Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
roxanne
roxanne
Prophète

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par roxanne le Ven 24 Avr 2020 - 10:45
Et puis il y a des matières avec salles spécifiques, les ateliers, les sciences , informatique...
Mathador
Mathador
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Mathador le Ven 24 Avr 2020 - 10:46
@PHLA a écrit:
@Celadon a écrit:Si les parents ne montent pas au créneau, vous n'obtiendrez rien.
,
Mais les parents n'ont plus à monter au créneau. Ils ont obtenu le côté facultatif pour eux du retour à l'école de leurs enfants. Ils sont donc satisfaits et vont cesser de communiquer leurs approbations ou inquiétudes à ce sujet. Nous sommes désormais seuls à être obligés de reprendre. Une fois de plus, nous sommes isolés. Une fois de plus, Macron a divisé les contestataires pour noyer la grogne populaire. Nous sommes seuls et je crains que de ce fait nous ayons perdu le combat.

Ce ne sera pas forcément « facultatif » pour eux s'ils sont soumis à des chefaillons du privé qui n'aiment pas le télétravail parce que cela ne permet pas d'[modéré] autant ses subordonnés que d'habitude.


Dernière édition par Laverdure le Ven 24 Avr 2020 - 10:47, édité 1 fois (Raison : Propos grossier)

_________________
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
PabloPE
PabloPE
Expert

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par PabloPE le Ven 24 Avr 2020 - 10:46
@amour a écrit:
Effectivement, mais confinés depuis plusieurs semaines, nous avons été suffisamment prudents et respectueux des consignes pour n'être ni contaminés (encore faudrait il pouvoir le prouver en étant testés d'ici la reprise en présentiel Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale 1665347707 ) ni malades. Il me semble donc impossible qu'en cas de contamination et de maladie après le 11 mai, la maladie professionnelle ne soit pas reconnue, et notre responsabilité vis à vis des élèves et des familles dégagée.
L'autonome a pourtant une vision bien plus nuancée là dessus https://www.autonome-solidarite.fr/chats/les-risques-du-metier-pendant-la-pandemie/

Q Quelles sont mes responsabilités pénales si un enfant d’âge primaire tombe malade sévèrement parce qu’il n’aurait pas respecté les mesures sanitaires ( en imaginant que la commune a fait le nécessaire de son côté) ? Les parents peuvent-ils porter plainte contre un professeur des écoles pour manque de surveillance ?
R Votre devoir de surveillance bien évidemment s’étendra à faire respecter par les élèves du primaire les consignes de protection sanitaire. Si un élève persiste à ne pas les respecter vous devez en informer votre administration et surtout les parents d’élèves. Bien évidemment les familles peuvent toujours s’adresser à l’autorité judiciaire mais les circonstances exceptionnelles que nous vivons provoqueront souvent, de la part des Procureurs, le classement sans suite des procédures qui auront été déclenchées. Si tel était le cas, vous devrez impérativement vous rapprocher de l’Autonome de solidarité laïque et de son avocat conseil.


_________________
"Et moi qui
me croyais tranquille pour un bout de temps avec mon chat brun."
Cleroli
Cleroli
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Cleroli le Ven 24 Avr 2020 - 10:47
@Halybel a écrit:Je ne sais pas si cet article a déjà été posté :

https://herault.news/exclusif-les-consignes-du-ministere-de-leducation-nationale-aux-enseignants-pour-le-11-mai/

Utilisation d’un masque pour les enseignants et personnels non enseignants
Le nombre d’enfants par salle d’accueil devra être réduit à 5 maximum pour des enfants de 3 à 5 ans ; et de 8 à 10 maximum pour des enfants de 6 à 16 ans. Chaque enfant aura sa place attitrée avec son nom sur la table.
Le matériel personnel doit être apporté par l’élève (trousse équipée, cahiers etc.) et conservé ensuite dans son sac. Il ne doit pas être partagé.
Durant les récréations, il convient de veiller à respecter les distances de sécurité dans les jeux extérieurs, d’interdire les jeux de contact, de ballon à main et tous ceux qui impliquent de se passer des objets, ainsi que les structures de jeux dont les surfaces de contact ne peuvent pas être désinfectées
Chaque élève apporte son repas avec ses couverts. Il sera alors recommandé aux parents de fournir aux enfants les moyens de conserver leur repas jusqu’à midi (sac isotherme ou bloc de congélation dans le sac)
Merci pour ce lien. Je me pose deux questions immédiates à sa lecture :
- pourquoi ne pas indiquer d’effectifs maxi pour la tranche des 16-18 ans (voire 16-20 pour les établissements accueillant des prépa ou BTS) ? On sait pourtant que le risque de diffusion est élevé
- les élèves apporteraient leur panier déjeuner ... mais alors, l'argument selon lequel il faut rouvrir les écoles pour permettre à certains enfants de pouvoir déjeuner correctement  tombe de fait ?

@PHLA a écrit:
@Celadon a écrit:Si les parents ne montent pas au créneau, vous n'obtiendrez rien.
Mais les parents n'ont plus à monter au créneau. Ils ont obtenu le côté facultatif pour eux du retour à l'école de leurs enfants. Ils sont donc satisfaits et vont cesser de communiquer leurs approbations ou inquiétudes à ce sujet. Nous sommes désormais seuls à être obligés de reprendre. Une fois de plus, nous sommes isolés. Une fois de plus, Macron a divisé les contestataires pour noyer la grogne populaire. Nous sommes seuls et je crains que de ce fait nous ayons perdu le combat.
Encore faut-il avoir des solutions alternatives de garde, ce qui n'est pas le cas de tous. Les parents ont donc des raisons de se faire entendre. Maintenant, seront-ils entendus ? Je ne pense pas que le gvt prête plus d'attention aux parents qu'à nous.


Dernière édition par Cleroli le Ven 24 Avr 2020 - 10:52, édité 1 fois
nad81
nad81
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par nad81 le Ven 24 Avr 2020 - 10:48
Sauf si l'ASA n'est plus dispo à la demande... là les parents auront nettement moins de "choix volontaire"...
avatar
nigousse
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par nigousse le Ven 24 Avr 2020 - 10:48
Je viens d'écouter le docteur Marty dans les Grandes Gueules et il expliquait que même avec la distanciation sociale, il y avait des risques; en effet, les postillons, excrétions diverses quand on parle forment un nuage viral en suspension, pur lui nécessité de maques pour profs et élèves toute la journée. Dans l'Oise, sans protection 40% des personnels du lycée ont été infectés, ça promet une hécatombe. Mais bon, je vous fiche mon billet qu'on nous dira qu'on l'a pas chopé au bahut mais en venant dans les transports, qu'on a pas respecté les gestes barrières gna gna...
Winmar
Winmar
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Winmar le Ven 24 Avr 2020 - 10:48
@Jenny a écrit:
@nigousse a écrit:Je viens de lire les propos de Véran hier, je ne les avais pas entendus, je suis scandalisée. Je suis allée à la boucherie et à la boulangerie ce matin, maximum 3 personnes autorisées, les employés ont TOUS des masques, gants, blouses, visière... et nous on serait toute la journée confinés dans des salles avec des groupes de 15 SANS AUCUNE PROTECTION. Véran dans sa grande mansuétude nous "autorise" à porter un bout de chiffon bricolé sur un coin de table, merci de votre grandeur d'âme! Et dans ces conditions vous êtes prêts à y retourner, mais au secours!


Pas moi, pas sans protection sérieuse.
Les syndicats demandent tests et masques ffp2.

J'ai un masque FFP2 et effectivement, ça n'a rien à voir avec un masque chirurgical.
Si les élèves ne portent pas de masques, c'est ce que nous devrions avoir pour être convenablement protégés ainsi que du gel hydroalcoolique en classe car les surfaces pourraient alors être contaminées.
Caspar
Caspar
Bon génie

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Caspar le Ven 24 Avr 2020 - 10:48
@PHLA a écrit:
@Celadon a écrit:Si les parents ne montent pas au créneau, vous n'obtiendrez rien.
,
Mais les parents n'ont plus à monter au créneau. Ils ont obtenu le côté facultatif pour eux du retour à l'école de leurs enfants. Ils sont donc satisfaits et vont cesser de communiquer leurs approbations ou inquiétudes à ce sujet. Nous sommes désormais seuls à être obligés de reprendre. Une fois de plus, nous sommes isolés. Une fois de plus, Macron a divisé les contestataires pour noyer la grogne populaire. Nous sommes seuls et je crains que de ce fait nous ayons perdu le combat.

Je n'en suis pas si sûr, il y a beaucoup de parents et d'élus réticents, non ?
avatar
chmarmottine
Sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par chmarmottine le Ven 24 Avr 2020 - 10:48
@Winmar a écrit:
@chmarmottine a écrit:Sur LCI ce matin, interview du professeur Fontanet, membre du conseil scientifique. A regarder attentivement du début jusqu'à environ 9 minutes.
Et à mettre en relation avec le fait de ne pas imposer les masques, notamment en lycée.

https://www.facebook.com/LCI/videos/271979113822518/?t=528

Il revient en particulier sur l'étude de l'Institut Pasteur au sein du lycée de Crépy-en-Valois ... la "journaliste" veut l'amener à dire que la réouverture des écoles et en particulier des lycées ne pose pas de problème, mais ce n'est pas complètement ce qu'il affirme, précisant que dans ce lycée, 43 % des enseignants testés ont été contaminés car pour un ado, la contagiosité est la même que celle d'un adulte.
Il précise que ce fort taux s'explique par le fait qu'à l'époque, il n'y avait pas de gestes barrières ....

Merci pour le partage la vidéo.

Instructif ce que dit le professeur Fontanet .  Les masques sont donc indispensables mais il va falloir bien les utiliser et notamment ne pas les ajuster en permanence avec nos mains qui peuvent avoir été contaminées. Je vois bien le problème, je porte des masques à certains moments et effectivement, j'ai une tendance instinctive à vérifier s'il est bien en place. En milieu scolaire, ça va être une grande difficulté pour nos élèves mais je reste d'avis qu'il vaut mieux que tout le monde en soit équipé car dans ce cas, il y aurait beaucoup moins de risque de contaminer non seulement les personnes mais également les surfaces. Un cercle vertueux en quelque sorte..

Il précise aussi que le rapport du comité scientifique, concernant les recommandations pour le déconfinement, a été remis au gouvernement et qu'il devrait être rendu public rapidement. Espérons que ce qu'il dit dans la vidéo apparaisse clairement dans les recommandations. Notamment, il insiste pour dire que le retour à la maison d'un enfant contaminé à l'école peut être dramatique s'il y a une personne à risque dans la famille et que ce n'est pas négligeable.
*Fifi*
*Fifi*
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par *Fifi* le Ven 24 Avr 2020 - 10:49
@PHLA a écrit:
@Celadon a écrit:Si les parents ne montent pas au créneau, vous n'obtiendrez rien.
,
Mais les parents n'ont plus à monter au créneau. Ils ont obtenu le côté facultatif pour eux du retour à l'école de leurs enfants. Ils sont donc satisfaits et vont cesser de communiquer leurs approbations ou inquiétudes à ce sujet. Nous sommes désormais seuls à être obligés de reprendre. Une fois de plus, nous sommes isolés. Une fois de plus, Macron a divisé les contestataires pour noyer la grogne populaire. Nous sommes seuls et je crains que de ce fait nous ayons perdu le combat.
Ca je n'en suis pas sûre. Si l'école est ouverte, leur employeur va les pousser à aller travailler. Si elle est fermée, cela peut être plus simple pour eux (pas financièrement par contre).


Pour ma part, je suis très pessimiste. Je ne vois pas comment mes propres enfants peuvent respecter les gestes barrières, donc s'ils vont à l'école maternelle/crèche, masque ou pas, je vois mal comment on ne va pas l'attraper et risquer de le refiler à je ne sais qui. Ou alors il faut attendre que l'épidémie soit vraiment redescendue et n'ouvrir que certaines régions.

_________________
Pour accéder à la banque de données en HG, merci de lire le règlement ici :
https://www.neoprofs.org/t36320-bdd-hg-reglement
avatar
chmarmottine
Sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par chmarmottine le Ven 24 Avr 2020 - 10:51
@nigousse a écrit:Je viens d'écouter le docteur Marty dans les Grandes Gueules et il expliquait que même avec la distanciation sociale, il y avait des risques; en effet, les postillons, excrétions diverses quand on parle forment un nuage viral en suspension, pur lui nécessité de maques pour profs et élèves toute la journée. Dans l'Oise, sans protection 40% des personnels du lycée ont été infectés, ça promet une hécatombe. Mais bon, je vous fiche mon billet qu'on nous dira qu'on l'a pas chopé au bahut mais en venant dans les transports, qu'on a pas respecté les gestes barrières gna gna...

Sauf erreur de ma part, le pourcentage global des personnels contaminés est 41 %, mais en regardant en détail, il est de 43 % chez les enseignants et de plus de 50 % chez les autres personnels (59 ?).
avatar
Ramanujan974
Fidèle du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Ramanujan974 le Ven 24 Avr 2020 - 10:54
Il y a 2 choses qui me chiffonnent à la lecture des dernières pages :

- les syndicats doivent frapper fort.
Mais quel est le pouvoir réel des syndicats chez nous, à part faire des communiqués indignés et appeler à la grève ?
Ils ne peuvent pas déposer plainte, ils n'ont pas de pouvoir décisionnaire, alors quoi ? Je précise quand même que je suis syndiqué de longue date.

- Beaucoup de gens évoquent les règles qu'il faudrait appliquer au collège/lycée, mais personne ne parle des sanctions prévues si un élève ne les respecte pas (refus de la distanciation, joue avec son masque, fait exprès de tousser, etc...) On appelle les parents ? on l'enferme dans un placard à l'isolement ? on l'exclut de l'établissement ? on porte plainte ?
avatar
nigousse
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par nigousse le Ven 24 Avr 2020 - 10:55
Autre question: si au bout de 15 jours de reprise les cas se multiplient dans un établissement, on le ferme?
Laotzi
Laotzi
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Laotzi le Ven 24 Avr 2020 - 10:56
Un retour des élèves sur la base du volontariat ? Pas de masques ?
Bien, on arrête toute discussion, non ? Enfin cela devrait être le credo des syndicats : les mesures ne sont pas réunies pour pouvoir ouvrir. Les établissements scolaires restent donc fermés, et nous passons plutôt les semaines à venir à préparer la rentrée prochaine (ce qui ne va pas être une mince affaire) et à solder celle-ci (orientation, bac...).

_________________
"Trouvez donc bon qu'au lieu de vous dire aussi, adieu comme autrefois, je vous dise, adieu comme à présent."
somac
somac
Niveau 1

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par somac le Ven 24 Avr 2020 - 10:56
https://www.mediapart.fr/journal/france/240420/dans-un-lycee-de-loise-le-coronavirus-touche-409-des-eleves-et-des-professeurs-0

https://www.franceinter.fr/ce-que-dit-la-premiere-etude-serologique-menee-sur-le-covid-19-par-l-institut-pasteur

Bilan de l'étude dans le lycée de Crépy :

Dans les familles des lycéens, contamination de 10%
Parmi les lycéens, contamination de 38%
Parmi les profs, contamination de 43%
Jenny
Jenny
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Jenny le Ven 24 Avr 2020 - 10:56
@Laotzi a écrit:Un retour des élèves sur la base du volontariat ? Pas de masques ?
Bien, on arrête toute discussion, non ? Enfin cela devrait être le credo des syndicats : les mesures ne sont pas réunies pour pouvoir ouvrir. Les établissements scolaires restent donc fermés, et nous passons plutôt les semaines à venir à préparer la rentrée prochaine (ce qui ne va pas être une mince affaire) et à solder celle-ci (orientation, bac...).

+1
Caspar
Caspar
Bon génie

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Caspar le Ven 24 Avr 2020 - 10:57
@nigousse a écrit:Autre question: si au bout de 15 jours de reprise les cas se multiplient dans un établissement, on le ferme?

Probablement. Après le "déconfinement", le terme "reconfinement" commence à apparaître.
Esméralda
Esméralda
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Esméralda le Ven 24 Avr 2020 - 10:58
@Ramanujan974 a écrit:Il y a 2 choses qui me chiffonnent à la lecture des dernières pages :

- les syndicats doivent frapper fort.
Mais quel est le pouvoir réel des syndicats chez nous, à part faire des communiqués indignés et appeler à la grève ?
Ils ne peuvent pas déposer plainte, ils n'ont pas de pouvoir décisionnaire, alors quoi ? Je précise quand même que je suis syndiqué de longue date.

- Beaucoup de gens évoquent les règles qu'il faudrait appliquer au collège/lycée, mais personne ne parle des sanctions prévues si un élève ne les respecte pas (refus de la distanciation, joue avec son masque, fait exprès de tousser, etc...) On appelle les parents ? on l'enferme dans un placard à l'isolement ? on l'exclut de l'établissement ? on porte plainte ?

Et le casse-pied qui serait là contraint et forcé par papa maman parce que pas le choix, mais sans affaires, ne voulant rien faire, à part s'étaler sur sa table ... ?
Leclochard
Leclochard
Empereur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Leclochard le Ven 24 Avr 2020 - 10:58
@nigousse a écrit:Autre question: si au bout de 15 jours de reprise les cas se multiplient dans un établissement, on le ferme?

Le retour d'un confinement en juin n'est pas à exclure. Ce ne sera pas à l'échelle d'un établissement mais d'une zone plus large comme ce qui a précédé le confinement général.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
Dame Tartine
Dame Tartine
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Dame Tartine le Ven 24 Avr 2020 - 11:00
Autant il y a à peu près eu une adhésion au premier confinement (contraint et forcé), autant un second ne passera pas auprès de la population, du moins je l'espère. Pour ma part, je ne m'y conformerai pas.

_________________
Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale 964035751 J'peux pas, j'ai piscine ! Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale 964035751
mafalda16
mafalda16
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par mafalda16 le Ven 24 Avr 2020 - 11:01
@Leclochard a écrit:
@nigousse a écrit:Autre question: si au bout de 15 jours de reprise les cas se multiplient dans un établissement, on le ferme?

Le retour d'un confinement en juin n'est pas à exclure. Ce ne sera pas à l'échelle d'un établissement mais d'une zone plus large comme ce qui a précédé le confinement général.

Source ?

_________________
"Muchos años después, frente al pelotón de fusilamiento, el coronel Aureliano Buendía había de recordar aquella tarde remota en que su padre lo llevó a conocer el hielo"
Nadejda
Nadejda
Grand Maître

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Nadejda le Ven 24 Avr 2020 - 11:02
@Ramanujan974 a écrit:Il y a 2 choses qui me chiffonnent à la lecture des dernières pages :

- les syndicats doivent frapper fort.
Mais quel est le pouvoir réel des syndicats chez nous, à part faire des communiqués indignés et appeler à la grève ?
Ils ne peuvent pas déposer plainte, ils n'ont pas de pouvoir décisionnaire, alors quoi ? Je précise quand même que je suis syndiqué de longue date.

J'ai reçu ce mail de mon syndicat (FO) hier :

OBJET : 11 mai : danger grave et imminent. Une procédure d'alerte lancée et un dépôt de plainte contre X pour mise en danger de la vie d'autrui !

Un CHSCT ministériel s'est tenu le 21 avril : Toujours pas de réponse aux demandes de FO de savoir comment on va réaménager les salles de classe. FO a demandé des garanties sur les conditions d’accueil : des tests systématiques sont-ils prévus ? Quid de la désinfection des locaux ? Le ministère a botté en touche.

Sur les masques, FO a présenté un avis qui a été rejeté : «Considérant que les masques chirurgicaux et les masques barrières ne sont pas reconnus comme équipements de protection individuels par le code du travail, le CHSCT M demande la mise à disposition de tous les personnels amenés à fréquenter un service ou un établissement scolaire de masques FPP2. Par ailleurs le CHSCT M demande à être informé au plus vite du nombre de masques à disposition, de leur type et de leurs lieux de mise à disposition. » (Pour : FO / Abstention : UNSA / Contre : FSU)

Le DGRH a indiqué aux membres du CHSCT ministériel : « Nous allons prendre le temps pour répondre aux questions et pour définir un protocole sanitaire précis. » Quelle est la visée d’un tel protocole, alors qu’il n’y a pas aujourd’hui de masques FFP2 en nombre suffisant ? Alors que les personnels de santé combattent la maladie en se fabriquant des blouses de sacs poubelles ? Alors que le gouvernement ne souhaite tester « massivement » que les personnes qui ont des symptômes, ce qui exclut d’emblée la plupart des enfants porteurs du virus ?

Certains syndicats ont souhaité faire des propositions de co-élaboration de ce protocole. FO considère que ce n’est pas la place du syndicat.

Considérant que les conditions ne sont pas réunies pour une reprise le 11 mai, qu’il n’y a pas de réponse du Ministre sur le dépistage, la mise à disposition de masques FPP2, la mise à jour des DUER, … la FNEC FP-FO a décidé de mettre en œuvre la procédure d’alerte concernant le danger que constitue l’exposition prévue de milliers de collègues à ce risque. Elle exigera que le Ministre, comme le prévoit la réglementation, fasse des propositions précises pour faire cesser ce danger grave et imminent.

Pour rappel, les articles 5-5 à 5-7 du décret 82-453 modifié donnent le droit au salarié de « se retirer d’une telle situation ». En effet, tout salarié peut quitter son poste de travail et une situation dont il a un motif raisonnable de penser qu’elle présente un danger grave et imminent. La FNEC FP-FO soutient tous les personnels qui, soucieux de leur santé et de celle de leurs élèves, refusent de retourner sur leur lieu de travail le 11 mai, sans dépistage systématique, sans les protections nécessaires.

>Une procédure d'alerte c'est quoi ?

Elle sert à mettre la pression sur le gouvernement pour qu’il réponde aux avis du CHSCT ministériel notamment. C’est comme quand on rempli le registre "danger grave et imminent" dans un établissement : l’employeur doit mettre en œuvre des mesures de protection pour faire cesser le danger. Le droit d’alerte de la FNEC-FP-FO a la même visée mais à l’échelle nationale.

Rien ne vous empêchera de remplir le registre   "danger grave et imminent" localement si vous constatez que les mesures n’ont pas été mises en place dans votre établissement. Le droit d’alerte de la FNEC-FP-FO aura déjà posé le cadre. Attention par contre, on ne peut faire un droit de retrait avant de s’être rendu sur site. Les collègues devront donc se rendre dans leur établissement, remplir le registre, aller dans la cour par exemple, à 1m de distance les uns des autres et attendre que le chef de service réponde. Si la réponse n’est pas satisfaisante, exiger que la DASEN réponde. Si la réponse n’est pas satisfaisante,  exiger une enquête du CHSCT... Toute cette procédure doit se faire en lien avec le syndicat. Nous mènerons ensuite la bataille pour faire reconnaître la validité du droit de retrait.

>Avant le 11 mai, je peux faire quoi ?

Vous réunissez les collègues (par visio-conférence ou téléphone) et adoptez une motion pour lister vos "revendications" qui constitueront vos conditions préalables de reprise à compter du 11 mai. Vous pouvez vous baser sur le texte de la pétition de la FNEC-FP-FO.

40 000 signatures pour la pétition FNEC-FP-FO en trois jours !!

Signez et faites signer la pétition :https://www.fo-fnecfp.fr/le-11-mai-ou-apres-pas-de-reprise-sans-depistage-systematique-sans-tous-les-moyens-de-protection-necessaires/  

Nous vous invitons à multiplier les prises de position, les motions d'établissement pour pouvoir appuyer nos revendications et nous donner des arguments pour batailler en CHSCT notamment.

En PJ la procédure d'alerte et l'annonce du dépôt de plainte.
Fichiers joints
Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Attachment
Dépôt de plainte FGF COMMUNIQUE DE PRESSE 21 AVRIL 2020.pdf Vous n'avez pas la permission de télécharger les fichiers joints.(180 Ko) Téléchargé 11 fois
Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Attachment
200423 - CP-GT-JMB - procédure d'alerte - COVID 19.pdf Vous n'avez pas la permission de télécharger les fichiers joints.(160 Ko) Téléchargé 9 fois
avatar
chmarmottine
Sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par chmarmottine le Ven 24 Avr 2020 - 11:03
@mafalda16 a écrit:
@Leclochard a écrit:
@nigousse a écrit:Autre question: si au bout de 15 jours de reprise les cas se multiplient dans un établissement, on le ferme?

Le retour d'un confinement en juin n'est pas à exclure. Ce ne sera pas à l'échelle d'un établissement mais d'une zone plus large comme ce qui a précédé le confinement général.

Source ?

Professeur Juvin

https://www.rtl.fr/actu/bien-etre/coronavirus-il-y-aura-probablement-une-vague-fin-mai-debut-juin-previent-philippe-juvin-7800436067
avatar
Lenagcn
Niveau 10

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Lenagcn le Ven 24 Avr 2020 - 11:04
@Halybel a écrit:Je ne sais pas si cet article a déjà été posté :

https://herault.news/exclusif-les-consignes-du-ministere-de-leducation-nationale-aux-enseignants-pour-le-11-mai/

Utilisation d’un masque pour les enseignants et personnels non enseignants
Le nombre d’enfants par salle d’accueil devra être réduit à 5 maximum pour des enfants de 3 à 5 ans ; et de 8 à 10 maximum pour des enfants de 6 à 16 ans. Chaque enfant aura sa place attitrée avec son nom sur la table.
Le matériel personnel doit être apporté par l’élève (trousse équipée, cahiers etc.) et conservé ensuite dans son sac. Il ne doit pas être partagé.
Durant les récréations, il convient de veiller à respecter les distances de sécurité dans les jeux extérieurs, d’interdire les jeux de contact, de ballon à main et tous ceux qui impliquent de se passer des objets, ainsi que les structures de jeux dont les surfaces de contact ne peuvent pas être désinfectées
Chaque élève apporte son repas avec ses couverts. Il sera alors recommandé aux parents de fournir aux enfants les moyens de conserver leur repas jusqu’à midi (sac isotherme ou bloc de congélation dans le sac)

Ce texte reprend les préconisations en vigueur pour l'accueil des enfants de soignants dans mon département, depuis un bon moment (dept 54).
avatar
Flo44
Niveau 9

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Flo44 le Ven 24 Avr 2020 - 11:04
@Ruthven a écrit:Dans le grand concours Lépine de la sécurité sanitaire organisé par le gouvernement, je m'étonne que jusqu'à présent aucun de nos éminents représentants n'ait lancé l'idée de location de barnums (au mois de juin, le soleil tape) et de cours en extérieur ... Je vais lancer le compte-à-rebours pour voir quand cette idée va apparaître. Faute de barnums, les cours pourraient être délocalisés dans les espaces verts, voire répartis dans chacun des squares de la carte scolaire, ce qui permettrait de résoudre le problème des transports scolaires.
J'aime bien Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale 3854100262 . D'ailleurs, le Danemark conseille de mettre les élèves au maximum en extérieur, et j'étais en train de réfléchir à des activités mathématiques "de terrain" (mesures, triangulations, décorations à la craie...) . Par contre, pas facile de respecter les distances et le non prêt de matériel dans ce cas, et s'ils sont 15 c'est déjà beaucoup pour les surveiller correctement vu le contexte. Et dur à transposer pour ceux qui travailleront à distance (mesures dans le jardin? créez un parterre de dahlias? Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale 437980826 )
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum