Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
MadameOcollege
MadameOcollege
Niveau 1

Professeurs de lettres modernes : comparaison collège/lycée Empty Professeurs de lettres modernes : comparaison collège/lycée

par MadameOcollege Ven 27 Mar 2020, 12:08
Bonjour,

Professeur de lettres modernes en collège, je suis actuellement en train de formuler mes vœux pour la phase intra du mouvement.
Je ne connais que le collège et je souhaiterais recueillir les avis d'enseignants qui sont actuellement en lycée, en lettres.
Si en plus, vous avez également de l'expérience en collège, votre comparaison m’intéresse vivement!

Cela fait quelques années maintenant que l'envie d'enseigner au lycée se fait bien présente. Il y a plusieurs postes vacants près de chez moi cette année, je me dis que c'est une belle occasion. Mais je m'interroge sur la charge de travail qui me paraît monumentale dans notre discipline (préparation des cours, correction des copies,...) surtout avec les nouveaux programmes.
En effet, ceux-ci m'apparaissent intéressants mais presque insurmontables. D'autant plus que les œuvres proposées changeront, en partie, chaque année.
D'où mes questions:
-comment considérez-vous la charge de travail en lycée? (toute comparaison avec le collège est la bienvenue)
-quels sont, selon vous, les points positifs, les points négatifs du travail en lycée?
-que préférez-vous : le collège ou le lycée? (si vous ne répondez qu'à cette question, s'il vous plaît, justifiez rapidement votre réponse).

Un grand merci à tous pour vos avis!
Et bon courage pour le télétravail en cette période si particulière.
MadameOcollege
MadameOcollege
Niveau 1

Professeurs de lettres modernes : comparaison collège/lycée Empty Re: Professeurs de lettres modernes : comparaison collège/lycée

par MadameOcollege Sam 28 Mar 2020, 10:24
Mince alors, je pensais ouvrir un débat plus...animé!

N'hésitez pas, ceux qui ont connu le lycée (même si ça remonte à plusieurs années), à donner votre avis!
MUTIS
MUTIS
Expert

Professeurs de lettres modernes : comparaison collège/lycée Empty Re: Professeurs de lettres modernes : comparaison collège/lycée

par MUTIS Sam 28 Mar 2020, 10:39
Un avis : en Lettres, il y a des avantages et des inconvénients pour les deux. J'ai choisi le collège après avoir goûté au lycée.
Pourquoi ? Les collègues de lycée te donneront les avantages et les motivations.
Je te donne les avantages, à mon avis, du collège :
- Moins de corrections lourdes (mais plus fréquentes). Bon, il y a toujours moyen de s'accommoder au lycée, je l'ai vu avec certains profs de mon fils (!!!) mais les gens consciencieux et sérieux y passent beaucoup de temps ! Et beaucoup d'ailleurs choisissent des temps partiels pour tenir le rythme ... Je serais curieux d'avoir des statistiques d'ailleurs sur les profs en temps partiels par niveau et par matière si ça existe. Sûr qu'en Lettres il y en a beaucoup...
- Pas de bachotage chaque année et une grande liberté dans le choix des livres et sujets. On peut avoir l'impression que les textes sont plus intéressants au lycée, mais en fait, au bout de quelques années certains tournent en rond. Moins peut-être avec les nouveaux programmes mais du coup, beaucoup de travail de préparation.
- Moins de travail "scolaire" d'explication de texte formatée, plus de liberté d'innovation. On peut avec de bonnes classes s'amuser et travailler sans se soucier trop du formatage type explication pour le bac...
- Plus de temps libre et de liberté d'organisation. Moins de préparations avec l'expérience.
- Des classes un peu moins chargées en général (même si ça change progressivement).
- Enfin, en collège on ne passe pas le bac tous les ans...


Dernière édition par MUTIS le Sam 28 Mar 2020, 10:46, édité 1 fois

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)
" Que les dissemblables soient réunis et de leurs différences jaillira la plus belle harmonie ; rien ne se fait sans lutte." Héraclite
Kilmeny
Kilmeny
Guide spirituel

Professeurs de lettres modernes : comparaison collège/lycée Empty Re: Professeurs de lettres modernes : comparaison collège/lycée

par Kilmeny Sam 28 Mar 2020, 10:40
Au lycée, la masse de travail est immense.

_________________
Un petit clic pour les animaux : http://www.clicanimaux.com/catalog/accueil.php?sites_id=1
gregforever
gregforever
Érudit

Professeurs de lettres modernes : comparaison collège/lycée Empty Re: Professeurs de lettres modernes : comparaison collège/lycée

par gregforever Sam 28 Mar 2020, 10:50
Après ça dépend aussi du type d'établissement: j'ai troqué un collège à l'époque ZEP + zone sensible contre un lycée de centre ville!
Donc côté collège: beaucoup moins de travail de préparation, de correction mais plus grosse fatigue nerveuse sur place (élèves difficiles à gérer et c'est un euphémisme!) gros soutien entre collègues (mais peu de partage de cours).
Côté lycée: on partage les cours, on s'organise ensemble (mais les relations sont plus distantes) , moins de fatigue en cours mais énorme charge de travail en préparation et surtout en correction; convocations à tous les examens (bac et BTS)... je finis l'année sur les rotules.
Après c'est aussi une question personnelle: je n'aime pas les enfants, et les relations avec les ados et étudiants de BTS sont pour moi plus agréables.
saramea
saramea
Niveau 10

Professeurs de lettres modernes : comparaison collège/lycée Empty Re: Professeurs de lettres modernes : comparaison collège/lycée

par saramea Sam 28 Mar 2020, 10:52
Bonjour MadameOcollège!

J'ai la chance d'enseigner, depuis plus de 10 ans, à la fois au collège et au lycée: 2 classes de 6è, une 2de et une 1ère, exactement ce que j'avais demandé. Je dirais qu'enseigner au lycée est stimulant et je m'ennuierais sévèrement si je n'avais pas de classes de lycée. J'adore préparer des cours de lycée et j'adore faire cours aux élève de cet âge. Ces classes me sont donc précieuses. Le seul point négatif: la charge de travail colossale occasionnée par la correction des copies. Si ces classes me sont précieuses, il m'arrive parfois de vouloir faire une pause avec le lycée pour profiter un peu de mes WE et des vacances. Le correction de copies au lycée est vraiment chronophage et cela me pèse souvent.
Enseigner en 6è ne me stimule pas vraiment mais me repose un peu. En outre, les 6è sont souvent rigolos. Ils apportent une fraîcheur appréciable même s'ils demandent une immense patience.
Finalement, l'idéal est, selon moi, d'avoir un service partagé, comme le mien. Toutefois, cette opportunité est difficile à saisir car il n'y a pas beaucoup d'écoles qui proposent à la fois des classes de collège et de lycée. J'ai donc beaucoup de chance. Smile
MUTIS
MUTIS
Expert

Professeurs de lettres modernes : comparaison collège/lycée Empty Re: Professeurs de lettres modernes : comparaison collège/lycée

par MUTIS Sam 28 Mar 2020, 14:02
@saramea a écrit:Bonjour MadameOcollège!

J'ai la chance d'enseigner, depuis plus de 10 ans, à la fois au collège et au lycée: 2 classes de 6è, une 2de et une 1ère, exactement ce que j'avais demandé.
Finalement, l'idéal est, selon moi, d'avoir un service partagé, comme le mien. Toutefois, cette opportunité est difficile à saisir car il n'y a pas beaucoup d'écoles qui proposent à la fois des classes de collège et de lycée. J'ai donc beaucoup de chance.  Smile

Oui, c'est assez idéal...
Si j'avais pu, c'est ce que j'aurais aimé. Une classe de Terminale par ex et des classes de collège. Mais je préfère bouquiner personnellement et faire des livres que corriger des copies... Donc c'est collège pour moi !

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)
" Que les dissemblables soient réunis et de leurs différences jaillira la plus belle harmonie ; rien ne se fait sans lutte." Héraclite
MadameOcollege
MadameOcollege
Niveau 1

Professeurs de lettres modernes : comparaison collège/lycée Empty Re: Professeurs de lettres modernes : comparaison collège/lycée

par MadameOcollege Sam 28 Mar 2020, 14:10
Un grand merci pour vos réponses.
C'est très intéressant de vous lire.

Vos messages confirment l'idée que je me fais du lycée ; c'est à dire stimulant, très intéressant mais des préparations et des corrections qui prennent un temps fou voire déraisonnable.
Effectivement, le service partagé de Saramea est certainement un bon compromis pour apprécier pleinement le métier.
MUTIS
MUTIS
Expert

Professeurs de lettres modernes : comparaison collège/lycée Empty Re: Professeurs de lettres modernes : comparaison collège/lycée

par MUTIS Sam 28 Mar 2020, 14:58
@MadameOcollege a écrit:Un grand merci pour vos réponses.
C'est très intéressant de vous lire.

Vos messages confirment l'idée que je me fais du lycée ; c'est à dire stimulant, très intéressant...
Juste une précision en plus : les profs de lycée sont souvent tenus à s'en tenir aux "classiques". Je discute parfois avec certains qui semblent tout ignorer (pas tous bien sûr !) de la littérature contemporaine, de la SF, des romans policiers, des romans étrangers etc... Ils n'ont pas le temps me disent-ils, un peu comme ces copains universitaires qui sont spécialistes d'un siècle mais ne connaissent pas forcément grand chose aux autres ! Quand on aime lire et découvrir, le collège est un luxe !

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)
" Que les dissemblables soient réunis et de leurs différences jaillira la plus belle harmonie ; rien ne se fait sans lutte." Héraclite
RogerMartin
RogerMartin
Esprit sacré

Professeurs de lettres modernes : comparaison collège/lycée Empty Re: Professeurs de lettres modernes : comparaison collège/lycée

par RogerMartin Sam 28 Mar 2020, 15:35
On ne doit pas connaître les mêmes universitaires Very Happy

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
Clecle78
Clecle78
Sage

Professeurs de lettres modernes : comparaison collège/lycée Empty Re: Professeurs de lettres modernes : comparaison collège/lycée

par Clecle78 Sam 28 Mar 2020, 16:12
J'enseigne en lycée depuis près de 20 ans après 15 ans de collège. L'avantage du lycée c'est vraiment la moindre fatigue nerveuse , l'intérêt des cours, la personnalité des élèves avec lesquels les échanges peuvent être très intéressants. Les rapports avec les collègues ça dépend vraiment des établissements. J'ai beaucoup apprécié certaines ambiances de collège et beaucoup moins parfois celle de mon lycée. Quelques collègues peuvent facilement coller au cliché de l'intello pretentieux ce qui est plus rare en collège.
La grande difficulté du lycée c'est la réforme qui rend les programmes de première infaisables et degoute les élèves. Pour la première fois depuis des années je préfère les secondes aux premières. N'oublions pas hlp qui déroute pas mal de collègues et que presque tous les élèves choisissent d'abandonner... Autre souci, nous perdons quasiment toutes nos heures dedoublées et d'ap. Résultats , les postes sont plus que jamais menacés.
Au final j'aime enseigner au lycée mais je pense que ça va encore se dégrader. Je vois cette année des collègues au bord du burn out , désenchantés, voire aigris . L'inspectrice qui est venue nous voir à été soumise à rude épreuve , je n'ai jamais vu ça venant de personnes pacifiques et policées d'habitude. Je pense qu'elle est repartie traumatisée... Je ne sais pas comment a évolué le collège depuis les dernières réformes mais je pense qu'il est actuellement plus paisible et plus sûr.
MUTIS
MUTIS
Expert

Professeurs de lettres modernes : comparaison collège/lycée Empty Re: Professeurs de lettres modernes : comparaison collège/lycée

par MUTIS Sam 28 Mar 2020, 16:16
@RogerMartin a écrit:On ne doit pas connaître les mêmes universitaires Very Happy

C'est vrai Very Happy Faut pas généraliser ! Razz Et en collège aussi, les profs qui lisent vraiment (autre chose que des recettes de cuisine, des BD ou de la littérature pour la jeunesse) sont... rares !

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)
" Que les dissemblables soient réunis et de leurs différences jaillira la plus belle harmonie ; rien ne se fait sans lutte." Héraclite
gregforever
gregforever
Érudit

Professeurs de lettres modernes : comparaison collège/lycée Empty Re: Professeurs de lettres modernes : comparaison collège/lycée

par gregforever Sam 28 Mar 2020, 16:32
@Clecle78 a écrit:
La grande difficulté du lycée c'est la réforme qui rend les programmes de première infaisables et degoute les élèves. Pour la première fois depuis des années je préfère les secondes aux premières. N'oublions pas hlp qui déroute pas mal de collègues et que presque  tous les élèves choisissent d'abandonner... Autre souci, nous perdons quasiment toutes nos heures dedoublées et d'ap. Résultats , les postes sont plus que jamais menacés.
Au final j'aime enseigner au lycée mais je pense que ça va encore se dégrader. Je vois  cette année des collègues au bord du burn out , désenchantés, voire aigris . L'inspectrice qui est venue nous voir à été soumise à rude épreuve , je n'ai jamais vu ça venant de personnes pacifiques et policées d'habitude. Je pense qu'elle est repartie traumatisée... Je ne sais pas comment a évolué le collège depuis les dernières réformes mais je pense qu'il est actuellement plus paisible et plus sûr.

Je suis d'accord avec tout ce qui est écrit ci-dessus.... la fatigue s'accumule, ça devient plus dur avec les années et en plus on nous colle du travail supplémentaire.
trompettemarine
trompettemarine
Vénérable

Professeurs de lettres modernes : comparaison collège/lycée Empty Re: Professeurs de lettres modernes : comparaison collège/lycée

par trompettemarine Sam 28 Mar 2020, 16:57
@Clecle78 a écrit:J'enseigne en lycée depuis près de 20 ans après 15 ans de collège. L'avantage du lycée c'est vraiment la moindre fatigue nerveuse , l'intérêt des cours, la personnalité des élèves avec lesquels les échanges peuvent être très intéressants. Les rapports avec les collègues ça dépend vraiment des établissements. J'ai beaucoup apprécié certaines ambiances de collège et beaucoup moins parfois celle de mon lycée. Quelques collègues peuvent facilement coller au cliché de l'intello pretentieux ce qui est plus rare en collège.
La grande difficulté du lycée c'est la réforme qui rend les programmes de première infaisables et degoute les élèves. Pour la première fois depuis des années je préfère les secondes aux premières. N'oublions pas hlp qui déroute pas mal de collègues et que presque  tous les élèves choisissent d'abandonner... Autre souci, nous perdons quasiment toutes nos heures dedoublées et d'ap. Résultats , les postes sont plus que jamais menacés.
Au final j'aime enseigner au lycée mais je pense que ça va encore se dégrader. Je vois  cette année des collègues au bord du burn out , désenchantés, voire aigris .

Je suis un peu dans le même cas.
J'ai commencé par le collège, qui m'a usée (c'était un collège difficile, mais pas rep pour autant). J'y ai beaucoup travaillé. Puis, j'ai eu besoin de changement.
En un peu plus de 15 ans de lycée, j'ai vu la masse de travail exploser et les conditions se dégrader (lycée sale, classes à 35, même en STMG, multiplication des réunions, emplois du temps monstrueux, réformes folles, copies de plus en plus indigentes, rivalité plus importante avec le privé qu'avant). Je ne cesse de travailler et je veux lever le pied. Je n'éprouve plus aucun plaisir à aller au lycée : on n'y rit plus (et moi, j'aime bien les blagues salaces de temps en temps).
J'ai à nouveau besoin de changer, au moins de lycée. J'ai demandé un collège correct aussi dans mes voeux de mutation. Alors 3 heures aller-retour pour vivre cela, j'en ai assez. Mais le lycée m'a ouvert des opportunités dont je profite actuellement. C'est ainsi que je prends actuellement un peu de plaisir (le changement ?) à travailler pour des missions autres que celles du lycée (je ne supporte plus le vomi formatif qu'on nous impose, j'use de ce terme puisque nous sommes considérés comme de mauvais professeurs chez nous parce que nous sommes dans le vomi transmissif) à l'université ou ailleurs (j'y travaille beaucoup mais j'y souffle moralement : la liberté est plus grande, la confiance aussi).
MadameOcollege
MadameOcollege
Niveau 1

Professeurs de lettres modernes : comparaison collège/lycée Empty Re: Professeurs de lettres modernes : comparaison collège/lycée

par MadameOcollege Dim 29 Mar 2020, 11:35
L'image d'un travail étouffant au lycée semble nette.
À l'heure actuelle, il apparaît qu'un poste dans un collège plutôt sympa est à rechercher ou à conserver. Je continue à penser que la préparation des cours au lycée est plus intéressante mais, étant consciencieuse, je comprends que la charge monstrueuse de travail peut rendre aigri, comme lu plus haut...
Et, bizarrement, je tiens à mon naturel plutôt enjoué!
Comme dit Mutis, dans la vie, la vraie, il peut être aussi très plaisant de faire autre chose que de corriger des copies. Et on peut trouver la stimulation intellectuelle ailleurs qu'au lycée. Heureusement.
L'idéal serait de pouvoir à la fois aller au collège et au lycée dans une même semaine, c'est dommage que ce type d'organisation soit si rare et c'est regrettable que la mobilité des enseignants soit si restreinte. On sait qu'une fois l'affectation donnée, il est difficile de changer, et ce pour un paquet d'années, qu'on se sente bien ou pas dans un établissement. Mais ça, c'est encore un autre sujet!
Li-Li
Li-Li
Neoprof expérimenté

Professeurs de lettres modernes : comparaison collège/lycée Empty Re: Professeurs de lettres modernes : comparaison collège/lycée

par Li-Li Dim 29 Mar 2020, 12:57
Je suis en cité scolaire donc avec du collège et du lycée et pour moi c'est l'idéal, c'est ce qui le manquera le plus devoir choisir quand je serai sur un nouveau poste.
MadameOcollege
MadameOcollege
Niveau 1

Professeurs de lettres modernes : comparaison collège/lycée Empty Re: Professeurs de lettres modernes : comparaison collège/lycée

par MadameOcollege Dim 29 Mar 2020, 13:56
Et par curiosité, est-ce que tous les collègues d'une cité scolaire peuvent avoir des classes de collège et de lycée ou bien certains peuvent-ils choisir de n'avoir que des classes de collège ou que des classes de lycée?
Cela dépend sûrement de la direction?
Pacific231
Pacific231
Niveau 4

Professeurs de lettres modernes : comparaison collège/lycée Empty Re: Professeurs de lettres modernes : comparaison collège/lycée

par Pacific231 Dim 29 Mar 2020, 14:05
Moi j'ai fait les deux (beaucoup plus de lycée que de collège...). Je n'aime pas le collège... ça me gonfle (pardon) de devoir préciser avec quelle couleur on écrit, je ne suis pas assez maternelle je pense, et je fonctionne beaucoup au 2nd degré.. .que les collégiens ne comprennent pas... Et puis ce que je préfère, c'est le commentaire de texte...
MAIS attention lycée en temps partiel, avec autre chose à côté (travail pour le parascolaire en ce qui me concerne). Dans mon bahut d'avant (pas classé REP mais avec que des élèves de collèges REP) tous les profs de lettres étaient en temps partiel... question de survie !
Donc pour répondre, je pense comme les collègues que l'idéal c'est cité scolaire pour faire les deux, ou alors temps partiel en lycée... mais ce n'est que mon point de vue !
Fires of Pompeii
Fires of Pompeii
Guide spirituel

Professeurs de lettres modernes : comparaison collège/lycée Empty Re: Professeurs de lettres modernes : comparaison collège/lycée

par Fires of Pompeii Dim 29 Mar 2020, 14:08
Je suis tout sauf maternelle, rude(au premier abord) avec mes collégiens, je fonctionne au 2nd degré et ils comprennent très bien, c'est une question d'habitude. Mais effectivement je n'aime pas avoir de 6e pour les raisons que tu évoques.

_________________
Je ne dirai qu'une chose : stulo plyme.
marjolie.june
marjolie.june
Expert spécialisé

Professeurs de lettres modernes : comparaison collège/lycée Empty Re: Professeurs de lettres modernes : comparaison collège/lycée

par marjolie.june Dim 29 Mar 2020, 15:03
Je ne suis pas LM, mais LC, mais ça revient un peu au même. J'ai enseigné 8 ans au collège (contre mon gré), dans deux collèges différents qui étaient tous les deux des collèges REP. Je me suis globalement ennuyée et n'ai cessé de râler pendant 8 ans parce que je me sentais lésée de ne pas réussir à obtenir de lycée (en LC, le mouvement en lycée est quasiment bloqué : c'est donc très compliqué d'obtenir un poste). Puis, à la faveur d'un rapprochement de conjoint, j'ai obtenu un lycée du 92, à 25-30 minutes de voiture de chez moi, il y a un an et demi. Cette année, je fais une demande de mutation pour deux raisons : 1. c'est un lycée poubelle qui cumule des problèmes dignes d'une REP du 93 2. la charge de travail est effectivement très lourde, et comme je viens d'avoir un bébé, je veux me dégager du temps. J'ai d'abord fait des voeux lycée aux alentours de chez moi (sud du 92, aucun poste vacant a priori : je n'aurai donc rien), mais aussi des voeux collège, car je veux pouvoir consacrer du temps à mon bébé et ne pas le faire garder toute la semaine de 7H à 18H parce que je croule sous le boulot. Il y a toutefois peu de chances que j'obtienne satisfaction sur mes voeux collège, vu que je cible une zone très attractive. En tout cas, comme beaucoup, je suis prête à retourner au collège, simplement pour avoir du temps pour ma famille et moi. Tant pis pour la stimulation intellectuelle (quoique : quand on voit ce que produisent les lycéens arrivés en première, la stimulation intellectuelle, il faut la chercher longtemps). Le jeu n'en vaut pas la chandelle au vu de la charge de travail. De plus, la question de la discipline et de la fatigue des heures de cours au collège ne m'effraie pas, vu que j'ai survécu 8 ans en REP et ai donc une certaine expérience de la gestion de classe, que je sais mener sans trop de problèmes.
MadameOcollege
MadameOcollege
Niveau 1

Professeurs de lettres modernes : comparaison collège/lycée Empty Re: Professeurs de lettres modernes : comparaison collège/lycée

par MadameOcollege Dim 29 Mar 2020, 15:30
Je te comprends Marjolie.june, j'ai deux enfants jeunes, je ne veux pas tout sacrifier non plus.
Déjà que je passe beaucoup de temps à travailler, je me dis de plus en plus que si j'obtiens un poste en lycée (temps complet), je n'ai plus de nuit...!
marjolie.june
marjolie.june
Expert spécialisé

Professeurs de lettres modernes : comparaison collège/lycée Empty Re: Professeurs de lettres modernes : comparaison collège/lycée

par marjolie.june Dim 29 Mar 2020, 15:33
A toi de te décider aussi en fonction de ta résistance à la fatigue. Moi je suis une grosse dormeuse et ça fait très longtemps que j'ai pris l'habitude de ne pas travailler le soir après le dîner : hors de question que je m'y remette. Par contre, je travaillais souvent une des deux journées du week-end, voire les deux depuis que je suis au lycée.
avatar
User10247
Niveau 9

Professeurs de lettres modernes : comparaison collège/lycée Empty Re: Professeurs de lettres modernes : comparaison collège/lycée

par User10247 Dim 29 Mar 2020, 22:48
@MadameOcollege a écrit:Et par curiosité, est-ce que tous les collègues d'une cité scolaire peuvent avoir des classes de collège et de lycée ou bien certains peuvent-ils choisir de n'avoir que des classes de collège ou que des classes de lycée?
Cela dépend sûrement de la direction?

Il me semble que cela dépend surtout de nos envies. J'ai séjourné quelques années en cité scolaire et il y avait de tout (des profs exclusivement affectés à la partie lycée, d'autres à la partie collège et d'autres qui étaient mixtes). Bon après avec la DHG, la sacro-sainte répartition des classes et le statut berceau de stagiaires peuvent impacter à la marge nos choix.
Satellite
Satellite
Niveau 6

Professeurs de lettres modernes : comparaison collège/lycée Empty Re: Professeurs de lettres modernes : comparaison collège/lycée

par Satellite Lun 30 Mar 2020, 01:09
J'ai été TZR pendant 14 ans: j'ai donc pu expérimenter à la fois le collège tranquille et celui estampillé "politique de la ville", le lycée à dominante STMG et celui plutôt huppé.
Jusqu'à ce que je me fixe sur mon poste actuel (un collège lambda), je clamais haut et fort que le lycée me convenait davantage: programme plus "intéressant", élèves moins indisciplinés, etc... Cela me semblait plus gratifiant.
Le lycée en poste fixe était mon Graal personnel.
Puis j'ai obtenu mon poste en collège. Au-delà du confort que cela peut représenter de retrouver d'une année sur l'autre la même équipe, les mêmes lieux, de faire ses voeux (et donc de ne pas récupérer ce dont les autres ne veulent pas), je me suis accomodée au rythme du collège.
Je bosse hein, beaucoup (recycler mes cours d'une année à l'autre sans rien y changer, je n'ai jamais su faire).
Mais j'apprécie de prendre le temps, de faire de la grammaire (eh oui!), des dictées.

Je change d'académie à la rentrée et la question se pose: dois-je profiter de l'aubaine pour concentrer mes voeux sur les lycées? Après tout, je connais.
Sauf que...
La réforme est passée par là, et je ne me sens plus la force de me remettre à jour (j'ai 45 ans, ça joue certainement: je me suis adaptée annuellement au poste que l'on me donnait, je crois que je n'ai plus envie). Un programme de première imposé? Renouvelable comme en BTS quand j'y ai exercé? Non merci.
Les nouvelles épreuves? Pas envie de m'y confronter.
Je vois quels élèves nous envoyons en seconde (et je ne suis pourtant pas dans un collège sinistré): je plains mes collègues...
Du coup, je demande en priorité des collèges, et redoute le lycée qui me sera peut-être attribué (en remplacement, bien sûr, mais c'est encore pire)
J'ai aimé pouvoir enseigner au lycée, et cela m'aurait chagrinée de ne pas pouvoir le faire.
Mais j'ai envie d'avoir du temps pour autre chose que préparer des cours.
Depuis que je suis en poste fixe au collège, je me remets à lire un peu, pour moi.
C'est précieux!

Bien sûr, mon regard est intimement lié à ma situation personnelle, mais je pense que le tien aussi. Si tu as envie de changement et le temps (l'énergie) de t'y préparer: fonce.
Ne pas s'enfermer dans ses pratiques est une chose qu'offre encore ce métier et il faut savoir s'en saisir.
Peu-être as-tu la sensation d'avoir fait le tour de quelque chose.

_________________
Notre âme est transitive. Il lui faut un objet, qui l'affecte, comme son complément direct, aussitôt. [Francis Ponge]
MadameOcollege
MadameOcollege
Niveau 1

Professeurs de lettres modernes : comparaison collège/lycée Empty Re: Professeurs de lettres modernes : comparaison collège/lycée

par MadameOcollege Lun 30 Mar 2020, 15:15
C'est tout à fait la vision que j'ai ; je me trompe peut-être mais le lycée me semble plus gratifiant, on y enseigne plus, on éduque moins. Au collège, on rappelle beaucoup les règles de vie, avec certaines classes, on "fait beaucoup de discipline" et c'est nécessaire pour instaurer un bon cadre de travail mais c'est parfois très usant. J'ai souvent ce sentiment qu'au lycée, je pourrais enfin mener, en classe, toutes les préparations faites en amont à la maison. C'est quand même sacrément valorisant pour un enseignant.
Cela m'embêterait de faire une carrière sans passer par la case lycée.

C'est le bon moment question points (rapprochement de conjoint, enfants) mais je pense de plus en plus que ce n'est pas le bon moment dans ma vie (enfants petits qui ont besoin de voir leur mère ailleurs qu'assise à son bureau...!). Je travaille déjà beaucoup pour le collège et, les corrections et les préparations étant plus importantes au lycée, je me connais, je risque de crouler sous les copies et tout le reste.
Alors, oui le lycée est aussi mon Graal personnel, oui je pense que j'aurai des regrets de ne pas le tenter et peut-être ne jamais y mettre les pieds (il faut être réaliste, les postes vacants ne sont pas si fréquents et le système actuel des mutations n'encourage pas vraiment la mobilité), mais je ne peux, aujourd'hui, prendre le risque de passer mon temps à travailler. J'ai également envie d'autre chose. Je ne veux pas être stressée ou énervée toute la semaine. Après mûre réflexion, j'en viens à me dire que le Graal pourrait rapidement se transformer en cauchemar!
J'ai pesé le pour et le contre.
J'espère donc obtenir un poste dans un bon collège où je pense que j'y serai bien, avec des élèves majoritairement agréables, un poste qui me permettra d'avoir un peu de temps pour ma famille, c'est important. Certainement le plus important.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum