Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Clecle78
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Clecle78 le Dim 10 Mai 2020 - 11:15
Pogonophile j'entends tes arguments mais quid justement du cluster de Dordogne ? Il semble bien qu'il aient été entre adultes responsables et éduqués...
avatar
MC311
Niveau 9

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par MC311 le Dim 10 Mai 2020 - 11:16
@ProvençalLeGaulois a écrit:Par ailleurs, arrêtez de croire que les établissements sont vides de personnels en période de confinement, les équipes de direction, les personnels administratifs et certains professeurs en charge des enfants de soignants y sont souvent.
Donc une réunion entre équipe de direction et personnel du département (cas du fameux nouveau cluster) n'a rien d'étrange.
D'après le protocole, si l'établissement a été fréquenté, même partiellement, il doit y avoir un nettoyage approfondi avant le retour en établissement. Ce n'est pas le cas dans mon établissement, ce sera uniquement un nettoyage classique pour la première réunion prévue qui aurait lieu avec 14 personnes.
dita
dita
Fidèle du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par dita le Dim 10 Mai 2020 - 11:17
@celitian a écrit:
@Danska a écrit:Si, ça fait trois fois qu'il est posté dans deux fils différents Razz

(ce n'est pas une critique, ces fils vont beaucoup trop vite pour tout lire à moins d'y passer sa journée)
Very Happy je me disais bien que j'avais dû le louper...

@ycombe a écrit:
@celitian a écrit:Pas l'impression d'avoir vu cet article sur des cas dans un collège, je l'ai peut-être loupé.
https://www.google.com/amp/s/france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/vienne/poitiers/chauvigny-rentree-scolaire-repoussee-apres-decouverte-quatre-cas-covid-19-au-college-gerard-philippe-1826652.amp
Quatre membres du personnel du collège Gérard-Philipe de Chauvigny ont été contaminés par le Covid-19 lors d'une journée de préparation de la rentrée qui s'est tenue dans l'établissement. La rentrée des élèves est reportée au mercredi 27 mai 2020 et les locaux vont être entièrement désinfectés.    
Pas d'inquiétude, le départ est en vert et le virus va muter dans nuit de dimanche à lundi pour ne plus être contagieux dans les établissements scolaire et le devenir dans les transports en commun.
+1 ce qui démontre bien que la distanciation entre adultes est déjà difficile à respecter alors pour des jeunes...

Je n'arrive pas à trouver la date à laquelle s'est tenue la réunion de préparation de le rentrée. Est-on détectable Covid+ immédiatement après avoir été infecté ? Donc, soit, les membres du personnels se sont rendus à une réunion pendant le confinement (hem hem), soit ils se sont contaminés à une autre occasion.
mafalda16
mafalda16
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par mafalda16 le Dim 10 Mai 2020 - 11:18
@pogonophile a écrit:
@Clecle78 a écrit:Nous n'avons pas la même notion de mauvaise volonté Pogonophile. Vouloir se préserver c'est faire preuve de mauvaise volonté ? Ca fait plusieurs fois que tu ressors cet argument si je ne me trompe pas et je trouve ton message assez choquant. Heureusement mon chef n'est pas comme ca. Hors de question pour lui qu'on reprenne sans masques fournis par l'administration.  Une réunion ça se fait très bien en visioconférence et autant continuer à distance si les conditions ne sont pas là. Si pour toi preparer la réunion en présentiel est plus importante  que la sécurité des personnels franchement ça fait peur.

Absolument pas ; et l'expression vient du raccourci de @Lagomorphe dans son message insidieux.

En revanche, ce qui m'interpelle, c'est qu'il faut être cohérent jusqu'au bout :
- l'employeur doit me fournir une protection, mais pour aller la chercher je dois aller jusqu'à l'établissement : que faire, je ne suis pas protégé pendant mon déplacement alors !
- en ce cas j'exige qu'il me soit livré à domicile, on en aura pour bien deux semaines de plus, surtout si je ne suis pas là quand passe le livreur, faut aller à la Poste, déplacement professionnel impossible, on revient au point de départ
- et puis soyons clairs, usage absolument interdit en dehors des heures de travail, il faut qu'ils soient estampillés "école de la confiance" pour bien les différencier

Non on n'en sort pas.

Après ça m'indiffère, de toute façon je suis en zone rouge, à trois semaines du premier bout de présentiel, au mieux. Mais ailleurs, il faut tout de même composer avec le fait que ce soit un cauchemar logistique de tout livrer en temps et en heure, et être capable de se montrer un petit peu patient sans tout rejeter en bloc à la moindre imperfection, en sortant aussitôt les grandes invectives comme "inhumain". Par ailleurs, ça fait 150 pages de forum qu'on parle du problème du contact avec les élèves, qui ne seront pas là pour une pré-rentrée, faite entre adultes responsables et éduqués.

Mais les réunions visio fonctionnent bien, pourquoi vouloir à tout prix faire venir tous les enseignants sur place ?
Dans mon collège (zone verte), on a fait une visio avant les vacances, une cette semaine et on en refait une la semaine prochaine. Le chef expose ce qu'il a à dire, nous laisse poser des questions, répond autant qu'il peut, on peut aussi échanger entre nous, ça fonctionne bien. Le CA de la semaine prochaine aura aussi lieu en visio. Ça rassure tout le monde. Pourquoi se priver d'outils qui rassurent plutôt que de passer en force pour du présentiel sans valeur ajoutée pour ce motif ?

_________________
"Muchos años después, frente al pelotón de fusilamiento, el coronel Aureliano Buendía había de recordar aquella tarde remota en que su padre lo llevó a conocer el hielo"
Rendash
Rendash
Enchanteur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Rendash le Dim 10 Mai 2020 - 11:19
@ProvençalLeGaulois a écrit:

Par ailleurs, arrêtez de croire que les établissements sont vides de personnels en période de confinement, les équipes de direction, les personnels administratifs et certains professeurs en charge des enfants de soignants y sont souvent.
Donc une réunion entre équipe de direction et personnel du département (cas du fameux nouveau cluster) n'a rien d'étrange.

Certes, mais avec une nuance de taille : je ne sais pas comment ça se passe dans ton bahut, mais lorsque j'étais dans le mien pour l'accueil des enfants de personnels soignants, je ne me suis pas approché à moins de quatre mètres de ma copinellègue secrétaire, même pour notre pause clope, et pas à moins de deux mètres du chef et de la collègue qui était avec moi. Pas de réunion à quinze ou cinquante dans une salle.

_________________
Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 1498064902



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
tchanq'
tchanq'
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par tchanq' le Dim 10 Mai 2020 - 11:20
@Lokomazout a écrit:
@Enaeco a écrit:
@Lokomazout a écrit:Masque en tissu : efficacité quasi-nulle. De la décoration !

Ça ce n'est pas très gentil pour tous les néos qui se refilent leurs astuces couture...

Pas de leçon de morale, s'il te plait.
On le subit déjà assez de ceux qui sont sensés gouverner ce pays, et avec quelle efficacité...

Pareil en fait sur la morale. Si on suit les recommandations AFNOR on est entre 70% et 90% de protection en fonction des tissus que l'on va utiliser. Les phrases à l'emporte-pièce qui sont sans fondement, ça ne fait pas avancer grand-chose. Personne n'a jamais prétendu que c'était la panacée mais c'est mieux que rien.

_________________
Failure is not an option
ProvençalLeGaulois
ProvençalLeGaulois
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par ProvençalLeGaulois le Dim 10 Mai 2020 - 11:20
@MC311

Je dois dire que l'intérêt d'aller désinfecter des salles de classes non utilisées depuis 2 mois m'échappe un peu...
Ce n'est pas parce que du personnel a été présent dans certaines pièces que tout l'etab est contaminé.

_________________
N'empêche que je suis une légende.
Perceval
Maellerp
Maellerp
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Maellerp le Dim 10 Mai 2020 - 11:21
A propos de nettoyage. On voit plein de reportages dans lesquels des locaux apparemment vides depuis des semaines sont désinfectés. Pourquoi ? Puisque par ailleurs on nous dit que les virus est inactif après quelques jours sur des surfaces inertes. Je suis désolée si la question a déjà été posée, même en lisant régulièrement les fils difficile de tout suivre. Merci.

Ah je vois que je ne suis pas la seule à me poser la question 😊
Mouton
Mouton
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Mouton le Dim 10 Mai 2020 - 11:21
@pogonophile a écrit:raccourci de @Lagomorphe dans son message insidieux.

En revanche, ce qui m'interpelle, c'est qu'il faut être cohérent jusqu'au bout :
- l'employeur doit me fournir une protection, mais pour aller la chercher je dois aller jusqu'à l'établissement : que faire, je ne suis pas protégé pendant mon déplacement alors !

Je peux toujours me rendre au travail en étant protégé sans avoir de masque : voiture personnelle, vélo, marche en zigzaguant loin des autres passants. C'est difficile à Paris, mais la normalité dans toutes les autres villes de France.
En revanche, dans mon établissement, sans masque, c'est compliqué.

@pogonophile a écrit:
- et puis soyons clairs, usage absolument interdit en dehors des heures de travail, il faut qu'ils soient estampillés "école de la confiance" pour bien les différencier
Ma CDE a eu une bonne idée : le masque nous est fourni en arrivant, nous le rendons en partant et il est lavé sur place grâce aux machines présentes dans l'établissement.
L'EdNat est responsable de notre protection dans l'établissement et pas au dehors, il n'y a pas à tortiller, c'est non négociable. Et ce n'est pas une question de mauvaise volonté, c'est la loi.
Et s'il y a des problèmes logistiques, on repousse la réouverture, on ne tente pas un "l'intendance suivra, faites un effort..."
avatar
Cath
Bon génie

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Cath le Dim 10 Mai 2020 - 11:22
@EdithW a écrit:Ce matin dans Le Monde
https://www.lemonde.fr/planete/article/2020/05/10/deconfinement-blanquer-veut-que-chaque-enfant-retourne-a-l-ecole-au-moins-une-fois-avant-fin-mai_6039200_3244.html

"Au moins une fois". Pourquoi ?
Même réponse que pour le choix du 11 mai : comme ça, pour le symbole.
avatar
gp20
Niveau 7

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par gp20 le Dim 10 Mai 2020 - 11:22
Chez nous, la cde nous a assurés que nous aurions 2 masques chirurgicaux par jour d'enseignement. Par contre, les élèves devront apporter les leurs pour entrer au collège. Sans masque, nous ne reprendrons pas. Ici, tout le monde vient bosser en véhicule perso donc à part ceux fournis par les mairies.
nc33
nc33
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par nc33 le Dim 10 Mai 2020 - 11:28
@Maellerp a écrit:A propos de nettoyage. On voit plein de reportages dans lesquels des locaux apparemment vides depuis des semaines sont désinfectés. Pourquoi ? Puisque par ailleurs on nous dit que les virus est inactif après quelques jours sur des surfaces inertes. Je suis désolée si la question a déjà été posée, même en lisant régulièrement les fils difficile de tout suivre. Merci.

Ah je vois que je ne suis pas la seule à me poser la question 😊

Le but est de rassurer les familles, et que l'opération rentrée scolaire soit une réussite.
Hocam
Hocam
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Hocam le Dim 10 Mai 2020 - 11:33
@MC311 a écrit:
@ProvençalLeGaulois a écrit:Par ailleurs, arrêtez de croire que les établissements sont vides de personnels en période de confinement, les équipes de direction, les personnels administratifs et certains professeurs en charge des enfants de soignants y sont souvent.
Donc une réunion entre équipe de direction et personnel du département (cas du fameux nouveau cluster) n'a rien d'étrange.
D'après le protocole, si l'établissement a été fréquenté, même partiellement, il doit y avoir un nettoyage approfondi avant le retour en établissement. Ce n'est pas le cas dans mon établissement, ce sera uniquement un nettoyage classique pour la première réunion prévue qui aurait lieu avec 14 personnes.
À ce propos, saluons le travail de la modération qui nettoie et désinfecte très régulièrement les fils les plus utilisés de ce forum, d'autant que beaucoup s'expriment sans filtre ici et laissent tout plein de méchants postillons sur les posts des autres. professeur

_________________
Hayat kısa, kuşlar uçuyor
avatar
Cath
Bon génie

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Cath le Dim 10 Mai 2020 - 11:34
Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 4105177660
Verdurette
Verdurette
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Verdurette le Dim 10 Mai 2020 - 11:34
@Maju a écrit:
C'est étonnant une réunion en plein confinement. La prérentrée c'est en principe la semaine prochaine, non ? Le nombre de personnes dépistées m'interpelle en effet ...
Je ne pense pas que tous aient participé à la même réunion. J'imagine qu'il y a des réunions équipe de direction/ gestionnaire/CPE par exemple, et que chacun de ceux là a pu ensuite être en contact avec des agents, avec les enseignants venus pour l'accueil des enfants de soignants etc... Les 71 représenteraient alors le chiffre global de cette chaîne de contacts.

Nous avons été en réunion mercredi dernier : 5 enseignantes + 2 atsem + 3 personnes de la mairie.
A distance, avec masques (sauf deux parmi les représentants de la municipalité, un sans masque, mais à la limite moins dangereux que Madame la super-responsable des services scolaires, Madame je-sais-tout arrogante qui faisait l'andouille avec, et qui se permettait de se gausser des ATSEM qui ne sauraient pas respecter les gestes barrières).

Dans ce collège, les personnes qui se sont avérées malades les premières ont forcément été contaminées antérieurement à la réunion. 
Et j'ose espérer qu'on va tester aussi les familles de ces agents, sinon, ça ne sert à rien.
avatar
User2787
Niveau 2

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par User2787 le Dim 10 Mai 2020 - 11:36
Pour ceux qui ont assisté à des réunions en présentiel, étaient-elles efficaces? Si j'en juge par la cacophonie habituelle, c'est rarement le cas. Cela ne sert que d'alibi pour valider un truc. Soit on se tait et on attend que ça passe, soit on objecte avant d'obtempérer quand même.
mafalda16
mafalda16
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par mafalda16 le Dim 10 Mai 2020 - 11:38
@Hocam a écrit:
@MC311 a écrit:
@ProvençalLeGaulois a écrit:Par ailleurs, arrêtez de croire que les établissements sont vides de personnels en période de confinement, les équipes de direction, les personnels administratifs et certains professeurs en charge des enfants de soignants y sont souvent.
Donc une réunion entre équipe de direction et personnel du département (cas du fameux nouveau cluster) n'a rien d'étrange.
D'après le protocole, si l'établissement a été fréquenté, même partiellement, il doit y avoir un nettoyage approfondi avant le retour en établissement. Ce n'est pas le cas dans mon établissement, ce sera uniquement un nettoyage classique pour la première réunion prévue qui aurait lieu avec 14 personnes.
À ce propos, saluons le travail de la modération qui nettoie et désinfecte très régulièrement les fils les plus utilisés de ce forum, d'autant que beaucoup s'expriment sans filtre ici et laissent tout plein de méchants postillons sur les posts des autres. professeur

abi Nous avons un bon stock de gel hydroalcoolique Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 437980826

_________________
"Muchos años después, frente al pelotón de fusilamiento, el coronel Aureliano Buendía había de recordar aquella tarde remota en que su padre lo llevó a conocer el hielo"
ProvençalLeGaulois
ProvençalLeGaulois
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par ProvençalLeGaulois le Dim 10 Mai 2020 - 11:41
@dita a écrit:
@celitian a écrit:
@Danska a écrit:Si, ça fait trois fois qu'il est posté dans deux fils différents Razz

(ce n'est pas une critique, ces fils vont beaucoup trop vite pour tout lire à moins d'y passer sa journée)
Very Happy je me disais bien que j'avais dû le louper...

@ycombe a écrit:
@celitian a écrit:Pas l'impression d'avoir vu cet article sur des cas dans un collège, je l'ai peut-être loupé.
https://www.google.com/amp/s/france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/vienne/poitiers/chauvigny-rentree-scolaire-repoussee-apres-decouverte-quatre-cas-covid-19-au-college-gerard-philippe-1826652.amp

Pas d'inquiétude, le départ est en vert et le virus va muter dans nuit de dimanche à lundi pour ne plus être contagieux dans les établissements scolaire et le devenir dans les transports en commun.
+1 ce qui démontre bien que la distanciation entre adultes est déjà difficile à respecter alors pour des jeunes...

Je n'arrive pas à trouver la date à laquelle s'est tenue la réunion de préparation de le rentrée. Est-on détectable Covid+ immédiatement après avoir été infecté ? Donc, soit, les membres du personnels se sont rendus à une réunion pendant le confinement (hem hem), soit ils se sont contaminés à une autre occasion.

On parle de l'équipe de direction (qui n'a probablement pas cessé d'être dans l'etab de tout le confinement) et du personnel de la CT qui va devoir être en charge du fameux nettoyage avant réouverture, il n'y a pas de hem hem qui tienne... Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 1665347707

_________________
N'empêche que je suis une légende.
Perceval
Prezbo
Prezbo
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Prezbo le Dim 10 Mai 2020 - 11:41
@pogonophile a écrit:

En revanche, ce qui m'interpelle, c'est qu'il faut être cohérent jusqu'au bout :
- l'employeur doit me fournir une protection, mais pour aller la chercher je dois aller jusqu'à l'établissement : que faire, je ne suis pas protégé pendant mon déplacement alors !
- en ce cas j'exige qu'il me soit livré à domicile, on en aura pour bien deux semaines de plus, surtout si je ne suis pas là quand passe le livreur, faut aller à la Poste, déplacement professionnel impossible, on revient au point de départ
- et puis soyons clairs, usage absolument interdit en dehors des heures de travail, il faut qu'ils soient estampillés "école de la confiance" pour bien les différencier

Non on n'en sort pas.

Tout d'abord, non, tous les personnels ne viennent pas à leur travail en métro (il est même probable que beaucoup éviteront pour un temps les transports en commun, et parce que ce sont des lieux de contamination potentielle, et parce qu'ils seront de toute façon réduits). Certains viennent à pied ou en vélo, c'est mon cas, et hors Paris et quelques autres zones denses le moyen le plus commun doit rester la voiture. Il n'est pas forcément utile de porter un masque à l'air libre dans la rue, ni dans sa propre voiture.

Ensuite, le problème n'est pas tant d'avoir un masque que d'avoir suffisamment de masques, sachant qu'ils doivent être jetés ou changés toutes les trois ou quatre heures. Dans un contexte très tendu où les gens ont visiblement de grandes difficultés à se fournir, qu'ils refusent d'utiliser leur masque perso (qu'il soit fabriqué par eux même, envoyé par leur tati Josette, ou acheté après de longues heures de recherche) est inévitable. Sans parler qu'encore une fois, une bonne partie de ces masques obtenus on ne sait où n'offrent aucune garantie.

On peut lire sur ce forum des témoignages de collègues qui disent n'être sortis que trois ou quatre fois pour aller au Drive depuis le début du confinement. On peut penser qu'ils poussent trop loin le principe de précaution ou la recherche du risque zéro (en toute honnêté, je ne suis pas loin de le penser à titre personnel), mais il me semble difficile de reprocher à des gens d'avoir trop bien respecté leurs obligations, et de leur lancer que de toute façon ils prennent déjà le métro pour aller à Franprix.

De toute façon, je ne comprends pas cette obsession à nier l'évidence -les masques des agents publics doivent être fourni par la puissance public- ni à vouloir précipiter une rentrée lors d'un trimestre de toute façon chaotique si on constate que rien n'est prêt. L'attitude des CDE qui sont sur la ligne "si les masques ne sont par arrivés, je constate que je ne peux pas ouvrir" est la seule cohérente.

Pour comparaison, un article sur les conditions de rentrées à Taïwan.

https://www.lejdd.fr/Societe/Education/rouvrir-les-ecoles-apres-le-confinement-ce-que-nous-apprend-lexemple-taiwanais-3965389

Didier Jourdan a écrit:Ont été mises en œuvre de façon différenciée selon les établissements, plusieurs mesures de prévention :

   -mesure de la température corporelle ;
   -port du masque par les élèves, les parents et les personnels dans les transports scolaires et à l'école ;
   -lavage régulier des mains ;
   -contrôles à l'entrée.
Dame Tartine
Dame Tartine
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Dame Tartine le Dim 10 Mai 2020 - 11:42
@Verdurette a écrit:
@Maju a écrit:
C'est étonnant une réunion en plein confinement. La prérentrée c'est en principe la semaine prochaine, non ? Le nombre de personnes dépistées m'interpelle en effet ...
Je ne pense pas que tous aient participé à la même réunion. J'imagine qu'il y a des réunions équipe de direction/ gestionnaire/CPE par exemple, et que chacun de ceux là a pu ensuite être en contact avec des agents, avec les enseignants venus pour l'accueil des enfants de soignants etc... Les 71 représenteraient alors le chiffre global de cette chaîne de contacts.

Nous avons été en réunion mercredi dernier : 5 enseignantes + 2 atsem + 3 personnes de la mairie.
A distance, avec masques (sauf deux parmi les représentants de la municipalité, un sans masque, mais à la limite moins dangereux que Madame la super-responsable des services scolaires, Madame je-sais-tout arrogante qui faisait l'andouille avec, et qui se permettait de se gausser des ATSEM qui ne sauraient pas respecter les gestes barrières).

Dans ce collège, les personnes qui se sont avérées malades les premières ont forcément été contaminées antérieurement à la réunion. 
Et j'ose espérer qu'on va tester aussi les familles de ces agents, sinon, ça ne sert à rien.
Ah tiens...Tu vois que c'est utile les tests avant de renvoyer les personnels dans les établissements (cf notre discussion d'il y a quelques jours).

_________________
Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 964035751 J'peux pas, j'ai piscine ! Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 964035751
Verdurette
Verdurette
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Verdurette le Dim 10 Mai 2020 - 11:49
Une réunion à 6 dans une petite école, oui, c'est efficace.

Je précise aussi qu'il n'y a pas eu de personnels, ni d'enfants de soignants dans notre bâtiment (on les a regroupés dans deux autres écoles de la ville). En conséquence, il y avait de la poussière mais pas de virus.  En revanche, en maternelle, il y a un gros travail de tri des jeux et matériel pour "éloigner la tentation" et sélectionner ce qui peut être utilisé et désinfecté facilement.

Et bien sûr tout le monde vient à pied, en vélo, en voiture. En métro, aucun risque ...
Il est bien évident que c'est très différent d'un établissement à l'autre.


Je n'ai jamais dit que c'était inutile, et en l'occurrence, bien sûr que ça l'est. Mais on l'a fait pourquoi ? Parce que certaines personnes étaient malades; on n'a pas dit "tiens et si on testait le collège Jean Moulin de la Haute-Vienne, au pif.
Je te ré-explique puisque tu as l'air particulièrement hermétique : si on teste les 150 profs de ton établissement (j'ai mis 150 au hasard), on trouvera peut-être quelques malades, on leur dira de rester chez eux , et on testera leurs proches, et ce sera effectivement  un risque en moins. En même temps, on trouvera des personnes négatives qui seront peut-être positives trois jours plus tard, qui viendront en toute bonne foi répandre leurs virus. Ajoute les personnes qui passeront à côté parce qu'il y a environ 40% de faux négatifs. 
On ne peut pas tester tous les personnels tous les jours. Ce n'est pas faisable.
Lisak40
Lisak40
Niveau 6

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Lisak40 le Dim 10 Mai 2020 - 11:52
@Danska a écrit:@Saramago : étant un peu naïve, je voudrais juste qu'on m'explique un truc. Ce virus n'est pas dangereux, ok, il ne touche que les vieux, ok (pour les besoins de la démonstration, on va simplifier et dire que personne ici n'est âgé ni ne tient à ses grands-parents ou à ses parents).

Mais alors, le confinement de la moitié de la planète, les entreprises qui dépensent des sommes importantes pour protéger leurs salariés en ce moment même, les frontières fermées, les hôpitaux saturés, les soignants qui meurent de cette maladie, les Ehpad bouclés à triple tour, les écoles fermées... tout ça pour un délire collectif ? En gros, tout le monde est débile sauf toi ?


Maintenant - et cette fois je parle en tant que modo - l'usage sur ce forum est de se présenter quand on arrive. Merci donc de créer un sujet pour te présenter avant de poster à nouveau sur le forum.
+1000
Je ne pense pas être plus parano que la moyenne, je n'ai pas de problèmes de santé particulier et mes proches non plus. Sauf que ma mère, qui est dans les faits l'unique famille qui me reste est âgée, et compte pour moi, autant que je compte sur elle, et que donc je préfère prendre des précautions plutôt que jouer avec ma santé. Celle de mes proches et celle de tout un tas de milliers de gens que je ne connais pas du tout ou presque, mais qui méritent, en principe, de ne pas attraper une maladie horrible, de ne pas souffrir, de ne pas faire souffrir leurs proches, de ne pas mourir. Troll ou pas et situation personnelle mise à part, je m'en fous en fait ; ce qui me tue c'est cet appel à ne pas suivre les recommandations à ne pas vouloir comprendre les conseils donnés par la plupart des scientifiques et médecins du monde entier et à ne pas suivre les lois/ recommandations prises par des gouvernements tout autour du monde. On a le droit d'avoir une opinion à contre-courant évidemment, ce forum n'est pas une dictature hein (je suis souvent en désaccord avec plein de choses que je lis de la part de la modération et autres, mais je suis libre de ne pas y venir si ça ne me plaît pas), par contre, ce serait bien de ne pas faire de son opinion personnelle une vérité universelle. Je n'en sais pas plus que n'importe qui d'autre sur ce virus, mais même si je le prétendais, je me garderais bien d'affirmer des vérités qui ne le sont que pour moi et d'ignorer les risques potentiels graves, pour moi et les autres !!


Dernière édition par Lisak40 le Dim 10 Mai 2020 - 13:54, édité 2 fois
Prezbo
Prezbo
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Prezbo le Dim 10 Mai 2020 - 11:53
Je signale un Podcast du Monde sur la pandémie de grippe de Hong Kong de 1968 (et un peu la pandémire précédente de 1957) et les raisons pour lesquelles elle est très oubliée.

https://www.lemonde.fr/podcasts/article/2020/05/09/grippe-de-hongkong-en-1968-pourquoi-on-l-a-tous-oubliee_6039185_5463015.html

Le Monde a écrit: Il y a 52 ans, la grippe de Hongkong, causée par le virus H3N2, partait de Chine centrale pour se propager et faire un million de victimes dans le monde. Mais personne ne s’en souvient.

Témoignage intéressant d'un interne Lyonnais qui décrit les gens qui décédaient en quelques heures après l'arrivée à l'hôpital et les corps qu'on entassait dans une petite salle avant que les services funéraires viennent les embarquer en groupe.

Cela rappelle qu'à l'époque, une épidémie n'était pas vraiment un sujet d'importance pour les médias, et la santé publique pas une préocupation d'état. Dautres facteurs expliquaient cette relative indifférence : on sortait de mai 68 qui avait capté l'essentiel de l'attention, on se préocupait de maladies jugées plus effrayantes comme la tuberculose, la guerre n'était pas si loin, les personne âgée (déjà les plus touchées) étaient moins nombreuses...

Je n'en déduis pas automatiquement que le gouvernement en a fait trop aujourd'hui, mais cela permet de se placer dans une perspective historique et de relativiser.
Lokomazout
Lokomazout
Niveau 7

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Lokomazout le Dim 10 Mai 2020 - 11:57
@tchanq' a écrit:Si on suit les recommandations AFNOR on est entre 70% et 90% de protection en fonction des tissus que l'on va utiliser. Personne n'a jamais prétendu que c'était la panacée mais c'est mieux que rien.

Tenter de pallier aux défaillances d'un système (et contribuer à son maintien), en quelque sorte.
Après, chacun pense ce qu'il veut.


Dernière édition par Lokomazout le Dim 10 Mai 2020 - 12:00, édité 1 fois
Dame Tartine
Dame Tartine
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Dame Tartine le Dim 10 Mai 2020 - 11:58
@Verdurette a écrit:Une réunion à 6 dans une petite école, oui, c'est efficace.

Je précise aussi qu'il n'y a pas eu de personnels, ni d'enfants de soignants dans notre bâtiment (on les a regroupés dans deux autres écoles de la ville). En conséquence, il y avait de la poussière mais pas de virus.  En revanche, en maternelle, il y a un gros travail de tri des jeux et matériel pour "éloigner la tentation" et sélectionner ce qui peut être utilisé et désinfecté facilement.

Et bien sûr tout le monde vient à pied, en vélo, en voiture. En métro, aucun risque ...
Il est bien évident que c'est très différent d'un établissement à l'autre.


Je n'ai jamais dit que c'était inutile, et en l'occurrence, bien sûr que ça l'est. Mais on l'a fait pourquoi ? Parce que certaines personnes étaient malades; on n'a pas dit "tiens et si on testait le collège Jean Moulin de la Haute-Vienne, au pif.
Je te ré-explique puisque tu as l'air particulièrement hermétique : si on teste les 150 profs de ton établissement (j'ai mis 150 au hasard), on trouvera peut-être quelques malades, on leur dira de rester chez eux , et on testera leurs proches, et ce sera effectivement  un risque en moins. En même temps, on trouvera des personnes négatives qui seront peut-être positives trois jours plus tard, qui viendront en toute bonne foi répandre leurs virus. Ajoute les personnes qui passeront à côté parce qu'il y a environ 40% de faux négatifs. 
On ne peut pas tester tous les personnels tous les jours. Ce n'est pas faisable.

1. La petite réflexion condescendante était inutile et tu peux te la garder.

2. Ce qui est graissé veut tout dire : en évitant à une personne malade d'être en contact avec des personnes saines, on évite la constitution d'une chaine de personnes contaminées qui vont en contaminer d'autres jusqu'à constituer un foyer épidémique. Je crois que c'est bien ce qui est recherché ? Non ? C'est quand même important ? C'est pas juste "un risque en moins", c'est une chance d'éviter un nouveau foyer épidémique.

Pour le reste, bien entendu qu'on ne peut pas tester tout le monde tout le temps. N'empêche qu'il y a des groupes de personnes clefs (celles qui ont des métiers avec beaucoup de contacts, comme les enseignants) et des moments clefs (déconfinement).

_________________
Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 964035751 J'peux pas, j'ai piscine ! Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 964035751
Prezbo
Prezbo
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Prezbo le Dim 10 Mai 2020 - 12:00
@Mouton a écrit:
Ma CDE a eu une bonne idée : le masque nous est fourni en arrivant, nous le rendons en partant et il est lavé sur place grâce aux machines présentes dans l'établissement.

C'est d'ailleurs ce qui doit être pratiqué à l'hôpital pour les blouses et autres non ? Ce qui est logique, parce ça limite de possibles transferts de virus domicile/travail (dans les deux sens), et que ça permet de s'assurer du nettoyage/désinfection correct des masques, qui n'est pas simple.

(Mais c'est sans doute difficile à généraliser aux élèves.)
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum