Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Isis39
Bon génie

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Isis39 le Jeu 30 Avr 2020 - 13:03
@pseudo-intello a écrit:On ne devait pas avoir une première carte des départements rouges et verts hier ?
Ce soir normalement.
ProvençalLeGaulois
ProvençalLeGaulois
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par ProvençalLeGaulois le Jeu 30 Avr 2020 - 13:03
@pseudo-intello a écrit:On ne devait pas avoir une première carte des départements rouges et verts hier ?
Non, normalement c'est à partir de ce soir.

_________________
N'empêche que je suis une légende.
Perceval
Isis39
Isis39
Bon génie

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Isis39 le Jeu 30 Avr 2020 - 13:06
@trompettemarine a écrit:
@pogonophile a écrit:Je souhaite relativiser les scénarios catastrophe de salles mises à sac : on parle de circonstances particulières, avec des groupes réduits, ce n'est pas le temps ordinaire avec des classes complètes.
Ensuite il suffit d'organiser les emplois du temps pour que les salles de deux groupes soient voisines, et où les enseignants échangent, le tour est joué.

Quelles que soient les difficultés, il est infiniment plus simple et plus sûr de déplacer deux enseignants entre deux heures, en laissant de quoi désinfecter le clavier par exemple, que trente élèves avec la désinfection des salles à effectuer.

Mon post est quelque peu HS aujourd'hui :
c'est possible au collège (surtout qu'à présent je pense que la quasi-totalité des salles sont équipées), mais quasi impossible en lycée (mais la question ne se pose plus) car les classes ont quasiment disparu, il n'y a plus que des groupes qui changent tout le temps - tout cela pour faire des économies de postes).
Notre CDE avait envisagé un temps (mais c'était avant mardi) de séparer les étages : un étage pour les secondes, un autre pour les premières etc.

Il faudra que les prochaines réformes de l'EN (prochains ministres, etc.) tiennent compte des inconvénients à mélanger les classes (inconvénients qui sont aussi d'ordre pédagogique).

Au collège se pose quand même le problème des groupes de langue et des salles spécialisées.
Lefteris
Lefteris
Empereur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Lefteris le Jeu 30 Avr 2020 - 13:10
@Enaeco a écrit:Je suis toujours un peu embêté de voir un tel niveau de stress ici.
Je comprends les inquiétudes liées au sanitaire mais nul besoin de se rajouter une couche de problèmes.

A l'impossible, nul n'est tenu.
Le cumul distanciel/présentiel n'est pas possible d'être assuré à plein temps.
Si vous êtes en classe, tant pis pour ceux qui ne sont pas la... la majorité des élèves ont un manuel et il y a des sites bien faits pour toutes les matières et niveaux. Avec cours et exercices. (Pour ceux qui n'ont pas ou ne veulent pas passer leur cours en pdf).
Oui c'est plutôt bas de gamme. Oui cette matière de travailler est un peu naze. Mais en même temps c'est le maximum que nous pouvons faire dans ces conditions.

Il y a beaucoup d'autres problèmes qui sont soulevés mais dont la résolution n'est pas de notre ressort.
On peut discuter des solutions, mais il faut bien avoir à l'idée que chaque établissement a ses spécificités.
Je suis assez d'accord avec toi. Nous faisons ce que nous pouvons (les élèves loin de là, hein...), nous bossons bien gentiment avec notre matériel, et souvent un temps pas possible sur écran alors que le télétravail est réglementé . C'est mieux que rien, mais effectivement pas une manière optimale de travailler, on le voit bien quand on essaie de faire avaler une notion nouvelle, plus difficile. Et tout ça qui plus est pour une partie seulement des élèves (que ce soit à distance, où beaucoup font les morts, ou en présence bientôt, où il n'y aura qu'une partie).
On le sait pertinemment, il n'y a pas et il n'y aura jamais de "continuité" pédagogique. C'est une slogan politique passé en élément de langage administratif, rien de plus, pas une réalité. Au mieux un suivi, un lien. Pas la peine de se charger la barque, de se crever pour rien, nous n'avons pas être punis , nous ne sommes pas coupables de quoi que ce soit dans cette affaire.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle, utilisée pour toutes les démolitions, expliquée sans fard par F. Robine.

Gallica Musa mihi est, fateor, quod nupta marito. Pro domina colitur Musa latina mihi.

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος.
LadKlima
LadKlima
Niveau 9

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par LadKlima le Jeu 30 Avr 2020 - 13:11
@pseudo-intello a écrit:On ne devait pas avoir une première carte des départements rouges et verts hier ?

Non le PM avait précisé "à partir de jeudi" pour les cartes. Donc surement ce soir.
Florine98
Florine98
Niveau 8

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Florine98 le Jeu 30 Avr 2020 - 13:13
@Isis39 a écrit:
@trompettemarine a écrit:
@pogonophile a écrit:Je souhaite relativiser les scénarios catastrophe de salles mises à sac : on parle de circonstances particulières, avec des groupes réduits, ce n'est pas le temps ordinaire avec des classes complètes.
Ensuite il suffit d'organiser les emplois du temps pour que les salles de deux groupes soient voisines, et où les enseignants échangent, le tour est joué.

Quelles que soient les difficultés, il est infiniment plus simple et plus sûr de déplacer deux enseignants entre deux heures, en laissant de quoi désinfecter le clavier par exemple, que trente élèves avec la désinfection des salles à effectuer.

Mon post est quelque peu HS aujourd'hui :
c'est possible au collège (surtout qu'à présent je pense que la quasi-totalité des salles sont équipées), mais quasi impossible en lycée (mais la question ne se pose plus) car les classes ont quasiment disparu, il n'y a plus que des groupes qui changent tout le temps - tout cela pour faire des économies de postes).
Notre CDE avait envisagé un temps (mais c'était avant mardi) de séparer les étages : un étage pour les secondes, un autre pour les premières etc.

Il faudra que les prochaines réformes de l'EN (prochains ministres, etc.) tiennent compte des inconvénients à mélanger les classes (inconvénients qui sont aussi d'ordre pédagogique).

Au collège se pose quand même le problème des groupes de langue et des salles spécialisées.

Et des séances de TP pour les collègues de sciences.

Même s'il est raisonnable de penser qu'ils seront annulés. Smile
Mouton
Mouton
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Mouton le Jeu 30 Avr 2020 - 13:14
@Leclochard a écrit:
J'ai enseigné dans des établissements très différents. C'est le contexte local qui permettra à chacun d'apprécier si c'est possible ou non. Je ne fais pas d'angélisme ayant travaillé huit ans en zone violence où j'ai pu assister à des "bêtises" plus ou moins graves. Je voulais juste dire que généraliser : élèves seuls quelques minutes = danger/conner... grave c'est du fantasme dans presque tous les cas aujourd'hui vu les conditions inédites dans lesquelles on enseignera.  Tout ça est culturel comme le dit Caspar à propos de l'exemple américain. Fait-on confiance ou pas ?

Alors nous sommes d'accord en fait : je ne généralisais pas du tout, je parlais uniquement du cas de mon établissement. Il est évident qu'il est des classes/établissements à qui on peut faire confiance les yeux fermés.
Le problème est que la consigne "ils restent dans les salles" va être nationale. Est-il envisagé le cas où ce n'est pas possible? Doit-on fermer l'établissement? Doit-on dire "non mais c'est pas si grave"? Dans ce cas, à partir de combien de consignes non respectées "mais c'est pas si grave" doit-on fermer l'établissement?

@pogonophile a écrit:Je souhaite relativiser les scénarios catastrophe de salles mises à sac : on parle de circonstances particulières, avec des groupes réduits, ce n'est pas le temps ordinaire avec des classes complètes.
Ensuite il suffit d'organiser les emplois du temps pour que les salles de deux groupes soient voisines, et où les enseignants échangent, le tour est joué.

Quelles que soient les difficultés, il est infiniment plus simple et plus sûr de déplacer deux enseignants entre deux heures, en laissant de quoi désinfecter le clavier par exemple, que trente élèves avec la désinfection des salles à effectuer.
J'aimerais sincèrement partager votre optimisme. Et j'aimerais aussi que vous partagiez aussi votre compétence pour faire des EDT, qui n'était pas particulièrement développée chez certains chefs ou adjoints que j'ai eu, dont l'actuel Razz

En parlant de clavier, je m'étonne que personne n'ait mentionné le fait d'apporter son propre clavier/souris? Ce sera personnellement mon choix : même un coup de lingette me parait bien insuffisant pour réellement nettoyer un clavier...
(et du coup, hop, on gratte encore 5 minutes de cours le temps que le prof se branche! abi )
Tangleding
Tangleding
Expert

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Tangleding le Jeu 30 Avr 2020 - 13:18
Bon les premiers échos laissent penser que le MEN veut faire les choses correctement, tant mieux.

Je reste très dubitatif sur l'intérêt de dépenser toute cette énergie pour une reprise à si faible enjeu pédagogique vu le calendrier et les circonstances. Mais c'est un regard de professeur de collège, je le reconnais.

Attendons de voir.

_________________
"Never complain, just fight."
Pontorson50
Pontorson50
Niveau 6

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Pontorson50 le Jeu 30 Avr 2020 - 13:21
C'est une blague?


Lorsqu'un livre sera consulté par un élève, il devra ensuite être mis au repos pendant cinq jours

https://www.journaldesfemmes.fr/maman/enfant/2619747-retour-a-l-ecole-calendrier-de-reprise-des-cours-mesures-sanitaires/

Je sais bien qu'on ne peut pas passer du gel ou du savon sur un bouquin, mais quand même!


Dernière édition par Pontorson50 le Jeu 30 Avr 2020 - 13:24, édité 1 fois
Isis39
Isis39
Bon génie

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Isis39 le Jeu 30 Avr 2020 - 13:23
@Mouton a écrit:
@Leclochard a écrit:
J'ai enseigné dans des établissements très différents. C'est le contexte local qui permettra à chacun d'apprécier si c'est possible ou non. Je ne fais pas d'angélisme ayant travaillé huit ans en zone violence où j'ai pu assister à des "bêtises" plus ou moins graves. Je voulais juste dire que généraliser : élèves seuls quelques minutes = danger/conner... grave c'est du fantasme dans presque tous les cas aujourd'hui vu les conditions inédites dans lesquelles on enseignera.  Tout ça est culturel comme le dit Caspar à propos de l'exemple américain. Fait-on confiance ou pas ?

Alors nous sommes d'accord en fait : je ne généralisais pas du tout, je parlais uniquement du cas de mon établissement. Il est évident qu'il est des classes/établissements à qui on peut faire confiance les yeux fermés.
Le problème est que la consigne "ils restent dans les salles" va être nationale. Est-il envisagé le cas où ce n'est pas possible? Doit-on fermer l'établissement? Doit-on dire "non mais c'est pas si grave"? Dans ce cas, à partir de combien de consignes non respectées "mais c'est pas si grave" doit-on fermer l'établissement?

@pogonophile a écrit:Je souhaite relativiser les scénarios catastrophe de salles mises à sac : on parle de circonstances particulières, avec des groupes réduits, ce n'est pas le temps ordinaire avec des classes complètes.
Ensuite il suffit d'organiser les emplois du temps pour que les salles de deux groupes soient voisines, et où les enseignants échangent, le tour est joué.

Quelles que soient les difficultés, il est infiniment plus simple et plus sûr de déplacer deux enseignants entre deux heures, en laissant de quoi désinfecter le clavier par exemple, que trente élèves avec la désinfection des salles à effectuer.
J'aimerais sincèrement partager votre optimisme. Et j'aimerais aussi que vous partagiez aussi votre compétence pour faire des EDT, qui n'était pas particulièrement développée chez certains chefs ou adjoints que j'ai eu, dont l'actuel Razz

En parlant de clavier, je m'étonne que personne n'ait mentionné le fait d'apporter son propre clavier/souris? Ce sera personnellement mon choix : même un coup de lingette me parait bien insuffisant pour réellement nettoyer un clavier...
(et du coup, hop, on gratte encore 5 minutes de cours le temps que le prof se branche! abi )

Il y a suffisamment de claviers et de souris dans l'établissement pour en donner à chaque professeur. Mon matériel reste chez moi. Je me déplacerai avec le clavier et la souris de ma salle.
Cléopatra2
Cléopatra2
Esprit éclairé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Cléopatra2 le Jeu 30 Avr 2020 - 13:25
Pour la fin du chômage partiel, il faudra une attestation de l'école. Et donc elle sera fournie, puisque tous les enfants ne pourront pas être accueillis en même temps (15 est déjà un maximum non atteignable). Donc je ne vois pas comment faire autrement qu'une semaine sur deux ou 1 jour sur deux ou matin/après-midi, et les écoles fourniront un document aux parents qui pourront les transmettre. Enfin j'espère, parce que sinon, même avec la meilleure volonté du monde, c'est impossible.
La maîtresse de ma fille (également directrice) a envoyé un sondage mais je ne peux pas répondre car mon CDE est aux abonnés absents, donc je ne sais même pas s'il prévoit des réunions en présentiel pour les coordos ou ceux n'ayant pas de transports à prendre (on a une ou deux salles assez grandes pour des réunions à 15-20).
Je lui ai dit que ma fille n'était pas prioritaire s'il manquait de place, au moins jusqu'à début juin. La restauration scolaire sera assurée apparemment, à la cantine, dans la limite de certaines places également.
Proton
Proton
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Proton le Jeu 30 Avr 2020 - 13:25
@Pontorson50 a écrit:C'est une blague?


Lorsqu'un livre sera consulté par un élève, il devra ensuite être mis au repos pendant cinq jours

https://www.journaldesfemmes.fr/maman/enfant/2619747-retour-a-l-ecole-calendrier-de-reprise-des-cours-mesures-sanitaires/

Je sais bien qu'on ne peut pas passer du gel ou du savon sur un bouquin, mais quand même!

Oui la psychose absolue ... tout comme ces gens qui lavent les courses lorsqu'ils rentrent chez eux abi

J'ai discuté pendant 30-40 min avec un collègue le jour de la fermeture. On parlait du pb de garder ses enfants toute la journée dans un appartement. Ce collègue a eu les premiers symptômes le lundi. Il était donc très certainement contagieux le jour où je lui ai parlé ... et je n'ai pas été malade, pas plus que mon entourage. Lui a contaminé son fils et sa femme.

Le R0 de la maladie est élevé par rapport à la grippe mais ce n'est pas pas la rougeole ! Il faudrait que la psychose se calme. On ne vivra pas dans une société aseptisée.
Cleroli
Cleroli
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Cleroli le Jeu 30 Avr 2020 - 13:32
@Proton a écrit:Oui la psychose absolue ... tout comme ces gens qui lavent les courses lorsqu'ils rentrent chez eux abi
L'agence nationale de sécurité sanitaire, de l’alimentation, de l’environnement et du travail recommande elle-même de prendre ses précautions
ANSES a écrit:Les emballages peuvent avoir été contaminés par des mains souillées lors de leur manipulation par une personne infectée (via les mains, éternuements…). Même si le virus causant la maladie ne peut survivre plus de 3 h sur les surfaces des emballages, essuyer les emballages avec un essuie tout à usage unique humidifié constitue cependant une précaution supplémentaire. On peut également laisser reposer les produits emballés non réfrigérés trois heures après les avoir ramenées à la maison lorsqu’il ne s’agit pas de produits frais. Pour les aliments qui se conservent au réfrigérateur, dès lors que cela est possible, il faut retirer les suremballages (ex :carton des yaourts)  avant de les ranger. Bien entendu, il faut se laver les mains soigneusement avant et après la manipulation de ces emballages.
(...)
Le téléphone, en contact direct avec les mains et le visage, les claviers d’ordinateurs, les tablettes tactiles, les poignées de portes peuvent être un vecteur de transmission du virus et doivent être nettoyés avec un produit adapté (par exemple des lingettes désinfectantes compatibles avec le nettoyage des écrans tactiles, un essuie tout imbibé d’alcool à 70° (70%) pour les matériaux compatibles).
Source
Après, libre à chacun de faire ce qu'il veut sans juger les autres  Wink
Mouton
Mouton
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Mouton le Jeu 30 Avr 2020 - 13:33
@Proton a écrit:
Oui la psychose absolue ... tout comme ces gens qui lavent les courses lorsqu'ils rentrent chez eux abi
Ayant à la maison un nourrisson (pour lesquels on ne sait pas grand-chose : un taux élevé de cas graves, mais pas de décès) et deux personnes à risques (la mère et la grand-mère du nourrisson sus-cité), nous avons un protocole de déconfinement strict de ce que nous rentrons à la maison, incluant donc un lavage des courses.

Ce n'est pas de la psychose : c'est une gestion des risques face à un virus pour lequel, faut-il le rappeler, nous n'avons pas de traitement. Pas comme la grippe ou la rougeole du coup.

Et en fait, plus nous appliquons notre protocole de déconfinement, plus je me dis que c'est presque du bon sens qu'on devrait appliquer tout le temps, si nous avions le temps pour cela dans la vie réelle. Mais nous ne le faisons pas parce que, globalement, les maladies contagieuses sont sous contrôle en France.
Là, entre 5 et 10% de la population contaminée et déjà 20 000 morts, il me paraît bien dangereux de minimiser la contagiosité du truc...
Pontorson50
Pontorson50
Niveau 6

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Pontorson50 le Jeu 30 Avr 2020 - 13:34
@Proton a écrit:
@Pontorson50 a écrit:C'est une blague?


Lorsqu'un livre sera consulté par un élève, il devra ensuite être mis au repos pendant cinq jours

https://www.journaldesfemmes.fr/maman/enfant/2619747-retour-a-l-ecole-calendrier-de-reprise-des-cours-mesures-sanitaires/

Je sais bien qu'on ne peut pas passer du gel ou du savon sur un bouquin, mais quand même!

Oui la psychose absolue ... tout comme ces gens qui lavent les courses lorsqu'ils rentrent chez eux abi

J'ai discuté pendant 30-40 min avec un collègue le jour de la fermeture. On parlait du pb de garder ses enfants toute la journée dans un appartement. Ce collègue a eu les premiers symptômes le lundi. Il était donc très certainement contagieux le jour où je lui ai parlé ... et je n'ai pas été malade, pas plus que mon entourage. Lui a contaminé son fils et sa femme.

Le R0 de la maladie est élevé par rapport à la grippe mais ce n'est pas pas la rougeole ! Il faudrait que la psychose se calme. On ne vivra pas dans une société aseptisée.

On en revient surtout à l'injonction contradictoire, n'ayez pas peur, on peut rouvrir, mais appliquez des trucs pareils...
ylm
ylm
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par ylm le Jeu 30 Avr 2020 - 13:34
@Leclochard a écrit:
@Mouton a écrit:
@Madame_Prof a écrit:
@Rouletabille a écrit:
Un conseil qui risque d'être suivi par les CDE... Ça va être sympa les courses des profs dans les couloirs à la sonnerie ! Et les minutes qui suivront pour nettoyer stylo, clavier and co !


Euh, non. Je me déplacerai à mon rythme, en ne prenant aucun risque, et je prendrai le temps de nettoyer et désinfecter. Si il reste 45 mn de cours, franchement dans ce contexte, on s'en fout... Non ?
J'allais dire pareil, jusqu'à ce que je réalise que pendant qu'on change de salle : les élèves sont sans surveillance dans une salle... Pour info, je me suis cette année fait voler des choses dans le tiroir du bureau pendant une séance de devoirs faits. Je n'étais pas présent, mais il y avait officiellement un adulte en charge de la surveillance à ce moment là.

J'imagine donc mes élèves laissés en liberté sans adultes... Mon dieu, on va voir voler des écrans par la fenêtre...

Vous fantasmez, je crois.
Lorsque j'étais lycéen (Bac B), c'était l'organisation choisie. Je n'ai pas souvenir que c'était le souk entre deux cours et qu'on volait ou qu'on faisait voler par la fenêtre des écrans ou chaises ou je ne sais quoi d'autre.  Le seul point négatif de mon point de vue d'élève, c'est qu'on croisait moins les copains qui étaient dans d'autres sections.
Quand je travaillais en ce qui était alors une ZEP/sensible/violence les chaises et les tables qui passaient par la fenêtre ça arrivait plusieurs fois par an.
Et dans le collège où je suis actuellement je n'ai aucun doute que si on laisse une classe sans surveillance dans une salle on va avoir des problèmes.

_________________
The life of man, solitary, poor, nasty, brutish and short.
Thomas Hobbes
Clecle78
Clecle78
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Clecle78 le Jeu 30 Avr 2020 - 13:34
Proton tu es peut être asymptomatique tout simplement ...

-------

https://www.neoprofs.org/viewtopic.php?t=128647
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum