Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Rosanette
Expert spécialisé

Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne - Page 2 Empty Re: Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne

par Rosanette le Ven 10 Avr 2020 - 12:13
@RogerMartin a écrit:
@frimoussette77 a écrit:
@Isis39 a écrit:J'ai changé ce matin et suis passée sur Zoom pour faire un cours avec mes 6e (la collègue d'anglais utilisant zoom...).
Cela marche drôlement mieux que la plateforme du CNED.
Tu sais que c'est illégal et pas très sécurisé pour les élèves et tu fais quand même ?
Non, ni plus ni moins que les plateformes (sauf que celle ci ne nécessite pas d'inscription...). Il est d'ailleurs possible d'interdire les dialogues one-to-one, ce que devrait permettre la classe CNED.

Je ne comprends pas qu'ils n'aient pas pensé à cette histoire de chat ; se priver du chat est pénible (ça fluidifie la session et ils peuvent poser leurs questions à l'écrit ou juste manifester un souci technique) mais de l'autre côté la possibilité d'insulter un/e élève en particulier refroidit beaucoup pour des groupes où la question se pose.

Ceci-dit, sur les lycéens, tant que je n'avais pas sollicité individuellement un élève via le chat ils n'avaient pas compris cette fonctionnalité.
avatar
User10247
Niveau 9

Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne - Page 2 Empty Re: Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne

par User10247 le Ven 10 Avr 2020 - 12:56
@Jenny a écrit:
Florine98 a écrit:Des apprentis réalisateurs ont cru bon de saboter le cours de ma collègue et de mettre en scène leurs exploits sur Youtube. Résultat des courses : sa trombine circule sur le net, et en prime le CNED n'a pas daigné réagir après deux bonnes semaines. Nous avons bien entendu signalé la vidéo mais ça n'a pas été suivi d'effet. Elle songe à déposer plainte.

Autant vous dire qu'elle a vite arrêté les cours en visio...

La plateforme a expliqué qu'elle procéderait à des vérifications dont on attend toujours les conclusions...

Il faut qu’elle porte plainte.

Oui, c'est ce que nous lui conseillons tous !

Elle attend d'abord la réponse du CNED qui engagera les poursuites nécessaires après les vérifications, je suis d'avis que cela ne sert à rien d'attendre et qu'il vaut mieux prendre les devants...
kensington
kensington
Esprit éclairé

Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne - Page 2 Empty Re: Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne

par kensington le Ven 10 Avr 2020 - 12:57
@Fesseur Pro a écrit:Il n'y a pas de raison pour que des élèves perturbateurs en "présentiel" ne le soient pas en vidéo...
Et aucune raison pour qu'on ait davantage de moyens d'y remédier.

Bien sûr.
Le mieux étant de ne pas utiliser ce genre d'outils et donner des supports de cours à travailler en autonomie.
Comme en classe, ceux qui ont décidé de ne rien faire ne font rien mais ils ne dérangent pas les autres qui travaillent tranquillement à leur rythme. La situation actuelle n'est pas idéale (et on ne pourrait pas fonctionner comme cela tout le temps) mais je crois que les inconvénients du "distanciel" sont dans beaucoup de cas largement compensés par la "tranquillité" qu'y gagnent les élèves sérieux tant sur le plan des conditions de travail que de la qualité du travail fourni.
Après j'ai bien conscience des difficultés de certains pour travailler en autonomie et avoir de bonnes conditions de travail et d"équipement à la maison. Il n'en reste pas moins que ceux qui ne font rien à longueur d'années scolaires peuvent en profiter, eux aussi sont dans la continuité, sans nuire aux autres et n'ont pas le confort de s'abriter derrière le groupe pour dissimuler plus ou moins bien leur absence de travail.

Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne - Page 2 3795679266
avatar
Agrippina furiosa
Fidèle du forum

Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne - Page 2 Empty Re: Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne

par Agrippina furiosa le Ven 10 Avr 2020 - 13:07
Juste pour info, nous avons eu un rappel ici (acad de Clermont) de nos inspecteurs (lettres) pour n'utiliser que l'ent, RGPD compatible. ce qui n'empêche pas le collège de ma fille de demander à ce que le travail soit envoyé d'une adresse mail perso ... Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne - Page 2 3795679266
julilibulle
julilibulle
Niveau 6

Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne - Page 2 Empty Re: Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne

par julilibulle le Ven 10 Avr 2020 - 13:07
@Rosanette a écrit:
@julilibulle a écrit:Au collège, on nous a donné une procédure à suivre pour que les élèves accèdent à la classe virtuelle uniquement par ENT. Donc, ils doivent d'abord s'enregistrer avec leur ENT et ne peuvent plus modifier leurs pseudos (ni mettre de photo de profil, ce qui a chagriné mes élèves).

Il faut avoir un moodle (chez nous, ils l'ont activé pour cette occasion).

Du coup, je sais exactement qui est là.

Merci du tuyau, on a Moodle sur notre ENT également.

si tu as besoin d'explications plus précises, n'hésite pas, j'ai toujours le tuto (il faut insérer son lien sur moodle et changer la façon de l'activer avec nom et prénom)
RogerMartin
RogerMartin
Esprit sacré

Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne - Page 2 Empty Re: Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne

par RogerMartin le Ven 10 Avr 2020 - 13:26
@frimoussette77 a écrit:
@RogerMartin a écrit:
@frimoussette77 a écrit:
@Isis39 a écrit:J'ai changé ce matin et suis passée sur Zoom pour faire un cours avec mes 6e (la collègue d'anglais utilisant zoom...).
Cela marche drôlement mieux que la plateforme du CNED.
Tu sais que c'est illégal et pas très sécurisé pour les élèves et tu fais quand même ?
Non, ni plus ni moins que les plateformes (sauf que celle ci ne nécessite pas d'inscription...). Il est d'ailleurs possible d'interdire les dialogues one-to-one, ce que devrait permettre la classe CNED.
Zoom nécessite une inscription.
Zoom est dans la tourmente en ce moment après quelques scandales (il ne faut pas chercher beaucoup pour trouver) et est non conforme RGPD donc question légalité, ça doit être discutable.
Et pour des sixièmes, il faut forcément l'accord parental.

Dans la note d’information du ministère de l’éducation nationale et de la jeunesse de mars 2020, on peut lire concernant Discord mais c’est aussi valable pour les autres plateformes non institutionnelles :
« Le traitement ne peut pas être opéré sur la base d'une mission de service public, mais uniquement sur la base du consentement. Celui-ci doit être libre, ce qui n’est pas le cas quand il y a prescription de l’enseignant pour s’inscrire sur un serveur « classe ».  De plus, une preuve du consentement des représentants légaux des mineurs de moins de 15 ans est indispensable ! »
Je lis également
« Chaque mise en œuvre d’un outil doit respecter les règles données par la DINUM concernant la réversibilité, l’accès aux données, la protection des données personnelles et la conformité stricte au RGPD, le respect strict de la réglementation française et européenne, sans extraterritorialité, l’accessibilité des solutions aux personnes en situation de handicap, et la réduction de l’empreinte carbone. »
Pas d'inscription pour les personnes qui rejoignent les réunions. Mais je ne l'utilise qu'avec des étudiants majeurs.

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
Not a Panda
Not a Panda
Niveau 10

Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne - Page 2 Empty Re: Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne

par Not a Panda le Ven 10 Avr 2020 - 13:27
@Isis39 a écrit:
@frimoussette77 a écrit:
@Isis39 a écrit:J'ai changé ce matin et suis passée sur Zoom pour faire un cours avec mes 6e (la collègue d'anglais utilisant zoom...).
Cela marche drôlement mieux que la plateforme du CNED.
Tu sais que c'est illégal et pas très sécurisé pour les élèves et tu fais quand même ?

Je fais avec les outils qui fonctionnent. Ce n'est pas recommandé, mais pas "illégal".

Puisque tes élèves de 6e ont à priori moins de 15 ans et ne sont donc pas habilités à donner leur consentement quant au traitement de leurs données personnelles, tu as bien entendu contacté l'ensemble des parents pour recueillir la précieuse autorisation.

De plus, zoom interdit de s'inscrire si on a moins de 16 ans (je viens de tester avec plusieurs dates de naissance).


Dernière édition par Not a Panda le Ven 10 Avr 2020 - 13:29, édité 1 fois
Prezbo
Prezbo
Érudit

Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne - Page 2 Empty Re: Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne

par Prezbo le Ven 10 Avr 2020 - 13:28
@polvoron a écrit:Et par curiosité car je m'en tiens le plus loin possible, ces vidéos sont réalisées sur du RGPD compatible ? Parce qu'en cas contraire, j'aurais tendance à dire que ceux qui continuent d'utiliser Discord et cie, après tout ce qu'on a pu en lire ici et ailleurs, n'ont qu'à assumer ces dérives prévisibles (d'ailleurs, rien que le nom, Discord, devrait nous rendre méfiants).

Encore une fois : la plate-forme du CNED, est, de très loin, la moins sécurisée. Discord ou Zoom proposent des outils (gestion des droits, utilisation de mot de passe...) qui permettent de limiter les dérives, à condition de savoir s'en servir et d'avoir réfléchi à leur usage avant, ce qui n'est pas forcément évident dans l'urgence.

Le risque étant qu'un collègue qui ait des ennuis sur Zoom/Discord se fasse dire "vous n'aviez qu'à être sur la plate-forme du CNED", quand bien même celle-ci est une vraie passoire. Réponse hypocrite qui consisterait à dire "vous êtes autorisés à avoir des ennuis seulement sur les sites labélisés EN et conforme au RGPD".

@Fesseur Pro a écrit:Il n'y a pas de raison pour que des élèves perturbateurs en "présentiel" ne le soient pas en vidéo...
Et aucune raison pour qu'on ait davantage de moyens d'y remédier.

Les espaces virtuels me semblent pour le moins avoir des effets spécifiques : sentiment d'impunité lié à l'anonymat, possibilité de diffuser à large échelle les images/textes d'une séance, effet de meute encore amplifié...On le savait de toute façon avant le confinement, c'était anticipable.

@julilibulle a écrit:Au collège, on nous a donné une procédure à suivre pour que les élèves accèdent à la classe virtuelle uniquement par ENT. Donc, ils doivent d'abord s'enregistrer avec leur ENT et ne peuvent plus modifier leurs pseudos (ni mettre de photo de profil, ce qui a chagriné mes élèves).

Il faut avoir un moodle (chez nous, ils l'ont activé pour cette occasion).

Du coup, je sais exactement qui est là.

Alors ça, c'est intéressant, je suis surpris que ça ne soit pas mis en place à plus large échelle. Aurais-tu des détails ? (MP éventuellement.)



@frimoussette77 a écrit:
Zoom nécessite une inscription.
Zoom est dans la tourmente en ce moment après quelques scandales (il ne faut pas chercher beaucoup pour trouver) et est non conforme RGPD donc question légalité, ça doit être discutable.
Et pour des sixièmes, il faut forcément l'accord parental.

Dans la note d’information du ministère de l’éducation nationale et de la jeunesse de mars 2020, on peut lire concernant Discord mais c’est aussi valable pour les autres plateformes non institutionnelles :
« Le traitement ne peut pas être opéré sur la base d'une mission de service public, mais uniquement sur la base du consentement. Celui-ci doit être libre, ce qui n’est pas le cas quand il y a prescription de l’enseignant pour s’inscrire sur un serveur « classe ».  De plus, une preuve du consentement des représentants légaux des mineurs de moins de 15 ans est indispensable ! »
Je lis également
« Chaque mise en œuvre d’un outil doit respecter les règles données par la DINUM concernant la réversibilité, l’accès aux données, la protection des données personnelles et la conformité stricte au RGPD, le respect strict de la réglementation française et européenne, sans extraterritorialité, l’accessibilité des solutions aux personnes en situation de handicap, et la réduction de l’empreinte carbone. »

Je pense que chacun, ici, est conscient de tous cela. Il ne faut pas confondre deux problèmes : le risque de perturbation des séances (trollage, insultes au prof ou entre élèves...) et celui de l'utilisation des données personnelles des élèves. Le problème est que nous nous trouvons en position de choisir entre les deux.

Ici, direction et référents numériques se sont alignés strictement sur la ligne de la DANE : Zoom et Discord proscrits. J'ai fait remonter les problèmes subis sur la plate-forme CNED à la DANE en question, qui m'a répondu qu'il était vrai que la plate-forme du CNED posait quelques problèmes de sécurisation, et qu'ils avaient demandé des évolutions.

Attendons, donc. En attendant, je pense tenter la solution Scaleway par Jitsi.
Prezbo
Prezbo
Érudit

Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne - Page 2 Empty Re: Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne

par Prezbo le Ven 10 Avr 2020 - 13:30
@RogerMartin a écrit:
Pas d'inscription pour les personnes qui rejoignent les réunions. Mais je ne l'utilise qu'avec des étudiants majeurs.

Ma compagne a eu hier un cours de sport avec son club habituel par Zoom. Pas d'inscription mais le lien n'a pu s'ouvrir ni pour elle ni pour moi avec un simple navigateur internet, il a fallu installer l'application Zoom. C'est tout de même assez intrusif.
Isis39
Isis39
Bon génie

Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne - Page 2 Empty Re: Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne

par Isis39 le Ven 10 Avr 2020 - 13:37
@Not a Panda a écrit:
@Isis39 a écrit:
@frimoussette77 a écrit:
@Isis39 a écrit:J'ai changé ce matin et suis passée sur Zoom pour faire un cours avec mes 6e (la collègue d'anglais utilisant zoom...).
Cela marche drôlement mieux que la plateforme du CNED.
Tu sais que c'est illégal et pas très sécurisé pour les élèves et tu fais quand même ?

Je fais avec les outils qui fonctionnent. Ce n'est pas recommandé, mais pas "illégal".

Puisque tes élèves de 6e ont à priori moins de 15 ans et ne sont donc pas habilités à donner leur consentement quant au traitement de leurs données personnelles, tu as bien entendu contacté l'ensemble des parents pour recueillir la précieuse autorisation.

De plus, zoom interdit de s'inscrire si on a moins de 16 ans (je viens de tester avec plusieurs dates de naissance).

C'est ma collègue d'anglais qui s'est occupée de ça.
frimoussette77
frimoussette77
Monarque

Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne - Page 2 Empty Re: Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne

par frimoussette77 le Ven 10 Avr 2020 - 14:01
@Prezbo a écrit:
@polvoron a écrit:Et par curiosité car je m'en tiens le plus loin possible, ces vidéos sont réalisées sur du RGPD compatible ? Parce qu'en cas contraire, j'aurais tendance à dire que ceux qui continuent d'utiliser Discord et cie, après tout ce qu'on a pu en lire ici et ailleurs, n'ont qu'à assumer ces dérives prévisibles (d'ailleurs, rien que le nom, Discord, devrait nous rendre méfiants).

Encore une fois : la plate-forme du CNED, est, de très loin, la moins sécurisée. Discord ou Zoom proposent des outils (gestion des droits, utilisation de mot de passe...) qui permettent de limiter les dérives, à condition de savoir s'en servir et d'avoir réfléchi à leur usage avant, ce qui n'est pas forcément évident dans l'urgence.

Le risque étant qu'un collègue qui ait des ennuis sur Zoom/Discord se fasse dire "vous n'aviez qu'à être sur la plate-forme du CNED", quand bien même celle-ci est une vraie passoire. Réponse hypocrite qui consisterait à dire "vous êtes autorisés à avoir des ennuis seulement sur les sites labélisés EN et conforme au RGPD".

@Fesseur Pro a écrit:Il n'y a pas de raison pour que des élèves perturbateurs en "présentiel" ne le soient pas en vidéo...
Et aucune raison pour qu'on ait davantage de moyens d'y remédier.

Les espaces virtuels me semblent pour le moins avoir des effets spécifiques : sentiment d'impunité lié à l'anonymat, possibilité de diffuser à large échelle les images/textes d'une séance, effet de meute encore amplifié...On le savait de toute façon avant le confinement, c'était anticipable.

@julilibulle a écrit:Au collège, on nous a donné une procédure à suivre pour que les élèves accèdent à la classe virtuelle uniquement par ENT. Donc, ils doivent d'abord s'enregistrer avec leur ENT et ne peuvent plus modifier leurs pseudos (ni mettre de photo de profil, ce qui a chagriné mes élèves).

Il faut avoir un moodle (chez nous, ils l'ont activé pour cette occasion).

Du coup, je sais exactement qui est là.

Alors ça, c'est intéressant, je suis surpris que ça ne soit pas mis en place à plus large échelle. Aurais-tu des détails ? (MP éventuellement.)



@frimoussette77 a écrit:
Zoom nécessite une inscription.
Zoom est dans la tourmente en ce moment après quelques scandales (il ne faut pas chercher beaucoup pour trouver) et est non conforme RGPD donc question légalité, ça doit être discutable.
Et pour des sixièmes, il faut forcément l'accord parental.

Dans la note d’information du ministère de l’éducation nationale et de la jeunesse de mars 2020, on peut lire concernant Discord mais c’est aussi valable pour les autres plateformes non institutionnelles :
« Le traitement ne peut pas être opéré sur la base d'une mission de service public, mais uniquement sur la base du consentement. Celui-ci doit être libre, ce qui n’est pas le cas quand il y a prescription de l’enseignant pour s’inscrire sur un serveur « classe ».  De plus, une preuve du consentement des représentants légaux des mineurs de moins de 15 ans est indispensable ! »
Je lis également
« Chaque mise en œuvre d’un outil doit respecter les règles données par la DINUM concernant la réversibilité, l’accès aux données, la protection des données personnelles et la conformité stricte au RGPD, le respect strict de la réglementation française et européenne, sans extraterritorialité, l’accessibilité des solutions aux personnes en situation de handicap, et la réduction de l’empreinte carbone. »

Je pense que chacun, ici, est conscient de tous cela. Il ne faut pas confondre deux problèmes : le risque de perturbation des séances (trollage, insultes au prof ou entre élèves...) et celui de l'utilisation des données personnelles des élèves. Le problème est que nous nous trouvons en position de choisir entre les deux.

Ici, direction et référents numériques se sont alignés strictement sur la ligne de la DANE : Zoom et Discord proscrits. J'ai fait remonter les problèmes subis sur la plate-forme CNED à la DANE en question, qui m'a répondu qu'il était vrai que la plate-forme du CNED posait quelques problèmes de sécurisation, et qu'ils avaient demandé des évolutions.

Attendons, donc. En attendant, je pense tenter la solution Scaleway par Jitsi.

Il y a quand même un certain nombre de problème avec Zoom

Voilà un message postée hier
@henriette a écrit:A propos de Zoom :
Sécurité informatique : Zoom s’excuse pour des failles et recrute un des meilleurs experts

https://www.lemonde.fr/pixels/article/2020/04/09/securite-informatique-zoom-s-excuse-pour-des-failles-et-recrute-un-des-meilleurs-experts_6036127_4408996.html


L’application avait notamment été critiquée pour avoir fait transiter des clefs de chiffrement par des serveurs situés en Chine, une pratique fortement déconseillée pour les outils de conversation servant à des discussions confidentielles.
@Proton a écrit:Attention à Zoom sous le feu des critiques :


https://www.phonandroid.com/zoom-des-milliers-de-videos-privees-sont-diffusees-sur-le-net.html

https://www.lesnumeriques.com/appli-logiciel/zoom-houseparty-les-apps-stars-du-confinement-sous-le-feu-des-critiques-n149139.html


https://www.journaldugeek.com/2020/04/06/new-york-zoom-etablissements-scolaires/
Très prisé pour le télétravail et les “télécours” durant ce confinement généralisé et prolongé, Zoom est actuellement victime de son succès. Cette plateforme de visioconférence en ligne, a priori cryptée, serait en proie à de nombreuses failles et détournements qui menaceraient la sécurité des utilisateurs. Aux États-Unis, le FBI lui-même aurait déjà identifié un phénomène problématique de “zoom bombing” où des personnes non-autorisés à participer à certaines conversations réussiraient assez facilement à s’y introduire pour y semer le trouble ou espionner les conversations. Plus récemment, le Washington Post a révélé que des milliers de vidéos enregistrées par des utilisateurs sur Zoom seraient conservées sur des serveurs cloud tiers dont l’accès n’est pas protégé. Si cela dépend de l’action d’un utilisateur, ce phénomène n’existe que par le manque de restrictions imposées par Zoom et le manque d’autorisations demandées aux autres participants de visioconférence.

Elaïna
Elaïna
Bon génie

Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne - Page 2 Empty Re: Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne

par Elaïna le Ven 10 Avr 2020 - 14:36
@Rosanette a écrit:Sur le plan technique, la plateforme du CNED fonctionne, elle est RGPD, c'est l'outil qu'on est censé utiliser si on veut faire cours avec une plateforme vidéo.

Par contre effectivement les problèmes d'identification peuvent vite se poser, il n'y a pas vraiment de parade avec les outils institutionnels. En lycée, je n'ai pas eu de problème, mais en collège et même au lycée avec certains publics je peux bien imaginer les dérives.

J'ai eu aussi l'impression, pour avoir été invitée sur Discord par des collègues, que la tentation tralilalallol se fait plus grande pour les élèves sur cette plateforme, ils abusent plus du chat et lancent beaucoup de c*nneries. Au lycée, l'interface no-nonsense du CNED aide un peu plus à avoir des comportements d'élèves.

Tu parles...
Ma collègue de lettres utilise la plateforme du CNED. A chaque fois ça part en sucette avec des perturbateurs. J'utilise discord avec mes terminales, zéro problème.

Ce n'est pas la plateforme le problème, ce sont les élèves

_________________
It took me forty years to realize this. But for guys like us... our lives aren't really our own. There's always someone new to help. Someone we need to protect. These past few years, I fought that fate with all I had. But I'm done fighting. It's time I accept the hand I was dealt. Too many people depend on us. Their dreams depend on us.

Kiryu Kazuma inYakuza 4 Remastered
Not a Panda
Not a Panda
Niveau 10

Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne - Page 2 Empty Re: Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne

par Not a Panda le Ven 10 Avr 2020 - 14:40
@Elaïna a écrit:
@Rosanette a écrit:Sur le plan technique, la plateforme du CNED fonctionne, elle est RGPD, c'est l'outil qu'on est censé utiliser si on veut faire cours avec une plateforme vidéo.

Par contre effectivement les problèmes d'identification peuvent vite se poser, il n'y a pas vraiment de parade avec les outils institutionnels. En lycée, je n'ai pas eu de problème, mais en collège et même au lycée avec certains publics je peux bien imaginer les dérives.

J'ai eu aussi l'impression, pour avoir été invitée sur Discord par des collègues, que la tentation tralilalallol se fait plus grande pour les élèves sur cette plateforme, ils abusent plus du chat et lancent beaucoup de c*nneries. Au lycée, l'interface no-nonsense du CNED aide un peu plus à avoir des comportements d'élèves.

Tu parles...
Ma collègue de lettres utilise la plateforme du CNED. A chaque fois ça part en sucette avec des perturbateurs. J'utilise discord avec mes terminales, zéro problème.

Ce n'est pas la plateforme le problème, ce sont les élèves

Les outils de modération de discord et de gestion des privilèges sont quand même sans commune mesure avec ce que permet la plateforme du CNED.
avatar
Rosanette
Expert spécialisé

Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne - Page 2 Empty Re: Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne

par Rosanette le Ven 10 Avr 2020 - 14:52
@Elaïna a écrit:
@Rosanette a écrit:Sur le plan technique, la plateforme du CNED fonctionne, elle est RGPD, c'est l'outil qu'on est censé utiliser si on veut faire cours avec une plateforme vidéo.

Par contre effectivement les problèmes d'identification peuvent vite se poser, il n'y a pas vraiment de parade avec les outils institutionnels. En lycée, je n'ai pas eu de problème, mais en collège et même au lycée avec certains publics je peux bien imaginer les dérives.

J'ai eu aussi l'impression, pour avoir été invitée sur Discord par des collègues, que la tentation tralilalallol se fait plus grande pour les élèves sur cette plateforme, ils abusent plus du chat et lancent beaucoup de c*nneries. Au lycée, l'interface no-nonsense du CNED aide un peu plus à avoir des comportements d'élèves.

Tu parles...
Ma collègue de lettres utilise la plateforme du CNED. A chaque fois ça part en sucette avec des perturbateurs. J'utilise discord avec mes terminales, zéro problème.

Ce n'est pas la plateforme le problème, ce sont les élèves

Evidemment que ce sont les élèves, mais j'ai pu comparer avec un même groupe, charmant, entre Discord et CNED, ils n'étaient pas tout à fait dans le même état d'esprit.

Je pense aussi que quand peu de profs pratiquent au sein d'une équipe, les gamins se tiennent ; si c'est complètement intégré dans les pratiques de tous, les réflexes pourris des perturbateurs peuvent se réveiller.
frimoussette77
frimoussette77
Monarque

Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne - Page 2 Empty Re: Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne

par frimoussette77 le Ven 10 Avr 2020 - 14:57
@Elaïna a écrit:
@Rosanette a écrit:Sur le plan technique, la plateforme du CNED fonctionne, elle est RGPD, c'est l'outil qu'on est censé utiliser si on veut faire cours avec une plateforme vidéo.

Par contre effectivement les problèmes d'identification peuvent vite se poser, il n'y a pas vraiment de parade avec les outils institutionnels. En lycée, je n'ai pas eu de problème, mais en collège et même au lycée avec certains publics je peux bien imaginer les dérives.

J'ai eu aussi l'impression, pour avoir été invitée sur Discord par des collègues, que la tentation tralilalallol se fait plus grande pour les élèves sur cette plateforme, ils abusent plus du chat et lancent beaucoup de c*nneries. Au lycée, l'interface no-nonsense du CNED aide un peu plus à avoir des comportements d'élèves.

Tu parles...
Ma collègue de lettres utilise la plateforme du CNED. A chaque fois ça part en sucette avec des perturbateurs. J'utilise discord avec mes terminales, zéro problème.

Ce n'est pas la plateforme le problème, ce sont les élèves
Le fait que la plateforme ne soit pas RGPD est quand même un gros problème.
avatar
krit
Niveau 3

Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne - Page 2 Empty Re: Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne

par krit le Ven 10 Avr 2020 - 15:01
@Prezbo a écrit:
Alors ça, c'est intéressant, je suis surpris que ça ne soit pas mis en place à plus large échelle. Aurais-tu des détails ? (MP éventuellement.)
Ca n'a rien de secret : https://www.ac-strasbourg.fr/fileadmin/pedagogie/dane/Continuite_peda/fichiers_ressources/Limiter_les_intrusions_dans_une_classe_virtuelle_CNED_2.pdf
Prezbo
Prezbo
Érudit

Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne - Page 2 Empty Re: Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne

par Prezbo le Ven 10 Avr 2020 - 15:05
@krit a écrit:
@Prezbo a écrit:
Alors ça, c'est intéressant, je suis surpris que ça ne soit pas mis en place à plus large échelle. Aurais-tu des détails ? (MP éventuellement.)
Ca n'a rien de secret : https://www.ac-strasbourg.fr/fileadmin/pedagogie/dane/Continuite_peda/fichiers_ressources/Limiter_les_intrusions_dans_une_classe_virtuelle_CNED_2.pdf

Merci...Ca n'a peut-être rien de secret, mais personne ne semble au courant dans mon établissement.
avatar
krit
Niveau 3

Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne - Page 2 Empty Re: Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne

par krit le Ven 10 Avr 2020 - 16:35
C'est juste par rapport à ton "MP éventuellement". Je n'étais pas au courant non plus.

Il est d'ailleurs étonnant que les ENT n'aient pas créé la possibilité de lancer une classe virtuelle en mettant l'identifiant de l'élève comme pseudo. Niveau programmation, cela doit demander 10 minutes de codage à tout casser. Pour des gens prêts depuis des mois, ça la fout mal.
julilibulle
julilibulle
Niveau 6

Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne - Page 2 Empty Re: Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne

par julilibulle le Ven 10 Avr 2020 - 16:43
@krit a écrit:
@Prezbo a écrit:
Alors ça, c'est intéressant, je suis surpris que ça ne soit pas mis en place à plus large échelle. Aurais-tu des détails ? (MP éventuellement.)
Ca n'a rien de secret : https://www.ac-strasbourg.fr/fileadmin/pedagogie/dane/Continuite_peda/fichiers_ressources/Limiter_les_intrusions_dans_une_classe_virtuelle_CNED_2.pdf

voilà, c'est cette procédure (je n'avais pas de lien à partager, merci)
Mathador
Mathador
Grand sage

Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne - Page 2 Empty Re: Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne

par Mathador le Ven 10 Avr 2020 - 17:04
@krit a écrit:Il est d'ailleurs étonnant que les ENT n'aient pas créé la possibilité de lancer une classe virtuelle en mettant l'identifiant de l'élève comme pseudo. Niveau programmation, cela doit demander 10 minutes de codage à tout casser. Pour des gens prêts depuis des mois, ça la fout mal.
10 minutes de codage + les régions qui passent à la caisse auprès de leur prestataire pour le débit supplémentaire.

_________________
"There are three kinds of lies: lies, damned lies, and statistics." (cité par Mark Twain)
« Vulnerasti cor meum, soror mea, sponsa; vulnerasti cor meum in uno oculorum tuorum, et in uno crine colli tui.
Quam pulchrae sunt mammae tuae, soror mea sponsa! pulchriora sunt ubera tua vino, et odor unguentorum tuorum super omnia aromata. » (Canticum Canticorum 4:9-10)
Rouletabille
Rouletabille
Niveau 9

Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne - Page 2 Empty Re: Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne

par Rouletabille le Ven 10 Avr 2020 - 17:28
@krit a écrit:Il est d'ailleurs étonnant que les ENT n'aient pas créé la possibilité de lancer une classe virtuelle en mettant l'identifiant de l'élève comme pseudo. Niveau programmation, cela doit demander 10 minutes de codage à tout casser. Pour des gens prêts depuis des mois, ça la fout mal.
Moodle associé aux ENT (comme celui Mon Bureau Numérique dans le Grand Est pour les collèges) proposent une option chat avec audio (vidéo pas sûr). Comme on accède à Moodle par un compte... Quelqu'un a-t-il déjà testé ?
Rouletabille
Rouletabille
Niveau 9

Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne - Page 2 Empty Re: Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne

par Rouletabille le Ven 10 Avr 2020 - 17:36
[quote="krit"]
@Prezbo a écrit:Ca n'a rien de secret : https://www.ac-strasbourg.fr/fileadmin/pedagogie/dane/Continuite_peda/fichiers_ressources/Limiter_les_intrusions_dans_une_classe_virtuelle_CNED_2.pdf

Est-ce que cela marche à 100% ? Un élève ne peut-il pas copier le lien donné et le distribuer à ses contacts ce qui ferait que plusieurs se connecteraient avec le prénom et nom du premier élève ? Que se passe-t-il alors ?
avatar
krit
Niveau 3

Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne - Page 2 Empty Re: Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne

par krit le Ven 10 Avr 2020 - 17:54
Il serait étonnant que cela soit crypté donc tu peux sans doute  récupérer le lien à partir de la fenêtre ouverte pour la classe virtuelle. Je n'ai pas Moodle pour tester mais j'espère que la barre d'adresse n'est pas visible.
Ca limite un peu puisque ce n'est pas un simple copier-coller.
Un système 100% fiable n'est pas possible avec des arguments que tu transmets par le lien.
julilibulle
julilibulle
Niveau 6

Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne - Page 2 Empty Re: Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne

par julilibulle le Ven 10 Avr 2020 - 18:43
@Rouletabille a écrit:
@krit a écrit:
@Prezbo a écrit:Ca n'a rien de secret : https://www.ac-strasbourg.fr/fileadmin/pedagogie/dane/Continuite_peda/fichiers_ressources/Limiter_les_intrusions_dans_une_classe_virtuelle_CNED_2.pdf

Est-ce que cela marche à 100% ? Un élève ne peut-il pas copier le lien donné et le distribuer à ses contacts ce qui ferait que plusieurs se connecteraient avec le prénom et nom du premier élève ? Que se passe-t-il alors ?

Il faudrait qu'il donne ses codes ENT et du coup, il sera identifié.
J'ai essayé de copier-coller le lien et de le mettre sur un autre ordi, je tombe sur une page "connexion impossible". Après, comme je le disais, rien n'est "incraquable" (désolée, ce mot ne doit pas exister, c'est pour coller à l'anglais).
nonoreno
nonoreno
Niveau 8

Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne - Page 2 Empty Re: Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne

par nonoreno le Ven 10 Avr 2020 - 20:33
En parlant de zoom, nos gouvernants montrent l'exemple :

Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne - Page 2 Zoom
RogerMartin
RogerMartin
Esprit sacré

Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne - Page 2 Empty Re: Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne

par RogerMartin le Ven 10 Avr 2020 - 20:35
@Not a Panda a écrit:
@Elaïna a écrit:
@Rosanette a écrit:Sur le plan technique, la plateforme du CNED fonctionne, elle est RGPD, c'est l'outil qu'on est censé utiliser si on veut faire cours avec une plateforme vidéo.

Par contre effectivement les problèmes d'identification peuvent vite se poser, il n'y a pas vraiment de parade avec les outils institutionnels. En lycée, je n'ai pas eu de problème, mais en collège et même au lycée avec certains publics je peux bien imaginer les dérives.

J'ai eu aussi l'impression, pour avoir été invitée sur Discord par des collègues, que la tentation tralilalallol se fait plus grande pour les élèves sur cette plateforme, ils abusent plus du chat et lancent beaucoup de c*nneries. Au lycée, l'interface no-nonsense du CNED aide un peu plus à avoir des comportements d'élèves.

Tu parles...
Ma collègue de lettres utilise la plateforme du CNED. A chaque fois ça part en sucette avec des perturbateurs. J'utilise discord avec mes terminales, zéro problème.

Ce n'est pas la plateforme le problème, ce sont les élèves

Les outils de modération de discord et de gestion des privilèges sont quand même sans commune mesure avec ce que permet la plateforme du CNED.
Oui, c'est bien mieux adapté d'un point de vue pratique, encore faut-il savoir bien s'en servir. Les étudiants de ma fac ne nous font pas de misères, heureusement, mais il y a des publics plus difficiles Wink

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum