Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
leliseur
Niveau 3

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par leliseur le Dim 3 Mai 2020 - 14:50
@Euthyphron a écrit:Franchement, moi je vous en trouve des masques, il suffit de traverser la rue! humhum

Pourquoi ne l'a-t-il pas traversé il y a 2 mois ?  Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 39 2790680366
Dame Tartine
Dame Tartine
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Dame Tartine le Dim 3 Mai 2020 - 15:02
@leliseur a écrit:
@mistinguette a écrit:Plus je relis ça plus je trouve que c'est cauchemardesque pour les enfants (supression des dinettes, jeux... place assignée,  obsession de l'hygiène m). Quand est ce que quelqù un va se réveiller et dire qu' on imposerait pas ça à des adultes.

Il serait bon en effet que des psychologues donnent leur avis.
On n'est pas loin de la maltraitance psychologique.
Bien d'accord. C'est un cauchemar sans fin qui est proposé à ces pauvres mômes et aux adultes qui vont les encadrer. C'est juste effrayant. On est en pleine dictature sanitaire.

_________________
Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 39 964035751 J'peux pas, j'ai piscine ! Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 39 964035751
mimielaclasse
mimielaclasse
Niveau 7

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par mimielaclasse le Dim 3 Mai 2020 - 15:05
Bonjour,
je ne sais pas si cela a été abordé mais après lecture de ce protocole (appelé guide à présent), j'ai l'impression qu'une phrase (page 7 du projet) a été supprimée :

En outre des masques FFP1 seront disponibles dans les établissements pour équiper les enfants qui présenteraient des symptômes (qui seront en outre immédiatement isolés avant d’être pris en charge par leurs parents)

La précision sur la filtration à 90 % des masques "grands publics" n'y est plus non plus.


Dernière édition par Laverdure le Dim 3 Mai 2020 - 15:08, édité 1 fois (Raison : Mise en forme de la citation)
avatar
Kea
Niveau 10

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Kea le Dim 3 Mai 2020 - 15:07
@leliseur a écrit:
@William Foster a écrit:
@celitian a écrit:Pour les masques, cette phrase est intéressante
Il  appartiendra  aux  parents  de  fournir  des  masques  à  leurs  enfants  lorsque  les  masques  seront accessibles aisément à l’ensemble de la population.
, on fait comment si les parents n'en achètent pas ou pas assez.

Tu verbalises.
Bim ! 135€ d'amende pour les pauvres ! Bien fait.

Ton ironie me donne une idée.
Le Ministère dans le protocole s'engage sur 2 masques par agent et par jour.
Que chacun d'entre nous exige 135 euros par jour et par masque manquant !


Le MEN s'engage sur deux masques par jour... pendant que l'AFNOR en recommande 3 !
afnor.org a écrit:Combien de masques doit-on prévoir par jour ?
Le document AFNOR recommande d’utiliser un masque barrière pendant un maximum de 4h. Chaque personne qui travaille hors de son domicile peut par conséquent en prévoir 3 par jours : 1 pour le matin, 1 pour l’après-midi et 1 éventuellement de secours. Nota bene : n’oubliez pas de vous laver les mains ou d’utiliser un gel hydroalcoolique avant de mettre un masque et une fois que vous l’avez enlevé.
https://www.afnor.org/faq-masques-barrieres/


Dernière édition par Kea le Dim 3 Mai 2020 - 15:07, édité 1 fois
moi c'est moi
moi c'est moi
Niveau 3

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par moi c'est moi le Dim 3 Mai 2020 - 15:07
un élève éternue, il doit donc aller se laver les mains ... aux toilettes, mais ne peut aller le faire seul, il doit donc être accompagné pour cela. Qui va contrôler qu'ils respectent bien le sens d circulation, la distanciation ? ... donc on envoie un autre élève contrôler qu'ils ne font pas de bêtises ... mais qui ne nous dit pas que les 3 enfants se comporterons correctement ? donc on envoie un autre élève contrôler qu'ils ne font pas de bêtises ... mais qui ne nous dit pas que les 4 enfants se comporterons correctement ? donc on envoie un autre élève contrôler qu'ils ne font pas de bêtises ... mais qui ne nous dit pas que les 5 enfants se comporterons correctement ? A la fin il n'y a plus que le prof dans sa salle, qui, du coup, va accompagner tout ce beau monde.

Au final ... si un élève éternue, on part tous aux toilettes pour qu'il puisse se laver les mains Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 39 3854100262
Isis39
Isis39
Bon génie

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Isis39 le Dim 3 Mai 2020 - 15:09
@moi c'est moi a écrit:un élève éternue, il doit donc aller se laver les mains ... aux toilettes, mais ne peut aller le faire seul, il doit donc être accompagné pour cela. Qui va contrôler qu'ils respectent bien le sens d circulation, la distanciation ? ... donc on envoie un autre élève contrôler qu'ils ne font pas de bêtises ... mais qui ne nous dit pas que les 3 enfants se comporterons correctement ? donc on envoie un autre élève contrôler qu'ils ne font pas de bêtises ... mais qui ne nous dit pas que les 4 enfants se comporterons correctement ? donc on envoie un autre élève contrôler qu'ils ne font pas de bêtises ... mais qui ne nous dit pas que les 5 enfants se comporterons correctement ? A la fin il n'y a plus que le prof dans sa salle, qui, du coup, va accompagner tout ce beau monde.

Au final ... si un élève éternue, on part tous aux toilettes pour qu'il puisse se laver les mains Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 39 3854100262

Et le prof qui se mouche, il quitte la salle pour aller se laver les mains ?
avatar
User2787
Niveau 2

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par User2787 le Dim 3 Mai 2020 - 15:11
Il reste en état d'apnée, voyons!
Isis39
Isis39
Bon génie

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Isis39 le Dim 3 Mai 2020 - 15:12
Citron2020 a écrit:Il reste en état d'apnée, voyons!

ou plutôt avec la morve qui dégouline....
ylm
ylm
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par ylm le Dim 3 Mai 2020 - 15:12
@Isis39 a écrit:
@moi c'est moi a écrit:un élève éternue, il doit donc aller se laver les mains ... aux toilettes, mais ne peut aller le faire seul, il doit donc être accompagné pour cela. Qui va contrôler qu'ils respectent bien le sens d circulation, la distanciation ? ... donc on envoie un autre élève contrôler qu'ils ne font pas de bêtises ... mais qui ne nous dit pas que les 3 enfants se comporterons correctement ? donc on envoie un autre élève contrôler qu'ils ne font pas de bêtises ... mais qui ne nous dit pas que les 4 enfants se comporterons correctement ? donc on envoie un autre élève contrôler qu'ils ne font pas de bêtises ... mais qui ne nous dit pas que les 5 enfants se comporterons correctement ? A la fin il n'y a plus que le prof dans sa salle, qui, du coup, va accompagner tout ce beau monde.

Au final ... si un élève éternue, on part tous aux toilettes pour qu'il puisse se laver les mains Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 39 3854100262


Et le prof qui se mouche, il quitte la salle pour aller se laver les mains ?
Avec mes allergies je me mouche entre 5 et 10 fois par heure, ça va être pratique...

_________________
The life of man, solitary, poor, nasty, brutish and short.
Thomas Hobbes
Leclochard
Leclochard
Empereur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Leclochard le Dim 3 Mai 2020 - 15:14
@*Fifi* a écrit:
@celitian a écrit:
@mistinguette a écrit:Plus je relis ça plus je trouve que c'est cauchemardesque pour les enfants (supression des dinettes, jeux... place assignée,  obsession de l'hygiène m). Quand est ce que quelqù un va se réveiller et dire qu' on imposerait pas ça à des adultes.
Pour les adultes, cela ne va pas être très agréable non plus (mais je suis d'accord, c'est beaucoup moins grave que pour des petits) :
Limiter au strict nécessaire les déplacements à l’intérieur de l’établissement.
Échelonner les horaires  de présence  dans les  parties communes et des repas pour limiter le nombre de personnes présentes (salles de pause, salles des professeurs,...).
Limiter l’accès aux espaces communs pour permettre à chacun de respecter les règles de distanciation physique.
Proscrire l’utilisation de micro-ondes collectifs.    
Ah oui c'est sympa ça de pas pouvoir manger chaud... et manger où ? Dans sa voiture ?


Soyons clairs: Si on veut transformer un établissement scolaire en bâtiment totalement sûr en matière de transmission de maladie, on ne va pas y arriver car il y a trop de paramètres et qu'il n'a pas été conçu avec les impératifs d'un laboratoire de haute sécurité.
Les propositions comme les réactions doivent mesurées et réalistes en cette période: manger froid à midi en mai et juin, ce n'est pas terrible mais ce n'est pas non plus l'enfer. D'un autre côté, si on met son plat et qu'on lance un micro-onde à l'aide d'un mouchoir jetable, ce n'est pas infaisable.
J'ai comme l'impression que ce topic est devenu peu à peu délirant.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
Isis39
Isis39
Bon génie

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Isis39 le Dim 3 Mai 2020 - 15:16
@ylm a écrit:
@Isis39 a écrit:
@moi c'est moi a écrit:un élève éternue, il doit donc aller se laver les mains ... aux toilettes, mais ne peut aller le faire seul, il doit donc être accompagné pour cela. Qui va contrôler qu'ils respectent bien le sens d circulation, la distanciation ? ... donc on envoie un autre élève contrôler qu'ils ne font pas de bêtises ... mais qui ne nous dit pas que les 3 enfants se comporterons correctement ? donc on envoie un autre élève contrôler qu'ils ne font pas de bêtises ... mais qui ne nous dit pas que les 4 enfants se comporterons correctement ? donc on envoie un autre élève contrôler qu'ils ne font pas de bêtises ... mais qui ne nous dit pas que les 5 enfants se comporterons correctement ? A la fin il n'y a plus que le prof dans sa salle, qui, du coup, va accompagner tout ce beau monde.

Au final ... si un élève éternue, on part tous aux toilettes pour qu'il puisse se laver les mains Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 39 3854100262


Et le prof qui se mouche, il quitte la salle pour aller se laver les mains ?
Avec mes allergies je me mouche entre 5 et 10 fois par heure, ça va être pratique...

Pareil. Entre ça et les pauses de midi échelonnées pour les personnels (je ne sais pas où on se met quand ce n'est pas notre tour d'être en salle des profs), ça s'annonce très gai cette reprise.
leliseur
leliseur
Niveau 3

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par leliseur le Dim 3 Mai 2020 - 15:18
Comparaison de la version projet et de la version définitive du protocole collège.
Des modifications très troublantes.

Le présent protocole sanitaire repose sur la doctrine élaborée par les autorités sanitaires du pays. 
devient
Le présent guide repose sur les prescriptions émises par le ministère des solidarités et de la santé

Le projet écrivait que
En outre des masques FFP1 seront disponibles dans les établissements pour équiper les enfants qui présenteraient des symptômes
Passage supprimé dans la version définitive

Dans le projet :
L’élève ne pourra revenir en classe qu’après un avis du médecin traitant, de la réalisation d’un test de dépistage de leur enfant du médecin de la plateforme Covid-19 ou du médecin de l’éducation nationale. 

Dans la version définitive, il n'est plus question de test de dépistage.

On comprend mieux le retard dans la diffusion...


Dernière édition par Thalia de G le Dim 3 Mai 2020 - 16:30, édité 1 fois (Raison : Mise en forme des citations, pour plus de clarté.)
Isis39
Isis39
Bon génie

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Isis39 le Dim 3 Mai 2020 - 15:18
@Leclochard a écrit:
@*Fifi* a écrit:
@celitian a écrit:
@mistinguette a écrit:Plus je relis ça plus je trouve que c'est cauchemardesque pour les enfants (supression des dinettes, jeux... place assignée,  obsession de l'hygiène m). Quand est ce que quelqù un va se réveiller et dire qu' on imposerait pas ça à des adultes.
Pour les adultes, cela ne va pas être très agréable non plus (mais je suis d'accord, c'est beaucoup moins grave que pour des petits) :
Limiter au strict nécessaire les déplacements à l’intérieur de l’établissement.
Échelonner les horaires  de présence  dans les  parties communes et des repas pour limiter le nombre de personnes présentes (salles de pause, salles des professeurs,...).
Limiter l’accès aux espaces communs pour permettre à chacun de respecter les règles de distanciation physique.
Proscrire l’utilisation de micro-ondes collectifs.    
Ah oui c'est sympa ça de pas pouvoir manger chaud... et manger où ? Dans sa voiture ?


Soyons clairs: Si on veut transformer un établissement scolaire en bâtiment totalement sûr en matière de transmission de maladie, on ne va pas y arriver car il y a trop de paramètres et qu'il n'a pas été conçu avec les impératifs d'un laboratoire de haute sécurité.
Les propositions comme les réactions doivent mesurées et réalistes en cette période: manger froid à midi en mai et juin, ce n'est pas terrible mais ce n'est pas non plus l'enfer. D'un autre côté, si on met son plat et qu'on lance un micro-onde à l'aide d'un mouchoir jetable, ce n'est pas infaisable.
J'ai comme l'impression que ce topic est devenu peu à peu délirant.

On lit le protocole : nombre limité de personnes en salle des profs (donc on attend notre tour. où ? mystère). Micro ondes collectif à proscrire.
Donc si le chef d'établissement applique, on subit ça. Ce n'est pas du délire, mais de la lecture.
ylm
ylm
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par ylm le Dim 3 Mai 2020 - 15:20
@Leclochard a écrit:
@*Fifi* a écrit:
@celitian a écrit:
@mistinguette a écrit:Plus je relis ça plus je trouve que c'est cauchemardesque pour les enfants (supression des dinettes, jeux... place assignée,  obsession de l'hygiène m). Quand est ce que quelqù un va se réveiller et dire qu' on imposerait pas ça à des adultes.
Pour les adultes, cela ne va pas être très agréable non plus (mais je suis d'accord, c'est beaucoup moins grave que pour des petits) :
Limiter au strict nécessaire les déplacements à l’intérieur de l’établissement.
Échelonner les horaires  de présence  dans les  parties communes et des repas pour limiter le nombre de personnes présentes (salles de pause, salles des professeurs,...).
Limiter l’accès aux espaces communs pour permettre à chacun de respecter les règles de distanciation physique.
Proscrire l’utilisation de micro-ondes collectifs.    
Ah oui c'est sympa ça de pas pouvoir manger chaud... et manger où ? Dans sa voiture ?


Soyons clairs: Si on veut transformer un établissement scolaire en bâtiment totalement sûr en matière de transmission de maladie, on ne va pas y arriver car il y a trop de paramètres et qu'il n'a pas été conçu avec les impératifs d'un laboratoire de haute sécurité.
Les propositions comme les réactions doivent mesurées et réalistes en cette période: manger froid à midi en mai et juin, ce n'est pas terrible mais ce n'est pas non plus l'enfer. D'un autre côté, si on met son plat et qu'on lance un micro-onde à l'aide d'un mouchoir jetable, ce n'est pas infaisable.
J'ai comme l'impression que ce topic est devenu peu à peu délirant.
Ce qui est délirant c'est de pondre un protocole sanitaire à respecter absolument (c'est écrit dedans) qu'il est impossible de respecter et qu'on nous demandera quand même de respecter et de faire respecter.

_________________
The life of man, solitary, poor, nasty, brutish and short.
Thomas Hobbes
leliseur
leliseur
Niveau 3

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par leliseur le Dim 3 Mai 2020 - 15:20
@mimielaclasse a écrit:Bonjour,
je ne sais pas si cela a été abordé mais après lecture de ce protocole (appelé guide à présent), j'ai l'impression qu'une phrase (page 7 du projet) a été supprimée :

En outre des masques FFP1 seront disponibles dans les établissements pour équiper les enfants qui présenteraient des symptômes (qui seront en outre immédiatement isolés avant d’être pris en charge par leurs parents)

La précision sur la filtration à 90 % des masques "grands publics" n'y est plus non plus.

Je confirme.
avatar
User2787
Niveau 2

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par User2787 le Dim 3 Mai 2020 - 15:23
Tout n'est que détail, certes, mais une ribambelle de détails mal examinés donne un gros bazar.
On va tous courir derrière les réponses le jour J : Kevin n'a pas son masque, il rentre? J'ai mouillé mon masque, je fais quoi? (le bon sens dirait "enlève le et vogue la galère mais 10 jours après Mme Kevina dira "ah, mais le prof n'avait pas masque tel jour, c'est de sa faute si la maisonnée est malade", qu'on risque sanction ou non, le vivre reste pénible), etc.
zigmag17
zigmag17
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par zigmag17 le Dim 3 Mai 2020 - 15:24
@Pontorson50 a écrit:
@mistinguette a écrit:Oui mais nous c'est l'honneur ou on est fainéant...mais là on parle d'enfant, ils disent quoi les psy des plateaux qui trouvent que c'est trop bien de reprendre l'école pour se socialiser. ..

Nous avons eu une contribution ici favorable à la reprise et très charpentée autour du "lien social". Disons que le mot "lien" est beaucoup plus clair au sens de ligoter qu'au sens de relier, drôle de lien social où on apprend à se tourner physiquement le dos à table.

Par delà l'humour facile, nombre d'enseignants et de dirigeants politiques croient réellement que les enfants sont en danger d'isolement ou livrés à leur famille, quelle horreur. C'est confondre la partie pour le tout, de très nombreuses familles sont très heureuses, au delà de l'enfermement, d'avoir pu vivre en journée et voir grandir leurs enfants un peu plus durant deux mois; pas plus que les routes ne servent qu'à des accidents de voiture, le destin des familles n'est celui de la maltraitance et des querelles. Ce sont d'ailleurs souvent les mêmes qui parlent de carcéralisation scolaire, cette fois ils vont être servis.

Le déconfinement il est vrai change la donne, c'est seulement maintenant que se pose la question de l'enfant isolé si ses parents reprennent et que l'école est fermée. Mais des pays y parviennent. Pas de reportages sur les moyens qu'ils trouvent pour pallier la fermeture des écoles et le travail des parents. En Corée du sud, les ados sont certainement massivement compétents, et les profs plus encore, pour le télé enseignement, mais comment font-ils pour les plus jeunes, ce serait bien de le savoir. Nous avons eu deux mois pour cela puisque l'épidémie a toujours été muselée avec à la fois la majorité des adultes au travail, et des écoles dont il est ce matin enfin question qu'elles rouvrent à la mi-mai, avec un bilan total de 250 morts dont entre zéro et dix depuis un mois.

Cette peur diffuse devant l'abandon des enfants est responsable du programme d'enfermement pour leur bien.

Voilà la formule que je cherche depuis longtemps, c'est exactement ça: le fameux c'est pour ton bien" (le CPTB) C'est comme ça que la majorité ce gouvernement devrait s'appeler, pas LREM, mais bien CPTB (je pourrais le traduire autrement mais Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 39 992729132 ).
C'est tellement vrai. Cette formule fonctionne à l'infini dans les rapports dysfonctionnels, dans les doubles injonctions, tout ce qui peut rendre fou (je ne sais plus qui a parlé de cette folie sur ce fil ou un autre aujourd'hui): en gros c'est "tu fais ce que l'on te dit sans discuter car nous savons ce qui est bon pour toi alors que toi-même ne le sais pas", assorti du "Tu préfères quoi? La glace au chocolat ou celle à la fraise? Si tu réponds "chocolat" tu vas vexer maman, si tu réponds "fraise" tu vas vexer papa. Tu veux quel parfum alors?"
Ca fonctionne avec toutes les mesures liberticides mises en place en ce moment "pour notre bien" qui n'auront pas trop intérêt à devenir pérennes après la grosse vague de covid sans quoi le mot "liberté" pourra se réécrire sans Eluard (RIP), et pour le " le masque ne sert à rien/ mais finalement si, alors si vous n'en portez pas ce sera une amende", déclinable ad nauseam.
C'est lié bien sûr à l'infantilisation permanente dont ce gouvernement fait preuve vis-à-vis de ses concitoyens, à ce paternalisme dégoulinant qui accompagne chaque discours, à tout...
Illumination!!! Twisted Evil Twisted Evil
Pontorson50
Pontorson50
Niveau 6

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Pontorson50 le Dim 3 Mai 2020 - 15:25
@nigousse a écrit:N'oublions pas une donnée importante, la majorité des pays qui ne rouvrent pas les écoles ont un taux d'activité des femmes inférieur à la France: en Corée du Sud ( chiffres de 2016) 52%des femmes travaillent, en Italie 49% ( 29% en moyenne en Sicile), 60% en Espagne donc la question de garde des petits ne se pose pas, du moins pas dans les mêmes proportions que chez nous.

Ces écarts sont devenus très faibles (sauf en Sicile c'est vrai, où le virus a été quasi absent) en France l'INSEE donne 68% d'actives en 2018 (cf les Tableaux de l'économie française). En revanche, il m'est revenu un paramètre important : la Corée du Sud est à 1.05 enfant par femme, ça fait beaucoup moins d'enfants à garder que chez nous, un des rares pays d'Europe à frôler les 2 enfants par femme.

Il reste qu'avec ce protocole sanitaire, la garderie serait extrêmement partielle pour les parents, dont beaucoup vont tomber de haut : nombre d'écoles ne peuvent ouvrir en respectant les espaces tels que fixés, et s'il n'y avait que cela pour aboutir à des effectifs très faibles dans les établissements non fermés...

Enfin la distorsion entre l'affirmation d'un risque sanitaire quasi nul pour les enfants (ce qui est en ce moment exact) et la panoplie déployée essentiellement pour leur protection plus que pour celle des adultes interroge.
Sikelia
Sikelia
Niveau 10

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Sikelia le Dim 3 Mai 2020 - 15:27
Tout à fait d'accord avec toi, ylm. C'est que je disais à une collègue : comment faire si l'on a le nez qui coule et les yeux qui piquent à cause des allergies ?
Comment ne pas y avoir songé ? Mais ce n'est pas la seule chose à laquelle le ministre n'a pas pensé...
humhum

_________________
sunny Sikelia

Numquam est tam male Siculis, quin aliquid facete et commode dicant

(Marco Tullio Cicerone, Verrine, Actio Secundae - Liber Quartus - De praetura siciliensi)
mimielaclasse
mimielaclasse
Niveau 7

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par mimielaclasse le Dim 3 Mai 2020 - 15:31
Le travail des chefs d'établissement va être énorme dans un délais très court. Ca me semble assez insurmontable :
_ sonder les parents pour connaître les volontaires
_ sonder les enseignants pour savoir qui peut venir
_ gérer la distribution des masques
_ sécuriser les lieux
_ matérialiser les flux de circulation
_ préparer les salles, les couloirs ...
_ former les personnels
_ créer les groupes
_ faire les edt ....


Dernière édition par mimielaclasse le Dim 3 Mai 2020 - 15:55, édité 1 fois
avatar
Sisyphe
Niveau 7

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Sisyphe le Dim 3 Mai 2020 - 15:34
Manger froid ne me paraît pas le plus contraignant. Je me demande surtout comment nous allons enseigner (en septembre. J'ai bien compris qu'avant, on fait ce qu'on peut). Par exemple : puis-je distribuer des photocopies aux élèves. Je me dis que si je mets du gel hydro-alcoolique sur mes mains devant les élèves, je peux leur donner des photocopies. Qu'en pensez-vous ?
D'ordinaire, je passe beaucoup de temps avec chaque élève pour l'aider à formuler ses réponses (c'est très difficile pour beaucoup de mes élèves). Je ne vais pas pouvoir aller aider les élèves individuellement durant les heures de cours. Donc, je pensais ramasser davantage les travaux des élèves. Reste le problème des cinq jours d'attente pour corriger. Mais si je distribue aux élèves une pochette transparente dans laquelle ils glisseraient leur travail (donc tout sur feuillet mobile ou sur la photocopie que j'ai distribué), je peux passer un coup de lingette désinfectante sur la pochette transparente puisqu'elle est en plastique, puis corriger le jour même. J'écris mes remarques sur une feuille à part, après m'être lavé les mains, que je glisse ensuite dans la pochette.
Qu'en pensez-vous ? Est-ce que cela vous semble cadrer avec le protocole (que j'espère comme vous excessif mais dont il va falloir tenir compte de toute façon).
J'aimerais bien échanger avec vous sur les moyens à inventer pour enseigner tout de même dans ce contexte.
Je suis plutôt très proche physiquement des élèves quand j'enseigne. Je m'assoie souvent à côté d'eux. J'échange ma place avec la leur dés que je les envoie au tableau... Il faut que je me projette dans une autre organisation et cela me rassure de l'imaginer. Alors, je vous remercie de partager avec moi le fruit de vos réflexions
avatar
Flo44
Niveau 9

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Flo44 le Dim 3 Mai 2020 - 15:54
@Sikelia a écrit:Tout à fait d'accord avec toi, ylm. C'est que je disais à une collègue : comment faire si l'on a le nez qui coule et les yeux qui piquent à cause des allergies ?
Comment ne pas y avoir songé ? Mais ce n'est pas la seule chose à laquelle le ministre n'a pas pensé...
humhum
Et sans compter qu'ayant des symptômes, tu vas devoir t'isoler ou rentrer chez toi Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 39 437980826
Pointàlaligne
Pointàlaligne
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Pointàlaligne le Dim 3 Mai 2020 - 16:00
Je n'ai rien contre le site vivelessvt et c'est bien de leur part d'avoir partagé l'info, mais... le protocole sanitaire définitif ne mériterait-il pas d'être sur un site officiel ? je ne l'ai vu ni au BO, ni sur le site du Ministère. Pour avoir et étudier ce document essentiel, il faut donc que nous passions par l'entraide et le système D. titanic
avatar
Flo44
Niveau 9

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Flo44 le Dim 3 Mai 2020 - 16:02
@Sisyphe a écrit:Manger froid ne me paraît pas le plus contraignant. Je me demande surtout comment nous allons enseigner (en septembre.
Pour moi il y a 3 gros problèmes d'un point de vue pédagogique :
Ma vue n'est pas assez bonne pour pouvoir distinguer ce qu'il y a sur la copie des élèves sans me mettre près d'eux (en tout cas à bien moins d'un mètre)
Je ne peux pas aider les 6ème/5ème à faire leurs tracés de géométrie si je ne peux pas toucher leur matériel pour leur montrer. Ou alors il faut que je trimballe mon équerre et mon compas en plus de mon crayon quand je fais le tour de la salle... mais je n'ai que 2 mains! Et puis si je les pose sur la feuille de l'élève, ils seront vite contaminés... et passeront sur la feuille d'un autre élève... De même j'envoie souvent les élèves au tableau pour montrer les constructions géométriques, là il va falloir que je fasse tout moi-même (parce que nettoyer l'équerre ou le compas à chaque fois, je ne vais pas y arriver, et je doute d'avoir assez de nettoyant fourni) et c'est autrement plus compliqué pour la gestion de la classe. Et plus ennuyeux aussi.
L'impossibilité de faire du travail de groupe, qui est à peu près le seul moyen de leur faire faire des tâches un peu complexes et intéressantes en mathématiques sans que Jean-Eudes annonce au bout de 15 minutes qu'il a terminé alors que Jean-Kevin n'a toujours pas compris l'énoncé...
zigmag17
zigmag17
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par zigmag17 le Dim 3 Mai 2020 - 16:05
@Dame Tartine a écrit:
@zigmag17 a écrit:
@nigousse a écrit:Merci Ombre, tu as mis les mots sur ce que je ressens. J'avoue, j'ai pleuré de joie et de soulagement quand j'ai su que les lycées ne rouvraient pas en mai. Je suis PLP dans un LP de Mulhouse donc nous on est pas rouge mais écarlate ( c'est le mot employé il y a 2 jours par le directeur de l'hosto de Mulhouse!) donc totale angoisse à l'idée de reprendre. je n'ai pas honte de dire que je vis bien cette période de confinement, je dirais même que je revis. Depuis 10 ans je souffres d'insomnie chroniques et dois prendre des médicaments pour dormir et là depuis le confinement le sommeil est revenu ( sauf quand je pensais qu'on rouvrirait en mai), l’anxiété est tombée, je ne prends plus de médocs, ce qui prouve bien que mon boulot en est la cause. Non, les élèves ne me manquent pas, dire sans cesse arrête de bavarder, range ton portable, arrête de dormir, concentre-toi....le télétravail m'a très bien convenu et je rêve maintenant de trouver un job uniquement en télétravail, je suis Lettres-histoire et la dernière réforme du LP a tué mes matières donc non la motivation n'y est plus, ce boulot ( je n'arrive plus à dire travail) est devenu purement alimentaire ( et encore alimentation discount lol) et je ne culpabilise absolument pas, l'institution nous crache à la figure et je ne ferai aucun effort, j'en i trop fait maintenant STOP, je pense à moi, à mes proches, à ma santé aussi bien physique que mentale. Une chose m'a frappée dans tout ce que j'ai lu, on parle logistique, pédagogie mais peut-on vraiment imaginer que les élèves pourront reprendre leurs cours comme si de rien n'était, les décompensations psychologiques vont être rudes et j'avoue que je ne me sens pas capable de gérer cet aspect.
PLP dans les mêmes matières que vous, je ne suis pas du tout dans le même état d'esprit mais je comprends totalement le vôtre étant donné le contexte en LP avec la réforme. Pour ma part, j'aimerais bien retrouver mes élèves (pas maintenant c'est trop tôt, juin disons) mais, étant en zone rouge, je pense sincèrement que la reprise en lycée ne se fera pas avant septembre.
J'avoue que cela m'aurait intéressée de débriefer avec eux au sujet de la période que nous vivons et de leur ressenti d'autant plus que j'ai des classes de terminales. Mais bon, cela ne se fera pas sans doute.

Comme toi Nigousse Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 39 1482308650 Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 39 1482308650

Disons pour moduler que pour ma part, le confinement me réconcilie avec mon biorythme et me permet de renouer avec le calme, sans tension nerveuse.
En temps normal je compose avec un quotidien professionnel loin d'être facile, mais avec lequel j'ai réussi à développer des stratégies pour me préserver autant que possible, et sans trop souffrir autant que faire se peut également. Grosso modo ça va.
Là où je rejoins Nigousse, c'est dans la perception de notre métier, dévalorisé dans l'opinion publique, au sein même de l'institution, et aux attendus si contraires à la logique ou à l'intelligence (cf "délivrer le diplôme à tout le monde"): cela fait que son sens profond en a été complètement dévoyé. En regard de l'énergie que l'on doit déployer au quotidien, tous nos efforts paraissent bien dérisoires.
Si j'en avais la possiblité je partirais maintenant: j'ai asez donné depuis des années. Je savoure ma liberté actuelle relative (je ne dis pas que je me réjouis de devoir être assignée à résidence à cause d'une pandémie, évidemment), en ce qu'elle me permet de me retrouver.
Cela peut sembler égoîste mais entre les élèves et moi, eh bien c'est moi que je préfère! (cette fois c'est sûr! abi )
La santé d'abord!
Laotzi
Laotzi
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Laotzi le Dim 3 Mai 2020 - 16:06
Deux remarques : Très surpris que ce protocole définitif soit publié par un site personnel... Un mois que le site du MEN n'a pas été mis à jour là dessus, sans doute trop occupé à envoyer de coeurs sur twitter. D'autre part, ce n'est pas au protocole qu'il faut vous en prendre, c'est au principe de la reprise elle-même. Je ne comprends pas bien les remarques nombreuses à ce sujet (sauf de la part de ceux qui dénoncent ou presque le confinement depuis le début, ils sont au moins cohérents) : heureusement que ce protocole est très strict non ? Oui, il transforme l'école en quelque chose qui ne ressemble plus à l'école. Mais souhaitez-vous un protocole plus laxiste ? La conclusion à en tirer serait logiquement de ne pas reprendre. Mais le ministère et la logique...

_________________
"Trouvez donc bon qu'au lieu de vous dire aussi, adieu comme autrefois, je vous dise, adieu comme à présent."
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum