Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
ycombe
Monarque

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par ycombe le Mar 14 Avr 2020, 12:08
@Tangleding a écrit:Je pense qu'il y a un mélange de motivations de différents ordres derrière cette décision :
- motivation économique donc école garderie pour libérer les salariés parents : l'industrie fait des pieds et des mains pour reprendre depuis des semaines...
- motivation socio/économique de gestion de l'épidémie en augmentant l'immunité collective pour sortir de la crise plus rapidement
- motivation sociale/psychologique : une partie de nos élèves a besoin d'une soupape/isue de secours hors de la cellule familiale confinée / ou hors d'un milieu délinquant qui peut trouver une "main d'oeuvre" désoeuvrée et naïve...
- motivation éducative : la pseudo continuité pédagogique aggrave les inégalités et le décrochage scolaire d'une bonne partie des élèves

Mais ce qui ressort quand même c'est que la motivation économique est sans doute la première et la plus forte (et l'idée liée d'accélérer l'immunité collective), je lisais hier je ne sais où que c'était confirmé en off par l'entourage de l'Elysée...

Ce n'est pas spécialement étonnant de la part de ces idéologues.

Maintenant cela n'empêche pas que les autres objectifs gardent leur pertinence. Mais on peut se demander si c'est bien le rôle premier de l'école si l'on excepte la question éducative...

Sur la forme annoncer une date sans avoir rien préparé pour s'y tenir est particulièrement désastreux/inepte. Mais bon, quand on ordonne à ses troupes d'être "fiers d'être des amateurs"...

Sur le fond maintenant. On doit bien prendre conscience que la dévalorisation de notre métier, de l'école, atteint ici des sommets inavouables vu la motivation économique qui préside à cette décision de réouverture et vu que nombre des objectifs plus avouables ne relèvent pas forcément la mission première de l'école (mais des moyens pour remplir cette mission).

On doit aussi tout craindre s'agissant de l'application de cette reprise vu le niveau d'amateurisme qui règne trop souvent dans l'EN (pas forcément nouveau, ça) et de servilité des cadres de l'ère Blanquer.

Un dernier truc qui me surprend... Ce pouvoir ne semble pas imaginer ce qui lui arrivera si par malheur un enfant/adolescent ayant repris contracte le virus et est emporté comme c'est arrivé à quelques malheureux/malheureuses...

Ces types qui ne gouvernent qu'avec des enquêtes d'opinion, des remontées d'enquêtes "mass data", sont assez à la masse.

Sur le fond cette annonce me laisse donc perplexe. Je vois bien une part de nécessité à reprendre, car rien ne garantit qu'un vaccin (ou remède) sera trouvé à moyenne échéance. Mais ça semble assez précipité et mal engagé.
La motivation économique n'échappe à personne; Pour ces gens-là, les français qui travaillent sont de la chair à canon qu'on peut bien sacrifier pour que leurs dividendes restent intouchés.

La motivation sociale n'est qu'un discours pour renforcer l'acceptation de la mesure, comme quand on t'explique que #college2016 ou lycée2021 prennent en compte les élèves en difficulté. On peut oublier ça, c'est le contraire qui va se passer comme d'habitude.

La motivation éducative n'existe pas non plus. La mesure consiste techniquement à en finir avec la continuité pédagogique pour tous les établissements qui rouvrent tout en annonçant que l'école sera facultative. Que va-t'il se passer? Ceux qui ne reprendront pas n'auront plus de continuité pédagogique, ceux qui reprennent seront dans des classes à moitié vides. L'année est bel est bien officiellement finie pour ce qui est des programmes. On fera de l'approfondissement en essayant de compléter pour ceux qui seront là tout en sachant très bien qu'il faudra faire une croix dessus l'an prochain en reprenant l'essentiel.

Quand à l'idée de développer l'immunité collective, elle implique un nouveau confinement fin juin/juillet. Une reprise de l'épidémie est inéluctable puisque le virus circule toujours, donc un retour du confinement à court terme serait certain. Le raisonnement fonctionne si on trouve rapidement un traitement efficace, mais on n'en est pas encore là (le développement du vaccin prendra un an et demi ou deux ans, mais on aura peut-être des stratégies de traitement efficaces avant).

Prosper de Barante
Prosper de Barante
Niveau 8

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Prosper de Barante le Mar 14 Avr 2020, 12:09
Résumé sur BFM : on ne sait rien et Blanquer pas plus que nous !
Dame Tartine
Dame Tartine
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Dame Tartine le Mar 14 Avr 2020, 12:10
Ah il répond oui quand le journaliste lui demande s'il pourra fournir des masques pour tout le monde. Comprenons donc non étant donné qu'il ment comme une arracheur de dents.


Dernière édition par Dame Tartine le Mar 14 Avr 2020, 12:11, édité 1 fois

_________________
Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 964035751 J'peux pas, j'ai piscine ! Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 964035751
avatar
chmarmottine
Sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par chmarmottine le Mar 14 Avr 2020, 12:10
@Prosper de Barante a écrit:Résumé sur BFM : on ne sait rien et Blanquer pas plus que nous !

Et il prend exemple sur les pays européens et pas sur la Chine.
Madame-de-Pierre
Madame-de-Pierre
Niveau 10

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Madame-de-Pierre le Mar 14 Avr 2020, 12:11
@chmarmottine a écrit:
@Prosper de Barante a écrit:Résumé sur BFM : on ne sait rien et Blanquer pas plus que nous !

Et il prend exemple sur les pays européens et pas sur la Chine.
Ba oui pourquoi changer une équipe qui perd ?
ycombe
ycombe
Monarque

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par ycombe le Mar 14 Avr 2020, 12:12
@Madame-de-Pierre a écrit:Donc on va reprendre par groupe de 10-15 élèves et il faudra continuer le télétravail en même temps ? J'ai hâte de me taper mes 1000km/semaine pour 10 élèves je vais me sentir utile tien...
D'où sort cette idée ? Pas de télétravail pour les enseignants qui reprennent: ils reprennent, préparent leurs séances, font leurs photocopies, gèrent leurs groupes, évaluent…



_________________
Assurbanipal: "Passant, mange, bois, divertis-toi ; tout le reste n’est rien".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".
Tangleding
Tangleding
Expert

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Tangleding le Mar 14 Avr 2020, 12:13
@Ycombe : Je suis bien d'accord avec toi pour la dimension éducative. Pour la question sociale, tu sais ces gens-là, avec leur paternalisme minable, pensent vraiment faire le bonheur du petit peuple à l'insu de son plein gré... Ca n'est pas exclusif de leur idéologie libérale prédatrice, au contraire.

_________________
"Never complain, just fight."
Mouton
Mouton
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Mouton le Mar 14 Avr 2020, 12:16
@Prosper de Barante a écrit:Résumé sur BFM : on ne sait rien et Blanquer pas plus que nous !
Je crois que c'est ça le plus incroyable : le type claironne sur tous les média depuis des semaines que "le 04 Mai est une date sur laquelle on travaille, c'est notre objectif si la situation sanitaire le permet", on lui annonce le 11 Mai, et là il dit "POUCE! je suis pas prêt, on va s'organiser pendant 15 jours".

Donc pour ceux qui râlent après les collègues anxieux en disant "on va pas attendre septembre et il faut bien une date de toute façon", je crois que je serais d'accord avec vous si il n'y avait pas un tel niveau d'impréparation au ministère. C'est pour ça qu'une rentrée en septembre est rassurante : cela laisse le temps à notre (visiblement pas très efficace) ministre de s'organiser.
celitian
celitian
Expert spécialisé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par celitian le Mar 14 Avr 2020, 12:16
Pour les petits groupes pas sur toute la journée, je ne vois pas comment cela peut fonctionner pour les plus jeunes, les parents doivent les garder le reste du temps ? Et si pas de cantine, faut aller les chercher le midi ? Et le soir, tous les enfants récupérés par les grands parents, on en fait quoi ?
Cela risque d'être encore plus pénible pour les parents.
Tamerlan
Tamerlan
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Tamerlan le Mar 14 Avr 2020, 12:16
@Tangleding a écrit:@Ycombe : Je suis bien d'accord avec toi pour la dimension éducative. Pour la question sociale, tu sais ces gens-là, avec leur paternalisme minable, pensent vraiment faire le bonheur du petit peuple à l'insu de son plein gré... Ca n'est pas exclusif de leur idéologie libérale prédatrice, au contraire.

Tout le monde a besoin d'un discours déculpabilisant qui lui permet de se cacher ses propres turpitudes. Sauf les psychopathes mais qui sont quand même très rares. Very Happy

_________________
“Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.”
bigbillbroonzy
bigbillbroonzy
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par bigbillbroonzy le Mar 14 Avr 2020, 12:19
@Tamerlan a écrit:
@Tangleding a écrit:@Ycombe : Je suis bien d'accord avec toi pour la dimension éducative. Pour la question sociale, tu sais ces gens-là, avec leur paternalisme minable, pensent vraiment faire le bonheur du petit peuple à l'insu de son plein gré... Ca n'est pas exclusif de leur idéologie libérale prédatrice, au contraire.

Tout le monde a besoin d'un discours déculpabilisant qui lui permet de se cacher ses propres turpitudes. Sauf les psychopathes mais qui sont quand même très rares. Very Happy

Statistiquement, c'est quand même pas de bol d'en avoir autant au sommet de l'état.
VanGogh59
VanGogh59
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par VanGogh59 le Mar 14 Avr 2020, 12:19
Vous avez pensé aussi aux gamins auxquels on viendra d'imposer 6 semaines de bocal reprendre dans d'autres bocaux (nos salles de classes) en restant enfermés 5-6 heures encore dans la journée. Je pense que pour certains, la cocotte-minute va exploser ..

_________________
"Nous sommes tous dans le caniveau, mais certains d'entre nous regardent les étoiles" Oscar Wilde
Halybel
Halybel
Niveau 10

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Halybel le Mar 14 Avr 2020, 12:21
@VanGogh59 a écrit:Vous avez pensé aussi aux gamins auxquels on viendra d'imposer 6 semaines de bocal reprendre dans d'autres bocaux (nos salles de classes) en restant enfermés 5-6 heures encore dans la journée. Je pense que pour certains, la cocotte-minute va exploser ..

Surtout que bon, cela veut dire ils vont à l'école et après confinement à la maison ? Tout le monde pourra ressortir le 11 ? Aller à la plage etc ? Je ne comprends pas.

_________________
Je soigne ma dyslexie pardon si elle ressort trop parfois.

On ne fait pas bouger les choses en dressant seulement des constats.
Subir ou agir, la vie est une question de choix.
Kilmeny
Kilmeny
Guide spirituel

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Kilmeny le Mar 14 Avr 2020, 12:21
@ycombe a écrit:
@Madame-de-Pierre a écrit:Donc on va reprendre par groupe de 10-15 élèves et il faudra continuer le télétravail en même temps ? J'ai hâte de me taper mes 1000km/semaine pour 10 élèves je vais me sentir utile tien...
D'où sort cette idée ? Pas de télétravail pour les enseignants qui reprennent: ils reprennent, préparent leurs séances, font leurs photocopies, gèrent leurs groupes, évaluent…



Oui, mais comme certains élèves seront encore à domicile et qu'il ne faudra pas les laisser tomber, c'est aussi ce que je crains.

_________________
Un petit clic pour les animaux : http://www.clicanimaux.com/catalog/accueil.php?sites_id=1
Tamerlan
Tamerlan
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Tamerlan le Mar 14 Avr 2020, 12:22
@bigbillbroonzy a écrit:
@Tamerlan a écrit:
@Tangleding a écrit:@Ycombe : Je suis bien d'accord avec toi pour la dimension éducative. Pour la question sociale, tu sais ces gens-là, avec leur paternalisme minable, pensent vraiment faire le bonheur du petit peuple à l'insu de son plein gré... Ca n'est pas exclusif de leur idéologie libérale prédatrice, au contraire.

Tout le monde a besoin d'un discours déculpabilisant qui lui permet de se cacher ses propres turpitudes. Sauf les psychopathes mais qui sont quand même très rares. Very Happy

Statistiquement, c'est quand même pas de bol d'en avoir autant au sommet de l'état.

C'est surtout à mon avis étendre la notion de psychopathie quand même un peu beaucoup Wink

_________________
“Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.”
Mathador
Mathador
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Mathador le Mar 14 Avr 2020, 12:23
@bigbillbroonzy a écrit:
@Tamerlan a écrit:
@Tangleding a écrit:@Ycombe : Je suis bien d'accord avec toi pour la dimension éducative. Pour la question sociale, tu sais ces gens-là, avec leur paternalisme minable, pensent vraiment faire le bonheur du petit peuple à l'insu de son plein gré... Ca n'est pas exclusif de leur idéologie libérale prédatrice, au contraire.

Tout le monde a besoin d'un discours déculpabilisant qui lui permet de se cacher ses propres turpitudes. Sauf les psychopathes mais qui sont quand même très rares. Very Happy

Statistiquement, c'est quand même pas de bol d'en avoir autant au sommet de l'état.

D'un autre côté, un parti qui pousse comme un champignon c'est un excellent moyen de concentrer les opportunistes et les renégats.

_________________
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
virgere
virgere
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par virgere le Mar 14 Avr 2020, 12:23
A la question pourquoi ce serait moins pire en septembre, de mon point de vue
- parce qu'il y aurait le temps de préparer la rentrée (groupe, matériel, transport, entretien,..)
- parce qu'on aurait davantage de recul
- parce que le virus aurait eu le temps de circuler un peu dans l'été avec des gens volontaires pour sortir et participer à la théorie de l'immunité collective
(liste non exhaustive, mais ce sont les seules idées qui me viennent tout de suite car je sors de 2h de classe virtuelle et je suis exhausted)
Himpy
Himpy
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Himpy le Mar 14 Avr 2020, 12:23
@Kilmeny a écrit:
@ycombe a écrit:
@Madame-de-Pierre a écrit:Donc on va reprendre par groupe de 10-15 élèves et il faudra continuer le télétravail en même temps ? J'ai hâte de me taper mes 1000km/semaine pour 10 élèves je vais me sentir utile tien...
D'où sort cette idée ? Pas de télétravail pour les enseignants qui reprennent: ils reprennent, préparent leurs séances, font leurs photocopies, gèrent leurs groupes, évaluent…



Oui, mais comme certains élèves seront encore à domicile et qu'il ne faudra pas les laisser tomber, c'est aussi ce que je crains.

Puis ça claironne dans tout les coins qu'il faudra faire des efforts pour la relance économique, donc, ils ne vont pas se gêner pour nous imposer ça.
Cicyle
Cicyle
Doyen

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Cicyle le Mar 14 Avr 2020, 12:24
@Halybel a écrit:
@VanGogh59 a écrit:Vous avez pensé aussi aux gamins auxquels on viendra d'imposer 6 semaines de bocal reprendre dans d'autres bocaux (nos salles de classes) en restant enfermés 5-6 heures encore dans la journée. Je pense que pour certains, la cocotte-minute va exploser ..

Surtout que bon, cela veut dire ils vont à l'école et après confinement à la maison ? Tout le monde pourra ressortir le 11 ? Aller à la plage etc ? Je ne comprends pas.
Ah bin les élèves je ne sais pas. Mais en ce qui me concerne, clairement, si je reprends, je pars à la plage (et en rando, et dans ma famille puisque je n'ai pas accès à la plage là où j'habite) dès que j'ai 5 minutes. Pour moi, boulot en présentiel = déconfinement. Et qu'on ne vienne pas me servir des discours moralisateurs sur le "et la santé publique ? Et les personnes fragiles ? Et les soignants ?".


Dernière édition par Cicyle le Mar 14 Avr 2020, 12:25, édité 1 fois
PabloPE
PabloPE
Expert

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par PabloPE le Mar 14 Avr 2020, 12:25
@virgere a écrit:A la question pourquoi ce serait moins pire en septembre, de mon point de vue
- parce qu'il y aurait le temps de préparer la rentrée (groupe, matériel, transport, entretien,..)
- parce qu'on aurait davantage de recul
- parce que le virus aurait eu le temps de circuler un peu dans l'été avec des gens volontaires pour sortir et participer à la théorie de l'immunité collective
(liste non exhaustive, mais ce sont les seules idées qui me viennent tout de suite car je sors de 2h de classe virtuelle et je suis exhausted)
et un traitement Wink

_________________
"Et moi qui
me croyais tranquille pour un bout de temps avec mon chat brun."
Carl2020
Carl2020
Je viens de m'inscrire !

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Carl2020 le Mar 14 Avr 2020, 12:27
Une information intéressante

Après avoir annoncé l'ouverture des écoles au  4 mai, face à la gronde populaire, le Premier ministre du Québec François Legault a été forcé d'y renoncer.

Macron va t'il à a son tour, renoncé à l'ouverture des écoles le 11 mai ? Une pétition en ce sens à été lancé.


Dernière édition par Carl2020 le Mar 14 Avr 2020, 12:29, édité 1 fois
Proton
Proton
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Proton le Mar 14 Avr 2020, 12:28
@ycombe a écrit:
@Madame-de-Pierre a écrit:Donc on va reprendre par groupe de 10-15 élèves et il faudra continuer le télétravail en même temps ? J'ai hâte de me taper mes 1000km/semaine pour 10 élèves je vais me sentir utile tien...
D'où sort cette idée ? Pas de télétravail pour les enseignants qui reprennent: ils reprennent, préparent leurs séances, font leurs photocopies, gèrent leurs groupes, évaluent…




Imaginons que 15 élèves de 1ères seulement de mon groupe de spé reviennent le lundi matin. Que fais-tu des 17 autres élèves de 1ère de mon groupe de spé ?

Ou alors tu imagines un scénario où sur les 150 premières (à la louche) qui font spé maths sur ce même créneau (cours en barette), seuls 60 reviennent. Ca donnerait 4 groupes de 15 élèves. Sachant que nous sommes 5 profs (5 groupes au total), le prof restant à distance va assurer un enseignement pour 90 élèves ?

On peut aussi imaginer le contraire, un seul prof qui rentre (donc seulement 15 élèves). Dans ce cas, les autres profs devront prendre en charge l'enseignement à distance pour les 15 autres élèves.

Dans tous le cas, on va se retrouver avec des élèves que l'on ne connait pas, des progressions un peu différentes, ... mais quel merdier ! Je compte commencer exponentielle à la rentrée (le 20). Si le 11 je dois récupérer des élèves qui n'ont pas fait exponentielle à distance, je les inclus comment dans mon cours à distance ?

Quelle usine à gaz en perspective ...
Cicyle
Cicyle
Doyen

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Cicyle le Mar 14 Avr 2020, 12:30
@Carl2020 a écrit:Une information intéressante

Après avoir annoncé l'ouverture des écoles au  4 mai, face à la gronde populaire, le Premier ministre du Québec François Legault a été forcé d'y renoncer.

Macron va t'il à a son tour, renoncé à l'ouverture des écoles le 11 mai ?
Y aura-t-il une gronde populaire ou les gens seront-ils contents de renvoyer leurs marmots à l'école ? Sur fond de "non, mais ça n'est pas dangereux pour les enfants et puis ils ne contaminent peut-être pas tant que ça" (mon compagnon a entendu à la radio ce matin qu'ils allaient faire des études pour savoir si les enfants sont vraiment contaminants Rolling Eyes).


Dernière édition par Cicyle le Mar 14 Avr 2020, 12:30, édité 1 fois
nonoreno
nonoreno
Niveau 8

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par nonoreno le Mar 14 Avr 2020, 12:30
@Carl2020 a écrit:Une information intéressante

Après avoir annoncé l'ouverture des écoles au  4 mai, face à la gronde populaire, le Premier ministre du Québec François Legault a été forcé d'y renoncer.

Macron va t'il à a son tour, renoncé à l'ouverture des écoles le 11 mai ? Une pétition en ce sens à été lancé.

«Toutes les écoles ne seront pas ouvertes le lundi 11 mai», précise Blanquer
Source : live le Figaro.
Il met déjà de l'eau dans son vin.
ycombe
ycombe
Monarque

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par ycombe le Mar 14 Avr 2020, 12:31
@Kilmeny a écrit:
@ycombe a écrit:
@Madame-de-Pierre a écrit:Donc on va reprendre par groupe de 10-15 élèves et il faudra continuer le télétravail en même temps ? J'ai hâte de me taper mes 1000km/semaine pour 10 élèves je vais me sentir utile tien...
D'où sort cette idée ? Pas de télétravail pour les enseignants qui reprennent: ils reprennent, préparent leurs séances, font leurs photocopies, gèrent leurs groupes, évaluent…



Oui, mais comme certains élèves seront encore à domicile et qu'il ne faudra pas les laisser tomber, c'est aussi ce que je crains.
À un moment il faut juste apprendre à dire non. Moi, si je suis concerné, ça sera non. C'est l'un ou l'autre, ou alors avec deux mi-temps.



_________________
Assurbanipal: "Passant, mange, bois, divertis-toi ; tout le reste n’est rien".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".
Philomène87
Philomène87
Expert spécialisé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Philomène87 le Mar 14 Avr 2020, 12:33
@Cicyle a écrit:
@Halybel a écrit:
@VanGogh59 a écrit:Vous avez pensé aussi aux gamins auxquels on viendra d'imposer 6 semaines de bocal reprendre dans d'autres bocaux (nos salles de classes) en restant enfermés 5-6 heures encore dans la journée. Je pense que pour certains, la cocotte-minute va exploser ..

Surtout que bon, cela veut dire ils vont à l'école et après confinement à la maison ? Tout le monde pourra ressortir le 11 ? Aller à la plage etc ? Je ne comprends pas.
Ah bin les élèves je ne sais pas. Mais en ce qui me concerne, clairement, si je reprends, je pars à la plage (et en rando, et dans ma famille puisque je n'ai pas accès à la plage là où j'habite) dès que j'ai 5 minutes. Pour moi, boulot en présentiel = déconfinement. Et qu'on ne vienne pas me servir des discours moralisateurs sur le "et la santé publique ? Et les personnes fragiles ? Et les soignants ?".

Si les autorités estiment qu'il n'est pas dangereux de nous laisser sortir pour aller bosser, c'est qu'il n'est pas dangereux non plus de partir en vacances.
Je profiterai bien sûr des ponts du mois de mai. Et si on nous l'interdit, eh bien je reste chez moi le 11 également. Soyons cohérent.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum