Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Hermione0908
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Hermione0908 le Jeu 30 Avr 2020 - 10:06
@amethyste a écrit:Salle de 50 m² = accueil de 15 élèves ? J'ai un doute....
Ma salle fait 49m2. D'après sa disposition, en tenant compte d'une distance suffisante entre le tableau/bureau et le 1er rang et en respectant les distances entre élèves, on peut mettre 10 élèves, peut-être 12, et encore, mais 15 non, ce n'est pas possible.
Je parle de mon cas particulier, une salle de même taille avec des tables individuelles et pas de 2 pourrait sans doute accueillir des élèves en plus par exemple.
bobdom
bobdom
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par bobdom le Jeu 30 Avr 2020 - 10:11
Je ne sais pas si cet article, évidemment signé Marie-Estelle Pech, a été déjà signalé...

https://www.lefigaro.fr/actualite-france/le-confinement-bain-revelateur-des-professeurs-decrocheurs-20200429

L'article est en accès limité mais le ton, spécieux, est donné. Vous apprécierez...

M-E Pech a écrit:Le confinement, bain révélateur des professeurs «décrocheurs»
Plus critiques, les parents d’élèves voient désormais de plus près l’investissement et le travail effectués par les enseignants.
*Fifi*
*Fifi*
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par *Fifi* le Jeu 30 Avr 2020 - 10:11
C'est quoi les "masques dit « grand publics » de catégorie 1" ? (prévus pour les enseignants)

_________________
Pour accéder à la banque de données en HG, merci de lire le règlement ici :
https://www.neoprofs.org/t36320-bdd-hg-reglement
Caspar
Caspar
Bon génie

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Caspar le Jeu 30 Avr 2020 - 10:14
@Mathador a écrit:
@Hypermnestre a écrit:Et comment fait-on en 1ère, où la "classe" n'existe qu'en français et en histoire ?
Et comment font les collègues d'option et de langues qui ne travaillent qu'avec des groupes issus de plusieurs classes ?
L'année scolaire prochaine promet effectivement d'être intéressante du point de vue de la composition des classes: verra-t-on le retour des filières des classes de cycle terminal composées selon des bouquets de spécialité pré-déterminés ? Des classes de germanistes et/ou de latinistes en collège ?
Pauvres pédagogistes excessifs, dont les doctrines délétères risquent de faire pschitt à cause d'un pangolin Razz

@Hypermnestre a écrit:Et les collègues de sciences ? Plus de TP jusqu'à nouvel ordre ?
Cela me paraît évident, ne serait-ce que pour éviter de contaminer ceux qui préparent le matériel de laboratoire.

Nos proviseurs sont déjà en train de s'arracher les cheveux pour constituer les emplois du temps de l'année prochaine, sans prendre en compte la crise sanitaire. Ça ne tient tout simplement pas dans la grille horaire du lycée (cours tout le mercredi et samedi matin), et les edt seront vaisemblablement pourris pour les élèves comme les profs. Certaines "doublettes" de spécialités en terminale ont été choisies par seulement deux ou trois élèves (voire un seul) ce qui bloque pas mal de choses.
Laotzi
Laotzi
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Laotzi le Jeu 30 Avr 2020 - 10:18
@*Fifi* a écrit:C'est quoi les "masques dit « grand publics » de catégorie 1" ? (prévus pour les enseignants)

Ce sont les nouvelles normes créées par le ministère de la santé pour les masques en tissu. Je cite Le Point ( https://www.lepoint.fr/societe/coronavirus-comment-choisir-et-entretenir-votre-masque-grand-public-29-04-2020-2373542_23.php ) :

La catégorie 1, la plus efficace, « est destinée aux populations amenées à recevoir du public dans le cadre de leurs activités professionnelles », précise le gouvernement, ce qui inclut les forces de l'ordre ou les commerçants, par exemple. Ces masques filtrent plus de 90 % des particules émises d'une taille supérieure ou égale à 3 microns. La catégorie 2, destinée aux « individus ayant des contacts occasionnels avec d'autres personnes », filtre entre 70 et 90 % des particules, ce qui est, selon le ministère, suffisant pour la majorité de la population et constituera l'essentiel de l'offre disponible.

_________________
"Trouvez donc bon qu'au lieu de vous dire aussi, adieu comme autrefois, je vous dise, adieu comme à présent."
Florine98
Florine98
Niveau 8

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Florine98 le Jeu 30 Avr 2020 - 10:19
@leliseur a écrit:
@Florine98 a écrit:
@leliseur a écrit:
@Piu a écrit:Je suis étonnée de constater les disparités entre établissements quant à la préparation du "déconfinement". Je lis ici et là que vous êtes en contact avec les cde... Nous, on a rien (Paris / collège)... Pas de sondages des profs dispos, pas de propositions de solutions, rien !
Moi, j'aimerais bien avoir un petit quelque chose, qu'on cherche ensemble la meilleure alternative...qu'on soit au courant d'un truc... Bref, j'ai l'impression de naviguer à vue et j'aime pas.


Peut-être que parce qu'en Ile de France, les hôpitaux sont encore saturés, et le seront encore le 11...

Mais ça n'empêche pas de maintenir un lien, si ? La fonction phatique du langage, ce n'est pas le fort de tout le monde, manifestement !

Oui, vous avez raison. :-)
Chez nous, un message la semaine dernière "On ne sait rien pour le moment, merci de tout ce que vous faites pour les élèves, prenez soin de vous".

Je crois que nos Chefs d'établissements sont dans un intense brouillard.
Ils attendent de voir.

Quand on voit l'incohérence sanitaire de l'ouverture des écoles partout en France - avec des élèves sans masques - le 11, alors que les collèges en zone rouge - avec des élèves masqués n'ouvriront pas le 18...
Oui, voilà !

Mon propos était plus à prendre dans ce sens. Dire qu'on ne sait pas, ça fait un bien fou (j'en connais un qui devrait essayer Rolling Eyes). Ca n'avance à rien, certes, mais au moins on sait qu'ils sont mobilisés. Chez nous, on se demandait même s'il n'était pas arrivé quelque chose à notre CDE.

Bon, pour le coup, lui était vraiment à Plougastel.  Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 437980826
avatar
chmarmottine
Sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par chmarmottine le Jeu 30 Avr 2020 - 10:21
@*Fifi* a écrit:C'est quoi les "masques dit « grand publics » de catégorie 1" ? (prévus pour les enseignants)

Il y a deux catégories de masques en tissu homologués par l'AFNOR : UNS1 et UNS2.

La catégorie 1 (UNS1) est faite pour les personnes en contact avec du public et la catégorie 2 (UNS2) est pour le "grand public".
Les UNS1 filtrent plus que les UNS2.
*Fifi*
*Fifi*
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par *Fifi* le Jeu 30 Avr 2020 - 10:21
@Laotzi a écrit:
@*Fifi* a écrit:C'est quoi les "masques dit « grand publics » de catégorie 1" ? (prévus pour les enseignants)

Ce sont les nouvelles normes créées par le ministère de la santé pour les masques en tissu. Je cite Le Point ( https://www.lepoint.fr/societe/coronavirus-comment-choisir-et-entretenir-votre-masque-grand-public-29-04-2020-2373542_23.php ) :

La catégorie 1, la plus efficace, « est destinée aux populations amenées à recevoir du public dans le cadre de leurs activités professionnelles », précise le gouvernement, ce qui inclut les forces de l'ordre ou les commerçants, par exemple. Ces masques filtrent plus de 90 % des particules émises d'une taille supérieure ou égale à 3 microns. La catégorie 2, destinée aux « individus ayant des contacts occasionnels avec d'autres personnes », filtre entre 70 et 90 % des particules, ce qui est, selon le ministère, suffisant pour la majorité de la population et constituera l'essentiel de l'offre disponible.
Donc on est censé avoir 2 masques en tissu par jour de présence ?! Mais c'est énorme !

_________________
Pour accéder à la banque de données en HG, merci de lire le règlement ici :
https://www.neoprofs.org/t36320-bdd-hg-reglement
Sekhmet
Sekhmet
Niveau 8

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Sekhmet le Jeu 30 Avr 2020 - 10:23
Une étude de Christian Drosten (le virologue allemand qui est notamment à l’origine de la campagne de dépistage massif en Allemagne) conduite à partir de janvier jusqu’au 26 avril sur des patients atteints du covid :  https://zoonosen.charite.de/fileadmin/user_upload/microsites/m_cc05/virologie-ccm/dateien_upload/Weitere_Dateien/analysis-of-SARS-CoV-2-viral-load-by-patient-age.pdf

En gros, dans son étude il dit avoir constaté une charge virale identique sur tous ses patients quel que soit l’âge (enfant en bas âge, ado, adulte, etc...) et donc que les enfants seraient aussi contagieux que les adultes. Le problème actuel de son étude est qu’il y avait peu d’enfants, ce qui s’explique par le fait que les enfants soient plus souvent asymptomatiques que les adultes et donc ne sont pas détectés car pas dépistés.
Il met en garde contre une réouverture massive des écoles.
Si j’ai mal compris quelque chose, dites-le moi, j’ai un bon niveau d’anglais normalement mais vu qu’on mélange anglais et médecine j’ai peut-être fait des loupés.

Je suis surprise de ne voir cette étude dans aucun média français (en dehors de Conflits qui m’a permis de découvrir cette étude).

Extrait de l’étude : a écrit: Whereas the attack rate in children seems to correspond to that in adults ​(​2​)​, it is obvious that children are under-represented in clinical studies and less frequently diagnosed due to mild or absent symptoms


Extrait de l’étude a écrit: Based on the absence of any statistical evidence for a different viral load profile in children found in the present study, we have to caution against an unlimited re-opening of schools and kindergartens in the present situation, with a widely susceptible population and the necessity to keep transmission rates low via non-pharmaceutical interventions. Children may be as infectious as adults.


Dernière édition par Sekhmet le Jeu 30 Avr 2020 - 11:13, édité 1 fois
roxanne
roxanne
Prophète

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par roxanne le Jeu 30 Avr 2020 - 10:32
Ma sœur se demandait si le collège était "obligatoire ou facultatif" pour son fils en 6e. (comme elle va être obligée de reprendre en juin pour toucher le salaire en entier, elle voudrait pouvoir laisser ses enfants un peu avec mes parents ce qui n'est possible que s'ils continuent un confinement strict).
trompettemarine
trompettemarine
Doyen

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par trompettemarine le Jeu 30 Avr 2020 - 10:33
@Enaeco a écrit:
@Panta Rhei a écrit:Comme verdurette, en classe on obtient:


1 0   -   00  -  01
0 0   -   01  -  00
1 0   -   00  -  01
0 0   -   01  -  00
1 0   -   00  -  01            soit 8 élèves sur 30.

Tu peux en caser un 9ème si tu en mets un dans la rangée du milieu
1 0   -   10  -  01
0 0   -   00  -  00
1 0   -   10  -  01
0 0   -   00  -  00
1 0   -   10  -  01


Si la salle est assez large tu montes à 12
1 0 0 1  -  1 0 0 1

1 0 0 1  -  1 0 0 1

1 0 0 1  -  1 0 0 1

petit HS : Cela me rappelle les matrices quand j'étais au lycée en cours de mathématiques !
Leclochard
Leclochard
Empereur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Leclochard le Jeu 30 Avr 2020 - 10:37
@Mouton a écrit:
@Madame_Prof a écrit:
@Rouletabille a écrit:
Les élèves devront se croiser le moins possible au cours de la journée. Pour cela, il est suggéré – plutôt pour le second degré – d’assigner une salle à chaque classe, en faisant se déplacer les enseignants.
Un conseil qui risque d'être suivi par les CDE... Ça va être sympa les courses des profs dans les couloirs à la sonnerie ! Et les minutes qui suivront pour nettoyer stylo, clavier and co !


Euh, non. Je me déplacerai à mon rythme, en ne prenant aucun risque, et je prendrai le temps de nettoyer et désinfecter. Si il reste 45 mn de cours, franchement dans ce contexte, on s'en fout... Non ?
J'allais dire pareil, jusqu'à ce que je réalise que pendant qu'on change de salle : les élèves sont sans surveillance dans une salle... Pour info, je me suis cette année fait voler des choses dans le tiroir du bureau pendant une séance de devoirs faits. Je n'étais pas présent, mais il y avait officiellement un adulte en charge de la surveillance à ce moment là.

J'imagine donc mes élèves laissés en liberté sans adultes... Mon dieu, on va voir voler des écrans par la fenêtre...

Vous fantasmez, je crois.
Lorsque j'étais lycéen (Bac B), c'était l'organisation choisie. Je n'ai pas souvenir que c'était le souk entre deux cours et qu'on volait ou qu'on faisait voler par la fenêtre des écrans ou chaises ou je ne sais quoi d'autre. Le seul point négatif de mon point de vue d'élève, c'est qu'on croisait moins les copains qui étaient dans d'autres sections.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
Doubleje
Doubleje
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Doubleje le Jeu 30 Avr 2020 - 10:37
@roxanne a écrit:Ma sœur se demandait si le collège était "obligatoire ou facultatif" pour son fils en 6e. (comme elle va être obligée de reprendre en juin pour toucher le salaire en entier, elle voudrait pouvoir laisser ses enfants un peu avec mes parents ce qui n'est possible que s'ils continuent un confinement strict).

Le collège n'est pas obligatoire pour cette fin d'année.
Austrucheerrante
Austrucheerrante
Niveau 9

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Austrucheerrante le Jeu 30 Avr 2020 - 10:40
@Leclochard a écrit:
@Mouton a écrit:
@Madame_Prof a écrit:
@Rouletabille a écrit:
Un conseil qui risque d'être suivi par les CDE... Ça va être sympa les courses des profs dans les couloirs à la sonnerie ! Et les minutes qui suivront pour nettoyer stylo, clavier and co !


Euh, non. Je me déplacerai à mon rythme, en ne prenant aucun risque, et je prendrai le temps de nettoyer et désinfecter. Si il reste 45 mn de cours, franchement dans ce contexte, on s'en fout... Non ?
J'allais dire pareil, jusqu'à ce que je réalise que pendant qu'on change de salle : les élèves sont sans surveillance dans une salle... Pour info, je me suis cette année fait voler des choses dans le tiroir du bureau pendant une séance de devoirs faits. Je n'étais pas présent, mais il y avait officiellement un adulte en charge de la surveillance à ce moment là.

J'imagine donc mes élèves laissés en liberté sans adultes... Mon dieu, on va voir voler des écrans par la fenêtre...

Vous fantasmez, je crois.
Lorsque j'étais lycéen (Bac B), c'était l'organisation choisie. Je n'ai pas souvenir que c'était le souk entre deux cours et qu'on volait ou qu'on faisait voler par la fenêtre des écrans ou chaises ou je ne sais quoi d'autre.  Le seul point négatif de mon point de vue d'élève, c'est qu'on croisait moins les copains qui étaient dans d'autres sections.

Cela n'en pose pas moins la question de savoir qui est responsable des élèves pendant que les profs se déplacent et que les élèves sont seuls dans la classe. Sans parler de faire voler les ordinateurs, je fais tout à fait confiance à mes élèves pour être capables de faire un certain nombre de modéré.


Dernière édition par Danska le Jeu 30 Avr 2020 - 12:06, édité 1 fois (Raison : il existe des synonymes plus élégants ;))

_________________
Spoiler:
"- Alors ? Pourquoi que tu veux l'être, institutrice ?
- Pour faire *** les mômes, répondit Zazie.  Ceux qu'auront mon âge dans dix ans, dans vingt ans, dans cinquante ans, dans cent ans, dans mille ans, toujours des gosses à emmerder.
- Eh bien, dit Gabriel.
- Je serai vache comme tout avec elles. Je leur ferai lécher le parquet. Je leur ferai manger l'éponge du tableau noir. Je leur enfoncerai des compas dans le derrière. Je leur botterai les fesses. Parce que je porterai des bottes. En hiver. Hautes comme ça (geste). Avec de grands éperons pour leur larder la chair du derche.
- Tu sais, dit Gabriel avec calme, d'après ce que disent les journaux, c'est pas du tout dans ce sens-là que s'oriente l'éducation moderne. C'est même tout le contraire. On va vers la douceur, la compréhension, la gentillesse."
roxanne
roxanne
Prophète

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par roxanne le Jeu 30 Avr 2020 - 10:42
Je pense qu'au lycée, c'st jouable. Mes BTS l'année dernière avaient leur salle d'où ils ne sortaient jamais y compris pendant les récrés et ils étaient tous sur leur portable !
Jenny
Jenny
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Jenny le Jeu 30 Avr 2020 - 10:44
@chmarmottine a écrit:
@*Fifi* a écrit:C'est quoi les "masques dit « grand publics » de catégorie 1" ? (prévus pour les enseignants)

Il y a deux catégories de masques en tissu homologués par l'AFNOR : UNS1 et UNS2.

La catégorie 1 (UNS1) est faite pour les personnes en contact avec du public et la catégorie 2 (UNS2) est pour le "grand public".
Les UNS1 filtrent plus que les UNS2.

Je reviens de la pharmacie, ils n’en ont pas pour l´instant et me disent que les types 1 n’existent pas. J’en ai pris deux chez le buraliste, ils ne sont pas homologués.


En collège, c’est compliqué de les laisser seuls dans la salle.


Dernière édition par Jenny le Jeu 30 Avr 2020 - 10:45, édité 1 fois
Leclochard
Leclochard
Empereur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Leclochard le Jeu 30 Avr 2020 - 10:48
@Austrucheerrante a écrit:
@Leclochard a écrit:
@Mouton a écrit:
@Madame_Prof a écrit:


Euh, non. Je me déplacerai à mon rythme, en ne prenant aucun risque, et je prendrai le temps de nettoyer et désinfecter. Si il reste 45 mn de cours, franchement dans ce contexte, on s'en fout... Non ?
J'allais dire pareil, jusqu'à ce que je réalise que pendant qu'on change de salle : les élèves sont sans surveillance dans une salle... Pour info, je me suis cette année fait voler des choses dans le tiroir du bureau pendant une séance de devoirs faits. Je n'étais pas présent, mais il y avait officiellement un adulte en charge de la surveillance à ce moment là.

J'imagine donc mes élèves laissés en liberté sans adultes... Mon dieu, on va voir voler des écrans par la fenêtre...

Vous fantasmez, je crois.
Lorsque j'étais lycéen (Bac B), c'était l'organisation choisie. Je n'ai pas souvenir que c'était le souk entre deux cours et qu'on volait ou qu'on faisait voler par la fenêtre des écrans ou chaises ou je ne sais quoi d'autre.  Le seul point négatif de mon point de vue d'élève, c'est qu'on croisait moins les copains qui étaient dans d'autres sections.

Cela n'en pose pas moins la question de savoir qui est responsable des élèves pendant que les profs se déplacent et que les élèves sont seuls dans la classe. Sans parler de faire voler les ordinateurs, je fais tout à fait confiance à mes élèves pour être capables de faire un certain nombre de conneries.

Tout est possible avec de l'imagination. Avec des classes où il y aura 15 élèves au maximum, voire moins si on en croit les simulations de répartition faites ici, et vu le contexte, j'ai des doutes qu'on assiste à des folies durant les quelques minutes qui séparent deux cours.
Maintenant, je n'enseigne pas en Rep++ avec des sauvageons qui ne pensent qu'à commettre des actes illégaux.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
avatar
chmarmottine
Sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par chmarmottine le Jeu 30 Avr 2020 - 10:50
@Jenny a écrit:
@chmarmottine a écrit:
@*Fifi* a écrit:C'est quoi les "masques dit « grand publics » de catégorie 1" ? (prévus pour les enseignants)

Il y a deux catégories de masques en tissu homologués par l'AFNOR : UNS1 et UNS2.

La catégorie 1 (UNS1) est faite pour les personnes en contact avec du public et la catégorie 2 (UNS2) est pour le "grand public".
Les UNS1 filtrent plus que les UNS2.

Je reviens de la pharmacie, ils n’en ont pas pour l´instant et me disent que les types 1 n’existent pas. J’en ai pris deux chez le buraliste, ils ne sont pas homologués.


En collège, c’est compliqué de les laisser seuls dans la salle.

Si si, on en voit sur le Net, mais souvent, ils sont vendus par gros lots, pour les entreprises.
Cassandrine
Cassandrine
Niveau 3

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Cassandrine le Jeu 30 Avr 2020 - 10:56
@Leclochard a écrit:
@Austrucheerrante a écrit:
@Leclochard a écrit:
@Mouton a écrit:
J'allais dire pareil, jusqu'à ce que je réalise que pendant qu'on change de salle : les élèves sont sans surveillance dans une salle... Pour info, je me suis cette année fait voler des choses dans le tiroir du bureau pendant une séance de devoirs faits. Je n'étais pas présent, mais il y avait officiellement un adulte en charge de la surveillance à ce moment là.

J'imagine donc mes élèves laissés en liberté sans adultes... Mon dieu, on va voir voler des écrans par la fenêtre...

Vous fantasmez, je crois.
Lorsque j'étais lycéen (Bac B), c'était l'organisation choisie. Je n'ai pas souvenir que c'était le souk entre deux cours et qu'on volait ou qu'on faisait voler par la fenêtre des écrans ou chaises ou je ne sais quoi d'autre.  Le seul point négatif de mon point de vue d'élève, c'est qu'on croisait moins les copains qui étaient dans d'autres sections.

Cela n'en pose pas moins la question de savoir qui est responsable des élèves pendant que les profs se déplacent et que les élèves sont seuls dans la classe. Sans parler de faire voler les ordinateurs, je fais tout à fait confiance à mes élèves pour être capables de faire un certain nombre de conneries.

Tout est possible avec de l'imagination. Avec des classes où il y aura 15 élèves au maximum, voire moins si on en croit les simulations de répartition faites ici, et vu le contexte, j'ai des doutes qu'on assiste à des folies durant les quelques minutes qui séparent deux cours.
Maintenant, je n'enseigne pas en Rep++ avec des sauvageons qui ne pensent qu'à commettre des actes illégaux.

@leclochard.
Je n'enseigne pas en rep+ mais les élèves de collège tout seuls pendant plusieurs minutes sont bien capables de faire des bêtises surtout si il faut du temps au professeur pour se rendre à la salle suivante (plusieurs étages, plusieurs bâtiments). Chez moi, les élèves pissent régulièrement dans les couloirs ... et nous avons des caméras de surveillance ...
Hermiony
Hermiony
Esprit sacré

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Hermiony le Jeu 30 Avr 2020 - 10:57
Bon, si on doit changer de salle, ça ne va pas trop me changer la vie, j'avais 4 salles cette année...(et ceux qui ont leur salle fixe devrait vraiment comprendre que c'est un luxe pour beaucoup de collègues...).

_________________
"Soyons subversifs. Révoltons-nous contre l'ignorance, l'indifférence, la cruauté, qui d'ailleurs ne s'exerce si souvent contre l'homme que parce qu'elles se sont fait la main sur les animaux. Il y aurait moins d'enfants martyrs s'il y avait moins d'animaux torturés".
Marguerite Yourcenar



« La vraie bonté de l’homme ne peut se manifester en toute pureté et en toute liberté qu’à l’égard de ceux qui ne représentent aucune force. » «Le véritable test moral de l’humanité, ce sont ses relations avec ceux qui sont à sa merci : les animaux. » Kundera, L’Insoutenable Légèreté de l’être
Mouton
Mouton
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Mouton le Jeu 30 Avr 2020 - 10:58
@Leclochard a écrit:
@Mouton a écrit:J'allais dire pareil, jusqu'à ce que je réalise que pendant qu'on change de salle : les élèves sont sans surveillance dans une salle... Pour info, je me suis cette année fait voler des choses dans le tiroir du bureau pendant une séance de devoirs faits. Je n'étais pas présent, mais il y avait officiellement un adulte en charge de la surveillance à ce moment là.

J'imagine donc mes élèves laissés en liberté sans adultes... Mon dieu, on va voir voler des écrans par la fenêtre...

Vous fantasmez, je crois.
Lorsque j'étais lycéen (Bac B), c'était l'organisation choisie. Je n'ai pas souvenir que c'était le souk entre deux cours et qu'on volait ou qu'on faisait voler par la fenêtre des écrans ou chaises ou je ne sais quoi d'autre.  Le seul point négatif de mon point de vue d'élève, c'est qu'on croisait moins les copains qui étaient dans d'autres sections.
Alors, merci, mais je connais la réalité de mes élèves, loin du fantasme, hein Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 1482308650

Moi aussi, en prépa, on était par paquets de 40, la salle était ouverte à 7h20 (j'étais le premier arrivé à cause des transports, je n'ai jamais trouvé la porte fermée à clé : je rentrais donc finir ma nuit jusqu'à ce que le prof arrive) et il n'y a jamais eu le moindre souci.

Mais bon, mes élèves ne sont ni des taupins ni des lycéens du temps jadis. Pour que vous puissiez vous aussi cesser de fantasmer, sachez que cette année, pendant une heure de permanence, sous surveillance de l'AED, un élève est sorti par la fenêtre.

Donc certes, les conditions seront différentes et le contexte les fera peut-être un peu mûrir, mais franchement, les laisser dans les salles de classe sans surveillance, ça me parait assez peu imaginable.
Kilmeny
Kilmeny
Guide spirituel

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Kilmeny le Jeu 30 Avr 2020 - 10:59
Pour les masques, soit il y en a sur internet qui viennent d'Asie avec une livraison sous un ou deux mois (trop trad pour la reprise), soit disponibles tout de suite, mais réalisés par des particuliers (mais dans quelles conditions sanitaires ?)

_________________
Un petit clic pour les animaux : http://www.clicanimaux.com/catalog/accueil.php?sites_id=1
Florine98
Florine98
Niveau 8

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Florine98 le Jeu 30 Avr 2020 - 11:00
@Leclochard a écrit:
@Mouton a écrit:
@Madame_Prof a écrit:
@Rouletabille a écrit:
Un conseil qui risque d'être suivi par les CDE... Ça va être sympa les courses des profs dans les couloirs à la sonnerie ! Et les minutes qui suivront pour nettoyer stylo, clavier and co !


Euh, non. Je me déplacerai à mon rythme, en ne prenant aucun risque, et je prendrai le temps de nettoyer et désinfecter. Si il reste 45 mn de cours, franchement dans ce contexte, on s'en fout... Non ?
J'allais dire pareil, jusqu'à ce que je réalise que pendant qu'on change de salle : les élèves sont sans surveillance dans une salle... Pour info, je me suis cette année fait voler des choses dans le tiroir du bureau pendant une séance de devoirs faits. Je n'étais pas présent, mais il y avait officiellement un adulte en charge de la surveillance à ce moment là.

J'imagine donc mes élèves laissés en liberté sans adultes... Mon dieu, on va voir voler des écrans par la fenêtre...

Vous fantasmez, je crois.
Lorsque j'étais lycéen (Bac B), c'était l'organisation choisie. Je n'ai pas souvenir que c'était le souk entre deux cours et qu'on volait ou qu'on faisait voler par la fenêtre des écrans ou chaises ou je ne sais quoi d'autre.  Le seul point négatif de mon point de vue d'élève, c'est qu'on croisait moins les copains qui étaient dans d'autres sections.

Oui, enfin déjà entre les lycéens et collégiens, il existe quand même une nuance de taille. Wink

Puis bon de votre temps, ce n'était pas le même comportement ni la même mentalité qu'actuellement...

J'imagine avec amusement, mes petits 1ère ES laissés sans surveillance.  affraid
roxanne
roxanne
Prophète

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par roxanne le Jeu 30 Avr 2020 - 11:03
Ben, ils seront sur les portables, que ce soit dans la classes ou dans les couloirs...ça ne changera rien chez nous.
Sekhmet
Sekhmet
Niveau 8

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Sekhmet le Jeu 30 Avr 2020 - 11:10
Dans mon collège une collègue a quitté sa salle pendant la récré sans la verrouiller car il y a eu un gros problème avec un élève, il n’y avait personne dans les couloirs. À son retour, tout était sans dessus dessous, écran d’ordinateur brisé au sol (pas l’unité centrale qui est un modèle réduit et passe inaperçu ouf).
Jeter les objets est courant ici, quand un élève est en colère il peut jeter la chaise qui est à côté. Tant que c’est pas en direction d’une personne, ce n’est pas sanctionné...
On a plusieurs fois par an des « tentatives de fugues » en escaladant le grillage.
Les nouveaux collègues peu expérimentés ont régulièrement des problèmes drastiques au début avec des élèves qui se déplacent voire montent sur les tables en plein cours. Alors perso, je m’imagine pas un seul instant les laisser seuls dans une salle une minute.
Pontorson50
Pontorson50
Niveau 6

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Pontorson50 le Jeu 30 Avr 2020 - 11:11
@Leclochard a écrit:
@Mouton a écrit:
@Madame_Prof a écrit:
@Rouletabille a écrit:
Un conseil qui risque d'être suivi par les CDE... Ça va être sympa les courses des profs dans les couloirs à la sonnerie ! Et les minutes qui suivront pour nettoyer stylo, clavier and co !
Euh, non. Je me déplacerai à mon rythme, en ne prenant aucun risque, et je prendrai le temps de nettoyer et désinfecter. Si il reste 45 mn de cours, franchement dans ce contexte, on s'en fout... Non ?
J'allais dire pareil, jusqu'à ce que je réalise que pendant qu'on change de salle : les élèves sont sans surveillance dans une salle... Pour info, je me suis cette année fait voler des choses dans le tiroir du bureau pendant une séance de devoirs faits. Je n'étais pas présent, mais il y avait officiellement un adulte en charge de la surveillance à ce moment là.

J'imagine donc mes élèves laissés en liberté sans adultes... Mon dieu, on va voir voler des écrans par la fenêtre...
Vous fantasmez, je crois.
Lorsque j'étais lycéen (Bac B), c'était l'organisation choisie. Je n'ai pas souvenir que c'était le souk entre deux cours et qu'on volait ou qu'on faisait voler par la fenêtre des écrans ou chaises ou je ne sais quoi d'autre.  Le seul point négatif de mon point de vue d'élève, c'est qu'on croisait moins les copains qui étaient dans d'autres sections.
Disposer comme c'est le cas général dans mon collège, d'une salle pour chaque prof, c'est un luxe dont on n'a pas idée avant de le vivre : on a son bureau, quand les élèves arrivent on est prêt avant et pas après eux, en termes de gestion de la discipline c'est un atout extraordinaire, et comme l'établissement est petit, on n'a pas l'impression de soumettre les élèves à un régime de déportés.

Mais pour le sujet, le plus étonnant, c'est que sanitairement, nous voilà dans mon établissement des profs dans de moins bonnes conditions qu'avant : nos microbes sont les nôtres sur tout le clavier, les marqueurs, etc.

Et c'est le plus étonnant : partout il est dit et c'est conforme pour le moment aux observations (2 morts, de trop certes) que les enfants et ados ne meurent pas plus de cela que de la méningite, mais cette disposition vise à protéger les élèves au détriment des profs. Le conseil scientifique se préoccupe de deux publics, les élèves et les adultes à risque lesquels sont objet de bienveillance (pardon, ça m'a échappé!) et laissés à domicile.

Sauf que le virus a déjà étendu quelque 600 adultes dans mon genre (moins de 65 ans sans co-morbidité, essentiellement au delà de 50 ans).

https://sante.journaldesfemmes.fr/fiches-maladies/2622115-coronavirus-victime-france-deces-mort-qui-meurt-age-mort-pour-l-avoir-jeunes-touches/:
Sur l'ensemble des décès certifiés, 2.5% des personnes décédées ne présentaient pas de comorbidité et étaient âgés de moins de 65 ans.
Si je reprends, c'est donc dans des conditions sanitaires dégradées pour les enseignants en ce qui me concerne. Etrange choix si vraiment les médecins croient que les enfants sont encore moins menacés que moi, de l'ordre de 1 à 100, maintenant je sais bien que la mort des enfants et des ados ce n'est pas le traumatisme de celle des adultes. Attention toutefois, des ados, ou des jeunes encore dépendants affectivement et matériellement, perdant un parent, c'est pas anodin.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum