Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Firefly
Niveau 9

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Firefly le Ven 8 Mai 2020 - 10:20
@Cicyle a écrit:
@roxanne a écrit:
@Honchamp a écrit:
@roxanne a écrit:On commence avec Blanquer sur France Inter en ce moment.

Je n'ai entendu que la fin, sur les colonies de vacances .
Mais on ne lui pose pas la question de l'éventuelle transmission du covid ?
C'est pire qu'ailleurs, non, puisqu'il y a nuitées, sanitaires communs, etc... ?
µ
Mais , non puisqu'il y a l'adjectif magique "apprenantes "!
Il a botté en touche sur une question sur un tout petit de maternelle qui tombe ou qui pleure...
S'il n'y avaient que les TPS, le problème serait réglé : la majorité des écoles n'ouvrent pas pour les TPS/PS (voire MS).
Il n'y a pas que les tout petits de maternelle qui tombent et pleurent… J'ai, au moins 2 ou 3 fois par semaine (je suis gentille dans mon estimation), un genou à réparer ou un petit tombé sans blessure à consoler. CP/CE2.

Ici mini-moi ne reprendra pas. L'école n'accueillera pas de PS et MS.
Danska
Danska
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Danska le Ven 8 Mai 2020 - 10:22
@celitian a écrit:Le problème est réel pour les élèves qui finissent leur scolarité cette année. Pour avoir des BTS2, certains vont être diplômés cette année avec un niveau très faible (ils ne l'auraient jamais eu avec les vraies épreuves), je suppose que ça sera la même chose pour certains bacheliers (pour la fac et autres diplômes, je ne connais pas le système).

Oui, j'ai bien précisé "sauf à certains niveaux clés" - j'ai mentionné le CP, il y en a d'autres bien sûr.

Mais généraliser en disant "c'est la cata, tous les élèves de cette génération sont fichus, on ne rattrapera jamais le retard pris", c'est excessif et contre-productif : à choisir, il vaudrait mieux continuer comme on le fait actuellement pour les niveaux qui ne souffriront pas trop de prendre du retard et mettre l'accent sur un rattrapage pour les niveaux pour lesquels ça risque de poser sérieusement problème.
Prezbo
Prezbo
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Prezbo le Ven 8 Mai 2020 - 10:23
@Shajar a écrit:
Chez nous, c'est remontage de notes à tout va et consignes d'extrême "bienveillance" dispensées par le recteur.

Techniquement, comment est-il possible aux conseils de classe de remonter des notes ? Les notes des deux premiers trimestres de terminales et des épreuves anticipées de première ne peuvent plus être modifiées, et pour le troisième trimestre, nous avons pour instruction ferme de ne pas tenir compte des notes obtenues pendant le confinement, ce qui veut dire que les élèves n'auront pas de notes dans la plupart des matières...

Ensuite, du point de vue de la procédure, il y aura un jury de la première série d'épreuve, et j'imagine qu'on lui demandera d'être indulgent pour les candidats pas trop loin de 10.

De toute façon, tout ceci reste conditionné à ce que les oraux du second groupe puissent effectivement se tenir.
Pontorson50
Pontorson50
Niveau 6

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Pontorson50 le Ven 8 Mai 2020 - 10:27
@nc33 a écrit:
@Pontorson50 a écrit:
-la plus importante : l'idée qu'un enfant est majoritairement en danger pendant 6 mois sans école est très largement partagée par les enseignants, j'en ai la conviction. Aucun syndicat n'est allé jusqu'à contester ce postulat de Macron et Philippe, 6 mois sans la présence physique de l'enseignant et des camarades serait un désastre pour la plupart des enfants.

Sauf si ça a changé depuis que je n'ai plus de collégiens, j'ai quand même une pensée pour ceux qui vivent l'enfer à l'école.

C'est une des nombreuses variétés d'injonctions contradictoires sur l'école : avant cette crise, pas mal de ceux qui nous expliquent que l'école va sauver les enfants, qui n'ont pas de lien social autrement, nous ont à juste titre éveillés au harcèlement, à ce lien social qui peut être un lasso voire une corde de ...Mais cela a débouché parfois sur une approche complètement sombre de l'institution forcément méchante, nourrie des discours foucaldiens de comparaison de l'école à une prison (l'école carcérale de surveiller et punir).

Or s'il est un moment où l'école va ressembler un tout petit peu à la contrainte par corps, c'est bien ces prochaines semaines. Encore faut-il que cette contrainte ait un sens. Apprendre à se méfier charnellement d'autrui, à ne surtout rien échanger avec autrui, ne se justifie pas pour un virus frappant si exceptionnellement les enfants, et va contre la socialisation invoquée.

Est-ce qu'au moins cette interdiction totale de la proximité va protéger un peu des harcèlements physiques? Je crains
plutôt que les harceleurs utilisent des formes moins voyantes encores...Gestes et regards savent faire mal.


Dernière édition par Pontorson50 le Ven 8 Mai 2020 - 10:46, édité 3 fois
celitian
celitian
Expert spécialisé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par celitian le Ven 8 Mai 2020 - 10:28
@Danska a écrit:
@celitian a écrit:Le problème est réel pour les élèves qui finissent leur scolarité cette année. Pour avoir des BTS2, certains vont être diplômés cette année avec un niveau très faible (ils ne l'auraient jamais eu avec les vraies épreuves), je suppose que ça sera la même chose pour certains bacheliers (pour la fac et autres diplômes, je ne connais pas le système).

Oui, j'ai bien précisé "sauf à certains niveaux clés" - j'ai mentionné le CP, il y en a d'autres bien sûr.

Mais généraliser en disant "c'est la cata, tous les élèves de cette génération sont fichus, on ne rattrapera jamais le retard pris", c'est excessif et contre-productif : à choisir, il vaudrait mieux continuer comme on le fait actuellement pour les niveaux qui ne souffriront pas trop de prendre du retard et mettre l'accent sur un rattrapage pour les niveaux pour lesquels ça risque de poser sérieusement problème.
C'est certain que pour la plupart des niveaux, il n'y a aucune incidence.
Je me trompe peut-être mais je crois avoir lu qu'en Allemagne, le modèle actuel, que certains examens étaient maintenus, je trouve qu'il aurait été beaucoup plus cohérent de maintenir quelques épreuves écrites pour garder une certaine valeur aux diplômes.
Avec mes collègues, nous avons eu des BTS2 qui valident le bts en juillet mais qui demandaient s'ils pouvaient passer la session de septembre pour que le diplôme soit "plus réel", et qui sont très énervés de voir certains l'avoir alors qu'ils ne fichent rien depuis deux ans.
Thalia de G
Thalia de G
Médiateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Thalia de G le Ven 8 Mai 2020 - 10:29
@Danska a écrit:
@celitian a écrit:Le problème est réel pour les élèves qui finissent leur scolarité cette année. Pour avoir des BTS2, certains vont être diplômés cette année avec un niveau très faible (ils ne l'auraient jamais eu avec les vraies épreuves), je suppose que ça sera la même chose pour certains bacheliers (pour la fac et autres diplômes, je ne connais pas le système).

Oui, j'ai bien précisé "sauf à certains niveaux clés" - j'ai mentionné le CP, il y en a d'autres bien sûr.

Mais généraliser en disant "c'est la cata, tous les élèves de cette génération sont fichus, on ne rattrapera jamais le retard pris", c'est excessif et contre-productif : à choisir, il vaudrait mieux continuer comme on le fait actuellement pour les niveaux qui ne souffriront pas trop de prendre du retard et mettre l'accent sur un rattrapage pour les niveaux pour lesquels ça risque de poser sérieusement problème.
Les grèves de 1968 ont fait sauter plusieurs semaines de cours, j'ai survécu. Wink
Le contexte était bien différent, j'en conviens, beaucoup moins anxiogène, mais il faut reconnaître que l'année scolaire a été bien amputée.

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
Soleil noir de mes mélancolies.
jamme
jamme
Fidèle du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par jamme le Ven 8 Mai 2020 - 10:30
@BrindIf a écrit:
@Prezbo a écrit:Je crois qu'il n'y a rien de nouveau depuis la dernière FAQ, qui prévoyait des oraux sous la forme ordinaire pour les élèves au moins 8 et moins de 10 à l'issu du contrôle continu. Voir

https://ww.education.gouv.fr/media/66513/download

Les élèves qui n’auraient pas la moyenne pourront‐ils passer des épreuves de
rattrapage ?

Les élèves qui auraient une moyenne au moins égale à 8 et inférieure à 10 pourront passer les oraux de rattrapage dans les conditions ordinaires : possibilité de choisir deux matières (tant sur les disciplines évaluées lors des épreuves anticipées que sur les disciplines de la classe de terminale) à
présenter à l’oral entre le 8 et le 10 juillet.
Merci Prezbo.

@Shajar a écrit:
Chez nous, c'est remontage de notes à tout va et consignes d'extrême "bienveillance" dispensées par le recteur.
On va sans doute remonter ceux qui sont en dessous de 8... mais c'est un peu délicat de leur donner leur bac d'office en dehors de consignes officielles Rolling Eyes

Aucune consigne du rectorat. Mon adjointe a fait des simulations. J'ai un ou deux élèves qui doivent aller au rattrapage selon si on arrondit ou pas les notes.
Elle attend d'en savoir plus pour caler les dates des conseils de classe des terminales.
D'après le CDE (c'est une supposition qu'il fait d'après les dires des IPR de français à propos de l'oral), le rattrapage se fera certainement en interne avec un prof qui n'a pas eu l'élève. Donc idem pour l'oral de français pour éviter le brassage d'élèves. C'est la piste sur laquelle le rectorat travaille...
BrindIf
BrindIf
Fidèle du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par BrindIf le Ven 8 Mai 2020 - 10:30
@Prezbo a écrit:De toute façon, tout ceci reste conditionné à ce que les oraux du second groupe puissent effectivement se tenir.
C'est essentiellement ma question (région parisienne...)

Pour le remontage...
Nos élèves avaient déjà quelques notes au 3e trimestre. Certaines ont été ajoutées après le début du confinement (copies non rendues avant le 13 mars). Il ne serait pas très rigoureux de compter cette 3e "moyenne" peu représentative autant que les moyennes des 1er et 2nd trimestres, mais pas normal non plus de l'ignorer. Il va forcément y avoir du bricolage. Mon CDE suggère par exemple que nous ne comptions cette note que si elle remonte la moyenne de l'année.
avatar
barèges
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par barèges le Ven 8 Mai 2020 - 10:30
Une tentative "originale" de sensibilisation à la distance sociale dans une école privée de Marseille (inspirée par les "chapeaux de distanciation" asiatiques ?)

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 40 5dc249a3-bd86-4b8e-a5e5-091b487e40a1-4805208

https://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes-cote-d-azur/bouches-du-rhone/marseille/insolite-cerceaux-lutter-contre-coronavirus-ecole-marseille-1825788.html
Shajar
Shajar
Doyen

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Shajar le Ven 8 Mai 2020 - 10:33
@Prezbo a écrit:
@Shajar a écrit:
Chez nous, c'est remontage de notes à tout va et consignes d'extrême "bienveillance" dispensées par le recteur.

Techniquement, comment est-il possible aux conseils de classe  de remonter des notes ? Les notes des deux premiers trimestres de terminales et des épreuves anticipées de première ne peuvent plus être modifiées, et pour le troisième trimestre, nous avons pour instruction ferme de ne pas tenir compte des notes obtenues pendant le confinement, ce qui veut dire que les élèves n'auront pas de notes dans la plupart des matières...

Ensuite, du point de vue de la procédure, il y aura un jury de la première série d'épreuve, et j'imagine qu'on lui demandera d'être indulgent pour les candidats pas trop loin de 10.

De toute façon, tout ceci reste conditionné à ce que les oraux du second groupe puissent effectivement se tenir.
Techniquement, nous mettons une "note de 3e trimestre" qui est la moyenne des 2 premiers plus un bonus en fonction du "parcours global de l'élève". Cette "note de 3e trimestre" ne peut pas être inférieure aux moyennes des 2 premiers, donc toutes les notes que nous aurions pu mettre avant le confinement sont annulées. Sans compter que j'ai la ferme impression que nos chefs ont remonté des notes sans nous le dire, car leurs calculs ne correspondent pas à ceux faits avec les élèves.


Dernière édition par Shajar le Ven 8 Mai 2020 - 10:35, édité 1 fois
Laotzi
Laotzi
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Laotzi le Ven 8 Mai 2020 - 10:35
@Shajar a écrit:
@Prezbo a écrit:
@BrindIf a écrit:Dans ma classe de terminale, nombreux sont les élèves à ne pas avoir 10 de moyenne en contrôle continu.
Il y a-t-il quelque chose d'officiel les concernant ?
Merci !

Je crois qu'il n'y a rien de nouveau depuis la dernière FAQ, qui prévoyait des oraux sous la forme ordinaire pour les élèves au moins 8 et moins de 10 à l'issu du contrôle continu. Voir

https://www.education.gouv.fr/media/66513/download

Les élèves qui n’auraient pas la moyenne pourront‐ils passer des épreuves de
rattrapage ?

Les élèves qui auraient une moyenne au moins égale à 8 et inférieure à 10 pourront passer les oraux de rattrapage dans les conditions ordinaires : possibilité de choisir deux matières (tant sur les disciplines évaluées lors des épreuves anticipées que sur les disciplines de la classe de terminale) à
présenter à l’oral entre le 8 et le 10 juillet.
Chez nous, c'est remontage de notes à tout va et consignes d'extrême "bienveillance" dispensées par le recteur.

Remontage de quelles notes ? Les deux premiers trimestres sont bouclés, le troisième n'aura pas de note. S'ils veulent bidouiller, qu'ils assument et le fassent seuls, comme l'an dernier d'ailleurs (ce qui ne veut pas dire que je sois contre une bienveillance particulière cette année au vu des circonstances évidemment, mais que cela se fasse en jury d'examen, pas chaque établissement qui va faire n'importe quoi en remontant les moyennes des précédents trimestres...).

edit : oups, pas vu que la réponse avait été donnée


Dernière édition par Laotzi le Ven 8 Mai 2020 - 10:35, édité 1 fois

_________________
"Trouvez donc bon qu'au lieu de vous dire aussi, adieu comme autrefois, je vous dise, adieu comme à présent."
Cicyle
Cicyle
Doyen

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Cicyle le Ven 8 Mai 2020 - 10:35
Il n'y a pas du tout 1 mètre entre les enfants, là…
roxanne
roxanne
Prophète

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par roxanne le Ven 8 Mai 2020 - 10:36
Non, et ils peuvent se tenir la main...
Cicyle
Cicyle
Doyen

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Cicyle le Ven 8 Mai 2020 - 10:37
Ce genre de choses m'exaspère ! Ça fait croire qu'on peut reprendre dans la joie et la bonne humeur. Si on respecte les règles, on ne peut pas.
Pontorson50
Pontorson50
Niveau 6

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Pontorson50 le Ven 8 Mai 2020 - 10:38
@celitian a écrit:
@Danska a écrit:
@celitian a écrit:Le problème est réel pour les élèves qui finissent leur scolarité cette année. Pour avoir des BTS2, certains vont être diplômés cette année avec un niveau très faible (ils ne l'auraient jamais eu avec les vraies épreuves), je suppose que ça sera la même chose pour certains bacheliers (pour la fac et autres diplômes, je ne connais pas le système).

Oui, j'ai bien précisé "sauf à certains niveaux clés" - j'ai mentionné le CP, il y en a d'autres bien sûr.

Mais généraliser en disant "c'est la cata, tous les élèves de cette génération sont fichus, on ne rattrapera jamais le retard pris", c'est excessif et contre-productif : à choisir, il vaudrait mieux continuer comme on le fait actuellement pour les niveaux qui ne souffriront pas trop de prendre du retard et mettre l'accent sur un rattrapage pour les niveaux pour lesquels ça risque de poser sérieusement problème.
C'est certain que pour la plupart des niveaux, il n'y a aucune incidence.
Je me trompe peut-être mais je crois avoir lu qu'en Allemagne, le modèle actuel, que certains examens étaient maintenus, je trouve qu'il aurait été beaucoup plus cohérent de maintenir quelques épreuves écrites pour garder une certaine valeur aux diplômes.
Avec mes collègues, nous avons eu des BTS2 qui valident le bts en juillet mais qui demandaient s'ils pouvaient passer la session de septembre pour que le diplôme soit "plus réel", et qui sont très énervés de voir certains l'avoir alors qu'ils ne fichent rien depuis deux ans.

Merci d'avoir mis le doigt sur un des aspects les plus absurdes : avoir supprimé les examens qui, à l'exception des oraux, ne sont sanitairement pas dangereux, puisqu'on y est ordinairement prié de se mettre à distance du voisin et de ne pas lui parler, et maintenu l'enseignement sur site dont la condition, l'intérêt, est l'échange entre maîtres et élèves, et entre élèves. Kafka est un amateur...


Dernière édition par Pontorson50 le Ven 8 Mai 2020 - 10:40, édité 1 fois
Clecle78
Clecle78
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Clecle78 le Ven 8 Mai 2020 - 10:39
Je viens de tomber sur des échanges entre les élèves ( ils m'ont invitée à un chat ) . En remontant la le fil de discussion j'ai découvert leurs échanges antérieurs, ce qu'ils n'avaient sans doute pas anticipé. Eh bien ! Heureusement qu'on ne note pas. C'est une excellente classe mais ça pompe à tous les niveaux, sur site, entre eux, j'en avais débusqué pas mal mais j'étais loin du compte ! Malheureusement sur internet la triche n'est pas trop pédagogique avec les copier-coller, au moins quand ils recopient manuscritement on peut espérer que ça imprime un peu . Bref c'est de bonne guerre mais un peu déprimant (comme tout le reste)
nc33
nc33
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par nc33 le Ven 8 Mai 2020 - 10:41
@celitian a écrit:... qui sont très énervés de voir certains l'avoir alors qu'ils ne fichent rien depuis deux ans.
S'ils ne fichent rien mais que les notes sont correctes quand même... Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 40 3795679266

-------

https://www.neoprofs.org/viewtopic.php?t=128757
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum