Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
meevadeborah
Niveau 7

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par meevadeborah Mer 6 Mai 2020 - 9:11
@maikreeeesse a écrit:Mais ils ne sont pas différents il y en a un en primaire. Nous avons la possibilite de pouvoir garder l'école fermée si le protocole n'est pas respecté. Le maire peut lui aussi garder fermée l'école. Mais ce n'est pas le maire qui décide du 'nombre d'élèves, de l'organisation (enfin si on demande 6 personnels du péri par jour et par groupe il nous enverra sur les roses...) Empararons nous de cette possibilité. Et je maintiens 15 élèves max ne veut pas dire qu'il faut 15 élèves par groupe !

Il faut voir à long terme : le protocole est écrit et fait pour durer. La décision du nombre d'enfants laissée à l'appréciation des directeurs est-elle écrite quelque part ?
eltori
eltori
Niveau 1

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par eltori Mer 6 Mai 2020 - 9:18
@maikreeeesse a écrit:Mais ils ne sont pas différents il y en a un en primaire. Nous avons la possibilite de pouvoir garder l'école fermée si le protocole n'est pas respecté. Le maire peut lui aussi garder fermée l'école. Mais ce n'est pas le maire qui décide du 'nombre d'élèves, de l'organisation (enfin si on demande 6 personnels du péri par jour et par groupe il nous enverra sur les roses...) Empararons nous de cette possibilité. Et je maintiens 15 élèves max ne veut pas dire qu'il faut 15 élèves par groupe !

Je comprends ta bonne volonté. La mienne n'est pas de ne pas reprendre mais de reprendre dans les meilleures conditions possible.
Ton calcul n'est pas exact. Selon les recommandations du Ministère du Travail, tu aurais du enlever aussi de la surface les zones de circulation, les tables, les armoires et ton bureau pour obtenir la surface résiduelle. Ce qui change énormément de choses.
Laotzi
Laotzi
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Laotzi Mer 6 Mai 2020 - 9:22
Ne vous inquiétez pas, on vous répète que les enfants ne craignent rien à l'école (les adultes, on s'en fiche), ils seront même mieux protégés en classe ! : https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/reouverture-des-ecoles-c-est-laisser-les-enfants-chez-eux-qui-leur-ferait-courir-un-risque-supplementaire-estime-un-infectiologue-du-chu-de-grenoble_3950871.html

Le risque pour les enfants "est extrêmement faible", souligne Jean-Paul Stahl. "Plus ils sont petits, moins ils transmettent" le virus, indique-t-il, ajoutant qu'à "moins de 15 ans le risque pour les enfants est extraordinairement faible". Jean-Paul Stahl rappelle qu'à ce jour, les études scientifiques "montrent que les enfants sont très peu contaminés, de l'ordre de trois à sept fois moins que les adultes" et ajoute que "plus de 90% des enfants qui ont été contaminés par le virus l'ont été dans le milieu familial". "Fort heureusement, le nouveau coronavirus ne passe par les enfants, il passe par les adultes" dit-il, laisser les enfants à la maison "leur ferait courir un risque supplémentaire".

Il y aura aussi des médecins qui devront se remettre en question (qu'il ait raison ou non, ce n'est pas le problème) en assénant des arguments d'autorité remplis de certitudes sur un virus à propos duquel on en apprend tous les jours et pour lequel la prudence devrait continuer de s'imposer.

L'opération de communication avant le 11 mai continue...

_________________
"Trouvez donc bon qu'au lieu de vous dire aussi, adieu comme autrefois, je vous dise, adieu comme à présent."
Verdurette
Verdurette
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Verdurette Mer 6 Mai 2020 - 9:23
Tu parles de masque Michelin, j'en ai entendu dire  grand bien, mais où se trouve t-il ?

Je confirme les propos de Maikreeeesse. Nous avons toute latitude pour adapter le nombre des groupes en fonction des locaux et de l'âge.
Ici la mairie a anticipé en abaissant le nombre (maximal et indicatif) du protocole à 10. Cela peut être moins si l'équipe d'une école le décide.  Et en dernier recours, come l'a très bien dit Maikreeeesse, un  directeur, une directrice peut décider de fermer ou de ne pas ouvrir si le protocole n'est pas respecté (pas assez d'encadrants, manque de masques, de gel ou autre ).
Notre IEN a confirmé : confiance et souplesse.

Maintenant  il semblerait malheureusement que ce ne soit pas la même chose partout (cf les messages inquiétants de Randoschtroumph qui montrent le pouvoir de nuisance de certains intermédiaires hiérarchiques, sans qu'on comprenne bien l'intérêt ni le bénéfice qu'ils en retirent, cf la cacophonie du 16 mars. )
maikreeeesse
maikreeeesse
Expert spécialisé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par maikreeeesse Mer 6 Mai 2020 - 9:27
Si fait (dans mon premier message je disais enlever 10 m2 avec l'estrade les meubles non déplaçables). Et je diminue encore. Bref il y a de multiples points sur lesquels il faut être vigilants (absences de masque par exemple, fréquence du nettoyage...) mais pas celui là car il n'y a pas d'obligation de groupes de 15. Et le croire est une mauvaise lecture du protocole.
Edit Verdurette Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 21 2252222100
avatar
Flo44
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Flo44 Mer 6 Mai 2020 - 9:41
@cit6 a écrit:

Bonjour à tous.

Heu si j'ai bien compris, l'Autriche n'a pas rouvert les écoles, non? Donc ce n'ai pas du tout le même déconfinement que celui proposé en France!!
Cit6.

C'est presque ce que j'allais écrire. L'Autriche a ouvert ses écoles lundi. Donc l'effet n'est pas encore visible.
Auparavant, la seule action de déconfinement, c'était l'ouverture des petits commerces : donc pas des grandes surfaces, pas des bars et restaurants, encore moins des écoles.
Personnellement, je ne pense pas que les petits commerces soient les lieux où il y a le plus de risques : on ne reste pas longtemps, on y est rarement serrés, rien à voir avec une salle de classe. Il y a peut-être un peu de reprise dans les transports, mais pour avoir passé quelques temps à Vienne, je n'ai jamais vu de transports bondés.
avatar
User17095
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par User17095 Mer 6 Mai 2020 - 9:48
@eltori a écrit:
@maikreeeesse a écrit:Mais les 15 élèves c'est un maximum. Dans mon école, 54 m2 par classe moins 10 m2 occupés par estrade et meubles difficilement deplacables : je pourrais accueillir 11 élèves. JE décide d'en accueillir 8 parce je suis en CP, mon collègue en Cm2 en accueillera 12. Et c'est accepté.
Le problème n'est pas ce que TU décides. Il s'agit là de recommandations officielles qui montrent clairement que la vie d'un enseignant ne vaut pas celle d'un salarié (je ne parle pas des élèves, car "ils ne risquent rien avec le COVID-19"). A ton avis, dans les hautes administrations, il vont choisir quelle norme?

Et quand on voit qu'en Belgique, c'est 8m² pour l'enseignant.

Outre le fait que les enseignants sont des salariés, il faut rester mesuré quant à certaines conclusions : personne n'a l'intention de mettre délibérément les enseignants en danger, parce que personne n'a intérêt à ce qu'ils tombent comme des mouches. Même le pire cynisme considère qu'il faut bien que les enfants soient gardés.

On peut trouver que le protocole est insuffisant ou fait preuve d'impéritie (sommes-nous tous subitement devenus experts ?), mais ça n'a pas de sens d'y voir la malveillance d'affreuses "hautes administrations" qui auraient évalué la vie des uns et des autres.
avatar
johel
Niveau 9

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par johel Mer 6 Mai 2020 - 9:50
J'avoue avoir beaucoup de scrupule à faire valoir ce """droit""" mais voilà mon conjoint est à risque par rapport au covid et tout le monde (proches, médecin) me dit qu'il serait déraisonnable de prendre le risque...Peu à peu je me fais donc à l'idée de rester en distanciel pour mes élèves. J'avoue que cela me gène par rapport à mes collègues car je sais combien cette "rentrée" va être complexe...Le médecin m'a donc fait un certificat à mon nom (ce qui paraît normal, c'est moi l'agent enseignant) qui mentionne que je ne dois pas me rendre sur mon lieu de travail habituel (je ne sais plus comment cela est formulé, en gros ça veut dire que je dois rester en distanciel).

Est-ce bien un document de ce type que vous avez transmis à votre hiérarchie ?

Merci de votre aide
mafalda16
mafalda16
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par mafalda16 Mer 6 Mai 2020 - 9:53
@johel a écrit:J'avoue avoir beaucoup de scrupule à faire valoir ce """droit""" mais voilà mon conjoint est à risque par rapport au covid et tout le monde (proches, médecin) me dit qu'il serait déraisonnable de prendre le risque...Peu à peu je me fais donc à l'idée de rester en distanciel pour mes élèves. J'avoue que cela me gène par rapport à mes collègues car je sais combien cette "rentrée" va être complexe...Le médecin m'a donc fait un certificat à mon nom (ce qui paraît normal, c'est moi l'agent enseignant) qui mentionne que je ne dois pas me rendre sur mon lieu de travail habituel (je ne sais plus comment cela est formulé, en gros ça veut dire que je dois rester en distanciel).

Est-ce bien un document de ce type que vous avez transmis à votre hiérarchie ?

Merci de votre aide


Il vaut mieux que tu ailles poser ta question que ce fil
https://www.neoprofs.org/t128585p325-coronavirus-demarches-reactions-personnes-vulnerables#4955187

Bon courage à toi.

_________________
"Muchos años después, frente al pelotón de fusilamiento, el coronel Aureliano Buendía había de recordar aquella tarde remota en que su padre lo llevó a conocer el hielo"
kiwi
kiwi
Monarque

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par kiwi Mer 6 Mai 2020 - 9:55
@maikreeeesse a écrit:Mais ils ne sont pas différents il y en a un en primaire. Nous avons la possibilite de pouvoir garder l'école fermée si le protocole n'est pas respecté. Le maire peut lui aussi garder fermée l'école. Mais ce n'est pas le maire qui décide du 'nombre d'élèves, de l'organisation (enfin si on demande 6 personnels du péri par jour et par groupe il nous enverra sur les roses...) Empararons nous de cette possibilité. Et je maintiens 15 élèves max ne veut pas dire qu'il faut 15 élèves par groupe !

Ce qu'il veut dire, c'est qu'on envisage maximum 15 élèves pour 50m² dans une école et qu'on envisage 33 salariés maximum pour 700m² dans une entreprise. Il y a bien deux poids, deux mesures quant aux maxima. On considère que la distanciation sociale dans les écoles doit être moindre que dans une entreprise en open space. Comment cela peut-il se justifier?

avatar
Flo44
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Flo44 Mer 6 Mai 2020 - 9:59
pogonophile a écrit:
@eltori a écrit:
@maikreeeesse a écrit:Mais les 15 élèves c'est un maximum. Dans mon école, 54 m2 par classe moins 10 m2 occupés par estrade et meubles difficilement deplacables : je pourrais accueillir 11 élèves. JE décide d'en accueillir 8 parce je suis en CP, mon collègue en Cm2 en accueillera 12. Et c'est accepté.
Le problème n'est pas ce que TU décides. Il s'agit là de recommandations officielles qui montrent clairement que la vie d'un enseignant ne vaut pas celle d'un salarié (je ne parle pas des élèves, car "ils ne risquent rien avec le COVID-19"). A ton avis, dans les hautes administrations, il vont choisir quelle norme?

Et quand on voit qu'en Belgique, c'est 8m² pour l'enseignant.

Outre le fait que les enseignants sont des salariés, il faut rester mesuré quant à certaines conclusions : personne n'a l'intention de mettre délibérément les enseignants en danger, parce que personne n'a intérêt à ce qu'ils tombent comme des mouches. Même le pire cynisme considère qu'il faut bien que les enfants soient gardés.

On peut trouver que le protocole est insuffisant ou fait preuve d'impéritie (sommes-nous tous subitement devenus experts ?), mais ça n'a pas de sens d'y voir la malveillance d'affreuses "hautes administrations" qui auraient évalué la vie des uns et des autres.

Personnellement, je n'y vois pas de malveillance, mais souvent de l'incompétence ou de l'inconséquence. Comme quand on convoque 5 ou 6 dizaines de personnes dans la même pièce pour la reprise. Je maintiens que c'est totalement inutile et idiot. On peut par contre prévoir de petits groupes de travail sur des sujets précis, éventuellement. J'ai du mal à voir pourquoi on ne peut pas le faire à distance (ça doit être mon côté ours, voir les collègues en vrai me manque peu Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 21 437980826 et je trouve les réunions à distance efficaces), mais admettons. Par contre la grande messe, franchement... on prend un risque, pour aucune utilité. Certes la probabilité du risque est relativement faible, mais les conséquences de la survenue de l'événement redouté (des contaminations lors de la grand-messe) sont potentiellement énormes (maladie grave de plusieurs enseignants, décès...)
NB : si le chef d'établissement veut voir tout le monde, avec des groupes de travail, il peut très bien passer dans chaque groupe. De même pour la formation aux gestes barrières. D'ailleurs ce serait bien plus efficaces (par exemple pour montrer le bon lavage des mains, on verra mieux à 8-10 qu'à 50)
Winmar
Winmar
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Winmar Mer 6 Mai 2020 - 10:01
@Laotzi a écrit:Ne vous inquiétez pas, on vous répète que les enfants ne craignent rien à l'école (les adultes, on s'en fiche), ils seront même mieux protégés en classe ! : https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/reouverture-des-ecoles-c-est-laisser-les-enfants-chez-eux-qui-leur-ferait-courir-un-risque-supplementaire-estime-un-infectiologue-du-chu-de-grenoble_3950871.html

Le risque pour les enfants "est extrêmement faible", souligne Jean-Paul Stahl. "Plus ils sont petits, moins ils transmettent" le virus, indique-t-il, ajoutant qu'à "moins de 15 ans le risque pour les enfants est extraordinairement faible". Jean-Paul Stahl rappelle qu'à ce jour, les études scientifiques "montrent que les enfants sont très peu contaminés, de l'ordre de trois à sept fois moins que les adultes" et ajoute que "plus de 90% des enfants qui ont été contaminés par le virus l'ont été dans le milieu familial". "Fort heureusement, le nouveau coronavirus ne passe par les enfants, il passe par les adultes" dit-il, laisser les enfants à la maison "leur ferait courir un risque supplémentaire".

Il y aura aussi des médecins qui devront se remettre en question (qu'il ait raison ou non, ce n'est pas le problème) en assénant des arguments d'autorité remplis de certitudes sur un virus à propos duquel on en apprend tous les jours et pour lequel la prudence devrait continuer de s'imposer.

L'opération de communication  avant le 11 mai continue...

Un autre lien sur cette question centrale: https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/coronavirus-les-enfants-sont-ils-moins-vecteurs-de-la-maladie-qu-on-ne-le-pensait_3918939.html

Pour résumer, il n'y a pas de certitude sur leur niveau de contagiosité.
Statistiquement, les enfants font significativement moins de formes graves que les adultes donc il paraît acceptable voire souhaitable pour ces médecins de faire reprendre une vie sociale aux jeunes et de faire progresser ainsi leur immunité de groupe.
Les risques pris par les adultes qui travaillent auprès des enfants ne sont pas discutés.

Pour finir, sur le professeur Stahl, je vous mets un lien qui permet de relativiser la qualité de sa parole publique. C'est un article en date du 25 février dans lequel il se montre très confiant sur la suite des événements.

https://www.francebleu.fr/infos/sante-sciences/coronavirus-en-italie-a-franchi-le-cap-de-la-psychose-mais-il-ne-faut-pas-s-affoler-en-isere-1582619365
avatar
johel
Niveau 9

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par johel Mer 6 Mai 2020 - 10:01
@mafalda16 a écrit:
@johel a écrit:J'avoue avoir beaucoup de scrupule à faire valoir ce """droit""" mais voilà mon conjoint est à risque par rapport au covid et tout le monde (proches, médecin) me dit qu'il serait déraisonnable de prendre le risque...Peu à peu je me fais donc à l'idée de rester en distanciel pour mes élèves. J'avoue que cela me gène par rapport à mes collègues car je sais combien cette "rentrée" va être complexe...Le médecin m'a donc fait un certificat à mon nom (ce qui paraît normal, c'est moi l'agent enseignant) qui mentionne que je ne dois pas me rendre sur mon lieu de travail habituel (je ne sais plus comment cela est formulé, en gros ça veut dire que je dois rester en distanciel).

Est-ce bien un document de ce type que vous avez transmis à votre hiérarchie ?

Merci de votre aide


Il vaut mieux que tu ailles poser ta question que ce fil
https://www.neoprofs.org/t128585p325-coronavirus-demarches-reactions-personnes-vulnerables#4955187

Bon courage à toi.

Ok merci beaucoup !
frimoussette77
frimoussette77
Monarque

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par frimoussette77 Mer 6 Mai 2020 - 10:09
@roxanne a écrit:Notre maire a donné une conférence Facebook hier,, tout contente, ça roule, d'ailleurs , eux , ils sont plus malins , ils en ont rajouté des protocoles (et ont mis une pression de dingues aux PE). 25 % en primaire en mai (attendons juin, il y aura peut-être des surprises) avec cantine, garderie et cerise sur le gâteau : augmentation du temps d'école puisque pas d'école le mercredi matin . Bien.
Sinon, dans les  commentaires , tous louangeurs, il y avait des questions sur les écoles privées dont le maire n'a pas parlé. Et, là, surprise, une question de soignante (bon, en fait, c'est une pédiatre de l'hôpital donc pas concernée vraiment par le coronavirus) "est-ce que les enfants de soignants scolarisés en privé pourront continuer à être accueillis en public? " (puisqu'il semblait y avoir un doute sur la façon dont les écoles privées reprenaient). Je l'ai trouvée pas mal celle-là ! Que pendant le confinement, il y ait mélange privé-public pour l'accueil des enfants de soignants, admettons . Mais, là, non.  A priori, ce ne sera pas possible. Mais il y avait plusieurs questions là-dessus ! J'ai trouvé les gens un peu gonflés. Ils ont fait un choix, qu'ils l'assument . Bref, encore un truc qui montre qu'on cherche une garderie.
La pédiatre accepte de travailler et de soigner les enfants malades mais comme elle a fait le choix de mettre son enfant dans le privé, tu trouves qu'il n'est pas normal que temporairement on lui laisse mettre son enfant dans le public pour qu'elle puisse soigner les enfants malades.
Du coup qui soignera les enfants malades ? Pas la pédiatre obligée de garder son propre enfant parce qu'elle a fait le choix de le mettre dans le privé.
Est-ce que pour une fois, on peut arrêter d'opposer privé et public ?
Clecle78
Clecle78
Expert spécialisé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Clecle78 Mer 6 Mai 2020 - 10:10
"Le risque pour les enfants "est extrêmement faible", souligne Jean-Paul Stahl. "Plus ils sont petits, moins ils transmettent" le virus, indique-t-il, ajoutant qu'à "moins de 15 ans le risque pour les enfants est extraordinairement faible". Jean-Paul Stahl rappelle qu'à ce jour, les études scientifiques "montrent que les enfants sont très peu contaminés, de l'ordre de trois à sept fois moins que les adultes" et ajoute que "plus de 90% des enfants qui ont été contaminés par le virus l'ont été dans le milieu familial". "Fort heureusement, le nouveau coronavirus ne passe par les enfants, il passe par les adultes" dit-il, laisser les enfants à la maison "leur ferait courir un risque supplémentaire".

Winmar, quand on s'est déjà trompé à ce point on devrait peut-être rester modeste , Non, ces gens là continuent à pérorer sur les médias, et il n'est pas le seul ...
Winmar
Winmar
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Winmar Mer 6 Mai 2020 - 10:11
@frimoussette77 a écrit:
@roxanne a écrit:Notre maire a donné une conférence Facebook hier,, tout contente, ça roule, d'ailleurs , eux , ils sont plus malins , ils en ont rajouté des protocoles (et ont mis une pression de dingues aux PE). 25 % en primaire en mai (attendons juin, il y aura peut-être des surprises) avec cantine, garderie et cerise sur le gâteau : augmentation du temps d'école puisque pas d'école le mercredi matin . Bien.
Sinon, dans les  commentaires , tous louangeurs, il y avait des questions sur les écoles privées dont le maire n'a pas parlé. Et, là, surprise, une question de soignante (bon, en fait, c'est une pédiatre de l'hôpital donc pas concernée vraiment par le coronavirus) "est-ce que les enfants de soignants scolarisés en privé pourront continuer à être accueillis en public? " (puisqu'il semblait y avoir un doute sur la façon dont les écoles privées reprenaient). Je l'ai trouvée pas mal celle-là ! Que pendant le confinement, il y ait mélange privé-public pour l'accueil des enfants de soignants, admettons . Mais, là, non.  A priori, ce ne sera pas possible. Mais il y avait plusieurs questions là-dessus ! J'ai trouvé les gens un peu gonflés. Ils ont fait un choix, qu'ils l'assument . Bref, encore un truc qui montre qu'on cherche une garderie.
La pédiatre accepte de travailler et de soigner les enfants malades mais comme elle a fait le choix de mettre son enfant dans le privé, tu trouves qu'il n'est pas normal que temporairement on lui laisse mettre son enfant dans le public pour qu'elle puisse soigner les enfants malades.
Du coup qui soignera les enfants malades ? Pas la pédiatre obligée de garder son propre enfant parce qu'elle a fait le choix de le mettre dans le privé.
Est-ce que pour une fois, on peut arrêter d'opposer privé et public ?

Pourquoi les écoles privées ne reprendraient-elles pas ?
Honchamp
Honchamp
Esprit éclairé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Honchamp Mer 6 Mai 2020 - 10:13
@Verdurette a écrit:Tu parles de masque Michelin, j'en ai entendu dire  grand bien, mais où se trouve t-il ?


Il y a un lien et des infos dans le fil sur les masques.
Commandable, pas disponible avant mi-juin.

_________________
"Tu verras bien qu'il n'y aura pas que moi, assise par terre comme ça.."
Pointàlaligne
Pointàlaligne
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Pointàlaligne Mer 6 Mai 2020 - 10:13
La réaction de FO au protocole sanitaire national est ici :

http://www.fo-snfolc.fr/com-snfolc-2020-05-05-protocole/

un extrait en spoiler :
Spoiler:
 
FO a écrit: De qui se moque-t-on ?
Les professeurs des collèges, des lycées et des écoles seraient-ils dotés d’une constitution particulière qui les dispense de toute protection ?

C’est pourtant ce qui ressort du protocole de déconfinement dévoilé par le ministère.

En effet, les enseignants ne sont pas gens ordinaires, ils peuvent se réunir avec 15 élèves dans une salle alors que sont interdits, même à l’extérieur, les rassemblements à plus de 10 personnes ! Selon le protocole élaboré par le ministère, ils n’ont besoin de masques qu’à l’entrée en classe ! Une fois dans la salle avec les 15 élèves, sans doute asymptomatiques, ils ont le pouvoir de repousser toute attaque virale en faisant cours sans masque ! Trop forts les profs !

Pas besoin de tests de dépistage non plus pour les personnels, ce n’est pas prévu. C’est certainement parce que le ministère part du principe que tous les personnels des collèges et des lycées sont immunisés et que ce serait inutile de leur en faire bénéficier. Ils sont également bien plus immunisés que les personnels de l’enseignement des autres pays européens puisqu’en Espagne, en Italie ou en Angleterre, le nombre de décès ne diminuant pas plus qu’en France, la rentrée est pourtant reportée au mois de septembre.

Autre découverte de ce protocole sanitaire de déconfinement, les enfants d’enseignants sont particulièrement résistants au COVID 19 puisque le dispositif ministériel prévoit qu’ils seront scolarisés prioritairement pour que leurs parents puissent aller affronter le virus dans leur établissement. Parents et enfants seront donc doublement exposés. Les enseignants sont placés en première ligne face au COVID, et ce que l’on ne savait pas c’est que leurs enfants allaient les accompagner au front. C’est sûr, nous sommes guidés par de grands stratèges !

La pétition qui s'oppose à une reprise sans protections adéquates est toujours en ligne, elle vient de dépasser les 56 000 signatures :
https://www.fo-fnecfp.fr/le-11-mai-ou-apres-pas-de-reprise-sans-depistage-systematique-sans-tous-les-moyens-de-protection-necessaires/

Des tests seront proposés à Paris aux PE volontaires et aux élèves :
https://www.lefigaro.fr/politique/deconfinement-hidalgo-propose-de-tester-les-instituteurs-et-les-eleves-dans-les-ecoles-parisiennes-20200505

Un extrait en spoiler :
Spoiler:
 
Le Figaro a écrit:   À six jours de la réouverture progressive des écoles, les maires, souvent réticents, s'organisent. Dans un entretien au Parisien , Anne Hidalgo a expliqué comment la capitale, fortement touchée par l'épidémie, se préparait. La maire socialiste a notamment annoncé que la ville allait «proposer, avec la médecine du travail interne à la ville, des tests PCR (virologiques) sur la base du volontariat». La mesure concerne pour l'instant «les personnels qui interviennent dans les écoles», mais l'édile aimerait l'étendre aux enfants. «Je veux aller plus loin en proposant aux parents qui le souhaiteraient que leurs enfants puissent également bénéficier des tests PCR. Cette mission sera confiée à la médecine scolaire», a expliqué Anne Hidalgo.

«L'idée c'est de pouvoir arrêter tout cluster d'épidémie qui se développerait», a résumé la locataire de l'Hôtel de ville. Toujours candidate aux municipales pour briguer un second mandat, l'élue parisienne fait d'ailleurs partie des signataires de la lettre ouverte de l'Association des maires d'Île-de-France, qui réclame «solennellement» à Emmanuel Macron «de repousser la date de réouverture des écoles».
 
kiwi
kiwi
Monarque

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par kiwi Mer 6 Mai 2020 - 10:21
Mail de la rectrice de Versailles reçu à l'instant :
-les personnels ne pouvant pas reprendre en présentiel sont tenus de fournir à leur chef d'établissement une attestation sur l'honneur dans un premier temps, puis un certificat médical justifiant de cette impossibilité.
-les personnels dont les enfants de moins de 16ans ne pourront pas être gardés ou remis à l'école solliciteront une ASA, et devront ensuite fournir l'attestation de l'école, de la crèche etc. stipulant cette impossibilité.

roxanne
roxanne
Prophète

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par roxanne Mer 6 Mai 2020 - 10:22
@frimoussette77 a écrit:
@roxanne a écrit:Notre maire a donné une conférence Facebook hier,, tout contente, ça roule, d'ailleurs , eux , ils sont plus malins , ils en ont rajouté des protocoles (et ont mis une pression de dingues aux PE). 25 % en primaire en mai (attendons juin, il y aura peut-être des surprises) avec cantine, garderie et cerise sur le gâteau : augmentation du temps d'école puisque pas d'école le mercredi matin . Bien.
Sinon, dans les  commentaires , tous louangeurs, il y avait des questions sur les écoles privées dont le maire n'a pas parlé. Et, là, surprise, une question de soignante (bon, en fait, c'est une pédiatre de l'hôpital donc pas concernée vraiment par le coronavirus) "est-ce que les enfants de soignants scolarisés en privé pourront continuer à être accueillis en public? " (puisqu'il semblait y avoir un doute sur la façon dont les écoles privées reprenaient). Je l'ai trouvée pas mal celle-là ! Que pendant le confinement, il y ait mélange privé-public pour l'accueil des enfants de soignants, admettons . Mais, là, non.  A priori, ce ne sera pas possible. Mais il y avait plusieurs questions là-dessus ! J'ai trouvé les gens un peu gonflés. Ils ont fait un choix, qu'ils l'assument . Bref, encore un truc qui montre qu'on cherche une garderie.
La pédiatre accepte de travailler et de soigner les enfants malades mais comme elle a fait le choix de mettre son enfant dans le privé, tu trouves qu'il n'est pas normal que temporairement on lui laisse mettre son enfant dans le public pour qu'elle puisse soigner les enfants malades.
Du coup qui soignera les enfants malades ? Pas la pédiatre obligée de garder son propre enfant parce qu'elle a fait le choix de le mettre dans le privé.
Est-ce que pour une fois, on peut arrêter d'opposer privé et public ?
Et pourquoi les enseignants du public devraient prendre la responsabilité sanitaire avec des enfants qui ne sont pas inscrits dans leur école (parce que bon chez nous, c'est l'école privée avec tous les enfants de commerçants et médecins qui ne veulent pas se mélanger).? Bon, de toute façon, ça n'a pas l'air possible.
avatar
Cath
Bon génie

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Cath Mer 6 Mai 2020 - 10:25
@Verdurette a écrit:Tu parles de masque Michelin, j'en ai entendu dire  grand bien, mais où se trouve t-il ?


Sur leur site, mais dispo pour les particuliers en juin seulement.
Prezbo
Prezbo
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Prezbo Mer 6 Mai 2020 - 10:26
@frimoussette77 a écrit:
@roxanne a écrit:Notre maire a donné une conférence Facebook hier,, tout contente, ça roule, d'ailleurs , eux , ils sont plus malins , ils en ont rajouté des protocoles (et ont mis une pression de dingues aux PE). 25 % en primaire en mai (attendons juin, il y aura peut-être des surprises) avec cantine, garderie et cerise sur le gâteau : augmentation du temps d'école puisque pas d'école le mercredi matin . Bien.
Sinon, dans les  commentaires , tous louangeurs, il y avait des questions sur les écoles privées dont le maire n'a pas parlé. Et, là, surprise, une question de soignante (bon, en fait, c'est une pédiatre de l'hôpital donc pas concernée vraiment par le coronavirus) "est-ce que les enfants de soignants scolarisés en privé pourront continuer à être accueillis en public? " (puisqu'il semblait y avoir un doute sur la façon dont les écoles privées reprenaient). Je l'ai trouvée pas mal celle-là ! Que pendant le confinement, il y ait mélange privé-public pour l'accueil des enfants de soignants, admettons . Mais, là, non.  A priori, ce ne sera pas possible. Mais il y avait plusieurs questions là-dessus ! J'ai trouvé les gens un peu gonflés. Ils ont fait un choix, qu'ils l'assument . Bref, encore un truc qui montre qu'on cherche une garderie.
La pédiatre accepte de travailler et de soigner les enfants malades mais comme elle a fait le choix de mettre son enfant dans le privé, tu trouves qu'il n'est pas normal que temporairement on lui laisse mettre son enfant dans le public pour qu'elle puisse soigner les enfants malades.
Du coup qui soignera les enfants malades ? Pas la pédiatre obligée de garder son propre enfant parce qu'elle a fait le choix de le mettre dans le privé.
Est-ce que pour une fois, on peut arrêter d'opposer privé et public ?

Si on ne veut pas opposer privé et public, que le privé fasse sa part dans l'accueil des enfants des parents qui ne peuvent pas faire autrement. Effectivement, du point de vue d'un enseignant du public, la demande est choquante, avec son côté "j'ai choisi le privé mais je suis bien content de retrouver le public en cas de crise".
Honchamp
Honchamp
Esprit éclairé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Honchamp Mer 6 Mai 2020 - 10:27
@Honchamp a écrit:
@Verdurette a écrit:Tu parles de masque Michelin, j'en ai entendu dire  grand bien, mais où se trouve t-il ?


Il y a un lien et des infos dans le fil sur les masques.
Commandable, pas disponible avant mi-juin.

https://securama.fr/covid-19-1516

J'en ai commandé un pour Mr Honchamp. C'est possible pour les particuliers. Environ 25 euros avec des filtres lavables , et 11 euros de livraison.
Bon, on n'est pas sur le bon fil Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 21 4164172953

_________________
"Tu verras bien qu'il n'y aura pas que moi, assise par terre comme ça.."
Pontorson50
Pontorson50
Niveau 9

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Pontorson50 Mer 6 Mai 2020 - 10:31
Deux infos une qui va pour la reprise rapide des écoles programmée en France, l'autre contre :

https://www.tdg.ch/monde/allemagne-relancer-mai/story/16979460
Malgré l'étude citée ici de son principal virologue constatant que la viralité n'est pas une question d'âge...Preuve en tout cas que ça fluctue énormément au sein d'un même gouvernement, et que des recompositions sont possibles dans tous les sens (davantage il est vrai dans un système fédéral).

En revanche, un article déjà ancien qui contrebalance utilement la vision apocalyptique qu'a Macron (et malheureusement sûrement pas mal de collègues très impliqués dans leur job) des enfants privés d'école, tous très traumatisés dit-il.

https://www.lefigaro.fr/style/ces-enfants-que-le-confinement-a-fait-grandir-20200422

Extraits larges  puisque c'est payant :

Cette autonomie peut-être aussi moins altruiste et révéler le potentiel créatif d’enfants souvent accaparés par l’école et les activités parascolaires. Confrontés à eux-mêmes, et profitant d’une place laissée à l’ennui, ils trouvent à s’occuper avec les moyens du bord: «Je la vois inventer de nouveaux jeux toute seule, créer des petits objets pour ses peluches et ses poupées (vêtements en papier, petit sac avec des emballages en carton ou plastique…)», raconte Sue, maman d’une petite fille de 5 ans. «Son baigneur est devenu un vrai jouet d’imitation, elle le change, le nourrit, alors qu’il n’était qu’un élément du décor», constate Ben, papa d’une petite de 2 ans. Quant à Cécile, elle voit sa préado se transformer en architecte d’intérieur à la faveur du confinement: «Elle est de plus en plus débrouillarde, elle tente des expériences de déco», s’amuse-t-elle.

«Habituellement, mes enfants vont à l’école maternelle où ils sont très bien encadrés et quand ils arrivent à la maison, chez leur maman ou chez moi, on s’occupe d’eux autant que faire se peut, raconte Paul. Peut-être bien que finalement, on ne leur laisse pas tant que ça de moments de solitude ou d’ennui. Actuellement, nous sommes les enseignants, et on ne les couvre plus d’attentions à partir de 18 heures parce qu’ils nous ont manqué toute la journée.» Marie Danet confirme: «Nous trouvons des ressources dans l’ennui, une capacité à trouver par soi-même, à faire preuve de créativité.»

Sortir du cadre d’apprentissage purement scolaire, c’est aussi laisser certains enfants aller là vers où leur curiosité les porte. «Mon fils prend spontanément mes vieux livres de Il était une fois la vie sur le système immunitaire ou la vaccination», se réjouit Maud. La fille de François, 2 ans, découvre la faune et la flore de son quartier. «Elle pratique la botanique et l’étude des insectes par l’observation des trottoirs de Bordeaux», s’attendrit-il. Quant à Alban, il est épaté de voir son fils de 18 ans «s’ouvrir de façon spectaculaire à l’actualité et la politique». «La période est bel et bien propice à une pédagogie axée sur la curiosité», résume Marie Danet.

Je précise que Marie Danet est psychologue clinicienne. Alors certes, l'article cite essentiellement des familles de cadres, et cela renforce le constat d'une aggravation des inégalités, mais rouvrir pour 7 semaines d'un "travail" qui va consister à apprendre d'abord à vivre dans la terreur hygiéniste d'un mal qui épargne précisément les enfants, au détriment précisément de la socialisation qu'assume ordinairement l'école, ce n'est quand même pas d'abord cette problématique là qui devrait être avancée.
frimoussette77
frimoussette77
Monarque

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par frimoussette77 Mer 6 Mai 2020 - 10:32
@roxanne a écrit:
@frimoussette77 a écrit:
@roxanne a écrit:Notre maire a donné une conférence Facebook hier,, tout contente, ça roule, d'ailleurs , eux , ils sont plus malins , ils en ont rajouté des protocoles (et ont mis une pression de dingues aux PE). 25 % en primaire en mai (attendons juin, il y aura peut-être des surprises) avec cantine, garderie et cerise sur le gâteau : augmentation du temps d'école puisque pas d'école le mercredi matin . Bien.
Sinon, dans les  commentaires , tous louangeurs, il y avait des questions sur les écoles privées dont le maire n'a pas parlé. Et, là, surprise, une question de soignante (bon, en fait, c'est une pédiatre de l'hôpital donc pas concernée vraiment par le coronavirus) "est-ce que les enfants de soignants scolarisés en privé pourront continuer à être accueillis en public? " (puisqu'il semblait y avoir un doute sur la façon dont les écoles privées reprenaient). Je l'ai trouvée pas mal celle-là ! Que pendant le confinement, il y ait mélange privé-public pour l'accueil des enfants de soignants, admettons . Mais, là, non.  A priori, ce ne sera pas possible. Mais il y avait plusieurs questions là-dessus ! J'ai trouvé les gens un peu gonflés. Ils ont fait un choix, qu'ils l'assument . Bref, encore un truc qui montre qu'on cherche une garderie.
La pédiatre accepte de travailler et de soigner les enfants malades mais comme elle a fait le choix de mettre son enfant dans le privé, tu trouves qu'il n'est pas normal que temporairement on lui laisse mettre son enfant dans le public pour qu'elle puisse soigner les enfants malades.
Du coup qui soignera les enfants malades ? Pas la pédiatre obligée de garder son propre enfant parce qu'elle a fait le choix de le mettre dans le privé.
Est-ce que pour une fois, on peut arrêter d'opposer privé et public ?
Et pourquoi les enseignants du public devraient prendre la responsabilité sanitaire avec des enfants  qui ne sont pas inscrits dans leur école (parce que bon chez nous, c'est l'école privée avec tous les enfants de commerçants et médecins qui ne veulent pas  se mélanger).? Bon, de toute façon, ça n'a pas l'air possible.
Ils paient aussi des impôts pour le fonctionnement de l'école publique.
roxanne
roxanne
Prophète

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par roxanne Mer 6 Mai 2020 - 10:34
Donc, on est bien d'accord qu'on demande une fonction de garderie et non de plus value pédagogique .
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum