur la presse. C'est la première année que j'ai ce niveau, je prépare au fur et à mesure et je n'ai pas trop idée de ce que je vais faire, mais il me semble que les GT sont bien plus facile à gérer à distance (je donne un texte + questions par semaine, ils me le renvoient et je leur renvoie corrigé).

En grammaire ça va aussi je dirais, j'en ai fait pas mal là aussi et de toutes façons il n'y a pas grand chose à reprendre qui soit véritablement nouveau à ce stade (normalement tout a été au moins abordé les années précédentes, même la phrase complexe). Et puis ils aiment bien, c'est facile à lire tout seul, on donne un rappel de la notion, des exercices sur fiche. Donc en gros là aussi il me reste les trucs les plus faciles à faire à distance, que j'ai un peu plu négligés le reste de l'année (vocabulaire et conjugaison).

En 3e, c'est un peu plus coton, il me reste tout le chapitre sur "dénoncer la société" (entamé mais bon) et surtout il va me manquer une OI... mais je n'y peux rien. Je ne me vois pas leur demander d'acheter un livre précis et je peux encore moins leur prêter (j'avais prévu de faire Des Souris et des Hommes qu'on a en réserve), ça va devoir passer à la trappe. Ils avaient aussi un défi lecture et je leur ai demandé de me le rendre avant fin mai car il y a les conseils de classe après (même si je ne vais pas le noter là non plus), tant pis pour ceux qui n'auront pas fini ou ne me rendront rien... Donc là aussi GT jusqu'à la fin de l'année (j'enverrai peut-être des nouvelles faciles comme L'enfant de sous le pont de Le Clézio) ; j'avais commencé à leur envoyer avant les vacances des questionnaires type brevet, mais ensuite on nous a annoncé que le brevet a été annulé, donc je leur ai dit que du coup on changeait de cap direction tout droit la seconde, et j'essaie de les préparer un chouïa au commentaire, mais je n'ai jamais eu de lycée alors je navigue un peu à vue... En gros j'ai abandonné les questionnaires formatés "brevet" et je pose des questions petit à petit plus large en essayant de les aiguiller sur les procédés d'écriture à repérer pour s'aider et sur la bonne façon de rédiger son paragraphe. Mais très franchement je ne sais pas où je vais comme ça Français collège et continuité pédagogique - Page 9 3795679266

En grammaire, là aussi j'avais laissé le plus gros (la phrase complexe, les subordonnées) pour la fin : je comptais y passer tout le troisième trimestre, ils sont tellement nuls que j'ai dû reprendre en début d'année "le nom", "le déterminant", "les fonctions simples" (COD etc) et bourriner en conjugaison... Bon à la fin y a pas de miracle, ils ne sont pas plus avancés mais j'aurai fait ce que j'aurai pu... Mais alors pour aborder les conjonctives maintenant... Ben je fais quand même, ceux qui suivent suivront, au moins pour ceux-là ça aura eu son mérite, et ceux qui ne suivent pas n'auront pas suivi, de toutes façons ils quittent le collège et ça ne sera plus vraiment abordé vu les horaires au lycée :|

En latin, je donne toutes les semaines un petit travail en langue et un truc en civi (une leçon à lire, un diaporama à regarder, une vidéo, etc). En 5e je fais de la révision (de toutes façons on avait déjà vu les deux premières déclinaisons et le présent, je trouve que c'est pas mal), j'ai juste introduit les adjectifs et les nombres ; en civi je centre sur la vie quotidienne (les vêtements, l'école, la famille, l'identité, etc) mais il va falloir que je finisse les rois de Rome avant la fin de l'année (j'avais commencé avant le confinement et j'espérais terminer en classe mais bon...) J'ai une classe très demandeuse, ils suivent tous sauf un filou (qui fait toutes les matières sauf la mienne), j'ai 20 ou 21 retours toutes les semaines (les 2 ou 3 qui ne rendent pas ne sont pas toujours les mêmes, sauf le filou). En 4e j'ai des feignasses qui ont lâché l'affaire, des très sérieux et un ventre mou de bonne volonté mais pas ultra courageux non plus, soit 10 retours par semaine sur 17 élèves. Idem un travail de langue (pas de notion nouvelle mais ça peut être des temps nouveaux en conjugaison par exemple, ou du vocabulaire nouveau) et un travail de civi (là je suis sur les guerres puniques par exemple, j'envoie à chaque fois un paragraphe de leçon à lire et recopier et des documents icono à regarder). En 3e c'est l'hécatombe, j'en ai 4,5 qui suivent sur 14. Donc là au début j'essayais de rester dans la révision mais là j'ai décidé d'avancer puisque ceux qui suivent ont le niveau pour et les autres, je n'ai pas de nouvelles depuis deux mois... Dans tous les cas c'est pénible car d'habitude je fais pas mal de traduction avec eux en classe (je me dis que c'est comme du petit latin, ils n'y arrivent pas tout seul mais passer au tableau avec moi doit bien les faire progresser un peu) et là pas possible, la tentation Google Translate serait trop forte, donc je dois tout remplacer par des exercices que je n'ai pas forcément tout prêts (merci les manuels Invitation au Latin).

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather
"- Alors, Obélix, l'Helvétie c'est comment ? - Plat."


Français collège et continuité pédagogique - Page 9 Livre11
*Ombre*
*Ombre*
Esprit éclairé

Français collège et continuité pédagogique - Page 9 Empty Re: Français collège et continuité pédagogique

par *Ombre* Dim 17 Mai 2020 - 10:49
J'avoue que je suis un peu étonnée en vous lisant. Ce que je vais dire n'est pas une critique mais une interrogation de ma part. Dans notre académie, nous avons reçu plusieurs messages de nos IPR insistant sur le fait que l'enjeu de la reprise n'était pas de boucler le programme, mais de ré-ancrer les méthodes, redonner des habitudes de travail et de raisonnement, et cela m'a paru raisonnable.
En dehors du niveau 3e, où je voudrais laisser le moins de lacunes possible en grammaire à des élèves qui vont quitter le collège, je ne cherche plus spécialement à avancer. Je craindrais trop de le faire avec les seuls élèves les mieux accompagnés et de creuser les inégalités. De toute façon, à part en 3e, je pense sincèrement que tout pourra être rattrapé. En grammaire, je fais énormément de révisions année après année : ce qui n'aura pas été vu au 3e trimestre le sera l'année prochaine. Chaque année, je récupère des élèves issus de classes dont le professeur faisait infiniment moins de grammaire que moi, et j'ai toujours réussi à les raccrocher. La situation ne sera pas très différente. En littérature, les programmes ne sont pas cumulatifs. Cela n'est pas dramatique si les élèves n'ont pas vu tel ou tel chapitre. Je ne peux que conseiller de lire et lire encore. Finalement, je tombe d'accord avec mes IPR. Nous verrons très peu les élèves, d'ici la fin de l'année. Plutôt que de me torturer à faire rentrer coûte que coûte un ultime chapitre dans ce temps réduit, je préfère remettre en place des réflexes orthographiques, de bonnes habitudes de rédaction, revoir les méthodes d'analyse grammaticale, consolider les bases.
Est-ce que les consignes ont été différentes dans vos académies ?
Les choix vers lesquels je m'oriente vous semblent-ils problématiques ?
AsarteLilith
AsarteLilith
Esprit sacré

Français collège et continuité pédagogique - Page 9 Empty Re: Français collège et continuité pédagogique

par AsarteLilith Dim 17 Mai 2020 - 10:56
Tes choix me semblent intéressants et me questionnent sur mes propres idées (Néo est toujours très bien pour me faire avancer comme ça).

Sphinx : perso je fais de la grammaire, mais j'ai décidé de mettre des commentaires audios en ligne (ce qui me prends 3h minimum à faire à chaque fois) et mes chapitres prévus en cours pour le moment. Après, je mets des ressources en ligne pour bosser la grammaire en autonomie (gratumstudium,...) et des liens vers des articles, des vidéos,...Je ne sais pas si c'est bien... j'ai des retours à force de "harceler"....j'aurais dû envoyer des mails individuels plus tôt, car là, j'ai perdu 2 mois dans bahut 1...

J'angoisse toujours beaucoup, depuis cette réforme, je n'arrivez plus à boucler mes programmes en français !

_________________
Chuis comme les plantes sans eau : sans grec ni latin, j'me dessèche.

ON DIT CHOCOLATINE, PHILISTINS !
ernya
ernya
Habitué du forum

Français collège et continuité pédagogique - Page 9 Empty Re: Français collège et continuité pédagogique

par ernya Dim 17 Mai 2020 - 11:21
@Ombre : mon angoisse n'est pas tellement de terminer le programme que je finissais de toute façon rarement (ou alors en faisant des thèmes à toute allure, ce qui n'est pas plus satisfaisant). 
Le problème est finalement toujours le même : que faire d'efficace ? comment maintenir de bonnes habitudes ? avec quels supports ? Certains vont tenter d'entretenir les bons réflexes comme tu dis à partir de nouvelles thématiques ou de nouveaux textes (c'est mon choix parce que je trouve ça plus stimulant). D'autres vont revenir sur des choses déjà vues. Dans tous les cas, l'essentiel est bien d'entretenir, de continuer à travailler.
*Ombre*
*Ombre*
Esprit éclairé

Français collège et continuité pédagogique - Page 9 Empty Re: Français collège et continuité pédagogique

par *Ombre* Dim 17 Mai 2020 - 11:46
Oui, il est vrai que, moi aussi, pour retravailler l'étude de texte et la rédaction des réponses, j'ai choisi un nouveau texte. Ce serait terriblement ennuyeux de refaire ce qu'on a déjà fait et je n'en verrais pas bien l'intérêt.
Hermiony
Hermiony
Monarque

Français collège et continuité pédagogique - Page 9 Empty Re: Français collège et continuité pédagogique

par Hermiony Dim 17 Mai 2020 - 12:24
*Ombre* a écrit:J'avoue que je suis un peu étonnée en vous lisant. Ce que je vais dire n'est pas une critique mais une interrogation de ma part. Dans notre académie, nous avons reçu plusieurs messages de nos IPR insistant sur le fait que l'enjeu de la reprise n'était pas de boucler le programme, mais de ré-ancrer les méthodes, redonner des habitudes de travail et de raisonnement, et cela m'a paru raisonnable.
Nous verrons très peu les élèves, d'ici la fin de l'année. Plutôt que de me torturer à faire rentrer coûte que coûte un ultime chapitre dans ce temps réduit, je préfère remettre en place des réflexes orthographiques, de bonnes habitudes de rédaction, revoir les méthodes d'analyse grammaticale, consolider les bases.
Est-ce que les consignes ont été différentes dans vos académies ?
Les choix vers lesquels je m'oriente vous semblent-ils problématiques ?

Non, nous avons eu les mêmes directives (nos IPR nous avaient d'ailleurs demandé de ne faire QUE des révisions durant le confinement, mais là, je dois dire que je suis passée outre parce qu'on aurait vite tourné en rond).
Je ne sais pas ce que veux dire "boucler" le programme, en fait. Pour moi, j'ai des essentiels à voir en grammaire en 6e et 5e et le reste peut facilement être vu l'année suivante. Je me suis donc concentrée sur ces leçons-là (la conjugaison, le sujet, les compléments d'objets en 6e et la suite de la phrase complexe en 5e), avec des révisions à chaque fois (une semaine sur deux depuis mars en fait). Il me reste donc une leçon à faire en 6e et deux en 5e et j'estime que les élèves auront vu l'essentiel pour cette année et qu'on aura ainsi le temps de bien les ancrer avant les vacances (si tout va bien jusque là...).

L'organisation choisie par mon établissement fait que j'ai toutes mes classes sur presque mon nombre d'heures habituelles (j'ai donc les 6e 4h la semaine prochaine et les 5e 3h30). Je sais que dans d'autres établissements, les élèves auront beaucoup moins d'heures (dans l'établissement de mon conjoint, ils auront 2h de français la semaine). J'ai donc plus de temps aussi pour organiser les choses, mais je sais que le rythme de travail ne sera évidemment pas le même qu'avant et je ne chercherai pas non plus à ce qu'il le soit. La semaine prochaine, on repart sur les révisions et je compte bien les faire réécrire aussi.

Si je peux donc terminer le chapitre de littérature en cours et juste faire le suivant selon des modalités allégées (aussi parce que la majorité de mes élèves a déjà acheté le livre), ça m'ira très bien. Je ne me vois pas lâcher l'oeuvre en cours pour reprendre quelque chose de nouveau.

_________________
"Soyons subversifs. Révoltons-nous contre l'ignorance, l'indifférence, la cruauté, qui d'ailleurs ne s'exerce si souvent contre l'homme que parce qu'elles se sont fait la main sur les animaux. Il y aurait moins d'enfants martyrs s'il y avait moins d'animaux torturés".
Marguerite Yourcenar



« La vraie bonté de l’homme ne peut se manifester en toute pureté et en toute liberté qu’à l’égard de ceux qui ne représentent aucune force. » «Le véritable test moral de l’humanité, ce sont ses relations avec ceux qui sont à sa merci : les animaux. » Kundera, L’Insoutenable Légèreté de l’être
AsarteLilith
AsarteLilith
Esprit sacré

Français collège et continuité pédagogique - Page 9 Empty Re: Français collège et continuité pédagogique

par AsarteLilith Dim 17 Mai 2020 - 13:45
Je culpabilise quand je vois ton efficacité et ta programmation !

_________________
Chuis comme les plantes sans eau : sans grec ni latin, j'me dessèche.

ON DIT CHOCOLATINE, PHILISTINS !
Sphinx
Sphinx
Modérateur

Français collège et continuité pédagogique - Page 9 Empty Re: Français collège et continuité pédagogique

par Sphinx Dim 17 Mai 2020 - 16:14
J'ai envie de les faire lire et de continuer à les cultiver un peu quand même donc je donne de nouveaux textes (ce qu'il y a de bien avec les nouveaux programmes (ironie, hein), c'est qu'avec ces thèmes fourre-tout je peux donner poésie et théâtre sans me poser de questions, on a déjà fait). Je pense qu'on peut donner de nouveaux contenus, c'est donner de nouvelles méthodes qui est difficile. Lire un texte, répondre aux questions, on fait ça depuis le début de l'année en fait, on peut donner de nouveaux thèmes sans que ça change grand chose (et puis ils en auraient marre aussi de toujours refaire les mêmes trucs je pense...)

Pour la grammaire, c'est plus délicat. Mais sans aller sur quelque chose de complètement nouveau, on peut aussi approfondir, voir un détail en plus... De toutes façons, l'an prochain, 80% de la classe dira "on a jamais vu ça" et le collègue reprendra à zéro (en tout cas moi depuis quelques temps je reprends à zéro tous les ans)... Quant aux 3e comme tu le dis toi-même on ne peut pas les lâcher comme ça.

Effectivement je me fiche bien de finir le programme. Mais je n'ai pas non plus envie de tourner en rond tout le reste de l'année : les élèves vont se lasser avant moi.

Pour ce qui est des directives des IPR, comme tu poses la question, je n'ai absolument rien reçu (à part une fois il y a quinze jours des liens vers des contenus tout pourris, comme je l'ai indiqué sur un autre fil). Mais je préfère en fait :|

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather
"- Alors, Obélix, l'Helvétie c'est comment ? - Plat."


Français collège et continuité pédagogique - Page 9 Livre11
Rouletabille
Rouletabille
Niveau 9

Français collège et continuité pédagogique - Page 9 Empty Re: Français collège et continuité pédagogique

par Rouletabille Dim 24 Mai 2020 - 10:02
A ce propos, un article du Monde où la journaliste relate l'expérience de sa mère enseignante en Isère :
Camille Bordenet, « Ma seule guerre, c’est avec l’ennui ! » : dans les carnets de bord de collégiens confinés, 22/05/2020, Le Monde
Témoignages Pendant sept semaines, « Le Monde » a suivi les journaux de bord écrits en cours de français par deux classes de 3e d’un collège de l’Isère. Extraits de ces paroles brutes, regards d’adolescents sur ce moment historique.
Que se passe-t-il dans la tête d’un adolescent soudain privé des copains, du bus le matin, des fous rires à la cantine, des premiers émois derrière les casiers, des selfies dans la cour, à cet âge qui ne demande qu’à s’épanouir dans le bouillonnement de la confrontation aux autres ? Que ressent-il, soudain arraché à sa classe, seul face à la « galère » des cours à distance ? Claquemuré avec frères, sœurs et parents en télétravail, un ordinateur qu’il faut partager ? Ou, seul et inquiet, dans l’attente de cette mère infirmière revenue de l’hôpital en pleurs, de cette autre qui s’occupe de l’entretien des chambres en maison de retraite ou de ce père pompier en Alsace ?
Lire la suite : https://www.lemonde.fr/societe/article/2020/05/22/ma-seule-guerre-c-est-avec-l-ennui-dans-les-carnets-de-bord-de-collegiens-confines_6040478_3224.html
Parmi les extraits  :
Hier soir, le président n’a fait que répéter la phrase « nous sommes en guerre ». Excusez-moi, la seule guerre que je vis en ce moment c’est avec l’ennui. Seiza* Vit en appartement avec ses parents et sa petite sœur, elle a sa chambre et partage un ordinateur.
C’est drôle, mes parents qui veulent qu’on n’aille pas trop sur les écrans vérifient maintenant que je suis connecté, toute la journée ! C’est le monde à l’envers. (...) Mon père a offert à ma mère une Xbox pour son anniversaire, trop cool !!! On va tous pouvoir en profiter ! C’est un immense changement de politique éducative ! Ils ont cédé sur la console, merci le confinement. Roméo Vit dans une maison avec jardin, avec ses parents et ses trois soeurs, il a sa chambre et son propre ordinateur.
Relâchement total de mes parents, ils ont craqué, on peut faire ce que l’on veut : séries, PS4. On se couche même à des heures tardives. De mémoire, c’est la première fois. Quand nous avons faim, mon père nous répond « ouvre le frigo et débrouille-toi ». Léane Vit dans une maison avec jardin avec ses parents et ses deux petits frères, elle a sa chambre et son propre ordinateur.
La normalité est tout ce que je veux. J’ai envie de me réveiller et reprendre tout ce que j’aime faire. Les cours de musique, les concerts, retrouver ma famille et mes amis à l’étranger, oublier cette période de ma vie, éviter d’en parler et d’en entendre parler, revoir les visages des inconnus qui passent dans la rue sans masque et sans devoir m’éloigner, pouvoir risquer de se faire mal à vélo ou en skate, sortir pour la seule envie de pouvoir le faire, sans attestation ni raison justifiée. Elia Vit dans une maison avec jardin avec ses parents, son frère et sa sœur ; elle a sa chambre mais partage un ordinateur.
Esméralda
Esméralda
Grand sage

Français collège et continuité pédagogique - Page 9 Empty Re: Français collège et continuité pédagogique

par Esméralda Jeu 28 Mai 2020 - 14:04
Petite prise de tête en interne avec des collègues de lettres ... Zone rouge, reprise probable la semaine prochaine.
Le chef nous demande ( et d'après le coordo, veut, exige ...) qu'on ne travaille surtout pas sur de nouveaux textes avec les enfants que l'on va récupérer, mais que l'on revienne sur ce que l'on a fait pendant le confinement, les mêmes notions. En grammaire, je le conçois, mais en lecture ?? Evidemment je ne me vois pas commencer un tout nouveau chapitre avec des groupes de 6-10 gamins. Reprendre un peu ce qui a été fait, bien sûr qu'il faut le faire mais je ne comprends pas cette injonction de "surtout pas de nouveau texte" " c'est le chef qui le dit" " si tu fais un nouveau texte tu n'es pas dans les clous!"  " on va nous tomber dessus !" ??? Mais euh ... ??? Ai-je raté une circulaire ? Une info académique ( je suis dans l'Aca d'Amiens) ?? Où est-ce qu'une fois encore la direction de mon collège a tendance à coller un peu trop son nez dans le pédagogique ?
Et donc si tu étais dans les contes au début du confinement, ben tu continues sur les contes et tant pis si ça fait 4 mois ??? Allons bon !!
Et photocopies proscrites, s'ils oublient le manuel, on fait comment ? On mime ?? Ah ben non, on projette, comme ça on augmente encore un peu la température de la salle ...
ernya
ernya
Habitué du forum

Français collège et continuité pédagogique - Page 9 Empty Re: Français collège et continuité pédagogique

par ernya Jeu 28 Mai 2020 - 14:09
Esméralda a écrit:Petite prise de tête en interne avec des collègues de lettres ... Zone rouge, reprise probable la semaine prochaine.
Le chef nous demande ( et d'après le coordo, veut, exige ...) qu'on ne travaille surtout pas sur de nouveaux textes avec les enfants que l'on va récupérer, mais que l'on revienne sur ce que l'on a fait pendant le confinement, les mêmes notions. En grammaire, je le conçois, mais en lecture ?? Evidemment je ne me vois pas commencer un tout nouveau chapitre avec des groupes de 6-10 gamins. Reprendre un peu ce qui a été fait, bien sûr qu'il faut le faire mais je ne comprends pas cette injonction de "surtout pas de nouveau texte" " c'est le chef qui le dit" " si tu fais un nouveau texte tu n'es pas dans les clous!"  " on va nous tomber dessus !" ??? Mais euh ... ??? Ai-je raté une circulaire ? Une info académique ( je suis dans l'Aca d'Amiens) ?? Où est-ce qu'une fois encore la direction de mon collège a tendance à coller un peu trop son nez dans le pédagogique ?
Et donc si tu étais dans les contes au début du confinement, ben tu continues sur les contes et tant pis si ça fait 4 mois ??? Allons bon !!
Et photocopies proscrites, s'ils oublient le manuel, on fait comment ? On mime ?? Ah ben non, on projette, comme ça on augmente encore un peu la température de la salle ...
En vrai, le CDE va pas débarquer dans ta classe, cahier de textes en main, pour vérifier que tu ne fais pas un nouveau texte. Je serais toi, je ferais un nouveau texte si j'en ai envie. Et puis un nouveau texte en collège, ça n'est pas un nouveau texte en première. Ca ne va pas révolutionner la vie des gamins d'avoir fait un texte de plus...
Esméralda
Esméralda
Grand sage

Français collège et continuité pédagogique - Page 9 Empty Re: Français collège et continuité pédagogique

par Esméralda Jeu 28 Mai 2020 - 14:15
Mais voilà !! J'ai eu une autre collègue au téléphone qui est dans tous ses états parce qu'elle a la fille du chef en classe alors elle craint de faire un pet de travers. Mais qu'est-ce qu'on risque ??
Sphinx
Sphinx
Modérateur

Français collège et continuité pédagogique - Page 9 Empty Re: Français collège et continuité pédagogique

par Sphinx Jeu 28 Mai 2020 - 14:17
Rien du tout. Un texte c'est un texte, du moment qu'on ne commence pas à aborder des trucs ultra compliqués...

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather
"- Alors, Obélix, l'Helvétie c'est comment ? - Plat."


Français collège et continuité pédagogique - Page 9 Livre11
henriette
henriette
Médiateur

Français collège et continuité pédagogique - Page 9 Empty Re: Français collège et continuité pédagogique

par henriette Jeu 28 Mai 2020 - 14:19
Si j'étais dans ce cas, je dirais que je suis tout à fait d'accord sur la nécessité de reprendre ce qui a été abordé pour permettre aux élèves de bien consolider leurs connaissances, et que je vais donc choisir avec attention les nouveaux supports qui permettront au mieux de réviser des anciennes notions et compétences, et basta.

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
Esméralda
Esméralda
Grand sage

Français collège et continuité pédagogique - Page 9 Empty Re: Français collège et continuité pédagogique

par Esméralda Jeu 28 Mai 2020 - 14:42
J'ai deux ou trois collègues qui semblent avoir peur de leur ombre...
*Ombre*
*Ombre*
Esprit éclairé

Français collège et continuité pédagogique - Page 9 Empty Re: Français collège et continuité pédagogique

par *Ombre* Jeu 28 Mai 2020 - 15:48
henriette a écrit:Si j'étais dans ce cas, je dirais que je suis tout à fait d'accord sur la nécessité de reprendre ce qui a été abordé pour permettre aux élèves de bien consolider leurs connaissances, et que je vais donc choisir avec attention les nouveaux supports qui permettront au mieux de réviser des anciennes notions et compétences, et basta.

Entièrement d'accord avec Henriette. Le nouveau texte n'est que le support au rappel de notions déjà vues.
Mais si on refait des textes déjà étudiés, on va perdre les élèves, non à cause de la difficulté, mais à cause de l'ennui suscité. On peut le dire sans crainte, et sans manquer aux recommandations nationales.
sunics
sunics
Niveau 5

Français collège et continuité pédagogique - Page 9 Empty Re: Français collège et continuité pédagogique

par sunics Jeu 28 Mai 2020 - 16:42
*Ombre* a écrit:
henriette a écrit:Si j'étais dans ce cas, je dirais que je suis tout à fait d'accord sur la nécessité de reprendre ce qui a été abordé pour permettre aux élèves de bien consolider leurs connaissances, et que je vais donc choisir avec attention les nouveaux supports qui permettront au mieux de réviser des anciennes notions et compétences, et basta.

Entièrement d'accord avec Henriette. Le nouveau texte n'est que le support au rappel de notions déjà vues.
Mais si on refait des textes déjà étudiés, on va perdre les élèves, non à cause de la difficulté, mais à cause de l'ennui suscité. On peut le dire sans crainte, et sans manquer aux recommandations nationales.

Je comprends le questionnement, mais il ne faut pas se mettre la rate au court bouillon: se servir de nouveaux textes pourquoi pas, histoire de varier les plaisirs (ça serait autrement barbant pour toi et eux de refaire la même chose que lors des cours à distance) pour revoir des notions déjà étudiées.
Un peu de grammaire en plus ne fait jamais de mal quand je vois les mails remplis d'horreur que je reçois...
Ceci dit, on n'aura pas le temps d'avancer des masses, entre les jours où l'établissement doit fermer pour les inscriptions des futurs élèves /pour la remise des livres, etc etc... et les pré-rentrées respectives (prof et élèves), le mois de juin va passer à la vitesse de l'éclair.

_________________
"When you have to shoot, shoot, don't talk"
Tuco
Sylvain de Saint-Sylvain
Sylvain de Saint-Sylvain
Sage

Français collège et continuité pédagogique - Page 9 Empty Re: Français collège et continuité pédagogique

par Sylvain de Saint-Sylvain Ven 29 Mai 2020 - 9:57
Dites, vous faites comment vous pour les appréciations ? Je ne sais pas quoi dire.

_________________
« Les hommes en vinrent, pour qualifier les actes, à modifier arbitrairement le sens habituel des mots. » (Thucydide)
avatar
elisa18
Fidèle du forum

Français collège et continuité pédagogique - Page 9 Empty Re: Français collège et continuité pédagogique

par elisa18 Ven 29 Mai 2020 - 18:30
Voilà ce que j'ai fait..... je ne sait pas si c'est bien....mais c'est dans l'air du temps...
"Une élève effacée, tant en classe qu'à distance, mais des compétences qui semblent acquises. Il faudra montrer une plus grande implication l'année prochaine pour réussir."
"Bien peu de travail, tant au collège qu'à distance!"
Hermione0908
Hermione0908
Modérateur

Français collège et continuité pédagogique - Page 9 Empty Re: Français collège et continuité pédagogique

par Hermione0908 Ven 29 Mai 2020 - 18:55
Il y a déjà un début de discussion à ce propos à partir de ce message :
https://www.neoprofs.org/t15511p625-appreciations-sur-les-bulletins#4969860

_________________
Certaines rubriques de Neoprofs.org sont en accès restreint.
Pour en savoir plus, c'est par ici : https://www.neoprofs.org/t48247-topics-en-acces-restreint-forum-accessible-uniquement-sur-demande-edition-2021
Frisouille
Frisouille
Enchanteur

Français collège et continuité pédagogique - Page 9 Empty Re: Français collège et continuité pédagogique

par Frisouille Jeu 4 Juin 2020 - 9:59
Sylvain de Saint-Sylvain a écrit:Dites, vous faites comment vous pour les appréciations ? Je ne sais pas quoi dire.

Dans mon établissement, on a fait dans la neutralité : "non évalué en raison de la crise sanitaire".
Avec possibilité d'ajouter une remarque positive si l'implication de l'élève a été importante.

Je suis venue lire vos propositions, je reprends la semaine prochaine probablement à temps plein ou presque mais avec bien peu de certitudes. L'edt n'est pas arrivé, je comprends les difficultés du chef à organiser tout ça mais ce flou est pénible. Groupes constitués des différentes classes initiales, combien d'heures par jour, que revoir puisque chacun a bossé selon sa progression, je m'arrache les cheveux.
Contenu sponsorisé

Français collège et continuité pédagogique - Page 9 Empty Re: Français collège et continuité pédagogique

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum