Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Oudemia
Esprit sacré

Question sur Pie XII - Page 2 Empty Re: Question sur Pie XII

par Oudemia le Ven 15 Mai 2020 - 16:29
@MUTIS a écrit:Les références que vous donnez sont celles d'un journal catholique.
Personnellement je préfère le travail d'un historien spécialiste des archives du Vatican aux commentaires d'un journaliste catholique engagé...

Oui, je l'avais remarqué et avais failli signaler que j'espérais que cela ne le discréditerait pas : raté...

Il y a quand même une bibliographie assez diverse...
Delia
Delia
Expert spécialisé

Question sur Pie XII - Page 2 Empty Re: Question sur Pie XII

par Delia le Ven 15 Mai 2020 - 16:32
@MUTIS a écrit:

Les références que vous donnez sont celles d'un journal catholique.
Personnellement je préfère le travail d'un historien spécialiste des archives du Vatican aux commentaires d'un journaliste catholique engagé...
Von Galen est évoqué aussi par Godman (p. 29) et d'autres d'ailleurs...
Catholique tradi de chez tradi...

_________________
Un vieillard qui meurt, c'est une bibliothèque qui brûle.
Amadou Hampaté Ba
MUTIS
MUTIS
Expert

Question sur Pie XII - Page 2 Empty Re: Question sur Pie XII

par MUTIS le Ven 15 Mai 2020 - 16:33
@Delia a écrit:Soyons  précis : cette encyclique ( Mit brennender Sorge), ratifiée et signée par Pie XI, n'a pas eu qu'un seul rédacteur :
Wikpedia
Cette persécution de l'Église allemande amène le cardinal Pacelli6 à réunir Mgr Adolf Bertram, cardinal-archevêque de Breslau, président de la conférence épiscopale allemande, Mgr Karl Joseph Schulte, cardinal-archevêque de Cologne, et trois autres prélats, les futurs cardinaux — Michael von Faulhaber, archevêque de Munich et Clemens August von Galen, évêque de Münster, ainsi que Konrad von Preysing, évêque de Berlin — afin de préparer un texte contre le nazisme. De cette réunion sort l'encyclique Mit brennender Sorge. Faulhaber est le rédacteur de la partie dogmatique présentant l'incompatibilité du nazisme et du catholicisme, le cardinal Pacelli de la partie diplomatique développant l'attitude à adopter en face du péril nazi. Celui-ci, futur pape Pie XII, devant le peu de soutien qu'il recevra des deux grands pays catholiques d'Europe, l'Italie mussolinienne et la France républicaine, rentrera à Rome découragé. Le pape Pie XI minute, contrôle et valide chaque terme de l'encyclique.

Effectivement il y a deux rédacteurs : Faulhaber et le futur Pie XII. Soyons précis. Les autres présents n'ont pas rédigé. Et la partie principale du texte a été rédigée par Faulhaber pendant plusieurs nuits en janvier 1937. Pourquoi Faulhaber ? parce que c'est celui qui avait exprimé les vues les plus conciliantes avec le pouvoir nazi lors des discussions qui avaient précédé, notamment lors de l'audience pontificale du 17 janvier 1937. Et il voulait, comme Pacelli, préserver à tout prix le concordat donc ne pas trop froisser Hitler. D'où la version "épurée" de l'encyclique qu'il va préparer...

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)
" Que les dissemblables soient réunis et de leurs différences jaillira la plus belle harmonie ; rien ne se fait sans lutte." Héraclite
Elaïna
Elaïna
Bon génie

Question sur Pie XII - Page 2 Empty Re: Question sur Pie XII

par Elaïna le Ven 15 Mai 2020 - 17:49
Oh lala je n'avais pas vu que la conversation avait continué.
Volo a fort bien explicité ma pensée : en effet, je trouve que les raisonnements à base de "il aurait pu" sont spécieux en histoire - en éthique, philo, morale, EMC, comme vous voulez, c'est autre chose.

Pour l'article d'Aleteia, certes c'est un journal catholique, maintenant il fait explicitement référence aux travaux du père Blet, ça n'est pas totalement hors-sol comme réflexion.

En gros je dirais qu'il faut distinguer deux choses

- l'action de Pie XII
- la mémoire qui en est ressortie
- l'usage que l'on veut en faire.

Ce que l'on peut constater, c'est que Pie XII a eu plutôt bonne presse auprès des autorités juives (rabbins divers, Golda Meir, etc) après la guerre. De fait (et je me suis mal exprimée, mea culpa), il a failli y gagner le titre de Juste, et certains voudraient aujourd'hui le lui décerner.
MAIS un peu plus tard, à la faveur d'une pièce de théâtre (mais pas que), celle qui a inspiré ensuite le film de Costa-Gavras Amen (fort bon film par ailleurs, à mon humble idée, mais ça n'est pas la question), Pie XII est devenu "le pape d'Hitler".
Aujourd'hui, les historiens tentent de réévaluer son rôle en s'appuyant sur les archives qui s'ouvrent petit à petit, comme on le fait en France à propos de la collaboration : il ne s'agit plus de trier les gentils et les méchants, ou de réécrire l'histoire en se demandant ce qui aurait pu advenir si untel avait dit ça comme ci ou comme ça, mais de comprendre des parcours individuels et de constater la perméabilité des frontières (les travaux sur les vichysto-résistants par exemple sont très intéressants).

On pourrait aussi poser (on devrait, d'ailleurs) la question de l'ouverture des archives, qui a son importance ici. On trouvera toujours des gens pour gloser sur les "archives secrètes" (qui ne signifie pas interdites à la consultation ad vitam aeternam, mais ça c'est parce que les gens sont nuls en latin) et penser que le Vatican fait volontairement de la rétention d'information. Sauf que la question de la communication des archives est très délicate, de même qu'en France se pose la question de l'ouverture des archives de la guerre d'Algérie et de la décolonisation en général (il y a dedans des gens qui vivent encore et n'ont probablement pas très envie de voir leur histoire, quelle qu'elle soit, mise au grand jour). Donc, ça fait des archives partielles, des travaux partiels. En ce qui me concerne, je ne suis pas une acharnée de l'ouverture rapide des archives, mais ça c'est l'archiviste qui parle.

Bref, tout ça pour dire que non, personne n'a prouvé, pour le moment, que Pie XII était le "pape d'Hitler". La réponse est probablement quelque chose comme : il n'était pas nazi, il était très certainement anticommuniste, il baignait dans une culture antisémite assez généralisée dans l'Europe de son temps, pour autant il n'a pas non plus appelé au génocide et aurait même plutôt agi en protecteur pour les Juifs à l'échelle personnelle, pour tenter de préserver les catholiques allemands (et alentours) - ce qui a moyen marché, du reste...

_________________
It took me forty years to realize this. But for guys like us... our lives aren't really our own. There's always someone new to help. Someone we need to protect. These past few years, I fought that fate with all I had. But I'm done fighting. It's time I accept the hand I was dealt. Too many people depend on us. Their dreams depend on us.

Kiryu Kazuma inYakuza 4 Remastered
MUTIS
MUTIS
Expert

Question sur Pie XII - Page 2 Empty Re: Question sur Pie XII

par MUTIS le Ven 15 Mai 2020 - 18:29
Merci Elaïna pour votre message.
Je viens de retrouver le dictionnaire de la Shoah que j'ai à la maison mais qui était enfoui dans une des bibliothèques. Il adopte un point de vue contrasté, un peu comme vous, et moins sombre que le livre de Peter Godman qui a fouillé tout de même des archives intéressantes et qui décrit de l'intérieur, les débats houleux qui agitent parfois les diverses commissions du Vatican. Disons donc que ce pape n'est ni un nazi, ni un Juste. Et vous avez raison, anticommuniste sans aucun doute (plus qu'anti-fasciste visiblement) et antijudaïque comme beaucoup plus qu'antisémite obsessionnel comme Hitler.
Ce qui en revanche me semble aussi incontestable que franchement gênant, c'est le rôle de l'évêque Huda et de quelques autres, pour cacher les anciens nazis, leur procurer de faux papiers et les aider à fuir en Syrie, en Égypte ou en Amérique du Sud. Et cette filière n'a pas été utilisée en son temps, pour sauver des Juifs. Huda a été désavoué mais pas sanctionné par le Vatican et il est difficile de croire qu'il agissait sans que les autorités supérieures soient prévenues.
Jacques Sommet, éminent jésuite, semble très critique en revanche à l'égard du pape Pie XII pour sa gestion de l'après-guerre et Pie XII condamne sans état d'âme les prêtres-ouvriers qui veulent travailler et être aux côtés des plus humbles pour partager leur condition. Il préfère manifestement les beaux palais aux usines.

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)
" Que les dissemblables soient réunis et de leurs différences jaillira la plus belle harmonie ; rien ne se fait sans lutte." Héraclite
Elaïna
Elaïna
Bon génie

Question sur Pie XII - Page 2 Empty Re: Question sur Pie XII

par Elaïna le Ven 15 Mai 2020 - 18:43
Ah oui mais les agissements après la guerre c'est une autre affaire et oui il y a des trucs pas bien reluisants, ça personne ne le conteste.

Maintenant je pense aussi qu'il y a une culture, totalement incompréhensible pour la majorité (majorité dans laquelle je m'inclus évidemment), du pardon des péchés avec l'idée que toute action, si horrible soit-elle, sera jugée par Dieu, et que l'homme doit être traité en pécheur, à qui donc on peut pardonner. On le voit par exemple aujourd'hui avec la question des actes pédophiles : je ne pense pas qu'on puisse dire que Barbarin, pour reprendre une affaire récente, soit un mec qui kiffe les pédophiles, pas plus que je ne pense qu'on puisse dire que Pie XII était fan d'Hitler. La justice des hommes, dans tout cela, paraît bien secondaire. Or aujourd'hui ce système de pensée nous paraît totalement délirant en général (je dis en général car on trouve encore des gens pour dire que la justice des hommes n'a aucune valeur, que seule la justice divine compte : exemple des tradis ayant soutenu Touvier par exemple).

Tiens tant qu'on est sur la question : je vous conseille vivement le Faites Entrer l'Accusé sur Paul Touvier (se trouve sur youtube). Les ressorts de la cavale de Touvier, ses soutiens dans l'Eglise et chez les tradis (pas le même genre, il ne faut pas confondre les deux), sont extrêmement intéressants pour comprendre ce qui a pu se jouer dans les filières d'évasion des nazis après la guerre.

_________________
It took me forty years to realize this. But for guys like us... our lives aren't really our own. There's always someone new to help. Someone we need to protect. These past few years, I fought that fate with all I had. But I'm done fighting. It's time I accept the hand I was dealt. Too many people depend on us. Their dreams depend on us.

Kiryu Kazuma inYakuza 4 Remastered
Cléopatra2
Cléopatra2
Grand sage

Question sur Pie XII - Page 2 Empty Re: Question sur Pie XII

par Cléopatra2 le Ven 15 Mai 2020 - 20:15
Je n'y connais pas grand-chose, mais je pense comme Elaïna qu'il est vain de se demander s'il aurait pu, ou dû (lorsqu'on pense en historien, bien sûr). Et comme elle, bien que n'étant pas archiviste, je ne suis pas favorable à une ouverture rapide de toutes les archives.
Je n'avais en revanche jamais pensé "en catholique tradi", à savoir que la justice de Dieu est au-dessus de celle des hommes, et qu'il y a la notion de pardon également. Merci pour cette lecture éclairante.
Elaïna
Elaïna
Bon génie

Question sur Pie XII - Page 2 Empty Re: Question sur Pie XII

par Elaïna le Ven 15 Mai 2020 - 20:25
C'est pour ça que je conseille vivement le Faites entrer l'accusé sur Paul Touvier. On voit bien que ses soutiens sont certes des gens aux sympathies nazies (des anciens de la division charlemagne etc) mais aussi des ecclésiastiques qui pensent sincèrement que Touvier, qui se présente aussi comme une victime hein, a le droit au pardon.

_________________
It took me forty years to realize this. But for guys like us... our lives aren't really our own. There's always someone new to help. Someone we need to protect. These past few years, I fought that fate with all I had. But I'm done fighting. It's time I accept the hand I was dealt. Too many people depend on us. Their dreams depend on us.

Kiryu Kazuma inYakuza 4 Remastered
EdithW
EdithW
Neoprof expérimenté

Question sur Pie XII - Page 2 Empty Re: Question sur Pie XII

par EdithW le Ven 15 Mai 2020 - 20:31
La rédemption! C’est ça qui change tout... c’est à la fois la pire et la meilleure chose : la meilleure = chacun peut être sauvé, quel qu’il soit (relire Paul et son texte sur l’universalisme)  et la pire : chacun peut être sauvé (y compris le pire nazi/pédophile/massacreur...), et le pardon de Dieu est acquis. Donc, quel prêtre peut-il se juger plus fort que Dieu qui accorde son pardon sans aucune réserve - si la pénitence est sincère. C’est sûr avec  le recul de la pratique (qui perso
ne me déplaît pas, ayant des souvenirs pénibles datant de mon adolescence dans une famille quasi intégriste)il y a aussi le recul de la connaissance du fait religieux. Une copine me racontait il y a déjà un bail qu’à l’Ecole des Chartes, elle avait des camarades qui avaient séché devant une représentation de Moïse. Ils ne savaient pas qui c’était. Cela ne simplifie pas les études et la compréhension du passé, dans beaucoup de disciplines... Je ne parle bien sûr pas de l’instruction religieuse (à conserver dabs le domaine privé), mais de la culture religieuse.
Cléopatra2
Cléopatra2
Grand sage

Question sur Pie XII - Page 2 Empty Re: Question sur Pie XII

par Cléopatra2 le Ven 15 Mai 2020 - 20:52
Je connais nombre de catholiques (revendiqués comme tels) qui n'ont aucune idée de leur religion. Une de mes amies m'a déclaré : "non, mais là, ça va trop loin" lorsque je lui parlais de la transsubstantiation. J'ai bien rigolé (je suis athée).
Enfin bref, la rédemption du coup... On s'éloigne du sujet donc j'arrête le HS.
Mais effectivement les figures religieuses sont méconnues des élèves. En même temps vu les programmes... Je ne connais pas les derniers en date au collège, mais au lycée on doit faire Luther sans avoir traité l'Eglise au Moyen-Age. Ah ah ah on rigole.
Elaïna
Elaïna
Bon génie

Question sur Pie XII - Page 2 Empty Re: Question sur Pie XII

par Elaïna le Ven 15 Mai 2020 - 20:59
@Cléopatra2 a écrit:Je connais nombre de catholiques (revendiqués comme tels) qui n'ont aucune idée de leur religion. Une de mes amies m'a déclaré : "non, mais là, ça va trop loin" lorsque je lui parlais de la transsubstantiation. J'ai bien rigolé (je suis athée).
Enfin bref, la rédemption du coup... On s'éloigne du sujet donc j'arrête le HS.
Mais effectivement les figures religieuses sont méconnues des élèves. En même temps vu les programmes... Je ne connais pas les derniers en date au collège, mais au lycée on doit faire Luther sans avoir traité l'Eglise au Moyen-Age. Ah ah ah on rigole.

J'ai fait le choix de faire un cours fleuve sur l'Eglise quand on a fait le chapitre sur le MA cette année. Pour faire bonne mesure, on a fait aussi un peu de théologie musulmane, orthodoxe, juive, etc. Bah au moins, quand je leur ai demandé "et à votre avis, il est quoi Luther pour le pape ?", ils ont tous bramé "hérétique !" et quand j'ai demandé "et il risque quoi ?" ils ont tous crié "l'excommunication, au moins !". J'étais bien contente. On a les joies qu'on peut.

Quant aux chartistes qui ne connaissent pas Moïse, j'veux des noms. Au pilori, tout de suite.

_________________
It took me forty years to realize this. But for guys like us... our lives aren't really our own. There's always someone new to help. Someone we need to protect. These past few years, I fought that fate with all I had. But I'm done fighting. It's time I accept the hand I was dealt. Too many people depend on us. Their dreams depend on us.

Kiryu Kazuma inYakuza 4 Remastered
Cléopatra2
Cléopatra2
Grand sage

Question sur Pie XII - Page 2 Empty Re: Question sur Pie XII

par Cléopatra2 le Ven 15 Mai 2020 - 21:28
Ah ah ah j'imagine la scène! Moi j'ai pas pu car j'ai passé 45 minutes à expliquer la différence entre arabe et musulman à ma classe de 2de... (classe où il y a plein de musulmans absolument pas arabes dedans mais qui voyaient pas le problème). Après ça, il restait pas grand-chose comme temps de cours, et j'avais mon c'est pas sorcier sur Venise à passer.
Elaïna
Elaïna
Bon génie

Question sur Pie XII - Page 2 Empty Re: Question sur Pie XII

par Elaïna le Ven 15 Mai 2020 - 22:39
En même temps vu la gueule de nos horaires (vous aussi vous avez perdu les dédoublements de seconde ?) on fait comme on peut hein...

_________________
It took me forty years to realize this. But for guys like us... our lives aren't really our own. There's always someone new to help. Someone we need to protect. These past few years, I fought that fate with all I had. But I'm done fighting. It's time I accept the hand I was dealt. Too many people depend on us. Their dreams depend on us.

Kiryu Kazuma inYakuza 4 Remastered
Cléopatra2
Cléopatra2
Grand sage

Question sur Pie XII - Page 2 Empty Re: Question sur Pie XII

par Cléopatra2 le Dim 24 Mai 2020 - 19:21
Non, on les a gardés heureusement. Le jour où on nous les sucre, c'est presque 1/2 poste en moins!
MUTIS
MUTIS
Expert

Question sur Pie XII - Page 2 Empty Re: Question sur Pie XII

par MUTIS le Mer 27 Mai 2020 - 14:54
Une petite question supplémentaire car je suis en train de lire le livre de l'Historien autrichien Gerald Steinacher, prof aux US : Les Nazis en fuite.
Passionnant au passage !
Bref : Il apparaît assez clairement que la Commission pontificale d'assistance aux réfugiés a aidé assez massivement des nazis de tous grades à se procurer de faux papiers, à fuir et à se dissimuler. Notamment des évêques ou prêtres comme Alois Hudal ou Kruoslav Draganovic pour la commission croate. Hudal accueillit par exemple à bras ouverts Fritz Stangl, rien que ça ! Et l'aida à fuir au Brésil, en lui fournissant tout ce dont il avait besoin... en toute connaissance de cause !
Je cite :
"Hudal considère qu’il est de son devoir de vouer « toutes ses activités caritatives principalement aux soi-disant « criminels de guerre » qui étaient persécutés par les communistes et les « démocrates-chrétiens »…Des innocents qui n’avaient fait « qu’exécuter les ordres ». "
« le pape bénit le travail de Hudal » écrit Giovanni Montini le 04 avril 1949 (secrétaire du Vatican) et Montini lui alloue, au nom du pape, une somme de 30 000 lires !"
"L’Église voyait avant tout dans les nazis des anticommunistes. Elle les aida donc -tout particulièrement quand ils étaient catholiques- à prendre un nouveau départ. Le communisme « athée » est l’ennemi principal." "À la fin de la seconde GM, l’Église catholique n’avait qu’un seul ennemi : l’Union soviétique et son régime communiste. Jamais elle ne considéra le nazisme de cette façon."
Question : tout ceci se passait au Vatican. Est-il crédible, vu la taille de cet État, que Pie XII n'en ait rien su ? Ma réponse serait plutôt non... Et cela semble important dans le débat.
Les profs d'histoire qui m'ont répondu semblent considérer jusque là que ce fut un pape finalement assez "juste". J'ai l'impression plutôt que ce fut un pape bien gris...


Dernière édition par MUTIS le Mer 27 Mai 2020 - 15:31, édité 1 fois

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)
" Que les dissemblables soient réunis et de leurs différences jaillira la plus belle harmonie ; rien ne se fait sans lutte." Héraclite
Elaïna
Elaïna
Bon génie

Question sur Pie XII - Page 2 Empty Re: Question sur Pie XII

par Elaïna le Mer 27 Mai 2020 - 15:29
Je crois que la réponse est toujours la même : le problème c'est qu'on a du mal à appréhender, nous, avec nos yeux de 2020, dans une société massivement déconfessionnalisée, le modus vivendi de l'Eglise de Pie XII.
D'abord, il y a cette culture de la charité et du pardon. Dieu peut tout pardonner, donc l'Eglise le peut aussi. Et puis bien des anciens nazis allaient pleurnicher auprès d'hommes de pouvoirs (donc des ecclésiastiques en particulier) en disant que c'était pas leur faute, qu'ils n'avaient que suivi les ordres car leurs familles étaient menacées, etc. En France, Paul Touvier avait même réussi à embobiner comme ça Jacques Brel lui-même (qu'on ne peut pas trop soupçonner d'être une grenouille de bénitier). Donc des hommes d'Eglise ont fait le choix, probablement discutable aujourd'hui, mais assez logique dans le fond pour l'époque, de protéger ces hommes, et de les aider à fuir.
Ensuite, il y a en effet le problème du communisme : les nazis ont perdu la guerre, ils ne représentent plus une menace pour l'Eglise, l'URSS, si. Donc en venant chouiner auprès des ecclésiastiques, les anciens nazis ont eu à coeur de montrer qu'ils étaient quand même de bons fils de l'Eglise, qu'ils avaient voulu défendre l'Europe contre les vilains rouges etc. Discours qui a probablement bien marché.

Et puis dans le tas, il y a des hommes d'Eglise qui trouvaient que les nazis étaient des mecs sympas, oui, comme partout. C'est bien triste mais c'est une réalité.

Donc dans le tas, oui, Pie XII savait probablement des choses, ce qui n'est pas très reluisant, on est d'accord. Maintenant si on ne prend pas trop en compte le contexte historique ça n'a pas grand sens de vouloir porter un jugement moral.

_________________
It took me forty years to realize this. But for guys like us... our lives aren't really our own. There's always someone new to help. Someone we need to protect. These past few years, I fought that fate with all I had. But I'm done fighting. It's time I accept the hand I was dealt. Too many people depend on us. Their dreams depend on us.

Kiryu Kazuma inYakuza 4 Remastered
Theriakos96
Theriakos96
Habitué du forum

Question sur Pie XII - Page 2 Empty Re: Question sur Pie XII

par Theriakos96 le Mer 27 Mai 2020 - 15:39
Je dis seulement que lorsque j'ai appris que "l'ange de la mort" a été aidé à fuir par un évêque, j'ai pleuré en tant qu'ex croyant et pratiquant qui s'est éloigné d'une église qui me faisait sentir contre nature à cause de mon orientation sexuelle. Je ne prends parti ni pour @MUTIS ni pour @Elaïna, je n'ai pas les compétences scientifiques requises, mais je devais le dire, désolé!

_________________
Dicebat Bernardus Carnotensis nos esse quasi nanos, gigantium humeris insidentes, ut possimus plura eis et remotiora videre, non utique proprii visus acumine, aut eminentia corporis, sed quia in altum subvenimur et extollimur magnitudine gigantea.

– Jean de Salisbury, Metalogicon, III, 4
MUTIS
MUTIS
Expert

Question sur Pie XII - Page 2 Empty Re: Question sur Pie XII

par MUTIS le Mer 27 Mai 2020 - 15:42
@Elaïna a écrit:Je crois que la réponse est toujours la même : le problème c'est qu'on a du mal, nous, avec nos yeux de 2020, dans une société massivement déconfessionnalisée, le modus vivendi de l'Eglise de Pie XII.
D'abord, il y a cette culture de la charité et du pardon. Dieu peut tout pardonner, donc l'Eglise le peut aussi. Et puis bien des anciens nazis allaient pleurnicher auprès d'hommes de pouvoirs (donc des ecclésiastiques en particulier) en disant que c'était pas leur faute, qu'ils n'avaient que suivi les ordres car leurs familles étaient menacées, etc. En France, Paul Touvier avait même réussi à embobiner comme ça Jacques Brel lui-même (qu'on ne peut pas trop soupçonner d'être une grenouille de bénitier). Donc des hommes d'Eglise ont fait le choix, probablement discutable aujourd'hui, mais assez logique dans le fond pour l'époque, de protéger ces hommes, et de les aider à fuir.
Ensuite, il y a en effet le problème du communisme : les nazis ont perdu la guerre, ils ne représentent plus une menace pour l'Eglise, l'URSS, si. Donc en venant chouiner auprès des ecclésiastiques, les anciens nazis ont eu à coeur de montrer qu'ils étaient quand même de bons fils de l'Eglise, qu'ils avaient voulu défendre l'Europe contre les vilains rouges etc. Discours qui a probablement bien marché.

Et puis dans le tas, il y a des hommes d'Eglise qui trouvaient que les nazis étaient des mecs sympas, oui, comme partout. C'est bien triste mais c'est une réalité.

Donc dans le tas, oui, Pie XII savait probablement des choses, ce qui n'est pas très reluisant, on est d'accord. Maintenant si on ne prend pas trop en compte le contexte historique ça n'a pas grand sens de vouloir porter un jugement moral.

Intéressant.
Le problème est que dans le cas d'une autorité religieuse et morale telle qu'un pape, prétendre s'abstraire de tout jugement moral au nom des circonstances historiques est intenable selon moi. Et, dans ce cas-là en particulier. On peut d'ailleurs se poser cette question : le Vatican a choisi la diplomatie et la "realpolitik" contre les idéaux moraux qui l'auraient conduit à condamner les persécutions des juifs. Est-ce bien le rôle d'un pape et du Vatican ? Pour certains (catholiques) ce fut une faute historique et morale.
Et autre remarque : quand on parle des collabos français d'extrême-droite et d'ailleurs de tous les régimes d'oppression ou de toutes les compromissions, peut-on faire abstraction d'un jugement de valeur moral et justifier au nom du contexte ? Quand on condamne telle idéologie, c'est aussi au nom de principes moraux selon moi tels que le respect de la dignité humaine, de la vie, de la tolérance etc... Ou suis-je naïf ?
Il ne s'agit pas ici de contester votre point de vue. Juste d'y apporter un questionnement qui, en tant qu'être humain réfléchissant sur le mal, me semble indispensable à la réflexion.

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)
" Que les dissemblables soient réunis et de leurs différences jaillira la plus belle harmonie ; rien ne se fait sans lutte." Héraclite
Elaïna
Elaïna
Bon génie

Question sur Pie XII - Page 2 Empty Re: Question sur Pie XII

par Elaïna le Mer 27 Mai 2020 - 15:43
Ah mais il n'y a aucun parti à prendre !!

_________________
It took me forty years to realize this. But for guys like us... our lives aren't really our own. There's always someone new to help. Someone we need to protect. These past few years, I fought that fate with all I had. But I'm done fighting. It's time I accept the hand I was dealt. Too many people depend on us. Their dreams depend on us.

Kiryu Kazuma inYakuza 4 Remastered
MUTIS
MUTIS
Expert

Question sur Pie XII - Page 2 Empty Re: Question sur Pie XII

par MUTIS le Mer 27 Mai 2020 - 15:45
@Elaïna a écrit:Ah mais il n'y a aucun parti à prendre !!  

Tout à fait : ce sont deux approches et deux questionnements complémentaires à mes yeux.

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)
" Que les dissemblables soient réunis et de leurs différences jaillira la plus belle harmonie ; rien ne se fait sans lutte." Héraclite
Elaïna
Elaïna
Bon génie

Question sur Pie XII - Page 2 Empty Re: Question sur Pie XII

par Elaïna le Mer 27 Mai 2020 - 15:58
@MUTIS a écrit:
Intéressant.
Le problème est que dans le cas d'une autorité religieuse et morale telle qu'un pape, prétendre s'abstraire de tout jugement moral au nom des circonstances historiques est intenable selon moi. Et, dans ce cas-là en particulier. On peut d'ailleurs se poser cette question : le Vatican a choisi la diplomatie et la "realpolitik" contre les idéaux moraux qui l'auraient conduit à condamner les persécutions des juifs. Est-ce bien le rôle d'un pape et du Vatican ? Pour certains (catholiques) ce fut une faute historique et morale.
Et autre remarque : quand on parle des collabos français d'extrême-droite et d'ailleurs de tous les régimes d'oppression ou de toutes les compromissions, peut-on faire abstraction d'un jugement de valeur moral et justifier au nom du contexte ? Quand on condamne telle idéologie, c'est aussi au nom de principes moraux selon moi tels que le respect de la dignité humaine, de la vie, de la tolérance etc... Ou suis-je naïf ?
Il ne s'agit pas ici de contester votre point de vue. Juste d'y apporter un questionnement qui, en tant qu'être humain réfléchissant sur le mal, me semble indispensable à la réflexion.

Sur la partie graissée : vous oubliez un point important : dans les années 40, le Vatican a un poids diplomatique et politique réel. C'est bien une instance diplomatique, qui dépasse de très loin le simple rôle de guide spirituel.
Sur le reste : vous avez bien évidemment raison, et il est très difficile de faire de l'histoire en faisant abstraction totale de nos sentiments et de nos valeurs. Il est évident que le premier sentiment quand on parle de Pie XII c'est de se dire, "ça va, il s'est moyen foulé, le gars". Mais c'est parce que je juge, en 2020, les fesses au chaud dans mon fauteuil, et que mon avis n'impacte rien du tout parce que je ne suis ni pape ni rien. Il est évident que si je travaille sur Drieu La Rochelle, Abel Bonnard, Pierre Laval, je vais tous les trouver plutôt répugnants et que lire leur biographie va m'être extrêmement pénible. Maintenant même si ces personnages ont fait des choix abjects, on n'est pas là pour juger mais pour comprendre une époque et des choix personnels et collectifs.
Enfin, c'est le fameux débat sur "comprendre, c'est déjà excuser", enfin, je ne sais plus quelle était la formule exacte de Valls...

Je maintiens néanmoins, et ne suis pas la seule, que l'action du pape pendant la Seconde Guerre mondiale, n'a pas été passive voire complice des nazis, de nombreux travaux d'historiens vont dans ce sens. L'encyclique du pape et l'action de nombreux hommes d'Eglise montre qu'on ne peut pas résumer l'Eglise en général à une instance de collaboration avec les nazis. On peut penser à Maximilien Kolbe, Jules Saliège, Pierre-Marie Théas, etc.

_________________
It took me forty years to realize this. But for guys like us... our lives aren't really our own. There's always someone new to help. Someone we need to protect. These past few years, I fought that fate with all I had. But I'm done fighting. It's time I accept the hand I was dealt. Too many people depend on us. Their dreams depend on us.

Kiryu Kazuma inYakuza 4 Remastered
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum