Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Cassandrine
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Cassandrine le Lun 27 Avr 2020 - 18:10
@Danska a écrit:Le problème aussi, c'est qu'on débat sur la question des masques, du gel, etc. ; mais la réalité brute dans pas mal d'établissements scolaires, c'est que les élèves n'ont même pas la possibilité de se laver les mains au savon.

Chez nous, on a trois lavabos pour 90 enseignants environ ; et une quinzaine (peut-être une vingtaine en comptant large) de lavabos pour 900 élèves. Inutile de dire qu'ils ne sont pas toujours équipés de savon ni de serviettes jetables pour s'essuyer les mains.

Est-ce que c'est vraiment trop demander, juste cette mesure d'hygiène élémentaire ? Alors je sais, on va me répondre que oui, mais les élèves démolissent tout - ce n'est pas faux. Mais il n'en reste pas moins que le geste le plus basique qui soit, se laver les mains au savon, n'est pas accessible aux élèves qui voudraient le faire.

@Danska
Dans mon collège, en temps normal on doit aller réclamer très régulièrement à la gestionnaire du papier toilette ou du savon ou de l'essuie- mains. On nous répond, on va vous en mettre dans la journée , plus tard... On est plus de 70 adultes en salle des profs... Depuis Janvier, avoir du papier+essuie-mains+savons le même jour= mission impossible.
Danska
Danska
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Danska le Lun 27 Avr 2020 - 18:13
Je sais bien, oui : je prends l'exemple de mon lycée parce que c'est celui que je connais le mieux, forcément, mais la situation est globalement la même partout.

C'est pour ça que la situation me met très mal à l'aise : je ne suis pas forcément une partisane fervente du tryptique masque-gel-distanciation, parce que de toute façon ce sera intenable sur le long terme... mais l'idée que les élèves (et nous aussi, peut-être dans une moindre mesure) n'avons même pas la possibilité de nous laver les mains régulièrement, ça me gêne énormément, et ça ne date pas d'hier.


Dernière édition par Danska le Lun 27 Avr 2020 - 19:16, édité 2 fois (Raison : coquille)
Leclochard
Leclochard
Empereur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Leclochard le Lun 27 Avr 2020 - 18:13
@Clecle78 a écrit:-1000 pour ma part . On veut juste des garanties et le 11 mai ça sera compliqué . En septembre on a un peu plus le temps de voir venir . Personnellement, étant à risque, je tiens à la vie ne vous en déplaise .

Justement personne ne peut te garantir à 100% que tu ne choperas pas le virus en sortant de chez toi, en particulier si tu prends les transports en commun et que tu travailles dans un gros établissement situé dans une zone très contaminée.
On ne travaille pas dans un labo classé P4 et on n'ira pas en combinaison au bahut.

Ruthven a raison: la parole du ministre est démonétisée. Je n'ai également aucune confiance et je ne me fais aucune illusion sur les moyens engagés.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
avatar
chmarmottine
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par chmarmottine le Lun 27 Avr 2020 - 18:14
@Cassandrine a écrit:
@Danska a écrit:Le problème aussi, c'est qu'on débat sur la question des masques, du gel, etc. ; mais la réalité brute dans pas mal d'établissements scolaires, c'est que les élèves n'ont même pas la possibilité de se laver les mains au savon.

Chez nous, on a trois lavabos pour 90 enseignants environ ; et une quinzaine (peut-être une vingtaine en comptant large) de lavabos pour 900 élèves. Inutile de dire qu'ils ne sont pas toujours équipés de savon ni de serviettes jetables pour s'essuyer les mains.

Est-ce que c'est vraiment trop demander, juste cette mesure d'hygiène élémentaire ? Alors je sais, on va me répondre que oui, mais les élèves démolissent tout - ce n'est pas faux. Mais il n'en reste pas moins que le geste le plus basique qui soit, se laver les mains au savon, n'est pas accessible aux élèves qui voudraient le faire.

@Danska
Dans mon collège, en temps normal on doit aller réclamer très régulièrement à la gestionnaire du papier toilette ou du savon ou de l'essuie- mains. On nous répond, on va vous en mettre dans la journée , plus tard... On est plus de 70 adultes en salle des profs... Depuis Janvier, avoir du papier+essuie-mains+savons le même jour= mission impossible.

Dans mon lycée, en salle des profs (et donc seul lieu du lycée réservé au profs), il y a un seul petit distributeur de savon pour 90 profs. En gros, il est toujours vide.
Rouletabille
Rouletabille
Niveau 9

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Rouletabille le Lun 27 Avr 2020 - 18:15
Un message de notre CDE ce jour en disant qu'elle attendait le plan de déconfinement d'E Philippe demain devant l'Assemblée Nationale même si elle commence à réfléchir à ce qui a été annoncé par JM Blanquer... A donné surtout les documents sur le calendrier de l'orientation 3e et des échéances sur les effectifs collèges (sections sportives, etc). Nous a aussi informé de la tenue du CDEN du matin où département, maires, représentants parents et personnels ont fait part de leurs inquiétudes. Seul la préfète et le Dasen étaient confiants !
trompettemarine
trompettemarine
Vénérable

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par trompettemarine le Lun 27 Avr 2020 - 18:16
@Clecle78 a écrit:L'article sur Blanquer est épouvantable ! Entre flagornerie et cirage de pompes ... Apparemment Blanquer est toujours très bien vu si on en croit Gala . Ça me déprime de lire ça . J'espère vraiment qu'ils se plantent .

C'est peut-être lui qui l' a écrit ? pingouin
Lokomazout
Lokomazout
Niveau 7

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Lokomazout le Lun 27 Avr 2020 - 18:16
@eleonore69 a écrit:
@Clecle78 a écrit:-1000 pour ma part . On veut juste des garanties et le 11 mai ça sera compliqué . En septembre on a un peu plus le temps de voir venir . Personnellement, étant à risque, je tiens à la vie ne vous en déplaise .

entièrement d'accord !

Pareil !

Et puis de ce mois et demi de fin d'année scolaire, que restera-t-il au final ?
Certainement pas de quoi à aller risquer sa vie !
De plus, il va y avoir le jeudi de l'Ascension, le lundi de Pentecôte...
Toutes les demandes des organisations syndicales en matière de sécurité sanitaire (en lien avec les préconisations du conseil scientifique) doivent être satisfaites.
Et puis on peut toujours faire du distanciel avec les bons outils qu'on finira (peut-être) par nous fournir.
avatar
chmarmottine
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par chmarmottine le Lun 27 Avr 2020 - 18:17
@Leclochard a écrit:
@Clecle78 a écrit:-1000 pour ma part . On veut juste des garanties et le 11 mai ça sera compliqué . En septembre on a un peu plus le temps de voir venir . Personnellement, étant à risque, je tiens à la vie ne vous en déplaise .

Justement personne ne peut te garantir à 100% que tu ne choperas pas le virus en sortant de chez toi, en particulier si tu prends les transports en commun et que tu travailles dans un gros établissement situé dans une zone très contaminée.
On ne travaille pas dans un labo classé P4 et on n'ira pas en combinaison au bahut.

Ruthven a raison: la parole du ministre est démonétisée. Je n'ai également aucune confiance et je ne me fais aucune illusion sur les moyens engagés.

C'est sûr, mais ce n'est pas une raison pour augmenter le risque en allant bosser dans un endroit où on ne nous aura pas garanti une sécurité maximale.
trompettemarine
trompettemarine
Vénérable

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par trompettemarine le Lun 27 Avr 2020 - 18:17
@Rouletabille a écrit:Un message de notre CDE ce jour en disant qu'elle attendait le plan de déconfinement d'E Philippe demain devant l'Assemblée Nationale même si elle commence à réfléchir à ce qui a été annoncé par JM Blanquer... A donné surtout les documents sur le calendrier de l'orientation 3e et des échéances sur les effectifs collèges (sections sportives, etc). Nous a aussi informé de la tenue du CDEN du matin où département, maires, représentants parents et personnels ont fait part de leurs inquiétudes. Seul la préfète et le Dasen étaient confiants !
J'espère qu'ils seront présents devant un gros collège ou un lycée (sans masque bien sûr) pour montrer l'exemple.
Clecle78
Clecle78
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Clecle78 le Lun 27 Avr 2020 - 18:18
Je me suis demandé en effet si ce n'était pas un genre de publireportage ...
Laotzi
Laotzi
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Laotzi le Lun 27 Avr 2020 - 18:19
@Leclochard a écrit:
@Clecle78 a écrit:-1000 pour ma part . On veut juste des garanties et le 11 mai ça sera compliqué . En septembre on a un peu plus le temps de voir venir . Personnellement, étant à risque, je tiens à la vie ne vous en déplaise .

Justement personne ne peut te garantir à 100% que tu ne choperas pas le virus en sortant de chez toi, en particulier si tu prends les transports en commun et que tu travailles dans un gros établissement situé dans une zone très contaminée.
On ne travaille pas dans un labo classé P4 et on n'ira pas en combinaison au bahut.

Ruthven a raison: la parole du ministre est démonétisée. Je n'ai également aucune confiance et je ne me fais aucune illusion sur les moyens engagés.

Mais encore une fois, personne ne prétend obtenir des garanties à 100 %.
"On" veut simplement que des mesures sanitaires indispensables puissent être prises permettant de limiter au mieux les risques, comme en ont le droit tous les autres salariés en France. Pour mai-juin, c'est impossible, le conseil scientifique en convenait lui-même, et la reprise n'aurait de tout façon guère d'intérêt pédagogique. Donnons-nous donc le temps d'essayer de faire au mieux pour septembre (y compris, comme le relevait je crois Moonchild, en adaptant les programmes ou le calendrier des examens, des horaires élèves s'il le faut, pour l'année scolaire prochaine pour tenir compte de la circulation du virus).


Dernière édition par Laotzi le Lun 27 Avr 2020 - 18:21, édité 1 fois

_________________
"Trouvez donc bon qu'au lieu de vous dire aussi, adieu comme autrefois, je vous dise, adieu comme à présent."
Danska
Danska
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Danska le Lun 27 Avr 2020 - 18:21
@Clecle78 a écrit:Je me suis demandé en effet si ce n'était pas un genre de publireportage ...

On parle de Gala, il ne faut pas non plus s'attendre à un article utile, neutre et objectif. Ca peut faire passer le temps, mais de là à y apprendre quelque chose...
Pontorson50
Pontorson50
Niveau 8

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Pontorson50 le Lun 27 Avr 2020 - 18:22
@Mathador a écrit:
@Pontorson50 a écrit:Il est par ailleurs probable que le lectorat du "café pédagogique", souvent un peu sacerdotal dans le métier, est plus "ouvert à la réouverture" (sic). Y voir près d'un quart de l'échantillon annoncer qu'il ne peut ou ne veut reprendre est alarmant, même si à l'approche des échéances ceux qui feront vraiment face à plus d'un mois et demi de prélèvement de traitement ne seront sûrement pas 14% si seul le SNALC (qui peut encore changer d'avis) les soutient.
FO a aussi évoqué le recours au droit de retrait et le dépôt d'un préavis de grève.
Et si la réouverture se fait vraiment, ce serait plutôt une ou deux semaines de grève, le temps que les hôpitaux saturent et que cela fasse refermer les écoles et les EPLE en bloc.

Il m'étonnerait fort que si on reconfine les écoles, les grévistes aient le temps de retourner pointer...Pas sûr d'ailleurs que les DPE (direction des personnels enseignants) des rectorats soient compatissantes, risque d'"Omont étendu", rien que par rancoeur envers des marginaux qui, en plus, auraient eu raison. Après ça se règle au tribunal administratif qui lui aussi est devant un cas inconnu.

D'ailleurs, tout est possible, en général, tout, y compris une réouverture des écoles même avec trop de monde et pas de casse du tout : les deux prédécesseurs de ce virus ont disparu sans qu'encore aujourd'hui les virologues sachent pourquoi, on avance sur un terrain vraiment compliqué par rapport à la grippe, qui justifie toutes les trouilles comme tous les espoirs. Raoult peut très bien avoir raison.

C'est pour cela que je parlais de "pari" quelle que soit la décision, même si perso je pense que 4 institutions de toubibs défavorables et une seule pour (les pédiatres, mais en effet les enfants risquent moins qu'une méningite, là on en est sûr, et il s'agit donc d'une prise de position sanitaire relative aux enfants, pas aux adultes dans l'établissement ni aux parents), c'est jouer la grosse cote, et je n'aime pas qu'on joue pour moi ou mes anciens!
Clecle78
Clecle78
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Clecle78 le Lun 27 Avr 2020 - 18:22
Je suis désolée le clochard mais je pense risquer bien moins en sortant de chez moi avec précaution que dans une salle confinée ! Ce genre d'argument ne tient pas la route ! Mais tu refuses d'entendre nos arguments maintes fois répétés, donc je laisse tomber et te souhaite une bonne reprise sous les auspices de nos ministres ...
Rouletabille
Rouletabille
Niveau 9

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Rouletabille le Lun 27 Avr 2020 - 18:30
Un article intéressant sur un blog de Médiapart :
Jadran Svrdlin Blog, "Volontariat ou désengagement? Réintroduire du sens", blog Médiapart
Le gouvernement envisage le retour à l'école sur la base du volontariat des parents. Cette démarche ne masque-t-elle pas simplement un désengagement de l'Etat en reportant la responsabilité sur les individus et en évacuant ce qui fait société?
Lire la suite : https://blogs.mediapart.fr/jadran-svrdlin/blog/260420/volontariat-ou-desengagement-reintroduire-du-sens
Pontorson50
Pontorson50
Niveau 8

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Pontorson50 le Lun 27 Avr 2020 - 18:30
@MUTIS a écrit:https://fr.yahoo.com/news/coronavirus-pourquoi-ecole-reprendra-septembre-en-italie-105312839.html

Où l'on apprend qu'en Italie les cours ne reprendront pas... parce que les vacances d'été durent presque 3 mois et commencent début juin !
Je croyais, (selon la droite depuis longtemps... )qu'on avait les vacances d'été les plus longues du monde ! Je plaisante ... car je connais pas mal de pays où elles sont plus longues qu'en France...

Je n'y avais pas pensé, mais cela joue clairement contre une imitation de l'Italie comme argument de base. En Espagne les congés scolaires sont autour du solstice de juin. Ils sont en situation intermédiaire, à suivre.
avatar
chmarmottine
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par chmarmottine le Lun 27 Avr 2020 - 18:31
Jean-Rémi Girard sur LCI.
Laotzi
Laotzi
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Laotzi le Lun 27 Avr 2020 - 18:32
@Pontorson50 a écrit:D'ailleurs, tout est possible, en général, tout, y compris une réouverture des écoles même avec trop de monde et pas de casse du tout : les deux prédécesseurs de ce virus ont disparu sans qu'encore aujourd'hui les virologues sachent pourquoi, on avance sur un terrain vraiment compliqué par rapport à la grippe, qui justifie toutes les trouilles comme tous les espoirs. Raoult peut très bien avoir raison.!

Le Mers-Cov n'a pas disparu, il provoque toujours des cas sporadiques en Arabie Saoudite (son foyer originel), il y a toujours quelques dizaines de cas et quelques morts chaque année, y compris en 2019 ou 2020. Mais sa contagiosité n'a rien à voir avec le Covid-19 évidemment (contagiosité interhumaine extrêmement limitée, surtout dans les unités de soin, les nouveaux cas sont en général des cas primaires, contaminés par contact avec des chameaux).

_________________
"Trouvez donc bon qu'au lieu de vous dire aussi, adieu comme autrefois, je vous dise, adieu comme à présent."
Pontorson50
Pontorson50
Niveau 8

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Pontorson50 le Lun 27 Avr 2020 - 18:37
@Caspar a écrit:
@eleonore69 a écrit:
@bernardo a écrit:
@Winmar a écrit:Visiblement, le gouvernement est seul contre tous les acteurs de l'éducation en France hormis un relativement petit pourcentage de professionnels "bons soldats" ( qui correspond à peu près au socle électoral dudit gouvernement, coïncidence ou pas ?).
Il n'est donc pas en position de force et joue gros sur ce qu'il va proposer comme reprise. C'est plutôt bon pour nous les gens de terrain et je persiste à voir quelque de chose de minimaliste tant les contraintes sont grandes.

Je ne sais pas si ça gêne trop le gouvernement d'être seul contre tous les acteurs de l'éducation en France. C'est sûr que c'est un dossier délicat, mais, comme Macron a laissé le choix aux parents, qu'on va jouer sur la corde sensible (le civisme, les caissières elles ont bien repris, elles, etc.), qu'on ne pourra pas invoquer un droit de retrait et que certains collègues ont envie de revoir leurs élèves (ce que je comprends), il y a quand même de fortes chances (mais on n'est pas à l'abri d'une bonne surprise) qu'on soit confronté au choix fatidique : grève ou non.

A mon avis, cela ne sera pas réciproque !

Oui et non, il y a quand même des élèves qui ont envie de reprendre: ils s'ennuient, il n'y arrivent pas tout seuls, ils ont peur pour leur avenir et certains ont sans doute envie de nous revoir, au moins pour qu'on puisse leur expliquer des choses et répondre à leurs questions.

Je plussoie, et à cet égard, il y aura sans doute une plus forte fréquentation des collèges ruraux : quand on demande depuis des décennies aux élèves ce qui les motive à l'école, c'est pas vraiment les subtilités des calculs fractionnels ou de la politique de Robespierre (tiens?), mais le lieu des copains et copines. Or dans un collège urbain, il est plus facile, confinement fini, d'aller retrouver les camarades sans aller à l'école, en revanche, à la campagne, sans moyen de transport autonome comme au lycée, le car scolaire est souvent le "sésame" pour les vraies retrouvailles.
avatar
Enaeco
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Enaeco le Lun 27 Avr 2020 - 18:39
@Clecle78 a écrit:Je suis désolée le clochard mais je pense risquer bien moins en sortant de chez moi avec précaution que dans une salle confinée  !  Ce genre d'argument ne tient pas la route ! Mais tu refuses d'entendre nos arguments maintes fois répétés,  donc je laisse tomber et te souhaite une bonne reprise sous les auspices de nos ministres ...

On tourne en rond parce qu'on a tous des quotidiens différents et un environnement professionnel différent.

Visiblement, tu ne prends pas les transports en commun quand tu sors de chez toi. Certains n'ont pas le choix.
Clecle78
Clecle78
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Clecle78 le Lun 27 Avr 2020 - 18:41
C'est sûr plusieurs élèves m'ont dit avoir envie de revenir et vous avez raison ce sont souvent les internes qui viennent de loin . Malheureusement ce sont ceux qui auront le plus de difficultés à revenir en transports en commun .
Clecle78
Clecle78
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Clecle78 le Lun 27 Avr 2020 - 18:46
Enseco tu n'as pas bien compris , je répondais à Le clochard qui sous entendait que je ne risquais pas plus en cours qu'en sortant de chez moi . Et bien si en ce qui me concerne, mais je ne parlais que de mon cas particulier et pas du tout en général ! D'aileurs ton intervention confirme bien la difficulté du retour pour ceux qui devront cumuler transports ET cours ...
Balthazaard
Balthazaard
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Balthazaard le Lun 27 Avr 2020 - 18:55
@MUTIS a écrit:https://fr.yahoo.com/news/coronavirus-pourquoi-ecole-reprendra-septembre-en-italie-105312839.html

Où l'on apprend qu'en Italie les cours ne reprendront pas... parce que les vacances d'été durent presque 3 mois et commencent début juin !
Je croyais, (selon la droite depuis longtemps... )qu'on avait les vacances d'été les plus longues du monde ! Je plaisante ... car je connais pas mal de pays où elles sont plus longues qu'en France...
Pas seulement la droite...tu as déjà oublié notre grand ami Peillon?
amethyste
amethyste
Doyen

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par amethyste le Lun 27 Avr 2020 - 18:58
La reprise des cours  à Shangai vue par un prof. Vraiment instructif (et désespérant en comparaison de ce qui est annoncé pour l'instant en France).
https://M.facebook.com/olivier.vandersleyen.3/videos/10158140693742357/

_________________
- Le monde est dangereux à vivre ! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire.
- L'Etat est notre serviteur et nous n'avons pas à en être les esclaves.
Einstein
Il me convient d’être avec les peuples qui meurent, je vous plains d’être avec les rois qui tuent. Victor Hugo
Pontorson50
Pontorson50
Niveau 8

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Pontorson50 le Lun 27 Avr 2020 - 18:59
@Leclochard a écrit:
@Winmar a écrit:
@Leclochard a écrit:
@Tivinou a écrit:Reprise ce matin ici, et aucune nouvelle du CDE.
Le fil va trop vite pour moi. Je réagis à ce qui a été dit vers les pages 28-29.

Je veux bien participer à l'effort demandé à tous et
- désinfecter ma poignée de porte, les poignées de fenêtre, le clavier, la souris, les interrupteurs. J'ai déjà anticipé et acheté un flacon d'alcool à 70° et du coton (puisqu'il est impossible d'acheter des lingettes) tellement cela me semble normal.
- mais je n'ai pas ma salle, mon matériel; je change de salle pour chaque classe (et étant donné les préconisations, les pistes avancées, tout le monde changera de salle!). Mon flacon risque de ne pas durer longtemps.


Pour te répondre sur ce point précis: on réduit les risques en demandant aux élèves de ne pas changer de salle tandis que les professeurs se déplacent.
Pour ce qui concerne le clavier, le port de gants jetable est une solution.  
Maintenant, à lire certains messages, il faudrait qu'il n'y ait plus aucun danger avant de retourner au travail. Or, c'est une promesse intenable : maintenant ou... en septembre.

Peux-tu citer ces messages ? Pour suivre de près ce fil, je ne vois personne pour dire cela. Ce que tout le monde réclame, ce sont des moyens de protection efficaces et un plan de fonctionnement des établissements au point pour faire face à la situation.

Je ne vais pas citer les innombrables messages où on évoque les situations potentiellement dangereuses, c'est à dire celles où on peut se contaminer les uns les autres (les enfants qui se touchent, la proximité dans la cour et le couloir, le trajet en car etc..). Malheureusement, les moyens de protection auxquels tu penses ne suffiront pas: qui pense sérieusement que les gamins de primaire porteront bien leurs masques et en changeront correctement par exemple ?
On peut retourner le problème dans tous les sens. Une rentrée "safe" maintenant ou en septembre est impossible. J'ai envie dire que dans quelques mois, ce sera pire, s'il faut respecter les règles d'hygiène avec l'ensemble des élèves.  Notre seul espoir, c'est que le virus disparaisse ou qu'on ait acquis l'immunité de groupe d'ici là.

J'ai graissé les deux passages qui se contredisent : si, justement, il est possible que ce soit plus safe en septembre, par exemple si le virus ne disparaît, saisonnièrement ou autrement, qu'à partir de juin ou juillet, (s'il disparaît dès mai, le pari du gouvernement et des collègues favorables à la reprise est gagné).

Pour les changements de salle : oui, il est quasi acquis que les élèves garderont leur salle à la journée, notamment pour les faire manger sans les déplacer ; ça va d'abord les amuser, mais ils vont pas trop aimer l'absence de récré à une pause repas (sans doute par ailleurs réduite pour occuper les salles avec moins de monde par cours de façon optimale) qui va accompagner cette logique...

Et c'est ce qui m'agace : car la solution où les profs ne bougent pas ou le moins possible, est de loin celle qui nous protège le mieux. Je le redis, je ne m'inquiète pas du tout pour les élèves, qui risquent moins le corona que  la méningite en temps ordinaire. Les principaux vecteurs de deuxième vague ce serait nous.

Et nous sommes un bon million (en comptant tous les adultes, pas que les profs). Tracer les cas à la coréenne à partir d'une telle assiette, c'est risqué dès la mi-mai, nous n'avons pas les fameuses brigades sanitaires opérationnelles volantes si vite, là encore nous les aurions sûrement mieux constituées et plus efficaces en septembre (ou avant, ça ne me choque pas qu'on rouvre dès la mi-août si on n'a pas pu faire du présentiel avant).

Et au fait, toujours pas de reprise de l'école en Corée du Sud, ce sont juste les champions sanitaires en titre dans cette histoire (et les plus motivés du monde pour la scolarisation).
Pontorson50
Pontorson50
Niveau 8

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Pontorson50 le Lun 27 Avr 2020 - 19:06
@amethyste a écrit:La reprise des cours  à Shangai vue par un prof. Vraiment instructif (et désespérant en comparaison de ce qui est annoncé pour l'instant en France).
https://M.facebook.com/olivier.vandersleyen.3/videos/10158140693742357/

Passionnant, merci! En espérant que ce n'est pas un fake dans la mesure où la caméra ne lâche pas vraiment le collègue sur des lieux qui nous garantiraient qu'on est bien à Shangai.


Dernière édition par Pontorson50 le Lun 27 Avr 2020 - 19:12, édité 1 fois
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum