Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Caspar
Bon génie

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 3 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Caspar le Mar 28 Avr 2020 - 10:38
@Proton a écrit:Qu'est ce que c'est encore que ce collectif ?! Mais ces gens ont-ils déjà enseigné ? Comment faire un cours de maths ou un exercice sans tableau SVP ? Expliquez-moi, je suis tout ouïe.

Le Monde a écrit:
Coronavirus : « Et si nous faisions la classe dehors ? »

Alors que la réouverture des établissements scolaires doit intervenir progressivement à partir du 11 mai, un collectif de plusieurs dizaines de chercheurs, enseignants, formateurs et acteurs associatifs propose, dans une tribune au « Monde », que les cours puissent aussi se faire à l’extérieur des établissements.


https://www.lemonde.fr/education/article/2020/04/27/coronavirus-et-si-nous-faisions-la-classe-dehors_6037935_1473685.html

Tu ne connais pas encore le nouvel élément de langage à la.mode ? "On pourrait imaginer..." suivi d'une idée complètement farfelue et irréalisable.

@Danska: la répétition ne nuit pas si nous sommes lus dans des sphères plus ou moins hautes.
piesco
piesco
Doyen

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 3 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par piesco le Mar 28 Avr 2020 - 10:38
Ah, il faut toujours se changer et se doucher en rentrant du boulot.   Smile
La grippe, la gastro, les miasmes en tout genre c'est toute l'année.
Danska
Danska
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 3 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Danska le Mar 28 Avr 2020 - 10:40
Bon, reprenons. Le message de départ, c'est celui-ci :

@Pontorson50 a écrit:
@BrindIf a écrit:
@Pontorson50 a écrit: Les principaux vecteurs de deuxième vague ce serait nous.
...et les parents, non ?

Moins directement, il leur est possible de nettoyer complètement l'enfant à l'arrivée au domicile, (c'est ce que j'ai fait durant tout le confinement, douche à chaque fin de sortie sport/courses), mais même les partisans de la réouverture redoutent les discussions sans fin sur le trottoir aux sorties d'école, là il y a quelque souci supplémentaire. Les élèves rentrant d'abord et voyant les parents ensuite prennent moins de risque pour leurs parents que pour leurs profs.

Ce à quoi la réponse évidente est : une fois que l'élève aura baigné dans un bain de culture toute la journée, il a eu cent fois le temps d'être contaminé et le fait qu'il se douche ne suffira clairement pas à protéger sa famille - surtout qu'il faudrait des mesures drastiques : zéro contact avec ses parents avant la douche, pas de transport en commun, pas de transport en voiture non plus, l'élève enlève tous ses vêtements dehors ou dans le garage, se lave les mains, le visage et les cheveux dehors aussi... Aucune chance qu'un ado s'en tienne à un protocole aussi rigoureux sur longue durée.

Ca ne veut pas dire qu'il ne faut pas prendre une douche ou se laver les mains : mais dire que les parents sont moins en danger que les enseignants parce que les ados peuvent se doucher en rentrant, ça ne tient pas la route.
Isis39
Isis39
Bon génie

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 3 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Isis39 le Mar 28 Avr 2020 - 10:40
@Proton a écrit:Qu'est ce que c'est encore que ce collectif ?! Mais ces gens ont-ils déjà enseigné ? Comment faire un cours de maths ou un exercice sans tableau SVP ? Expliquez-moi, je suis tout ouïe.

Le Monde a écrit:
Coronavirus : « Et si nous faisions la classe dehors ? »

Alors que la réouverture des établissements scolaires doit intervenir progressivement à partir du 11 mai, un collectif de plusieurs dizaines de chercheurs, enseignants, formateurs et acteurs associatifs propose, dans une tribune au « Monde », que les cours puissent aussi se faire à l’extérieur des établissements.


https://www.lemonde.fr/education/article/2020/04/27/coronavirus-et-si-nous-faisions-la-classe-dehors_6037935_1473685.html

Si tu regardes les signataires, il n'y a pas d'enseignants dedans.
J'ai déjà fait cours dehors quand dans ma salle on atteint une chaleur insupportable. Mais sans matériel, c'est franchement pas évident.
celitian
celitian
Expert spécialisé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 3 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par celitian le Mar 28 Avr 2020 - 10:44
Vous partez du principe que les élèves rentrent systématiquement chez eux, il faut aussi penser aux lycées qui ont des internats (très fréquent dans les LP et LT que les internes soient largement majoritaires). Eux, les douches c'est le matin et/ou le soir, une fois le repas pris à la cantine, et pour laver les vêtements il faut attendre le we.
Dame Tartine
Dame Tartine
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 3 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Dame Tartine le Mar 28 Avr 2020 - 10:45
Les collègues, vous pensez vraiment que nos vêtements sont "imbibés" de virus et contaminants en rentrant des courses ? Ceux du personnel de santé qui a passé la journée au contact des malades, c'est très fortement possible mais le péquin lambda ?


Dernière édition par Dame Tartine le Mar 28 Avr 2020 - 10:45, édité 1 fois

_________________
Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 3 964035751 J'peux pas, j'ai piscine ! Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 3 964035751
roxanne
roxanne
Prophète

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 3 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par roxanne le Mar 28 Avr 2020 - 10:45
J'ai fait aussi, en toute fin d'année avec des petits bouts de classe, je leur lisais une histoire.
roxanne
roxanne
Prophète

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 3 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par roxanne le Mar 28 Avr 2020 - 10:46
@Dame Tartine a écrit:Les collègues, vous pensez vraiment que nos vêtements sont "imbibés" de virus et contaminants en rentrant des courses ? Ceux du personnel de santé qui a passé la journée au contact des malades, c'est très fortement possible mais le péquin lambda ?
Au fond, je ne sais pas trop mais j'ai un compagnon très à cheval là-dessus.
celitian
celitian
Expert spécialisé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 3 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par celitian le Mar 28 Avr 2020 - 10:52
@Dame Tartine a écrit:Les collègues, vous pensez vraiment que nos vêtements sont "imbibés" de virus et contaminants en rentrant des courses ? Ceux du personnel de santé qui a passé la journée au contact des malades, c'est très fortement possible mais le péquin lambda ?
Actuellement non, confinement oblige mais à la reprise, on va être en contact avec beaucoup de monde donc peut-être.
On en avait déjà parlé mais je m'interroge aussi sur le lavage des masques, si c'est fait n'importe comment ou pas fait du tout, cela n'a aucun intérêt d'en porter un.
Je suis assez pessimiste sur l'hygiène de certains élèves, tous les ans notre infirmière scolaire (c'est bien une femme chez nous) est obligée de faire des séances sur l'hygiène de base dans certaines classes car les internes ne se lavent peu et/ou ne se changent pas de la semaine.
NLM76
NLM76
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 3 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par NLM76 le Mar 28 Avr 2020 - 10:53
@mafalda16 a écrit:Mais enfin si l’enfant/l’ado a attrapé le virus à l’école tu peux le doucher autant que tu veux ça ne servira à rien. Le concept de douche magique m’échappe complètement.
Tu es sûre de ça ?
Risque d'augmentation de la charge virale ? Sans doute pas.
Mais risque de surinfection ?
Mais virus pas encore dans le corps, mais présent sur la peau ou les vêtements ?
Il y a la question du nombre de microbes. Ce qui fait que tu es infecté, n'est-ce pas la quantité de microbes qui t'attaquent. Si tu as un ou deux exemplaires qui pénètrent ton corps, il ne se passe rien. Si tu en as une grande quantité (des milliers, des millions ?), là tu peux être infecté. Je me trompe ? Un médecin m'avait expliqué que nous avons tous des staphylocoques dorés sur le corps. Il n'y a problème que lorsque une trop grande concentration se développe.
Autrement dit, je suis dubitatif sur le "ça ne servira à rien". "Pas grand-chose", ce n'est pas rien.

_________________
Pub:

Sites du grip :

  • http://instruire.fr
  • http://slecc.fr/GRIP.htm
  • https://grip-editions.fr

Mes « œuvres » complètes...

  • Bellum Gallicum, I
  • Amphitryon
  • Linguæ Latīnæ Libellus Prīmus
  • Dē amīcitiā
  • Premier cahier d'orthographe française: Homophones grammaticaux
  • Grammaire de la négation
  • Débat de Folie et d'Amour
  • Ab urbe conditā, I
  • www.lettresclassiques.fr

Prezbo
Prezbo
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 3 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Prezbo le Mar 28 Avr 2020 - 10:54
@piesco a écrit:Ah, il faut toujours se changer et se doucher en rentrant du boulot.   Smile
La grippe, la gastro, les miasmes en tout genre c'est toute l'année.

Je serais curieux de savoir combien de parents normaux (qui ont un boulot, des transports ou une voiture à prendre, des enfants d'âges différents à récupérer pas forcément au même endroit, un repas à préparer et des devoirs à faire faire) sont réellement capables de respecter ceci et de le faire respecter à tous leurs enfants sur le long terme.

De toute façon, comme dit sur ce fil, ça n'a pas de sens : si on compare avec les protocoles de l'hôpital (ou les protocoles NRBC de l'armée, rien que ça) il faudrait disposer de vêtement de protection au travail, veiller à ne pas se toucher le visage pendant tout le temps de travail, se changer et se doucher dès le vestiaire...Comme dit ci-dessus, une fois arrivé à la maison, le gamin a déjà eu le temps de se contaminer mille fois...
Isis39
Isis39
Bon génie

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 3 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Isis39 le Mar 28 Avr 2020 - 10:55
Et le concept de la douche quotidienne chez les adolescents, comment dire.... c'est compliqué ! Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 3 1482308650
Pontorson50
Pontorson50
Niveau 8

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 3 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Pontorson50 le Mar 28 Avr 2020 - 10:57
@henriette a écrit:
@Pontorson50 a écrit:
@BrindIf a écrit:
@Pontorson50 a écrit:Pour les changements de salle : oui, il est quasi acquis que les élèves garderont leur salle à la journée, notamment pour les faire manger sans les déplacer ; ça va d'abord les amuser, mais ils vont pas trop aimer l'absence de récré à une pause repas (sans doute par ailleurs réduite pour occuper les salles avec moins de monde par cours de façon optimale) qui va accompagner cette logique...

Et c'est ce qui m'agace : car la solution où les profs ne bougent pas ou le moins possible, est de loin celle qui nous protège le mieux. Je le redis, je ne m'inquiète pas du tout pour les élèves, qui risquent moins le corona que  la méningite en temps ordinaire. Les principaux vecteurs de deuxième vague ce serait nous.
...et les parents, non ?

Moins directement, il leur est possible de nettoyer complètement l'enfant à l'arrivée au domicile, (c'est ce que j'ai fait durant tout le confinement, douche à chaque fin de sortie sport/courses), mais même les partisans de la réouverture redoutent les discussions sans fin sur le trottoir aux sorties d'école, là il y a quelque souci supplémentaire. Les élèves rentrant d'abord et voyant les parents ensuite prennent moins de risque pour leurs parents que pour leurs profs.
Ah, et tu les nettoyes comment à l'intérieur des voies respiratoires ? Désinfection trumpienne ? N'importe quoi.
Entre ton acharnement à diffuser des fausses informations sur le décompte des jours de grève et ton idée fixe de la douche magique, c'est tout de même sidérant de lire ce que tu écris.

Je ne diffuse pas de fausses informations avec  acharnement, j'ai écrit une fois des réserves sur un fait  : nous n'avons pas de jurisprudence sur la situation où un confinement interrompt une grève sans que le gréviste ait pu effectuer une reprise du travail auparavant, et j'ai dans ma réponse admis qu'en effet le télétravail pourrait sans doute être invoqué, quoique un gréviste en principe ne travaille pas. Je ne suis pas journaliste ni juriste, je mets au débat une interrogation. Il ne m'a pas été démontré que le gréviste interrompu par un reconfinement verra son traitement versé de nouveau, la citation de la jurisprudence ordinaire sans explication n'est pas un argument, elle ne dit rien, et pour cause, sur l'originalité actuelle, en cours. La question reste ouverte, et moi je ne prétends pas qu'elle est tranchée dans un sens ou dans l'autre, mais qu'il faudra attendre ce qu'en dira un tribunal administratif le cas échéant.

Quant à la douche magique, ce n'est tellement pas une idée fixe que j'ai admis immédiatement mon erreur de lui avoir attribué un pouvoir total, mais pour le reste, cf le post de roxanne : la douche exerce une protection partielle. Elle n'est ni magique ni inepte, elle est totalement un moyen préventif pour soi, et partiellement pour les autres si l'on est contaminé, prévention qu'il est plus facile d'utiliser quand on rentre à la maison que dans un couloir d'école.

Donc j'ai écrit deux fois sur ce qui m'est reproché comme une idée fixe, admis une erreur par exagération et reçu comme possible une réponse à une de mes hypothèses. Je ne vois pas grand chose de sidérant pour un forum, mais si la modération en juge autrement, je n'aborderai plus ces aspects, promis!


Dernière édition par Pontorson50 le Mar 28 Avr 2020 - 11:03, édité 1 fois
nc33
nc33
Niveau 6

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 3 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par nc33 le Mar 28 Avr 2020 - 10:58
@NLM76 a écrit:Autrement dit, je suis dubitatif sur le "ça ne servira à rien". "Pas grand-chose", ce n'est pas rien.
C'est une mesure symbolique et cela rassure, comme vouloir se protéger des élèves avec 1 m de distance, des masques et du gel.
Paleoprof
Paleoprof
Fidèle du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 3 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Paleoprof le Mar 28 Avr 2020 - 10:58
@celitian a écrit:
@Dame Tartine a écrit:Les collègues, vous pensez vraiment que nos vêtements sont "imbibés" de virus et contaminants en rentrant des courses ? Ceux du personnel de santé qui a passé la journée au contact des malades, c'est très fortement possible mais le péquin lambda ?
Actuellement non, confinement oblige mais à la reprise, on va être en contact avec beaucoup de monde donc peut-être.
On en avait déjà parlé mais je m'interroge aussi sur le lavage des masques, si c'est fait n'importe comment ou pas fait du tout, cela n'a aucun intérêt d'en porter un.
Je suis assez pessimiste sur l'hygiène de certains élèves, tous les ans notre infirmière scolaire (c'est bien une femme chez nous) est obligée de faire des séances sur l'hygiène de base dans certaines classes car les internes ne se lavent peu et/ou ne se changent pas de la semaine.

N'oublions pas les élèves qui ne peuvent pas prendre de douche quotidienne par mesure d'économie : une famille de 5 = 5 douches quotidiennes minimum + les machines pour laver vêtements, masques … = un sacré budget que tous les foyers ne peuvent pas se permettre.
De plus en internat, pas de machine à laver, et encore moins de repassage, on fait comment ne serait-ce que pour le masque qui doit être lavé à 60°C et sécher en deux heures et être repassé? Ce matin sur FranceInfo, ils précisaient que le masque doit être changé toutes les demi-journées a minima. Comment s'en assurer, on met en place un code couleur comme les Kickers ? : un masque vert le matin, un masque rouge l'après-midi? Et cette vérification sera-t-elle à la charge de l'enseignant? C'est une sacrée responsabilité !

_________________
Je construis ma suite...... pingouin     Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 3 3201648960   pingouin
Pontorson50
Pontorson50
Niveau 8

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 3 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Pontorson50 le Mar 28 Avr 2020 - 11:01
@mafalda16 a écrit:
@roxanne a écrit:
@mafalda16 a écrit:Mais enfin si l’enfant/l’ado a attrapé le virus à l’école tu peux le doucher autant que tu veux ça ne servira à rien. Le concept de douche magique m’échappe complètement.
A ce moment là, à quoi bon se laver les mains 10 fois par jour?
Et dès que je sors , je prends une douche en arrivant immédiatement et habits à la machine. (ce que font tous les soignants d'ailleurs)

Je ne dis pas qu’il faut pas se laver, les mains ou prendre une douche. Simplement quand Pontorson50 revient à la charge en érigeant la douche comme bouclier magique qui permette une réouverture sûre des établissements scolaires, ça me fait sérieusement tiquer.

Je suis hostile à la réouverture des établissements scolaires d'une part à cause de l'avis négatif du conseil scientifique qui me semble exact, et aussi tant que la motivation officielle de passer outre cet avis est contradictoire avec les modalités de cette réouverture. Merci de vérifier.


Dernière édition par Pontorson50 le Mar 28 Avr 2020 - 11:41, édité 1 fois
Leclochard
Leclochard
Empereur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 3 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Leclochard le Mar 28 Avr 2020 - 11:06
@Clecle78 a écrit:Le clochard, essaie de ne pas me citer et de me répondre sur des arguments que je n'ai pas utilisés tels que ceux ci:

@Leclochard a écrit:Cependant, comprends bien que l'argument "ce sera mieux en septembre" est fallacieux, à moins que l'épidémie se soit éteinte -ce qui est possible. Car, alors on devra réintégrer tous les élèves et que la sécurité sanitaire ne sera pas meilleure (mettra-t-on en circulation deux fois plus de cars pour amener les élèves ? Auront-ils tous des masques deux fois par jour ? auront-ils un comportement adapté, en particulier, les petits ?...)
Je laisse de côté l'argument spécieux "pour six semaines, ça ne sert à rien", parce que si j'expliquais que mes garçons demandent à revoir leur maîtresse et qu'à mon avis, elles expliquent mieux que moi, on trouverait à redire.

Merci bien

Excuse-moi si j'ai eu l'air de suggérer que c'était tes propos. Ce n'était pas mon intention.

Les arguments principaux lus ici pour une "non-reprise" en mai:

- il y a aura un risque sanitaire d'être contaminé et de contaminer par manque de moyens. Argument indéniable, en particulier en RP et dans l'Est.
- matériellement, il est impossible de faire respecter aux enfants les gestes barrières. Argument de la complexité du dispositif.
- le conseil scientifique le déconseille. Argument d'autorité.
- certains pays ont reporté la rentrée en septembre. Argument de la comparaison.
- pour les élèves, il y a la continuité pédagogique.
- l'absence d'enseignement en classe n'est pas trop pénalisante. Argument qui minore les conséquences négatives.
- en septembre, on sera mieux préparés.

C'est sur ce dernier argument que je réagis car il me semble faible. A la rentrée, on sera encore en danger d'être contaminé, à moins, encore une fois, que l'épidémie ait disparu.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
NLM76
NLM76
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 3 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par NLM76 le Mar 28 Avr 2020 - 11:12
Cependant, comprends bien que l'argument "ce sera mieux en septembre" est fallacieux, à moins que l'épidémie se soit éteinte -ce qui est possible. Car, alors on devra réintégrer tous les élèves et que la sécurité sanitaire ne sera pas meilleure (mettra-t-on en circulation deux fois plus de cars pour amener les élèves ? Auront-ils tous des masques deux fois par jour ? auront-ils un comportement adapté, en particulier, les petits ?...)
Il me semble quand même que la dynamique de l'épidémie peut laisser entrevoir une réduction du nombre de contaminés. On est passé de qqch comme 800 morts par jour à qqch comme 400. Le virus circule moins. Mais a priori, on pourrait compter sur 200 morts par jour le 11 mai. Et si on continue à être très prudent, en se déconfinant très doucement et surtout rationnellement, on peut baisser à 50 morts par jour, ce qui devient raisonnable, au niveau risque, et au niveau de la circulation du virus afférente.
En outre, ça laisse le temps de s'organiser, dans la façon de travailler, spécifique à l'enseignement. Ça laisse le temps aux médecins d'améliorer leur prise en charge des malades (par exemple, est-ce que l'intubation est vraiment utile ? Ou plutôt quand faut-il vraiment la pratiquer ? Ou encore, on aurait enfin décidé d'arrêter de mettre des soignants infectés en face des malades, etc.) On aurait eu le temps de s'organiser pour produire et acheter des équipements de protection; on aurait eu le temps d'apprendre à les utiliser de façon plus rationnelle et efficace. On aurait le temps de produire et d'organiser plus efficacement les campagnes de test, etc.
Autrement dit, il est quand même très probable qu'en prenant le temps de s'organiser, on puisse faire un peu moins mal.

Mais peut-être que le 11 mai, l'épidémie sera vraiment sous contrôle, comme elle l'était la semaine dernière en Allemagne, d'après leur ministre de la santé. Mais pour l'instant, ce n'est pas le cas.

_________________
Pub:

Sites du grip :

  • http://instruire.fr
  • http://slecc.fr/GRIP.htm
  • https://grip-editions.fr

Mes « œuvres » complètes...

  • Bellum Gallicum, I
  • Amphitryon
  • Linguæ Latīnæ Libellus Prīmus
  • Dē amīcitiā
  • Premier cahier d'orthographe française: Homophones grammaticaux
  • Grammaire de la négation
  • Débat de Folie et d'Amour
  • Ab urbe conditā, I
  • www.lettresclassiques.fr

Lokomazout
Lokomazout
Niveau 7

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 3 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Lokomazout le Mar 28 Avr 2020 - 11:13
Des maires du Nord et du Pas-de-Calais ne veulent pas rouvrir les écoles le 11 Mai :

https://france3-regions.francetvinfo.fr/hauts-de-france/coronavirus-confinement-ces-maires-du-nord-du-pas-calais-qui-ne-veulent-pas-rouvrir-ecoles-11-mai-1821704.html

Extrait :

"Qui du Ministre ou du Maire serait tenu responsable [...] ?"

La question de la responsabilité le tracasse aussi : "Si un enseignant contracte le Covid-19, on pourra toujours me reprocher le manque de masque, de gel hydroalcoolique. J'ai 77 ans, je veux dormir en ayant la conscience tranquille. Je vais refuser cette prise en charge et le préfet sera obligé de me réquisitionner."

Un questionnement partagé par les maires de 14 communes de l'agglomération d'Hénin-Carvin. Ils ont interpellé dans une lettre, le préfet du Pas-de-Calais, Fabien Sudry : "Qui, du Ministre ou du Maire, serait tenu responsable de nouvelles contaminations au Covid-19 en milieu scolaire ?"
micaschiste
micaschiste
Grand Maître

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 3 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par micaschiste le Mar 28 Avr 2020 - 11:13
En septembre, on aura 3 mois et demi de plus de recul sur cette pandémie,  la connaissance du virus et de recherche de médicaments. Les médecins en apprennent chaque jour.

_________________
"Il ne sert à rien à l'homme de gagner la Lune s'il vient à perdre la Terre". François Mauriac
"Pick a star in the dark horizon and follow the light "
Moonchild
Moonchild
Esprit éclairé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 3 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Moonchild le Mar 28 Avr 2020 - 11:18
@Leclochard a écrit:C'est sur ce dernier argument que je réagis car il me semble faible. A la rentrée, on sera encore en danger d'être contaminé, à moins, encore une fois, que l'épidémie ait disparu.

C'est pas complètement faux... mais, d'un autre côté, je trouve un peu étrange le raisonnement qui ne repose que sur l'argument "puisqu'on risque de relancer l'épidémie en septembre, alors autant prendre un risque encore plus fort de la relancer en mai".


@henriette a écrit:
@Pontorson50 a écrit:Moins directement, il leur est possible de nettoyer complètement l'enfant à l'arrivée au domicile, (c'est ce que j'ai fait durant tout le confinement, douche à chaque fin de sortie sport/courses), mais même les partisans de la réouverture redoutent les discussions sans fin sur le trottoir aux sorties d'école, là il y a quelque souci supplémentaire. Les élèves rentrant d'abord et voyant les parents ensuite prennent moins de risque pour leurs parents que pour leurs profs.
Ah, et tu les nettoyes comment à l'intérieur des voies respiratoires ? Désinfection trumpienne ? N'importe quoi.

Comme avec les masques réutilisables : il faut une une douche à 60°c pendant au moins 30 minutes. Et bien sûr, il est conseillé d'utiliser un gel douche à la chloroquine.
Pontorson50
Pontorson50
Niveau 8

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 3 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Pontorson50 le Mar 28 Avr 2020 - 11:20
@NLM76 a écrit:
Cependant, comprends bien que l'argument "ce sera mieux en septembre" est fallacieux, à moins que l'épidémie se soit éteinte -ce qui est possible. Car, alors on devra réintégrer tous les élèves et que la sécurité sanitaire ne sera pas meilleure (mettra-t-on en circulation deux fois plus de cars pour amener les élèves ? Auront-ils tous des masques deux fois par jour ? auront-ils un comportement adapté, en particulier, les petits ?...)
Il me semble quand même que la dynamique de l'épidémie peut laisser entrevoir une réduction du nombre de contaminés. On est passé de qqch comme 800 morts par jour à qqch comme 400. Le virus circule moins. Mais a priori, on pourrait compter sur 200 morts par jour le 11 mai. Et si on continue à être très prudent, en se déconfinant très doucement et surtout rationnellement, on peut baisser à 50 morts par jour, ce qui devient raisonnable, au niveau risque, et au niveau de la circulation du virus afférente.
En outre, ça laisse le temps de s'organiser, dans la façon de travailler, spécifique à l'enseignement. Ça laisse le temps aux médecins d'améliorer leur prise en charge des malades (par exemple, est-ce que l'intubation est vraiment utile ? Ou plutôt quand faut-il vraiment la pratiquer ? Ou encore, on aurait enfin décidé d'arrêter de mettre des soignants infectés en face des malades, etc.) On aurait eu le temps de s'organiser pour produire et acheter des équipements de protection; on aurait eu le temps d'apprendre à les utiliser de façon plus rationnelle et efficace. On aurait le temps de produire et d'organiser plus efficacement les campagnes de test, etc.
Autrement dit, il est quand même très probable qu'en prenant le temps de s'organiser, on puisse faire un peu moins mal.

Mais peut-être que le 11 mai, l'épidémie sera vraiment sous contrôle, comme elle l'était la semaine dernière en Allemagne, d'après leur ministre de la santé. Mais pour l'instant, ce n'est pas le cas.

Reste à savoir (et là je concède que c'est chez moi une idée fixe), pourquoi la Corée du Sud, qui a quasi éteint l'épidémie depuis plusieurs semaines (épidémie qui n'a d'ailleurs jamais flambé car ils ont réussi à agir sur les clusters dans l'oeuf à chaque fois) rouvre à peu près tout progressivement, mais pas les écoles. J'attends que ceux des médecins favorables à ce qu'on rouvre les écoles maintenant m'expliquent pourquoi je dois prendre exemple chez tous les autres excepté les champions en titre.
avatar
User10247
Niveau 9

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 3 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par User10247 le Mar 28 Avr 2020 - 11:21
@Mathador a écrit:
Florine98 a écrit:Je suis bien évidemment ravie de reprendre le travail mais certainement pas dans ces conditions déplorables qui s'avèreront totalement improductives et qui ne permettront même pas de sauver les meubles.
Je n'ai pas l'impression que tu aies chômé depuis le 16 mars…

Si tu savais, Mathador. Laughing
Celadon
Celadon
Demi-dieu

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 3 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Celadon le Mar 28 Avr 2020 - 11:24
Non seulement ces conditions déplorables vont faire repartir l'épidémie de plus belle, mais elles vont totalement compromettre le peu d'espoir qu'on avait de s'en sortir mieux à la rentrée...
Not a Panda
Not a Panda
Niveau 10

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 3 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Not a Panda le Mar 28 Avr 2020 - 11:28
@Pontorson50 a écrit:
@henriette a écrit:
@Pontorson50 a écrit:
@BrindIf a écrit:
...et les parents, non ?

Moins directement, il leur est possible de nettoyer complètement l'enfant à l'arrivée au domicile, (c'est ce que j'ai fait durant tout le confinement, douche à chaque fin de sortie sport/courses), mais même les partisans de la réouverture redoutent les discussions sans fin sur le trottoir aux sorties d'école, là il y a quelque souci supplémentaire. Les élèves rentrant d'abord et voyant les parents ensuite prennent moins de risque pour leurs parents que pour leurs profs.
Ah, et tu les nettoyes comment à l'intérieur des voies respiratoires ? Désinfection trumpienne ? N'importe quoi.
Entre ton acharnement à diffuser des fausses informations sur le décompte des jours de grève et ton idée fixe de la douche magique, c'est tout de même sidérant de lire ce que tu écris.

Je ne diffuse pas de fausses informations avec  acharnement, j'ai écrit une fois des réserves sur un fait  : nous n'avons pas de jurisprudence sur la situation où un confinement interrompt une grève sans que le gréviste ait pu effectuer une reprise du travail auparavant, et j'ai dans ma réponse admis qu'en effet le télétravail pourrait sans doute être invoqué, quoique un gréviste en principe ne travaille pas. Je ne suis pas journaliste ni juriste, je mets au débat une interrogation. Il ne m'a pas été démontré que le gréviste interrompu par un reconfinement verra son traitement versé de nouveau, la citation de la jurisprudence ordinaire sans explication n'est pas un argument, elle ne dit rien, et pour cause, sur l'originalité actuelle, en cours. La question reste ouverte, et moi je ne prétends pas qu'elle est tranchée dans un sens ou dans l'autre, mais qu'il faudra attendre ce qu'en dira un tribunal administratif le cas échéant.

Les mouvements sociaux contre les lois Blanquer (printemps 2019), la réforme du lycée (été 2019) et la réforme des retraites (cet hiver) m'ont appris que l'application de l'arrêt Omont est très variable. Elle dépend du rapport de force avec les syndicats au niveau de l'académie (la situation peut changer d'un rectorat à l'autre), de l'issue du mouvement social (négociation en cas de victoire) et aussi de la manière qu'a le ou la secrétaire de direction (ou des pressions qu'il ou elle subit) de rentrer les absences dans le logiciel et en particulier le moment de reprise du travail. Au doigt mouillé, je dirais que les secrétaires de direction, avec probablement l'aval du CDE, nous ont globalement pas mal couvert.

J'ai vu passer des initiatives qui consistent à déclarer par un mail/message ENT adressé au CDE, saisie d'appréciation ou de notes, la reprise du travail pour éviter l'application de l'arrêt Omont. Je n'ai pas de retour sur l'efficacité de ces pratiques.

Tout ça pour dire qu'il est très difficile d'avoir une démonstration précise de comment ça se passe. Personne n'interprète les textes de la même manière, même des syndicats ne sont pas d'accord entre eux. Ça a été énormément débattu sur ce forum et les ressources syndicales à ce sujet sont nombreuses. Je ne souhaite pas rouvrir le débat mais te préciser que c'est pas aussi simple d'avoir une conclusion définitive et sûr.
julilibulle
julilibulle
Niveau 6

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 3 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par julilibulle le Mar 28 Avr 2020 - 11:29
@Dame Tartine a écrit:Les collègues, vous pensez vraiment que nos vêtements sont "imbibés" de virus et contaminants en rentrant des courses ? Ceux du personnel de santé qui a passé la journée au contact des malades, c'est très fortement possible mais le péquin lambda ?

Quand mon mari a eu le corona (il y a maintenant 1 mois et demi et dont il n'est toujours pas bien remis d'ailleurs, sans antécédent médical, bref ... ), les médecins hospitaliers m'ont dit que je devais mettre des vêtements propres juste avant de sortir de chez moi pour faire les courses afin de limiter au maximum la transmission aux autres.

Et mon mari était confiné dans une chambre à part (les médecins le savaient quand ils m'ont donné ces conseils), je n'étais jamais en contact direct avec lui.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum