Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Madame_Prof
Empereur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 19 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Madame_Prof Mar 5 Mai 2020 - 20:31
@LadKlima a écrit:C'est à partir de jeudi qu'il doit y avoir une carte avec le troisième indicateur ? C'est lequel déjà : capacité à tester ?

Enfin, au départ, ça devait être immédiatement 3 indicateurs et seulement du vert et du rouge...

Je sens qu'il va y avoir des passages au vert douteux...
pseudo-intello
pseudo-intello
Expert spécialisé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 19 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par pseudo-intello Mar 5 Mai 2020 - 20:35
@Enaeco a écrit:Quand on voit la baisse régulière des consultations pour suspicion de covid et mécaniquement la baisse régulière de l'occupation des lits de réa, oui, on va rapidement passer en vert.

En même temps, c'est plutôt bon signe de savoir que les gens sont maintenant faiblement touchés (et heureusement, après 2 mois de confinement !)

... sauf que quand on ne teste pas forcément les gens, les chiffres, on leur fait raconter ce qu'on veut.

Il y a moins de lits occupés en réa, mais plus que d'habitude quand même, d'autant plus que les soignants ont un réel besoin de souffler avant une éventuelle deuxième vague.

330 décès comptabilisés aujourd’hui, donc autant que quand la décision de fermes les établissements scolaires a été prise.


Dernière édition par pseudo-intello le Mar 5 Mai 2020 - 20:38, édité 1 fois
Honchamp
Honchamp
Esprit éclairé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 19 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Honchamp Mar 5 Mai 2020 - 20:36
CHSCT départemental. Reçu un CR syndical.
Pas grand chose de nouveau.

- Les profs peuvent ne pas revenir en présentiel, pour cause de pathologies reconnues, ou raisons psychologiques/stress.
Pour tous ces cas : attestation du médecin, sans qu'il soit mentionné la pathologie, à envoyer à l'étabmt et au médecin du rectorat.

- Donc, l'état psychologique (c'est moi qui formule ainsi) est bien un cas de non-retour devant élèves, comme avait dit JM Blanquer au SNALC.
Mais Blanquer avait parlé de déclaration sur l'honneur.
Là, c'est attestation médicale.

(Ces attestations, d'ailleurs, qu'est-ce qu'elles vont devenir ? Est-ce qu'un jour , la "fragilité psychologique" de quelqu'un ne pourrait pas se retourner contre lui, dans le cas du PPCR, ou si la personne postule à une mission quelconque... ? )

- Les masques. Pas obligatoires si le fameux mètre de distanciation est respecté.



Autre chose : un membre de ma famille est dans un collège-lycée privé du 93.
Le chef a organisé la rentrée des 6èmes et 5èmes pour le 18 mai.
Je m'interroge : le 93 est en zone rouge, et devrait le rester... Ou bien , si le 93 passe en vert,  il y aura eu miracle...
Si zone rouge, reprise fin mai pour les collèges, non ?
Ou bien le privé a-t-il le droit de déroger à la règle commune ?

_________________
"Tu verras bien qu'il n'y aura pas que moi, assise par terre comme ça.."
avatar
mgb35
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 19 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par mgb35 Mar 5 Mai 2020 - 20:38
Tu en as pas marre de voir toujours le mauvais côté des choses... L'épidémie régresse c'est incontestable. Il n'y a pas de chiffres manipulés. Ils sont disponibles en open sources si tu veux.
Madame_Prof
Madame_Prof
Empereur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 19 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Madame_Prof Mar 5 Mai 2020 - 20:41
@Honchamp a écrit:CHSCT départemental. Reçu un CR syndical.
Pas grand chose de nouveau.

- Les profs peuvent ne pas revenir en présentiel, pour cause de pathologies reconnues, ou raisons psychologiques/stress.
Pour tous ces cas : attestation du médecin, sans qu'il soit mentionné la pathologie, à envoyer à l'étabmt et au médecin du rectorat.

- Donc, l'état psychologique (c'est moi qui formule ainsi) est bien un cas de non-retour devant élèves, comme avait dit JM Blanquer au SNALC.
Mais Blanquer avait parlé de déclaration sur l'honneur.
Là, c'est attestation médicale.

(Ces attestations, d'ailleurs, qu'est-ce qu'elles vont devenir ? Est-ce qu'un jour , la "fragilité psychologique" de quelqu'un ne pourrait pas se retourner contre lui, dans le cas du PPCR, ou si la personne postule à une mission quelconque... ? )

- Les masques. Pas obligatoires si le fameux mètre de distanciation est respecté.



Autre chose : un membre de ma famille est dans un collège-lycée privé du 93.
Le chef a organisé la rentrée des 6èmes et 5èmes pour le 18 mai.
Je m'interroge : le 93 est en zone rouge, et devrait le rester... Ou bien , si le 93 passe en vert,  il y aura eu miracle...
Si zone rouge, reprise fin mai pour les collèges, non ?
Ou bien le privé a-t-il le droit de déroger à la règle commune ?

Si l'Ile-de-France bascule en vert jeudi, ce sera scandaleux...

Je sais pas pour le privé.

Leur histoire de "masques seulement si distanciation sociale non respectée", ça me rend dingue. A tout instant il y a risque de rupture de la distance !!! Ils ont déjà visité un établissement ? Grrrr.

_________________
2017-2021 - 10ème établissement, en poste fixe ! Et, militante (encore, malgré tout...) ! 
2013-2017 - TZR en expérimentation au gré des établissements, et militante ! 
2012-2013 - Année de stage en collège
Paleoprof
Paleoprof
Fidèle du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 19 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Paleoprof Mar 5 Mai 2020 - 20:42
@mgb35 a écrit:Tu en as pas marre de voir toujours le mauvais côté des choses... L'épidémie régresse c'est incontestable. Il n'y a pas de chiffres manipulés. Ils sont disponibles en open sources si tu veux.

C'est de l'humour, n'est-ce pas? Parce que moi je ne vois pas de régression dans ce diagramme en bâton, tout au plus un éventuel début de commencement de stabilisation. Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 19 Captur11

_________________
Je construis ma suite...... pingouin     Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 19 3201648960   pingouin
Honchamp
Honchamp
Esprit éclairé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 19 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Honchamp Mar 5 Mai 2020 - 20:44
@mgb35 a écrit:Tu en as pas marre de voir toujours le mauvais côté des choses... L'épidémie régresse c'est incontestable. Il n'y a pas de chiffres manipulés. Ils sont disponibles en open sources si tu veux.

C'est de l'humour ? Auquel cas, utilise un smiley !

Si ce n'est pas de l'humour, explique moi...
Le 93 passe dans les médias pour un département très à risque..
Donc, si ce n'est plus le cas tant mieux...
ça m'étonne, c'est tout !!!

Et si toute l'ile de France passe au vert , tant mieux aussi.
Mais cela ne colle pas avec les discours de médecins qui craignent un redémarrage des cas, ni avec les craintes de Valérie Pécresse...
D'où mon étonnement.

Explique-nous, cela nous fera avancer !

(Paleoprof m'a devancée)

_________________
"Tu verras bien qu'il n'y aura pas que moi, assise par terre comme ça.."
avatar
mgb35
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 19 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par mgb35 Mar 5 Mai 2020 - 20:49
@Paleoprof a écrit:
@mgb35 a écrit:Tu en as pas marre de voir toujours le mauvais côté des choses... L'épidémie régresse c'est incontestable. Il n'y a pas de chiffres manipulés. Ils sont disponibles en open sources si tu veux.

C'est de l'humour, n'est-ce pas? Parce que moi je ne vois pas de régression dans ce diagramme en bâton, tout au plus un éventuel début de commencement de stabilisation. Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 19 Captur11
Mazette ! Ce diagramme est en cumulé ! Il ne peut pas baisser... 
Le nombre de morts est passé sur une moyenne de 7 jours de plus de 500 morts par jour à moins de 200 en 4 semaines.
L'épidémie recule...

Edit : Honchamp, ce message ne t'était pas destiné. Je m'adressais à pseudo-intello. J'aurai dû citer, désolé.


Dernière édition par mgb35 le Mar 5 Mai 2020 - 20:52, édité 1 fois
LadKlima
LadKlima
Niveau 10

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 19 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par LadKlima Mar 5 Mai 2020 - 20:51
@Paleoprof a écrit:
@mgb35 a écrit:Tu en as pas marre de voir toujours le mauvais côté des choses... L'épidémie régresse c'est incontestable. Il n'y a pas de chiffres manipulés. Ils sont disponibles en open sources si tu veux.

C'est de l'humour, n'est-ce pas? Parce que moi je ne vois pas de régression dans ce diagramme en bâton, tout au plus un éventuel début de commencement de stabilisation. Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 19 Captur11

ça ne saute peut être pas aux yeux directement avec ce graphique, mais le "nombre de cas détecté" ne pourra pas diminué, et s'il se stabilise cela signifie qu'il y a de moins en moins de nouveaux cas donc que l'épidémie en France régresse, en effet. Et heureusement. Pour que ce soit plus parlant il vaut mieux utiliser des graphiques qui mettent en avant un effectif et non un cumul, par exemple le nombre de personnes en réanimation. (Pour le nombre de décès, c'est également un cumul ici non ?)
anthinéa
anthinéa
Guide spirituel

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 19 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par anthinéa Mar 5 Mai 2020 - 20:51
@Honchamp a écrit:CHSCT départemental. Reçu un CR syndical.
Pas grand chose de nouveau.

- Les profs peuvent ne pas revenir en présentiel, pour cause de pathologies reconnues, ou raisons psychologiques/stress.
Pour tous ces cas : attestation du médecin, sans qu'il soit mentionné la pathologie, à envoyer à l'étabmt et au médecin du rectorat.

- Donc, l'état psychologique (c'est moi qui formule ainsi) est bien un cas de non-retour devant élèves, comme avait dit JM Blanquer au SNALC.
Mais Blanquer avait parlé de déclaration sur l'honneur.
Là, c'est attestation médicale.

(Ces attestations, d'ailleurs, qu'est-ce qu'elles vont devenir ? Est-ce qu'un jour , la "fragilité psychologique" de quelqu'un ne pourrait pas se retourner contre lui, dans le cas du PPCR, ou si la personne postule à une mission quelconque... ? )

- Les masques. Pas obligatoires si le fameux mètre de distanciation est respecté.



Autre chose : un membre de ma famille est dans un collège-lycée privé du 93.
Le chef a organisé la rentrée des 6èmes et 5èmes pour le 18 mai.
Je m'interroge : le 93 est en zone rouge, et devrait le rester... Ou bien , si le 93 passe en vert,  il y aura eu miracle...
Si zone rouge, reprise fin mai pour les collèges, non ?
Ou bien le privé a-t-il le droit de déroger à la règle commune ?

Ça ça me fait mourir de rire.
J’ai envoyé mon certificat au médecin du rectorat et il s’en fiche 😂
Il m’a répondu d’aller voir mon médecin et de contacter mon chef.
pseudo-intello
pseudo-intello
Expert spécialisé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 19 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par pseudo-intello Mar 5 Mai 2020 - 20:55
Heureusement, qu'elle recule, ça fait deux mois qu'on reste à la maison ! Je trouve que ça recule lentement, et que quand on commence à toucher le bon bout, ce n'est pas le moment de lâcher.

Quant aux chiffres, on en fait effectivement ce qu'on veut, à partir du moment où la politique est celle d'éviter de tester (nombreux témoignages en ce sens), oui, on peut avoir des chiffres bes, qui reflètent ou non la réalité (on n'en sait rien, puisqu'on ne teste pas).
avatar
Enaeco
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 19 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Enaeco Mar 5 Mai 2020 - 20:56
@Paleoprof a écrit:
@mgb35 a écrit:Tu en as pas marre de voir toujours le mauvais côté des choses... L'épidémie régresse c'est incontestable. Il n'y a pas de chiffres manipulés. Ils sont disponibles en open sources si tu veux.

C'est de l'humour, n'est-ce pas? Parce que moi je ne vois pas de régression dans ce diagramme en bâton, tout au plus un éventuel début de commencement de stabilisation.

C'est sur que si tu t'attends à voir une diminution du cumul de décès...ça n'arrivera pas...
Les morts ne feront que s'ajouter, un bâton ne sera jamais plus petits que celui de la veille...


Voila ce que donne le cumul des décès de la semaine écoulée, chaque lundi, en France,  chiffres OMS.
Ca me semble quand même parlant...

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 19 Graph211


Dernière édition par Enaeco le Mar 5 Mai 2020 - 20:59, édité 1 fois
Honchamp
Honchamp
Esprit éclairé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 19 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Honchamp Mar 5 Mai 2020 - 20:56
@mgb35 : pas de problème... Merci.

_________________
"Tu verras bien qu'il n'y aura pas que moi, assise par terre comme ça.."
LadKlima
LadKlima
Niveau 10

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 19 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par LadKlima Mar 5 Mai 2020 - 21:00
Très parlant aussi, le nombre de décès journaliers en France :
Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 19 Img_2012
avatar
Enaeco
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 19 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Enaeco Mar 5 Mai 2020 - 21:02
Oui c'est l'idée de mon graphique, lissé sur 7 jours.

Ne pas oublier l'inertie de ces chiffres.

Si on brisait toutes les règles demain et replongeait dans une nouvelle vague, on aurait encore 15 jours devant nous pour sauter de joie devant nos stats qui n'en finissent plus de chuter.
Leclochard
Leclochard
Empereur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 19 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Leclochard Mar 5 Mai 2020 - 21:07
@Pontorson50 a écrit:
@Leclochard a écrit:
@Pontorson50 a écrit:La phrase clef de tout, c'est "dans la vie d'un enfant, rester deux mois à la maison, c'est très traumatisant", c'est parce qu'une bonne partie de la population et des profs pense cela, dit cela, diffuse cela que nous allons devoir reprendre avant septembre. Là dessus, il a été malheureusement très bon.

Pourtant il fallait rajouter "dans certaines situations pour lesquelles il faut donner accès à l'école". Situations que Philippe évaluait hier à "quelques dizaines de milliers" de victimes la bombe à retardement. Et donc rouvrir pour ces élèves-là soit quelques centaines de milliers voire un ou deux millions.

C'est parce que l'école est dotée de pouvoirs sans limites que nous allons reprendre, dans des conditions contraires au fameux "bon sens" qu'il nous a sorti. Ou les enfants ne risquent rien, et ce bunker est dément psychiquement, ou les écoles doivent attendre comme l'ont fait les pays qui ont réussi et dont aucun n'est en Europe.


On joue sur les mots: ce n'est pas l'absence d'école qui est traumatisant ou qui met en danger les élèves, c'est le confinement lui-même. Il y a des enfants, je ne dis pas des élèves, qui sortiront amochés, traumatisés, voire démolis par ce confinement. C'est certain. Je lisais un article du Ouest- France où il détaillait les conséquences -hélas- prévisibles: sévices sexuels, violence verbale et physique, surexposition aux écrans. Il aurait pu ajouter "alimentation déséquilibrée" ou "privation de repas".

Je ne dis pas autre chose. Mais je ne confonds pas une situation délétère pour certains enfants avec la situation de tous les enfants. Il y a même (horreur!) pas mal de familles qui vont garder plutôt un bon souvenir du confinement, celui d'avoir enfin pu revoir ses parents ou ses enfants plus que d'habitude (deux mois de suite payés ainsi, c'est pas commun pour les parents non profs). Et ce quelle que soit la taille du logement, tout comme dans certaines demeures cossues ça s'est néanmoins très mal passé.

Quant à la télé, gros souci sanitaire et mental magistralement mis au jour par Desmurget, elle aura pour une fois été visionnée en partie en famille plutôt qu'avant ou après l'école en attendant papa/maman.

Je pense comme toi. Le confinement restera une expérience pas trop mauvaise (la vie de mes parents retraités n'a guère changé) et même positive pour beaucoup, notamment les collègues (salaire garanti, liberté de s'organiser, pas de pression sur le boulot, pas d'élèves à gérer...)
Est-ce une bonne façon de juger que d'éviter de penser aux pires conséquences ? Je suis resté sans voix en lisant le message où on compare les enfants qui subissent des sévices sexuels et les enfants de soignants traumatisés par des interdits qu'on leur impose en classe. Je me demande encore si c'était de l'humour... déplacé.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
Sibylle
Sibylle
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 19 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Sibylle Mar 5 Mai 2020 - 21:15
Peut-être qu'il pourrait y avoir un topic spécifique éventuellement avec un sondage sur les écoles primaires qui vont reprendre ou non la semaine prochaine.

Dans notre gros village : une très grande majorité de parents contre la reprise, enseignants majoritairement ou à l'unanimité (selon l'école) contre la reprise bref écoles qui resteront fermées par arrêté municipal avec le constat commun entre enseignants et services municipaux "de l’extrême difficulté, et même impossibilité pour certains points, d’application dans un délai aussi court du protocole sanitaire de 63 pages fourni par l’Etat".
Paleoprof
Paleoprof
Fidèle du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 19 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Paleoprof Mar 5 Mai 2020 - 21:18
Alors oui, c'est pas très lisible d'avoir mis un diagramme cumulatif en illustration. C'est même assez nul. Mea maxima culpa.
En ce qui concerne le département de Seine-Saint-Denis, puisque c'est celui cité par Honchamp : au 4 mai, on voit quand même une nouvelle hausse (données Santé Publique France, compilées par département sur le site du Parisien): ici, ce n'est pas du cumulatif.

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 19 Captur12
Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 19 Captur13


D'une façon plus générale, Les valeurs du R0 sont en hausse depuis que le mot "déconfinement" a été évoqué dans les médias :
Le Parisien du 2 mai a écrit:"Le fameux R0, le facteur de reproduction du virus, qui était descendu à 0,5, est aujourd'hui remonté à 0,6", a indiqué samedi 2 mai au Parisien Olivier Véran.
.
Cela ne me rassure pas sur l'évolution de l'épidémie, surtout si l'état fait du forcing pour passer les départements au vert.

_________________
Je construis ma suite...... pingouin     Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 19 3201648960   pingouin
Pat B
Pat B
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 19 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Pat B Mar 5 Mai 2020 - 21:31
@Paleoprof a écrit:Alors oui, c'est pas très lisible d'avoir mis un diagramme cumulatif en illustration. C'est même assez nul. Mea maxima culpa.
En ce qui concerne le département de Seine-Saint-Denis, puisque c'est celui cité par Honchamp : au 4 mai, on voit quand même une nouvelle hausse (données Santé Publique France, compilées par département sur le site du Parisien): ici, ce n'est pas du cumulatif.

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 19 Captur12
Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 19 Captur13


D'une façon plus générale, Les valeurs du R0 sont en hausse depuis que le mot "déconfinement" a été évoqué dans les médias :
Le Parisien du 2 mai a écrit:"Le fameux R0, le facteur de reproduction du virus, qui était descendu à 0,5, est aujourd'hui remonté à 0,6", a indiqué samedi 2 mai au Parisien Olivier Véran.
.
Cela ne me rassure pas sur l'évolution de l'épidémie, surtout si l'état fait du forcing pour passer les départements au vert.
C'est facile de chercher à jouer la carte de la culpabilisation des individus... Ne serait-ce pas, plutôt, "depuis que beaucoup d'entreprises ont repris leur boulot"? (en présentiel, avec usage éventuel des transports en commun).

Je pense tout de même peu probable que les écoles rouvrent en région parisienne : le problème des transports en commun deviendrait insoluble...
avatar
FZ
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 19 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par FZ Mar 5 Mai 2020 - 21:35
@Pontorson50 a écrit:
@Danska a écrit:
@Pontorson50 a écrit:Dès le 11 les 13/25 ans sont dehors et désoeuvrés à la fois, aux portes de l'été. Et ça va faire mal, parce que contrairement  à juillet/août, pas de bars/restaurants, pas de centres de loisirs ni de MJC, pas de plages, pas de sports de salle ni de balle dehors, pas de boîtes de nuit, pas de festivals, beaucoup d'exams reportés...il ne reste, pour ceux qui ne savent pas gérer leur temps libre ou assumer le télétravail, que la vie de groupe, à se traîner soit dans l'immeuble ou à ses pieds  tapage nocturne à la clef, soit sur les places publiques du village la nuit, faute d'avoir les autres lieux festifs dispos pour dissiper une énergie bien bridée. En juillet, il y a à parier que l'étau sur les lieux de vie se desserrera plus vite qu'on ne croit rien qu'à cause de ça, mais juin sans études alors que c'est au contraire un mois avec échéances de boulot majeures pour cette tranche d'âges, ça peut dépoter.

Pour les collégiens, je ne peux pas dire, mais au lycée, les 5 % dont tu parles (chiffre à la louche) ne sont pas dans les établissements scolaires en juin, et ne le seront pas cette année non plus même si les lycées rouvrent ! Ton propos peut s'entendre, mais l'institution scolaire ne peut rien faire pour remédier à ce type de problème, pas en fin d'année scolaire en tout cas.

Je n'ai pas la solution, je pose le problème. Avec un président qui ne parle que de jeunesse en danger, il va y avoir du sport, mais pas chez le public dont il parle.
Les lycéens sont pour beaucoup en train de bûcher le bac en juin d'habitude. Là quasi aucun. Quant aux 4°/3°, ne pas se lever pour aller au boulot, c'est une vie à apprendre quand les petits et les adultes y retournent. Télétravailler sera beaucoup plus dur sans l'amical soutien des parents.
Avoir fermé les facs aura des conséquences là aussi.

Le plus sage serait non pas de rouvrir les lycées, en l'absence d'examens, ça c'est pour faire croire que le problème sera réglé, mais les lieux permettant de s'éclater un peu, il va bien falloir, eux, les rouvrir. Et on y viendra vite si le rebond viral n'est pas là. Il est clair que pour le moment les cas s'effondrent partout en Europe, quelles que soient les politiques menées d'ailleurs.

Je rappelle à toutes fins utiles que je reste hostile à la réouverture scolaire y compris si le virus est "out" tôt : inutile en ce cas de s'entraîner à appliquer un règlement dont même les EHPAD ne voudraient pas et rendre tout le monde plus ou moins cinglé pour rien.
Et rouvrir avec risque de réarmer le virus était tout aussi sot.

Mais la gestion d'un public qui a ses habitudes pour se défouler en été et n'a plus les endroits faits pour ça, et en plus n'a plus de travail contraint, les politiques vont y faire face pronto. Là aussi confiner c'était facile!


pour l'instant les structures d'accueil d'été ( centres de loisirs et autres) ont toutes les peines du monde à envisager leur fonctionnement cet été : comme ailleurs, manque d'info à CT et MT, énormément de contraintes d'accueil, pas de sessions BAFA donc pas de stagiaires, difficultés de recrutement et certainement surplus de demandes puisque pas de voyages à l'étranger ni de retour au pays possible.
Ça va être compliqué là aussi.
Paleoprof
Paleoprof
Fidèle du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 19 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Paleoprof Mar 5 Mai 2020 - 21:45
@Pat B a écrit:
@Paleoprof a écrit:Alors oui, c'est pas très lisible d'avoir mis un diagramme cumulatif en illustration. C'est même assez nul. Mea maxima culpa.
En ce qui concerne le département de Seine-Saint-Denis, puisque c'est celui cité par Honchamp : au 4 mai, on voit quand même une nouvelle hausse (données Santé Publique France, compilées par département sur le site du Parisien): ici, ce n'est pas du cumulatif.

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 19 Captur12
Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 19 Captur13


D'une façon plus générale, Les valeurs du R0 sont en hausse depuis que le mot "déconfinement" a été évoqué dans les médias :
Le Parisien du 2 mai a écrit:"Le fameux R0, le facteur de reproduction du virus, qui était descendu à 0,5, est aujourd'hui remonté à 0,6", a indiqué samedi 2 mai au Parisien Olivier Véran.
.
Cela ne me rassure pas sur l'évolution de l'épidémie, surtout si l'état fait du forcing pour passer les départements au vert.
C'est facile de chercher à jouer la carte de la culpabilisation des individus... Ne serait-ce pas, plutôt, "depuis que beaucoup d'entreprises ont repris leur boulot"? (en présentiel, avec usage éventuel des transports en commun).

Je pense tout de même peu probable que les écoles rouvrent en région parisienne : le problème des transports en commun deviendrait insoluble...


Oui certainement, tu as tout-à-fait raison. Mais : d'une part, je pense aussi que les gens font moins attention, sortent plus, par lassitude du confinement, par impression que le masque les protège de tout... D'autre part, je maintiens que cela ne me rassure pas sur l'après- 11 mai, lorsque tous les départements ou presque auront été mis au vert (à tort ou à raison).
Il y a quand même un double discours qui me perturbe: on déconfine ou pas, le 11 mai? Le message est complètement brouillé, alors qu'on voit bien que certains paramètres ne sont pas du tout stabilisés.

_________________
Je construis ma suite...... pingouin     Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 19 3201648960   pingouin
Dame Tartine
Dame Tartine
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 19 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Dame Tartine Mar 5 Mai 2020 - 21:47
@Paleoprof a écrit:Alors oui, c'est pas très lisible d'avoir mis un diagramme cumulatif en illustration. C'est même assez nul. Mea maxima culpa.
En ce qui concerne le département de Seine-Saint-Denis, puisque c'est celui cité par Honchamp : au 4 mai, on voit quand même une nouvelle hausse (données Santé Publique France, compilées par département sur le site du Parisien): ici, ce n'est pas du cumulatif.

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 19 Captur12
Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 19 Captur13

Sauf erreur de ma part, il y a toujours une hausse entre lundi et mardi en raison du rattrapage des chiffres car ceux des EHPAD ne remontent pas le week-end.

_________________
Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 19 964035751 J'peux pas, j'ai piscine ! Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 19 964035751
NLM76
NLM76
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 19 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par NLM76 Mar 5 Mai 2020 - 21:54
Bien sûr que ça décroît ! Et peut-être bien que ça va continuer. Je l'espère ! Mais si le déconfinement ne se fait pas rationnellement, on peut craindre raisonnablement que la courbe reparte très vite à la hausse. D'ailleurs, nous n'en sommes pas à 200 mais à 250 au moins, en lissant sur 3 ou 4 jours - les chiffres du 1er mai, du week-end étaient sous-évalués. Et la hausse des deux derniers jours n'est sans doute pas une vraie hausse, @Paleoprof.
Mais tant qu'on est au-dessus de 50 morts par jour, je ne pense pas que l'épidémie est maîtrisée. La stratégie de déconfinement doit être une stratégie qui continue à faire baisser le nombre d'infection, grâce à des procédures renforcées de prophylaxie : masques, distanciation sociale, tests, traçage, isolation - et de traitement.
C'est d'ailleurs un peu bizarre, le vocabulaire médical : dire qu'il n'y a pas de traitement du COVID est sans doute un abus de langage pour dire "pas de traitement curatif". Mais les traitements d'accompagnement sont des vrais traitements, et on peut raisonnablement penser qu'ils s'améliorent, permettent à davantage de gens d'échapper à la mort ou à des séquelles graves (j'ai entendu parler de traitements médicamenteux, mais aussi de procédures pour oxygéner les gens, de procédures de désinfection, de procédures pour éviter les maladies nosocomiales... peut-être enfin n'y aura-t-il plus de soignants porteurs du virus devant les malades...).
Mais on ne va pas descendre en dessous des 50 morts à partir de 200 morts par jour en rassemblant d'un coup des millions d'élèves par grappes de 15, sans masques, sans dépistage des super-contaminateurs que nous pouvons être. En tout cas c'est un risque qu'on peut raisonnablement estimer comme très élevé, me semble-t-il.
Autrement dit, au plan sanitaire, à ce jour, il pourrait être raisonnable d'envisager une ouverture des écoles le 25 mai ou plutôt le 1er juin. Mais là, on n'est pas prêts. A moins que d'un coup l'épidémie chute la semaine prochaine. Je n'y crois pas trop : le nombre d'admissions à l'hôpital ou en réa ne chute que d'environ 5% par jour, voire moins.


Dernière édition par NLM76 le Mar 5 Mai 2020 - 21:58, édité 1 fois

_________________
Pub:

Sites du grip :

  • http://instruire.fr
  • http://slecc.fr/GRIP.htm
  • https://grip-editions.fr

Mes « œuvres » complètes...

  • Bellum Gallicum, I
  • Amphitryon
  • Linguæ Latīnæ Libellus Prīmus
  • Dē amīcitiā
  • Premier cahier d'orthographe française: Homophones grammaticaux
  • Grammaire de la négation
  • Débat de Folie et d'Amour
  • Ab urbe conditā, I
  • www.lettresclassiques.fr

avatar
mgb35
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 19 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par mgb35 Mar 5 Mai 2020 - 21:57
@Dame Tartine a écrit:
@Paleoprof a écrit:Alors oui, c'est pas très lisible d'avoir mis un diagramme cumulatif en illustration. C'est même assez nul. Mea maxima culpa.
En ce qui concerne le département de Seine-Saint-Denis, puisque c'est celui cité par Honchamp : au 4 mai, on voit quand même une nouvelle hausse (données Santé Publique France, compilées par département sur le site du Parisien): ici, ce n'est pas du cumulatif.

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 19 Captur12
Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 19 Captur13

Sauf erreur de ma part, il y a toujours une hausse entre lundi et mardi en raison du rattrapage des chiffres car ceux des EHPAD ne remontent pas le week-end.
Tu as raison... Surtout cette semaine avec le week-end du 1er mai. C'est valable pour les hôpitaux aussi. D'où l'intérêt des moyennes hebdo.
avatar
mgb35
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 19 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par mgb35 Mar 5 Mai 2020 - 21:58
Un article plutôt rassurant :
https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/coronavirus-pas-de-deuxieme-vague-en-autriche-avec-le-debut-du-deconfinement-6825615
A Tuin
A Tuin
Sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 19 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par A Tuin Mar 5 Mai 2020 - 22:00
@Honchamp a écrit:

- Donc, l'état psychologique (c'est moi qui formule ainsi) est bien un cas de non-retour devant élèves, comme avait dit JM Blanquer au SNALC.
Mais Blanquer avait parlé de déclaration sur l'honneur.
Là, c'est attestation médicale.

(Ces attestations, d'ailleurs, qu'est-ce qu'elles vont devenir ? Est-ce qu'un jour , la "fragilité psychologique" de quelqu'un ne pourrait pas se retourner contre lui, dans le cas du PPCR, ou si la personne postule à une mission quelconque... ? ) ?

A mon sens, que veux-tu qu'on te réponde ?? On ne va pas se mentir, "fragilité" peut concerner des collègues que nous connaissons tous, qui ont besoin par périodes de souffler déjà par des arrêts plus ou moins longs parce qu'ils sont fatigués, usés, déprimés par exemple. Que veux-tu que quiconque aille leur dire pour leur trouver affaire ? Que la situation puisse leur être encore plus anxiogène en ce moment, c'est audible et compréhensible.

Quant à quelques autres, et j'en connais aussi, avec des médecins arrangeants, je ne doute pas qu'ils iront se montrer pour obtenir le fameux papier afin d'éviter d'aller travailler pour diverses raisons plus ou moins valables qui les regardent. Si pour ceux là la "fragilité" que tu évoques venait à être un frein pour des missions ultérieures quelconques, j'aurais alors tendance à répondre que c'est très bien, qu'il y a une justice. Là en gros ils vont aller se cacher pour être tranquilles, et les autres vont aller risquer de tomber éventuellement malades ? Qu'en a-t-on à faire des missions ultérieures ? Qu'elles aillent à des gens méritants, qui se donnent la peine et font au mieux avec un degré sain de moralité semblerait honorable.

Au final, la plupart des gens vont devoir retourner travailler quoi qu'il advienne. La moindre des choses qu'on pourrait être en droit d'attendre c'est que professeurs, et élèves soient munis de masques pour éviter la propagation du virus, et que tout soit fait d'un point de vue sanitaire pour protéger les gens au mieux.


Dernière édition par A Tuin le Mar 5 Mai 2020 - 22:03, édité 1 fois
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum