Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
pseudo-intello
Expert spécialisé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 7 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par pseudo-intello Lun 4 Mai 2020 - 13:40
Je pense que les disparités locales vont être importantes, ne serait-ce que pour s'adapter aux desiderata des familles de scolariser ou non ses enfants. Si peu d'élèves reviennent, il faudra pas mal de collègues en télétravail, donc on peut imaginer que rester à la maison et télétravailler sera facile à obtenir.

Si des CDE se retrouvent coincés entre de nombreuses familles qui veulent rescolariser leurs enfants et une éventuelle pression hiérarchique, les demandes d'enseignants "volontaires" se feront probablement plus insistantes.
TFS
TFS
Niveau 10

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 7 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par TFS Lun 4 Mai 2020 - 13:42
Je reformule ma question: avons-nous reçu individuellement de nos CDE ou de nos rectorats des instructions réglementaires OFFICIELLES sur quoi que ce soit ?
Nous ne pouvons pas à suivre ce qui se dit par notre gouvernement par la presse ou les réseaux sociaux pour argent comptant... l'exemple des masques pour les élèves et/ou le personnel est éclairant: tout le monde a entendu le PM dire que les élèves l'auront... et le protocole ne le confirme que partiellement !
Firefly
Firefly
Niveau 9

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 7 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Firefly Lun 4 Mai 2020 - 13:43
Rachida Dati a écrit:La candidate LR aux élections municipales de Paris, Rachida Dati, s’est inquiétée lundi que la réouverture des écoles ne crée une « remise en cause profonde de notre principe d’obligation scolaire », alors que le retour des élèves se fera sur la base du volontariat. « On est passé de la reprise progressive de l’école à une reprise basée aujourd’hui sur le volontariat des parents », a-t-elle regretté au micro de France Info.

« C’est une remise en cause profonde de notre principe d’obligation scolaire, qui remet en cause l’égalité des chances », estime l’élue. « Et à Paris, on va encore plus loin, puisqu’on nous demande de scolariser les enfants des publics prioritaires, sans les définir », s’agace Rachida Dati. Avec « des reprises comme ça à la carte, on va rajouter encore plus d’inégalités aux inégalités », a-t-elle ajouté.

Source : 20 minutes
avatar
PHLA
Niveau 8

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 7 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par PHLA Lun 4 Mai 2020 - 13:43
@VanGogh59 a écrit:
@Pontorson50 a écrit:
@VanGogh59 a écrit:Je m'étonne beaucoup, à côté des multiples interventions des maires et des présidents de région pour les écoles et les lycées, du mutisme les présidents des conseils départementaux au sujet de l'ouverture des collèges...

La plainte des 300 maires (et d'autres) semble davantage porter sur l'absence de délais que sur l'opportunité ou non de rouvrir. Or pour les collèges, c'est au au mieux le 18, et sans doute en juin pour les "rouges".

De plus, ils pensent sans doute qu'on s'en tiendra à une demi-charge ; attention si les 4°/3° débarquent en juin (cas où le virus serait totalement éteint), alors que on manquera de profs, ce serait intenable, surtout en été.
Cet argument tient pour les maires mais pas pour les présidents de région. Les lycées vont ouvrir plus tardivement que les collèges mais pourtant les présidents de région sont sur le front...
Le président départemental du Nord a exprimé son mécontentement au sujet de la reouverture des collèges
https://www.francebleu.fr/infos/societe/coronavirus-la-president-du-nord-pas-favorable-a-une-reouverture-des-colleges-le-11-mai-1587191851
VanGogh59
VanGogh59
Expert

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 7 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par VanGogh59 Lun 4 Mai 2020 - 13:46
@Firefly a écrit:
Rachida Dati a écrit:La candidate LR aux élections municipales de Paris, Rachida Dati, s’est inquiétée lundi que la réouverture des écoles ne crée une « remise en cause profonde de notre principe d’obligation scolaire », alors que le retour des élèves se fera sur la base du volontariat. « On est passé de la reprise progressive de l’école à une reprise basée aujourd’hui sur le volontariat des parents », a-t-elle regretté au micro de France Info.

« C’est une remise en cause profonde de notre principe d’obligation scolaire, qui remet en cause l’égalité des chances », estime l’élue. « Et à Paris, on va encore plus loin, puisqu’on nous demande de scolariser les enfants des publics prioritaires, sans les définir », s’agace Rachida Dati. Avec « des reprises comme ça à la carte, on va rajouter encore plus d’inégalités aux inégalités », a-t-elle ajouté.

Source : 20 minutes
Encore une qui confond obligation scolaire et obligation à l'instruction... Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 7 1665347707

_________________
"Nous sommes tous dans le caniveau, mais certains d'entre nous regardent les étoiles" Oscar Wilde
VanGogh59
VanGogh59
Expert

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 7 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par VanGogh59 Lun 4 Mai 2020 - 13:48
@PHLA a écrit:
@VanGogh59 a écrit:
@Pontorson50 a écrit:
@VanGogh59 a écrit:Je m'étonne beaucoup, à côté des multiples interventions des maires et des présidents de région pour les écoles et les lycées, du mutisme les présidents des conseils départementaux au sujet de l'ouverture des collèges...

La plainte des 300 maires (et d'autres) semble davantage porter sur l'absence de délais que sur l'opportunité ou non de rouvrir. Or pour les collèges, c'est au au mieux le 18, et sans doute en juin pour les "rouges".

De plus, ils pensent sans doute qu'on s'en tiendra à une demi-charge ; attention si les 4°/3° débarquent en juin (cas où le virus serait totalement éteint), alors que on manquera de profs, ce serait intenable, surtout en été.
Cet argument tient pour les maires mais pas pour les présidents de région. Les lycées vont ouvrir plus tardivement que les collèges mais pourtant les présidents de région sont sur le front...
Le président départemental du Nord a exprimé son mécontentement au sujet de la reouverture des collèges
https://www.francebleu.fr/infos/societe/coronavirus-la-president-du-nord-pas-favorable-a-une-reouverture-des-colleges-le-11-mai-1587191851
OK merci, je l'avais zappé ! Ce qui m'étonne à moitié, JR Lecerf étant très proche de Xavier Bertrand...

_________________
"Nous sommes tous dans le caniveau, mais certains d'entre nous regardent les étoiles" Oscar Wilde
EdithW
EdithW
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 7 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par EdithW Lun 4 Mai 2020 - 13:50
J’ai eu ma cde au téléphone ce matin. Aucune visibilité encore, on ne rentre de vacances qu’aujourd’hui et elle n’a posé la question de la reprise à personne. Peu d’élèves (59), bien installés dans la classe à distance (sauf la poignée qui ne fait rien de toute façon), et surtout de grosses difficultés à assurer le nettoyage et un accès suffisant aux sanitaires (savon rationné et grande serviette eponge changée irrégulièrement pour s’essuyer les mains. Dans le privé, le personnel de ménage n’est pas pris en charge par la collectivité et on voit mal comment assurer un ménage suffisant avec 1 mi-temps (dame assez âgée, 63 ou 64 ans en prime). La directrice est à risque aussi. Bref. Pas sûr du tout que ça reprenne vite.
roxanne
roxanne
Prophète

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 7 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par roxanne Lun 4 Mai 2020 - 14:20
Notre direction (lycée) vient d'envoyer un sondage pour savoir qui serait prêts à reprendre des cours en présentiel, à raison de 8 heures par semaine maximum en juin (si les lycées sont rouverts).
Pontorson50
Pontorson50
Niveau 10

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 7 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Pontorson50 Lun 4 Mai 2020 - 14:28
@VanGogh59 a écrit:
@Pontorson50 a écrit:
@VanGogh59 a écrit:Je m'étonne beaucoup, à côté des multiples interventions des maires et des présidents de région pour les écoles et les lycées, du mutisme les présidents des conseils départementaux au sujet de l'ouverture des collèges...

La plainte des 300 maires (et d'autres) semble davantage porter sur l'absence de délais que sur l'opportunité ou non de rouvrir. Or pour les collèges, c'est au au mieux le 18, et sans doute en juin pour les "rouges".

De plus, ils pensent sans doute qu'on s'en tiendra à une demi-charge ; attention si les 4°/3° débarquent en juin (cas où le virus serait totalement éteint), alors que on manquera de profs, ce serait intenable, surtout en été.
Cet argument tient pour les maires mais pas pour les présidents de région. Les lycées vont ouvrir plus tardivement que les collèges mais pourtant les présidents de région sont sur le front...

Exact mais d'une part les lycées ce serait à pleine charge d'emblée, sans entraînement, et d'autre part c'est d'un fonctionnement ordinaire déjà très complexe, infiniment plus qu'un collège.
ernya
ernya
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 7 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par ernya Lun 4 Mai 2020 - 14:35
@Pontorson50 a écrit:
@VanGogh59 a écrit:
@Pontorson50 a écrit:
@VanGogh59 a écrit:Je m'étonne beaucoup, à côté des multiples interventions des maires et des présidents de région pour les écoles et les lycées, du mutisme les présidents des conseils départementaux au sujet de l'ouverture des collèges...

La plainte des 300 maires (et d'autres) semble davantage porter sur l'absence de délais que sur l'opportunité ou non de rouvrir. Or pour les collèges, c'est au au mieux le 18, et sans doute en juin pour les "rouges".

De plus, ils pensent sans doute qu'on s'en tiendra à une demi-charge ; attention si les 4°/3° débarquent en juin (cas où le virus serait totalement éteint), alors que on manquera de profs, ce serait intenable, surtout en été.
Cet argument tient pour les maires mais pas pour les présidents de région. Les lycées vont ouvrir plus tardivement que les collèges mais pourtant les présidents de région sont sur le front...

Exact mais d'une part les lycées ce serait à pleine charge d'emblée, sans entraînement, et d'autre part c'est d'un fonctionnement ordinaire déjà très complexe, infiniment plus qu'un collège.
Qui a dit que ce serait pleine charge d'emblée ? Ils parlaient bien de privilégier si retour au lycée il y a les pro, non ? 
Et puis comme le lycée est au mieux en juin ils ont le temps de dire semaine 1, c'est seconde, semaine 2, c'est... etc.
Honchamp
Honchamp
Esprit éclairé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 7 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Honchamp Lun 4 Mai 2020 - 14:45
Je viens de faire l'exégèse du protocole pour mes collègues. Voilà ce que j'en comprends.
Le masque n'est pas exigible dans la plupart des situations.

Les extraits du protocole sont ci-dessous .
Ce que je comprends est que le port du masque n'est pas obligatoire si les "1 mètre" sont respectés.
Si l'établissement considère que les "1 mètre" sont respectés, exemple, par la disposition des salles de classe, il n'est pas obligatoire.
Les "1 mètre", comme je dis, ce sont les fameuses règles de distanciation.
Soyez attentifs aux "recommandent", "risque de", "élèves qui le souhaitent". J'ai mis en italique ce qui me heurte.
Bref, je n'y vois aucun caractère d'obligation pour un élève qui ne le souhaite pas ou dont les parents n'en ont pas, puisque le collège est censé assurer "les 1 mètre. ".

C'est très jésuite, leur truc. On ne fait pas l'ENA pour rien.

Page 5 du protocole :
"La règle de distanciation physique, dont le principe est le respect d’une distance minimale d’un mètre entre chaque personne, permet d’éviter les contacts directs, une
contamination respiratoire et/ou par gouttelettes.
L’organisation mise en place dans les établissements doit permettre de décliner ce principe dans tous les contextes et tous les espaces (arrivée et abords de l’établissement, récréation, couloirs, préau, restauration scolaire, sanitaires, etc.).

Page 7 du protocole : le port du masque
"Pour les personnels
Les autorités sanitaires recommandent le port du masque anti-projection, également appelé masque « grand public ». Le ministère de l’éducation nationale mettra donc à disposition de ses agents en contact direct avec les élèves au sein des établissements des masques dits « grand public » de catégorie 1 à raison de deux masques par jour de présence dans les établissements.
Le port d’un masque « grand public » est obligatoire dans toutes les situations où les règles de distanciation risquent de ne pas être respectées. C’est notamment le cas des personnels intervenant auprès d’élèves à besoins éducatifs particuliers, pendant la circulation au sein de la classe ou de l’établissement, ou encore pendant la récréation). Il est recommandé dans toutes les autres situations.
Il appartient à chaque employeur, et notamment aux collectivités territoriales, de fournir en masques ses personnels en contact direct avec les élèves ainsi que les personnels d’entretien et de restauration.
Pour les élèves
Le port du masque « grand public » est obligatoire dans toutes les situations où le respect des règles de distanciation risque de ne pas être respecté.
L’avis du médecin référent déterminera les conditions du port du masque pour les élèves présentant des pathologies.
Il appartiendra aux parents de fournir des masques à leurs enfants lorsque les masques seront accessibles aisément à l’ensemble de la population.
Dans l’attente, le ministère de l’éducation nationale et de la jeunesse dote chaque collège et lycée en masques, de même qualité que ceux mis à la disposition des enseignants (masques « grand public » de catégorie 1) afin qu’ils puissent être fournis aux élèves qui le souhaitent ou doivent en être équipés et qui peuvent l’utiliser à bon escient"

Fin des extraits.

Bon, tout ça, ça m'empêche de bosser, je me mets en faute, là.... Very Happy

_________________
"Tu verras bien qu'il n'y aura pas que moi, assise par terre comme ça.."
kensington
kensington
Esprit éclairé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 7 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par kensington Lun 4 Mai 2020 - 14:50
Protocole a écrit:Il appartiendra aux parents de fournir des masques à leurs enfants lorsque les masques seront accessibles aisément à l’ensemble de la population.

No comment.


Dernière édition par kensington le Lun 4 Mai 2020 - 14:51, édité 1 fois
VinZT
VinZT
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 7 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par VinZT Lun 4 Mai 2020 - 14:51

Scène presque authentique, lors d'un brainstorming, dans un bureau de la rue de Grenelle.

Techno 1 : Cette histoire de masques pour les profs et collégiens, ça va être compliqué …
Techno 2 : Mais pourquoi fournir gratuitement des masques — qu'on est pas fichus de trouver — alors que les profs peuvent les acheter chez Auchan ? Ils ont l'habitude d'acheter leurs outils de travail, non ? Et puis, au cas où ça part en quenouille, la responsabilité en incomberait au personnel qui n'a pas su s'équiper.
Chef de bureau : M. Techno 2, vous êtes décidément brillant et promu à un bel avenir, j'en parlerai au Ministre.
Techno 2 : Bah, merci Monsieur, mais vous savez, mettre en place des directives inapplicables sur le terrain, c'est un peu la base du métier, je n'ai pas grand mérite.

_________________

« Il ne faut pas croire tout ce qu'on voit sur Internet » Victor Hugo.
« Le con ne perd jamais son temps. Il perd celui des autres. » Frédéric Dard
« Ne jamais faire le jour même ce que tu peux faire faire le lendemain par quelqu'un d'autre » Pierre Dac
« Je n'ai jamais lâché prise !» Claude François
« Un économiste est un expert qui saura demain pourquoi ce qu'il avait prédit hier ne s'est pas produit aujourd'hui. » Laurence J. Peter
Pontorson50
Pontorson50
Niveau 10

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 7 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Pontorson50 Lun 4 Mai 2020 - 14:52
@ernya a écrit:
@Pontorson50 a écrit:
@VanGogh59 a écrit:
@Pontorson50 a écrit:

La plainte des 300 maires (et d'autres) semble davantage porter sur l'absence de délais que sur l'opportunité ou non de rouvrir. Or pour les collèges, c'est au au mieux le 18, et sans doute en juin pour les "rouges".

De plus, ils pensent sans doute qu'on s'en tiendra à une demi-charge ; attention si les 4°/3° débarquent en juin (cas où le virus serait totalement éteint), alors que on manquera de profs, ce serait intenable, surtout en été.
Cet argument tient pour les maires mais pas pour les présidents de région. Les lycées vont ouvrir plus tardivement que les collèges mais pourtant les présidents de région sont sur le front...

Exact mais d'une part les lycées ce serait à pleine charge d'emblée, sans entraînement, et d'autre part c'est d'un fonctionnement ordinaire déjà très complexe, infiniment plus qu'un collège.
Qui a dit que ce serait pleine charge d'emblée ? Ils parlaient bien de privilégier si retour au lycée il y a les pro, non ? 
Et puis comme le lycée est au mieux en juin ils ont le temps de dire semaine 1, c'est seconde, semaine 2, c'est... etc.

Quand il reste 5 semaines (même pas), la reprise progressive passe moins bien. Surtout, si reprise sur site des lycées il y avait, ce serait uniquement sans aucun rebond viral en mai, dans ce cas, on s'approcherait de l'eau pour le bain beaucoup plus aisément si on a vu quelqu'un à l'eau se porter pas mal. Et les discours prudents sur "les LP d'abord" seraient loin. Sauf que ça resterait un casse-tête logistique et coûteux pour les présidents de région pour à peine un mois, et ils ont à ce titre intérêt à dire non maintenant, à prendre date.
avatar
eleonore69
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 7 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par eleonore69 Lun 4 Mai 2020 - 15:14
Chez nous, on a reçu les décisions ce matin (lycée) :
du 2 au 13 juin uniquement les 1ères en français + les terminales qui ont moins de 10 de moyenne.
Ensuite il y a les concours des prépas donc c'est terminé pour le secondaire.
Winmar
Winmar
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 7 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Winmar Lun 4 Mai 2020 - 15:21
@Honchamp a écrit:Je viens de faire l'exégèse du protocole pour mes collègues. Voilà ce que j'en comprends.
Le masque n'est pas exigible dans la plupart des situations.

Les extraits du protocole sont ci-dessous .
Ce que je comprends est que le port du masque n'est pas obligatoire si les "1 mètre" sont respectés.
Si l'établissement considère que les "1 mètre" sont respectés, exemple, par la disposition des salles de classe, il n'est  pas obligatoire.
Les "1 mètre", comme je dis, ce sont les fameuses règles de distanciation.
Soyez attentifs aux "recommandent", "risque de", "élèves qui le souhaitent". J'ai mis en italique ce qui me heurte.
Bref, je n'y vois aucun caractère d'obligation pour un élève qui ne le souhaite pas ou dont les parents n'en ont pas, puisque le collège est censé assurer "les 1 mètre. ".

C'est très jésuite, leur truc. On ne fait pas l'ENA pour rien.

Page 5 du protocole :
"La règle de distanciation physique, dont le principe est le respect d’une distance minimale d’un mètre entre chaque personne, permet d’éviter les contacts directs, une
contamination respiratoire et/ou par gouttelettes.
L’organisation mise en place dans les établissements doit permettre de décliner ce principe dans tous les contextes et tous les espaces (arrivée et abords de l’établissement, récréation, couloirs, préau, restauration scolaire, sanitaires, etc.).

Page 7 du protocole : le port du masque
"Pour les personnels
Les autorités sanitaires recommandent le port du masque anti-projection, également appelé masque « grand public ». Le ministère de l’éducation nationale mettra donc à disposition de ses agents en contact direct avec les élèves au sein des établissements des masques dits « grand public » de catégorie 1 à raison de deux masques par jour de présence dans les établissements.
Le port d’un masque « grand public » est obligatoire dans toutes les situations où les règles de distanciation risquent de ne pas être respectées. C’est notamment le cas des personnels intervenant auprès d’élèves à besoins éducatifs particuliers, pendant la circulation au sein de la classe ou de l’établissement, ou encore pendant la récréation). Il est recommandé dans toutes les autres situations.
Il appartient à chaque employeur, et notamment aux collectivités territoriales, de fournir en masques ses personnels en contact direct avec les élèves ainsi que les personnels d’entretien et de restauration.
Pour les élèves
Le port du masque « grand public » est obligatoire dans toutes les situations où le respect des règles de distanciation risque de ne pas être respecté.
L’avis du médecin référent déterminera les conditions du port du masque pour les élèves présentant des pathologies.
Il appartiendra aux parents de fournir des masques à leurs enfants lorsque les masques seront accessibles aisément à l’ensemble de la population.
Dans l’attente, le ministère de l’éducation nationale et de la jeunesse dote chaque collège et lycée en masques, de même qualité que ceux mis à la disposition des enseignants (masques « grand public » de catégorie 1) afin qu’ils puissent être fournis aux élèves qui le souhaitent ou doivent en être équipés et qui peuvent l’utiliser à bon escient"

Fin des extraits.

Bon, tout ça, ça m'empêche de bosser, je me mets en faute, là.... Very Happy

C'est de la gestion fine de pénurie !
On pourrait en sourire si  la situation n'était pas grave. Le gouvernement tente visiblement de masquer  les lacunes de l’État  mises au jour par la décision présidentielle.


Dernière édition par Danska le Lun 4 Mai 2020 - 15:41, édité 1 fois (Raison : citation corrigée)
Occitane sur ciel
Occitane sur ciel
Niveau 6

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 7 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Occitane sur ciel Lun 4 Mai 2020 - 15:27
Pour l'Occitanie, la présidente de région est favorable à une reprise des lycées, et souhaite qu'elle se fasse le plus tôt possible pour les jeunes en difficultés.

Carole Delga a écrit:La rentrée est repoussée à fin mai pour les lycées au plus tôt, il faut qu'on ait ce temps mis à profit pour permettre que le mois de juin soit un mois pour donner une chance aux jeunes qui ont décroché, pour qu'ils puissent acquérir des connaissances et retrouvent l'habitude d'aller au lycée. Parce que s'il n'y a pas du tout de reprise, cela veut dire que des lycéens pendant six mois n'auront pas fréquenté un établissement scolaire et c'est très préjudiciable, en particulier pour les jeunes qui ont des difficultés scolaires. (...)

Je pense que dans les lycées nous aurions pu commencer à accueillir les jeunes qui ont des difficultés scolaires. Cela aurait pu être établi établissement par établissement et sur la base du volontariat pour les parents qui souhaitent des cours en présentiel.(...)
C'est une reprise progressive, en douceur. Il faut être dans la responsabilité, en portant des masques dans les transports et la Région a commandé des masques pour que mi-mai chaque usager des transports en Occitanie ait un masque. Et il faut respecter les gestes barrières. La bataille contre le virus n'est pas terminée ! Un masque ne protège pas de tout mais il faut encore beaucoup de personnes en télétravail et limiter les déplacements. Le temps des vacances n'est pas encore venu !  "

https://www.francebleu.fr/infos/politique/carole-delga-1588088607


Dernière édition par Occitane sur ciel le Lun 4 Mai 2020 - 15:33, édité 2 fois
avatar
Enaeco
Expert

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 7 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Enaeco Lun 4 Mai 2020 - 15:27
@Winmar a écrit:

C'est de la gestion fine de pénurie !
On pourrait en sourire si  la situation n'était pas grave. Le gouvernement tente visiblement de masquer  les lacunes de l’État  mises au jour par la décision présidentielle.

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 7 437980826
Danska
Danska
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 7 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Danska Lun 4 Mai 2020 - 15:39
@eleonore69 a écrit:Chez nous, on a reçu les décisions ce matin  (lycée) :
du 2 au 13 juin uniquement les 1ères en français + les terminales qui ont moins de 10 de moyenne.
Ensuite il y a les concours des prépas donc c'est terminé pour le secondaire.

Je ne comprends pas, comment un CDE en lycée peut-il déjà savoir quand et comment son établissement rouvre alors qu'on n'a aucune directive à l'échelle nationale ? heu
maldoror1
maldoror1
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 7 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par maldoror1 Lun 4 Mai 2020 - 15:55
@Danska a écrit:
@eleonore69 a écrit:Chez nous, on a reçu les décisions ce matin  (lycée) :
du 2 au 13 juin uniquement les 1ères en français + les terminales qui ont moins de 10 de moyenne.
Ensuite il y a les concours des prépas donc c'est terminé pour le secondaire.

Je ne comprends pas, comment un CDE en lycée peut-il déjà savoir quand et comment son établissement rouvre alors qu'on n'a aucune directive à l'échelle nationale ? heu
Je partage ton étonnement Danska ! Je suis en lycée et je n'ai pour l'instant aucune nouvelle... Ton CDE a-t-il évoqué les conditions d'accueil de ces élèves Eleonore ?

_________________
" Le monde a commencé sans l'homme et finira sans lui". Lévi-Strauss
roxanne
roxanne
Prophète

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 7 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par roxanne Lun 4 Mai 2020 - 15:59
@maldoror1 a écrit:
@Danska a écrit:
@eleonore69 a écrit:Chez nous, on a reçu les décisions ce matin  (lycée) :
du 2 au 13 juin uniquement les 1ères en français + les terminales qui ont moins de 10 de moyenne.
Ensuite il y a les concours des prépas donc c'est terminé pour le secondaire.

Je ne comprends pas, comment un CDE en lycée peut-il déjà savoir quand et comment son établissement rouvre alors qu'on n'a aucune directive à l'échelle nationale ? heu
Je partage ton étonnement Danska ! Je suis en lycée et je n'ai pour l'instant aucune nouvelle... Ton CDE a-t-il évoqué les conditions d'accueil de ces élèves Eleonore ?
Nous, on nous a demandé qui serait volontaire mais pour 8 heures seulement. Tout en rappelant que ça reste conditionné au gouvernement.
avatar
Flo44
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 7 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Flo44 Lun 4 Mai 2020 - 16:03
Bon, il semblerait que les enseignants doivent assurer le présentiel ET le distanciel pour les 4ème et 3ème. Donc pas de distanciel sur les 6ème et 5ème (on remplit juste le cahier de textes).
On a soulevé le problème des élèves qui ne pourraient pas venir, et qui n'auront du coup pas le même niveau d'explications (en mathématiques, la différence est énorme, à part les très bons élèves, il est rare qu'ils arrivent à rattraper leurs absences...). Et le problème des classes virtuelles à faire au collège plutôt que chez nous selon l'emploi du temps... il paraît que c'est possible. Ben non, pour moi ça ne l'est pas car je n'ai jamais réussi à connecter mon portable personnel au réseau du collège... Les ordinateurs du collège n'ont pas de webcam, et même si je prenais un des portables réservés aux élèves, j'ai beaucoup d'outils sur mon poste de travail qui ne sont pas présents au collège, ou qui fonctionnent très mal, ce qui rend la classe virtuelle inopérante (geogebra est d'une lenteur abyssale, Citrix plante régulièrement, il n'y a pas d'outil pratique de capture d'écran, pas les polices de caractères qui me permettent d'insérer des symboles mathématiques dans LibreOffice sans la lourdeur des formules, pas l'intégration des formules dans Impress, etc...)
On n'a aucune visibilité, ni sur les personnels qui seront absents, ni sur la proportion d'élèves qui veulent venir. On aura des masques (combien? mystère) et du gel hydroalcoolique (combien?). Et aucune information sur la procédure à suivre si on est à risque.
Dire que dans ma vie d'avant je trouvais qu'on n'anticipait pas assez Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 7 3795679266
Danska
Danska
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 7 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Danska Lun 4 Mai 2020 - 16:04
@maldoror1 a écrit:
@Danska a écrit:
@eleonore69 a écrit:Chez nous, on a reçu les décisions ce matin  (lycée) :
du 2 au 13 juin uniquement les 1ères en français + les terminales qui ont moins de 10 de moyenne.
Ensuite il y a les concours des prépas donc c'est terminé pour le secondaire.

Je ne comprends pas, comment un CDE en lycée peut-il déjà savoir quand et comment son établissement rouvre alors qu'on n'a aucune directive à l'échelle nationale ? heu
Je partage ton étonnement Danska ! Je suis en lycée et je n'ai pour l'instant aucune nouvelle... Ton CDE a-t-il évoqué les conditions d'accueil de ces élèves Eleonore ?

Aucune nouvelle ici non plus pour la partie lycée (je suis en cité scolaire) ; et je ne vois pas bien l'intérêt de prévoir un accueil pour les terminales qui ont moins de 10 de moyenne tant qu'on ne sait rien des modalités de rattrapage (oral ou pas, juillet, septembre ou un autre moment, oral allégé ou "normal", etc.), surtout en sachant que les notes sont finies pour cette année, en lycée. Et pourquoi tout arrêter au 13 juin et non au 4 juillet ?
Firefly
Firefly
Niveau 9

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 7 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Firefly Lun 4 Mai 2020 - 16:12
@VinZT a écrit:

Scène presque authentique, lors d'un brainstorming, dans un bureau de la rue de Grenelle.

Techno 1 : Cette histoire de masques pour les profs et collégiens, ça va être compliqué …
Techno 2 : Mais pourquoi fournir gratuitement des masques — qu'on est pas fichus de trouver — alors que les profs peuvent les acheter chez Auchan ? Ils ont l'habitude d'acheter leurs outils de travail, non ? Et puis, au cas où ça part en quenouille, la responsabilité en incomberait au personnel qui n'a pas su s'équiper.
Chef de bureau : M. Techno 2, vous êtes décidément brillant et promu à un bel avenir, j'en parlerai au Ministre.
Techno 2 : Bah, merci Monsieur, mais vous savez, mettre en place des directives inapplicables sur le terrain, c'est un peu la base du métier, je n'ai pas grand mérite.

Il n'y en avait pas à Auchan ce matin Razz abi

Sinon:

Edouard Philippe présente son plan de déconfinement devant le Sénat a écrit:15h13 : La fermeture des écoles, une « catastrophe » pour les enfants vulnérables

La fermeture des écoles « est une catastrophe pour les plus vulnérables des enfants et des adolescents » et le décrochage scolaire « probablement une bombe à retardement », a souligné le Premier ministre.

« Cinq mois de décrochage scolaire, pour des dizaines de milliers de jeunes, c’est probablement une bombe à retardement », a insisté Edouard Philippe, en rappelant le plan de « réouverture très progressive des maternelles et de l’école élémentaire à compter du 11 mai, partout sur le territoire et sur la base du volontariat », et à partir du 18 mai pour des collèges dans les départements en vert, peu touchés par le virus.

15h03 : Le masque obligatoire pour les collégiens si la distanciation ne peut être respectée

Le masque ne sera finalement obligatoire pour les collégiens que si les règles de distanciation sociale ne peuvent être respectées, a indiqué lundi le Premier ministre devant le Sénat. « Nous fournirons des masques au personnel de l’Education nationale et aux collégiens. Pour ces derniers, le masque sera obligatoire quand les règles de distanciation sociale risquent de ne pas être respectées », a-t-il déclaré.

Source : Live de 20 minutes


Dernière édition par Firefly le Lun 4 Mai 2020 - 16:22, édité 1 fois
Honchamp
Honchamp
Esprit éclairé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 7 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Honchamp Lun 4 Mai 2020 - 16:18
Donc , dixit Edouard Philippe au sénat, si le fameux "mètre" de distanciation est soi-disant respecté, pas de masques obligatoires!
C'est bien ça.
Bon, chers collègues de Neo, j'arrête avec le masque...
En tout cas, vous pourrez attester (ou mes interventions) que cela m'obsède si je dois prouver que je "vais mal".

Very Happy  Very Happy  Very Happy  Very Happy  Very Happy  Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 7 4164172953  Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 7 3046774911

_________________
"Tu verras bien qu'il n'y aura pas que moi, assise par terre comme ça.."
henriette
henriette
Médiateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 7 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par henriette Lun 4 Mai 2020 - 16:19
Firefly, c'est la deuxième fois aujourd'hui que tu ne donnes pas de vrai lien. Merci d'éditer ton message pour l'ajouter.

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum