Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Isis39
Bon génie

Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne - Page 4 Empty Re: Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne

par Isis39 le Sam 11 Avr 2020 - 13:50
@PrCosinus a écrit:A ceux qui s'émeuvent de devoir acheter du matériel informatique sur leurs deniers à des fins professionnelles, je signale qu'il y a un abattement de 10% des impôts pour ce genre de frais. Et si vous estimez que 10% ne couvrent pas vos frais, dans ce cas vous passez en frais réels.

Donc les personnes qui n'achètent pas de matériel informatique sur leurs deniers à des fins professionnelles ne bénéficient pas de cet abattement de 10% ?
Mathador
Mathador
Grand sage

Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne - Page 4 Empty Re: Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne

par Mathador le Sam 11 Avr 2020 - 14:02
@Not a Panda a écrit:Je vais faire l'avocat du diable : la direction pourrait-elle exiger que nous venions au lycée (une fois par semaine par exemple) pour y utiliser les ordinateurs ? Au nom de la continuité du service public.
Oui, si elle est en mesure d'ouvrir l'établissement pour cela et de nous fournir les justificatifs à joindre à l'attestation de déplacement dérogatoire.

@Rosanette a écrit:Non c'est ce que dit la circulaire du MEN sur le confinement, m'enfin ! On est pas dans le cas de fonctionnaires dans un cadre classique de mise en place du télétravail. On n'est normalement pas éligible au télétravail.
Sinon la procédure serait autrement plus contraignante, avec respect strict de l'EDT.
Un décret prime sur une circulaire.

@Rosanette a écrit:Et je voudrais bien savoir sur quelle base on est censé rembourser votre abonnement perso qui vous sert aussi en ce moment à des fins pros. Vous gardez un compteur de votre temps de connexion.
Je dirais a priori la moitié, comme pour les abonnements de train.

@Rosanette a écrit:Je trouve ça assez incroyable, on est payé sans pouvoir faire notre boulot correctement mais il faudrait chercher à mégoter, sans prendre en compte ce qui existe déjà comme aide, y compris comme aide fiscale.
Le traitement est lié au fait d'être fonctionnaire en position d'activité. Ce sont les indemnités qui sont liées au fait d'occuper un emploi. Donc si je refusais de me porter volontaire pour la « continuité pédagogique » j'abandonnerais toute prétention à continuer de toucher mes indemnités (mais pour ce que je touche…).

_________________
"There are three kinds of lies: lies, damned lies, and statistics." (cité par Mark Twain)
« Vulnerasti cor meum, soror mea, sponsa; vulnerasti cor meum in uno oculorum tuorum, et in uno crine colli tui.
Quam pulchrae sunt mammae tuae, soror mea sponsa! pulchriora sunt ubera tua vino, et odor unguentorum tuorum super omnia aromata. » (Canticum Canticorum 4:9-10)
Prezbo
Prezbo
Érudit

Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne - Page 4 Empty Re: Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne

par Prezbo le Sam 11 Avr 2020 - 14:07
@PrCosinus a écrit:A ceux qui s'émeuvent de devoir acheter du matériel informatique sur leurs deniers à des fins professionnelles, je signale qu'il y a un abattement de 10% des impôts pour ce genre de frais. Et si vous estimez que 10% ne couvrent pas vos frais, dans ce cas vous passez en frais réels.

Il y a un abattement de 10% du revenu imposable, ce qui se traduit pour les ménages payant l'impôt sur le revenu par une baisse des impôts qui ne recouvre qu'une fraction de cette abattement.

De toute façon, je ne vois pas ce que fait cet argument ici : les textes rapellés par Mathador sont clairs, l'employeur doit fournir les matériels nécessaires au télétravail, ce qui s'est pratiqué dans de nombreuses entreprises et administrations passées en télétravail au début du confinement, et dont les salariés bénéficient aussi d'un abattement de 10% du revenu imposable pour frais professionnels.

Ca, c'est la théorie. Que l'on fasse ce qu'on peut au quotidien, surtout dans l'urgence, admettons (moi aussi, je me connecte au site de mon lycée avec un portable perso, et j'ai même fait des séances de classe virtuelle), mais ça n'a pas à être érigé en principe. Et moi aussi, je crains la généralisation du principe. (Les profs ont répondu aux questions des élèves en direct à distance pendant le confinement ? Avec leur matériel ? Qu'est-ce qui les empêche de continuer ensuite ?)

@Rosanette a écrit:
@Mathador a écrit:
Le vrai minimum syndical pour nous en cette période est donc clair: zéro, rien, nothing, nichts.

Bah non, en fait, sinon ce serait de l'abandon de poste, le chèque est tombé à la fin du mois il me semble.

A fortiori quand le prof n'a fait aucune demande au lycée concernant un prêt envisageable de matériel (parce que des tablettes et des webcams/casques micro qui prennent la poussière dans les bahuts, il y en a).

On est payé pour faire de la continuité pédagogique, on a plusieurs moyens de le faire, et le cas échéant ce sera à nous d'apporter une preuve de tout : de notre travail, de nos difficultés à assurer cette continuité et de ce qu'on a fait pour solliciter de l'aide.

Sérieusement, vous travaillez dans quel bahut pour qu'il y ait des tablettes et des webcams qui traînent dans tous les placards et que les profs n'aient qu'à demander pour que leur direction les prète ? Parce que je peux vous garantir que ce n'est pas le cas dans le mien.
avatar
User10247
Niveau 9

Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne - Page 4 Empty Re: Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne

par User10247 le Sam 11 Avr 2020 - 14:16
@zigmag17 a écrit:Florine 98 j'ai la réponse: ce qu'il faut faire à mon sens c'est utiliser les outils que l'EN nous fournit, ni plus ni moins, à savoir pronote, l'ENT et les mails pro. C'est la seule façon de préserver son environnement personnel , son droit à l'image etc, et le seul moyen de montrer, puisqu'il s'agit d'outils défaillants, les dysfonctionnements de l'institution.
Utiliser d'autres outils plus efficaces c'est chercher à améliorer soi-même un système qui ne nous permet pas, puisque ce n'est pas sa nature (du moins pour l'instant) de travailler à distance. Utiliser ces outils permet de cautionner le fait que notre bonne volonté remédie aux défaillances. Bientôt ces outils nous seront imposés.
Il est scandaleux je trouve d'entendre en ce moment que l'on en est à fournir du matériel de protection donné par des "cicils" aux hôpitaux honteusement appauvris par des décennies de capitalisation forcenée. On peut l'entendre, à  regret, uniquement parce qu'il s'agit de sauver des vies.
Dans l'EN nous ne sommes pas vitaux à ce point. Devoir sans arrêt pallier, ou pallier à ( pardon je ne retiens jamais la grammaire correcte dans cette expression pale ) ce qui ne fonctionne pas, c'est trop facile pour le Ministère qui peut ensuite se défausser de tous ses manquements.
Chacun travaille comme il le veut, aucune critique là-dedans. C'est juste qu'à mon avis en effet on se tire une balle dans le pied en voulant toujours bien faire alors que l'on ne nous en donne jamais les moyens, ni matériels ni financiers ni humains (RIP le Service Public en général d'ailleurs)

J'entends bien, et je souscris à tout ce que tu viens d'écrire ! Wink

Mais lorsque l'on considère que les outils fournis par l'EN ne nous suffisent pas à nous acquitter correctement de la tâche qui nous échoit, que faut-il faire ? Continuer malgré tout avec cette frustration d'un boulot bâclé ? Ou alors mettre un mouchoir sur ses idéaux et se dire qu'on pourrait, en ces circonstances exceptionnelles, faire usage de son matériel personnel ?

D'autant que la frontière est assez mince : dès lors que j'utilise l'ENT pour y déposer mes fichiers avec mon ordinateur et ma connexion personnelle, je renonce déjà à mes principes, alors un peu plus, un peu moins...
(Oui j'ai conscience que cet argument est à double tranchant et qu'il pourrait jouer en ma défaveur Razz)

En ce qui me concerne, j'ai pris le parti de ne pas me lancer tous azimuts dans ces nouveaux outils pour pallier (et non pallier à Very Happy) tous les dysfonctionnements de l'EN comme une brave bête. Je me contente, en règle générale, du strict minimum (dépôt des cours intégralement rédigés, et c'est déjà beaucoup, puisqu'ils n'étaient pas prêts avant le confinement).

J'ai assuré des cours en visio par deux fois, uniquement pour les terminales dont les échéances du baccalauréat arrivaient à grands pas (avant qu'il ne soit annulé). Mais c'est tout. J'essaie de faire au mieux pour mes élèves sans me soucier de toutes les nouvelles pédagogies à la mode. La demande de visio émanait d'eux (et non des parents ou de la direction)

De toute façon, je ne vois pas pourquoi j'userai de solutions qui ne sont pas homologuées par l'EN au risque de nous tirer une balle dans le pied à tous, sachant que l'intérêt et l'efficacité sont, de toute façon, relativement limités. Le rapport coûts/bénéfices n'est pas favorable.
avatar
Rosanette
Expert spécialisé

Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne - Page 4 Empty Re: Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne

par Rosanette le Sam 11 Avr 2020 - 14:18
@Prezbo a écrit:[

Sérieusement, vous travaillez dans quel bahut pour qu'il y ait des tablettes et des webcams qui traînent dans tous les placards et que les profs n'aient qu'à demander pour que leur direction les prète ? Parce que je peux vous garantir que ce n'est pas le cas dans le mien.

Dans un lycée de la région IDF, mais honnêtement même si on ne peut pas généraliser on ne peut pas non plus faire l'étonné, les récits de gabegie sur le matériel informatique sous-utilisé ne manquent pas sur le forum.

On a des ordinateurs de classe mobile, des casque audio avec micro, des tablettes qui traînent...A l'inverse, ceux et celles qui se plaignent de l'utilisation de leur matériel mais n'ont adressé aucune demande à leur établissement ne sont pas cohérents.

Donc non, je ne comprends pas, vraiment pas le fait de s'appuyer sur ce décret pour décider qu'on ne va pas assurer la continuité péda ou qu'on serait dans son bon droit en la refusant.
Mathador
Mathador
Grand sage

Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne - Page 4 Empty Re: Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne

par Mathador le Sam 11 Avr 2020 - 14:24
Florine98 a écrit:Mais lorsque l'on considère que les outils fournis par l'EN ne nous suffisent pas à nous acquitter correctement de la tâche qui nous échoit, que faut-il faire ? Continuer malgré tout avec cette frustration d'un boulot bâclé ? Ou alors mettre un mouchoir sur ses idéaux et se dire qu'on pourrait, en ces circonstances exceptionnelles, faire usage de son matériel personnel ?
Si l'EN se souciait des apprentissages des élèves et de la qualité de notre travail, cela se saurait…

_________________
"There are three kinds of lies: lies, damned lies, and statistics." (cité par Mark Twain)
« Vulnerasti cor meum, soror mea, sponsa; vulnerasti cor meum in uno oculorum tuorum, et in uno crine colli tui.
Quam pulchrae sunt mammae tuae, soror mea sponsa! pulchriora sunt ubera tua vino, et odor unguentorum tuorum super omnia aromata. » (Canticum Canticorum 4:9-10)
Prezbo
Prezbo
Érudit

Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne - Page 4 Empty Re: Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne

par Prezbo le Sam 11 Avr 2020 - 14:25
@Rosanette a écrit:

Je trouve ça assez incroyable, on est payé sans pouvoir faire notre boulot correctement mais il faudrait chercher à mégoter, sans prendre en compte ce qui existe déjà comme aide, y compris comme aide fiscale.

Moi aussi, quand j'y réfléchis, je trouve ça assez incroyable : nous ne pouvons pas faire notre boulot correctement, alors que notre ministre de tutelle a claironné dans les médias avant le début du confinement que tout était près. Alors je fais ce que je peux, et c'est déjà plus que ce qui serait exigible si j'appliquais vraiment une lecture intégrale des textes, mais il ne faut pas me faire la leçon.

Je l'ai déjà dit sur un autre fil, j'ai déjà été victime d'insultes lors d'une séance de classe virtuelle, et je ne suis pas le seul dans mon lycée. Il s'agit de faits pénalement répréhensibles. Je suis suffisamment solide pour ne pas être bouleversé, rassurez-vous, mais il est complètement irresponsable de la part de l'EN d'avoir lancé la classe à distance avec ses outils et dans ces conditions. Il s'agissait de problèmes prévisibles.

(D'ailleurs, si j'envisage de porter plainte et de demander la protection fonctonnelle à mon CDE -je le ferai si j'ai un peu d'énergie et de temps- c'est justement surtout pour mettre la chaîne hiérarchique face à ses responsabilités.)
Isis39
Isis39
Bon génie

Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne - Page 4 Empty Re: Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne

par Isis39 le Sam 11 Avr 2020 - 14:27
@Rosanette a écrit:
@Prezbo a écrit:[

Sérieusement, vous travaillez dans quel bahut pour qu'il y ait des tablettes et des webcams qui traînent dans tous les placards et que les profs n'aient qu'à demander pour que leur direction les prète ? Parce que je peux vous garantir que ce n'est pas le cas dans le mien.

Dans un lycée de la région IDF, mais honnêtement même si on ne peut pas généraliser on ne peut pas non plus faire l'étonné, les récits de gabegie sur le matériel informatique sous-utilisé ne manquent pas sur le forum.

On a des ordinateurs de classe mobile, des casque audio avec micro, des tablettes qui traînent...A l'inverse, ceux et celles qui se plaignent de l'utilisation de leur matériel mais n'ont adressé aucune demande à leur établissement ne sont pas cohérents.

Donc non, je ne comprends pas, vraiment pas le fait de s'appuyer sur ce décret pour décider qu'on ne va pas assurer la continuité péda ou qu'on serait dans son bon droit en la refusant.

Deux remarques :
- les lycées de l'IDF de France ont bien de la chance d'avoir tout ce matériel qui traîne...
- le matériel informatique est financé par les collectivités territoriales qui le font pour les élèves. Quand on parle d'équiper les enseignants, cela relève de l'état qui est notre employeur. Donc une collectivité pourrait refuser de prêter du matériel à un enseignant.
avatar
Rosanette
Expert spécialisé

Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne - Page 4 Empty Re: Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne

par Rosanette le Sam 11 Avr 2020 - 14:41
@Prezbo a écrit:
@Rosanette a écrit:

Je trouve ça assez incroyable, on est payé sans pouvoir faire notre boulot correctement mais il faudrait chercher à mégoter, sans prendre en compte ce qui existe déjà comme aide, y compris comme aide fiscale.

Moi aussi, quand j'y réfléchis, je trouve ça assez incroyable : nous ne pouvons pas faire notre boulot correctement, alors que notre ministre de tutelle a claironné dans les médias avant le début du confinement que tout était près. Alors je fais ce que je peux, et c'est déjà plus que ce qui serait exigible si j'appliquais vraiment une lecture intégrale des textes, mais il ne faut pas me faire la leçon.


C'est sur les fameux textes qu'il faut s'entendre, je partage le reste des propos sur les outils qu'on a mal sécurisés.

Isis : sans doute, une collectivité pourrait refuser. Mais à nous de faire au moins les demandes pour expliquer nos difficultés et nos exigences matérielles. De fait, les tablettes dont je parle dans mon lycée n'ont été prêtées qu'à des élèves, donc on doit bien considérer que les collègues se sont sentis équipés.

Il faut a minima faire marcher ce qui existe (DANE,...) en matière de prêt de matériel et ensuite se plaindre, plutôt que de partir du principe qu'on est déjà bien bon de s'être connecté à l'ENT.
Dame Jouanne
Dame Jouanne
Fidèle du forum

Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne - Page 4 Empty Re: Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne

par Dame Jouanne le Sam 11 Avr 2020 - 15:05
@Rosanette a écrit:
@Prezbo a écrit:
@Rosanette a écrit:

Je trouve ça assez incroyable, on est payé sans pouvoir faire notre boulot correctement mais il faudrait chercher à mégoter, sans prendre en compte ce qui existe déjà comme aide, y compris comme aide fiscale.

Moi aussi, quand j'y réfléchis, je trouve ça assez incroyable : nous ne pouvons pas faire notre boulot correctement, alors que notre ministre de tutelle a claironné dans les médias avant le début du confinement que tout était près. Alors je fais ce que je peux, et c'est déjà plus que ce qui serait exigible si j'appliquais vraiment une lecture intégrale des textes, mais il ne faut pas me faire la leçon.


C'est sur les fameux textes qu'il faut s'entendre, je partage le reste des propos sur les outils qu'on a mal sécurisés.

Isis : sans doute, une collectivité pourrait refuser. Mais à nous de faire au moins les demandes pour expliquer nos difficultés et nos exigences matérielles. De fait, les tablettes dont je parle dans mon lycée n'ont été prêtées qu'à des élèves, donc on doit bien considérer que les collègues se sont sentis équipés.

Il faut a minima faire marcher ce qui existe (DANE,...) en matière de prêt de matériel et ensuite se plaindre, plutôt que de partir du principe qu'on est déjà bien bon de s'être connecté à l'ENT.
Je signale juste en passant que dans d'autres administrations il a été prêté des ordinateurs pour le télétravail sans que les agents aient à remuer ciel et terre pour cela ou même soient obligés d'en faire la demande. J'ai un peu l'impression que c'est comme pour la médecine du travail. En théorie on devrait pouvoir y accéder...
avatar
Rosanette
Expert spécialisé

Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne - Page 4 Empty Re: Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne

par Rosanette le Sam 11 Avr 2020 - 15:14
@Dame Jouanne a écrit:
Je signale juste en passant que dans d'autres administrations il a été prêté des ordinateurs pour le télétravail sans que les agents aient à remuer ciel et terre pour cela ou même soient obligés d'en faire la demande. J'ai un peu l'impression que c'est comme pour la médecine du travail. En théorie on devrait pouvoir y accéder...

Je suis d'accord en effet, même si je pense que le nombre de personnel à équiper n'a rien à voir ; de fait, lors de la journée de vendredi, les discussions/réunions ont mis l'accent sur le matériel des élèves et très peu sur celui des enseignants ; c'est dommage mais ça n'a pas fait l'objet de demandes particulières, même après.
Les démarches n'ont pas été mises en avant ; après on travaille dans un établissement, c'est bien de se signaler auprès de son établissement pour voir ce qu'il est possible ou pas possible de mettre en œuvre et d'utiliser les ressources disponibles.

Chez nous, pour les élèves, la question du matériel a pu être traitée, celle de la connexion pas du tout, sauf quand on est passé par Emmaüs Connect.
A Tuin
A Tuin
Sage

Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne - Page 4 Empty Re: Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne

par A Tuin le Sam 11 Avr 2020 - 15:17
@zigmag17 a écrit:

Florine 98 j'ai la réponse: ce qu'il faut faire à mon sens c'est utiliser les outils que l'EN nous fournit, ni plus ni moins, à savoir pronote, l'ENT et les mails pro. C'est la seule façon de préserver son environnement personnel , son droit à l'image etc, et le seul moyen de montrer, puisqu'il s'agit d'outils défaillants, les dysfonctionnements de l'institution.
Utiliser d'autres outils plus efficaces c'est chercher à améliorer soi-même un système qui ne nous permet pas, puisque ce n'est pas sa nature (du moins pour l'instant) de travailler à distance. Utiliser ces outils permet de cautionner le fait que notre bonne volonté remédie aux défaillances. Bientôt ces outils nous seront imposés.
c'est trop facile pour le Ministère qui peut ensuite se défausser de tous ses manquements.

Je plussoie, comme dirait l'expression.
Je crois vraiment qu'à un moment donné il faut savoir dire "non" et résister à toutes ces "volontés de bien faire". Ça ne sert à rien, vraiment rien.

Faire des cours de qualité et une continuité pédagogique honorable n'a pas à passer par des contraintes vitales aussi importantes, si ce n'est imposées par une minorité sur une majorité, parce que en ce moment nous en sommes là.

Je ne parle pas des choix faits par chacun.

Je parle du fait que des personnes zélées en ce moment, dans nos établissements et à l'échelle académique, en profitent à font pour faire leur autopromotion tout en véhiculant l'idée sous-jacente que si eux peuvent, les autres aussi.

Or ce n'est pas la question de "pouvoir toujours plus".

La question est, quel équilibre est-on prêt à réaliser dans sa vie, ou quel déséquilibre plutôt, car les gens en questions surinvestissent clairement leur travail d'enseignants. Pour des raisons qui sont les leurs, mais le glissement vers l'idéologie imposée est quelque chose qui me perturbe profondément pour les implications que cela peut avoir par la suite.

Désolée pour mon texte, peut-être un peu décousu.
A Tuin
A Tuin
Sage

Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne - Page 4 Empty Re: Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne

par A Tuin le Sam 11 Avr 2020 - 15:21
@Not a Panda a écrit:

Je vais faire l'avocat du diable : la direction pourrait-elle exiger que nous venions au lycée (une fois par semaine par exemple) pour y utiliser les ordinateurs ? Au nom de la continuité du service public.

Tout en ce que l'ensemble des professeurs utilisent déjà Pronote / Mail ?

Sous prétexte qu'ils se sont pas d'accord pour utiliser webcams, sites webs, trucs et machins bidules variés ?


Alors là tu vois je voudrais bien voir ça. A un moment donné, zut.


Et le reste ne suffit donc pas (pronote, ENT, mails) ? Voyez déjà la dérive possible sous-jacente.
A Tuin
A Tuin
Sage

Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne - Page 4 Empty Re: Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne

par A Tuin le Sam 11 Avr 2020 - 15:23
@Rosanette a écrit:
Non c'est ce que dit la circulaire du MEN sur le confinement, m'enfin ! On est pas dans le cas de fonctionnaires dans un cadre classique de mise en place du télétravail. On n'est normalement pas éligible au télétravail.
Sinon la procédure serait autrement plus contraignante, avec respect strict de l'EDT.


Mais sache que c'est déjà le cas, du fait de certains chefs d'établissement, dans des établissements en France en ce moment.
Avec Discord imposé.
avatar
Rosanette
Expert spécialisé

Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne - Page 4 Empty Re: Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne

par Rosanette le Sam 11 Avr 2020 - 15:23
@A Tuin a écrit:
Je parle du fait que des personnes zélées en ce moment, dans nos établissements et à l'échelle académique, en profitent à font pour faire leur autopromotion tout en véhiculant l'idée sous-jacente que si eux peuvent, les autres aussi.

Or ce n'est pas la question de "pouvoir toujours plus".

La question est, quel équilibre est-on prêt à réaliser dans sa vie, ou quel déséquilibre plutôt, car les gens en questions surinvestissent clairement leur travail d'enseignants. Pour des raisons qui sont les leurs, mais le glissement vers l'idéologie imposée est quelque chose qui me perturbe profondément pour les implications que cela peut avoir par la suite.

Désolée pour mon texte, peut-être un peu décousu.

Ca a toujours existé honnêtement.

Je comprends le discours méfiant sur ce que tout ça donnera dans l'après mais pour le coup, le survinvestissement dans cette période est aussi un signe de ce que le confinement peut créer chez des enseignants qui assurent la continuité péda.

On voit bien que chacun réagit différemment selon ses capacités, sa situation familiale et émotionnelle, sa conception du boulot et de ses limites.


EDIT Panda parlait du cas où un enseignant jouerait au plus malin en décrétant qu'il ne travaillerait pas avec son propre matériel et sa propre connexion, même pour des mails/Pronote.
Mathador
Mathador
Grand sage

Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne - Page 4 Empty Re: Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne

par Mathador le Sam 11 Avr 2020 - 15:24
@A Tuin a écrit:
@Rosanette a écrit:
Non c'est ce que dit la circulaire du MEN sur le confinement, m'enfin ! On est pas dans le cas de fonctionnaires dans un cadre classique de mise en place du télétravail. On n'est normalement pas éligible au télétravail.
Sinon la procédure serait autrement plus contraignante, avec respect strict de l'EDT.


Mais sache que c'est déjà le cas, du fait de certains chefs d'établissement, dans des établissements en France en ce moment.
Avec Discord imposé.

À ma connaissance, les textes régissant la liberté pédagogique ne sont pas abrogés et donnent donc tort à ces chefaillons.

_________________
"There are three kinds of lies: lies, damned lies, and statistics." (cité par Mark Twain)
« Vulnerasti cor meum, soror mea, sponsa; vulnerasti cor meum in uno oculorum tuorum, et in uno crine colli tui.
Quam pulchrae sunt mammae tuae, soror mea sponsa! pulchriora sunt ubera tua vino, et odor unguentorum tuorum super omnia aromata. » (Canticum Canticorum 4:9-10)
avatar
Rosanette
Expert spécialisé

Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne - Page 4 Empty Re: Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne

par Rosanette le Sam 11 Avr 2020 - 15:25
@A Tuin a écrit:
@Rosanette a écrit:
Non c'est ce que dit la circulaire du MEN sur le confinement, m'enfin ! On est pas dans le cas de fonctionnaires dans un cadre classique de mise en place du télétravail. On n'est normalement pas éligible au télétravail.
Sinon la procédure serait autrement plus contraignante, avec respect strict de l'EDT.


Mais sache que c'est déjà le cas, du fait de certains chefs d'établissement, dans des établissements en France en ce moment.
Avec Discord imposé.

Non.

Certains CDE (et certains collègues via-à-vis des gamins) ont pété les plombs au début -- ça s'est vite calmé -- mais aucun n'a imposé Discord.
A Tuin
A Tuin
Sage

Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne - Page 4 Empty Re: Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne

par A Tuin le Sam 11 Avr 2020 - 15:28
@Prezbo a écrit:
Je l'ai déjà dit sur un autre fil, j'ai déjà été victime d'insultes lors d'une séance de classe virtuelle, et je ne suis pas le seul dans mon lycée. Il s'agit de faits pénalement répréhensibles. Je suis suffisamment solide pour ne pas être bouleversé, rassurez-vous, mais il est complètement irresponsable de la part de l'EN d'avoir lancé la classe à distance avec ses outils et dans ces conditions. Il s'agissait de problèmes prévisibles.

(D'ailleurs, si j'envisage de porter plainte et de demander la protection fonctonnelle à mon CDE -je le ferai si j'ai un peu d'énergie et de temps- c'est justement surtout pour mettre la chaîne hiérarchique face à ses responsabilités.)

Je ne trouve pas cela normal, dans l'ordre des choses. Tu as déjà trop utilisé d'énergie pour ces choses, à la base c'est évident que les problèmes d'insulte et vol d'image ne peuvent qu'arriver dans les classes avec certains genres d'élèves "inscolarisables".
A Tuin
A Tuin
Sage

Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne - Page 4 Empty Re: Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne

par A Tuin le Sam 11 Avr 2020 - 15:31
@Rosanette a écrit:
@A Tuin a écrit:
@Rosanette a écrit:
Non c'est ce que dit la circulaire du MEN sur le confinement, m'enfin ! On est pas dans le cas de fonctionnaires dans un cadre classique de mise en place du télétravail. On n'est normalement pas éligible au télétravail.
Sinon la procédure serait autrement plus contraignante, avec respect strict de l'EDT.


Mais sache que c'est déjà le cas, du fait de certains chefs d'établissement, dans des établissements en France en ce moment.
Avec Discord imposé.

Non.

Certains CDE (et certains collègues via-à-vis des gamins) ont pété les plombs au début -- ça s'est vite calmé -- mais aucun n'a imposé Discord.

C'est souhaitable, et rassurant si cela s'est passé ainsi ...
Mathador
Mathador
Grand sage

Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne - Page 4 Empty Re: Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne

par Mathador le Sam 11 Avr 2020 - 15:34
@A Tuin a écrit:
@Prezbo a écrit:
Je l'ai déjà dit sur un autre fil, j'ai déjà été victime d'insultes lors d'une séance de classe virtuelle, et je ne suis pas le seul dans mon lycée. Il s'agit de faits pénalement répréhensibles. Je suis suffisamment solide pour ne pas être bouleversé, rassurez-vous, mais il est complètement irresponsable de la part de l'EN d'avoir lancé la classe à distance avec ses outils et dans ces conditions. Il s'agissait de problèmes prévisibles.

(D'ailleurs, si j'envisage de porter plainte et de demander la protection fonctonnelle à mon CDE -je le ferai si j'ai un peu d'énergie et de temps- c'est justement surtout pour mettre la chaîne hiérarchique face à ses responsabilités.)

Je ne trouve pas cela normal, dans l'ordre des choses. Tu as déjà trop utilisé d'énergie pour ces choses, à la base c'est évident que les problèmes d'insulte et vol d'image ne peuvent qu'arriver dans les classes avec certains genres d'élèves "inscolarisables".

Que qualifies-tu de pas normal ? Le fait que @Prezbo continue de s'occuper des délits de ses « élèves » ou la présence de saboteurs dans les classes ?

_________________
"There are three kinds of lies: lies, damned lies, and statistics." (cité par Mark Twain)
« Vulnerasti cor meum, soror mea, sponsa; vulnerasti cor meum in uno oculorum tuorum, et in uno crine colli tui.
Quam pulchrae sunt mammae tuae, soror mea sponsa! pulchriora sunt ubera tua vino, et odor unguentorum tuorum super omnia aromata. » (Canticum Canticorum 4:9-10)
avatar
User10247
Niveau 9

Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne - Page 4 Empty Re: Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne

par User10247 le Sam 11 Avr 2020 - 15:43
@A Tuin a écrit:
@Rosanette a écrit:
Non c'est ce que dit la circulaire du MEN sur le confinement, m'enfin ! On est pas dans le cas de fonctionnaires dans un cadre classique de mise en place du télétravail. On n'est normalement pas éligible au télétravail.
Sinon la procédure serait autrement plus contraignante, avec respect strict de l'EDT.


Mais sache que c'est déjà le cas, du fait de certains chefs d'établissement, dans des établissements en France en ce moment.
Avec Discord imposé.

Sachant que tout le monde (ou presque) et à toutes les échelles de la hierarchie désapprouve l'utilisation de Discord, ça me semble fort étonnant.
avatar
slylan
Niveau 9

Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne - Page 4 Empty Re: Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne

par slylan le Sam 11 Avr 2020 - 15:58
@meevadeborah a écrit:
@PrCosinus a écrit:A ceux qui s'émeuvent de devoir acheter du matériel informatique sur leurs deniers à des fins professionnelles, je signale qu'il y a un abattement de 10% des impôts pour ce genre de frais. Et si vous estimez que 10% ne couvrent pas vos frais, dans ce cas vous passez en frais réels.

Je signale que certains ne paient pas d'impôts et qu'à ma connaissance, il ne s'agit pas là de crédit d'impôt mais de réduction.

Tout à fait ! Pour ma part, même sans l'abattement de 10%, je ne serais pas imposable.
Prezbo
Prezbo
Érudit

Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne - Page 4 Empty Re: Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne

par Prezbo le Sam 11 Avr 2020 - 16:04
@A Tuin a écrit:
@Rosanette a écrit:
Non c'est ce que dit la circulaire du MEN sur le confinement, m'enfin ! On est pas dans le cas de fonctionnaires dans un cadre classique de mise en place du télétravail. On n'est normalement pas éligible au télétravail.
Sinon la procédure serait autrement plus contraignante, avec respect strict de l'EDT.


Mais sache que c'est déjà le cas, du fait de certains chefs d'établissement, dans des établissements en France en ce moment.

On peut lire à ce sujet le témoignage ahurissant de mambou dans le fil "Continuité pédagogique en mathématiques". Apparemment, certains CDE ne se sont pas encore calmés.
Not a Panda
Not a Panda
Niveau 10

Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne - Page 4 Empty Re: Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne

par Not a Panda le Sam 11 Avr 2020 - 17:01
@Rosanette a écrit:
@Dame Jouanne a écrit:
Je signale juste en passant que dans d'autres administrations il a été prêté des ordinateurs pour le télétravail sans que les agents aient à remuer ciel et terre pour cela ou même soient obligés d'en faire la demande. J'ai un peu l'impression que c'est comme pour la médecine du travail. En théorie on devrait pouvoir y accéder...

Je suis d'accord en effet, même si je pense que le nombre de personnel à équiper n'a rien à voir ; de fait, lors de la journée de vendredi, les discussions/réunions ont mis l'accent sur le matériel des élèves et très peu sur celui des enseignants ; c'est dommage mais ça n'a pas fait l'objet de demandes particulières, même après.
Les démarches n'ont pas été mises en avant ; après on travaille dans un établissement, c'est bien de se signaler auprès de son établissement pour voir ce qu'il est possible ou pas possible de mettre en œuvre et d'utiliser les ressources disponibles.

Chez nous, pour les élèves, la question du matériel a pu être traitée, celle de la connexion pas du tout, sauf quand on est passé par Emmaüs Connect.

Tout comme nous sommes trop nombreux lorsqu'il s'agit de nous augmenter. On a l'éducation qu'on mérite.

Je crois comprendre que le fait de demander est important pour toi. Seulement, il ne me viendrait même pas à l'idée de le faire tellement il est entendu que ça n'arrivera pas et je ne pense pas être le seul. Il faut remettre les choses dans leur contexte : dégringolade du pouvoir d'achat des enseignants, destruction de notre système de retraite (un des rares avantages qui nous restait), réduction années après années des moyens, réforme du lycée, destruction du bac, décembre/janvier en grève et mobilisé quasi tous les jours pour rien (enfin peut-être pas grâce au covid) et il faudrait qu'on demande à être équipé en matériel informatique ? Quand je vois la tronche des ordis en salle des profs, je ris de désespoir.
avatar
Rosanette
Expert spécialisé

Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne - Page 4 Empty Re: Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne

par Rosanette le Sam 11 Avr 2020 - 17:05
Pardon, mais pour le coup ta question ironique est au contraire assez cohérente : si on part du principe que les profs ont un pouvoir d'achat qui a chuté et n'ont pas forcément du matos pour assurer même a minima la continuité pédagogique, il faut le demander.


Je pense que malgré tout la réalité reste encore (tant mieux pour nous) que nous avons un ordi qui fonctionne et notre propre abonnement Internet.


Tu penses bien qu'un prof qui ferait le malin en disant "mais je ne pouvais pas travailler de chez moi" mais qui n'a laissé aucune trace écrite de ce souci se ferait recevoir, et ce serait normal.
Prezbo
Prezbo
Érudit

Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne - Page 4 Empty Re: Des "vidéastes" "s'infiltrent" dans des cours en ligne

par Prezbo le Sam 11 Avr 2020 - 17:22
@Dame Jouanne a écrit:
Je signale juste en passant que dans d'autres administrations il a été prêté des ordinateurs pour le télétravail sans que les agents aient à remuer ciel et terre pour cela ou même soient obligés d'en faire la demande. J'ai un peu l'impression que c'est comme pour la médecine du travail. En théorie on devrait pouvoir y accéder...

Bien sûr...Dans pas mal d'entreprises/collectivités territoriales/administrations, la première réaction à sans doute été de faire un inventaire des besoins et des moyens pour passer au télétravail, dans des délais certes impossibles. A titre de comparaison, dans mon établissement, il n'y a même pas eu une réunion de concertation le vendredi suivant l'anonce du président.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum