Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
A Tuin
Sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par A Tuin le Mar 5 Mai 2020 - 22:00
@Honchamp a écrit:

- Donc, l'état psychologique (c'est moi qui formule ainsi) est bien un cas de non-retour devant élèves, comme avait dit JM Blanquer au SNALC.
Mais Blanquer avait parlé de déclaration sur l'honneur.
Là, c'est attestation médicale.

(Ces attestations, d'ailleurs, qu'est-ce qu'elles vont devenir ? Est-ce qu'un jour , la "fragilité psychologique" de quelqu'un ne pourrait pas se retourner contre lui, dans le cas du PPCR, ou si la personne postule à une mission quelconque... ? ) ?

A mon sens, que veux-tu qu'on te réponde ?? On ne va pas se mentir, "fragilité" peut concerner des collègues que nous connaissons tous, qui ont besoin par périodes de souffler déjà par des arrêts plus ou moins longs parce qu'ils sont fatigués, usés, déprimés par exemple. Que veux-tu que quiconque aille leur dire pour leur trouver affaire ? Que la situation puisse leur être encore plus anxiogène en ce moment, c'est audible et compréhensible.

Quant à quelques autres, et j'en connais aussi, avec des médecins arrangeants, je ne doute pas qu'ils iront se montrer pour obtenir le fameux papier afin d'éviter d'aller travailler pour diverses raisons plus ou moins valables qui les regardent. Si pour ceux là la "fragilité" que tu évoques venait à être un frein pour des missions ultérieures quelconques, j'aurais alors tendance à répondre que c'est très bien, qu'il y a une justice. Là en gros ils vont aller se cacher pour être tranquilles, et les autres vont aller risquer de tomber éventuellement malades ? Qu'en a-t-on à faire des missions ultérieures ? Qu'elles aillent à des gens méritants, qui se donnent la peine et font au mieux avec un degré sain de moralité semblerait honorable.

Au final, la plupart des gens vont devoir retourner travailler quoi qu'il advienne. La moindre des choses qu'on pourrait être en droit d'attendre c'est que professeurs, et élèves soient munis de masques pour éviter la propagation du virus, et que tout soit fait d'un point de vue sanitaire pour protéger les gens au mieux.


Dernière édition par A Tuin le Mar 5 Mai 2020 - 22:03, édité 1 fois
Thalia de G
Thalia de G
Médiateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Thalia de G le Mar 5 Mai 2020 - 22:03
@mgb35, un extrait ou un bref résumé, stp ?

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
Soleil noir de mes rêves glacés.
Laotzi
Laotzi
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Laotzi le Mar 5 Mai 2020 - 22:04
@mgb35 a écrit:Un article plutôt rassurant :
https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/coronavirus-pas-de-deuxieme-vague-en-autriche-avec-le-debut-du-deconfinement-6825615

C'est quand même bien difficile de comparer la situation de l'Autriche, où le Covid a fait officiellement 600 morts (toujours moins de 30 par jour) et 15 000 cas testés, avec celle de la France et ses 25 000 morts. Qu'une vaguelette n'ait pas produit de deuxième vague pour le moment, en Autriche, soit. Mais ça ne dit pas grand chose de la situation française.

_________________
"Trouvez donc bon qu'au lieu de vous dire aussi, adieu comme autrefois, je vous dise, adieu comme à présent."
Paleoprof
Paleoprof
Fidèle du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Paleoprof le Mar 5 Mai 2020 - 22:05
Ah oui très juste j’avais oublié cette histoire de rattrapage des jours chômés.

_________________
Je construis ma suite...... pingouin     Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 3201648960   pingouin
Lefteris
Lefteris
Esprit sacré

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Lefteris le Mar 5 Mai 2020 - 22:06
@NLM76 a écrit:Bien sûr que ça décroît ! Et peut-être bien que ça va continuer. Je l'espère ! Mais si le déconfinement ne se fait pas rationnellement, on peut craindre raisonnablement que la courbe reparte très vite à la hausse. D'ailleurs, nous n'en sommes pas à 200 mais à 250 au moins, en lissant sur 3 ou 4 jours - les chiffres du 1er mai, du week-end étaient sous-évalués. Et la hausse des deux derniers jours n'est sans doute pas une vraie hausse, @Paleoprof.
Mais tant qu'on est au-dessus de 50 morts par jour, je ne pense pas que l'épidémie est maîtrisée. La stratégie de déconfinement doit être une stratégie qui continue à faire baisser le nombre d'infection, grâce à des procédures renforcées de prophylaxie : masques, distanciation sociale, tests, traçage, isolation - et de traitement.
C'est d'ailleurs un peu bizarre, le vocabulaire médical : dire qu'il n'y a pas de traitement du COVID est sans doute un abus de langage pour dire "pas de traitement curatif". Mais les traitements d'accompagnement sont des vrais traitements, et on peut raisonnablement penser qu'ils s'améliorent, permettent à davantage de gens d'échapper à la mort ou à des séquelles graves (j'ai entendu parler de traitements médicamenteux, mais aussi de procédures pour oxygéner les gens, de procédures de désinfection, de procédures pour éviter les maladies nosocomiales... peut-être enfin n'y aura-t-il plus de soignants porteurs du virus devant les malades...).
Mais on ne va pas descendre en dessous des 50 morts à partir de 200 morts par jour en rassemblant d'un coup des millions d'élèves par grappes de 15, sans masques, sans dépistage des super-contaminateurs que nous pouvons être. En tout cas c'est un risque qu'on peut raisonnablement estimer comme très élevé, me semble-t-il.
Autrement dit, au plan sanitaire, à ce jour, il pourrait être raisonnable d'envisager une ouverture des écoles le 25 mai ou plutôt le 1er juin. Mais là, on n'est pas prêts. A moins que d'un coup l'épidémie chute la semaine prochaine. Je n'y crois pas trop : le nombre d'admissions à l'hôpital ou en réa ne chute que d'environ 5% par jour, voire moins.
Il faut s'attendre à des morts supplémentaires, et en nombre proportionnellement important chez les enseignants, plus sujets statistiquement à la contamination du fait de leur âge (âge moyen supérieur à 41 ans, à risque à partir de 50 ans selon la médecine), et de la fréquentation d'individus multipliant les risques d'être porteurs asympotmatiques. Pour certains, c'était la dernière année d'enseignement. Déjà plusieurs morts, d'ailleurs, avant et pendant le confinement.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle par F. Robine.

Gallica Musa mihi est, fateor, quod nupta marito. Pro domina colitur Musa latina mihi.

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος (Kazantzakis).
avatar
mgb35
Niveau 10

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par mgb35 le Mar 5 Mai 2020 - 22:15
@Thalia de G a écrit:@mgb35, un extrait ou un bref résumé, stp ?
Desole... Je le sais pourtant. 
Ouest France a écrit:Malgré la réouverture de milliers de commerces depuis la mi-avril, l’Autriche n’enregistre pas de rebond des infections par le Covid-19. La prudence reste cependant de mise dans ce pays qui a été l’un des premiers de l’Union européenne à mettre en œuvre un plan progressif de sortie du confinement.
https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/coronavirus-pas-de-deuxieme-vague-en-autriche-avec-le-debut-du-deconfinement-6825615
avatar
Enaeco
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Enaeco le Mar 5 Mai 2020 - 22:45
Ne peut-on pas comparer l'Autriche à quelques unes de nos régions plutôt que de parler dans la globalité ?

Autriche, 9 millions pour 600 décès

Occitanie, 6 millions d'habitants, 424 décès
Bretagne, +3 millions pour 222 décès


Je pense que l'exemple de l'Autriche peut s'appliquer à petite échelle.
Pour les régions qui pètent les scores (ile de France, Hauts de France, Grand-Est et d'autres), ce n'est pas comparable en revanche.
Condorcet
Condorcet
Oracle

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Condorcet le Mar 5 Mai 2020 - 22:51
Dans le cas de la France, de l'Italie, de l'Espagne, du Royaume-Uni qui ont explosé les seuils, le retour à une situation contrôlable ne peut qu'être progressif et lent (ce pourquoi l'Italie notamment a repoussé à septembre la réouverture des établissements scolaires).

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).
NLM76
NLM76
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par NLM76 le Mar 5 Mai 2020 - 23:16
@Enaeco a écrit:Ne peut-on pas comparer l'Autriche à quelques unes de nos régions plutôt que de parler dans la globalité ?

Autriche, 9 millions pour 600 décès

Occitanie, 6 millions d'habitants, 424 décès
Bretagne, +3 millions pour 222 décès


Je pense que l'exemple de l'Autriche peut s'appliquer à petite échelle.
Pour les régions qui pètent les scores (ile de France, Hauts de France, Grand-Est et d'autres), ce n'est pas comparable en revanche.
Voilà. Par exemple, on déconfine la Normandie, mais on ferme les frontières avec les Hauts-de-France et l'Île de France. Chiche ?
Avec masques et tests, bien sûr.
Par contre, pas les écoles en région parisienne !

_________________
Pub:

Sites du grip :

  • http://instruire.fr
  • http://slecc.fr/GRIP.htm
  • https://grip-editions.fr

Mes « œuvres » complètes...

  • Bellum Gallicum, I
  • Amphitryon
  • Linguæ Latīnæ Libellus Prīmus
  • Dē amīcitiā
  • Premier cahier d'orthographe française: Homophones grammaticaux
  • Grammaire de la négation
  • Débat de Folie et d'Amour
  • Ab urbe conditā, I
  • www.lettresclassiques.fr

Laotzi
Laotzi
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Laotzi le Mar 5 Mai 2020 - 23:18
@Enaeco a écrit:Ne peut-on pas comparer l'Autriche à quelques unes de nos régions plutôt que de parler dans la globalité ?

Autriche, 9 millions pour 600 décès

Occitanie, 6 millions d'habitants, 424 décès
Bretagne, +3 millions pour 222 décès


Je pense que l'exemple de l'Autriche peut s'appliquer à petite échelle.
Pour les régions qui pètent les scores (ile de France, Hauts de France, Grand-Est et d'autres), ce n'est pas comparable en revanche.

Ca confirme ce que j'ai écrit : le cas de l'Autriche est comparable avec les régions françaises dans lesquelles le virus a très peu circulé, qui n'ont jamais été en tension. Et elle bénéficie (pour le déconfinement) du fait qu'elle ne doit pas gérer, à la différence de la France, l'existence d'autres régions où le virus a au contraire largement circulé (IDF...).

_________________
"Trouvez donc bon qu'au lieu de vous dire aussi, adieu comme autrefois, je vous dise, adieu comme à présent."
Ergo
Ergo
Enchanteur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Ergo le Mar 5 Mai 2020 - 23:25
HS Autriche propagation en Europe du Nord:

Et a priori, mais il faudrait lire la presse en langue originale je présume, ce que je ne peux pas faire, la gestion n'a pas été super top.
Dès le 5 mars, l’Islande classe Ischgl comme un foyer infectieux au même titre que la Chine, l’Iran ou l’Italie, après qu’un groupe de voyageurs de retour de la station de ski a été testé positif. Au Danemark, environ une personne contaminée sur cinq revenait d’Autriche. Idem pour la Norvège. Autant de personnes qui, une fois revenues dans leur pays, ont contribué à propager le virus.

L’Allemagne a réussi à remonter la piste de la contamination de 300 personnes directement à Ischgl. "Notre problème ne s’appelle pas l’Iran, mais Ischgl”, a déclaré le ministre de la Santé du Land de Bade-Wurtemberg.
https://5minutes.rtl.lu/actu/monde/a/1505939.html

Ou pour les abonnés: https://www.lemonde.fr/international/article/2020/04/22/coronavirus-comment-ischgl-l-ibiza-des-alpes-a-contamine-des-milliers-de-touristes-europeens_6037371_3210.html


Dernière édition par Ergo le Mar 5 Mai 2020 - 23:28, édité 1 fois

_________________
At some point you stopped working from home and started living at work. -- Mark Bould, SFS #142, Nov.2020
Moonchild
Moonchild
Esprit éclairé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Moonchild le Mar 5 Mai 2020 - 23:27
@NLM76 a écrit:Bien sûr que ça décroît ! Et peut-être bien que ça va continuer. Je l'espère ! Mais si le déconfinement ne se fait pas rationnellement, on peut craindre raisonnablement que la courbe reparte très vite à la hausse. D'ailleurs, nous n'en sommes pas à 200 mais à 250 au moins, en lissant sur 3 ou 4 jours - les chiffres du 1er mai, du week-end étaient sous-évalués. Et la hausse des deux derniers jours n'est sans doute pas une vraie hausse, @Paleoprof.
Mais tant qu'on est au-dessus de 50 morts par jour, je ne pense pas que l'épidémie est maîtrisée. La stratégie de déconfinement doit être une stratégie qui continue à faire baisser le nombre d'infection, grâce à des procédures renforcées de prophylaxie : masques, distanciation sociale, tests, traçage, isolation - et de traitement.
C'est d'ailleurs un peu bizarre, le vocabulaire médical : dire qu'il n'y a pas de traitement du COVID est sans doute un abus de langage pour dire "pas de traitement curatif". Mais les traitements d'accompagnement sont des vrais traitements, et on peut raisonnablement penser qu'ils s'améliorent, permettent à davantage de gens d'échapper à la mort ou à des séquelles graves (j'ai entendu parler de traitements médicamenteux, mais aussi de procédures pour oxygéner les gens, de procédures de désinfection, de procédures pour éviter les maladies nosocomiales... peut-être enfin n'y aura-t-il plus de soignants porteurs du virus devant les malades...).
Mais on ne va pas descendre en dessous des 50 morts à partir de 200 morts par jour en rassemblant d'un coup des millions d'élèves par grappes de 15, sans masques, sans dépistage des super-contaminateurs que nous pouvons être. En tout cas c'est un risque qu'on peut raisonnablement estimer comme très élevé, me semble-t-il.
Autrement dit, au plan sanitaire, à ce jour, il pourrait être raisonnable d'envisager une ouverture des écoles le 25 mai ou plutôt le 1er juin. Mais là, on n'est pas prêts. A moins que d'un coup l'épidémie chute la semaine prochaine. Je n'y crois pas trop : le nombre d'admissions à l'hôpital ou en réa ne chute que d'environ 5% par jour, voire moins.

Le nombre de morts par jours n'est pas le bon indicateur pour mesurer l'activité de l'épidémie.
Avec le covid, l'incubation est estimée plus ou moins autour d'une semaine, les complications nécessitant une hospitalisation mettent en gros une semaine de plus et le passage en réanimation n'est pas non plus immédiat ; enfin, les décès se produisent généralement après deux ou trois semaines de réa.
Le nombre de morts par jours donne donc un aperçu de l'activité de épidémie... mais avec un bon mois de retard. Même si elle était éteinte dès ce soir minuit, il continuerait à y avoir des décès durant plusieurs semaines.
Hermione0908
Hermione0908
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Hermione0908 le Mar 5 Mai 2020 - 23:35
Bonne nuit à tous, à demain.

_________________
Certaines rubriques de Neoprofs.org sont en accès restreint.
Pour en savoir plus, c'est par ici : https://www.neoprofs.org/t48247-topics-en-acces-restreint-forum-accessible-uniquement-sur-demande-edition-2020
Hermione0908
Hermione0908
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Hermione0908 le Mer 6 Mai 2020 - 8:05
Topic ouvert.
Bonne journée.

_________________
Certaines rubriques de Neoprofs.org sont en accès restreint.
Pour en savoir plus, c'est par ici : https://www.neoprofs.org/t48247-topics-en-acces-restreint-forum-accessible-uniquement-sur-demande-edition-2020
Lokomazout
Lokomazout
Niveau 8

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Lokomazout le Mer 6 Mai 2020 - 8:14
@Enaeco a écrit:Ne peut-on pas comparer l'Autriche à quelques unes de nos régions plutôt que de parler dans la globalité ?

Autriche, 9 millions pour 600 décès

Occitanie, 6 millions d'habitants, 424 décès
Bretagne, +3 millions pour 222 décès


Je pense que l'exemple de l'Autriche peut s'appliquer à petite échelle.
Pour les régions qui pètent les scores (ile de France, Hauts de France, Grand-Est et d'autres), ce n'est pas comparable en revanche.

Bien sûr, on pourrait...
La Bretagne et l'Occitanie seraient-elles devenues entre temps des régions autonomes (tel les Länder allemands, les communautés autonomes espagnoles, les régions belges, etc.) ? Non, parce que, une fois encore, on aurait sacrément besoin de clarté, pas de bricolage, hein ? L'autonomie est un tout qui ne se saucissonne pas. A ce moment-là oui, on pourrait ne plus "parler dans la globalité"...
Mais juste prendre quelques dispositions particulières, quand ça arrangerait le gouvernement bien entendu, eh bien non merci. Vu la gestion "bazardeuse" de cette crise, ça n'ajouterait que plus de confusion.
eltori
eltori
Niveau 1

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par eltori le Mer 6 Mai 2020 - 8:46
J'aurais pu mettre ceci dans la partie humour [modéré] mais c'est très sérieux.
(je ne pense pas que le sujet ait été déjà abordé)

Premier choc:

École : 50 m², 15 élèves + enseignant (+aesh) ... bref, bien loin des 4m² par personne fièrement annoncé.

Entreprises : 160  m²  pourrait  accueillir  simultanément  160/4  =  40  personnes  ou  salariés. Tiens, là on a bien les 4m².

Déjà, une honte!

Mais, attention! La manière d'appliquer les calculs n'est pas la même!

École : 50m², c'est la surface TOTALE : on sait tous que dans les salles de classes, il n'y a ni tables, ni bureau et ni armoires.

Entreprises : c'est la surface RÉSIDUELLE : on enlève les meubles, les espaces de circulation, ce qui revient à peu près, pour un open-space, à 135 m² de surface résiduelle sur une surface totale de 700 m². Et le calcul donne donc 135/4 = 33 personnes.

Et oui, 33 salariés dans 700 m² au total.

(avec le calcul Éducation Nationale, un petite règle de 3 donnerait : (700x15) x 50 = 210 personnes!)

ET là, c'est carrément un scandale!

Je ne sais pas si les syndicats ce sont saisis de ce problème, mais il est plus qu'urgent de le faire remonter pour alerter les parents (je ne suis  pas syndiqué donc je ne sais pas comment faire)

Ma source est tout à fait officielle car elle provient du Ministère du travail. Le document et le lien se trouvent ici:

Protocole national de déconfinement pour les entreprises pour assurer la sécurité et la santé des salariés
Fichiers joints
Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Attachment
protocole-national-de-deconfinement.pdf Vous n'avez pas la permission de télécharger les fichiers joints.(2.4 Mo) Téléchargé 7 fois


Dernière édition par Derborence le Mer 6 Mai 2020 - 9:59, édité 2 fois (Raison : suppression d'un élément totalement hors sujet)
maikreeeesse
maikreeeesse
Expert

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par maikreeeesse le Mer 6 Mai 2020 - 8:52
Mais les 15 élèves c'est un maximum. Dans mon école, 54 m2 par classe moins 10 m2 occupés par estrade et meubles difficilement deplacables : je pourrais accueillir 11 élèves. JE décide d'en accueillir 8 parce je suis en CP, mon collègue en Cm2 en accueillera 12. Et c'est accepté.
Jenny
Jenny
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Jenny le Mer 6 Mai 2020 - 8:55
Un point de vue un peu différent sur l'école à distance :

France Culture a écrit:Les enfants peuvent-ils tirer des bénéfices du confinement et de l’école à la maison ? Cette question est au cœur d’une enquête menée par Pascale Haag dans le cadre d’une recherche sur le vécu des élèves, du CP à la terminale. Cette étude, basée sur des questionnaires diffusés en ligne, est conduite au sein de l’Ecole des Hautes études en sciences sociales (EHESS) et du laboratoire de recherche pédagogique de l’université de Cergy Pontoise… un laboratoire nommé Bonheurs.
https://www.franceculture.fr/emissions/radiographies-du-coronavirus/quels-sont-les-effets-positifs-de-lecole-a-la-maison
Occitane sur ciel
Occitane sur ciel
Niveau 6

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Occitane sur ciel le Mer 6 Mai 2020 - 8:55
ça ne me surprend pas. Je l'ai aussi entendu. Qui a dit que l'Etat était le meilleur employeur?
Entre un contrat précaire pour des vacations de droit privé et un de droit public, celui ne donnant pas droit à une prime de précarité... et parfois privant de droits au chômage par des astuces de date de reconduction c'est lequel?
eltori
eltori
Niveau 1

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par eltori le Mer 6 Mai 2020 - 8:57
@maikreeeesse a écrit:Mais les 15 élèves c'est un maximum. Dans mon école, 54 m2 par classe moins 10 m2 occupés par estrade et meubles difficilement deplacables : je pourrais accueillir 11 élèves. JE décide d'en accueillir 8 parce je suis en CP, mon collègue en Cm2 en accueillera 12. Et c'est accepté.
Le problème n'est pas ce que TU décides. Il s'agit là de recommandations officielles qui montrent clairement que la vie d'un enseignant ne vaut pas celle d'un salarié (je ne parle pas des élèves, car "ils ne risquent rien avec le COVID-19"). A ton avis, dans les hautes administrations, il vont choisir quelle norme?

Et quand on voit qu'en Belgique, c'est 8m² pour l'enseignant.
maikreeeesse
maikreeeesse
Expert

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par maikreeeesse le Mer 6 Mai 2020 - 8:58
Je décide parce je suis directrice et que je sais lire le protocole.
roxanne
roxanne
Prophète

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par roxanne le Mer 6 Mai 2020 - 8:59
Notre maire a donné une conférence Facebook hier,, tout contente, ça roule, d'ailleurs , eux , ils sont plus malins , ils en ont rajouté des protocoles (et ont mis une pression de dingues aux PE). 25 % en primaire en mai (attendons juin, il y aura peut-être des surprises) avec cantine, garderie et cerise sur le gâteau : augmentation du temps d'école puisque pas d'école le mercredi matin . Bien.
Sinon, dans les commentaires , tous louangeurs, il y avait des questions sur les écoles privées dont le maire n'a pas parlé. Et, là, surprise, une question de soignante (bon, en fait, c'est une pédiatre de l'hôpital donc pas concernée vraiment par le coronavirus) "est-ce que les enfants de soignants scolarisés en privé pourront continuer à être accueillis en public? " (puisqu'il semblait y avoir un doute sur la façon dont les écoles privées reprenaient). Je l'ai trouvée pas mal celle-là ! Que pendant le confinement, il y ait mélange privé-public pour l'accueil des enfants de soignants, admettons . Mais, là, non. A priori, ce ne sera pas possible. Mais il y avait plusieurs questions là-dessus ! J'ai trouvé les gens un peu gonflés. Ils ont fait un choix, qu'ils l'assument . Bref, encore un truc qui montre qu'on cherche une garderie.
eltori
eltori
Niveau 1

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par eltori le Mer 6 Mai 2020 - 9:01
@maikreeeesse a écrit:Je décide parce je suis directrice et que je sais lire le protocole.

??? Tu veux dire que je ne sais pas lire?

Encore une fois, je suis choqué par ces protocoles très différents. Deux poids, deux mesures!
cit6
cit6
Niveau 2

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par cit6 le Mer 6 Mai 2020 - 9:02
@Laotzi a écrit:
@Enaeco a écrit:Ne peut-on pas comparer l'Autriche à quelques unes de nos régions plutôt que de parler dans la globalité ?

Autriche, 9 millions pour 600 décès

Occitanie, 6 millions d'habitants, 424 décès
Bretagne, +3 millions pour 222 décès


Je pense que l'exemple de l'Autriche peut s'appliquer à petite échelle.
Pour les régions qui pètent les scores (ile de France, Hauts de France, Grand-Est et d'autres), ce n'est pas comparable en revanche.

Ca confirme ce que j'ai écrit : le cas de l'Autriche est comparable avec les régions françaises dans lesquelles le virus a très peu circulé, qui n'ont jamais été en tension. Et elle bénéficie (pour le déconfinement) du fait qu'elle ne doit pas gérer, à la différence de la France, l'existence d'autres régions où le virus a au contraire largement circulé (IDF...).

Bonjour à tous.

Heu si j'ai bien compris, l'Autriche n'a pas rouvert les écoles, non? Donc ce n'ai pas du tout le même déconfinement que celui proposé en France!!
Cit6.
maikreeeesse
maikreeeesse
Expert

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par maikreeeesse le Mer 6 Mai 2020 - 9:05
Mais ils ne sont pas différents il y en a un en primaire. Nous avons la possibilite de pouvoir garder l'école fermée si le protocole n'est pas respecté. Le maire peut lui aussi garder fermée l'école. Mais ce n'est pas le maire qui décide du 'nombre d'élèves, de l'organisation (enfin si on demande 6 personnels du péri par jour et par groupe il nous enverra sur les roses...) Empararons nous de cette possibilité. Et je maintiens 15 élèves max ne veut pas dire qu'il faut 15 élèves par groupe !
avatar
meevadeborah
Niveau 7

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par meevadeborah le Mer 6 Mai 2020 - 9:11
@maikreeeesse a écrit:Mais ils ne sont pas différents il y en a un en primaire. Nous avons la possibilite de pouvoir garder l'école fermée si le protocole n'est pas respecté. Le maire peut lui aussi garder fermée l'école. Mais ce n'est pas le maire qui décide du 'nombre d'élèves, de l'organisation (enfin si on demande 6 personnels du péri par jour et par groupe il nous enverra sur les roses...) Empararons nous de cette possibilité. Et je maintiens 15 élèves max ne veut pas dire qu'il faut 15 élèves par groupe !

Il faut voir à long terme : le protocole est écrit et fait pour durer. La décision du nombre d'enfants laissée à l'appréciation des directeurs est-elle écrite quelque part ?
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum